Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

PRESTIGE AUDIO VIDEO Juillet 2005 CD Test N°3

Message » 16 Aoû 2005 9:09

Tiens je vois qu'il y en a d'autres en vacances ou qui se couchent tard (tôt) :lol:

Pour éviter tout dérapage suite à une mauvaise interprétations (extrapolations?) de mes écrits, je vais apporter qqs précisions:

Il serait vains de croire (ou de faire croire) que l'on peut compenser électroniquement un "buzz" donné par une pièce métallique qui vibre ou même une cloison (mur ou plafond)!!!!

Si on écoute les différents intervenant économiques sur le sujet du résultat, on entends souvent :
- de la part des acousticiens que le traitement acoustique fait "tout" et que tous les systèmes vont sonner

- de la part des fabricants de "déréverbérateurs", que la correction acoustique devient inutile car leur appareil va tout résoudre électroniquement

- de la part de fabricant d'enceintes, que la "bonne" enceinte placée comme il faut avec une acoustique "normale" va donner de bon, très bons voire des résultats exceptionnel selon le budget mis....

Les choses sont un peu moins réduites que ceci, car tout entre en ligne de compte!

De même une courbe plate (en chambre sourde ou in situ) n'est pas non plus le garantie d'un son fidèle (d'ailleurs est-on réellement interessé par la fidélité?)

Nous avons l'habitude de dire avec mes collègues de TMS que "nettoyer c'est bien, ne pas salir c'est mieux..." en clair, meilleurs sera le système de base qui est le couple indissociable (enceinte + local), mieux ça vaudra et moins on aura besoin de compenser quand on voudra obtenir un système avec des performances très élevées (si on veut bien sûr entrer dans cette démarche qui n'est utile que si on veut pousser les résultats au delà des limites habituelles de fidélité)

Une façon pour arriver le plus simplement à ce résultat est d'utiliser des éléments les plus neutre possibles, ce qui va ensuite éviter des corrections/compensations trop importantes. Le local est un des éléments fondamentaux, les modes propres pouvant créer des défauts de linéarité de l'ordre de +/- 8 à 15 dB :o . Pour les enceintes, le peloton de tête des enceintes monitor les plus neutres ont été indiqué plus haut (en sachant que l'on peut très bien choisir des enceintes pour la "couleur" agréable à notre oreille, ce qui est généralement le cas des enceintes HIFI)

Et concernant l'acoustique, il n'y a pas d'acoustique "standard". L'acoustique de la pièce doit être adaptée au type d'enceinte choisi, tout comme à l'usage de la pièce (salon, pièce dédiée musique et/ou HC, cabine de mix, cabine "speech", studio de prise, etc....); En passant, l'indicateur assez connu RT60, adapté aux grandes salles et aux hall, n'est que de moindre utilité pour la taille des pièces qui nous concerne, d'autres mesures quantifient de manière plus adéquate les qualité acoustiques d'une pièce où l'on doit reproduire de la musique, ainsi que la courbe de réponse globale à appliquer au système. Les tendances actuelles de traitement acoustique abandonnent plus ou moins le LEDE au profit de la diffusion répartie, qui est aussi bien plus appropriée pour le MC, surtout que dans la réalité, les caractéristiques de type LEDE sont rarement réalisées :(

Quand on veut aller dans les derniers retranchements de notre système, aller titiller les dernières informations inscrites sur le disque, et là nous revenons au sujet de ce thread, la compensation électronique (nous préférons parler de compensation plutôt que de correction, car il est physiquement impossible de corriger un champ acoustique en 5 dimensions avec les deux dimensions, amplitude et temps, d'un signal électrique) est la solution à mettre en oeuvre après le traitement acoustique (si celui-ci est possible, dans une pièce à vivre c'est rarement le cas, WAF oblige). Dans tos les cas, la compensation permettra d'aller plus loin avec que sans (de nouveau si on le souhaite, pour les puristes ou les passionnés, d'autant que le process permet de se conformer aux circuits de production musique et cinéma qui sont très différents :idee: )

Une bonne compensation va corriger le détimbrage occasionné par les premières réflexions présentes dans les 10 à 15 premières milisecondes (les balances tonales et les timbres des instruments redeviennnent conforme à ce que l'ingé son a mis sur les fichiers). Une grosse incidence va se faire sentir sur la phase et la cohérence du champ sonore (et donc sur la perception et l'homogénéïté de l'image au sens large).

La méthode la plus efficace que j'ai eu l'occasion de tester, est une méthode qui a été mis au point avec le concours de plus de 150 professionnels du son (musiciens, acousticiens, ingénieurs du son, etc.), initié par le labo d'acoustique de l'INA avec la collaboration des labos d'acoustique de l'INRA et du CNAM.

Le processus de réglage d'un système complet découlant de cette étude a été utilisé pour la première fois en 1993 pour Imagina, dans le cirque de Monaco (avec plus de 4 s de temps de réverbération dans le médium :o ), et où il fallait que le jury des 2 600 personnes présentes aient le même niveaux de pression, le même équilibre tonal et la même image stéréo pour pouvoir voter comme il faut. Le tout avec 90 enceintes... :o :o :o ... il est clair qu'ensuite appliquer le même processus à 2 ou 5 enceinte est du gateau 8)

Résultat de ce réglage (que nous appellons Physiotemporel parce qu'il tient compte de la physiologie -et pas la psychoacoustique- de l'oreille en fonction du temps) est une neutralité de reproduction tonale, ainsi qu'une cohérence du champ sonore généré qui fait "disparaitre" les enceintes qui cèdent leur place à la musique :lol: .

l'augmentation et la stabilité de l'image dans la zône d'écoute, passer de "sweet spot" à "sweet area", ne se fait bien sûr pas grâce à l'électronique, mais grâce à l'électroacoustique (choix et organisation des enceintes).

Pour arriver à mesurer ces résultats, une méthode d'évaluation objective par l'écoute a dû être mise au point, méthode qui permet entre autre à l'ingénieur du son de quantifier objectivement la prise de son et/ou le mixage au même titre que le rendu des enceintes.

Mais tout ceci n'est finalement que du bla bla (de l'air chaud comme diraient certains), rien ne vaut finalement l'écoute par soi même :wink:

jacques

PS : La neutralité d'une enceinte se mesure entre autre par son temps de propagation de groupe et les premières réflexions dans les toutes premières milisecondes. Les variations importantes sur ces deux paramètres suivant les enceintes peuvent donner une perception de spatialisation qui n'est pas dans le disque : décalage des plans sonores ou création d'une spatialité inexistante (Chris.c , ceci apport de l'eau à ton moulin par rapport à tes questions :wink: )
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Annonce

Message par Google » 16 Aoû 2005 9:09

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 16 Aoû 2005 11:47

de toute façon il est évident que bonne enceinte +bon local traité dans de bonnes configs c'est un méga plus plus pour ne pas dire traiter votre piéce avant d'acheter le dernier Siltech à la mode. De simple gros pots de fleurs dans les coins des murs peuvent apporter bien plus q'un cable argent à 2kf...... C'est le cas de pratiquement aucunes installs actuels....Pourquoi dépenser 95000 euros dans une paire à coté de baies vitrées par exemple......Si je devais raconter tous ce que j'ai vu comme enceinte collossales marcher dans des apparts en carton pates j'en aurais mal à la "caraf". Les enceintes bibliothéques au son sirupeux et bas médium ont encore de beaux jours devant elles.... Les systémes de correction du local semblait étre une sorte de jolie paliatif dans la téte du consommateur dont certain se frottent les mains mais est finalment trés limité par rapport à un véritable traitement acoustique sauf dans le grave peut étre ou l'électronique peut nous étre d'un grand secours. Je suis daccord sur le fait que les systémes de corrections sont interresants mais ne remplaceront jamais un traitement en l.E.D.E par exemple. J'ai écouté le systéme de Kerbrat qui distribue TACT. Pour ma part j'ai trés facilement discerné que le RCS2.2 était trés bizarement utilisé. Un seul emplacement d'écoute était possible et encore rien qu'en bougeant la téte de deux centimétre on perdait l'image sonore qui était quasi ponctuel à l'emplacement du micro de mesure......Ce gars la il a besoin de toi Jacques !!!!!!!
richardpe
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1422
Inscription: 05 Aoû 2003 0:10
Localisation: PACA

Message » 16 Aoû 2005 11:56

richardpe a écrit:de toute façon il est évident que bonne enceinte +bon local traité dans de bonnes configs c'est un méga plus plus pour ne pas dire traiter votre piéce avant d'acheter le dernier Siltech à la mode. De simple gros pots de fleurs dans les coins des murs peuvent apporter bien plus q'un cable argent à 2kf...... C'est le cas de pratiquement aucunes installs actuels....Pourquoi dépenser 95000 euros dans une paire à coté de baies vitrées par exemple......Si je devais raconter tous ce que j'ai vu comme enceinte collossales marcher dans des apparts en carton pates j'en aurais mal à la "caraf". Les enceintes bibliothéques au son sirupeux et bas médium ont encore de beaux jours devant elles.... Les systémes de correction du local semblait étre une sorte de jolie paliatif dans la téte du consommateur dont certain se frottent les mains mais est finalment trés limité par rapport à un véritable traitement acoustique sauf dans le grave peut étre ou l'électronique peut nous étre d'un grand secours. Je suis daccord sur le fait que les systémes de corrections sont interresants mais ne remplaceront jamais un traitement en l.E.D.E par exemple. J'ai écouté le systéme de Kerbrat qui distribue TACT. Pour ma part j'ai trés facilement discerné que le RCS2.2 était trés bizarement utilisé. Un seul emplacement d'écoute était possible et encore rien qu'en bougeant la téte de deux centimétre on perdait l'image sonore qui était quasi ponctuel à l'emplacement du micro de mesure......Ce gars la il a besoin de toi Jacques !!!!!!!


Richard

Aucune système électronique ne peut compenser un défaut de champ acoustique.... et un large zone d'écoute ne peut s'obtenir (hors traficotage type Dolby Surround ou décorrélateurs...) naturellement qu'en jouant sur les basics de l'électroacoustique.

Faut que je te fasse écouter d'abord... :wink:

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 16 Aoû 2005 11:59

ben on est tout à fait daccord.... :lol: A propos rien avoir avec le gateau mais j'ai acheté un kenwood vrs n8100 utilisant la techno equibit de Tact... J'ai payé ca 500euros neuf...Petite machine totalement hallucinante......
richardpe
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1422
Inscription: 05 Aoû 2003 0:10
Localisation: PACA

Message » 16 Aoû 2005 12:21

En admettant que tout cela soit efficace, nous tombons dans des domaines d'application qui sont beaucoup trop éloignés des situations réelles.

Quand on parle d'exotisme à propos des formats du multicanal, là nous sommes en pleine situation décalée.

Je ne peux qu'encourager la recherche mais il y a un pas de géant entre les contraintes de mise en oeuvre et ce qui peut être fait. Les gens disposant d'un auditorium sont rares et il faut craindre que les retombées de ces recherches soient faibles (les organismes d'état sont éloignés des réalités) sauf chez quelques pros dont la vocation première est, malheureusement, de faire uniquement de la soupe pour autoradios car, pour eux, la référence est là.

Ma question est: à qui cela sert-il ? Ne faudrait-il pas d'abord se préoccuper de la qualité du son dans les autos puisque c'est la référence de près de 90% de la production discographique.

Quand je lis le forum, on voit que la préoccupation de beaucoup passe par le prix et que pour beaucoup d'autres, les styles de musique écoutés influencent les préférences en terme de restitution.

La majeure partie des grosses installations très chères privilégient l'esthétique des produits. Les deux dernières paires de Nautilus vendues en France (les escargots) l'ont été à des gens qui avaient l'argent et l'envie. Ils aiment la musique mais pas les contraintes. L'acoustique: que nenni! le designer a fait son boulot esthétique et il faut faire avec des salles incorrigibles. J'ai rencontré un charmant monsieur très riche qui s'est fait construire un salon d'écoute en sous-sol, tout en béton lissé avec quelque chose comme près de 5 secondes de réverb dans le bas-médium. Le propriétaire a écouté le résultat avec du traitement, a jugé que c'était absolument incomparable mais a décidé que le design ne serai pas modifié. Et il est super content comme ça.

Et en trente ans, une grande majorité de gens suffisamment fortunés qui s'offrent ce qu'il y a de mieux, j'en ai vu pas mal mais combien sont prêts à aller plus loin: aucun ou très peu. Ces gens ont des Ferrari, des Porsche etc et une grosse BMW ou Mercedes pour aller au boulot. Ces voitures roulent sur des routes inadaptées. Comme ils n'ont pas le pouvoir de refaire les routes, ils veulent des grosses bagnoles qui leur apportent du plaisir à 90 sur une départementale.

Pour la haute-fidélité, c'est pareil: ils ont la pièce et ils demandent un chaîne hyper simple d'emploi et c'est au constructeur de se débrouiller pour inventer des trucs qui vont à peu près partout. Les futurs challenges passent par les produits eux-mêmes avec des réglages aussi automatiques que possibles ou très faciles à mettre en oeuvre. Demandez combien savent se servir d'une simple télécommande programmable.

Il ne faut pas rêver, les gens fixent des standards en fonction de leurs aspirations et des contraintes. Il veulent un salon avec des belles baies vitrées et une belle "sono". L'auditorium c'est pour le home-cinéma, pas pour la musique car la musique, ils l'écoutent en portant le regard aussi loin que possible.

Il y a d'autres axes de recherche correspondant à ce qui est acceptable en pratique et non en théorie. Lisez et écoutez ce que veulent ou peuvent les gens. Ecouter les autres est très enrichissant.

Ce que vous ne ferrez jamais avaler (ou si peu de fois), c'est que les utilisateurs puissent se sentir contraints par leur installation. Ne pas pouvoir réorganiser son salon sans pouvoir éviter d'appeler le spécialiste pour réoptimiser le manège n'est pas une voie facile. C'est déjà difficile de faire placer des enceintes là où il faudrait.

Et au bout de tout cela, quels disques va-t-on passer ? Classiques: explorez quelques sélections des Diapason d'Or et vous verrez ce qu'on nous donne à entendre. Rock: là c'est encore plus difficile etc... parce que c'est souvent n'importe quoi.

En attendant que ces procédés envahissent le monde, à commencer par celui des pros, nous nous avons encore du travail.

Notre studio (la salle d'enregistrement) possède une acoustique qui ravit les musiciens. Ce qui est extraordinaire, c'est quand les spectateurs qui assistent à des enregistrement Live de jazz (100% acoustique, pas de renfort, pas de retours évidemment), viennent dans la régie pour écouter pendant l'entr'acte. Les commentaires les plus fréquents sont: "c'est encore plus beau ici". Pour moi, il est vrai que la place des micros correspond à l'écoute que nous privilégions et ils occupent finalement souvent une meilleure place en régie.

Beaucoup n'aimeront pas le côté "climatisé" d'une installation super travaillée. Avoir l'impression que c'est là, s'obtient de deux manières totalement contradictoires et à l'heure de la compression à outrance, les défauts de pièces deviennent salutaires pour donner de la vie. Regardez comment certains disques sonnent dans la voiture, où tout vibre. Ils sont souvent bien plus agréables à écouter qu'à la maison. Le succès de certains gris gris qui résonent, les tubes qui font de la reverbération (un tube par canal, c'est différent d'un double triode pour les deux) ne sont pas sans raisons. Beaucoup de studios de mastering colorent leur écoute avec des appareils à tube.

N'oublions jamais qu'il y a une raison aux consensus et que la théorie est une chose et le terrain en est une autre. Je possède une paire d'Albatros Cabasse (4 voies actives, double assservissement sur grave et bas-médium, grave de 36cm, moteurs énormes..) Ces enceintes sont toujours très étonnantes mais totalement inadaptées au monitoring car tellement fouillées que le passage d'un enregistrement contrôlé avec elles sur une excellente chaîne "normale" paraît très assourdi. ce n'est pas l'équilibre mais c'est tellement transparent que ces enceintes ne font plus partie du monde du réel.

Ca c'est la réalité et ce n'est pas prêt de changer de cap. Malheureusement.

J'y croyais aussi.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 16 Aoû 2005 12:40

Quel optimisme débordant :lol:
Heureusement, le ciel est bleu, il fait beau, il fait chaud et dans toute cette soupe sonore que les "pros" nous distribuent à coup de compression, un titre me reviens: "j'aime regardé les filles qui marchent sur la plage" ....

Tcha ;)
WhyHey
 
Messages: 13833
Inscription: 29 Avr 2002 12:31
Localisation: WhyCity
  • offline

Message » 16 Aoû 2005 12:44

Philippe Muller a écrit:.....
Et en trente ans, une grande majorité de gens suffisamment fortunés qui s'offrent ce qu'il y a de mieux, j'en ai vu pas mal mais combien sont prêts à aller plus loin: aucun ou très peu. Ces gens ont des Ferrari, des Porsche etc et une grosse BMW ou Mercedes pour aller au boulot. Ces voitures roulent sur des routes inadaptées. Comme ils n'ont pas le pouvoir de refaire les routes, ils veulent des grosses bagnoles qui leur apportent du plaisir à 90 sur une départementale.

.......
Ca c'est la réalité et ce n'est pas prêt de changer de cap. Malheureusement.

J'y croyais aussi.


Philippe

tout à fait d'accord avec vous : beaucoup des gens (fétishistes?) veulent du "tape à l'oeil" pour les amis (grosses mercedes, BMW? etc.), mais il y a aussi les purises qui achètent des voitures qui se pilotent (comme les motos par ailleurs).... ils sont moins nombreux certes (une niche), mais ne recherche par la même chose que les premiers, peaufinent leur freinage, leur trajectoire, mais quel plaisir :D ... et les deux cohabitent sans souci :wink:

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 16 Aoû 2005 13:24

Philippe,

et pour revenir aux voitures, il y a BMW, mais aussi Alpina, il y a Mercedes, mais aussi AMG, il y a Audi, mais aussi SMS....

Et d'après vous, est-il plus excitant de travailler chez BMW, Mercedes, Audi, ou chez Alpina, AMG ou SMS....

Et qu'est-ce qui est plus grisant, jouissif, de piloter une AMG, Alpina ou SMS, ou de se déplacer ordinairement dans un confort presque insipide en BMW, Mercedes, Audi...?


L'avantage qu'ont les adeptes de la HIFI/HC performante, c'est qu'ils peuvent (avec leurs moyens) se faire leur petit Carole, Magny Court ou Paul Ricard chez eux, sans (trop) risquer les soucis avec la marée chaussée (et là une bonne isolation acoustique ça aide aussi :wink: ) et ils prennent leur PIED... et là c'est plutôt être, profiter et partager ainsi que s'enthousiasmer qui sont les maître mots plutôt que tout bonnement "paraître"....

Et rien n'empêche un possesseur de BMW, Audi ou Mercedes d'avoir une voiture différente de ses "pairs" qui a les mêmes types de moyens financiers, et de l'amener tuner chez AMG, SMS ou Alpina... :lol:


jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 16 Aoû 2005 13:35

WhyHey a écrit:Quel optimisme débordant :lol:
Heureusement, le ciel est bleu, il fait beau, il fait chaud et dans toute cette soupe sonore que les "pros" nous distribuent à coup de compression, un titre me reviens: "j'aime regardé les filles qui marchent sur la plage" ....

Tcha ;)


je sui un grand fan du zéro compression, zéro traficotage et minimum de micros par canal..... mais je prend aussi mon pieds avec les mix sublimes de:

- d'un Daniel Sobrino (le film les Choristes, où il utilises 254 canaux sur les 256 disponibles du Protools, tout en nuances et détails....

- d'un Rudy van Gelder qui a sû capter l'âme de toute une génération de jazzmen mythiques

- et le fabuleux Bruce Swieden qui sculpte littéralement le son et les espaces sonores :o :o et pourtant c'est du multimicro, mais que c'est bien fait et nos oreilles apprécient (c'est plus très proche de la "photo", mais quel beau tableau pour prendre une image dans ce domaine :lol: )

Et bien d'autres encore..

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 16 Aoû 2005 13:45

Moi je ne veux pas de Mercedes, je ne veux pas de baies vitrées.....on eu peut pas refaire les routes mais faire une piéce d'écoute quand on a une classe S au garage me semble tout a fait faisable.. Mais comme pour moi la classe S c'est une faute de gout de toute façon.......
richardpe
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1422
Inscription: 05 Aoû 2003 0:10
Localisation: PACA

Message » 16 Aoû 2005 14:04

Ils ne faut pas détourner les choses de leur sens premier. Les voitures, c'est pour l'illustration.

Quand on se rend compte des objectifs des pros, je dis qu'il faut arrêter de les porter aux nues.

Ils ont inventé le studio de mastering à 1500 euros par jour (ht) pour contrer les home studio. A ce prix, on copie le numérique sur un magnéto stéréo à bandes (Ampex) puis on passe tout ça dans les moulinettes à Manley (compresseurs multibandes, égaliseurs, le tout à tubes) et puis, on s'en retourne gaiement dans Pyramix avec une dynamique totale de 2dB. Et tous les disques sont faits comme cela et c'est une réalité.

Le forum est bourré de gens passionnés qui passent un temps fou pour tirer le meilleur de leur installation mais ils n'acceptent pas de devoir choisir leurs disques parce que leur installation est élitiste. Ce qui fait le succès des produits anglais, tient à la philosophie des constructeurs anglais, toujours en phase (du mieux qu'ils peuvent) avec les productions discographiques générales.

Parce qu'il faut tirer profit de cette musique qui est faite pour aller quelque part, il faut essayer de comprendre le phénomène acoustique qui fait que cela peut être sympa dans la voiture ou ailleurs. Cela s'étudie. Et c'est là qu'on voit qu'il existe des voies divergentes. Pourquoi les tubes, les transfos de sortie, les objets qui ajoutent des harmoniques.

Tient, une piste: en général, cela ajoute souvent quelque chose de sympa.

Je ne suis pas du tout pessimiste car, on le voit, chacun peut écouter ce qu'il veut car il y a toujours une solution pour lui.

Ce qui est insupportable, c'est la suffisance avec laquelle on nous assomme de vérités définitives à longueur de journée, comme si ailleurs tout était nécessairement de la m... Ce sont des contre vérités et le succès de certains dans l'univers de la musique classique tend à prouver que la vérité est peut être ailleurs.

Le jour où je me suis décidé à traîter l'acoustique, j'ai débranché le Tact et bénéficie d'une écoute en direct. C'est curieux comme on peut être satisfait de ce que l'on entend sur ses haut-parleurs sans dépenser une fortune autour. Et pourtant, les musiciens jouent dans la pièce d'à-côté et je fais des allers et retours en permanence.

Et si certains constructeurs d'enceintes faisaient tout simplement aussi bien sans complications que d'autres avec. Je ne vois pas d'autre explication ou alors, je me contente de peu. Mais là non plus ce n'est pas possible car je compare avec le vrai et j'ai un beau piano Steinway D tout neuf. Je devrais entendre quand ça ne va pas et puis, il y a des gens qui me le diraient.

Bon, je pars travailler pour le restant de la semaine.

J'en profiterai pour essayer de comprendre.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 16 Aoû 2005 14:07

TMS a écrit:Philippe,

et pour revenir aux voitures, il y a BMW, mais aussi Alpina, il y a Mercedes, mais aussi AMG, il y a Audi, mais aussi SMS....

Et d'après vous, est-il plus excitant de travailler chez BMW, Mercedes, Audi, ou chez Alpina, AMG ou SMS....

Et qu'est-ce qui est plus grisant, jouissif, de piloter une AMG, Alpina ou SMS, ou de se déplacer ordinairement dans un confort presque insipide en BMW, Mercedes, Audi...?


L'avantage qu'ont les adeptes de la HIFI/HC performante, c'est qu'ils peuvent (avec leurs moyens) se faire leur petit Carole, Magny Court ou Paul Ricard chez eux, sans (trop) risquer les soucis avec la marée chaussée (et là une bonne isolation acoustique ça aide aussi :wink: ) et ils prennent leur PIED... et là c'est plutôt être, profiter et partager ainsi que s'enthousiasmer qui sont les maître mots plutôt que tout bonnement "paraître"....

Et rien n'empêche un possesseur de BMW, Audi ou Mercedes d'avoir une voiture différente de ses "pairs" qui a les mêmes types de moyens financiers, et de l'amener tuner chez AMG, SMS ou Alpina... :lol:


jacques


Sauf que je lis là quelque chose qui ne me convainc pas.

Une chaine haute fidélité n'est qu'un moyen d'écouter de la musique, pas d'en faire. Tu mets un disque, tu poses tes fesses dans ton fauteuil, ou tu écoutes de côté, ou en faisant tes carreaux, ou en repassant, ou en lisant un livre, ou en faisant tout ce que tu veux : c'est passif, tu profites de la musique faite par d'autres qu'on appelle des musiciens via le truchement d'une chaine hifi.

Ce que tu dis là, en revanche, serait plus pertinenent si l'on remplaçait la chaine hifi par un instrument.

Et là oui, il vaut mieux quand on est violoniste ou pianiste avoir un instrument parfois difficile à dompter mais dont on peut tirer, les bons jours quand on est en forme physiquement et psychologiquement, des choses qui font que l'interpréte aura la sensation que plus rien ne s'impose entre sa volonté et le résultat qu'il obtient.

Et là, mieux vaudra alors un purg sang qu'un instrument sage, fiable, mais au son tout fait...

Je retrouve dans l'analogie voiture que vous filez, la confusion, à mon sens porteuse de tant de malentendus en hifi, qui débouche sur ce transfert des paramètres propres à la musique (sens du rythme, le fameux foot taping, la musicalité, etc.) vers la haute fidélité qui n'est qu'un outil pour écouter de la musique, un outil qui implique des compromis et une attitude passive.

Chacun en fonction de ses exigences personnelles, de son rapport à la musique, de sa façon de l'entendre et donc de la comprendre, de ce qu'il admet ou pas, trouvera des solutions personnelles à l'obtention du résultat qu'il désire.


Pour moi, en tout cas, écouter de la musique est un besoin vital qui accompagne mes journées (et quand je n'en n'écoute pas, il y en a dans ma tête qui défile) et il ne saurait être question que j'installe une salle dévolue à l'écoute de la musique. Elle doit me suivre de la salle de bains à mon salon, à ma chambre, à la cuisine, la musique. Et même en écouter, fenêtres ouvertes, avec les bruits de la rue ne me gêne pas. Je choisis juste ce que j'écoute en fonction de ces données.

Et quand je veux écouter pour écouter, la tête entre les mains au sens figuré du terme, je me pose dans mon salon pièce à vivre pour en écouter. Et là, j'accepte un autre compromis, plus exigeant, certes, mais toujours un compromis. Si ça passe par une correction électronique du registre grave, ça passe par là. Mais ça ne risque pas de passer par des diffuseurs collés au mur, par des bass traps, par des éléments de correction acoustique physique... ou par un réglage qui doit être fait par un professionnel et refait par lui si je déménage, ou si je décide de mettre mon salon à l'envers !
Je veux une baie vitrée, de la lumière, de l'air, une pièce dans laquelle je me sente bien et certainement pas un sanctuaire dévolu à la seule écoute de la musique.


Et quand je veux écouter de la musique sans le truchement de la chaine hifi je vais au concert : lui est un sanctuaire. Mais ce ne peut-être dans une pièce de ma maison faite pour ça !


Bon je n'ai pas répondu qu'à toi, j'ai aussi répondu à Richardpe. Et je dois dire que je suis pour le pragmatisme et la prise en compte de la réalité que je lis, parmis bien d'autres choses avec lesquelles je suis en profond accord, dans la prose de Philippe Muller.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 16 Aoû 2005 14:50

Pour aller dans le sens d'Alain, j'aurais tendance à ajouter que

- la pièce dans laquelle nous écoutons est le plus souvent une pièce d'habitation que nous n'avons ni les moyens, ni l'envie, ni la possibilité de bâtir autour de notre système d'écoute (même dédié à l'écoute, un salon est un salon pas un studio ni un auditorium)

- qu'il y a même des gens parmi nous qui dépensent plus pour les disques que pour le système d'écoute — vu que ce qui compte, c'est d'écouter à longueur de journée parfois, sans se demander si le système etc…

- que tester le système n'a alors pour but que de se garantir ces bons moments — j'avoue que c'est mon cas — et que les discussions menées sur ce site donnent sans doute souvent une impression obviée de ce que nous faisons de nos jouets favoris…

- pour revenir au sujet initial, quand je lis:

l'intérêt musical de ces plages est plutôt limité : la plage 1 consiste en des bruits de moteurs (très réalistes, certes) et la plage 5 est la célèbre tirade de Cyrano de Bergerac. Il y a une plage de Flamenco, une autre de biniou et l'inévitable plage de percussions. Uniquement intéressant pour les possesseurs de système multicanal!


à propos du CD2 de PAV, ça me rappelle la discussion de l'été passé à propos du CD1 de la même revue! :lol: Même but, même propos:

ou je me trompe fort ou ces CD — y compris le dernier (que j'ai oublié chez moi après l'avoir écouté début juillet) n'ont PAS pour but d'être écouté…

Mais de mettre à l'épreuve son système hifi (ce que disais Philippe Müller plus haut) pour voir s'il est bien réglé, quelles sont ses limites etc…

Non pas dans le but de flatter son ego (z'avez vu mon gros système comme il est beau: y'a pas mieux etc… etc…! :lol: ) — mais:
* pour s'assurer qu'il est correctement installé
* pour en connaître les défauts et les limites (il en a forcément: voir plus haut!)
* pour voir si c'est le système ou les enregistrements des CD ou des 33t etc de d'habitude qui sont en cause quand on a un doute
* pour nous orienter dans nos futures évolutions…

Bref, c'est un outil d'évaluation et d'auto-critique.

Rien que pour ça je le trouve utile — et je pense que nous pouvons remercier Philippe Müller pour ces trois instruments (avant de formuler des critiques…).


Cdlt :wink:
Dernière édition par dub le 16 Aoû 2005 15:21, édité 1 fois.
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28992
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 16 Aoû 2005 14:58

+ 1 avec Dub !


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 16 Aoû 2005 17:23

dub a écrit:.....
- la pièce dans laquelle nous écoutons est le plus souvent une pièce d'habitation que nous n'avons ni les moyens, ni l'envie, ni la possibilité de bâtir autour de notre système d'écoute (même dédié à l'écoute, un salon est un salon pas un studio ni un auditorium)

........
Cdlt :wink:



dub, absolument.... les salles dédiées à la musique sont en effet des exceptions (alors que pour le HC ça l'est un peu moins)

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message