Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google Adsense [Bot], wakup2 et 19 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Peut on m'expliquer...

Message » 21 Juin 2002 9:28

Image


La courbe du bas, celle de l'impédance.
Qu'est ce que traduit physiquement et à l'écoute la remontée de la courbe dans l'aigu ?
icemaker
 
Messages: 1272
Inscription: 02 Aoû 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Juin 2002 9:28

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

.

Message » 21 Juin 2002 14:52

Théoriquement un amplificateur possède une impédance de sortie nulle (pour avoir un transfert en tension maximal => donné par le facteur d'amortissement de l'amplificateur), en partant de ce principe, même si l'enceinte acoustique a une courbe d'impédance torturée l'amplificateur délivrera sa puissance normalement à la charge.

En pratique c'est différent, si l'ampli est puissant il est à même de débiter beaucoup de courant, son facteur d'amortissement est en général très très élevé donc cet ampli sera techniquement idéal pour driver une enceinte dont la courbe d'impédance est torturée (courbe qui descend très bas).

Un ampli peu puissant préfèrera par contre des enceintes d'impédance nominale de 8 ohms et plus, le courant qu'il débitera sera plus faible et donc il ne "peinera" pas (courbe la plus constante possible).

La remontée de la courbe d'impédance dans l'aigu est normale, ça veut simplement dire que le courant débité par l'ampli dans cette plage de fréquence est faible.

En regardant une courbe d'impédance, il est impossible de tirer de réelles conclusions sur l'écoute.

Si c'est pas clair, n'hésite pas :wink:
fabby2
 
Messages: 1086
Inscription: 19 Oct 2001 2:00
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 21 Juin 2002 20:52

Ok, donc plus la valeur moyenne de l'impédance en fonction de la fréquence est faible (donnée dans les tests de la nrds) , plus l'ampli doit etre costaud.

Quelle est la différence entre l'impédance donnée d'une enceinte (par le constructeur) et la valeur moyenne de l'impédance en fonction de la fréquence ?
Par exemple pour des enceintes 8omhs :
Valeur moyenne impédance/fréquence
B&W DM 604 : 2,8 omhs
Elipson Horus 5 : 3,6 omhs
Kef Cresta 3 : 3,9 omhs

C'est des enceintes qui vont devoir etre associé a de GROS ampli pour bien fonctionner ? Pourquoi ne pas les avoir configuré en 4 ohms???

Cela expliquerait que les Cabasses (c'est la courbe scannée) que j'ai pu écouter sur des ampli HC (et meme stéréo) aient un grave tres tres court et un aigu prédominant (bref horrible!) ??? C'est de la faute aux amplis ?
icemaker
 
Messages: 1272
Inscription: 02 Aoû 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline

.

Message » 22 Juin 2002 10:33

Ben pour moi la valeur moyenne de l'impédance (en fonction de la fréquence) ne sert pas vraiment à grand chose, c'est une caractéristique très vague, elle donne un renseignement global...

La preuve en est que sur la courbe que tu as scannée (les Cabasse Molène il me semble NRDS n°241) la valeur moyenne est de 4,7 ohms (donc à priori pas trop violent) mais c'est à cause de la remontée dans l'aigu, si on ne prend que la partie grave et médium cette valeur moyenne devrait être plus proche de 2 ohms à mon avis...

Il serait plus judicieux (à mon avis toujours) de donner les valeurs minimales de l'impédance (avec les fréquences respectives).

Et c'est de la faute des amplis et des enceintes, il est clair que sans caisson, un ampli HC va s'essouffler sur les 604 mais il est regrettable de devoir dépenser des fortunes dans l'amplification pour driver des enceintes de bas de gamme par exemple.
fabby2
 
Messages: 1086
Inscription: 19 Oct 2001 2:00
Localisation: Bruxelles
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message