Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: phil974 et 17 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Prestige Audio Vidéo de Juillet-Août avec un CD test !

Message » 24 Juin 2004 22:46

charlesBis a écrit:Des bruits de claquements de portières de F1 ? ... j'sais pas comment je vais tenir jusque là :-?


Des portières sur des Formule 1 :o On aura tout vu ( ou tout entendu ?) :lol: :lol: :wink: !
Avatar de l’utilisateur
hounddog
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1635
Inscription: 24 Oct 2000 2:00
Localisation: Gard
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Juin 2004 22:46

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Juin 2004 22:47

Le jour où tu en entends un, viens me chercher, je veux voir celà, un bruit de claquement de portière de F1 :lol: :lol:
beb
 
Messages: 9102
Inscription: 02 Mar 2002 2:00
Localisation: Pas loin de chez les grues
  • offline

Message » 24 Juin 2004 22:48

zut, grillé ! :lol:
beb
 
Messages: 9102
Inscription: 02 Mar 2002 2:00
Localisation: Pas loin de chez les grues
  • offline

Message » 24 Juin 2004 22:56

beb a écrit:zut, grillé ! :lol:


J'étais mieux plaçé sur le départ :wink:
Avatar de l’utilisateur
hounddog
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1635
Inscription: 24 Oct 2000 2:00
Localisation: Gard
  • offline

Message » 24 Juin 2004 23:16

Pas de méprise les gars : c'était une plaisanterie :wink:
Marrant comme des fois le fait d'être pris au sérieux peut vous laisser l'impression bizarre d'être pris pour un gnou :-?
charlesBis
 
Messages: 603
Inscription: 11 Fév 2004 15:30
  • offline

Message » 25 Juin 2004 3:06

Bonjour Mr Philippe Muller, je trouve intéressant d’avoir un tel disque pour pouvoir régler son système surtout si on a un mode d’emploie l’accompagnant. J’aimerais savoir si il serait possible d’envisager un complément d’explication sur les phénomènes acoustiques que peuvent entraîner sur la pièce le passage de certaines plages ? Quelles conséquences ces phénomènes peuvent jouer sur la musique.

On a une assez bonne connaissance de notre système mais est ce le cas de notre environnement : fréquence limite des cloisons, réverbérations, phénomènes de tambour, vibration des panneaux sandwich… ?
Cela donne un grave baveux, remonté du médium aigu, une crispation…pourquoi, comment ?

Je suis vraiment intéressé par ces questions d’acoustique et son rapport à la musique mais il y a très peu de synthèse entre ces deux mondes.

Merci d’avance de votre réponse.
kyoshok
 
Messages: 501
Inscription: 29 Avr 2003 16:34
  • offline

Message » 25 Juin 2004 10:03

Il est pas ebcore sorti en kiosque :roll: ???
kweli75
 
Messages: 336
Inscription: 24 Oct 2003 10:06
Localisation: Paris
  • offline

Message » 25 Juin 2004 10:43

On a une assez bonne connaissance de notre système mais est ce le cas de notre environnement : fréquence limite des cloisons, réverbérations, phénomènes de tambour, vibration des panneaux sandwich… ?
Cela donne un grave baveux, remonté du médium aigu, une crispation…pourquoi, comment ?




La salle d'écoute est le maillon le plus mal connu de la chaîne.

Un matériel correct dans une bonne salle est bien plus agréable qu'un excellent matériel dans une mauvaise salle.

L'acoustique est une science complexe dans laquelle beaucoup de spécialistes se ramassent régulièrement. Comme d'habitude, l'oreille n'est plus prise en compte et la nouvelle génération ne croit plus qu'au matériel, comme s'il suffisait d'avoir un bon matos pour obtenir de bons résultats.

On peut acheter un super appareil photo et faire des photos nulles et mal cadrées alors qu'un type qui a du talent fera une oeuvre d'art avec un jettable.

Nos anciens étaient des gens pratiques qui expérimentaient, observaient et écoutaient.

Aujourd'hui on applique et on se vautre très souvent. On a perdu une certaine partie de notre sensibilité.

Je relis souvent avec plaisir des pages du livre de GA Briggs (haut-parleurs). Quel plaisir de lire un homme cultivé qui avec les moyens du bord, un solide sens pratique et un excellent ingénieur (R. Cooke) apporta bien plus à la haute-fidélité par son rapport à la musique (en vrai, pas la musique argument de ceux qui n'en écoutent jamais).

Régler une acoustique, c'est plus facile pour celui qui a appris à écouter. Avec quelques bases, il trouvera des solutions meilleures que les appareils de mesure, parce que les appareils de mesure ne nous disent pas où se trouve le problème alors que si l'on saît prendre le temps d'écouter, on se rend vite compte que c'est devant, au-dessus, derrière ou sur les côtés. Oreilles + Appareillage de mesure + connaissances = cocktail encore plus efficace parce que l'on peut quantifier plus précisément les choses.

Un disque test complète une paire d'oreilles, un cerveau, des disques de musique... Il ne les remplace surtout pas. On cherche simplement à faire la preuve par trois. Il est fait pour aider à confirmer des impressions ressenties d'une manière parfois imprécise d'une autre façon.

Pour savoir si une pièce est bonne, pas besoin de musique. Il suffit d'y discuter avec d'autres mais pour cela il faut réapprendre à tout écouter ; pas seulement des câbles mais des gens, des bruits....

Il faut revenir à l'écoute intelligente (celle qui consiste à savoir de quoi l'on parle réellement).

" On a une assez bonne connaissance de notre système" Ben moi, je n'ai même pas cette prétention.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 25 Juin 2004 11:38

Je suis parfaitement d'accord avec vous, Alain et Mr Muller.

J'ajouterais simplement que les sciences de l'acoustique ont énormément progressé ces dernières années pour de multiples raisons ( pression de l'industrie et des normes, apport de l'informatique, progrès en traitement du signal ...)
que ce soit pour la théorie (un peu), mais aussi et surtout pour la mesure et le calcul. Hors je ne vois que très peu de ces progrès appliqués en Hi-Fi.

Je trouve celà dommage qu'un domaine comme la Hi-Fi, qui devrait être au top de l'acoustique, puisque c'est son application la plus pure, reste extrèmement "low tech", que cela soit pour la conception comme pour les tests et la mise en oeuvre, même si les ressources financières sont beaucoup plus limitées que dans l'industrie.
Quant on voit que les magazines se limitent à une malheureuse courbe de réponse en fréquence bruitée, à l'observation d'un signal carré ou la mesure du THD pour juger techniquement un matériel, celà me parait plutôt ... euh en fait je ne dirais rien ;-)
Alors qu'avec les moyens techniques actuels, on pourrait développer -ou tout du moins essayer- des critères beaucoup plus pertinents se corrélant avec les impressions d'écoutes.

Peut-être certains constructeurs le font en interne, mais je n'en ai pas vraiment l'impression. Pourtant c'est par ce moyen (AMHA) que viendront les futurs progrès en Hi-Fi.
mawat
 
Messages: 137
Inscription: 22 Avr 2004 12:01
Localisation: lyon
  • offline

Message » 25 Juin 2004 11:38

Je suis parfaitement d'accord avec vous, Alain et Mr Muller.

J'ajouterais simplement que les sciences de l'acoustique ont énormément progressé ces dernières années pour de multiples raisons ( pression de l'industrie et des normes, apport de l'informatique, progrès en traitement du signal ...)
que ce soit pour la théorie (un peu), mais aussi et surtout pour la mesure et le calcul. Hors je ne vois que très peu de ces progrès appliqués en Hi-Fi.

Je trouve celà dommage qu'un domaine comme la Hi-Fi, qui devrait être au top de l'acoustique, puisque c'est son application la plus pure, reste extrèmement "low tech", que cela soit pour la conception comme pour les tests et la mise en oeuvre, même si les ressources financières sont beaucoup plus limitées que dans l'industrie.
Quant on voit que les magazines se limitent à une malheureuse courbe de réponse en fréquence bruitée, à l'observation d'un signal carré ou la mesure du THD pour juger techniquement un matériel, celà me parait plutôt ... euh en fait je ne dirais rien ;-)
Alors qu'avec les moyens techniques actuels, on pourrait développer -ou tout du moins essayer- des critères beaucoup plus pertinents se corrélant avec les impressions d'écoutes.

Peut-être certains constructeurs le font en interne, mais je n'en ai pas vraiment l'impression. Pourtant c'est par ce moyen (AMHA) que viendront les futurs progrès en Hi-Fi.
mawat
 
Messages: 137
Inscription: 22 Avr 2004 12:01
Localisation: lyon
  • offline

Message » 25 Juin 2004 12:08

charlesBis a écrit:Pas de méprise les gars : c'était une plaisanterie :wink:


Aaaaah....j'aurais du laisser Beb me doubler :lol:
Aussi comment veux tu que l'on ne te prenne pas au sérieux sans le smiley idoine = :wink: et non :-?
Gnou nous en souviendrons 8)

muller a écrit:Comme d'habitude, l'oreille n'est plus prise en compte et la nouvelle génération ne croit plus qu'au matériel, comme s'il suffisait d'avoir un bon matos pour obtenir de bons résultats.


Ca ne me semble pas vraiment être le cas si l'on se réfère à ce qui se fait içi :o ?

Cela fait en tout cas une bonne promo de ce futur dique test de PAV dont effectivement on ne sait toujours rien.
Avatar de l’utilisateur
hounddog
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1635
Inscription: 24 Oct 2000 2:00
Localisation: Gard
  • offline

Message » 25 Juin 2004 12:37

Philippe Muller a écrit:La salle d'écoute est le maillon le plus mal connu de la chaîne.

Un matériel correct dans une bonne salle est bien plus agréable qu'un excellent matériel dans une mauvaise salle.

L'acoustique est une science complexe dans laquelle beaucoup de spécialistes se ramassent régulièrement. Comme d'habitude, l'oreille n'est plus prise en compte et la nouvelle génération ne croit plus qu'au matériel, comme s'il suffisait d'avoir un bon matos pour obtenir de bons résultats.

On peut acheter un super appareil photo et faire des photos nulles et mal cadrées alors qu'un type qui a du talent fera une oeuvre d'art avec un jettable.

Nos anciens étaient des gens pratiques qui expérimentaient, observaient et écoutaient.

Aujourd'hui on applique et on se vautre très souvent. On a perdu une certaine partie de notre sensibilité.

Régler une acoustique, c'est plus facile pour celui qui a appris à écouter. Avec quelques bases, il trouvera des solutions meilleures que les appareils de mesure, parce que les appareils de mesure ne nous disent pas où se trouve le problème alors que si l'on saît prendre le temps d'écouter, on se rend vite compte que c'est devant, au-dessus, derrière ou sur les côtés. Oreilles + Appareillage de mesure + connaissances = cocktail encore plus efficace parce que l'on peut quantifier plus précisément les choses.

Un disque test complète une paire d'oreilles, un cerveau, des disques de musique... Il ne les remplace surtout pas. On cherche simplement à faire la preuve par trois. Il est fait pour aider à confirmer des impressions ressenties d'une manière parfois imprécise d'une autre façon.

Pour savoir si une pièce est bonne, pas besoin de musique. Il suffit d'y discuter avec d'autres mais pour cela il faut réapprendre à tout écouter ; pas seulement des câbles mais des gens, des bruits....

Il faut revenir à l'écoute intelligente (celle qui consiste à savoir de quoi l'on parle réellement).


je confirme ce qui a été écrit par Ph Müller, beaucoup de gens (mêmes de "pro") ne jurent que par les mesures, alors que l'on peut faire dire presque n'importe quoi à certains appareils :roll:

Un exemple typique est une de courbe de réponse "plate" qui ne sonne pourtant pas du tout (ce qui ne veut pas dire qu'il ne faille pas corriger la courbe de réponse enceintes-local :lol: ) : les corrections automatiques ne "sonnent" pas (sauf sur des systèmes de correction bien faits et avec des fréquences < 200Hz), tous les pros sérieux sont d'accord sur ce point.

Tout ce qui s'entends ne se mesure pas et un partie de ce qui se mesure ne s'entends pas!

Tout l'art consiste à relier les deux :idee:

et comme le dit Philippe, on a besoin de ses oreilles, d'appareils de mesures ET de connaissances (aussi bien en mesures qu'en écoute, car le mode "j'aime - j'aime pas" est insuffisant pour de la mise au point, même si c'est suffisant pour faire un choix d'achat, le but d'un système est quand même de se faire plaisir :D )

Jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4733
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 25 Juin 2004 12:50

mawat a écrit:Je suis parfaitement d'accord avec vous, Alain et Mr Muller.

J'ajouterais simplement que les sciences de l'acoustique ont énormément progressé ces dernières années pour de multiples raisons ( pression de l'industrie et des normes, apport de l'informatique, progrès en traitement du signal ...)
que ce soit pour la théorie (un peu), mais aussi et surtout pour la mesure et le calcul. Hors je ne vois que très peu de ces progrès appliqués en Hi-Fi.

Je trouve celà dommage qu'un domaine comme la Hi-Fi, qui devrait être au top de l'acoustique, puisque c'est son application la plus pure, reste extrèmement "low tech", que cela soit pour la conception comme pour les tests et la mise en oeuvre, même si les ressources financières sont beaucoup plus limitées que dans l'industrie.
Quant on voit que les magazines se limitent à une malheureuse courbe de réponse en fréquence bruitée, à l'observation d'un signal carré ou la mesure du THD pour juger techniquement un matériel, celà me parait plutôt ... euh en fait je ne dirais rien ;-)
Alors qu'avec les moyens techniques actuels, on pourrait développer -ou tout du moins essayer- des critères beaucoup plus pertinents se corrélant avec les impressions d'écoutes.

Peut-être certains constructeurs le font en interne, mais je n'en ai pas vraiment l'impression. Pourtant c'est par ce moyen (AMHA) que viendront les futurs progrès en Hi-Fi.


C'est exactement ce qui est appliqué par TMS en s'appuyant sur une 15e d'années de recherches en physio et psychoacoustiques à l'INA entre autre (travail avec des musiciens, des acousticiens et des ingés son).

Ceci a débouché sur une approche globale qui intègre les enceintes et le local (+ l'acoustique bien sûr). Mais cette approche a un coût quand on veut passer d'une obigation de moyens à une obligation de résultats :wink:

Jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4733
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 25 Juin 2004 13:02

mawat a écrit:Je suis parfaitement d'accord avec vous, Alain et Mr Muller.

J'ajouterais simplement que les sciences de l'acoustique ont énormément progressé ces dernières années pour de multiples raisons ( pression de l'industrie et des normes, apport de l'informatique, progrès en traitement du signal ...)
que ce soit pour la théorie (un peu), mais aussi et surtout pour la mesure et le calcul. Hors je ne vois que très peu de ces progrès appliqués en Hi-Fi.

Je trouve celà dommage qu'un domaine comme la Hi-Fi, qui devrait être au top de l'acoustique, puisque c'est son application la plus pure, reste extrèmement "low tech", que cela soit pour la conception comme pour les tests et la mise en oeuvre, même si les ressources financières sont beaucoup plus limitées que dans l'industrie.
Quant on voit que les magazines se limitent à une malheureuse courbe de réponse en fréquence bruitée, à l'observation d'un signal carré ou la mesure du THD pour juger techniquement un matériel, celà me parait plutôt ... euh en fait je ne dirais rien ;-)
Alors qu'avec les moyens techniques actuels, on pourrait développer -ou tout du moins essayer- des critères beaucoup plus pertinents se corrélant avec les impressions d'écoutes.

Peut-être certains constructeurs le font en interne, mais je n'en ai pas vraiment l'impression. Pourtant c'est par ce moyen (AMHA) que viendront les futurs progrès en Hi-Fi.


Elles ont tellement progressé que les acousticiens qui modèlisent les salles de concert ne se trompent plus... sauf quand ils travaillent sous la direction d'un architecte qui leur impose des choses sur lesquelles ils ne peuvent agir. Du coup, ils ne se trompent pas et savent que le résultat ne sera pas ce qu'ils auraient voulu faire.

Les salles de concert neuves ne sont plus aussi souvent mauvaises que les anciennes contrairement à une idée rçue dans ce domaine.

La première salle de concert conçue de façon scientifique est le célèbre Boston Hall et il est toujours considéré comme l'une des meilleures salles de concerts du monde. Et le jeune ingénieur acousticien qui l'a conçue, l'a fait en contradiction avec les us et coutumes fondées sur l'expérience...

Et qu'on ne cite pas Bastille en contre-exemple : l'un des acousticiens qui l'a faite, ex-mari d'une collègue à moi, m'a expliqué comment le cahier des charges leur a imposé ce que l'équipe qui l'a faite trouvait plutôt moyen... Mais bon, ils ont rempli leur cahier des charges !

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 25 Juin 2004 13:02

Je n'ai vraiment rien à redire là-dessus, y compris pour l'égalisation automatique.

Dire que nous disposons de tant d'outils qui devraient nous approcher de cette perfection que nous cherchons tous et dont nous nous éloignons chaque fois parce que nous pensons nous enrichir alors que nous faisons l'impasse sur nos richesses naturelles.

Je constate cela au travers des enregistrements publics que nous réalisons, sans amplification bien entendu.

Eh bien, on s'aperçoit que le public est de plus en plus soumis à sa culture de l'écoute sur haut-parleur : "les timbres sont beaux mais le soliste n'est pas assez fort..."

Quel dommage d'en arriver là !
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message