Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Prise de son selon B. Neveu et G. Cabasse

Message » 28 Juin 2017 0:01

oso a écrit:
Powerdoc a écrit:Merci pour cet interview

Difficile pour moi de commenter, n'étant pas ingénieur du son, mais il me semble que rien n'interdit de faire une bonne prise de son multicanal pour la transposer en bicanal de façon naturelle à condition que le ttt informatique tienne compte des delay et des divers emplacements des micros, comme avec le système 4D de DG (a moins que ces derniers aient abandonné cette tecnoloie)
Sinon je suis en accord avec leur philosophie : en musique classique, retranscrire l'expérience auditive d'un auditeur de concert



J'y reviendrai plus tard car j'en ai discuté très précisemment avec B. Neveu et Ph. Muller. L'introduction de delay n'est pas compatible.

Bernard enregistre tout en 6 canaux. Il extrait 2 canaux pour faire les CD 2.0. Aucun traitement n'est nécessaire dans son cas.


Les delays ne prennent en compte que le son direct et ignorent royalement les réflections.. c'est une pratique sujette à caution et à discussion..
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 2514
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin

Annonce

Message par Google » 28 Juin 2017 0:01

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 28 Juin 2017 7:14

ABF a écrit:Oui mais peut-on encore parler de stéréo de phase lorsque l'écartement des deux micros est bien supérieur que les logururs d'onde dans le medium ?


D'après Wikipedia:

La stéréophonie de phase utilise des micros distants l'un de l'autre, ce qui produit une différence de temps d'arrivée des ondes sonores sur chacun des micros, d'où une différence de phase et d'intensité selon la position de la source. Quand on réduit les canaux en mono, les différences de phase peuvent causer des problèmes de coloration (Filtre en peigne).
Pour la technique défendue par Cabasse pour la la comparasion "live music" (c'est ainsi qu'ils nommaient le protocole), on peut même parler de phase et d'intensité absolues puisque l'on reproduit les mêmes différences à l'enregistrement et à la reproduction (positionnement strictement identique). Ce principe était également employé par Emory Cook aux USA, qu'il appela binaural en 1952 par opposition à monaural parce qu'il employait deux pistes mono (une pour chaque micro)http://www.soundfountain.com/cook/cook-livingston-binaural.html.
On note que l'écartement correspond à ce que Cabasse suggerait, 3m environ.
oso
 
Messages: 1251
Inscription: 17 Juin 2003 16:23
Localisation: Nice
  • offline

Message » 28 Juin 2017 8:28

cleriensis a écrit:Discussion o combien intéressante pour un preneur de son que je considère comme l'un des plus grands. Mais je regrette un point de vue trop étroit. Nous pratiquons dans notre label la prise de son stereophonique. Je suis un grand fan de la prise AB quoique dans ma pratique une trop grande distance entre les micros donne une précision hasardeuse des sources en gros l'écartement dépendra de la situation de la largeur de la scène sonore de la quantité de reverb etc etc.. on obtuent de très bons résultats avec un petit AB à 60 cm selon les cas.. en fait on doit garder au maximum la philosophie d'un nombre minimal de micros... et deux c'est largement suffisant pour 95% des cas. J'aime aussi beaucoup la technique de phase et d'intensité et je regrette qu'elle soit balayée d'un revers... peut-être que même B. Neveu ne la maitrise pas ? Dans un acoustique très reverberante avec un petit ensemble des micros sur mesure ayant une linéarité proche voire similaire aux omnis (excepté dans le grave) je demande à entendre plus approprié... que dire également de la prise decca tree qui a aussi fait ses preuves et bon nombres de prises multimicros qui sont fort bien réalisées. Au sujet de P.Muller je n'adhère pas à toutes ses productions qui sont souvent remarquables d'un point de vue timbral mais incohérente d'un point de vue image.. surtout au casque. Une bonne prise doit être crédible aussi bien au casque qu'aux enceintes.
Soyons ouverts et écoutons le résultat. Ils y a des grands dans toutes les techniques.


Je me réjouis de l'occasion qui m'est donnée de pouvoir donner mon avis de mélomane qui achète des disques, à des preneurs de son :D

Je suis amateur de concerts classiques, et je passe beaucoup de temps au conservatoire près de chez moi; des musiciens jouent régulièrement chez moi. Je me suis payé le luxe d'une comparaison violoniste/enceinte sur une sonate de Prokoviev (très peu rigoureuse, c'est vrai) pour savoir quelle enceinte reproduisait l'instrument de la façon la plus crédible (raison pour laquelle je suis équipé d'enceintes Cabasse aujourd'hui). Je m'amuse à relever les niveaux avec un sonomètre pendant les concerts, à différents endroits, pour apprendre à régler le volume chez moi (c'est très riche d'enseignements, soit dit en passant): chacun ses vices :oops:

Comme beaucoup de mes congénères, j'ai des centaines d'enregistrements qui couvrent toutes les techniques. Il y a des réussites plus ou moins marquées, mais force est de constater que les enregistrements de Philippe Muller, Bernard Neveu, d'anciens Decca (avant l'arbre!), Mercury,.. écrasent tout le reste en terme de réalisme de la scène sonore. Je ne connais rien de plus plausible en terme d'image et d'impression de direct. Bien sur, il y a des réussites ailleurs, mais il manque toujours quelque chose: étroitesse de l'image "ramassée" entre les enceintes, médium souligné, image très fouillée mais artificielle,
réverbération surnaturelle, etc...

Lorsque des amis écoutent de la musique chez moi et qu'un enregistrement PM ou BN est joué, l'effet est absolument garanti. Il n'y a qu'à retrouver sur ce forum les commentaires au sujets des enregistrements que PM avait réalisés pour la revue PAV en tant que disques test (une série de 5 CD).

On peut en rechercher les raisons :

1) La physique d'abord: la captation et la restitution du front d'onde correspond à une conception très solide du point de vue théorique (Huygens)
2) L'utilisation de micros de mesure omni et hyper droits va dans le sens d'une neutralité poussée que les enceintes bien nées apprécient forcement
3) pour PM et BN, la possibilité de comparer le résultat au direct dans les meilleures conditions: PM enregistre dans son studio, avec la régie adjacente: ça permet de contrôler dans un temps très court que la restitution sur enceintes est dans les clous par rapport au direct; BN trimbale quant à lui pour chaque séance, partout en Europe, 6 enceintes. Le casque n'a le droit de citer ni chez l'un, ni chez l'autre bien sûr. C'est un choix élitiste, j'en conviens, mais la musique le vaut bien.

Avec une telle attention apportée à la crédibilité de la restitution de la géométrie de la scène sonore, comment voulez vous que ce type d'enregistrement soit compatible avec le casque? La physique s'y oppose tout simplement.

De même, comment voulez vous qu'un enregistrement qui passe à la fois "bien" sur casque et sur enceintes soit autre chose qu'un compromis sur le plan géométrique? Je pratique également beaucoup l'écoute au casque (le soir), et c'est dans ces conditions que les enregistrement avec un couple rapproché passe le mieux en terme d'ampleur de scène sonore. Ces mêmes enregistrements sont très étriqués sur des enceintes à moins de rapprocher les enceintes pour en faire un "super casque".

On peut noircir des pages, mais je propose aux amateurs de musique classique qui nous lisent de comparer, dans un même répertoire, et à niveau réaliste, des enregistrements BN ou PM en comparaison avec d'autres labels (sur des chaines équilibrées et bien installées, of course) pour se faire une opinion là-dessus.

N'hésitez pas à me donner la référence de vos meilleurs enregistrements pour que je puisse me faire une idée.
oso
 
Messages: 1251
Inscription: 17 Juin 2003 16:23
Localisation: Nice
  • offline

Monitoring des Prises de Son...

Message » 28 Juin 2017 9:05

ABF a écrit:La technique d'Igor se rapproche plus de celle de Kisselhof - stéréo de Phase - que celle de BNL / Ph. Muller.
L'avantage me semble être un plus grand respect de la dimension des instruments dans leur environnement acoustique.
Et les BNL présentent quelque fois une proximité plus marquée, moins d'aération, même si les timbres sont somptueux (diversité).


cleriensis a écrit:Discussion o combien intéressante pour un preneur de son que je considère comme l'un des plus grands. Mais je regrette un point de vue trop étroit. Nous pratiquons dans notre label la prise de son stereophonique. Je suis un grand fan de la prise AB quoique dans ma pratique une trop grande distance entre les micros donne une précision hasardeuse des sources en gros l'écartement dépendra de la situation de la largeur de la scène sonore de la quantité de reverb etc etc.. on obtuent de très bons résultats avec un petit AB à 60 cm selon les cas.. en fait on doit garder au maximum la philosophie d'un nombre minimal de micros... et deux c'est largement suffisant pour 95% des cas. J'aime aussi beaucoup la technique de phase et d'intensité et je regrette qu'elle soit balayée d'un revers... peut-être que même B. Neveu ne la maitrise pas ? Dans un acoustique très reverberante avec un petit ensemble des micros sur mesure ayant une linéarité proche voire similaire aux omnis (excepté dans le grave) je demande à entendre plus approprié... que dire également de la prise decca tree qui a aussi fait ses preuves et bon nombres de prises multimicros qui sont fort bien réalisées. Au sujet de P.Muller je n'adhère pas à toutes ses productions qui sont souvent remarquables d'un point de vue timbral mais incohérente d'un point de vue image.. surtout au casque. Une bonne prise doit être crédible aussi bien au casque qu'aux enceintes.
Soyons ouverts et écoutons le résultat. . Ils y a des grands dans toutes les techniques.


Propos intéressants :D :D

Oui je me considère très proche de Georges Kisselhoff, que j'ai très bien connu, et qui a été également un Ingénieur du Son majeur dans les années 70-80.

Oui je pense qu'il convient aussi de garder une certaine compatibilité casque/enceintes pour les prises de son.

Mon expérience personnelle m'amène à penser qu'une "bonne balance" passe relativement sur tous les types d'enceintes, par ailleurs j'utilise plusieurs casques pour mes prises de son.
Dans les années 90 j'utilisais aussi des enceintes en contrôle, mais compte tenu de l'acoustique médiocre des sacristies, j'ai finalement renoncé à utiliser des enceintes (hors cas particulier de l'église N D du Liban à Paris ou Kisselhoff avait installé une véritable régie).
Dernière édition par Igor Kirkwood le 28 Juin 2017 9:27, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6571
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 28 Juin 2017 9:24

Ce n'est pas mon avis en tant qu'amateur.

Voici une opinion d'Alain lompech alias Haskil sur le travail de Philippe Muller (et par extension B. Neveu, qui est le maitre du premier):

arnuche a écrit:
Concernant le travail de Philippe Muller, même s'il peut paraître élitiste, je dirais que le point positif avec lui est que la qualité passe avant ! 8)


Je rebondis là dessus pour d'une certaine façon m'inscrire en faux. Je dis bien d'une certaine façon.

Il n'y a rien d'élitiste dans le travail de Philippe Muller qui travaille basiquement en fait : il a un piano, une clarinette, un violon, des musiciens dans son studio. Ils jouent. Et lui les enregistre de façon que ce qu'il entend dans la cabine de contrôle conserve la plus grande partie de ce qu'il entend quand il retourne dans le studio.

Le résultat ? Un disque Passavant... sonne très bien sur une chaine tout en un... et très bien sur une chaine de grande qualité aussi...

Ce n'est pas élitiste : car sa solution ne coute pas plus cher pour le client et ne met pas en oeuvre de solutions sophistiquées : la sophistication tient en une chose : il sait enregistrer....

Il y a depuis quelques annéees un singulier retournement de situation qui fait que l'on qualifie d'élitiste ce qui est normal... Or, on devrait uniquement taper sur la façon dont la culture de masse est produite.

La culture de masse c'est ce que des gens très intelligents et très cultivés produisent pour les autres... mais ne consomment pas eux mêmes...

Cette définition était bonne voici 40 ans... elle ne l'est plus aujourd'hui : ces gens là la consomment et sont devenus ignorants. Le patron de la Columbia des années 1950 avait aussi Stravinsky sous contrat et lui faisait enregistrer l'intégrale de son oeuvre... en sachan pertinement qu'il ne gagnerait pas un rond dans l'immédiat... Il était comme un jardinier qui veille à la fois sur la fleur de saison qui ne dure qu'une saison.... et sur les abres qui rapporteront aux générations futures...

ce qui fait, oui, au bout du compte... que le travail de Muller est devenu élitiste... mais suite à la perversion d'un système de production qui tourne en roue libre et qui, revenons à notre compression destructrice, fait que tout le monde le long de la chaine de production des disques peste contre elle, personne n'en veut et que pourtant... elle est là. Car l'idée fausse qu'il en faut pour que ça sonne sur une chaine d'entrée de gamme s'est imposée en raison même du fait qu'elle est fausse : on appelle ça une idée reçue. Et elles sont tenaces.

Alain
oso
 
Messages: 1251
Inscription: 17 Juin 2003 16:23
Localisation: Nice
  • offline

Message » 28 Juin 2017 9:45

Oso,
bien loin de moi l'idée de dénigrer le travail de Philippe Muller, encore moins de Bernard Neveu.. j'admire beaucoup leur travail. Le fait est que lors d'une écoute au casque certains des enregistrements Passavant de Philippe Muller ( je pense à un disque de piano ginastera/schumann, par une jeune pianiste dont j'ai oublié le nom.. la honte, je vais retrouver le disque )* l'image présente des incohérences, ce qui si il y avait une grande rigueur sur la reproduction du front d'onde ne serait pas.. je crois que Philippe Muller d'ailleurs ne s'en cache pas, il ne travaille qu'aux enceintes et pour les enceintes. Mais c'est occulter une partie croissante des mélomanes qui écoutent au casque, et comme dit Igor que j'admire tout autant, on peut obtenir de très bons résultats au casque ET aux enceintes ( il n'y a qu'à écouter son dernier disque d'Arvo Pärt ). Cela dit, l'absence de bidouillage et le côté très pur de la prise, cumulé à des micros de très grande classe, le respect des timbres est magnifique.

J'abonde tout à fait dans le sens d'Alain qui regrette les productions baclées de masse, ou le temps est de l'argent, donc il faut aller vite dans tous les processus de la production.. sans compter le massacre post-prod pour "formatter" le son aux radios et diverses sonos hasardeuses.. Donc OUI et OUI et encore OUI pour des enregistrements stéréo dans la très grande majorité des cas, mais pas uniquement AB, ORTF aussi ou NOS, ou DIN pourquoi pas.. il faut choisir le type de prise adapté et le plus efficace.

Il n'y a rien d'élitiste dans le travail de Philippe Muller qui travaille basiquement en fait : il a un piano, une clarinette, un violon, des musiciens dans son studio. Ils jouent. Et lui les enregistre de façon que ce qu'il entend dans la cabine de contrôle conserve la plus grande partie de ce qu'il entend quand il retourne dans le studio.
.. il n'y a rien à ajouter d'autre.. c'est l'ESSENTIEL du travail d'un preneur de son.. sauf qu'il convient aussi de vérifier qu'au casque tout se passe bien.. enfin c'est mon avis.

D'un point de vue rigueur de capatation d'un front d'onde, dans le cadre d'un écoute au casque, l'ORTF ( ainsi que tous les procédés de captation de phase et d'intensité) me semble plus cohérent que l'AB.. à moins d'opter pour la technique jecklin et de ne pas trop espacer son couple

concernant le travail de notre label, ce forum n'est pas là pour nous faire de la publicité. Clique sur le lien web de mon profil et tu pourras choisir à ton aise . Quoique les derniers enregistrements sont assez présentables :wink: Nous sommes des grands puristes nous aussi, grands admirateurs de Charlin !

Le problème majeur des moniteurs de contrôle dans des enregistrements nomades, c'est qu'on ne connait pas les paramètres acoustiques précis des salles de régie ( qui sont souvent des sacristies, plus ou moins réverberantes..) de plus même si la régie est juste à côté de la salle d'enregistrement on a pas cette relation directe absolue que l'on a avec un casque fermé juste à côté du couple. L'idéal c'est d'avoir les deux, un contrôle casque sur le lieu d'enregistrement et une écoute moniteurs DE PROXIMITE dans une régie, que l'on aura au préalable tenté d'améliorer acoustiquement ( au moins traité les premières reflections ).

* EDIT : Marina di Giorno, L'invitation au voyage.
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 2514
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin

Message » 28 Juin 2017 10:07

Oui je me considère très proche de Georges Kisselhoff, que j'ai très bien connu, et qui a été également un Ingénieur du Son majeur dans les années 70-80.


ben dis-donc.. t'en as de la chance, je comprends mieux maintenant pourquoi tu assures comme une bête ! :ohmg: Moi j'étais un peu trop jeune dans les années 70 :mdr:
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 2514
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin

Message » 28 Juin 2017 10:21

C'est très naturel que les enregistrements de PM/BN soient déformés au casque, comment pourrait il en etre autrement?

A dire vrai, je serais ravi que l'on puisse, dans la mesure du possible, proposer 2 enregistrements différents sur le support: l'un pour le casque, l'autre pour les enceintes. une paire rapprochée et un couple très écarté.

J'ai écouté le CD d'Arvoo part qui est très beau, mais il passe mieux au casque car il manque de largeur sur mes enceintes. Je rentre dans une bulle très agreable en restreignant l'écart entre les enceintes.

Je ne nie pas qu'il existe des réussites avec d'autres techniques , avec des disques très agréables (je pense par exemple à un Co pour violon de Beethoven par H. Hahn chez Sony), mais le réalisme brut n'est jamais aussi réussi qu'avec les Passavant et autres BNL. je le regrette en tant que mélomane, car ces disques ne constituent qu'un faible pourcentage de ma discothèque.

Mon témoignage est un plaidoyer pour ce surcroît de réalisme que j'aimerais retrouver plus largement, car il me fait passer plus facilement de l'expérience du concert à celle de la reproduction chez soi.

je n'avais pas vu le lien, merci, je vais regarder cela avec attention et curiosité.
Dernière édition par oso le 28 Juin 2017 11:28, édité 1 fois.
oso
 
Messages: 1251
Inscription: 17 Juin 2003 16:23
Localisation: Nice
  • offline

Message » 28 Juin 2017 10:24

Bonjour,

Aux uns et aux autres et même si j'ai pris du retard: :bravo: :D

Cela dit, le dernier extrait du CD de tests n°4 de PAV -guitares électriques et batterie - non compressé déjà cité passe tout aussi bien que The Deer's cry ou Essences Baroques (Ad Vitam) sur mes IEM AKG K3003i (considéré comme l'équivalent du HD800). Un pur régal et bonheur sonore dont il convient de remercier les auteurs. :thks:


Bonne journée.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 19421
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Message » 28 Juin 2017 10:51

J'ai écouté le CD d'Arvoo part qui est très beau, mais il passe mieux au casque car il manque de largeur sur mes enceintes. Je rentre dans une bulle très agreable en restreignant l'écart entre les enceintes.


ah.. étrange car c'est un enregistrement en AB également, comme ceux de Bernard Neveu, chez moi ( JMR/3Dlab) il passe très très bien. Au contraire, il faut que tu écartes tes enceintes et que tu les pinces vers le point d'écoute pour "limiter" le crossfeed et obtenir une meilleure lisibilité notamment du médium en limitant le mélange des deux canaux. Car là réside le problème principal de la prise de son stéréophonique... le crossfeed, le mélange des deux canaux présent dans la prise est doublé aux enceintes ( problème de la double tête ) ce qui complexifie sérieusement les choses, on a bien sûr pas ce problème au casque ( mais on en a d'autres ). C'est en partie pour ça qu'on a eu l'idée d'ajouter des appoints monophoniques dans un couple AB, pour attenuer ce problème, mais alors on rompt l'équilibre de l'image car on induit une différence temporelle entre l'appoint et le couple qui ne sont pas alignés sur le même plan, nos oreilles et notre cerveau ne sont pas conçus pour analyser ça ( alors qu'une différence temporelle sur le même plan ne pose pas de problème bien au contraire !! ) d'où l'ajout de delay, oui mais alors les réflections captées par les appoints se trouvent complètement déphasées et doublées dans le couple principal.. donc tout se joue dans le ratio entre la distance entre le couple principal ( qui doit rester la référence absolue, pas de bonne prise multimicros si le couple principal est mal placé ) et les distances entre les différents appoints ( la règle étant qu'un micro d'appoint ne doit pas prendre ce que le micro d'appoint à côté prend, car alors on aurait une simulation de couple dans le couple.. ce qui rend très compliqué la donne.. même si dans la pratique ça peut se gérer ) et mixer tout cela avec le plus grand soin, pour ne jamais trop dénaturer l'image globale tout en y apportant de la définition... on est bien loin de la pureté d'une prise stereo.. mais ça peut bien fonctionner.. parfois

A dire vrai, je serais ravi que l'on puisse, dans la mesure du possible, proposer les enregistrements à la fois pour le casque et pour les enceintes.

c'est ce à quoi on aspire avec plus ou moins de réussite.. la technique DECCA TREE me semble le meilleur compromis pour les grandes formations et une bonne compatibilité casque/enceintes.. doublé d'un couple AB arrière c'est la technique largement utilisée pour le multicanal dans les musiques de films, le résultat est assez convaincant ( production des musiques de John Williams par exemple, toujours impeccablement enregistrées )

Mon témoignage est un plaidoyer pour ce surcroît de réalisme que j'aimerais retrouver plus largement, car il me fait passer plus facilement de l'expérience du concert à celle de la reproduction chez soi.


Je ne peux que me réjouir d'une telle démarche que j'appuie à 100%
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 2514
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin

Message » 28 Juin 2017 11:30

ajr a écrit:Bonjour,

Aux uns et aux autres et même si j'ai pris du retard: :bravo: :D

Cela dit, le dernier extrait du CD de tests n°4 de PAV -guitares électriques et batterie - non compressé déjà cité passe tout aussi bien que The Deer's cry ou Essences Baroques (Ad Vitam) sur mes IEM AKG K3003i (considéré comme l'équivalent du HD800). Un pur régal et bonheur sonore dont il convient de remercier les auteurs. :thks:


Bonne journée.


Il serait bon de comparer des répertoires équivalents. Il y avait beaucoup de styles différents sur les CD PAV/Passavant. Le morceau de rock anecdotique par rapport au travail du label.
oso
 
Messages: 1251
Inscription: 17 Juin 2003 16:23
Localisation: Nice
  • offline

Message » 28 Juin 2017 11:31

oso a écrit:Ce n'est pas mon avis en tant qu'amateur.

Voici une opinion d'Alain lompech alias Haskil sur le travail de Philippe Muller (et par extension B. Neveu, qui est le maitre du premier):

arnuche a écrit:
Concernant le travail de Philippe Muller, même s'il peut paraître élitiste, je dirais que le point positif avec lui est que la qualité passe avant ! 8)


Je rebondis là dessus pour d'une certaine façon m'inscrire en faux. Je dis bien d'une certaine façon.

Il n'y a rien d'élitiste dans le travail de Philippe Muller qui travaille basiquement en fait : il a un piano, une clarinette, un violon, des musiciens dans son studio. Ils jouent. Et lui les enregistre de façon que ce qu'il entend dans la cabine de contrôle conserve la plus grande partie de ce qu'il entend quand il retourne dans le studio.

Le résultat ? Un disque Passavant... sonne très bien sur une chaine tout en un... et très bien sur une chaine de grande qualité aussi...

Ce n'est pas élitiste : car sa solution ne coute pas plus cher pour le client et ne met pas en oeuvre de solutions sophistiquées : la sophistication tient en une chose : il sait enregistrer....

Il y a depuis quelques annéees un singulier retournement de situation qui fait que l'on qualifie d'élitiste ce qui est normal... Or, on devrait uniquement taper sur la façon dont la culture de masse est produite.

La culture de masse c'est ce que des gens très intelligents et très cultivés produisent pour les autres... mais ne consomment pas eux mêmes...

Cette définition était bonne voici 40 ans... elle ne l'est plus aujourd'hui : ces gens là la consomment et sont devenus ignorants. Le patron de la Columbia des années 1950 avait aussi Stravinsky sous contrat et lui faisait enregistrer l'intégrale de son oeuvre... en sachan pertinement qu'il ne gagnerait pas un rond dans l'immédiat... Il était comme un jardinier qui veille à la fois sur la fleur de saison qui ne dure qu'une saison.... et sur les abres qui rapporteront aux générations futures...

ce qui fait, oui, au bout du compte... que le travail de Muller est devenu élitiste... mais suite à la perversion d'un système de production qui tourne en roue libre et qui, revenons à notre compression destructrice, fait que tout le monde le long de la chaine de production des disques peste contre elle, personne n'en veut et que pourtant... elle est là. Car l'idée fausse qu'il en faut pour que ça sonne sur une chaine d'entrée de gamme s'est imposée en raison même du fait qu'elle est fausse : on appelle ça une idée reçue. Et elles sont tenaces.

Alain


L'excès de compression est une plaie. Généralement dès les premières secondes d'écoute on a le droit à un son trop fort et criard . La compression est necessaire en écoute domestique, mais les compressions faites pour les écoutes en milieu bruyant sont horribles à écouter sur une bonne chaine hi-fi. Notons que ce n'est pas lié à une façon d'enregistrer mais au post traitement.
Intoxiqué au Beryllium :D
Avatar de l’utilisateur
Powerdoc
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4887
Inscription: 30 Sep 2006 19:05
Localisation: Allier
  • offline

Message » 28 Juin 2017 11:34

cleriensis a écrit:
J'ai écouté le CD d'Arvoo part qui est très beau, mais il passe mieux au casque car il manque de largeur sur mes enceintes. Je rentre dans une bulle très agreable en restreignant l'écart entre les enceintes.


ah.. étrange car c'est un enregistrement en AB également, comme ceux de Bernard Neveu, chez moi ( JMR/3Dlab) il passe très très bien. Au contraire, il faut que tu écartes tes enceintes et que tu les pinces vers le point d'écoute pour "limiter" le crossfeed et obtenir une meilleure lisibilité notamment du médium en limitant le mélange des deux canaux.


+ 1 avec cleriensis

Si mon enregistrement Deer's Cry d'Arvo Pärt (ECM records) compte tenu de l'unanimité des critiques positives , et ce souligné par ajr ne passe pas convenablement sur une chaine Hi Fi, je serais inquiet sur la qualité de celle ci, ou sur la qualité du local d'écoute.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6571
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 28 Juin 2017 11:35

Pas d'accord: aucune compression nécessaire pour la reproduction domestique. Pourquoi assener de telles contre vérités? Si votre chaine est anémique, elle aura besoin de compression, c'est sur. Mais sur un système normal, dans une pièce correcte, la compression, même minime est une plaie.
oso
 
Messages: 1251
Inscription: 17 Juin 2003 16:23
Localisation: Nice
  • offline

Message » 28 Juin 2017 11:47

Igor Kirkwood a écrit:
cleriensis a écrit:
ah.. étrange car c'est un enregistrement en AB également, comme ceux de Bernard Neveu, chez moi ( JMR/3Dlab) il passe très très bien. Au contraire, il faut que tu écartes tes enceintes et que tu les pinces vers le point d'écoute pour "limiter" le crossfeed et obtenir une meilleure lisibilité notamment du médium en limitant le mélange des deux canaux.


+ 1 avec cleriensis

Si mon enregistrement Deer's Cry d'Arvo Pärt (ECM records) compte tenu de l'unanimité des critiques positives , et ce souligné par ajr ne passe pas convenablement sur une chaine Hi Fi, je serais inquiet sur la qualité de celle ci, ou sur la qualité du local d'écoute.


C'est centré entre les enceintes, alors qu'un choeur enregistré selon BNL ou Passavant passé juste apres expose une image très large qui déborde et exploite l'espace sur toute la largeur et au delà. d'après les photos de l'enregistrement, le couple n'est pas très écarté, cela n'a rien à voir avec l'AB large: Cleriensis, vous faites des amalgames gênants.

OK pour la qualité musicale, mais pour la technique les enregistrements AB large sont bien plus vraissemblables.

Comme le soulignais Alain, la technique BN/PM est bien plus exigeante que cela et ne recherche aucun compromis, surtout pas celui du casque.

Les demo de comparaisons reproduction sur enceinte/instruments joués en direct ont prouvé la validité du procédé (et en public, sur des décennies). Est ce que les techniques que vous décrivez ont passé le test de live Music? Non! Elles ont été rejetées, il ne faut pas l'oublier.

Il ne faudrait pas inverser la hiérarchie et accepter le compromis comme référence, aussi pratique soit il.

Ici, il est question de copie conforme, de comparaison de la reproduction au direct avec des enceintes en temps réel: quelles expériences avez vous à apporter pour nourrir cette discussion qui dérive vers les compromis que nous ne sommes pas obligés d'accepter comme venant de soi?
oso
 
Messages: 1251
Inscription: 17 Juin 2003 16:23
Localisation: Nice
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message