Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 19 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Que recherchez-vous dans votre système?

Message » 25 Oct 2005 20:17

Disons que ma pièce d'écoute n'étant pas très grande mais n'ayant pas de résonnance apparente ou de réverbération très importante (bon c'est vrai qu'il faudrait mesurer), je ne suis pas obligé de mettre très fort.
Le problème c'est que je n'ai qu'un souvenir très ancien (j'étais ado) de ce que peu donner un grand ensemble symphonique mais je le vois mal s'installer dans mes 15/16m² :mdr:.

Cependant je pense toutefois qu'il doit être très difficile de reproduire avec exactitude un orchestre, des ensembles ou des choeurs. Et je pense que même au niveau de l'enregistrement lui même du fait de l'utilisation de microphones aussi bons soit-il que ça limite déjà mais bon, un spécialiste nous éclairerait davantage sur la question.

Quoiqu'un orchestre dans une mauvaise salle ça ne doit pas le faire non plus.
Le Dom
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3993
Inscription: 17 Juil 2004 9:22
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Oct 2005 20:17

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Oct 2005 20:21

Pour ce qui est de l'orchestre symphonique, je trouve paradoxalement ça plus facile à reproduire avec un bon casque qu'avec deux enceintes écartées de 2/2,5m dans une petite salle (comme la mienne)…
En revanche la musique de chambre est plus plausible — mais le passage du son le plus faible au son le plus fort, avec la même rapidité, la même aération et le même naturel que dans la réalité, ça, c'est pas facile…
Enfin, ce me semble.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28976
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 25 Oct 2005 20:28

J'ai la même sensation sur la musique de chambre : c'est fou ce que les instruments impressionnent plus en vrai : attaques, écarts dynamiques, micro et larges variation de positionnement des instruments influant sur le son. Même si je n'ai que très rarement fréquenté cette musique en vrai (je suis plus attiré par l'orchestre, quoique cela change...)
Ma pièce fait 38m2, les enceintes sont écartées de 2m60, ça ne suffit pas pour rendre l'ampleur physique de l'orchestre évidemment.
C'est là que le multicanal musical, avec les 5 enceintes devant et sur le bord, peuvent apporter (7m de large lors de la démo B&W, et y'avait de la dynamique à revendre même dans les bords de la pièce).
fgero
 
Messages: 3837
Inscription: 23 Oct 2004 23:44
Localisation: 92
  • offline

Message » 25 Oct 2005 22:32

La musique, le plaisir, du beau matériel.....................

voire l'instal présentée sous le sujet : sympa
karolina
 
Messages: 405
Inscription: 17 Fév 2003 17:52
Localisation: Praha CZ
  • offline

Message » 25 Oct 2005 22:52

Je me suis écouté les principales ouvertures de VERDI avec un ami et ce à niveau disons réaliste (potentiomètre de l'AVI aux 3/4). Les spendor sont écartées de 2 mètres +ou- 10cm et je n'ai il est vrai aucun problème de voisinage. C'était exceptionel de dynamique et mon ami, cocertiste, lui m'a parlé de spatialisation étonante.
Cela étant ce n'est pas pareil qu'au concert même si les sensations sont quand même suffisantes pour que les poils participent :oops:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 26 Oct 2005 9:33

A niveau réaliste, un orchestre symphonique peut atteindre des pointes à combien au fait?

A l'oreille je dirais qu'un quatuor à cordes ou un piano atteint les 90/95db (je n'ai pas emmené mon sonomètre au concert! :wink:) — et ce n'est déjà pas facile à reproduire, je trouve…
Atteindre 95/100 db, un système le peut assez courramment — mais passer de 30 à 100db avec naturel, sans crispation, ni coloration, ni dureté et le toute en restant fluide et aéré: voilà à mon goût le but atteindre!
Dans ce que tu explique, je suis presque sûr que les ressources en courant de l'AVI sont l'un des paramètres clefs! :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28976
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 26 Oct 2005 9:50

dub a écrit:A niveau réaliste, un orchestre symphonique peut atteindre des pointes à combien au fait?

A l'oreille je dirais qu'un quatuor à cordes ou un piano atteint les 90/95db (je n'ai pas emmené mon sonomètre au concert! :wink:) — et ce n'est déjà pas facile à reproduire, je trouve…
Atteindre 95/100 db, un système le peut assez courramment — mais passer de 30 à 100db avec naturel, sans crispation, ni coloration, ni dureté et le toute en restant fluide et aéré: voilà à mon goût le but atteindre!
Dans ce que tu explique, je suis presque sûr que les ressources en courant de l'AVI sont l'un des paramètres clefs! :wink:


Tout dépend à quelle distance on écoute l'orchestre symphonique. Un orchestre symphonique n'est pas fait pour être écouté à 1m, naturellement. A l'opéra de Lyon, sur le parreterre, à environ 30m de l'orchestre, les niveaux sonores ne sont pas très élevés ; je dirais même que par moment il faut presque tendre l'oreille pour percevoir toutes les subtilités.
:wink:
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 26 Oct 2005 18:27

Michel K a écrit:
dub a écrit:A niveau réaliste, un orchestre symphonique peut atteindre des pointes à combien au fait?

A l'oreille je dirais qu'un quatuor à cordes ou un piano atteint les 90/95db (je n'ai pas emmené mon sonomètre au concert! :wink:) — et ce n'est déjà pas facile à reproduire, je trouve…
Atteindre 95/100 db, un système le peut assez courramment — mais passer de 30 à 100db avec naturel, sans crispation, ni coloration, ni dureté et le toute en restant fluide et aéré: voilà à mon goût le but atteindre!
Dans ce que tu explique, je suis presque sûr que les ressources en courant de l'AVI sont l'un des paramètres clefs! :wink:


Tout dépend à quelle distance on écoute l'orchestre symphonique. Un orchestre symphonique n'est pas fait pour être écouté à 1m, naturellement. A l'opéra de Lyon, sur le parreterre, à environ 30m de l'orchestre, les niveaux sonores ne sont pas très élevés ; je dirais même que par moment il faut presque tendre l'oreille pour percevoir toutes les subtilités.
:wink:


Oui à vous deux. En fait à la maison c'est un peu pareil sauf qu'à 3,5 m des enceintes on monte le son pour que les passages les plus subtils soient bien audibles, d'où le potentiomètre aux 3/4 et puis ensuite c'est le tonnerre et les poils dressés ! (idem sur les voix de soprano) mais s'il n'y a pas de distorsion cela passe bien.
Par ailleur, ce que je trouve magnifique c'est que dans les forte du symphonique il y a tout une palette de niveaux restant nuancés comme des vagues toutes différentes d'où des dynamiques différentes en fait.
Pour DUB le niveau est effectivement à mon sens lié à la capacité en courant de l'AVI, indispensable avec le rendement relatif des Spendor.
Pour Michel K, même un piano 1/4 de queue quasi fermé dans une salle à manger de 40m² m'agresse quelque peu selon les morceaux....
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 28 Oct 2005 20:47

alain70 a écrit:Quels sont vos critères retenus pour la "construction" de votre système?


J'attend de mon sytème de perdre l'envie de changer de sytème ... mais c'est dur !
lubi
 
Messages: 128
Inscription: 10 Mai 2004 9:23
  • offline

Message » 28 Oct 2005 23:31

lubi a écrit: J'attend de mon sytème de perdre l'envie de changer de sytème ... mais c'est dur !

Moins dur que tu ne crois...
Pour ma part, je ne changerais pas grand chose :wink: , sinon peut-être passer à des blocs monos un peu plus doux... :lol:
alain70
 
Messages: 6591
Inscription: 16 Juil 2004 10:23
Localisation: Mouvance Goldmund Dissidente
  • offline

Message » 28 Oct 2005 23:41

alain70 a écrit:
lubi a écrit: J'attend de mon sytème de perdre l'envie de changer de sytème ... mais c'est dur !

Moins dur que tu ne crois...
Pour ma part, je ne changerais pas grand chose :wink: , sinon peut-être passer à des blocs monos un peu plus doux... :lol:

D'un autre côté c'est vite dit car, à part éventuellement les blocs monos, que changer dans ton système :lol:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 28 Oct 2005 23:54

Pas grand-chose, sinon rien :D
Il me convient parfaitement 8)
Il existe mieux, mais en échange d'un billet de 15 millions de dollars :mdr:
alain70
 
Messages: 6591
Inscription: 16 Juil 2004 10:23
Localisation: Mouvance Goldmund Dissidente
  • offline

Message » 23 Oct 2006 18:53

En cherchant:
http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... #170214347

Finalement, j'ai trouvé une autre réponse à la question posée par Alain:

la SIM - PLI - CI - TÉ ! :lol:

Ainsi:

http://www.homecinema-fr.com/forum/down ... p?id=28964

CQFD… :idee: :mdr:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28976
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 23 Oct 2006 19:32

dans un système je recherche l'émotion à savoir me prendre une chataigne à chaque fois que j'écoute une interprétation
pour celà je ne dois faire aucun effort intellectuel pour voir les instruments et les interprètes dans l'espace, ensuite celà doit sonner naturellement sans tchichi dans l'aigu, des ronflements dans le bas, la musique doit être évidente quelque soit les prétentions du système mis en oeuvre
mes points de repère sont les concerts de jazz et de classique, mais aussi des gens qui jouent dans la rue, et mieux encore un vrai orgue près de chez moi avec un vrai organiste qui joue que pour moi et pour lui quand il fait ses gammes.

alors la question est de savoir si j'ai ce que je recherche et la réponse est oui par la mise en oeuvre de 2 systèmes très simple
le premier une paire de monitor pascal louvet composé d'un 13cm dynaudio et d'un teewter audax, filtre remanié avec derrière un ampli jlb EL39 et un préampli JLB, comme source un 722 modifié avec des câbles perso
je n'écoute du matériel mais de la musique, alors aux dimensions que donne le système, mais c'est magique, il y a une véritable image holophonique sans crispation la dynamique est là pour donner toute l'énergie, c'est un régal attention il n'est pas du tout démonstratif mais ...
le deuxième beaucoup plus prétentieux, le 4 éléments de pascal louvet alimenté par le topaze de jlb, un combiné cd+préampli+ampli de 2*10W, un pushpull d'el84 cablé à laméthode bibi
résultat par rapport au premier, il apporte une évidence encore plus probante à la musique toujours il n'est pas démonstratif mais il vous tient pas l'émotion, les jeux des interprètes, des musiques douces qui en général me font ch..., me captive bref le système s'efface

les 2 trucs que je viens de vous décrire sommairement sont à des années lumières de ce que l'on peut entendre dans la pluspart des auditoriums (ce n'est pas moi qui le dit mais des gens qui me rendent visite) ou des matériels mis en oeuvre dans les salons .

avis aux gens de paris, il y a sur paris une installation jlb + le 5 éléments de pascal louvet mis en oeuvre chez un particulier, contactez jean luc B, peut être pourriez vous l'écouter mais attention vous découvrirez un autre monde ou l'électronique est au service de la musique
ACVotre
 
Messages: 1571
Inscription: 05 Déc 2002 22:10
Localisation: Tours Amboise

Message » 23 Oct 2006 20:17

Ce que je cherche le plus souvant c'est la telco :oops:
gouet
 
Messages: 2268
Inscription: 14 Oct 2004 17:37
Localisation: env. de RENNES
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message