Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Comment considérez-vous votre installation HIFI ?

Neutre et c'est très bien comme ça.
49
42%
Neutre mais j'aimerais que ca change.
10
9%
Colorée et c'est très bien comme ça.
44
38%
Colorée mais j'aimerais que ca change.
13
11%
 
Nombre total de votes : 116

Quel horreur !!! Mon installation est neutre !

Message » 25 Sep 2003 12:50

haskil a écrit:Je préfère le mot chaine haute fidélité au mot système qui fait prétentieux et n'existait pas. Il n'exite que depuis que l'audiophilie s'est érigée en système de pensée indépendant du but qui n'est que de reproduire de la musique. Il a permis au marketing de niche, le plus pernicieux, le plus juteux, celui qui fait marcher d'un même pas les critiques de hifi et certaines marques, importateurs et revendeurs ! Le mot de système fait croire davantage à des choses mystérieuses et irrationnelles qu'il faudrait régler, mettre en oeuvre quand il faut l'installer et bien l'installer !


Pas d'accord avec toi, Alain ! Je trouve au contraire que le terme "système", sur le plan strictement sémantique, est bien plus approprié que l'expression "chaîne haute-fidélité", surtout d'ailleurs en ce qui concerne la fidélité qui serait supposée être "haute" !! :wink:

Les maris sont en général d'une très haute fidélité jusqu'à ce que leurs dignes et nobles épouses s'aperçoivent qu'en réalité ils ne leur sont que des infidèles bien bas sous la ceinture !!

Blague à part, si d'inénarrables crétins se pâment en pérorant autour de leur "systêêêêêêême", ce n'est pas une raison pour attribuer à ce pauvre mot, qui n'a fait de mal à personne !, la connerie de ceux qui s'en gargarisent !!

Moi, j'aime bien le mot "système" (et non "systêêêêêême !), car je trouve qu'il exprime bien l'interaction des maillons entre eux, leur dynamique mutuelle, ce que ne fait pas, à mon sens, l'expression "chaîne haute fidélité"... Mais ce n'est là qu'une question de sémantique !

Etant donc un poil hors sujet, je m'y recolle sans plus tarder en me rangeant du côté des Haskil, Scytales et autres... Car c'est bien vrai que pour pouvoir indiquer si tel ou tel... système !! (pardon Alain !!)... est "neutre" ou "coloré", il faudrait tout d'abord définir "par rapport à quoi" il l'est ou ne l'est pas ?!!

Fred :wink:
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Annonce

Message par Google » 25 Sep 2003 12:50

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Sep 2003 13:00

Je me range sans hesisation du cote de ceux pour qui la neutralité est une qualité, celle de retranscrire le plus fidelement possible ce qui est sur le disque, sinon on n'est plus dans la hifi. Les colorations se reconnaissent par leur caractere systematique donc le plus souvent lassant. Certes il y a sans doute des disques qui passent mieux sur certaines chaines colorees que sur une chaine plus neutre, et alors ? Certes la neutralité d'une chaine est difficile à prouver experimentalement, cela ne veut pas dire que le mot neutralité n'a pas de sens en hifi. Par definition meme une bonne chaine hifi est une chaine la plus neutre possible, apres si certains prennent plus de plaisir à ecouter des chaines tres colorées ca ne me pose pas de probleme, mais qu'ils ne disent pas que c'est une bonne chaine hifi.
vdl1
 
Messages: 898
Inscription: 29 Mai 2002 10:48
Localisation: Lyon
  • online

Message » 25 Sep 2003 13:09

J'aimerais qu'on m'explique une chose... que je comprenne enfin ! Lorsqu'on écrit que "la neutralité est une qualité, celle de retranscrire le plus fidelement possible ce qui est sur le disque"...

Comment fait-on pour savoir objectivement ce qu'il y a vraiment sur le disque ?

Merci de me répondre ! :wink:

Fred :wink:
Dernière édition par Mabuse le 25 Sep 2003 13:31, édité 1 fois.
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 25 Sep 2003 13:25

Mabuse a écrit:.........
Blague à part, si d'inénarrables crétins se pâment en pérorant autour de leur "systêêêêêêême", ce n'est pas une raison pour attribuer à ce pauvre mot, qui n'a fait de mal à personne !, la connerie de ceux qui s'en gargarisent !!........


Bien qu'utilisant plus volontiers l'expression de "chaîne" par habitude (en zappant plus volontairement le terme "haute-fidelité") , l'expression de "système" pourrait me convenir en ce sens qu'elle me rappellerait un ensemble d'équations qui comporterait généralement plusieurs solutions !

fraric :wink:
fraric
 
Messages: 1089
Inscription: 12 Avr 2002 2:00
  • offline

Message » 25 Sep 2003 13:31

Mabuse a écrit:J'aimerais qu'on m'explique une chose... que je comprenne enfin ! Lorsqu'on écrit que "la neutralité est une qualité, celle de retranscrire le plus fidelement possible ce qui est sur le disque"...

Comment fait-on pour savoir objectivement ce qu'il y a vraiment et sur le disque ?

Merci de me répondre ! :wink:

Fred :wink:


C'est idealement envisageable : les bits codent un certain signal, et on verifie à la sortie du hp qu'il est identique, enfin le moins different possible. hum hum
En pratique, ce qui possible comme je l'ai ecrit c'est de reperer les colorations (neutre = pas colorée) d'une chaine à leur caractere systematique.

laurent
vdl1
 
Messages: 898
Inscription: 29 Mai 2002 10:48
Localisation: Lyon
  • online

Message » 25 Sep 2003 13:34

vdl1 a écrit:
Mabuse a écrit:J'aimerais qu'on m'explique une chose... que je comprenne enfin ! Lorsqu'on écrit que "la neutralité est une qualité, celle de retranscrire le plus fidelement possible ce qui est sur le disque"...

Comment fait-on pour savoir objectivement ce qu'il y a vraiment et sur le disque ?

Merci de me répondre ! :wink:

Fred :wink:


C'est idealement envisageable : les bits codent un certain signal, et on verifie à la sortie du hp qu'il est identique, enfin le moins different possible. hum hum
En pratique, ce qui possible comme je l'ai ecrit c'est de reperer les colorations (neutre = pas colorée) d'une chaine à leur caractere systematique.

laurent


Merci Laurent de ta réponse qui ne répond pas à ma question ! :wink:

Qui demeure donc...

Fred :wink:
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 25 Sep 2003 13:37

Fsin a écrit:
François H. a écrit:Mais que serait le monde sans couleurs ?? :-?
C'est le monde qui est coloré, pas ta pupille !
Ecouter de la musique avec une chaine colorée, c'est comme de regarder le monde à travers une vitre teintée.

Regarder le monde à travers une vitre teinté correspondrait plus à écouter un concert avec des boulles quies ou je ne sais quoi.
Ici, dans le monde de la HIFI, on n'est pas en direct, on écoute de la musique enregistrée.
Si on veut absolument rapprocher ça du domaine visuel, c'est plus de photographie qui faut parler.
En admettant qu'un objectif d'appareil photo soit neutre (ce qui n'est quand même pas loin de la vérité), dés que l'image s'imprime sur ta pellicule, elle n'est clairement plus neutre, elle est colorée par la pellicule.
Déja qu'en amont, tu as pu colorer l'image en utilisant des filtres (polarisant, gris neutres etc...), mais au moment où l'image est sur la pellicule, ce n'est plus la réalité, c'est une interpretation de la réalité (je ne parle même pas de profondeur de champs ou autre... je reste juste dans le domaine de la colorimétrie).
Pire que ça, tu vas ensuite (faire) tirer tes photos. Donc, tu rajoutes une couche de subjectivité.
Le pire dans tout ça, c'est qu'en prenant la photo, tu n'es pas naïf, tu sais pertinement que la plus grande partie de l'émotion que tu as ressentie en déclanchant sera perdue sur la photo finale.
Mais peu importe, tu prends la photo en espérant que toutes les colorations successives liées au traitement et développement du film arrivent a faire passer ne serait-ce qu'1% de ton émotion.
Et maintenant, si il existait un film, un developpement et un tirage réellement neutre, cette émotion aurait-elle plus ou moins de chance de passer ?
Personnellement, quand je vois le nombre de trucages faits sur les photos (de mode bien entendu, mais aussi photos de paysages, d'architectures etc... sont bien souvent retouchée, au moins au tirage, si ce n'est en numérique), je ne pense pas. Rien que le fait d'avoir un espace limité limite l'émotion.
Prends une montagne en photo... sur ta photo, 10*15cm ta montagne fait 8cm de haut... c'est clair que si les couleurs ne sont pas un peu plus chaudes que dans la réalité, aucune émotion ne passera.
Pire, la photo de nuit. C'est magnifique (avis perso). Mais des tas de gens, dont moi, apprécient ces photo qui sont quasiment exclusivement basées sur les virages chromatiques des films lors des poses longues. Parce que sans ça, si la photo reproduisait exactement ce qui est vu, les photos de nuit perdraient 90% de leurs charmes.

Revenons à la musique. Bien entendu, n'ayant a priori qu'une seule chaîne HIFI, tu vas t'interdire les colorations extrèmes. De même qu'en photo, truquer toutes les photos de la même façon ne serait sans doutepas bon (a moins de prendre toujours la même photo).
Mais le fameux passage de l'artiste live au CD faisant perdre enormément d'émotion (comme le bete cadrage de la montagne en photo)... d'où la volonté de certains (dont moi) de chercher une légère coloration qui en moyenne rende quelque chose de plus proche de ce que l'on souhaite.
Un peu comme si on photographiait exclusivement avec un film dont les couleurs sont tres saturées ou comme si on laissait en permanance un filtre polarisant (faible) devant l'objectif.

Et personnellement, je ne vois pas réellement ce qu'il y a de choquant en ça.
Comme il est clair qu'on n'aura jamais le rendu des vrais instruments chez soi, de même qu'on aura jamais le Mont Blanc dans son salon, on peut rajouter un petit truc qui dit "c'est pas le Mont Blanc, certe, mais c'est quand même magnifique".
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 25 Sep 2003 13:40

fraric a écrit:Bien qu'utilisant plus volontiers l'expression de "chaîne" par habitude (en zappant plus volontairement le terme "haute-fidelité") , l'expression de "système" pourrait me convenir en ce sens qu'elle me rappellerait un ensemble d'équations qui comporterait généralement plusieurs solutions !

fraric :wink:

Pas mal comme justification du mot. Simple et efficace ;)
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 25 Sep 2003 13:46

Mabuse a écrit:
vdl1 a écrit:
Mabuse a écrit:J'aimerais qu'on m'explique une chose... que je comprenne enfin ! Lorsqu'on écrit que "la neutralité est une qualité, celle de retranscrire le plus fidelement possible ce qui est sur le disque"...

Comment fait-on pour savoir objectivement ce qu'il y a vraiment et sur le disque ?

Merci de me répondre ! :wink:

Fred :wink:


C'est idealement envisageable : les bits codent un certain signal, et on verifie à la sortie du hp qu'il est identique, enfin le moins different possible. hum hum
En pratique, ce qui possible comme je l'ai ecrit c'est de reperer les colorations (neutre = pas colorée) d'une chaine à leur caractere systematique.

laurent


Merci Laurent de ta réponse qui ne répond pas à ma question ! :wink:

Qui demeure donc...

Fred :wink:

Ma grand mere disait : "une question sans reponse est une question mal posée". :wink:
Sur le disque il y a des bits, et pas seulement quand c'est un disque des sex pistols.
Si ta question est "comment évaluer la neutralité d'une chaine", la reponse est me semble-t-il "par l'ampleur des colorations", qui se reconnaissent par leur blablabla...
Ce qui fait que la hifi est la quadrature du cercle c'est que la neutralité est difficilement mesurable et que les objectivistes ne peuvent se passer d'appreciations subjectives.

laurent
vdl1
 
Messages: 898
Inscription: 29 Mai 2002 10:48
Localisation: Lyon
  • online

Message » 25 Sep 2003 13:47

vdl1 a écrit:C'est idealement envisageable : les bits codent un certain signal, et on verifie à la sortie du hp qu'il est identique, enfin le moins different possible. hum hum

Ouep ! Même toi, tu ne m'as pas l'air franchement convaincu, hein...

En pratique, ce qui possible comme je l'ai ecrit c'est de reperer les colorations (neutre = pas colorée) d'une chaine à leur caractere systematique.

Sauf que ça ça ne dit rien de ce qu'il y a vraiment sur le disque. Cette méthode ne permet que de supposer des traits de caractère à partir de phénomènes redondants. Bref, ça suppose parce que ça présuppose...

laurent


Fred (adepte de Diogène) :wink:
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 25 Sep 2003 13:48

Mabuse a écrit:J'aimerais qu'on m'explique une chose... que je comprenne enfin ! Lorsqu'on écrit que "la neutralité est une qualité, celle de retranscrire le plus fidelement possible ce qui est sur le disque"...

Comment fait-on pour savoir objectivement ce qu'il y a vraiment sur le disque ?

Merci de me répondre ! :wink:

Fred :wink:


L'ingénieur du son le saurait-il lui même, pris dans ses propres contingences techniques, budgétaires, HORAIRES, et devant en outre se plier à une direction artistique qui ne correspond pas obligatoirement à sa sensibilité...
Chouette nous a d'ailleurs rédigé un morceau de bravoure très complet et fort plaisant sur la question.

En complément à ta question, de quel disque parle t'on : le master-glass ou le cédé du commerce ? On aimerait lire dans la presse des articles de fond, illustrés de comparatifs tangibles sur le sujet... autre que des comparaisons de bits.

Sensibilité au fait, et si il n'y avait pas une, mais des "neutralités", soit des transducteurs qui mettraient habilement en avant nos propres canons de sensibilité, voire compenserait certaines de nos carences d'écoute du son et d'appréciation de la musique... On est pas sortis de l'auberge.

Possède à mon sens une chaîne neutre, l'audiophile qui sait parfaitement ce qu'il aime et ce qu'il veut, avec cdeux conditions nécessaires supplémentaires : compatibilité avec la pièce d'écoute.... et parfois le portefeuille !

fraric (porte ouverte)
Dernière édition par fraric le 25 Sep 2003 13:58, édité 1 fois.
fraric
 
Messages: 1089
Inscription: 12 Avr 2002 2:00
  • offline

Message » 25 Sep 2003 13:55

Mabuse a écrit:
vdl1 a écrit:C'est idealement envisageable : les bits codent un certain signal, et on verifie à la sortie du hp qu'il est identique, enfin le moins different possible. hum hum

Ouep ! Même toi, tu ne m'as pas l'air franchement convaincu, hein...

En pratique, ce qui possible comme je l'ai ecrit c'est de reperer les colorations (neutre = pas colorée) d'une chaine à leur caractere systematique.

Sauf que ça ça ne dit rien de ce qu'il y a vraiment sur le disque. Cette méthode ne permet que de supposer des traits de caractère à partir de phénomènes redondants. Bref, ça suppose parce que ça présuppose...

laurent


Fred (adepte de Diogène) :wink:


Ce que je dis (j'ai ptet tort) c'est que la neutralité est difficile (impossible en pratique) à mesurer.
Cette méhode ne dit pas ce qu'il y a sur le disque, soit, mais qu'entends tu par là diogene des temps modernes ? Et si on peut apprecier l'ampleur des colorations, on peut evaluer le niveau de neutralité ...

laurent, adepte de johann cruyff :lol:
vdl1
 
Messages: 898
Inscription: 29 Mai 2002 10:48
Localisation: Lyon
  • online

Message » 25 Sep 2003 14:31

Mabuse a écrit:J'aimerais qu'on m'explique une chose... que je comprenne enfin ! Lorsqu'on écrit que "la neutralité est une qualité, celle de retranscrire le plus fidelement possible ce qui est sur le disque"...

Comment fait-on pour savoir objectivement ce qu'il y a vraiment sur le disque ?

Merci de me répondre ! :wink:

Fred :wink:


Ton message me paraît bien résumer le noeud du paradoxe.
Aussi, je te propose de prendre en compte la donnée suivante : personne ne sait vraiment ce qu'il y a sur le disque.
Personne.

Aussi, la définition la plus couramment admise de la neutralité d'un système - que tu cites - qui est de retranscrire le plus fidèlement possible ce qu'il y a vraiment sur le disque n'a littéralement pas de sens.
Elle est même autocontradictoire : fidèle à une réalité que personne ne peut connaître.

Aussi, AMHA, parler de neutralité d'un système n'a donc pas de sens, et c'est d'ailleurs pourquoi on adore en parler.

Par contre, on peut essayer de décrire de manière la plus précise possible ses caractéristiques. Comme le font avec talent les grands dégustateurs de vin.

Pratiquement, dire qu'une BW est plus "neutre" qu'une Cabasse n'a donc de mon point de vue pas de sens. Mais on peut discuter, voire se mettre d'accord entre experts sur le fait que la première est souvent (pas toujours, pas taper) chiante et la seconde souvent plus casse oreilles (pour un certain nombre de modèles et d'oreilles, pas taper).
Et comme des dégustateurs de vin, on peut se mettre d'accord sur le caractère de tel ou tel matériel, ou de tel ou tel système.

Cela est tout aussi vrai pour ce qu'il m'arrive d'appeler à tort finalement la "justesse de timbres", caractère auquel je suis personnellement très sensible.
Avec mon grand âge, j'ai du me rendre compte que ce qui était juste à mes oreilles ne l'était pas forcément pour les autres sourds, et réciproquement.

Enfin, heureusement que chez moi mon autoradio il est neutre : c'est pas comme chez les autres, qui présentent tous des colorations parfois bien agréables à l'oreille mais qui à la longue etc...
JB
JB14
 
Messages: 335
Inscription: 14 Jan 2002 2:00
  • offline

Message » 25 Sep 2003 15:01

JB14 a écrit:
je te propose de prendre en compte la donnée suivante : personne ne sait vraiment ce qu'il y a sur le disque.
Personne.


Voilà qui répond à la question !

Merci !

Ca méritait d'être souligné car c'est tout de même ce qui fonde nos appréciations des notions de "neutralité" et de "coloration"...

Fred :wink:

ps : j'imagine en toute connaissance de cause, ton intervention ci-dessus JB14 est un modèle des contradictions qui nous pétrissent lorsqu'on parle de neutralité sur la base d'aucun critère vraiment fondé ! :wink:
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 25 Sep 2003 15:39

loloboy a écrit:Mais le fameux passage de l'artiste live au CD faisant perdre enormément d'émotion (comme le bete cadrage de la montagne en photo)... d'où la volonté de certains (dont moi) de chercher une légère coloration qui en moyenne rende quelque chose de plus proche de ce que l'on souhaite.
Un peu comme si on photographiait exclusivement avec un film dont les couleurs sont tres saturées ou comme si on laissait en permanance un filtre polarisant (faible) devant l'objectif.

Et personnellement, je ne vois pas réellement ce qu'il y a de choquant en ça.
Comme il est clair qu'on n'aura jamais le rendu des vrais instruments chez soi, de même qu'on aura jamais le Mont Blanc dans son salon, on peut rajouter un petit truc qui dit "c'est pas le Mont Blanc, certe, mais c'est quand même magnifique".



Tout à fait d´accord avec toi loloboy. :)

Ce qui est le plus important pour moi, c´est le plaisir que tu as à écouter tes cd et pas le fait de savoir que tu es plus ou moins proche de l´enregistrement originel. Personnellement, ca ne me dérange pas d´avoir une chaine hifi qui ne restitue pas parfaitement ce que l´artiste chante parce qu´elle est un peu "colorée", car parfois je préfère cette version "colorée" à la version "neutre" que j´aurais sur une autre chaine moins colorée que la mienne.
Personne
 
Messages: 15
Inscription: 18 Aoû 2003 9:37
Localisation: Bretagne
  • offline


Retourner vers Discussions Générales