Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 19 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Que veut dire la haute-fidélité aujourd'hui?

Message » 18 Sep 2011 22:30

laurenta écrit Il y a une "matière" à l'écoute d'un vinyle qui n'existe pas de la même manière avec un CD. Ce sont des écoutes différentes, point.


Je ne suis absolument pas d'accord avec cette idée là, si elle sous-entend que le vinyle à une "matière" que n'aurait pas le CD.
En fait le CD peut contenir toutes les caractéristiques du son du microsillon. Il suffit de copier le second sur le premier pour s'en convaincre... le CD sonne alors de façon identique au LP dont il est issu. L'inverse n'est pas possible. Les limites du LP sont énormes ! :o

Idem pour le dématérialisé, une douceur est distillée dans la musique qui permet de passer plus facilement les enregistrements 'moyens'.


Toujours pas d'accord. Je ne trouve aucune douceur particulière distillée dans la musique quand elle est lue depuis un ordinateur. Vraiment aucune. Je possède une grande discothèque et j'ai accès à des fichiers musicaux "sortie de console" sans aucun bidouillage et même parfois à deux autres versions : le fichier mastérisé avant pressage et le même pressé et donc peut comparer aisément...

La musique dématérialisée n'a pas de caractéristiques sonores qui lui soient propres.

Mais sur un mix & mastering parfaits, un excellent lecteur CD a un rendu plus convaincant et plus Live que tous les systèmes informatiques que je connaisse.


Non, décidément non : là encore je peux dire du haut de milliers de CD, essentiellement de musique classique, mais aussi quelques jazz, rock, pop et variété internationale, un certain nombre de choses qui vont à l'encontre de ton propos : les enregistrements classiques ont des caractéristiques qui sont beaucoup plus subtiles du point de vue des timbres, de l'image sonore que les productions fabriquées en studio à la console : ces dernières peuvent être très agréables, parfois même impressionnantes, mais beaucoup moins subtiles car beaucoup beaucoup moins riches ... Et là, désolé, mais non non et non. C'est plutôt l'inverse et on peut le comprendre aisément quand on rippe des CD... Certains contiennent un nombre d'erreurs colossales dont la lecture informatique est exempte quand le CD est extrait de façon sécure : cet après midi j'ai rippé des CD dont deux ont exigé près de 2 heures pour être extraits sans erreurs... et ils étaient dans un état cosmétique impeccable : pas une seule trace de doigt, rien. Etat neuf...

Tout ceci me permet d'infirmer totalement ton opinion au sujet du dématérialisé.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 18 Sep 2011 22:30

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 18 Sep 2011 22:56

De toute façon les limites sont celles de nos tympans.. même si la mémoire peu corriger les erreurs ou les manques.. Arrivée un âge n'en reste pas moins qu'on n'entend plus grand chose au dela de 12kHz.. quelque soit la source..lecteur CD, Vinyle ou même musiques dématérialisées.
Tiens je serais curieux de savoir quel est l'intérêt des super Tweeter ? Alors à quoi bon ? :(
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 18 Sep 2011 22:59

Pour .... Le chien de son maître ! :mdr:
Mahler
 
Messages: 12951
Inscription: 19 Mar 2006 18:27

Message » 18 Sep 2011 23:02

A partir d'un certain prix il est vrai que l'on est en droit d'attendre de satisfaire d'autres oreilles. :roll:

OUAF !
Couché le chien, couché ! :ane:
Dernière édition par pheno le 18 Sep 2011 23:06, édité 1 fois.
pheno
 
Messages: 13228
Inscription: 30 Déc 2009 0:49
Localisation: 76
  • offline

Message » 18 Sep 2011 23:03

Lol et moi qui me demandais pourquoi mon chat aimait pas les Scala
mushuu
 
Messages: 1162
Inscription: 21 Mar 2007 12:44
Localisation: 78
  • offline

Message » 18 Sep 2011 23:20

haskil a écrit:
laurenta écrit Il y a une "matière" à l'écoute d'un vinyle qui n'existe pas de la même manière avec un CD. Ce sont des écoutes différentes, point.


Je ne suis absolument pas d'accord avec cette idée là, si elle sous-entend que le vinyle à une "matière" que n'aurait pas le CD.
En fait le CD peut contenir toutes les caractéristiques du son du microsillon. Il suffit de copier le second sur le premier pour s'en convaincre... le CD sonne alors de façon identique au LP dont il est issu. L'inverse n'est pas possible. Les limites du LP sont énormes ! :o

Idem pour le dématérialisé, une douceur est distillée dans la musique qui permet de passer plus facilement les enregistrements 'moyens'.


Toujours pas d'accord. Je ne trouve aucune douceur particulière distillée dans la musique quand elle est lue depuis un ordinateur. Vraiment aucune. Je possède une grande discothèque et j'ai accès à des fichiers musicaux "sortie de console" sans aucun bidouillage et même parfois à deux autres versions : le fichier mastérisé avant pressage et le même pressé et donc peut comparer aisément...

La musique dématérialisée n'a pas de caractéristiques sonores qui lui soient propres.

Mais sur un mix & mastering parfaits, un excellent lecteur CD a un rendu plus convaincant et plus Live que tous les systèmes informatiques que je connaisse.


Non, décidément non : là encore je peux dire du haut de milliers de CD, essentiellement de musique classique, mais aussi quelques jazz, rock, pop et variété internationale, un certain nombre de choses qui vont à l'encontre de ton propos : les enregistrements classiques ont des caractéristiques qui sont beaucoup plus subtiles du point de vue des timbres, de l'image sonore que les productions fabriquées en studio à la console : ces dernières peuvent être très agréables, parfois même impressionnantes, mais beaucoup moins subtiles car beaucoup beaucoup moins riches ... Et là, désolé, mais non non et non. C'est plutôt l'inverse et on peut le comprendre aisément quand on rippe des CD... Certains contiennent un nombre d'erreurs colossales dont la lecture informatique est exempte quand le CD est extrait de façon sécure : cet après midi j'ai rippé des CD dont deux ont exigé près de 2 heures pour être extraits sans erreurs... et ils étaient dans un état cosmétique impeccable : pas une seule trace de doigt, rien. Etat neuf...

Tout ceci me permet d'infirmer totalement ton opinion au sujet du dématérialisé.


Ce n'est pas mon opinion, cher Haskil, mais bien mes expérience propres avec les 3 types de source, chez moi ou bien en magasin. Donc ton expérience peut infirmer la mienne, peut-être... Mais il ne s'agit certainement pas seulement d'une simple opinion forgée sur les lectures ou Oui-dires des forums. :ane:

haskil a écrit:Je possède une grande discothèque et j'ai accès à des fichiers musicaux "sortie de console" sans aucun bidouillage et même parfois à deux autres versions : le fichier mastérisé avant pressage et le même pressé et donc peut comparer aisément...
.

J'adorerais faire ce genre de comparaisons entre les trois versions :wink: :ohmg:
laurenta
 
Messages: 1964
Inscription: 04 Oct 2007 15:25
Localisation: Capitale de la Bretagne
  • offline

Message » 19 Sep 2011 0:32

laurenta a écrit:
haskil a écrit:
laurenta écrit Il y a une "matière" à l'écoute d'un vinyle qui n'existe pas de la même manière avec un CD. Ce sont des écoutes différentes, point.


Je ne suis absolument pas d'accord avec cette idée là, si elle sous-entend que le vinyle à une "matière" que n'aurait pas le CD.
En fait le CD peut contenir toutes les caractéristiques du son du microsillon. Il suffit de copier le second sur le premier pour s'en convaincre... le CD sonne alors de façon identique au LP dont il est issu. L'inverse n'est pas possible. Les limites du LP sont énormes ! :o

Idem pour le dématérialisé, une douceur est distillée dans la musique qui permet de passer plus facilement les enregistrements 'moyens'.


Toujours pas d'accord. Je ne trouve aucune douceur particulière distillée dans la musique quand elle est lue depuis un ordinateur. Vraiment aucune. Je possède une grande discothèque et j'ai accès à des fichiers musicaux "sortie de console" sans aucun bidouillage et même parfois à deux autres versions : le fichier mastérisé avant pressage et le même pressé et donc peut comparer aisément...

La musique dématérialisée n'a pas de caractéristiques sonores qui lui soient propres.

Mais sur un mix & mastering parfaits, un excellent lecteur CD a un rendu plus convaincant et plus Live que tous les systèmes informatiques que je connaisse.


Non, décidément non : là encore je peux dire du haut de milliers de CD, essentiellement de musique classique, mais aussi quelques jazz, rock, pop et variété internationale, un certain nombre de choses qui vont à l'encontre de ton propos : les enregistrements classiques ont des caractéristiques qui sont beaucoup plus subtiles du point de vue des timbres, de l'image sonore que les productions fabriquées en studio à la console : ces dernières peuvent être très agréables, parfois même impressionnantes, mais beaucoup moins subtiles car beaucoup beaucoup moins riches ... Et là, désolé, mais non non et non. C'est plutôt l'inverse et on peut le comprendre aisément quand on rippe des CD... Certains contiennent un nombre d'erreurs colossales dont la lecture informatique est exempte quand le CD est extrait de façon sécure : cet après midi j'ai rippé des CD dont deux ont exigé près de 2 heures pour être extraits sans erreurs... et ils étaient dans un état cosmétique impeccable : pas une seule trace de doigt, rien. Etat neuf...

Tout ceci me permet d'infirmer totalement ton opinion au sujet du dématérialisé.


Ce n'est pas mon opinion, cher Haskil, mais bien mes expérience propres avec les 3 types de source, chez moi ou bien en magasin. Donc ton expérience peut infirmer la mienne, peut-être... Mais il ne s'agit certainement pas seulement d'une simple opinion forgée sur les lectures ou Oui-dires des forums. :ane:

haskil a écrit:Je possède une grande discothèque et j'ai accès à des fichiers musicaux "sortie de console" sans aucun bidouillage et même parfois à deux autres versions : le fichier mastérisé avant pressage et le même pressé et donc peut comparer aisément...
.

J'adorerais faire ce genre de comparaisons entre les trois versions :wink: :ohmg:


+ 1

C'est bien ce que je disais à FDRT et cela s'applique en partie aussi à Haskil, malgré leur certitude uniquement basée sur de la technique théorique et non pas des écoutes
de qualité , il ne fait pas bon vieillir !!! :mdr:

Pour en arriver à comparer du MP3 en 128 k/bit/s à du vinyle il faut clairement manquer de lucidité et surtout de bonne foi !!! :roll:

Il serait assez marrant de faire des comparaisons sérieuses sur un vrai bon système avec des enregistrements bien choisis , juste pour rire un peu ... :ane:
tubeaddict
 
Messages: 2160
Inscription: 24 Déc 2009 16:16
Localisation: Capitale des Gaules ...
  • offline

Message » 19 Sep 2011 5:49

tubeaddict a écrit:C'est bien ce que je disais à FDRT et cela s'applique en partie aussi à Haskil, malgré leur certitude uniquement basée sur de la technique théorique et non pas des écoutes
de qualité , il ne fait pas bon vieillir !!! :mdr:

Pour en arriver à comparer du MP3 en 128 k/bit/s à du vinyle il faut clairement manquer de lucidité et surtout de bonne foi !!! :roll:

Il serait assez marrant de faire des comparaisons sérieuses sur un vrai bon système avec des enregistrements bien choisis , juste pour rire un peu ... :ane:

Ne nous égarons pas.
Si FDRT, Haskil et plein d'autres ont cette opinion (que je ne partage pas pour les MP3 avec FDRT, Haskil n'a pas parlé de MP3) elle n'est pas uniquement basée sur leur opinion théorique, mais bel et bien conforté attentivement avec des écoutes.
Et je doute que leurs écoutes n'ont pas été faites sur des systèmes et des enregistrements de qualité. :oops:

On peut avoir une opinion différente, tout en écoutant les mêmes choses sur le même système (ou équivalent), vous devez comprendre cela.

Enfin, ils répondront eux-mêmes, j'imagine. :oops:
As with amplifiers, you cannot judge a CD player by analyzing its specifications. (Ken Ishiwata)
Avatar de l’utilisateur
Themisto
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4367
Inscription: 16 Mai 2008 14:02
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 19 Sep 2011 8:19

poussi_pousse a écrit:
fredoamigo a écrit: je parle de haute fidélité ... pas de fischer price ou de gramophone ....mais vous le savez très bien !


C'est intéressant que vous vous soyez focalisé sur le haut de mon message alors que c'était dans le bas que résidait la réponse à la question posée. :hein:


C'était pour la démonstration ! :wink:

Donc, tu peux voir que tu n'est pas le seul "ringard" dans l'affaire. Mais, au delà des 2 ou 3 partisans invétérés du forum, il y a aussi, par exemple, son-video.com qui possède toujours un beau rayon vynil.

Si le vinyl appartient à un autre age de la hifi, avec des performances assez éloignées de celles d'aujourd'hui, il n'en reste pas moins qu'il y a toujours un marché, notamment celuii des platines et cellules de remplacement. Certains ont beaucoup de LP et ils souhaitent encore en profiter...

De plus, avec cette mode du vintage, voir de la régression de la consommation, il y a un petit côté rebelle dans le vinyl !

Tu vois, finalement, il n'y a rien de ringard à avoir du vinyl et sauf à être trés exigeant au niveau des performances, on peut se faire plaisir aussi avec des LP. :wink:
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 19 Sep 2011 9:04

tubeaddict a écrit:
laurenta a écrit:
haskil a écrit:
laurenta écrit Il y a une "matière" à l'écoute d'un vinyle qui n'existe pas de la même manière avec un CD. Ce sont des écoutes différentes, point.


Je ne suis absolument pas d'accord avec cette idée là, si elle sous-entend que le vinyle à une "matière" que n'aurait pas le CD.
En fait le CD peut contenir toutes les caractéristiques du son du microsillon. Il suffit de copier le second sur le premier pour s'en convaincre... le CD sonne alors de façon identique au LP dont il est issu. L'inverse n'est pas possible. Les limites du LP sont énormes ! :o

Idem pour le dématérialisé, une douceur est distillée dans la musique qui permet de passer plus facilement les enregistrements 'moyens'.


Toujours pas d'accord. Je ne trouve aucune douceur particulière distillée dans la musique quand elle est lue depuis un ordinateur. Vraiment aucune. Je possède une grande discothèque et j'ai accès à des fichiers musicaux "sortie de console" sans aucun bidouillage et même parfois à deux autres versions : le fichier mastérisé avant pressage et le même pressé et donc peut comparer aisément...

La musique dématérialisée n'a pas de caractéristiques sonores qui lui soient propres.

Mais sur un mix & mastering parfaits, un excellent lecteur CD a un rendu plus convaincant et plus Live que tous les systèmes informatiques que je connaisse.


Non, décidément non : là encore je peux dire du haut de milliers de CD, essentiellement de musique classique, mais aussi quelques jazz, rock, pop et variété internationale, un certain nombre de choses qui vont à l'encontre de ton propos : les enregistrements classiques ont des caractéristiques qui sont beaucoup plus subtiles du point de vue des timbres, de l'image sonore que les productions fabriquées en studio à la console : ces dernières peuvent être très agréables, parfois même impressionnantes, mais beaucoup moins subtiles car beaucoup beaucoup moins riches ... Et là, désolé, mais non non et non. C'est plutôt l'inverse et on peut le comprendre aisément quand on rippe des CD... Certains contiennent un nombre d'erreurs colossales dont la lecture informatique est exempte quand le CD est extrait de façon sécure : cet après midi j'ai rippé des CD dont deux ont exigé près de 2 heures pour être extraits sans erreurs... et ils étaient dans un état cosmétique impeccable : pas une seule trace de doigt, rien. Etat neuf...

Tout ceci me permet d'infirmer totalement ton opinion au sujet du dématérialisé.


Ce n'est pas mon opinion, cher Haskil, mais bien mes expérience propres avec les 3 types de source, chez moi ou bien en magasin. Donc ton expérience peut infirmer la mienne, peut-être... Mais il ne s'agit certainement pas seulement d'une simple opinion forgée sur les lectures ou Oui-dires des forums. :ane:

haskil a écrit:Je possède une grande discothèque et j'ai accès à des fichiers musicaux "sortie de console" sans aucun bidouillage et même parfois à deux autres versions : le fichier mastérisé avant pressage et le même pressé et donc peut comparer aisément...
.

J'adorerais faire ce genre de comparaisons entre les trois versions :wink: :ohmg:


+ 1

C'est bien ce que je disais à FDRT et cela s'applique en partie aussi à Haskil, malgré leur certitude uniquement basée sur de la technique théorique et non pas des écoutes
de qualité , il ne fait pas bon vieillir !!! :mdr:

Pour en arriver à comparer du MP3 en 128 k/bit/s à du vinyle il faut clairement manquer de lucidité et surtout de bonne foi !!! :roll:

Il serait assez marrant de faire des comparaisons sérieuses sur un vrai bon système avec des enregistrements bien choisis , juste pour rire un peu ... :ane:


modération ON:

Ce qui serait vraiment marrant, c'est que tu arrêtes de lancer des attaques personnelles , sous couvert de smileys , dès que quelqu'un n'est pas d'accord avec toi.

Développe des arguments techniques, tes sensations personnelles lors de tes écoutes pour expliquer pourquoi le vynil est pour toi supérieur.

ce sera la dernière fois que je te le demande

modération OFF
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 19 Sep 2011 9:24

PADOLYIMF a écrit:Bonjour à tous,

La vente de CD musicaux baisse, c'est un fait, aujourd'hui, les gens écoutent de la musique sous forme de fichier (mp3,mp4,.....), la musique est donc dématérialisée.
J'apparais donc un ultra ringard avec mes vinyles!, il y aura le 1er OCTOBRE le salon HIFI HOME CINEMA:
http://www.salonhifi.com/

Quelle est pour vous le sens du mot HIFI.
Merci pour vos réponses.



Je ne comprend pas un traitre mot de ce raisonnement , de cet enchainement supposé de causes à effets ! Comment argumenter suite à un exposé aussi mal posé ?

Il n'ya pas forcément de lien entre la baisse de vente de CD et la baisse de la demande d'offre musicale, mais peut-être un transfert vers d'autre mode de consommation ?

Faut-il comprendre de cet exposé que la HiFi ne pourrait être que le corollaire du 33T ?
syber
 
Messages: 10341
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 19 Sep 2011 9:30

FDRT a écrit:Si l'on parle de hifi, c'est-à-dire la capacité d'un système à restituer le plus fidèlement possible, on pourrait établir le classement du plus fidèle au moins fidèle suivant:
1- Fichier HD type SACD, 24/96, ... en démat
2- CD démat
3- CD lu sur un drive
4- MP3 320, 256 et autres formats compressés mais pas trop...
5- MP3 128 et autres formats fortement compressés
5- Bande mégnétique
6- Vinyl

Donc, oui, en plus d'être "ultra ringard" comme tu dis, je dirais que c'est certainement le support le moins "hifi".

Maintenant, en pratique, il est trés difficile de distinguer à l'oreille tous les supports de 1 à 4. Pour le reste, je ne parlerais effectivement pas de "hifi" en regard de ce que l'on est en droit d'attendre à l'heure actuelle.

Cordialement
FDRT


Hem, hem ! :wtf:

Je viens de faire quelques comparaisons rapides et comment dire ... 128 kbps !? Vraiment !? :o :lol:

On va dire que tu as écrit cela sous le coup de l'émotion et que tu voulais appuyer le trait en faisant une légère provocation destinée aux z'adorateurs des 33T qui craquent ...
syber
 
Messages: 10341
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 19 Sep 2011 9:51

FDRT a écrit:Si l'on parle de hifi, c'est-à-dire la capacité d'un système à restituer le plus fidèlement possible, on pourrait établir le classement du plus fidèle au moins fidèle suivant:
1- Fichier HD type SACD, 24/96, ... en démat
2- CD démat
3- CD lu sur un drive
4- MP3 320, 256 et autres formats compressés mais pas trop...
5- MP3 128 et autres formats fortement compressés
5- Bande mégnétique
6- Vinyl

Donc, oui, en plus d'être "ultra ringard" comme tu dis, je dirais que c'est certainement le support le moins "hifi".

Maintenant, en pratique, il est trés difficile de distinguer à l'oreille tous les supports de 1 à 4. Pour le reste, je ne parlerais effectivement pas de "hifi" en regard de ce que l'on est en droit d'attendre à l'heure actuelle.

Cordialement
FDRT

Dans les bandes magnétiques, tu ne mets pas les DAT ?
Tiens, je me rappelle avoir bidouillé sur un montage adaptateur qui permettait de transformer un magnétoscope (à bandes) en enregistreur audio numérique. C'était ... dans les années 70 .... :oldy:
A+
Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4155
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Deux directions possibles pour la haute Fidélité

Message » 19 Sep 2011 10:25

laurenta a écrit:
haskil a écrit:
laurenta écrit Il y a une "matière" à l'écoute d'un vinyle qui n'existe pas de la même manière avec un CD. Ce sont des écoutes différentes, point.


Je ne suis absolument pas d'accord avec cette idée là, si elle sous-entend que le vinyle à une "matière" que n'aurait pas le CD.
En fait le CD peut contenir toutes les caractéristiques du son du microsillon. Il suffit de copier le second sur le premier pour s'en convaincre... le CD sonne alors de façon identique au LP dont il est issu. L'inverse n'est pas possible. Les limites du LP sont énormes ! :o

Idem pour le dématérialisé, une douceur est distillée dans la musique qui permet de passer plus facilement les enregistrements 'moyens'.


Toujours pas d'accord. Je ne trouve aucune douceur particulière distillée dans la musique quand elle est lue depuis un ordinateur. Vraiment aucune. Je possède une grande discothèque et j'ai accès à des fichiers musicaux "sortie de console" sans aucun bidouillage et même parfois à deux autres versions : le fichier mastérisé avant pressage et le même pressé et donc peut comparer aisément...

La musique dématérialisée n'a pas de caractéristiques sonores qui lui soient propres.

Mais sur un mix & mastering parfaits, un excellent lecteur CD a un rendu plus convaincant et plus Live que tous les systèmes informatiques que je connaisse.


Non, décidément non : là encore je peux dire du haut de milliers de CD, essentiellement de musique classique, mais aussi quelques jazz, rock, pop et variété internationale, un certain nombre de choses qui vont à l'encontre de ton propos : les enregistrements classiques ont des caractéristiques qui sont beaucoup plus subtiles du point de vue des timbres, de l'image sonore que les productions fabriquées en studio à la console : ces dernières peuvent être très agréables, parfois même impressionnantes, mais beaucoup moins subtiles car beaucoup beaucoup moins riches ... Et là, désolé, mais non non et non. C'est plutôt l'inverse et on peut le comprendre aisément quand on rippe des CD... Certains contiennent un nombre d'erreurs colossales dont la lecture informatique est exempte quand le CD est extrait de façon sécure : cet après midi j'ai rippé des CD dont deux ont exigé près de 2 heures pour être extraits sans erreurs... et ils étaient dans un état cosmétique impeccable : pas une seule trace de doigt, rien. Etat neuf...

Tout ceci me permet d'infirmer totalement ton opinion au sujet du dématérialisé.


Ce n'est pas mon opinion, cher Haskil, mais bien mes expérience propres avec les 3 types de source, chez moi ou bien en magasin. Donc ton expérience peut infirmer la mienne, peut-être... Mais il ne s'agit certainement pas seulement d'une simple opinion forgée sur les lectures ou Oui-dires des forums. :ane:

haskil a écrit:Je possède une grande discothèque et j'ai accès à des fichiers musicaux "sortie de console" sans aucun bidouillage et même parfois à deux autres versions : le fichier mastérisé avant pressage et le même pressé et donc peut comparer aisément...
.

J'adorerais faire ce genre de comparaisons entre les trois versions :wink: :ohmg:


Je voudrais de façon positive faire avancer ce débat sur les "3 sources" en citant des expériences personnelles et professionnelles.
1/comparaison son numérique (16 Bits ou 24 bits) et son analogique (le magnétophone 38 cm/s représentant quasiment le meilleur stockage). Quand au 16 Bits cela sera le CD et pour le 24 Bits le fichier son numérisé en 24 Bits par le convertisseur Apogee).
J' ai réalisé dans le passé plusieurs enregistrements simultanés en numérique (PCM Sony) et en analogique (Revox avec réglages de course: bande passante dans un décibel).
Les résultats auditifs comparatifs vont tous dans le sens de la supériorité du "numérique", je citerais Susan Landale la grande organiste qui a écouté avec moi et ses jeunes assistants un comparatif enregistré sur l'orgue de Saint Vincent de Paul a Paris sur des pièces de Messiaen (au casque Sony 3000). La supériorité du numérique étant sensible dans le grave plus que dans l'aigu (extrême grave plus ferme) , et une plus grande liberté dans la spacialisation de l'ambiance.

Par ailleurs les laudateurs du son analogique vs son numérique ont ils écoutés une fréquence pure (style 440 hz) en comparatif ? Là c'est la cata pour l'analogique, la fréquence pure donne toujours l'impression d'une forte scintillation en analogique .

2/comparaison vinyl/CD
J'ai eu l'occasion a plusieurs reprises de comparer dans une série d'articles a Diapason, série appelée "Autopsie d'un disque", pour le même enregistrement le Master analogique 38 cm/s, le disque noir issu de ce Master (et la K7) . Et ce en tests musicaux aveugles avec sans doute les meilleures oreilles de Paris a l'époque: Jacqueline Muller, Bernard Bonaldi....Les niveaux étant égalisés a 0,1 db près et les supports recopiés sur un Revox 38 cm/s. Conclusion: Les différences auditivement perçues entre le Master analogique 38 cm/s et de disque vinyl étaient considérables et pas seulement pour le bruit de fond supérieur du vinyl.
Les partisans du vinyl n'ont guère s pu réaliser ces test qui demandaient l'accès aux Masters 38 cm/s originaux de Éditeurs de disques .
Or dans la mesure ou dans des conditions normales il n'existe pas de différence entre Masters numériques et CD numériques, la supériorité du numérique apparait clairement.

Deux directions possible pour l'avenir de la Hauté Fidélité actuelle:
-Soit se perdre dans l'affirmation archi-fausse de la supériorité du son "vinyl" sur le son numérique....Et y attirer quelques gogos nostalgiques du bon vieux temps ou les conséquentes platines 33 tours avec des bras unipivots relevant de l'horlogerie d'art avait tout de même plus d’allure que les banals lecteurs de CD actuels.
-Soit explorer les théories et les pratiques qui accordent une importance capitale au local, la correction passive ou électronique de celui ci.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6757
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 19 Sep 2011 11:16

dub a écrit:
PADOLYIMF a écrit:Bonjour à tous,

La vente de CD musicaux baisse, c'est un fait, aujourd'hui, les gens écoutent de la musique sous forme de fichier (mp3,mp4,.....), la musique est donc dématérialisée.
J'apparais donc un ultra ringard avec mes vinyles!, il y aura le 1er OCTOBRE le salon HIFI HOME CINEMA:
http://www.salonhifi.com/

Quelle est pour vous le sens du mot HIFI.
Merci pour vos réponses.



J'ai tendance à penser exactement l'inverse de la "théorie du marasme"……

La vente de CD est en baisse: c'est très triste pour les compagnies de disques — mais je ne me sens absolument pas concerné. En réalité, la vente de Cd d'occasion, en particulier via internet a explosé: et ça me permet d'acheter plus de CD que dans les années 90, et pour bien moins cher (et vue la quantité de CD en circulation sur la planète je ne risque pas d'en venir à bout).
Quant aux nouveaux groupes, ils passent par le fichier (et il existe des voies de circulation, disons parallèles: ce que les requins de la grande industrie qui pleurniche sur le vilain "marasme" voudrait bien rendre illégal)…

A ce point de vue, un ordinateur, un DAC préampli et une paire d'enceintes amplifiées permettent, en choisissant correctement son matériel et en n'hésitant pas à aller voir dans le matériel pro, d'obtenir une qualité qu'on ne pouvait pas espérer pour des tarifs "accessibles" dans les années 70-80. Là encore, la vente via internet et la circulation de l'info ont tout changé.
Je suis pour ma part stupéfait de voir la qualité des matériels disponibles et la qualité des résultats: ce que l'on peut obtenir pour quelques 100taines d'€ est sans comparaison avec ce que j'ai connu il y a un quart de siècle (et en plus on peut même s'en tenir à ce qui se faisait il y a un quart de siècle: pas de jaloux).

On peut ensuite jouer les Cassandre, ou se plaindre de ce que le bon vieux temps s'en est allé, mais où sont les neiges d'antan, et ça n'est plus ce que c'était ma bonne dame. Mais ça me semble d'une autre nature.

Cdlt :wink:


Oui, Même avis,

Je pense même que jamais dans l'histoire de l'humanité nous n'avons eu accès, aussi facilement, et finalement pour un prix très contenu (pour les contenus payants), à autant de contenus différents.

Et la qualité est en général très, très bonne. Oui un MP3 en 320 c'est très bon !! et donc, les "nouveaux" studio master...

Sinon le cd ? Et bien voir tous les magasins qui fleurissent avec du disques neuf ou en occase à des 2€, 5€ max !! Tiens, j'ai acheté encore ce vendredi "how to dismantle an atomic bomb" de U2 pour 2€... disque neuf.

Par conséquent, pourquoi se plaindre ?

Et les Deezer et autres sites de ce type ? Juste génial pour se faire une idée (voir écouter en 320) et ensuite rechercher le cd si l'on veut. Même dans les magasins spécialisé d'autant, avait-on comme cela la possibilité d'écouter des 10aines d'albums avant de se décider ? Non. Et l'on parle potentiellement d'albums du monde entier, qu'il aurait juste été impossible même d'entendre il y a 10 ans (et que l'on peut à présent acheter d'un simple clic).

Donc je pense que la période est ultra propice aux découvertes, et ceci à vil prix.

Enfin, le matériel a fait des progrès considérables : on peut à présent, pour un budget extrêmement faible, se faire une chaîne vraiment haute fidélité. Intéressant, le palmarès de Diapason cette année pour les enceintes par exemple. Le reste ensuite (mon cas), ce sont des choix basés sur le plaisir, si on le souhaite et si l'on peut.

très amicalement,
David :wink:
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message