Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

NRDS janvier: que vaut le CD?

Message » 28 Jan 2004 14:31

Framesmaker a écrit:y a aussi une solution plus simple, tu met directement des murales dipolaire dans l'axe de la zone d'ecoute et tu aura un son diffu.

j'ai jamais aime le son directif pour les surrounds , le son est trop present a mon gout, on perd le cote ambiance des surrounds.

d'ailleur cher phillipe muller j'ai une question :

En mode hc , mes ds7 je les mets toute en dipolaire ou seulement les enceintes laterals? ( j'ai lu que c'etait conseile de mettre les surround back en monopolair)

En mode sacd ou dvd a, les 4 en monopolair , c'est juste?


Re frame, décidément on fréquente souvent les même post en ce moment :)
Ben pour te dire mon avis, je suis tout a fait d'accord avec toi concernant les dipolaires, le son est diffus et difficilement localisable, c'est tres agréable (j'ai essayé le dives de chez bc) en tout cas sur du film car en écoute de concert, je préfère de simple biblio, c'est plus enveloppant, paradoxal non?? 8)
xullux de bordeaux
 
Messages: 1878
Inscription: 26 Juil 2002 18:49
Localisation: bordeaux
  • offline

Annonce

Message par Google » 28 Jan 2004 14:31

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 28 Jan 2004 15:16

La directivité des enceintes est une caractéristique propre à chaque modèle. La seule règle commune est que le grave est toujours omni, sauf pour les encastrables ou murales où il est hémisphérique.

Considérer qu'il y a une différence de rayonnement nette entre une compacte et une colonne me semble très osé. Les enceintes les moins directives peuvent être omnidirectionneles jusqu'assez haut à la limite de l'aigu. Pour moi, sur le plan directivité, une B&W 704 et une 705 (je parle de ce que je connais le mieux), c'est pratiquement la même chose.

En 5.1, je n'arrive toujours pas à supporter les enceintes placées à l'arrière ; je ne peux donc pas donner de conseil. Mais, s'il faut orienter les enceintes de façon bizarre pour que cela marche, c'est qu'il y a quelque chose qui ne va pas. On peut s'arranger avec son système comme on peut mentir à quelqu'un. Cela peut passer mais ce n'est pas sain. Les enceintes doivent pouvoir regarder l'auditeur. Si cela ne fonctionne pas, c'est que le principe adopté ne vaut rien !

Le 7.1 a ma préférence quand il s'agit de réaliser un système polyvalent hi-fi/hc ; cela permet de ne garder que les enceintes latérales pour la musique enregistrée, surtout selon la méthode DSR qui est celle que je préfère.

En musique, c'est généralement le mode monopolaire qui convient le mieux sauf si ces voies ne passent que de la réverb. Dans ce cas, le dipôle masque la nature de l'effet et le rend plus agréable et crédible. Voilà pourquoi je me suis réjoui quand B&W a lancé les nouvelles DS6 et DS7 ; elles permettent d'adapter la reproduction à la situation en cours et de passer d'une configuration à l'autre, sans se compliquer la vie.

Avec quatre DS7, toutes les combinaisons doivent être envisagées pour le cinéma. Il n'y a pas de règle absolue et le besoin de changer peut se faire sentir. Comme base : les latérales en dipôle et les arrières en monopôle me paraît être une bonne idée.

N'oublions-pas que ce sujet traîte du CD de la Revue du Son. Ne le détournons-pas ! Je pense qu'on nous pardonnera ce petit écart qui a un lien direct avec les plages dts du disque, puisqu'il s'agit d'indiquer de quelle façon ces enregistrements ont été écoutés en studio (voir ma réponse sur ce sujet) mais, nous risquons de nous en éloigner.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 28 Jan 2004 15:16

La directivité des enceintes est une caractéristique propre à chaque modèle. La seule règle commune est que le grave est toujours omni, sauf pour les encastrables ou murales où il est hémisphérique.

Considérer qu'il y a une différence de rayonnement nette entre une compacte et une colonne me semble très osé. Les enceintes les moins directives peuvent être omnidirectionneles jusqu'assez haut à la limite de l'aigu. Pour moi, sur le plan directivité, une B&W 704 et une 705 (je parle de ce que je connais le mieux), c'est pratiquement la même chose.

En 5.1, je n'arrive toujours pas à supporter les enceintes placées à l'arrière ; je ne peux donc pas donner de conseil. Mais, s'il faut orienter les enceintes de façon bizarre pour que cela marche, c'est qu'il y a quelque chose qui ne va pas. On peut s'arranger avec son système comme on peut mentir à quelqu'un. Cela peut passer mais ce n'est pas sain. Les enceintes doivent pouvoir regarder l'auditeur. Si cela ne fonctionne pas, c'est que le principe adopté ne vaut rien !

Le 7.1 a ma préférence quand il s'agit de réaliser un système polyvalent hi-fi/hc ; cela permet de ne garder que les enceintes latérales pour la musique enregistrée, surtout selon la méthode DSR qui est celle que je préfère.

En musique, c'est généralement le mode monopolaire qui convient le mieux sauf si ces voies ne passent que de la réverb. Dans ce cas, le dipôle masque la nature de l'effet et le rend plus agréable et crédible. Voilà pourquoi je me suis réjoui quand B&W a lancé les nouvelles DS6 et DS7 ; elles permettent d'adapter la reproduction à la situation en cours et de passer d'une configuration à l'autre, sans se compliquer la vie.

Avec quatre DS7, toutes les combinaisons doivent être envisagées pour le cinéma. Il n'y a pas de règle absolue et le besoin de changer peut se faire sentir. Comme base : les latérales en dipôle et les arrières en monopôle me paraît être une bonne idée.

N'oublions-pas que ce sujet traîte du CD de la Revue du Son. Ne le détournons-pas ! Je pense qu'on nous pardonnera ce petit écart qui a un lien direct avec les plages dts du disque, puisqu'il s'agit d'indiquer de quelle façon ces enregistrements ont été écoutés en studio (voir ma réponse sur ce sujet) mais, nous risquons de nous en éloigner.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 28 Jan 2004 15:39

Avec quatre DS7, toutes les combinaisons doivent être envisagées pour le cinéma. Il n'y a pas de règle absolue et le besoin de changer peut se faire sentir. Comme base : les latérales en dipôle et les arrières en monopôle me paraît être une bonne idée.

merci pour ta reponse , derniere chose les as tu entendu les ds7?
Framesmaker
 
Messages: 2962
Inscription: 09 Juil 2002 16:01
  • offline

Message » 28 Jan 2004 15:50

Je n'ai pu entendre que deux DS7 et non quatre. Ce qui est très plaisant, c'est de pouvoir les commander avec le trigger ; cela permet d'évaluer instantanément la différence ou d'affecter un mode en fonction de la source que l'on écoute. En définitive, c'est comme si l'on avait plusieurs installations très différentes en une seule.

Avant même de les entendre, j'étais déjà convaincu, connaissant bien la 705 que j'avais déjà utilisée en multicanal pour la présentation de la série 700 à la presse. A la base, la DS7 est une 705 murale ; comme le mur modifie le rayonnement, le volume de charge peut être plus petit et clos.

Revenons au CD de la Revue du Son...
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 29 Jan 2004 10:57

je l'ai encore ecoute hier soir , j'adore la piste avec le solo de piano , j'entend le pianiste respirer a gauche, vraiment bien la prise de son, on a l'impression d'imaginer ses mains ce ballader sur le clavier, genial :D
Framesmaker
 
Messages: 2962
Inscription: 09 Juil 2002 16:01
  • offline

Message » 29 Jan 2004 16:41

Bonjour,

Je recherche cette revue mais je ne la trouve pas. :(
j'ai deja visiter 3 librairie/presse mais inconnu.

heu.... le titre c'est bien : revue du son et home cinema ? :oops:

Merci
val28
 
Messages: 572
Inscription: 17 Jan 2002 2:00
Localisation: 28
  • offline

Message » 29 Jan 2004 16:47

oui c'est ca
Framesmaker
 
Messages: 2962
Inscription: 09 Juil 2002 16:01
  • offline

Message » 29 Jan 2004 16:55

Framesmaker a écrit:oui c'est ca


MERCI.

@+
val28
 
Messages: 572
Inscription: 17 Jan 2002 2:00
Localisation: 28
  • offline

Message » 29 Jan 2004 18:22

je me rejouis de pouvoir ecoute les 3 pistes dts d'ici la semaine du 9 fevrier si tout va bien :D .

j'ai une question :

il faudra absolument que je les lise avec mon lecteur dvd ou ma platine rotel via un cable coaxial pourrai le faire?
Framesmaker
 
Messages: 2962
Inscription: 09 Juil 2002 16:01
  • offline

Message » 29 Jan 2004 18:44

L'avantage du multicanal DSR est qu'il peut être lu même en 3 canaux. Bien entendu, on perd le bébéfice de ce qui a été enregistré sur les 2 canaux qui manquent.

Sur la plage 19, les applaudissements seront devant ; on ne sera pas dedans

Sur la plage 20, on perd surtout de l'espace

Sur la plage 21, on change totalement la spatialisation des bruits.

Le signal dts de ce disque est du 16 bits 44.1 kHz pour rentrer dans un CD.

Le 1072 peut convenir s'il est utilisé par sa sortie numérique. Le signal doit être reconnu comme étant du dts normal.

C'est du 5.0 parce qu'il n'y avait aucune raison de faire du 5.1.

Avec les 2 Nautilus 803 et la HTM1, on peut tout mettre en large et ne pas utiliser de caisson. Maintenant, si le caisson est bien réglé, il reproduira les basses des canaux utilisés en small.

Pour ceux qui auraient l'idée de faire du downmix pour écouter en deux canaux, je le déconseille. Ces enregistrements contiennent des différences de phase et d'intensité. Le mélange sera bizarre. Mieux vaut, dans ce cas là, n'utiliser que les canaux gauche et droite qui correspondent à la stéréo normale.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 30 Jan 2004 9:32

merci pour ces precisions .
Framesmaker
 
Messages: 2962
Inscription: 09 Juil 2002 16:01
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message