Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 27 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Comment considérez-vous votre installation HIFI ?

Neutre et c'est très bien comme ça.
49
42%
Neutre mais j'aimerais que ca change.
10
9%
Colorée et c'est très bien comme ça.
44
38%
Colorée mais j'aimerais que ca change.
13
11%
 
Nombre total de votes : 116

Quel horreur !!! Mon installation est neutre !

Message » 24 Sep 2003 15:58

salut, j'ai vote neutre et j'aime comme ca, mais c'est tres subjectif la neutralité si ca se trouve certains venus chez moi auront un avis foncierement opposé !
:lol:
eper93
 
Messages: 1128
Inscription: 12 Juil 2000 2:00
Localisation: (92)
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Sep 2003 15:58

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Sep 2003 16:02

haskil a écrit:
EUVRARD a écrit:A part çà Alain, t'as voté quoi ?


Rien ! En réalité je ne peux que voter : colorée et j'aimerais qu'elle le soit encore moins !

Mais comme je ne partage pas la façon dont Lolo a posé le problème, j'ai du mal !


Alain :wink:


C'est ce que j'ai voté Alain en emettant un doute sur la signification de neutralité parce que je ne sais pas si mon idée de la neutralité est la même pour tous.

A+
EUVRARD
 
Messages: 4924
Inscription: 22 Aoû 2002 15:48
Localisation: Pithiviers, Loiret
  • offline

Message » 24 Sep 2003 16:16

EUVRARD a écrit:
haskil a écrit:
EUVRARD a écrit:A part çà Alain, t'as voté quoi ?


Rien ! En réalité je ne peux que voter : colorée et j'aimerais qu'elle le soit encore moins !

Mais comme je ne partage pas la façon dont Lolo a posé le problème, j'ai du mal !


Alain :wink:


C'est ce que j'ai voté Alain en emettant un doute sur la signification de neutralité parce que je ne sais pas si mon idée de la neutralité est la même pour tous.

A+


Ce que j'ai entendu de tes enceintes me les feraient ranger dans la catégorie des peu colorées par rapport à d'autres que j'ai tant de mal à apprécier sans faire la grimace : genre ProAc colonnes. Et ton ampli n'est pas non plus dans le genre "musical, le c.ul dans les coussins en plumes, un verre de cognac à la main, un cigare dans le bec". Cette hihi confortable qui donne des lendemains "burpeux" et migraineux.

Donc j'aurais voté comme toi !

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 24 Sep 2003 16:25

J'ai réfléchi et voté "Neutre et c'est bien comme ça". C'est vrai que j'aurai aimé une cinquième possibilité :
"Neutre mais presque ...." :P

Car il est pour moi évident que la perfection n'étant pas de ce monde ... et il y a tellement d'autres critères qui font préférer un ensemble plutôt qu'un autre. Des systèmes sont "entrainants", "chantants" dans le sens où ils invitent à partager l'oeuvre. On n'est pas simplement spectateur, on devient acteur. Et des fois ces systèmes là ne sont point neutres ....... mais tellement agréables à vivre !

Eric, joyeux (et puis le mot "neutre" est d'un triste, je le remplacerai bien par autre chose ... si quelqu'un a une idée pour revisiter le jargon :wink: )
Eric Crenn
 
Messages: 289
Inscription: 22 Aoû 2001 2:00
Localisation: Plus près des étoiles
  • offline

Message » 24 Sep 2003 17:37

Des systèmes sont "entrainants", "chantants" dans le sens où ils invitent à partager l'oeuvre.



Hum !

La chaine hifi qui fera que Jean-Yves Thibaudet se mettra à faire chanter son piano, à nous entraîner à partager l'oeuvre comme tu dis. Bref, la chaine qui de Thibaudet fera un Richter, un Horowitz, une Argerich ou un Perlemuter serait une sacrée prestigiditatrice.

Une chaine ne peut pas donner du talent à qui n'en n'a pas. Elle peut laisser passer la musique qui est sur les disques. Elle peut ne pas ou moins bien la laisser passer.

Le vrai problème, celui sur lequel je bute et buterais toujours c'est le vocabulaire appliqué à la hifi et qui détourné d'un autre sens ne veut plus dire la même chose pour tous les lecteurs.

Ah ! la chaine qui a le sens du rythme, du legato qui est musicale !

ça me fait penser à cette nouvelle de Berlioz sur le concours de piano du conservatoire : au bout du dixième pianiste, le piano jouait tout seul, de plus en plus facilement, donnant toujours plus de talent à ceux qui jouaient.
Jusqu'au moment ou le piano jouait mieux et plus vite que les candidats que tout le monde a pris peur. On est donc venu, on a balancé le piano par la fen^tre, on l'a brisé menu à coup de hâche et les touches continuaient à jouer toute seule sur le pavé de la cour.

A méditer : une chaine haute-fidélité n'est qu'un médium entre nous et la musique qui est fixée sur le disque.

Je préfère le mot chaine haute fidélité au mot système qui fait prétentieux et n'existait pas. Il n'exite que depuis que l'audiophilie s'est érigée en système de pensée indépendant du but qui n'est que de reproduire de la musique. Il a permis au marketing de niche, le plus pernicieux, le plus juteux, celui qui fait marcher d'un même pas les critiques de hifi et certaines marques, importateurs et revendeurs ! Le mot de système fait croire davantage à des choses mystérieuses et irrationnelles qu'il faudrait régler, mettre en oeuvre quand il faut l'installer et bien l'installer !

Ce mot évacue les choses simples et de bon sens qui étaient les vertus de base de la haute fidélité autrefois !

A cette époque là : la transparence, la neutralité étaient des vertus recherchées dans le matériel, sans cesse il semblait qu'elles progressaient. Et évidemment tel un mirage reculait chaque fois ! Mais la recherche de cette haute fidélité, de cette abscence de colorations, de cette neutralité a fait faire de grands progrès à la reproduction sonore. Tandis que les tendances actuelles de la recherche forcenée d'une coloration sonotre typique de chaque marque ne peut pas être une source de progrés.

Car la neutralité, la transparente sont des données objectives, certes impossibles à atteindre et par là, sans aucun doute excitantes pour les concepteurs de matériels. Tandis que la coloration, la recherche d'un son typé, toujours pour les concepteurs, sont la transposition d'une frustration d'artiste dans le matériel. Ce sont eux les artistes : suffit de lire les arguments des marques estampillées audiophiles !

Contrairement à une légende urbaine, la hifi d'aujourd'hui met la coloration sur un piédestal et la revendique sans complexe. Elle prône les colorations y compris de l'électronique d'où elle était intellectuellement bannie. Pas par pragmatisme : la coloration est toujours là, plus ou moins, mais par goût et volonté, pour faire des produits qui aient une raison de se distinguer de la concurrence au premier coup d'oreille !

On l'acceptait, cette coloration, on la recherchait même, de la part des enceintes car il y a toujours eu plus de différences entre deux bonnes enceintes de même prix qu'entre deux bons amplis ou deux bons lecteurs CD de même prix ...


Alain :wink:
Dernière édition par haskil le 24 Sep 2003 17:41, édité 1 fois.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 24 Sep 2003 17:38

Des systèmes sont "entrainants", "chantants" dans le sens où ils invitent à partager l'oeuvre.

La chaine hifi qui fera que Jean-Yves Thibaudet se mettra à faire chanter son piano, à nous entraîner à partager l'oeuvre comme tu dis. Bref, la chaine qui de Thibaudet fera un Richter, un Horowitz, une Argerich ou un Perlemuter serait une sacrée prestigiditatrice.

Une chaine ne peut pas donner du talent à qui n'en n'a pas. Elle peut laisser passer la musique qui est sur les disques. Elle peut ne pas ou moins bien la laisser passer.

Le vrai problème, celui sur lequel je bute et buterais toujours c'est le vocabulaire appliqué à la hifi et qui détourné d'un autre sens ne veut plus dire la même chose pour tous les lecteurs.

Ah ! la chaine qui a le sens du rythme, du legato qui est musicale !

ça me fait penser à cette nouvelle de Berlioz sur le concours de piano du conservatoire : au bout du dixième pianiste, le piano jouait tout seul, de plus en plus facilement, donnant toujours plus de talent à ceux qui jouaient.
Jusqu'au moment ou le piano jouait mieux et plus vite que les candidats que tout le monde a pris peur. On est donc venu, on a balancé le piano par la fen^tre, on l'a brisé menu à coup de hâche et les touches continuaient à jouer toute seule sur le pavé de la cour.

A méditer : une chaine haute-fidélité n'est qu'un médium entre nous et la musique qui est fixée sur le disque.

Je préfère le mot chaine haute fidélité au mot système qui fait prétentieux et n'existait pas. Il n'exite que depuis que l'audiophilie s'est érigée en système de pensée indépendant du but qui n'est que de reproduire de la musique. Il a permis au marketing de niche, le plus pernicieux, le plus juteux, celui qui fait marcher d'un même pas les critiques de hifi et certaines marques, importateurs et revendeurs ! Le mot de système fait croire davantage à des choses mystérieuses et irrationnelles qu'il faudrait régler, mettre en oeuvre quand il faut l'installer et bien l'installer !

Ce mot évacue les choses simples et de bon sens qui étaient les vertus de base de la haute fidélité autrefois !

A cette époque là : la transparence, la neutralité étaient des vertus recherchées dans le matériel, sans cesse il semblait qu'elles progressaient. Et évidemment tel un mirage reculait chaque fois ! Mais la recherche de cette haute fidélité, de cette abscence de colorations, de cette neutralité a fait faire de grands progrès à la reproduction sonore. Tandis que les tendances actuelles de la recherche forcenée d'une coloration sonotre typique de chaque marque ne peut pas être une source de progrés.

Car la neutralité, la transparente sont des données objectives, certes impossibles à atteindre et par là, sans aucun doute excitantes pour les concepteurs de matériels. Tandis que la coloration, la recherche d'un son typé, toujours pour les concepteurs, sont la transposition d'une frustration d'artiste dans le matériel. Ce sont eux les artistes : suffit de lire les arguments des marques estampillées audiophiles !

Contrairement à une légende urbaine, la hifi d'aujourd'hui met la coloration sur un piédestal et la revendique sans complexe. Elle prône les colorations y compris de l'électronique d'où elle était intellectuellement bannie. Pas par pragmatisme : la coloration est toujours là, plus ou moins, mais par goût et volonté, pour faire des produits qui aient une raison de se distinguer de la concurrence au premier coup d'oreille !

On l'acceptait, cette coloration, on la recherchait même, de la part des enceintes car il y a toujours eu plus de différences entre deux bonnes enceintes de même prix qu'entre deux bons amplis ou deux bons lecteurs CD de même prix ...


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 24 Sep 2003 18:35

A voté
Devinez quoi :lol:

A vous lire c'est la contestation systématique du vocabulaire hifi. Il faut bien trouver un vocabulaire sur le sujet por arriver à se comprendre.
Neutralité, coloration,.. sont des mots utilisés depuis des années dans le jargon hifi, ils ont à peu près le même sens pout tous.
haskil a écrit:Le vrai problème, celui sur lequel je bute et buterais toujours c'est le vocabulaire appliqué à la hifi et qui détourné d'un autre sens ne veut plus dire la même chose pour tous les lecteurs.

Ah ! la chaine qui a le sens du rythme, du legato qui est musicale !

D'accord avec toi, cependant il est tout à fait possible d'écrire :
"Cette chaine (ce système) respecte le rythme de la musique ainsi que le legato des instruments, elle ne hache pas le son."

De même qu'en parlant de neutralité, c'est dans l'esprit de beaucoup de gens la faculté d'un maillon, d'un élement, de ne pas mettre un registre en avant par rapport aux autres.


haskil a écrit:A cette époque là : la transparence, la neutralité étaient des vertus recherchées dans le matériel, sans cesse il semblait qu'elles progressaient. Et évidemment tel un mirage reculait chaque fois ! Mais la recherche de cette haute fidélité, de cette abscence de colorations, de cette neutralité a fait faire de grands progrès à la reproduction sonore

C'est egalement à cette époque où on cherchait les taux de distortion avec 10 zeros après la virgule, les temps de montée plus rapides que la lumière... et où on oubliat que le but d'un maillon était de reproduire le mieux possible la musique. Fort heureusement les choses ont évolué, il y à eu un retour de balancier, et comme tout retour de balancier il fut tout aussi violent dans l'autre sens. Tout cela va se stabiliser et on devrait arriver à un équilibre entre ces postions extremes. Rapelles toi (Barbara) à une époque la NRDS publiait des commentaires genre
"les taux de distortions de cet ampli sont > 2% mais cela n'à que peu d'importance sur les résultats d'écoute". Aujourd'hui on ne lit plus ce genre de commentaires, fort heureusement d'ailleurs.

La tendance actuelle de l'audiophilie est un son chaud, agréable en toute circonstance, foot taping comme on dit, musical, un son tout fait plaisant en toute circonstance. Très canapé anglais !

Ben oui Atoll,Triangle, Micromega,Brinkmann, Cayin, en sont de bons exemples :lol:. Et puis si écouter de la musique c'est faire saigner les tympans je refuse de signer. Pour moi, ecouter de la musique chez soi c'est se vautrer dans le canapé avec un bon café et se détendre en écoutant Bach, Beethoven, Miles, Metheny, Pink floyd ou Brel.

Scytales a écrit:Comment savoir que la chaîne ajoute ou enlève quelque chose?
Par la comparaison? Mais avec quoi?
Comment peut-on savoir ce qu'il faut entendre vs. ce qu'il ne faut pas entendre? Par rapport à la réalité?
Mais comment savoir si le support respecte cette réalité?


+1
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 24 Sep 2003 18:57

LaurentV a écrit:Et puis si écouter de la musique c'est faire saigner les tympans je refuse de signer. Pour moi, ecouter de la musique chez soi c'est se vautrer dans le canapé avec un bon café et se détendre en écoutant Bach, Beethoven, Miles, Metheny, Pink floyd ou Brel.


Une si jolie phrase, mais avec une telle faute de goût au milieu, on ne peut décemment pas la laisser passer.
Le café, c'est avant.
Pendant, dans le canapé, c'est cognac ou mirabelle.
Ça rend l'écoute beaucoup plus neutre...
JB

PS : sur le fond, lancé brillament par Loloboy et relevé par Scytales, il y a eu 2795 messages sur le sujet sur Delphi.
GISM, l'homme au vinyle et au peignoir de soie a gagné finalement, par KO, reconnu sportivement par tous ses adversaires (et ils sont innombrables) en démontrant avec une formulation mathématique aussi imparable que ses cognacs, que personne n'est en mesure de connaître la fonction qui relie l'événément capté (le concert ou le studio) avec ce qu'il y a sur un disque.

En définitive, c'est très simple : la neutralité, c'est lorsqu'on est très proche chez soi de ce que l'on croit entendre lors de l'événement musical.

La coloration, c'est ce truc insupportable que les autres appellent la neutralité...
JB
JB14
 
Messages: 335
Inscription: 14 Jan 2002 2:00
  • offline

Message » 24 Sep 2003 19:02

Bon une question en rapport...

Le “laid back sound” c’est quoi alors ? J’ai cru comprendre que ce serait un "son" dont le registre entre 800 – 4 Khz (Haut médium ?) serait en retrait….
Chez moi, c’était frappant en switchant des MC26 aux 104/2 : le chanteur, ben, il est pas à la même place…il passe de derrière les enceintes à devant…très bien en HC : plein d’impact…
Comment savoir où devrait se situer le chanteur ? Vous avez pas un test ? En comparant avec ce que me donne l’écoute au casque (HBC 890) ?…


Olivier
oplancq
 
Messages: 915
Inscription: 10 Jan 2003 14:20
  • offline

Message » 24 Sep 2003 19:44

Alors, que répondre ?
Pas grand chose en réalité car hormis les jeux de mots, nous semblons tous a peu près d'accord sur le sens du mot neutralité ou transparence. Idem sur le sens du mot coloration.
De même, je doit, une fois de plus, féliciter Alain pour sa prose fort belle (surtout la première).
Mais mon avis a déja été donné par Laurent (et je n'en suis que très peu surpris ;) ).

D'ailleurs, le fait que mon avis ai été donné par Laurent m'amuse...
Pour parler un peu matériel, j'aime beaucoup la platine CD (Primare) de Laurent. Pourtant, cette platine est, a mon sens, colorée.
Cette platine a la faculté assez étonnante de rendre quasiment tout ce qu'on lui passe joli !!!
Qu'on parte de n'importe quelle platine, si on arrive a la Primare, le son sera plus lié, plus émouvant.
De là à me dire qu'en plus d'un temps de réponse un peu long elle rajoute des harmoniques qui n'existent pas sur le CD, il n'y a qu'un pas... que je franchirais, quitte a m'attirer les foudres de Laurent.
Je pense que sa platine en fait beaucoup, triche un peu quand elle a envie... mais au final, elle apporte un plaisir largement supérieur a celui de bon nombre de platines, bien plus cartésiennes.
Alors, bien entendu, on pourra me répondre que ce genre de discours ne tient plus avec le DSD et le 24/192... et que du coup, de telles platines, monstrueuses, n'auront plus lieu d'exister.
Mais en attendant, la platine de Laurent a, sans difficulté, été plus proche de m'arracher des larmes sur certains morceaux que ne le sera jamais ma Vincent CD-S3... qui pourtant est a mon avis bien plus neutre.
Et n'est ce pas le plus important ?
Etre joliment coloré ?
Pour ceux qui se demanderais pourquoi je n'ai pas encore acheter une Primare, je sais que son leger manque de dynamique ne colerait pas sur mon système (et non, 'système' n'est pas un terme issu de l'obscurantisme des audiophiles... ce terme existe en informatique pour des choses bien définies... système d'exploitation, système embarqué etc...).
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 24 Sep 2003 22:28

Ben oui Atoll,Triangle, Micromega,Brinkmann, Cayin, en sont de bons exemples :lol:


LaurentV : parcequ'Atoll, Triangle, Micromega, un intégré Brinkman (car le preampli et ampli séparé de haut de gamme est nettement différent de l'intégré), et un ampli Cayin sont tenus pour des necs plus ultra de l'Audiophilie qui tirent la haute fidélité internationale ? :lol: :lol:

Tu pourrais mettre ear yoshino, Conrad, Audion, Shindo.

Par ailleurs, je te rassure on écoutait aussi la musique quand on cherchait à faire chuter les taux de distorsions le plus possible. Et comment, la propagande a voulu faire croire que non, mais si on écoutait de la musique et les fabricants ne pensaient pas moins à ça. Il arrivait même qu'il pensent tellement plus à ça qu'aux chiffres grandissant sur leur compte en banque que ça n'a pas bien fini pour eux : rachetés, vendus, disparus... :(

Comme toujours plus compliqué que prévu ces choses-là...

Si tu savais aussi le nombre de fois qu'on entend parler de legato quand un disque passe et que les musiciens ne jouent pas du tout lié, mais détaché, lourré, piqué, etc. je ne connais du reste pas de chaîne qui délivre un son haché, même mon autoradio, même mon petit transistor, même les deux enceintes Altec de mon ordinateur ne délivrent pas un son haché, un son pauvre oui, mais pas haché !

Et aussi combien de fois entend on dire "quel sens du rythme !" quand justement un changement de mesure intervient dans la musique ou qu'un morceau plus rapide commence (on confond aussi ça dans les revues tempo et rythme, couleurs et hauteur des sons)...

Une chaine hifi ne peut pas avoir de sens du rythme ou de musicalité.

Justement personne ne comprend la même chose pour le mot "musical" et pour le mot "transparent" ou le mot "neutre" : allez faire un tour dans le lexique et vous verrez... pour certains transparent veut dire son montant vers l'aigu et sans matière, pour d'autre neutre veut dire ennuyeux, éteint.

Par ailleurs : je n'écoute pas toutes les musiques de la même façon : on écoute pas l'Opus 111 de Beethoven ou un quatuor à cordes de Chostakovitch comme on écoute les paraphrases d'opéra de Liszt ou les valses de Strauss.

La musique n'est pas une chose que l'on écoute pour se détendre, pas toute la musique. Commel l'a dit Mendelssohn, la musique n'est pas moins claire que les mots, elle dit tout. Le problème aussi c'est qu'elle n'a pas de signification par elle même et qu'il est donc plus difficile encore de communiquer sur elle que sur la hifi, sur la façon dont on la reçoit !

Lolo quand au mot système : il était inconnu voici environ 25 ans. On parlait de chaine hifi. Puis l'audiophilie la plus folle est arrivée (heureusement le pire est derrière nous : le clou en cuivre dans le parquet pour attirer les ondes perturbantes : déjà le clou fallait le trouver et en plus quand tu tapes avec un marteau sur un clou en cuivre il se plante pas il se tord !, par exemple, etc.) et le mot système, le mot mise en oeuvre sont arrivés : ça faisait sérieux.

Mais y a pas plus de système hifi, rien à voir avec l'informatique, que de mise en oeuvre : il y des branchements et une installation soignée à réaliser. Et le mot installation évacue les grigris, le mot installation ce sont des règles à respecter, emplacement des enceintes dans la pièce et non importance plus importante donnée aux cables, aux supports et étagères magiques de toute sorte.

Les mots ont un sens et surtout les glissements sémantiques en disent beaucoup plus long que les choses anodines qu'ils sont censés décrire parfois.Aucun glissement sémantique imposé par un milieu difficilement appréhendable ne se fait par hasard : si système a remplacé chaine, si mise en oeuvre a remplacé réglage, c'est aussi que ça valorisait l'audiophile. le péquin continuait à parler de chaine hifi.

C'est comme je ne sais plus quel revendeur qui défend l'idée que les enceintes Mulidines ne soient vendues que chez une poignée de revendeurs au motif qu'elles doivent être réglées...

Ben non on règle par des enceintes, en revanche le bras d'une platine ça oui !

Et après on s'étonne que le marché de la hifi se soit effondré en France plus qu'ailleurs ! Curieux de voir que les gens ont moins peur d'entrer dans un magasin pour acheter un piano à plus de 15 000 euros et que dès qu'il s'agit d'une chaine, 8 persones sur 10 de mon entourage professionnel dit "de toutes façons on entend pas la différence et on ne comprend rien à ce que disent les vendeurs dans les magasins ".

C'est comme ça du reste que j'ai éclusé tant d'auditoriums parisiens : pour aider des amis, des connaissances, des collègues à pousser des portes qu'ils n'osaient pas pousser car ils ne comprenaient rien et avaient pris la fuite, certains que ces discours prétentieux et fumeux cachaient de la malhonnêteté ! Y compris des musiciens furieux de s'être fait donner une leçon de musique dans des magasins connus : "au moins à deux, on se marrera !"

Quant aux femmes qui ont poussé ces portes, elles ont souvent apprécié de n'être regardée que quand il s'agissait de dire : "le modèle existe aussi en bois clair et le cache peut être noir ou marron ".

Boudze a des souvenirs croustillants sur le sujet !

Ce que je trouve réjouissant c'est qu'un forum comme celui ci existe, qu'il ait autant de membres, autant d'inscrits, plus si j'ai bien compris que n'en n'ont les revues de hifi... et qu'on puisse, après tout, s'y opposer sur des choses sans importance. C'est ça, le vrai luxe !


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 24 Sep 2003 23:34

c'est drole, à la lecture de ce post et surtout sur les differences percues par chacun sur les mots transparence, neutralité, coloration..... je lis soit les enceintes n'ajoute rien et sont donc transparente, soit elles sont colorées parcequ'elles rajoutes quelquechose......

ben je dois etre un extra terrestre parceque moi ce qui me derange le plus c'est pas ce que les enceintes ajoutent, mais plutot ce qu'elles enlèvent

je n'ai jamais retrouvé sur un systeme hifi les memes impressions qu'en concert (je ne parle pas de classique que je ne connais vraiment pas bien....mais je me soigne) notemment sur la dynamique, la rapidité d'extinction ou de formation des sons, l'amplitude entre le son le plus fort et le plus faible (qui pour moi est differente de la dynamique)....non je n'ai jamais retrouvé la sonorité d'une basse électrique, je n'ai jamais écouté un systeme ou tu puisses te dire "tiens le guitariste joue sur un ampli marshall ou mesa boggie"
bref : je ne me retrouve pas dans les definitions de transparence que j'ai lu, alors que j'arrive à bien cerner une enceinte (ou autre element) plus chaud, plus rond que nature (ca ne me deplait pas toujours d'ailleurs)
sbringer
 
Messages: 2181
Inscription: 13 Avr 2002 2:00
Localisation: ales (30)
  • offline

Message » 24 Sep 2003 23:47

"tiens le guitariste joue sur un ampli marshall ou mesa boggie"


ça je ne saurais te le dire, je connais rien aux guitares, mais sur la chaine de Mabuse, j'entends nettement sur un de ses disques qu'il y a une ronflette intermittente et pas forte du tout qu'on entend même quand la guitare fait un boucan d'enfer : on entend la ronflette sur un plan et la guitare qui hurle de l'autre !


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 24 Sep 2003 23:49

haskil a écrit:[On parlait de chaine hifi. Puis l'audiophilie la plus folle est arrivée (heureusement le pire est derrière nous : le clou en cuivre dans le parquet pour attirer les ondes perturbantes : déjà le clou fallait le trouver et en plus quand tu tapes avec un marteau sur un clou en cuivre il se plante pas il se tord !, par exemple, etc.)



Le clou en cuivre ca marche!!!!!















très utilisé dans les poudrieres du moyen age pour eviter les explosions :wink:
LABOLLE
 
Messages: 308
Inscription: 03 Fév 2003 15:19
Localisation: Fresnes

Message » 25 Sep 2003 0:07

haskil a écrit:Mais y a pas plus de système hifi, rien à voir avec l'informatique, que de mise en oeuvre : il y des branchements et une installation soignée à réaliser. Et le mot installation évacue les grigris, le mot installation ce sont des règles à respecter, emplacement des enceintes dans la pièce et non importance plus importante donnée aux cables, aux supports et étagères magiques de toute sorte.
Est-ce à comprendre que le mot système est selon toi péjoratif ? Ou que, contrairement au chaine hifi, le matériel informatique est sensible aux grigris ?
Alors je vais planter un clou en cuivre devant mon ordinateur pour attirer les ondes perturbantes et améliorer ses performances ! :lol:
Et après j'essaye les étagères magiques spéciales écran pour voir si ça améliore mon image ! :lol:

Plus sérieusement, je suis entièrement d'accord avec toi sur la notion de hifi et sur les dérives du marché. Mais je ne crois pas qu'il faille se braquer sur le mot système : c'est un mot générique utilisé aussi bien en informatique, que dans l'administration ou la physique ! L'important c'est de se comprendre. :roll:

Par contre, je vais rajouter ma petite contribution au débat:
JB14 a écrit:La coloration, c'est ce truc insupportable que les autres appellent la neutralité...
Si l'on considére que le mot neutralité signifie "qui amplifie de même manière toutes les fréquences" alors il me semble important de rappeler que le mot hifi signifie, comme chacun sait, "high fidelity" soit haute-fidélité (jusque là rien de nouveau :-? ). Mais haute fidélité par rapport à quoi ? Par rapport au son d'un concert ? Par rapport au son d'un instrument ?
NON ! Par rapport au son qui est inscrit sur le support source ! C'est à dire le cd, le vynil ou toute autre support. C'est cela la définition d'une chaine haute-fidélité ! Et j'irai même plus loin, toutes les marques qui colorent le son pour obtenir une griffe "maison" ne font defacto plus de la hifi !

Ensuite si l'on souhaite retrouvé le son exact d'un instrument, il faut s'intéresser à la transmission de l'information sonore du micro jusqu'aux enceintes, c'est à dire s'intéresser aussi bien à la neutralité de la chaine qu'à celle du studio d'enregistrement. Ainsi si le studio qui a servi à créer le support n'a pas un son "neutre", on ne retrouvera jamais le son d'origine grâce à une chaine hifi.

Cela dit je n'ai rien contre ceux qui souhaitent une chaine colorée par que les cds sont mal enregistrés ou parce que leurs oreilles apprécient plus certaines fréquence que d'autres.

Seb.
Fsin
 
Messages: 3454
Inscription: 31 Aoû 2003 22:33
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers Discussions Générales