Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Perte de qualité sur CD-Rs enregistrables ?

Message » 15 Aoû 2006 23:22

kinslayer a écrit:
dub a écrit:Franchement poser cette question ici, faut le faire exprès! :mdr:

Comme s'il n'y avait jamais eu aucune discussion là dessus, aucune controverse, et aucune empognades! Si c'est une provoc de type entartage: chapeau! :lol:

La personne qui a ouvert le topic n'a que 18 messages au compteur. Peut être n'a-t-elle pas suivi ce genre de disputes auparavant? Moi non plus d'ailleurs ;)

Ceci dit, un revendeur s'est un jour emporté quand je suis venu comparer des amplis avec un CD gravé, compilation de plusieurs titres que je connais particulièrement bien. "On ne fait pas de la Hifi avec des CDR". Moi: "mais ce ne sont pas des MP3 gravés sur un CDR". Lui: "pas grave, c'est pareil, dès que tu transferts le contenu d'un CD vers un autre CDR, tu perds plein d'infos, c'est nul"

:lol:


y a pas a c h i e r tu es tombé sur un C o N :mdr:
perso je fais des compil pour faire des ecoute varier en magasin pour que je n est pas a a changer le disque en permanence
comme ca je peux aussi bien mettre du classique/jazz que du son electro pop rock
cheam
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 411
Inscription: 02 Oct 2002 11:08
Localisation: Cholet 49
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Aoû 2006 23:22

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Aoû 2006 23:26

FREDO83 a écrit:Salut !

Sans perdre de vue qu'un CD R sera moins résistant aux lectures répétées dans le futur qu'un CD original qui lui est recouvert d'une couche protectrice de je ne sais plus quoi après son gravage en usine.

J'ai eu des cdr gravés ( de grande qualité et de marque réputée) sur une platine cdr haut de gamme PIONEER de salon qui se sont abimés aux fils des écoutes et qui deviennent HS au bout d'une 50 taines de passage même en y prenant soin.

Les cdr fini pour moi ou juste alors pour mettre en voiture.

Fred :wink:


Je ne penses pas que le problème du CDR vienne d'une usure liée au nombre de lectures, contrairement aux systèmes de reproductions analogiques.

L'usure peut par contre venir d'une fragilité de la surface refléchissant le faisceau laser, là étant la différence majeure entre CD et CDR, liée au processus de fabrication.

La durée de vie de cette couche réfléchissante évoluant avec l'exposition aux UV, à la chaleur, aux mauvais usages...

Personnellement je n'ai jamais rencontré de problèmes de ce genre avec mes CDR.
Idem concernant la dégradation du son; certains font valoir que le processus de gravure peut induire du jitter, reste à vérifier si cela est audible et d'une intensité suffisante pour constituer un véritable problème.

Après tout, beaucoup de mélomanes, hifistes et audiophiles en tous genres se contentaient très bien jusque là des K7 ou des magnétos à bandes, tous induisant à des degrés variables une dégradation inévitable du signal d'origine.

Concernant les CD du marché,, il y a quelques années on entendait parler d'une durée de vie maximum (avant dégradation definitive) allant de 10 à 15 ans.
Moi j'en ai qui datent de 1983 et qui fonctionnent parfaitement.
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 0:48

Voici la manip que j'ai utilisé:
Lecteur CD -> numérique SPDIF -> ORDI -> WAV1 sur disque dur
Lecteur CD-R -> numérique SPDIF -> ORDI -> WAV2 sur disque dur

AHMA t'aurra déjà des pertes via le spdif inexorablement même si infime car le signal d'horloge ne sera pas transmi aux PC d'où jittler (taux d'erreur numérique).
De plus certaine marque donne une signature sonore a leur sortie spidf comme pioneer montant dans les aigus, CEC les basses :mdr: ,...
Le mieux et de faire ton test wav directement en copiant ton cd via le cd-rom le plus lentement possible.
Le pc pocède des corerecteurs d'erreur étant capable de lire plusieurs fois la même piste pour en faire la comparaison et donc choisir la donnée x ou y le plus souvent rencontré a t'elle endroit .
Des lecteur cd de plusieurs millers d'euro (genre ICOS qui a déjà été critiqué sur cette méthode) fonctionne sous se principe, celà constitue une alternative économique plus interessante (et donc lucrative) que la surenchérire à la mécanique la plus stable et précise (TEAC,CEC, Phillips CDM pro) des autres construteur mais en une seul passe.
MS Yam
 
Messages: 454
Inscription: 13 Mar 2005 20:34
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 1:05

MS Yam a écrit:
Voici la manip que j'ai utilisé:
Lecteur CD -> numérique SPDIF -> ORDI -> WAV1 sur disque dur
Lecteur CD-R -> numérique SPDIF -> ORDI -> WAV2 sur disque dur

AHMA t'aurra déjà des pertes via le spdif inexorablement même si infime car le signal d'horloge ne sera pas transmi aux PC d'où jittler (taux d'erreur numérique).


Le jitter n'est pas un taux d'erreur numérique, mais l'erreur temporelle sur la lecture de chaque donnée. Par conséquent, il n'intervient pas dans une comparaison de données, où celles-ci ne sont pas lues à une vitesse déterminée.
Pio2001
 
Messages: 5911
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 1:36

La compmaraison de donnée n'est effectué que sur une base lectrice cd-rom dans un pc, et non sur la sortie spdif d'une platine de maison branché a un pc, ni même a un DAC.
MS Yam
 
Messages: 454
Inscription: 13 Mar 2005 20:34
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 8:08

MS Yam a écrit:
Voici la manip que j'ai utilisé:
Lecteur CD -> numérique SPDIF -> ORDI -> WAV1 sur disque dur
Lecteur CD-R -> numérique SPDIF -> ORDI -> WAV2 sur disque dur

AHMA t'aurra déjà des pertes via le spdif inexorablement même si infime car le signal d'horloge ne sera pas transmi aux PC d'où jittler (taux d'erreur numérique).

Mais si, d'ailleurs je l'ai indiqué dans mon post. Ma carte son de PC a une entrée SPDIF dont elle tire son horloge (récupérée depuis le rythme des données) si je la configure comme il faut, ce que j'ai fait. Sans quoi elle ne parviendrait pas à récupérer correctement les données du flux entrant.
La conclusion de mon expérience faite plusieurs fois sur plusieurs appareils:
WAV1 = WAV2 = WAV0 (WAV0 récupéré par le CD-ROM depuis le CD original).

MS Yam a écrit:De plus certaine marque donne une signature sonore a leur sortie spidf comme pioneer montant dans les aigus, CEC les basses :mdr: ,...

C'est une opinion subjective, jamais vérifiée par une analyse spectrale (pourtant "monter dans les aigüs" même avec une pente de 0.01 dB par octave, une machine le voit).
Ce qui est sûr en revanche, c'est que l'horloge du drive sert de référence au DAC separé dans les congurations classiques, et que le DAC se protège plus ou moins bien d'un jitter de cette horloge et de la transmission. Donc que la différence entre drives est une réalité technique (sa perception systématique est une autre histoire), si c'est ce que tu voulais dire, on est d'accord. :wink:
MS Yam a écrit:Le mieux et de faire ton test wav directement en copiant ton cd via le cd-rom le plus lentement possible.

Il va de soi que que j'ai fait aussi cette comparaison (avec succès), mais cela tout le monde peut le faire, je n'ai relaté que les expériences un peu plus difficiles à monter. Ce que tu dis marche aussi à vitesse MAX (je recommande MAX/2 pour l'usage normal), si n'est pas le cas, achete toi un lecteur/graveur CD-ROM de bonne facture, ce n'est pas beaucoup plus cher.
MS Yam a écrit:Le pc pocède des corerecteurs d'erreur étant capable de lire plusieurs fois la même piste pour en faire la comparaison et donc choisir la donnée x ou y le plus souvent rencontré a t'elle endroit [....]

Cela est inutile dans les cas ou le CD est propre et en bon état, ce que j'ai précisé dans mon post. La preuve, la sortie en 1x en SPDIF n'a pas donné d'erreur.
Dans le cas de CD propre et en bon état (99,9% de ma discothèque), une correction "forward" (c'est à dire sans relecture) est suffisante grace à la redondance type Reed Solomon obligatoire dnas la norme du CD audio, la relecture est juste un "plus" dans les cas difficile de CD problématique (rare).

cdlt,
GBo
Dernière édition par GBo le 16 Aoû 2006 8:18, édité 2 fois.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Perte de qualité sur cd-r

Message » 16 Aoû 2006 8:14

Moi j'hésite à répondre à Pandore sur les cd copiés ou alors en présence d'un avocat :lol:
dgohyeres
 
Messages: 4010
Inscription: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 8:19

Ce n'est pas le débat sinon le thread va partir en vrille, restons sur le sujet please.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 8:25

FREDO83 a écrit:Salut !

Sans perdre de vue qu'un CD R sera moins résistant aux lectures répétées dans le futur qu'un CD original qui lui est recouvert d'une couche protectrice de je ne sais plus quoi après son gravage en usine.


Non comme cela a été dit, ce n'est pas la lecture laser proprement dite qui use. Par contre la plus grande sensibilité aux manipulations répétées, chaleur, humidité et UV demande encore plus de précautions que pour un CD. Perso j'évite la voiture par exemple si je tiens à mes compils sur CD-R.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 9:21

MS Yam a écrit:AHMA t'aurra déjà des pertes via le spdif inexorablement même si infime car le signal d'horloge ne sera pas transmi aux PC d'où jittler (taux d'erreur numérique).
De plus certaine marque donne une signature sonore a leur sortie spidf comme pioneer montant dans les aigus, CEC les basses :mdr: ,...


J'ai déjà testé
- DVD Sony-> spdif -> carte son -> logiciel audio
puis
- extraction directement à partir du lecteur cdrom -> logiciel audio

Les deux fichiers sont identiques au bit près. Donc aucune erreur de jitter, aucune signature sonore. Cela ne veux pas dire que cela n'arrive pas. Mais avec du matériel très abordable la perfection est possible, en tout cas. (jitter suffisamment faible pour être corrigé etc.)
Richton
 
Messages: 117
Inscription: 03 Mar 2003 10:31
Localisation: Paris
  • offline

Message » 16 Aoû 2006 10:18

Oui Richton ça rejoint ma manip N°1, mais sur l'interprétation je nuancerais, comme l'a fait pio plus haut: le jitter de l'horloge récupérée du drive (ou lecteur CD utilisé en tant que drive) n'est jamais suffisant pour causer des erreurs numériques (bit à 0 au lieu de 1 dans un sample), mais il est toujours suffisant pour avoir des effets mesurables lors de la conversion numérique->analogique, ce n'est qu'à ce niveau qu'il produit des artefacts: la conversion/reconstitution mathématiquement parfaite du signal analogique nécessite entre autres choses une régularité temporelle parfaite (isochronie) des moments de conversion, ce n'est jamais exactement le cas en électronique (on pourra développer si ce n'est pas clair pour certains).
NB: je ne parle pas de perception mais de mesure ici, car le caractère humainement perceptible ou pas est une autre histoire que ne nous apprennent pas les appareils de mesures.

Une méthode accessible pour voir aux mesures l'effet du jitter sur le signal analogique - effet différent suivant les lecteurs CD - (parmi d'autres artefacts comme ceux que provoque l'alim du circuit de conversion qui serait parfois "modulée" par les électroniques de servo control) consiste à enregistrer et analyser le spectre obtenu sur un sinus de fréquence elevée joué depuis le CD.
On peut s'inspirer de la deuxième manip décrite dans mon post de la page 1:
Lecteur CD -> analogique -> A/D carte son ORDI -> WAV sur disque dur
(capture en 24/96 de la sortie analogique du lecteur CD)
Il faut bien sûr une carte son ou autre appareil avec horloge très précise pour la conversion A/D sans quoi on mesure tout autant les effets du au jitter (et autres artefacts) de la carte elle-même...

cdlt,
GBo
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 17 Aoû 2006 9:08

Pandore a écrit:bonsoir,

le simple fait de copier un CD (audio) original (non rayé bien sur) sur un CD-R enregistrable via le graveur de son PC par exemple pourrait il faire perdre des infos (même minimes) ?

et de se fait, dégrader la qualité du son du CD original ?

moi j aurais tendance a dire que oui

cela serait comparable a une copie de VHS, l originale étant bien meilleure que la copie
dans le cas de la gravure la différence serait bien moindre mais néanmoins existante !


merci de vos avis,
cordialement


Bonjour

Si tu veux en avoir le coeur net, je te suggére une idée : réalise des copies en reprenant à chaque nouvelle copie le cd que tu viens de graver comme "original" et ceci autant de fois que tu le désires.
Il suffit alors d'écouter le dernier cd gravé ; si il existe une petite différence avec l'original au départ, celle ci devrait être plus flagrante au bout de X copies
C'etait juste pour faire avancer le schmilblick
Bonne journée
thicl
 
Messages: 745
Inscription: 23 Jan 2006 11:33
  • offline

Message » 17 Aoû 2006 9:17

J'ai fait l'essai !! :mdr:

J'ai copié X fois un CD d'Oscar Peterson (merveilleux pianiste de Jazz qui a 80 ans) et à la fin j'ai obtenu un CD de..............................................Richard Clayderman (merveilleux ..rien!!).

La preuve est faite : on perd beaucoup!!! :mdr:
fargo
 
Messages: 7624
Inscription: 15 Avr 2005 23:01
Localisation: Tolosa
  • offline

Message » 17 Aoû 2006 9:33

GBo a écrit: mais il est toujours suffisant pour avoir des effets mesurables lors de la conversion numérique->analogique, ce n'est qu'à ce niveau qu'il produit des artefacts: la conversion/reconstitution mathématiquement parfaite du signal analogique nécessite entre autres choses une régularité temporelle parfaite (isochronie) des moments de conversion, ce n'est jamais exactement le cas en électronique (on pourra développer si ce n'est pas clair pour certains).


Ok. Par contre, si à chaque étape, les appareils peuvent s'affranchir du jitter, et donc "resynchroniser" le signal, cette gigue d'horloge n'a pas d'influence sur la qualité d'une copie ou d'une transmission numérique. D'après ce que tu me dis, seule la dernière étape de resynchro du signal juste avant la conversion a une influence. (d'où l'importance du convertisseur...) En effet, le jitter peut difficilement se cumuler au fur et à mesure des étapes. (on ne va pas retrouver le jitter du lecteur cd sur le disque dur cible...)
Richton
 
Messages: 117
Inscription: 03 Mar 2003 10:31
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message