Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google Adsense [Bot], maxitonic et 22 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Plinius Préampli M8 + Ampli P8

Message » 12 Mai 2004 19:52

salut,

je me jette à l'eau au sujet de Plinius, ayant eu la chance d'avoir le préampli M8 (tiens j'en profite pour donner le lien vers leur site http://www.pliniusaudio.com/pro/pro04.htm) et l'ampli de puissance P8 http://www.pliniusaudio.com/pro/pro10.htm de vendredi dernier à hier mardi matin.

d'abord un mot sur la fabrication et plus généralement sur le soin visiblement apporté par Plinius à sa production : double cartons d'emballage, mousses hyper épaisses, on a l'impression qu'il ne risque rien de leur arriver pendant leur transport. Un bon point par rapport à beaucoup d'autres marques qui ne semblent pas apporter autant de soin à ces points là. Mes exemplaires n'avaient pas encore de doc en français because pas destinés à la vente à un particulier, mais cette doc a été traduite par l'importateur et serait même encore plus détaillée que la doc en anglais d'origine. Autre bon point, surtout quand on sait qu'il est obligatoire quand on importe du matos d'avoir une doc d'utilisation dans la langue du pays. Je ne peux m'empêcher de comparer avec mon CD Ayre, et son carton minable et sa doc même pas traduite en français, mais ce serait sans doute trop d'investissement à demander à l'importateur français : ils ont beaucoup à apprendre de ce côté là.....

ensuite, l'ampli et le préampli ont l'air d'être construits comme des chars : aucun reproche à faire. On aime ou on n'aime pas leur look un peu 'Star Trek' mais les matériaux utilisés ne sont pas choisis au rabais. Idem pour la connectique, que ce soit pour le bi-câblage (très utile pour les Concorde), le nombre d'entrées et l'entrée PROCESSOR vraiment utile et facile à utiliser.

autre bon point, et de poids, la télécommande taillée dans un bloc d'alu brossé de 660 grammes, rien que ça (pesé sur ma balance de cuisine). Les touches sont bien disposées et au moins on ne risque pas de l'égarer. Par contre la directivité de la télécommande m'a semble un poil faible, mais franchement, c'est vraiment histoire d'avoir quelque chose à critiquer....

les Plinius semblent archi sensibles à tout ce qui les entoure : notamment la qualité du courant et c'est peut-être pour ça qu'on trouve aussi bien sur le M8 que le P8 un interrupteur permettant selon la position de relier à la terre ou pas le matos. En plus, les cordons secteurs sont livrés au revendeur avec une prise non montée, permettant ainsi lors du montage de repérer la terre, le revendeur pouvant ainsi l'indiquer au futur client. Donc un bon point car ça permet de mettre l'accent sur l'importance de la connectique.

Autant le dire tout de suite : j'ai rarement entendu un système évoluer autant en l'espace d'une nuit. Autant j'étais un peu sceptique lors de l'installation chez moi vendredi soir, autant, après une nuit pendant laquelle les Plinius ont tourné à bas niveau, je n'avais plus en face de moi le même système. De trop clair à mon goût, le système était devenu chaud, mais pas caricatural, la matière qui semblait manquer la veille était là, quel que soit le type de musique écoutée. L'émotion était au rendez-vous, mais les détails aussi, sans tomber là encore dans ce que j'avais par exemple (trop rapidement peut-être) entendu avec le Gamut qui tombait dans un excès de détails qui en devenaient gênants à l'écoute.

Avec les Plinius, on 'ressent' l'acoustique de la salle, son ampleur ou au contraire la matité d'un studio. L'image se forme en arrière des enceintes, mais pas tellement en hauteur. Ca donne une image réaliste sans avoir un clavecin de trois mètres de haut, tout est à sa juste mesure. Mais l'image stéréo est nette et chaque instrument peut être très facilement suivi. Chaque phrase musicale se détache mais se fond aux autres. On a le sentiment de pouvoir choisir le type d'écoute que l'on veut : soit on décortique chaque phrase, du style je suis avec la partition sous les yeux, soit au contraire on se laisse baigner dans l'ambiance du concert. Ils réussissent à concilier une restitution détaillée et globale à la fois.

La restitution tend plus vers l'assise (comme dirait Diapason) et un côté un poil sombre que vers la clarté. Très franchement, je crois qu'on est dans le vrai, car on est à cent lieux des restitutions aseptisées à force de trop de fausse transparence. Alors le revers de la médaille, c'est que parfois le grave semble un peu manquer d'un poil de franchise, mais c'est tellement différent d'un CD à l'autre que ça ne me semble pas être un défaut : c'est typiquement le genre de choses qui sera 'rattrapable' en choisissant les bons câbles. Car tout changement s'entend avec les Plinius : à tel point, mon pauvre câble MIT Terminator 4 qui reliait le M8 au P8 était dans le mauvais sens. Je l'ai remis dans le bon sens et la différence était nette. Idem en 'jouant' avec les câbles de modulation Linn qui étaient les seuls que j'avais sous la main : ils ne sont visiblement pas de mon goût car bien trop clairs et manquant cruellement de matière.

Le cordon de modul MIT apportait lui un peu plus de matière et adoucissait l'aigu, mais tendait vers une coloration dans le medium assez sensible. Par contre les seuls tests que je n'ai pas pu faire c'était de jouer sur les câbles HP, car n'étant pas équipés pour et manquant de temps (les Linn K400 de 3 mètres chacun font au moins 3 kgs pièce).

Donc vraiment, à mon sens, et juré-craché, je ne toucherai rien sur les ventes, c'est que du bon : je les ai rendus hier à Olivier qui va continuer encore une semaine le rôdage. L'importateur m'a indiqué qu'il valait mieux laisser sous tension en permanence l'ampli et mettre en stand-bye le préampli, ils ont été prévus pour fonctionner comme ça. D'où l'impression, après une nuit où je les avais éteint, qu'ils étaient à nouveau trop clairs.

En résumé :

1. ces matos nécessitent une vraie et longue période rôdage,
2. ils sont sensibles à tout ce qui les environne, mais ça signifie qu'on peut ainsi les adapter à son goût plutot que de sentir qu'on est aux limites des possibilités d'exploitation d'un matériel,
3. ils font preuve d'émotion, et, allez, de musicalité. Ils ne trichent pas, ne vont pas systématiquement enjoliver toutes les prises de son, mais pas non plus rendre encore plus dégueux des enregistrements moyens car ils restent tout à fait audibles. Et lorsque la prise de son est au rendez-vous, c'est vraiment tip-top....
4. je sens que Plinius va faire partie des meubles chez moi d'ici peu, lorsqu'on aura laissé encore passer une petite semaine de rôdage pour peaufiner l'ensemble afin de choisir les câbles qui vont bien...

bon je vous mets pas les photos en ligne because trop grosses....

voili-voilou...
ciao
Bruno
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 12 Mai 2004 19:52

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 12 Mai 2004 19:57

et quelques pics
Fichiers joints
Telco Plinius.jpg
Telco Plinius.jpg (7.81 Kio) Vu 844 fois
Plinius M8.jpg
Plinius M8.jpg (15.5 Kio) Vu 843 fois
Plinius P8.jpg
Plinius P8.jpg (13 Kio) Vu 841 fois
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 12 Mai 2004 20:14

c'est des classe A ? (en général les Plinius) et combien vaut le couple ?
Camocim
 
Messages: 3942
Inscription: 21 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Savoie
  • offline

Message » 13 Mai 2004 6:52

Une question plus terre à terre. Si ce sont des classes A, quid de la consommation électrique ?

J'ai oui dire que Plinuis avait des actions chez EDF
noname
 
Messages: 11175
Inscription: 25 Jan 2003 0:24
  • offline

Message » 13 Mai 2004 12:44

nan nan, justement, ces deux petits nouveaux, et of course surtout l'ampli de puissance ne sont pas des classe A. Chez Plinius, les Classe A sont les gros monstres SA-102 et SA250 qui ne doivent sans doute pas jouer dans la même catégorie.

le M8 et le P8 fonctionnent en classe AB et ne chauffent que très peu (dessus tiède, pas plus) même après plusieurs jours d'écoute continue. Ils sont chacun à 2.750 pièce, et la télécommande est comprise dans le prix (heureusement, quand on voit le morçeau)....

je crois que le SA102 qui avait été testé dans HF et aussi plus récemment (à moins que ça soit le SA250) dans la RDS, indiquaient qu'il y avait un interrupteur en façade pour basculer de la classe A à la classe AB, et même qu'après un certain temps où il ne recevait pas de modulation, il basculaient automatiquement en classe AB....
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 13 Mai 2004 21:19

Tiens, tiens, plinius revient en force ...

Je viens d'écouter le "petit" intégré sur des Offrandes. Je ne sais plus s'il s'agit du 9100 ou 9200 mais il était à 2200 euros.

On ne l'a écouté que 5 minutes, donc froid, et il a fait preuve d'une "énergie vitale" hors du commun à ce tarif.

On l'a brièvement comparé à l'intégré brinkmann (qui doit maintenant tourner à plus de 4000 euros ...) et il n'était pas ridicule du tout : moins bien timbré que le brinkmann, mais plus dynamique.

Je ne sais pas ce que cela peut donner "chaud", mais le rapport Q/P est indéniablement intéressant.

Laurent
Laurent69
 
Messages: 2851
Inscription: 01 Jan 2002 2:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 14 Mai 2004 8:41

si c'était celui à 2.200 euros ça devait alors être le 'petit' 9100. Très franchement, s'il était encore froid, et à moins qu'il ait été longuement rôdé auparavant (mais ces modèles sont sortis depuis peu, surtout en France), ça aurait pu être (comme je l'ai expérimenté) le jour et la nuit après une nuit de chauffe.

alors est-ce un avantage ou un inconvénient ? je ne sais pas. On n'a pas suffisamment de recul pour savoir si ça n'est que pendant le rôdage qu'il faut quasi imérativement laisser sous tension les Plinius afin qu'ils donnent le meilleur d'eux mêmes. D'ailleurs, l'ampli de puissance P8 que j'ai eu chez moi pendant trois jours dégageait une lègere odeur de 'chaud', un peu l'odeur caractéristique de celle du Cayin 500. Je pense donc que ça devait signifier que le rôdage avait encore du boulot devant lui.

D'ailleurs j'ai cru comprendre que JMR a eu entre les mains ce 9100 et qu'il en a été impressionné, ayant même demandé à monter plus haut en gamme. En plus, la qualité de fabrication a l'air aussi sérieuse sur leur entrée de gamme que sur leur haut de gamme. Alors c'est vrai que le couple M8+P8 ça fait 5.500 euros, mais quand on le compare à d'autres marques ayant de telles solutions en éléments séparés, le prix n'est pas aussi élevé qu'il n'y parait (sauf que faut quand même les sortir ces 5.500 euros, surtout s'ils sont indissociables ou presque d'investissement dans des câbles de qualité).

A ce propos, quelqu'un connaît-il les câbles de modulation Cairn XO ? leur 'signature' sonore ? car j'en ai lu un test dithyrambique dans PAV, mais bon.....
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 14 Mai 2004 15:59

l'adresse de l'importateur :
http://jason-diffusion.com/
noname
 
Messages: 11175
Inscription: 25 Jan 2003 0:24
  • offline

Message » 22 Mai 2004 9:52

ça y est, les bébés sont arrivés à la maison depuis hier soir, et depuis, chauffent grave pour bien finaliser en douceur leur rôdage..... l'émotion est bien là, et le mariage avec les Concorde est comme une sorte d'évidence.... ce qui avait d'ailleurs être l'avis de plusieurs clients qui sont passés hier après-midi dans l'auditorium d'Olivier Double alors qu'on mettait la touche presque finale à tester quelques câbles de modulation....

ne manqueront plus alors à l'appel que deux câbles secteur MPC Audio Power 2 pour chacun des bestiaux. Et la source, of course, mais ça c'est une autre histoire......
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 26 Mai 2004 8:38

un petit UP qui correspond à mes impressions après 4-5 jours d'écoute quasi continue et au moins je me rends compte de ce que donnent le M8 et le P8 lorsqu'on les laisse sous tension : même l'ampli ne chauffe que finalement assez peu en le laissant sous tension 24h/24 et surtout en les mettant à l'épreuve d'une écoute continue....

il est 'clair' qu'ils sont en train d'acquérir encore un peu plus une autorité, un poids, une retrsancription de la matière qui me plaît. Un piano prend toute sa place et pas besoin de faire hurler le système pour obtenir une assise réaliste dans le bas du spectre.

autre avantage par rapport au système que j'avais avant : le net bond en avant en écoute HC dûe au fait de l'entrée processor. Les Concorde semblent avoir doublé de volume et d'aisance, là encore même sur des DVD pas forcément boum-boum, mais tout simplement sur n'importe quel message musical lors d'un film, on baigne dans une enveloppe sonore ample et naturelle à la fois. C'est presque à se demander si le caisson de basses est encore nécessaire !!!!

j'attends donc avec impatience les cordons secteurs MPC, car j'ai cru lire ici que ceux qui les avaient essayé avaient noté une nette amélioration. Espérons que ce sera le cas chez moi, et surtout, surtout, un lecteur CD digne de ce nom, car toutes les impressions que je livre là se basent sur la lecture des CD sur mon ptit Pioneer 747 que je sens encore plus qu'avant un peu à la ramasse. Non pas qu'il soir franchement mauvais, mais il n'a pas la distinction et l'élégance de timbres qu'avait le CX-7. Il manque au contraire de propreté, de vie et a tendance à raboter un peu tout, à uniformiser les sons, à les simplifier cruellement....

même en lecture SACD, tout de même supérieure à la lecture CD, le 747 manque de naturel, notamment sur les enregistrements natifs en DSD (ça c'est l'impression que j'ai eu dès le début : un plas grand naturel sur les SACD issus de l'analogique ou même de masters 44.1 voir plus).....

donc vivement le remplaçant au CX-7.....
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 26 Mai 2004 9:12

BrunoLev a écrit: un petit UP qui correspond à mes impressions après 4-5 jours d'écoute quasi continue et au moins je me rends compte de ce que donnent le M8 et le P8 lorsqu'on les laisse sous tension : même l'ampli ne chauffe que finalement assez peu en le laissant sous tension 24h/24 et surtout en les mettant à l'épreuve d'une écoute continue....

il est 'clair' qu'ils sont en train d'acquérir encore un peu plus une autorité, un poids, une retrsancription de la matière qui me plaît. Un piano prend toute sa place et pas besoin de faire hurler le système pour obtenir une assise réaliste dans le bas du spectre.


on sent l'audiophile heureux :lol:

BrunoLev a écrit:
donc vivement le remplaçant au CX-7.....


t'as déjà qqs idées ?

Bonnes écoutesssss
Laurent
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 26 Mai 2004 9:12

Il faudra que je passe chez qui de droit pour y jeter une oreille, peut être même deux.
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 26 Mai 2004 9:50

Ben vi Laurent, c'est ce que je te disais l'autre soir. :wink:

J'ai écouté le "petit" intégré chez Perception dans le 11e, et j'ai été charmé par la restitution sur une paire d'Evolution 3 JMR en partant d'un lecteur Isem. Et le rapport qualité/prix m'est apparu remarquable aussi.

Belle ouverture, vivacité et douceur, énergie sans brutalité. Et très belle construction !


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 26 Mai 2004 12:33

il semblent s'améliorer encore de jours en jours, oh pas des triples sauts à chaque fois, mais par petites touches, suffisamment subtiles mais audibles en même temps pour les remarquer. Une fluidité, une présence à la fois des instruments, mais aussi maintenant, des voix, même sur des enregistrements pas forcément les meilleurs qui soient....

et j'ai remarqué que l'ampli de puissance semble chauffer plutot un peu moins qu'au début, et qu'il n'y a presque plus cette odeur de transfo chaud un peu similaire à celle qu'éméttait le Cayin...

à tel point c'est que je vais attendre un peu que ce 'satané' rôdage se stabilise pour le choix d'une source. Je penchais jusqu'à présent plutot pour une source chaleureuse et à 'matière' genre Electrocompaniet (mais l'EMC-1 trop cher pour moi et jene saurai même pas où le mettre), ou pourquoi pas la nouvelle CEC TL51ZMKII dont le prix est plus qu'abordable....

mais il n'est pas improbable que je relouche à nouveau vers du Naim : j'avais eu leur premier lecteur CDI à chargement par le dessus en 1995 (tout le reste étant an Naim), puis lors du passage en HC en 2000, la gamme de Linn était plus adaptée... on avait alors comparé l'Ikemi et le CDI et c'est vrai que l'Ikemi était plus 'fin', moins brutal par moment que le CDI.... mais je me suis un peu lassé par la suite de ce manque d'implication que je reprochais à l'Ikemi, quelque chose de trop propre, trop poli, tout en reconnaissant que le son du CDI pouvait parfois être un peu trop brut de décoffraghe, manquant de subtilité et de finesse.... mais il y avait ce poids, ce footaping.....

le CX-7, c'était un peu cette assise dans la restitution qui se détachait sur le reste, au dépend peut-être d'un poil d'attaque et de micro-détails....

maintenant que je commence à mieux cerner la signature sonore des Plinius, il va falloir m'être assez prudent pour ne pas tomber dans une source trop douce ou 'grasse' de peur d'empâter un peu la restitution. Mais tout en restant pas trop clair et sans agressivité, tout en donnant du poids. Bref un peu la quadrature du cercle....

les lecteurs Naim (CD5 mais surtout CDX2, mais Diapason parle de duretés dans les forte,) ont-ils changé à ce point là depuis les premiers modèles ? En plus, Naim fait quand même l'effort de foutre des sorties RCA et ils lisent (enfin le CDX2) les HDCD : je m'aperçois que mon Pioneer 747, les quelques HDCD que j'ai perdent énormément en naturel........
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 26 Mai 2004 13:07

Si Diapason parle de dureté dans les forté pour le CDX2 (je n'ai pas lu l'article), il lui a quand même décerné un Diapason d'Or...

J'ai pu comparer le CDX2 (je l'ai acheté) avec un CD5 et un Ikemi.

Le CD5 sans Flatcap2 n'est pas très bon, mais avec son alim séparée, il atteint le niveau de qualité des appareil de même prix (2000€+900€=3000€ tout compris).

Le CD5+FC2 est nettement moins bon que le CDX2 (pour être positif je devris dire que le CDX2 est nettement meilleur que le CD5), que ce soit au niveau des timbres, de la définition que du poids des notes : le CDX2 permet de ressentir comme une évidence certaines variations subtiles dans l'appui ou la tenue des notes. Ceci justifie la différence de prix dans la gamme (le CDX2 est à 4500€).

L'Ikemi et le CDX2 ont une esthétique totalement différente. L'Ikemi sépare fortement tous les instruments : il est très facile de suivre la partition jouée par chaque pupitre. Ceci se fait au détriment, à mon goût, de la cohérence d'ensemble. A l'inverse, le CDX2 fait jouer tous les instruments ensemble de manière beaucoup plus fluide et naturel (revers de la médaille : il est plus difficile de suivre un instrument ou un registre particulier, même si cela n'est pas impossible).

J'ai aussi eu l'occasion de comparer le CDX2 avec le Primare 30.2. Le CDX2 était à mon goût meilleur sur les timbres et il était nettement meilleur sur la subtilité et le poids des notes. Par contre, la différence de prix m'a fait hésiter.

Dans tous les cas, j'ai écouté le CDX2 avec ses sorties RCA.

Globalement, j'ai beaucoup apprécié le CDX2 pour la qualité de ses timbres, la définition des sons, la maîtrise du registre grave, la dynamique et la vivacité des attaques. Mais je n'en attendais pas moins d'un lecteur de ce prix.
Abraham.ctl
 
Messages: 2016
Inscription: 09 Mar 2003 2:13
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message