Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Niveau réel d'écoute

Message » 24 Mar 2006 15:24

Pour illustrer cette discussion sur les besoins en puissance dans les graves et les aigus je vous livre mon expérience personnelle.
J'ai possédé longtemps des JBL en bi-ampli active, avec fréquence de coupure à 250 hz.
Quand j'avais des pointes de modulation dans le grave à 150 watts, j'avais au maxi des pointes à 50 watts dans le médium aigu.
Par contre en bi-ampli passive les amplis débitent la même puissance.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Mar 2006 15:24

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Mar 2006 15:26

Voici 2 courbes d'impédances de HP (sans filtrage) le filtre sert non seulement à réduire la bande passante d'utilisation selon le type de HP mais sert aussi à gommer les pointes que l'on vois apparaitre.

Ne tenez pas compte de la 2ème courbe.

On observe bien que dans le grave, que l'impédance grimpe fortement jusqu'a la fréquence propre du HP pour chuter ensuite.
Pour info lorque l'on fait une enceintes bass-reflex on cale la raisonance du système bass-reflex aux allentour de cette bosse. Ceci afin d'étendre la bande passante de l'enceinte, car là ou le HP n'arrive plus à reproduir le grave avec avec beaucoup d'énergie, c'est le système résonant qui prend le relais en amplifiant mécaniquement.
C'est le même principe que quand on soufle dans une bouteille, le son qui en resort est la fréquence de résonance de la bouteille qui est amplifiée.

Image
Dernière édition par chris.c le 24 Mar 2006 16:34, édité 1 fois.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 24 Mar 2006 16:32

PAT 94 a écrit:Pour illustrer cette discussion sur les besoins en puissance dans les graves et les aigus je vous livre mon expérience personnelle.
J'ai possédé longtemps des JBL en bi-ampli active, avec fréquence de coupure à 250 hz.
Quand j'avais des pointes de modulation dans le grave à 150 watts, j'avais au maxi des pointes à 50 watts dans le médium aigu.
Par contre en bi-ampli passive les amplis débitent la même puissance.


Comment ça ?

Je ne pense pas que cela débite autant, sauf si le médium aigu comporte un HP large bande et encore je suis pas bien sûr.
Le HP de grave nécéssite toujours plus d'energie, d'ailleur ceux qui on fait des enceintes en DIY le savent bien: le rendement d'un HP de grave est toujours bien plus bas que celui d'un tweeter.
Ce rendement plus élevé pour l'aigu exprime bien que la puissance nécéssaire à celui-ci est moindre.

Je pense donc que tu te trompes.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 24 Mar 2006 16:38

Désolé en bi-ampli passive les amplis reproduisent chacun toute la gamme de fréquence, c'est le filtre après qui va dispatcher la puissance.

J'ai pu le vérifier chez moi, quand j'ai branché mes 803D en bi-ampli je pensais moi aussi que l'ampli de médium aigu serai moins sollicité, en fait il n'en est rien, la puissance débitée est identique.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 24 Mar 2006 18:01

Ben je pige pas pourquoi alors. En plus il me semble avoir lu ou discuté qu'en bi-amp, même passive on pouvait mettre un ampli moin costaud sur le médium aigu, pourvu qu'ils aient le même gain et rendement.

Je me trompe peut-être. Sais tu à quoi ce serait dû ?

A quoi vois tu qu'ils débitent la même chose ? Et en courant aussi ils débitent la même chose ?
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 24 Mar 2006 18:05

J'ai des indicateurs LED beaucoup plus précis que des Vu-Mêtres.
Eventuellement questionne Philippe Muller.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 24 Mar 2006 18:07

fafa.dudu a écrit:QUestion technique.
Si 90dB, c'est fort, pourquoi a-t-on besoin d'ampli faisait 50/100w, avec des alims énormes.

Pour ce qui est du côté auditif et pas ampli, pour des ordres de grandeur, les niveaux accoustiques pouvant être atteints:

Interieur de voiture normale (pas tunée ;-) ): 70 db
Restaurant bruyant: 85 db (+8h par jour = risque de dommages auditifs)
Moto: 95 db
Orchestre symphonique: 110 db
Cinéma, stade: 115 db
Boite de nuit: 120 db
Moteur de voiture gonflée: 145 db

En impulsionnel:

Pétard: 150 db
Ballon qui éclate: 155 db
Fusil: 160 db
abricot
 
Messages: 695
Inscription: 18 Jan 2004 4:43
Localisation: Toulouse

Message » 24 Mar 2006 18:09

PAT 94 a écrit:J'ai des indicateurs LED beaucoup plus précis que des Vu-Mêtres.
Eventuellement questionne Philippe Muller.


Très bonne idée ça fera une question de plus au milles questions que je lui ai déjà posées. :mdr:

En plus il paye rien pour attendre je lui poserais au salon ce Week-End. :mdr:
Il va en avoir marre de moi. :mdr:
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 24 Mar 2006 18:10

Faut savoir aussi où se situe le point d'écoute.

Pour certains critères, comme le resto, on peut facilement supposer que c'est dans la salle à manger.

Mais pour la voiture à 145dB, c'est derrière le pot, dehors à coté de la voiture, dans la voiture (et encore, y'a une GROSSE différence pour celui qui est assis sur ce qui fait office de silencieux)...?
Fafa
 
Messages: 71278
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 24 Mar 2006 18:18

Oui effectivement la distance est à prendre en compte.

Si je me trompe pas (je dis pas mal de conneries depuis quelques jours :oops: ).
Une fusée au décolage c'est 140dB à 1km.
Un avion de ligne au sol poussé au max pour décolage c'est dans les 130dB à 100m.
Un marteau piqueur 110dB à 1m. Une tondeuse 80à90 dB à 1m.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 24 Mar 2006 18:30

abricot a écrit:
dub a écrit:En fait quand notre cochlée détecte un son fort (>80 db), un réflexe de protection se déclenche automatiquement dans nos oreilles internes pour provoquer la contraction du muscle "stapédien". C'est le "réflexe ossiculaire" (ou stapédien). Cette contraction rigidifie le système osseux derrière le tympa (les fameux marteau et enclume et étrier), d'ou une limitation de leur déplacement aux fréquences basses et moyennes (<1 ou 2 kHz) et donc la protection de l'audition.


Quand je vois dans ce post quelque amateur de haut volume comme moi, bon évidemment je ne met pas mon ampli au taquet tout les jours, mais 1 ou 2 fois par mois, j'aime bien, c'est sur que je n'écoute pas du jazz au même volume que les chemicals brothers.

Mais d'après l'explication ci-dessus, il y aurait un cap dans le volume. En générale on pousse peu à peu (l'appétit vient en mangeant), et puis tout d'un coup on supporte un volume vraiment très fort on y prend même sacrément plaisir, ce volume on ne l'aurait vraisemblablement pas supporté dès le départ, la on dépasse ce cap, je suppose que c'est du à la contraction de ce muscle "stapédien", mais il ne filtre pas tout de la même manière, visiblement il filtre beaucoups plus les basses. Donc les fans de sons puissants aiment les basses, car l'installation doit en fournir plus pour passer cette espèce de filtrage de l'oreille interne et rétablir l'équilibre aïgues/médium/basse . Je me trompe ?
Paradis
 
Messages: 2711
Inscription: 03 Mar 2004 10:16
Localisation: Soignies (Belgique)Près d'un champ de Frites.
  • offline

Message » 24 Mar 2006 18:37

Ca parait logique. Ton oreille lutte pour se protéger, tu montes la gomme, le systéme de protection fatigue, le danger augmente. Après c'est une question de durée d'exposition. Entre un ballon qui éclate (impulsion violente à 150 db) et des heures en boite de nuit à 110 db, c'est surtout le deuxième cas qui abime.
abricot
 
Messages: 695
Inscription: 18 Jan 2004 4:43
Localisation: Toulouse

Message » 24 Mar 2006 19:40

chris.c a écrit:
PAT 94 a écrit:J'ai des indicateurs LED beaucoup plus précis que des Vu-Mêtres.
Eventuellement questionne Philippe Muller.


Très bonne idée ça fera une question de plus au milles questions que je lui ai déjà posées. :mdr:

En plus il paye rien pour attendre je lui poserais au salon ce Week-End. :mdr:
Il va en avoir marre de moi. :mdr:


J'y vais demain toute la journée
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 24 Mar 2006 21:03

abricot a écrit:Ca parait logique. Ton oreille lutte pour se protéger, tu montes la gomme, le systéme de protection fatigue, le danger augmente. Après c'est une question de durée d'exposition. Entre un ballon qui éclate (impulsion violente à 150 db) et des heures en boite de nuit à 110 db, c'est surtout le deuxième cas qui abime.


Tout a fait. Mais peut on en déduire qu'en écoute à fort volume notre perception du spectre sonore est déformée ?
Paradis
 
Messages: 2711
Inscription: 03 Mar 2004 10:16
Localisation: Soignies (Belgique)Près d'un champ de Frites.
  • offline

Message » 24 Mar 2006 21:20

Puisque l'oreille s'adapte de façon dynamique à la pression accoustique dans les basses fréquences mais pas les hautes, alors oui, on peut dire qu'à fort volume, notre perception est "déformée" ! Mais ça n'a pas de sens, puisque tu ne peut pas comparer ce que tu entends à 100 db sans réflexe stapédien versus avec ;-)
abricot
 
Messages: 695
Inscription: 18 Jan 2004 4:43
Localisation: Toulouse


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message