Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 27 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Qu'est-ce qui fait d'un matériel hi-fi un THdG?

Message » 21 Fév 2005 1:29

+1. Ce qui nous surprend le plus à l'écoute d'un très beau système, c'est le fait de se faire oublier...
fredicol
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1794
Inscription: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Fév 2005 1:29

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Fév 2005 7:41

Mais j'ai le vague sentiment qu'à moins d'une étude très approfondie, on n'ait qu'à répéter des choses connues de longues dates!


On ne va pas ré inventer la roue tous les jours
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 21 Fév 2005 13:43

Ce qui est dommage, c'est que le fait que la stade de la roue soit peut-être dépassé soit si peu connu et discuté par les audiophiles, en tout cas français!
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 21 Fév 2005 14:21

bonjour Alain

dites moi d'après votre définition d'un système thg, quel est celui qui vous a le plus marqué depuis que vous êtes dans ce domaine, pour ma part celui qui ou ceux qui m'ont fait fantasmé était l'ensemble complet goldmound apologue, et d'un degré un peu moindre quoique deux ensembles l'un tannoy westminster alimentées par un ensemble beard plus une platine thorens 320, l'autre enceintes eurythmie + jeff roland + drive jadis + wadia 9

quand j'ai écouté ces systèmes, que du bonheur et que de la musique dans des cadres magiques, d'ailleurs ne faudrait pas aussi associer le cadre dans lequel le système fonctionne ( je ne parle pas forcément de l'acoustique) , un peu lorsque l'on déguste un excellent repas dans un cadre splendide ...
ACVotre
 
Messages: 1571
Inscription: 05 Déc 2002 22:10
Localisation: Tours Amboise

Message » 21 Fév 2005 15:41

ACVotre a écrit:bonjour Alain

dites moi d'après votre définition d'un système thg, quel est celui qui vous a le plus marqué depuis que vous êtes dans ce domaine, pour ma part celui qui ou ceux qui m'ont fait fantasmé était l'ensemble complet goldmound apologue, et d'un degré un peu moindre quoique deux ensembles l'un tannoy westminster alimentées par un ensemble beard plus une platine thorens 320, l'autre enceintes eurythmie + jeff roland + drive jadis + wadia 9

quand j'ai écouté ces systèmes, que du bonheur et que de la musique dans des cadres magiques, d'ailleurs ne faudrait pas aussi associer le cadre dans lequel le système fonctionne ( je ne parle pas forcément de l'acoustique) , un peu lorsque l'on déguste un excellent repas dans un cadre splendide ...


Salut ACVotre !

Quand j'avais 15 ans, c'était de passer d'une enceinte large bande équipée d'un Supravox 215 RTF à une paire d'enceintes à deux voies ! Avoir un tweeter pour avoir un aigu moins dur, un médium moins canardant : c'était ça mon rêve !

Quand j'ai eu 20 ans, c'était d'avoir une grosse paire de JBL : quel confort ce son plein, charnu, cette ouverture de l'image, ce grave !
Avec un ampli MacIntosh ou Marantz et une platine Thorens ou transcriptor !

Et je me suis payé ma première vraie chaine à cette époque là et c'était pas ça !

C'était tellement cher à l'époque : j'ai donc acheté, été après été de travail dans une fonderie, un Rotel RA 810 (deux fois 50 watts), un tuner Sony ST 5130 : plus de 4000 F en 1974 ! Une paire d'enceintes comme les 1303 d'Elipson, Fure 100 de Siare, Ditton 44 de Celestion valait, elle aussi, de 4000F à 6000F !

La hifi, voici 30 ans, était vraiment un luxe : RA 810, ST 5130, paire de Fugue 100, platine Era 444, ou Barthe Rothofluid plus la cellule : valaient le prix d'une voiture neuve : d'une 2 CV 6 ou d'une 4 L !

Tous mes copains écoutaient, sauf un, chez leurs parents sur un électrophone mono et quelques-uns sur un électrophone stéréo... le plus perfectionné était un tout en un de Thorens !

Et dans le même temps, je bavais voici une trentaine d'années sur les gros modèles Cabasse, les Galion ou Brigantin, avec amplis intégrés et asservissement du grave ! Des modèles d'avant les HP à dôme ! Fabuleux !
Et je rêvais aussi aux grosses Kef, tandis que les premières BW étaient tellement bouchées ou acides, selon les modèles, que franchement j'en aurais pas voulu ! Celles d'aujourd'hui sont nettement meilleures quoi qu'il s'en dise et même si je raffole pas de tous les modèles : la 803 par exemple pas réussie à mon avis !

Et puis je rêvais aussi aux grosses Elipson les cylindres surmontés par la boule ! et j'étais intrigué par les LS3 d'acoustic Research : des enceintes à supsension acoustique comme on disait dans ce temps là qui étaient riquiqui pour l'époque, valaient une fortune, admettait une puissance phénoménales (faut dire qu'avec un rendement pitoyable fallait bien), tout le monde adorait ... pas moi car la musique était éteinte, la dynamique rabotée..

L'électronique faisait moins rêver que les enceintes : les amplis c'étaient Marantz, MacIntosch, SAE, Quad, Sansui, Luxman, Pioneer et de rares autres qui faisaient rêver. IL y avait moins de marques qu'aujourd'hui !


Les meilleures écoutes dans le temps ?

Sans aucun doute les grandes écoutes Cabasse, les grandes écoutes JBL, les grandes écoutes Kef et Wharfedale et aussi Leak !

Aujoud'hui ?

Le matériel me fait moins rêver que la musique et m'intéresse moins que le chemin qu'il va prendre dans l'avenir.

Cependant, dans ce que j'ai écouté, qui n'est pas tout, loin de là, rien n'arrive à la cheville d'une paire de Grande Utopia JM Lab bien alimentée dans une acoustique à la mesure des potentialités de cette enceinte. Idem du modèle juste en dessous : l'Utopia.

Timbres, image, présence, absence de projections et de distorsions audibles : la musique est là devant nous qui se répand dans le temps et dans l'espace. Un chef d'oeuvre pour mélomanes.

Je sais bien que la mode n'est pas de vanter les qualités de cette enceinte et de ce constructeur et de tenir pour meilleurs des produits plus exotiques, mais une paire d'enceintes destinées à être commercialisée ne se met pas plus au point qu'un matériel vraiment THDG dans un garage particulièrement quand les HP sont conçus et fabriqués pour elle.

Mon souvenir de plus grande écoute ?

Une nuit, sur un voilier, en plein Atlantique, par une mer d'huile, les Ballades de Chopin par Vlado Perlemuter, copiées sur une K 7, sur les HP encastrés du voilier alimentés par un autoradio...

La voix de Kathleen Ferrier sur le HP de quelques centimètres de diamètre d'un transistor quand j'avais onze ans.

Chez les autres, chez moi, tout le temps, dès lors que j'étais mis en présence d'une musique que je ne connaissais pas et qui touchait pile poil là où il faut ou que je connaissais mais pas dans cette interprétation là !

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 22 Fév 2005 2:03

Petite question au passage, même si je suis hors-sujet par rapport au topic :oops: : qq un connait-il le Convertisseur Wadia Digimaster X 32? Est-ce un matériel encore recommandable, ou dépassé? Savez-vous quand a été lancé ce converto?
mightydwarf
 
Messages: 2809
Inscription: 20 Mai 2004 13:32
  • offline

Message » 22 Fév 2005 2:30

Je te réponds ici et je te confirme la bonne réception de ton message en privé. Je ne connais ni le Jolida, ni le X32, mais appelle Audio-Quartet (www.audioquartet.com). Ce sont les distributeurs et ils sont extrêmement sympas. Ils m'avaient répondu gentiment et à plusieurs reprises lors de l'achat de mon 850 et ils m'ont déconseillé un jour de prendre certains câbles MIT alors qu'ils sont également distributeur de cette marque. Bref, ils sont honnêtes. Tiens-moi au courant. Je préfère bien t'orienter plutôt que de te raconter des sornettes...
fredicol
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1794
Inscription: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 22 Fév 2005 21:02

merci surtout pour l'écoute sur le voilier d'un mer d'huile
ACVotre
 
Messages: 1571
Inscription: 05 Déc 2002 22:10
Localisation: Tours Amboise

Message » 04 Avr 2005 22:53

Je me permets de faire remonter ce topic que je trouve top.
Pour la polémique, il est plus simple, plus sage, plus vrai d'accepter le fait qu'il y aura des "pigeons" pleins de fric qui veulent le plus cher pour l'égo, le prestige, et d'autres pleins de fric qui ont une longue expérience et passion de mélomane ou d'audiophile et qui seront très précis et pointilleux dans leurs choix. (même raisonnement pour ceux qui n'ont pas un rond...).
Je suis particulièrement d'accord avec les remarques de LaurentV (page 5), l'idée de "THDG", c'est un mélange.
Je considère que quelques soient les performances des éléments, pour du "THDG", ils se doivent d'avoir une remarquable finition: car cela participe à la notion de prestige, place l'objet au niveau "d'oeuvre d'art", et oeuvre à décorer du mieux possible le plus haut degré de perfection de la vitrine et savoir-faire du fabriquant.
Un matériel aux performances exeptionnelles mais qui n'a pas le plumage (même si esthétiquement il n'est pas au goût de tous, les matériaux et la finitions devraient être top), me fera rêver, sera sans doute cher, mais ne sera pas pour moi "THDG", juste un "monstre" (dans le bon sens!), un superbe matos, mais pas du THDG...
Vous me direz que c'est jouer sur les mots... Oui! Mais c'est aussi jouer sur les mots que parler de "THDG" non?
Il y a autant de THDG que de marques de prestige... Donc, dur de faire jouer la "qualité" sonore, trop subjective comme le dit Haskil, dans ce concept de "THDG".
Sans doute pour ça que le prix et le nom seront souvent des indices suffisants...
Mais cela n'est pas bien grave, car qui ici ne sait pas qu'il n'est pas besoin de matériel dit "THDG" pour rêver, et frissonner de plaisir en savourant un délicieux moment de musique?
Des questions aussi:
j'ai lu ici et là que les enceintes pros dans les studios d'enregistrements respectaient un cahier des charges bien plus stricte que les enceintes hifi. Trouvent-on, dans le THDG hifi, des enceintes qui ne respectent pas le cahier des charges des enceintes pro?
Et, le THDG pro vaut-il le THDG hifi?

PS: Un autre indice de THDG c'est lorsque ta femme te quitte parceque tu as mis ton matos à vendre dans les PA... :mdr:
dofé
 
Messages: 912
Inscription: 08 Aoû 2003 13:06
Localisation: 974



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message