Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Niveau réel d'écoute

Message » 23 Mar 2006 19:25

dub a écrit: Qu'on obtienne des pointes de gain à 95/100db (qu'un système délivre 110 ou 120 db m'étonnerait — celui d'Alain devrait pouvoir, mais osera-t-il?? :lol:) Cdlt :wink:

J'ai déjà osé, et même en ta présence :mdr:
Cela dit, tu disposes d'une oreille bien sonomètrée: alors que je montais le potard, je me souviens très bien quand tu estimais les dB, et ce sans appareil de mesure. Par la suite j'ai pu m'apercevoir que tu étais dans le vrai en utilisant ton bidule :wink:
alain70
 
Messages: 6591
Inscription: 16 Juil 2004 10:23
Localisation: Mouvance Goldmund Dissidente
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Mar 2006 19:25

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Mar 2006 19:35

alain70 a écrit:
dub a écrit: Qu'on obtienne des pointes de gain à 95/100db (qu'un système délivre 110 ou 120 db m'étonnerait — celui d'Alain devrait pouvoir, mais osera-t-il?? :lol:) Cdlt :wink:

J'ai déjà osé, et même en ta présence :mdr:
Cela dit, tu disposes d'une oreille bien sonomètrée: alors que je montais le potard, je me souviens très bien quand tu estimais les dB, et ce sans appareil de mesure. Par la suite j'ai pu m'apercevoir que tu étais dans le vrai en utilisant ton bidule :wink:


vivi… c'est vrai que j'ai failli finir à l'état de gélatine gluante collée sur le mur du fond… :mdr:

Mais note, Alain, que ça n'était pas 110db (c'était du 95/98) — et pas en gain constant mais seulement des pointes, des maxima……

Sans quoi……

Même comme ça, j'avoue être resté stupéfait du résultat de ton système (je suis resté couché à têter mon pouce en pleurant pendant quinze jours une fois rentré à la maison… :lol: :lol: ).

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 29001
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 23 Mar 2006 19:51

dub a écrit:Même comme ça, j'avoue être resté stupéfait du résultat de ton système (je suis resté couché à têter mon pouce en pleurant pendant quinze jours une fois rentré à la maison… :lol: :lol: ).

Cdlt :wink:

:o :wink:
alain70
 
Messages: 6591
Inscription: 16 Juil 2004 10:23
Localisation: Mouvance Goldmund Dissidente
  • offline

Message » 23 Mar 2006 22:52

dub a écrit:l'exposition durable à 95/100db ne produit pas les mêmes effets qu'une exposition brève entrecoupée de pauses durant lesquelles mes pauvres cellules cillées (déjà fort éprouvées depuis bientôt trente ans) se reposent un peu…


Oui mais c'est pas seulement les cellules ciliées qui se reposent !

Il y a un petit muscle essentiel qui se repose aussi...

En fait quand notre cochlée détecte un son fort (>80 db), un réflexe de protection se déclenche automatiquement dans nos oreilles internes pour provoquer la contraction du muscle "stapédien". C'est le "réflexe ossiculaire" (ou stapédien). Cette contraction rigidifie le système osseux derrière le tympa (les fameux marteau et enclume et étrier), d'ou une limitation de leur déplacement aux fréquences basses et moyennes (<1 ou 2 kHz) et donc la protection de l'audition.

Par contre attention, ce système ne protège pas contre les hautes fréquences ! Comme noté par fafa, les sons aigues font plus mal à haut niveau sonore.

Au dessus de 80 db pendant longtemps, le muscle stapédien se fatigue, éventuellement au point de ne plus protéger l'oreille...

De plus, ce réflexe peut intervenir trop tard (il lui faut 30 milli-secondes minimum) pour protéger du stress de sons violents en impulsions (explosions...).

A savoir, car les délicates et précieuses cellules ciliées, une fois détruites, ne se régénèrent pas.

:wink:
abricot
 
Messages: 695
Inscription: 18 Jan 2004 4:43
Localisation: Toulouse

Message » 24 Mar 2006 8:52

abricot a écrit:quand notre cochlée détecte un son fort (>80 db) …/…


Dans mes souvenirs, une exposition continue prolongée à un haut volume devait s'ensuivre d'un temps équivalent de "repos": il doit y avoir un post quelque par ici où j'ai déjà lu ces informations lors d'une discussion sur les acouphènes…

Cela dit, il ne faut pas non plus s'affoler inutilement quand on écoute un morceau dont les pointes de puissance et non le volume constant tournent autour de 80/85db, c'est déjà très très fort!

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 29001
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 24 Mar 2006 10:02

QUestion technique.
Si 90dB, c'est fort, pourquoi a-t-on besoin d'ampli faisait 50/100w, avec des alims énormes.

En effet, mes enceintes ont un rendement de 91,5dB à 1m pour 1W.

Autrement dit, à distance d'écoute,2m50, pour 1w, le rendement doit être au dessus de 85dB quand même.

Et pour les alimenter, j'ai un bloc de puissance qui a une alim de 340w et 2 étages de 150w!
Bref, le jour où les étages de puissance sont à fond, je sors xxxxdB! :o

Finalement, pour les éocutes que je fais, mon ampli doit tourner à 2w grand max... :roll:

Bizarre non? :o
Fafa
 
Messages: 71311
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 24 Mar 2006 10:25

fafa.dudu a écrit:QUestion technique …/…


Pour ma part, j'en suis venu à estimer que ce qui comptait, c'était surtout la capacité qu'un ampli pouvait avoir:

1/ de contrôler une enceinte sur toute la bande passante, y compris quand son impédance plonge, en particulier dans le bas du spectre (l'impédance et sa régularité me paraissent plus important que l'efficacité et le rendement)

2/ de suivre sur les montées en dynamique, donc de délivrer de la puissance rapidement et sans écréter (la puissance impulsionnelle me paraît plus importante que la puissance continue)

Même en mettant le cas des enceintes qui présentent la difficulté supplémentaire de descendre en dessous de 4Ohms, parfois même plus bas encore, sur certaines parties du spectre, et en en restant à des cas "normaux", j'ai l'impression que c'est ce qui explique ce que j'ai pu entendre. (évidemment, je mets aussi de côté le préampli: selon qu'il est actif ou passif, et s'il est actif, selon le cas! et aussi le niveau délivré par la source.)

Soient par exemple deux amplis que j'ai utilisés sur les mêmes enceintes:
Mira — deux fois 60w annoncés sous 8 Ohms, deux fois 90w sous 4 Ohms
Atoll AM100: deux fois 100 w sous 8 Ohms (~130W annoncés sous 4 Ohms)
et comparés à ceux que j'utilise maintenant:
NuForce 8: 100 W annoncés sous 8 Ohms commes sous 4 Ohms

L'efficacité des Thiel étant toujours la même (87db), son impédance n'étant pas torturée, elles demandent qu'on se soucie d eleur alimentation.

Entre l'Atoll et le Mira, ça n'est pas le gain en puissance qui m'a frappé (je ne sais même pas s'il y en a un) — mais le fait que l'am100 part moins en vrille quand on pousse le volume…

En revanche, en dehors du fait que les NuForce tiennent les 1.5 infiniment mieux qu'un am100 (mais aussi, à prix semblable, qu'un am200 ou deux am100!), il y a un gain en puissance:
moins de distorsion, plus de neutralité, grave mieux tenu et gain en volume
alors que la puissance annoncée sous 4 Ohms est inférieure…

En revanche, quand on compare la puissance impulsionnelle, 180w annoncés pour l'am100 contre 288 pour le Nuforce, on constate une différence technique.

Même type d'impression sur le système d'un ami qui a changé une paire d'am100 contre une paire de blocs mono Goldmund dont la puissance annoncée n'est pas si différente…

C'est pourquoi je dis que, contrairement à ce que je croyais il y a encore 5/6 ans, le rapport puissance d'amplification / efficacité de l'enceinte et un critère nettement insuffisant pour savoir ce qui va se passer. Si on a des enceintes à efficacité inférieure à 87 db, on sait qu'il faudra un ampli "puissant", mais on ne sait pas exactement ce que ça va donner…


Si on a un ampli capable de livrer 100w quelle que soit l'impédance de la charge, et susceptible de délivrer plus de 500w en impulsionnel sous 2 Ohms, il y a une chance pour qu'il soit capable de tenir des enceintes difficiles… Sera-t-il musical, transparent etc, ça, c'est encore un autre problème…

Cdlt :wink:
Dernière édition par dub le 24 Mar 2006 10:31, édité 1 fois.
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 29001
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 24 Mar 2006 10:28

Merci.
C'est bien compliqué en tout cas.
Fafa
 
Messages: 71311
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 24 Mar 2006 10:30

C'est sur qu'en puissance continue il faut en général peu de puissance, la puissance est utile somme toute pour passer sans problème les pointes de dynamique, c'est un peu comme en automobile, on roule jamais à fond, mais avec un moteur puissant on double plus aisement.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 24 Mar 2006 12:24

+1

Effectivement pour gérer 90 db (à 1 m, à 4 m tu n'as plus que 84 db) il suffit de 1w avec tes enceintes.

Par contre pour gérer un pic à 110 db il te faut 100W et si le pic monte à 120 il te faudrait 1000w !

Toute la puissance d'un ampli ne sert qu'à gérer des pics à haut volume, le reste du temps il est totalement sous utilisé.

Avec une enceinte de rendement suffisant (90db) dans une petite pièce (point d'écoute à 2m)
l'écoute à "fort" volume consomme la plupart du temps au alentour de 1w grand max mais monte à 200w dés qu'il faut gérer un pic de 110 db et là on parle de watts réels en sortie d'ampli, pas de watts constructeurs.

Il faut voir avec ses habitudes d'écoutes et la taille de la pièce, 90 db c'est vraiment déjà beaucoup comme niveau sonore constant, pour moi c'est déjà trop fort.

J'ai fait un test hier soir au cours d'une écoute radio que je trouvais pourtant d'un niveau assez conséquent, j'ai été surpris de voir que j'étais juste dans la plage des 70db, je n'ai pas vu une seule pointe à 80 db !
Dans ces conditions même en prenant une oeuvre orchestrale qui me propulse à 90db en créte avec mes enceintes (93db de rendement) je dois royalement consommer 1w en puissance de pointe !
En supposant que dans un accés de folie je pousse à 100db créte pour énerver la waf ça ne demande que 10w.

Un lien avec un tableau intéressant sur le sujet.
http://b.schmerber.9online.fr/theorie2/les_decibels.htm
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 24 Mar 2006 12:55

angus2 a écrit:Toute la puissance d'un ampli ne sert qu'à gérer des pics à haut volume, le reste du temps il est totalement sous utilisé.


Question:

Serait-il juste, dès lors, de dire réciproquement qu'un ampli qui peut suffire pour alimenter des enceintes à régime normal
se comportera comme un compresseur de dynamique lors de pics de puissance?

càd que des enceintes présentant une impédance moyenne de 87db vont demander X w pour exprimer dans 80 db à 3,5m — mais vont en exiger une telle quantité pour exprimer 90 ou 95db que l'ampli se trouvera tout à coup dépassé, car, il aura beau être capable d'en délivrer dans les 100 en régime continu, il sera incapable de délivrer ceux des pics de puissance à rendre lorsqu'il est sollicité

d'où en résultat:
- un ampli qui écrète plus ou moins brutalement — ce qui se traduira par des dûretés et l'envie de baisser le volume (cf. le Mira)
- une dynamique moins bien rendu — d'où quelque chose de plat
- voire un ampli trop sollicité qui chauffe et se met en protection (exemple de l'am100 si on insiste trop)

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 29001
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 24 Mar 2006 12:58

Je pense que oui, d'où l'intérêt d'avoir des grosses alims et des étages de sortie suffisant.
Fafa
 
Messages: 71311
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 24 Mar 2006 13:24

dub a écrit:- une dynamique moins bien rendu — d'où quelque chose de plat

d'accord avec toi à part peut être ce point ci qui est plus lié à la capacité à réagir rapidement et avec précision qu'au manque de puissance sur les crétes ultimes.
Ceci dit s'il manque tout les fortissimo il est sur que ça n'arrange pas le rendu de la dynamique :wink:

Un autre point me chiffonne par rapport à tout ce que l'on a dit.
On parle toujours de db moyens mais on dit aussi que les graves demandent bien plus de puissance que les aigus (voir les fils sur la bi amplification) alors 90db à 50hz et 90db à 5000hz ça n'est pas la même chose en terme de watts requis ?

Si pour rendre une contrebasse à 80 db il faut la même puissance que pour rendre une flute à 100 db ça change un peu la donne.

Je vais voir si je trouve quelque chose là dessus.
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 24 Mar 2006 14:25

angus2 a écrit:
dub a écrit:- une dynamique moins bien rendu — d'où quelque chose de plat

d'accord avec toi à part peut être ce point ci qui est plus lié à la capacité à réagir rapidement et avec précision qu'au manque de puissance sur les crétes ultimes.
Ceci dit s'il manque tout les fortissimo il est sur que ça n'arrange pas le rendu de la dynamique :wink:


J'ai tendance à établir un lien entre
- capacité à délivrer du courant en pointe
- et rapidité dans le temps demontée sur signal

[quoe]Un autre point me chiffonne par rapport à tout ce que l'on a dit.
On parle toujours de db moyens mais on dit aussi que les graves demandent bien plus de puissance que les aigus (voir les fils sur la bi amplification) alors 90db à 50hz et 90db à 5000hz ça n'est pas la même chose en terme de watts requis ?

Si pour rendre une contrebasse à 80 db il faut la même puissance que pour rendre une flute à 100 db ça change un peu la donne.

Je vais voir si je trouve quelque chose là dessus.[/quote]

Je me pose un peu la même question — avec en plus la question: le temps de montée sur signal est-il le même dans toutes les fréquences et si non, quelle influence?

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 29001
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 24 Mar 2006 14:59

Effectivement 90dB (de pression acoustique , pas le rendement) à 50Hz demande plus d'énergie à fournir aux HP que 90dB à 5000Hz.
La raison est que l'impédance de l'enceintes demande plus d'énergie pour le grave. On le comprend aussi par la taille des HP: pour du grave, le HP le plus gros, il nécéssite plus d'énergie qu'un tweeter de 2cm de diamètre et pesant que quelques grammes.

A l'écoute sans amplification on entend facilement que l'énergie la plus présente et la plus forte est le grave.
Le temps de montée lors de reproduction sonore sera donc toujours plus long pour du grave que pour de l'aigu puisque le niveau max à atteindre est bien plus haut.

Ca se resentira sur les attaques.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message