Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: PRAUDEL et 43 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Quelles enceintes....

Message » 08 Mai 2002 10:07

Moi, c'est ça qui m'amuse avec KHOI, c'est ça capacité à dire un nombre de KHOInneries impressionantes en temps très court :lol:
PNicolas
 
Messages: 7467
Inscription: 05 Oct 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Mai 2002 10:07

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Mai 2002 12:39

Le relancez pas ! ;)
N'empeche il pourrait relever l invitation de Jerome B qd meme ... moi je serais curieux de voir ce que ca donne ces fameuses SP100 + Mac (y compris sur du gros rock indy et de l electro)
ChicoDoBrazil
 
Messages: 295
Inscription: 30 Avr 2002 13:01
Localisation: Toulouse / Paris
  • offline

Message » 08 Mai 2002 15:54

Haskil : tu te doutes bien que quand je mets Radiohead et Mozart au même niveau, je m'attends à ce qu'il y ait des réactions d'indignation !!!

C'est le contraire qui eut été étonnant !

Mais j'assume à 100% (quitte à ce que certains pensent que je ne dise que des KHOInneries, tant pis).

C'est ma façon de provoquer (je dois être provocateur dans l'âme) et de faire réfléchir sur des idées toutes faites !

Pour être franc, ton ouverture d'esprit Hakil sur le sujet m'étonne agréablement.

Maintenant, je développe mon propos initial : il est clair que la musique de Mozart est inifiniment plus aboutie que celle de Radiohead sur le plan de l'écriture. Ce n'est pas le même niveau de complexité. En outre, on ne se rappellera pas de Radiohead dans 2 siècles, mais de Mozart oui.

Cependant, dans le genre qu'est le rock indé voire le rock tout court, Radiohead (et c'est un exemple) a fait une belle performance que peu de contemporains sont capables d'égaler en ce moment. Alors oui, le rock indé est en lui-même un genre qui ne durera pas, mais le talent des artistes existe bel et bien.

Certains artistes s'expriment avec des partitions et des violons, d'autres avec des guitares et d'autres avec des samplers. Ce sont des MOYENS d'expression, l'artiste et sa capacité créatrice doivent être à mon sens mis au premier plan.

Et aujourd'hui, si Mozart renaissait, aurait-il choisi la voie classique pour s'exprimer ? A l'époque, il n'y avait que cela. Aujourd'hui, pas mal de jeunes commencent avec une guitare ou un synthé, alors qui sait ? Rien n'est moins sûr. Il aurait peut être aujourd'hui choisi comme pseudo Aphex Twin...
Dernière édition par KHOI le 08 Mai 2002 16:06, édité 1 fois.
KHOI
 
Messages: 910
Inscription: 12 Avr 2002 2:00
  • offline

Message » 08 Mai 2002 16:04

Cher Jérome :

Je conclus le débat non achevé... (même s'il devient long en bouche) :

Le "fond" du problème...

1) Ne penses-tu pas qu'un système hi-end bien conçu est capable de tout jouer de façon satisfaisante ?
Selon moi, si, aucun doute là dessus.
D'ailleurs, le tien le fait déjà (selon toi et peut être d'autres forumeurs). Rien d'extraordinaire dans ce propos.

2) Est-ce pertinent de chercher un système hi-end et d'y tester un panel représentatif de mes CDs avant d'avancer cette phrase ?
Selon moi, non, clairement non.

3) "Krell + Wilson Benesch" est un exemple. Voir mon post (y'a pas plus clair).
Est-ce pertinent, quand tu dis (en substance) : "mais tu n'as jamais écouté un Krell + Wilson Benesch, donc tu parles de ce que tu connais pas" ?
Selon moi, non, ce n'est pas pertinent.
J'aurais pu dire Spectral + Revel ou encore Mark Levinson + Magnepan. Ce sont des exemples servant à illustrer les propos au dessus, c'est à dire ce que j'entends par hi-end (j'ai pris les marques les plus chères/respectées que j'avais en tête).

P.S. : Pour conclure, il se trouve que j'ai déjà écouté à plusieurs reprises du hi-end lors des shows hi-fi à Londres (dont Classé + B&W 800 Signature et Krell + des armoires dont je ne sais le nom).

Certes ils ne passaient que du classique et du jazz, mais le potentiel d'universalité sonore était - à ce niveau - PATENT (même si je n'ai pas tant aimé que ça le système Classé + B&W).

4) Enfin : le fond de "mon" problème (très égoïstement) n'a toujours pas changé depuis le début !
"Il est où le système à 35 KF (ou les enceintes à 15 KF) universel ?".
Je répète donc que - concrètement et de ma propre expérience - il y a des concessions à faire, même avec une enceinte à 15 KF. Tu n'auras pas tout le son dont tu as besoin dans tous les genres à ma connaissance.
* En tous cas pas avec mon niveau d'exigence (certes élevé). *
(C'est peut être là, le point).

D'ailleurs il suffit de se rendre compte que certaines enceintes sont meilleures que d'autres selon les types musicaux.

Tu dis "encore une fois, une enceinte est bonne ou médiocre, et quel que soit le type de musique. Il n'y a pas d'enceinte conçue pour tel ou tel type de musique."

Désolé, mais une petite enceinte - même parfaitement conçue - manquera de coffre sur les grandes formations ou de poids sur le rock, c'est purement physique. Pour faire des basses, il faut déplacer de l'air et donc avoir de la surface.

J'ai vraiment les différentes couleurs sonores que je souhaite obtenir en tête, que ce soit sur le rock ou le baroque... je ne peux donc pas me laisser guider "confortablement" vers un son "plaisant" mais infidèle à ces couleurs que je recherche et qui déclenchent chez moi l'émotion musicale...

Sur le rock par exemple, si la caisse claire ne claque pas brutalement, avec instantanéité et force, si les guitares ne sont pas à la fois pleines et texturées, si les cymbales ne sonnent pas avec la richesse des harmoniques accompagnatrices, et enfin si les tous les instruments ne sont pas bien calés ensemble (hyper important pour moi), ça sonnera "faux" à mes oreilles.


5) Pour revenir au post initial. Pour info, à prix raisonnable, il existe des enceintes potentiellement meilleures (peut être) que PEL, Mulidine et Spendor à prix égal.
Ce sont les Royd (Albion) et les Neat (Mystique à 8 KF et Petite+Gravita à 25 KF), deux marques anglaises.
Je connais au moins 3 personnes (en angleterre) qui ont écouté pendant des mois des marques de tous pays (même PEL et JMR, et bien sûr Spendor, Proac, Dynaudio, Mission, Naim, Totem, NHT...etc...etc, pas Mulidine cependant) et ont fini sur ces marques. Pour l'une de ces personnes, l'Enzo S2 était finaliste avec la Royd Albion. Ce qui est déjà pas mal !
Hélas, elles ne sont pas distribuées en France, et je me refuse d'acheter sans écouter.
Si quelqu'un va à Londres...

6) Merci beaucoup pour ton invitation, on en parle en privé ?
Dernière édition par KHOI le 08 Mai 2002 16:33, édité 1 fois.
KHOI
 
Messages: 910
Inscription: 12 Avr 2002 2:00
  • offline

Message » 08 Mai 2002 16:25

Khoi quand tu écris :
"Maintenant, je développe mon propos initial : il est clair que la musique de Mozart est inifiniment plus aboutie que celle de Radiohead sur le plan de l'écriture. Ce n'est pas le même niveau de complexité".
Tu ne devrais pas développer, car le propre de la musique de mozart n'est pas d'être d'un grand niveau de complexité (là n'était pas son propos, comme il a pû être celui de Bach avant, de Beethoven après), elle est même parfois d'une simplicité enfantine... écoute attentivement et tu verras que si le finale de la Symphonie Jupiter est d'une complexisté inouïe (avec toutes les entrées fuguées), la Petite Musique de nuit (un chef-d'oeuvre!) et quantité d'autres oeuvres sont au contraire d'une simplicité troublante.
La complexité n'est d'ailleurs pas un critère plus pertinent qu'un autre pour jauger de la qualité d'une oeuvre : un chanson de Tom Jobim ou une de Chico Buarque est d'une simplicité biblique à côté d'une oeuvre de Brian Ferneyhough et cependant les quatuors de ce dernier ne sont pas de la meilleure musique... tandis que celles des deux Brésiliens sont des chefs-d'oeuvres! Tiens écoute, Construçao du second et n'importe quelle chanson du premier et tu verras que la musique populaire peut s'élever au niveau des lieder de Schubert...
On ne peut, par ailleurs, pas parler d'écriture pour Radiohead, mais de musique collective créée de façon sonore et n'existant que sous la forme créée/jouée.
Cette ouverture d'esprit que tu me prètes est je crois de règle parmi les forumeurs si j'en juge par l'éclectisme de leurs goûts musicaux...
Chacun sa façon d'en arriver là, sensibilité personnelle ou formation académique, parfois les deux mélangées et rares sont les musiciens classiques qui sont aussi bloqués que les mélomanes et hélas! que les amateurs de musique populaire qui n'ayant pas été en contact avec la musique classique la rejette car ils pensent que ce n'est pas pour eux.

Alain :P
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 08 Mai 2002 16:31

Haskil :

Chez Mozart, c'est précisément l'APPARENTE simplicité qui fait son génie.

C'est au contraire très COMPLEXE d'arriver à cette "évidence". C'est tout son génie. Rien n'est "facile" ou "enfantin" dans la musique de Mozart. Demande à un enfant de 6 ans de composer la petite musique de nuit et on en reparle ! Maintenant, qu'elle sonne "enfantin" est une autre histoire.

Tu écoutes les Beatles je suppose ? Les mélodies ont l'air simplissimes. Pourtant, tu décortiques un peu et là, ce n'est plus la même conclusion. APPARENTE simplicité, sous-jacente complexité l(à encore).

Et quand tu dis que la complexité n'est pas un critère, c'est ce que je répète de long en large (lis mes posts) en disant que la "forme" musicale n'a pas d'importance.

Je me répète : par ex., le classique est une forme intrinsèquement complexe (il faut savoire lire/écrire la musique + la structure...etc.), mais tous les artistes ne sont pas bons dans ce genre, loin de là. Il y a des nazes ! Ce sont de mauvais artistes ayant choisi une forme complexe.

Inversement : faire de la musique avec un sampler n'est pas complexe en soi, mais cela n'empêchera pas qu'il y ait de bons artistes voire des génies qui s'y expriment.
Dernière édition par KHOI le 08 Mai 2002 16:55, édité 3 fois.
KHOI
 
Messages: 910
Inscription: 12 Avr 2002 2:00
  • offline

Message » 08 Mai 2002 16:46

KHOI a écrit:Haskil : à mon avis, chez Mozart, c'est précisément l'APPARENTE simplicité qui fait son génie. C'est au contraire très complexe d'y arriver.


A ton avis, sans doute. Mais mieux vaut sur le sujet avoir une expertise que de s'en tenir à son sentiment. C'est trop compliqué à t'expliquer et ce n'est pas l'endroit!
:lol: Alain
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 08 Mai 2002 16:52

Haskil : tu as répondu trop vite ! Mon post n'était pas fini...

Je maintiens sur le génie de Mozart et de la complexité (sous-jacente ou apparente) de ses compositions.

Mais peut-être ne suis-je pas assez instruit dans le domaine et je ne remets en aucun cas en cause ton expertise à ce sujet.

Donc si tu mets une explication là dessus sur le forum CD Audio, je serais ton premier lecteur.

A+
KHOI
 
Messages: 910
Inscription: 12 Avr 2002 2:00
  • offline

Message » 08 Mai 2002 16:59

KHOI a écrit:D'ailleurs il suffit de se rendre compte que certaines enceintes sont meilleures que d'autres selon les types musicaux.

Tu dis "encore une fois, une enceinte est bonne ou médiocre, et quel que soit le type de musique. Il n'y a pas d'enceinte conçue pour tel ou tel type de musique."

Désolé, mais une petite enceinte - même parfaitement conçue - manquera de coffre sur les grandes formations ou de poids sur le rock, c'est purement physique. Pour faire des basses, il faut déplacer de l'air et donc avoir de la surface.


>KHOI, il y a une grosse contradiction dans ta réponse à Jérôme.

Quant tu mets en doute son affirmation qu'il n'y a pas d'enceintes pour telle ou telle type de musique en affirmant qu'une biblio n'aura pas le coffre nécessaire pour rendre une grande formation ET les basses de la musique rock, tu dis la même chose que lui!

En effet, et même si l'illustration à propose d'une seule gamme de fréquence est assez réductrice, la musique n'est pas faite que de basses, et, dans ton exemple et selon ta logique, la biblio sera mauvaise pour les deux types de musique. Et ce n'est pas parce qu'elle a été conçue pour telle musique ou telle autre, mais parce qu'elle a été conçue... comme une enceinte compacte!

Une "mauvaise" (encore une fois selon ta logique et dans le cadre de *ton* exemple) enceinte en tout n'est pas un enceinte spécialisée dans un genre de message musicale. C'est une mauvaise enceinte!

Encore ne faut-il pas ergoter sur les limites -réelles- d'une biblio dans le grave. A partir du moment où l'on fait le choix d'un objet technique (pour x raisons: encombrement réduit, dimensions de la pièce d'écoute, orientation vers un système triphonique, ...), il faut nécessairement accepter les limites intrinsèques au concept même de cet objet.

Choisir entre un monospace et une berline revient à faire le même type de choix. Le critère de l'habitabilité commande le choix du monospace, mais il faut accepter les limites inhérente au concept en terme de confort de conduite, car l'ergonomie ne peut pas être la même que dans une berline.

On ne peut pas dire a priori qu'une enceinte compacte n'est pas faite pour un genre de musique qui demande beacoup de basses en argumentant sur son faible volume. Le choix de ce type d'enceinte est dicté par des considérations qui modifient l'échelle d'appréciation de leur restitution musicale (dans le cadre d'un usage stéréo pur, sans caisson).

Sinon, autant dire que les possesseurs de "compact" ne peuvent qu"écouter convenablement des chants d'enfants...
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10077
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 08 Mai 2002 17:04

Ce n'est pas le lieu ni ici ni sur la partie CD.
Sache simplement que la musique classique n'est pas une forme et que les chansons des Beatles obéïssent au contraire, bien souvent, à une forme.
La forme? Mais elle domine toutes les musiques...
J'arrête là.
Alain 8)
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 08 Mai 2002 17:06

Scytales, tu es un excellent rhétoricien!
Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 08 Mai 2002 17:10

Haskil : "la forme" : là tu joues sur le vocabulaire. Tu as très bien compris mon propos.

Dommage - j'y reviens - que tu ne souhaites pas développer, ce qui pourrait aussi amener discussion et serais de toutes façons probablement très intéressant.

A+
Dernière édition par KHOI le 08 Mai 2002 17:17, édité 1 fois.
KHOI
 
Messages: 910
Inscription: 12 Avr 2002 2:00
  • offline

Message » 08 Mai 2002 17:16

Scytales : d'acord avec toi, mais ça dépend de ton niveau d'exigence, le mien est élevé car j'ai un son précis en tête.

Plein de gens écoutent du rock sur des enceintes compactes sans problème. Moi aussi j'ai eu des compactes et j'en étais très satisfait. Ca suffit à faire passer le message musical.

Moi qui adore l'Ela, je trouve que malgré sa toute petite taille, elle communique très bien le message musical. Et pourtant : peu de basses.

Mais maintenant, j'ai besoin de "plus", et je ne parle que de moi.
Dernière édition par KHOI le 08 Mai 2002 17:21, édité 1 fois.
KHOI
 
Messages: 910
Inscription: 12 Avr 2002 2:00
  • offline

Message » 08 Mai 2002 17:20

Non je ne joue pas sur les mots : il est impossible de discuter sérieusement si l'on n'use pas du même vacabulaire.
Pris dans le sens que tu lui donnes, erroné, ce que tu affirmes est encore faux : la musique classique n'est pas intrinséquement complexe! Il y a quantité d'oeuvres qui sont simplissimes, faites avec trois fois rien, et qui sont des chefs d'oeuvres, mais pour d'autres raisons que leur degré de complexité.
Tiens, un exemple : les Gymnopédies de Satie... simples en apparence et en réalité. Chefs-d'oeuvres quand même. Contre exemple : les mazurkas de Chopin, simples en apparence, d'une complexité rythmique et harmonique diabolique... au point que qq unes sont polyrhytmiques (deux temps main droite, trois temps main gauche), modales et polytonales en même temps! Comme certaines pièces de musique populaire du reste!
Non, décidément ce n'est pas le lieu, nous sommes sur un forum dédié au son et à l'image, pas à des cours de musique qui me renvoie à une enfance déjà lointaine qu'il m'est un peu difficile, en ce moment, de faire remonter à ma mémoire.
Bien à toi,
Alain :P
Qui en plus n'a pas envie de trop polluer le site avec des discours musicologiques dont on peut se passer aisément pour AIMER la musique.
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 08 Mai 2002 17:27

Haskil : relis mon post !

"le classique est une forme intrinsèquement complexe (il faut savoir lire/écrire la musique + la structure...etc.)"

Lire et écrire la musique, c'est pour moi *déjà* de la complexité. :o

Plein de gens font de la musique (en rock/techno..etc) sans savoir porter une seule note sur une partition !

New order par exemple : ils faisaient imprimer les partoches par leur séquenceur lorsqu'ils avaient besoin de faire jouer des parties par des instruments classiques !

Cela dit je pense que l'on est vraiment hors du post initial et qu'il vaudrait mieux arrêter...

Bien à toi,
Khoi.
KHOI
 
Messages: 910
Inscription: 12 Avr 2002 2:00
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message