Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Qu'est-ce qu'un bon pro? Les aléas de la relation client-pro

Message » 09 Fév 2007 21:24

Qu’est-ce qu’un bon pro ?
Voilà une vaste question me direz-vous. Plutôt que de le définir positivement, j’ai l’impression qu’il est plus simple et plus juste de le définir négativement. AMHA, un bon pro ;
- n’est pas dogmatique, il ne prêche pas la valeur absolue de tel ou tel matériel, mais sa valeur relative, au sein d’un système. Il sait toujours garder à l’esprit qu’un cable secteur, de modulation, de HP mal employé peut affecter durablement l’équilibre sonore ;
- sait reconnaître que la hifi est une question d’association. Rares sont les vendeurs qui franchissent cette ligne, mais il y en a parfois ;
- évite donc en conséquence de vous faire trop vite sentir que vous avez acheté un ampli de m… et ne vous suggère pas après qq écoutes de vite revendre votre ampli très limité et d’aller vers un ampli autrement plus satisfaisant ;
- sait reconnaître sans difficulté – c’est bien la moindre des choses – que l’on peut aussi trouver ailleurs des matériels bons ou très bons ;
- ne crache donc pas, même sous une apparence badine, au détour d’une conversation, sur ce que vendent les autres ;
- sait accepter sans virer au rouge qu’un client n’écoute pas seulement des disques de démo. Ben oui, pour ma part j’ai un gros tort, je peux emmener un vieil enregistrement pas du tout audiophile de Cortot ou de Gieseking pour écouter une enceinte par exemple. Malgré leur âge, je sais qu’il peut se passer qq chose de presque magique sur un très bon système ;
- sait admettre qu’il y a un problème si un disque ne passe pas alors qu’il est notoirement excellent. Et sait repérer l’origine du mauvais rendu d’un disque audiophile sans dire que son matériel révèle – lui seul contre tous – la piètre qualité d’un enregistrement d’exception.

Il y a sans doute plein d’autres choses à ajouter. A chacun d’en ajouter au fur et à mesure :wink:

Cordialement,
Laurent

Qu'est-ce qu'un bon client pourrait être aussi une bonne question. AMHA Etre un bon client, c'est ne pas être un bon pigeon.
Dernière édition par Piano10 le 11 Fév 2007 21:27, édité 2 fois.
Piano10
 
Messages: 892
Inscription: 24 Déc 2005 14:08
Localisation: Aube
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Fév 2007 21:24

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Fév 2007 22:20

bon résumé de ce que l'on peut attendre d'un revendeur
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 10 Fév 2007 7:06

Toi tu as eu un souci avec un pro ou me trompe-je :o

@+

Chris 8)
On n'a pas toujours tort d'avoir raison tout seul !!
Avatar de l’utilisateur
pépi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6143
Inscription: 06 Fév 2003 14:38
Localisation: Gard (30)

Message » 10 Fév 2007 8:47

J'avoue le mauvais Pro c'est moi...

:wink:
Baussart
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 3067
Inscription: 15 Juil 2004 13:06
Localisation: Reims

Message » 10 Fév 2007 8:58

Piano10 a écrit:Qu'est-ce qu'un bon client pourrait être aussi une bonne question. AMHA Etre un bon client, c'est ne pas être un bon pigeon.


- le bon client connaît bien ses propres goûts auditifs et musicaux — et il a ramené ses disques: le bon pro évite de l'empêcher de passer ce qu'il veut (même si c'est le quatuor pour cordes et hélicoptères de Stockhausen par les Arditti)

- le bon client a une idée claire du type de système (Hifi? HC? HR? proximité? stéréo avec sub? etc): le bon pro lui explique les avantages — et aussi les inconvénients des autres solutions que la sienne

- le bon client a un budget fixe, ferme et définitif: le bon pro évite d'essayer de lui vendre le lecteur au prix du système représentant deux fois son budget — il lui fait écouter sur le système que le client à vendu des maillons de l'étage du dessus (pour lui montrer à la fois qu'il y a mieux et que le système choisi est capable d'évoluer positiviement)

- le bon client ne refuse pas d'écouter les conseils qu'on lui donne: le bon pro évite d'en profiter pour lui bourrer le mou avec des histoires d'ions qui circulent dans le sens inverse des rotations de phase sauf quand les câbles sont trempés dans l'eau lourde

- le bon client prend son temps et écoute plusieurs systèmes (il évite de se laisser séduire par le lecteur CD qui clignote ou l'ampli qui crie "c'est prêt" quand il est chaud): le bon pro lui accorde du temps et lui indique des possibilités d'écoute — en se disant qu'un client satisfait revient pour faire évoluer son système et qu'à la longue, c'est bénéfique à son commerce

- le bon client évite de revenir se faire rembourser le lendemain son couple Orphéus, le Goldmund SR8, l'Audia Flight 100 et les Kharma 3.2 qu'il vient d'acheter en 5 minutes, en prétextant que son épouse ou son compagnon s'est trouvé déçu par la couleur (ça ne va pas du tout avec la moquette): le bon pro s'attend au pire


Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28992
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 10 Fév 2007 9:36

dub a écrit:
Piano10 a écrit:Qu'est-ce qu'un bon client pourrait être aussi une bonne question. AMHA Etre un bon client, c'est ne pas être un bon pigeon.


- le bon client connaît bien ses propres goûts auditifs et musicaux — et il a ramené ses disques: le bon pro évite de l'empêcher de passer ce qu'il veut (même si c'est le quatuor pour cordes et hélicoptères de Stockhausen par les Arditti)

- le bon client a une idée claire du type de système (Hifi? HC? HR? proximité? stéréo avec sub? etc): le bon pro lui explique les avantages — et aussi les inconvénients des autres solutions que la sienne

- le bon client a un budget fixe, ferme et définitif: le bon pro évite d'essayer de lui vendre le lecteur au prix du système représentant deux fois son budget — il lui fait écouter sur le système que le client à vendu des maillons de l'étage du dessus (pour lui montrer à la fois qu'il y a mieux et que le système choisi est capable d'évoluer positiviement)

- le bon client ne refuse pas d'écouter les conseils qu'on lui donne: le bon pro évite d'en profiter pour lui bourrer le mou avec des histoires d'ions qui circulent dans le sens inverse des rotations de phase sauf quand les câbles sont trempés dans l'eau lourde

- le bon client prend son temps et écoute plusieurs systèmes (il évite de se laisser séduire par le lecteur CD qui clignote ou l'ampli qui crie "c'est prêt" quand il est chaud): le bon pro lui accorde du temps et lui indique des possibilités d'écoute — en se disant qu'un client satisfait revient pour faire évoluer son système et qu'à la longue, c'est bénéfique à son commerce

- le bon client évite de revenir se faire rembourser le lendemain son couple Orphéus, le Goldmund SR8, l'Audia Flight 100 et les Kharma 3.2 qu'il vient d'acheter en 5 minutes, en prétextant que son épouse ou son compagnon s'est trouvé déçu par la couleur (ça ne va pas du tout avec la moquette): le bon pro s'attend au pire


Cdlt :wink:


Excellent, +10 :wink:
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 10 Fév 2007 9:59

- le bon client, quand quelque chose lui plaît, doit prendre soin de ne pas acheter tout de suite mais d'aller écouter autre chose avant pour être sûr: le bon pro fait remarquer la diversité des matériels (en fonction du budget, des goûts, des contraintes etc) et invite à réfléchir

- le bon client s'en tient à son budget: le bon pro signale les matériels moins chers — ou ceux qui offrent réellement beaucoup plus pour 5/10% plus cher qu'annoncé

- quand le bon client a trouvé un bon pro, il retourne dans le magasin pour faire évoluer son système: le bon pro ne cesse pas d'être aimable dès qu'il a rangé le chèque ou la facturette, car il sait que le client reviendra

- le bon client, une fois rentré chez lui, installe son matériel et cesse de se poser des questions pour se consacrer à ses disques, DVD etc: le bon pro, si jamais le client a un doute, lui indique l'erreur de branchement commise et ne lui dit pas de revenir pour tout changer

- le bon client prend son lexomil: le bon pro… ben… aussi! :lol:


J'allais presque oublier:

- le (la) bon(ne) client(e) n'écoute pas son épous(e) ou sa (son) compagne (-on) : le bon pro, lui, si! 8)
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28992
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 10 Fév 2007 10:02

Le bon pro est un homme, ou une femme, qui a des parti pris clairs, des goûts affirmés et qui défend sa chapelle ! On sait ou il est et il évite de nous dire que tout est beau de l'instant qu'on achète. On peut s'engueuler avec lui si besoin mais revenir ensuite car le client est roi. Il reste sur ses positions, nous aussi mais on finit par se comprendre à cause de l'argent qui est en jeu.

Il fait toujours un petit geste commercial car il a envie qu'on revienne et il accepte les paiements en x fois sans frais. Il refuse de nous faire écouter la reprise qui lui rapporte rien mais il finit par accepter parce qu'il est possible qu'on revienne lui acheter quelque chose même s'il ne gagne pas beaucoup d'argent aujourd'hui.

Enfin, il est content qu'on parte mais content aussi de prendre un café ou plus ensuite !

Voila, c'est un Monsieur, pas encore assez de femmes, qui a ses hauts et ses bas et avec lequel on va nouer une relation humaine ou pas. J'achète jamais si le vendeur n'a aucun humour !

Cdt :wink:
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 10 Fév 2007 10:13

Bravo Dub pour cette excellente synthèse beaucoup plus dialectique que la mienne :D :wink:

Toi tu as eu un souci avec un pro ou me trompe-je


Souci, c'est un peu fort.
J'avoue le mauvais Pro c'est moi...
:wink:


Non, Baussart, ce n'est pas vraiment vous. Ou alors c'est vous et moi dans un échange vif, direct, et point trop constructif. Pris dans un égarement passager d'une petite demie-heure. De cette discussion vive, sans être de l'ordre du pugilat ou de l'attentat verbal, ainsi que d'autres expériences passées et s'étant déroulées ailleurs, j'ai extrapolé les défauts idéaux d'un "mauvais" Pro :mdr: :wink:. C'est vous et moi quand la hifi engendre des passions.

Pour revenir au sujet du bon client, j'ai au moins retenu qq chose de tout à fait sensé de notre échange, quelque chose dont je me doutais par ailleurs avant : il me faudra peut-être savoir changer de matériel si l'Audiomat se révèle plus dur à associer que prévu.

Mais pour revenir à l'écoute de jeudi. Je ne m'explique pas tout à fait ce qui s'est passé sur deux ou trois écoutes et qui ne s'est pas produit quand nous avons mis le lecteur T+A. Je regrette surtout de ne pas avoir emmené les Stello... C'eût été sans doute plus difficile de rejetter la "faute" entièrement du côté de l'Audiomat. Comme un Apertura RC 50, l'Audiomat a des limites certes mais de là à prédire, présager, qu'aucune association ou presque ne sera viable, il y a une vraie limite. L'écoute des Kelinac 811 suffirait à prouver qu'on peut faire qq chose d'un Audiomat - ce dont je ne doute pas plus que cela - et qu'il n'est pas forcément nécessaire de s'orienter vers un nouveau matériel (Lavardin IT ou Moon) pour faire tourner des enceintes. Pour les Montana SP3 ou SPX, par ailleurs de fort bonnes enceintes, l'Audiomat n'est peut-être pas le meilleur ampli (quoiqu'avec les SPX, cela resterait à démontrer... avec une source plus fiable), mais de là à en déduire plus sur l'Audiomat...

Laurent
Piano10
 
Messages: 892
Inscription: 24 Déc 2005 14:08
Localisation: Aube
  • offline

Message » 10 Fév 2007 10:16

J'achète jamais si le vendeur n'a aucun humour !


Tiens, j'y avais pas pensé et pourtant c'est l'évidence même :wink:

A+,
Laurent
Piano10
 
Messages: 892
Inscription: 24 Déc 2005 14:08
Localisation: Aube
  • offline

Message » 10 Fév 2007 10:21

C'est un peu comme le bon et le mauvais chasseur, c'est ça ?
r4m
 
Messages: 8155
Inscription: 01 Déc 2004 23:39
Localisation: ici

Message » 10 Fév 2007 10:42

Les WLM sont dans l'auditorium, et là 10 watts suffisent largement (97 db de rendement) je pense qu'avec l'Audiomat cela doit fonctionner.

:wink:
Baussart
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 3067
Inscription: 15 Juil 2004 13:06
Localisation: Reims

Message » 10 Fév 2007 11:10

Bonjour Monsieur Baussart,

merci pour cette proposition d'écoute, mais en l'état, je ne suis pas pressé. Je me suis donné entre six mois et un an pour trouver des enceintes pouvant se marier au mieux avec l'Audiomat (tâche peut-être ardue :o :oops: :wink:).

Je vais donc faire un pari :
- soit les WLM sont en soi de bonnes ou très bonnes enceintes et je gage que sous les garderez et qu'une écoute et réécoute ultérieures, sans la pression liée au temps, seront encore possibles ;
- soit ce n'est pas top pour vous et tant pis pour les WLM. Il me faudra au cas où les écouter ailleurs pour me faire une idée.

Mais comme dit le poète "Patience et longeueur de temps font plus que force ni que rage"

Cordialement,
Laurent
Piano10
 
Messages: 892
Inscription: 24 Déc 2005 14:08
Localisation: Aube
  • offline

Message » 10 Fév 2007 11:12

"""""""""""il me faudra peut-être savoir changer de matériel si l'Audiomat se révèle plus dur à associer que prévu. """"""""""""

halte aux substances psychotropes qui font écrire des balivernes si tôt le matin !!!
le fantome du médium audiomat me fait encore frissonner
a+
danieln70850
 
Messages: 723
Inscription: 10 Mai 2005 21:34
  • offline

Message » 10 Fév 2007 12:00

Ce n'était qu'une proposition et une opportunité car a priori les WLM ne sont pas pour moi... Sinon pour info, l'Opus 21 est une très bonne source, et l'écoute (+ de 4 heures) de l'Audiomat Opera fut une très grande déception.... Il semble incapable d'alimenter correctement, à une écoute assez modérée des enceintes colonnes. Maintenant, là, je suis de votre avis, il faudrait le tester sur des bibliothèques à rendement potable (>90 dB) ou l'associer à des enceintes équipées de hp facile, ne possédant pas de "gros moteurs"

Sinon si je me souviens bien de vos paroles, l'écoute sur les Kelinac 811 ne s'est pas révélée non plus très enthousiasmante. Mais je me trompe peut être.

:wink:
Baussart
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 3067
Inscription: 15 Juil 2004 13:06
Localisation: Reims



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message