Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Quels sont les sacd vraiment meilleur que leur version cd

Message » 09 Nov 2004 16:58

Mon constat est tout ce qu'il y a de plus sérieux. Avant de tirer des conclusions sur le disque ou le lecteur, je vais lire cette plage sur mon DVPNS900V.

Concernant le bruit en fin de disque vous croyez qu'il y a un rapport avec ceci :

from http://www.positive-feedback.com/Issue15/best.htm


Attention Sony SCD-1 and SCD-777ES owners

There have been quite a few reports by owners of early Sony models (specifically the SCD-1 and SCD-777ES) of a loud noise or distortion being heard at the end of a selected number of newer SA-CDs, mostly of European origin but not exclusively. The problem is caused by faulty playback operation by a gap area outside of track area. There is a solution!

The following serial numbers of SCD-1/777ES made with ROM version Ver 2.40 (or less) are liable to encounter this noise problem:

SCD-1 (US) serial Nos: 800001 - 801353
SCD-1 (Euro/Asia) serial Nos: 500001 - 500739
SCD-777ES (US) serial Nos: 800001 - 801625
SCD-777ES (Euro/Asia) serial Nos: 500001 – 501366

Parts Replacement:

Old IC Chip: Ver.2.40, P/N: 8-759-663-89 (MBM29F400TC-90PF-S23)
New IC Chip: Ver.2.53, P/N: 6-706-246-01 (MBM29F400TC-90PF-S253)

Please contact your local Sony Service department to arrange for the update/repair. Note that Sony Service advise that the biggest problem they have with returned SCD-1s and SCD-777ES's is that they are not packed sufficiently enough to not sustain damage in shipping. The units are so heavy that they will go right through peanuts or bubble wrap. The original box by itself is NOT enough protection. They must be double boxed with plenty of packing to survive.




cf http://www.sa-cd.net/showthread/3146//y?page=first
steuf
 
Messages: 341
Inscription: 23 Avr 2002 16:15
Localisation: 17
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Nov 2004 16:58

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Nov 2004 17:06

Je pense qu'il est préférable de déplacer ce topic sur le forum musiques :idee:

comme diraient les informaticiens ici c'est plutot hardware et là, on est plutôt dans le software :wink:

Blounote :wink:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 09 Nov 2004 17:10

ggta a écrit:
novo a écrit:
steuf a écrit:
ggta a écrit:
steuf a écrit:
ggta a écrit:

Sinon j'ai aussi le dernier de Bjork (Medulla) qui est de la même veine niveau qualité, c'est à dire excellent. :wink:


As-tu remarqué quelque chose sur le morceau n°4 car chez moi, en SACD, elle se met à chanter la plage n°2 en superposition de la plage n°4 alors qu'il n'y a rien de tout ça sur la piste CD :o :-?


Pardon?? :o

Je viens de les réécouter et je ne comprends pas ton probleme. La plage 2 est en anglais, la plage 4 est dans une autre langue (sans doute Islandais) et je n'ai pas de supperposition des deux. Sur la 4, j'ai un coeur en arriere plan assez magnifique et la chanteuse devant eux. C'est suerbe d'ampleur. :P

A mon avis ton cd a un défaut :-?


Le plus étrange c'est que le soucis apparait seulement en SACD et ce sont bien les paroles de cette autre plage qui apparaissent après 1 minutes d'écoute des ces fameux choeurs :o .
J'ai également une sorte de bruit distordu assez fort à la fin du disque en SACD et rien en CD :o .

C'est possible des erreurs de pressage ?


Ben non, c'est pas une erreur.....

C'est juste que la couche CD est meilleur que celle SACD !

Mouarf, comme dirait mon pote disparu ! :mdr:


Tu as les paroles en anglais de la plage 2 dans les coeurs de la plage 4?

Ou il s'agit d'une critique déguisée du sacd en général?

:wink:


Pas de critique déguisée, ceux qui me connaissent, savent très bien quel est le fond de ma pensée à ce sujet !

Mais je le répète une fois encore, j'attends impatiemment celui qui me permettra d'ouir la supériorité du SACD sur un bon lecteur CD !

Je fournit même l'apéro !! :lol:

Mais çà ne se bouscule pas au portillon.....
Et les écoute réalisées avec mes compères n'ont pas été très concluantes (pour le SACD) mis à part une certaine finesse dans le rendu du haut du spectre.
Ecoutes réalisés à domicile ou dans des échoppes sympathiques.

Mais ce n'est pas le sujet.

:wink:
novo
 
Messages: 1154
Inscription: 23 Sep 2003 21:19
Localisation: Est.
  • offline

Message » 09 Nov 2004 17:16

Vi. :wink:

Est ce vraiment la faute des disques ou plus exactement celle des lecteurs de SACD ..... ? La question mérite d'être posée. :wink:
ANTIPATCH
 
Messages: 3189
Inscription: 14 Oct 2003 14:55
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 09 Nov 2004 17:38

novo a écrit:.....
Et les écoute réalisées avec mes compères n'ont pas été très concluantes (pour le SACD) mis à part une certaine finesse dans le rendu du haut du spectre.
Ecoutes réalisés à domicile ou dans des échoppes sympathiques.


C'est déjà pas mal ça non?

Ravi de lire que de plus en plus de personnes entendent malgré tout une différence avec le SACD. :wink:

C.
carlitosway
 
Messages: 659
Inscription: 24 Fév 2004 15:19
Localisation: Le plat pays
  • offline

Message » 09 Nov 2004 17:58

carlitosway a écrit:
novo a écrit:.....
Et les écoute réalisées avec mes compères n'ont pas été très concluantes (pour le SACD) mis à part une certaine finesse dans le rendu du haut du spectre.
Ecoutes réalisés à domicile ou dans des échoppes sympathiques.


C'est déjà pas mal ça non?

Ravi de lire que de plus en plus de personnes entendent malgré tout une différence avec le SACD. :wink:

C.


Ben en fait j'ai volontairement tronqué la phrase......pour ne pas faire dresser les cheveux sur la tête des afficionados du format !

Selon moi, mes oreilles et les écoutes que j'ai pu faire:
l'ensemble est trop fluet et manque nettement de matière, de corps, entre autre.....

:wink:
novo
 
Messages: 1154
Inscription: 23 Sep 2003 21:19
Localisation: Est.
  • offline

Message » 09 Nov 2004 18:07

Pour pouvoir comparer les deux technologies, il faut peut-être être sûr de comparer deux masters identiques, non ? Le cas de la couche CD compressée à mort avec clipping de partout tandis que la couche SACD est correctement masterisée, ça s'est vu.
BoraBora
 
Messages: 403
Inscription: 05 Nov 2004 10:28
  • offline

Message » 09 Nov 2004 18:44

novo a écrit:
carlitosway a écrit:
novo a écrit:.....
Et les écoute réalisées avec mes compères n'ont pas été très concluantes (pour le SACD) mis à part une certaine finesse dans le rendu du haut du spectre.
Ecoutes réalisés à domicile ou dans des échoppes sympathiques.


C'est déjà pas mal ça non?

Ravi de lire que de plus en plus de personnes entendent malgré tout une différence avec le SACD. :wink:

C.


Ben en fait j'ai volontairement tronqué la phrase......pour ne pas faire dresser les cheveux sur la tête des afficionados du format !

Selon moi, mes oreilles et les écoutes que j'ai pu faire:
l'ensemble est trop fluet et manque nettement de matière, de corps, entre autre.....

:wink:


Je partage ton point de vue sur la faiblesse de l'ecart. HiFiNews considere que l aigue est artificiel et synthetique.
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 09 Nov 2004 18:51

antonyantony a écrit:Je partage ton point de vue sur la faiblesse de l'ecart. HiFiNews considere que l aigue est artificiel et synthetique.


Je l'ai toujours su qu'HiFiNews détient toute la vérité . :mdr:
carlitosway
 
Messages: 659
Inscription: 24 Fév 2004 15:19
Localisation: Le plat pays
  • offline

Message » 10 Nov 2004 1:04

vincent128 a écrit:Suites pour violoncelle solo de Bach par Starker, réedition de MErcury Living Presence en SACD 3.0. Je trouve le timbre du violoncelle plus véridique et plus émouvant.
Pour info, la réedition en CD avait fait l'objet d'un travail soigné et est la version reprise sur la couche CD;
La version en SACD a fait l'objet à nouveau d'un travail soigné avec la participation des ingénieurs du son de la prise d'origine, elle a été faite à partir des bandes originales et d'un magnéto renové avec des têtes refaites sur mesure, travaillée en analogique et masterisée directement en DSD.


C'est exactement ça sur tous les SACD bien faits que j'ai en ma possession : plus véridique, plus émouvant.

Quant à l'aigu synthétique releve par les gens de Hifi News, ça me fait rigoler et pas qu'un peu. Il y a 35 ans au moins que je vis avec les Ballades de Chopin par Arthur Rubinstein chez RCA. Je les ai eues en LP et pas qu'un seul, en CD, deux éditions dont la dernière en 20 bits dans l'intégrale Rubinstein RCA, puis je viens de les avoir en SACD.

Et là, l'émotion qui submerge à la première écoute : un rideau tombe devant le piano, un corps sonore enfin palpable, une densité du son, des résonnances jusque là enfouies dans le sillon du microsillon ou dans les malheureux 16 bit du CD, un naturel dans les hautes fréquences, une transparence qui, pour la première fois, fait surgir un petit défaut de réglage du piano jamais entendu auparavant !

Et Lady in satin de Billie Holliday : les bruits de langues et de gorge enfin intégrées à la voix et non plus explosives comme sur le CD, l'ambiance du studio qui s'entend en grande largeur et plus à travers une porte étroite.

Et Girl from Ipanema : une image enfin tridimensionnelle, un aigu libéré, une douceur fabuleuse sur la voix de Gilberto qui est enfin si proche de ce que l'on entend de lui en direct.

Et tout : rien de synthétique, bien au contraire, tout est plus naturel, plus délié, plus fluide, avec plus de corps, plus de densité, plus de transparence, plus de tout : le CD décuplé qualitativement.

Bien sur cela s'entend particulièrement avec les enregistrements d'origine analogique et avec ceux dont le format d'origine est supérieur au 16 bits.

Ce qui est curieux, c'est que plus on est intéressé par la musique et plus on entend la supériorité du SACD et son naturel et plus on est intéressé par la hifi, et la polémique :lol: et moins on l'entend cette différence et plus on trouve l'aigu synthétique...

Tous les musiciens à qui j'en fait écouter ont entendu la différence. un copain violoniste à l'Opéra. Il n'aimait pas vibrato d'Heiftez et là, d'un coup, il dit : "enfin je comprends et j'entends la relation entre archet et main gauche ! Dis, il n'y a pas d'Oistrakh en SACD ?"

Et d'autres encore !

Tout est là Vincent : plus d'émotion car plus de transparence et de fidélité et du reste, il ne peut pas en être autrement. Et c'est pareil pour le DVD-A ! Les formats sont meilleurs, plus fins, ça ne se discute même pas.

Et inutile de venir dire, comme d'habitude : on trouve pas de SACD, il n'y en n'a pas, ça ne prendra pas. C'est pas le sujet du thread :mdr:

Ou le Norah Jones a été fait avec un master 16 bits ! :mdr:

On a bien publié des microsillons stéréphonisés artificiellement sans le dire sur la pochette ! On ne juge pas une technologie aux mensonges et erreurs qu'on lui fait subir. Les opinions d'Hifi news sont moins interessantes que celles des critiques musicaux et des musiciens qui plebiscitent le SACD ou tout nouveau format qu'ils espèrent... comme les producteurs de disques qui n'enregistrent plus en 16/44 format du CD depuis belle lurette, lui préférant des formats plus évolués dans l'attente d'un nouveau format.
Defendre le CD contre DVD-A et SACD est un combat audiophile fondé sur la lacture des CD dans des machines hors de prix. Et pour certaines revues par la tronche que leur tire sasn doute quelques annonceurs producteurs de lecteurs de CD.

Mais aucun mélomane ou musicien qui ouvre ses oreilles conclut très très vite à la supériorité sur tous les points de nouveaux formats haute définition.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 10 Nov 2004 1:07

vincent128 a écrit:Suites pour violoncelle solo de Bach par Starker, réedition de MErcury Living Presence en SACD 3.0. Je trouve le timbre du violoncelle plus véridique et plus émouvant.
Pour info, la réedition en CD avait fait l'objet d'un travail soigné et est la version reprise sur la couche CD;
La version en SACD a fait l'objet à nouveau d'un travail soigné avec la participation des ingénieurs du son de la prise d'origine, elle a été faite à partir des bandes originales et d'un magnéto renové avec des têtes refaites sur mesure, travaillée en analogique et masterisée directement en DSD.


C'est exactement ça sur tous les SACD bien faits que j'ai en ma possession : plus véridique, plus émouvant.

Quant à l'aigu synthétique releve par les gens de Hifi News, ça me fait rigoler et pas qu'un peu. Il y a 35 ans au moins que je vis avec les Ballades de Chopin par Arthur Rubinstein chez RCA. Je les ai eues en LP et pas qu'un seul, en CD, deux éditions dont la dernière en 20 bits dans l'intégrale Rubinstein RCA, puis je viens de les avoir en SACD.

Et là, l'émotion qui submerge à la première écoute : un rideau tombe devant le piano, un corps sonore enfin palpable, une densité du son, des résonnances jusque là enfouies dans le sillon du microsillon ou dans les malheureux 16 bit du CD, un naturel dans les hautes fréquences, une transparence qui, pour la première fois, fait surgir un petit défaut de réglage du piano jamais entendu auparavant !

Et Lady in satin de Billie Holliday : les bruits de langues et de gorge enfin intégrées à la voix et non plus explosives comme sur le CD, l'ambiance du studio qui s'entend en grande largeur et plus à travers une porte étroite.

Et Girl from Ipanema : une image enfin tridimensionnelle, un aigu libéré, une douceur fabuleuse sur la voix de Gilberto qui est enfin si proche de ce que l'on entend de lui en direct.

Et tout : rien de synthétique, bien au contraire, tout est plus naturel, plus délié, plus fluide, avec plus de corps, plus de densité, plus de transparence, plus de tout : le CD décuplé qualitativement.

Bien sur cela s'entend particulièrement avec les enregistrements d'origine analogique et avec ceux dont le format d'origine est supérieur au 16 bits.

Ce qui est curieux, c'est que plus on est intéressé par la musique et plus on entend la supériorité du SACD et son naturel et plus on est intéressé par la hifi, et la polémique :lol: et moins on l'entend cette différence et plus on trouve l'aigu synthétique...

Tous les musiciens à qui j'en fait écouter ont entendu la différence. un copain violoniste à l'Opéra. Il n'aimait pas vibrato d'Heiftez et là, d'un coup, il dit : "enfin je comprends et j'entends la relation entre archet et main gauche ! Dis, il n'y a pas d'Oistrakh en SACD ?"

Et d'autres encore !

Tout est là Vincent : plus d'émotion car plus de transparence et de fidélité et du reste, il ne peut pas en être autrement. Et c'est pareil pour le DVD-A ! Les formats sont meilleurs, plus fins, ça ne se discute même pas.

Et inutile de venir dire, comme d'habitude : on trouve pas de SACD, il n'y en n'a pas, ça ne prendra pas. C'est pas le sujet du thread :mdr:

Ou le Norah Jones a été fait avec un master 16 bits ! :mdr:

On a bien publié des microsillons stéréphonisés artificiellement sans le dire sur la pochette ! On ne juge pas une technologie aux mensonges et erreurs qu'on lui fait subir. Les opinions d'Hifi news sont moins interessantes que celles des critiques musicaux et des musiciens qui plebiscitent le SACD ou tout nouveau format qu'ils espèrent... comme les producteurs de disques qui n'enregistrent plus en 16/44 format du CD depuis belle lurette, lui préférant des formats plus évolués dans l'attente d'un nouveau format.
Defendre le CD contre DVD-A et SACD est un combat audiophile fondé sur la lacture des CD dans des machines hors de prix. Et pour certaines revues par la tronche que leur tire sasn doute quelques annonceurs producteurs de lecteurs de CD.

Mais un mélomane ou musicien qui ouvre ses oreilles conclut très très vite à la supériorité sur tous les points de nouveaux formats haute définition.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 11 Nov 2004 2:25

haskil a écrit:
vincent128 a écrit: Je trouve le timbre du violoncelle plus véridique et plus émouvant.




Et tout : rien de synthétique, bien au contraire, tout est plus naturel, plus délié, plus fluide, avec plus de corps, plus de densité, plus de transparence, plus de tout : le CD décuplé qualitativement.



Ce qui est curieux, c'est que plus on est intéressé par la musique et plus on entend la supériorité du SACD et son naturel et plus on est intéressé par la hifi, et la polémique :lol: et moins on l'entend cette différence et plus on trouve l'aigu synthétique...


Alain :wink:


Je suis mille fois d'accord avec de tels propos :wink:
KurtLil
 
Messages: 2264
Inscription: 24 Oct 2000 2:00
Localisation: Compiègne ou Lille j'sais plus!
  • offline

Message » 13 Nov 2004 0:40

Alors, d'autres SACD qui valent le coup d'être achetés ? Ce serait aussi sympa de lister ceux qui n'ont aucun intérêt (du genre SACD réencodés à partir d'un simple CD), pour éviter les déconvenues. Au passage, je viens de voir le dernier Andréa Boccelli sorti directement en SACD.
olicox
 
Messages: 247
Inscription: 10 Sep 2004 19:14
  • offline

Message » 13 Nov 2004 1:00

haskil a écrit:Et tout : rien de synthétique, bien au contraire, tout est plus naturel, plus délié, plus fluide, avec plus de corps, plus de densité, plus de transparence, plus de tout : le CD décuplé qualitativement.


C'est à peu près ce qu'un bon DAC upsampler à 24 bits /192Khz peut faire sur un CD.
Et là pas besoin de refaire sa discothèque :wink:

Le SACD c'est bien mais 99% des disques sortis en CD ne seront jamais édité au format précité. Et rien que de savoir que mes disques préférés ne seront jamais jamais disponibles dans ce format je prefère investir dans une amélioration perpetuelle de mon système dans ses moindres détails plûtot que dans le SACD.

_______________________________________________________________________________
logos
 
Messages: 196
Inscription: 08 Oct 2004 13:36
  • offline

Message » 13 Nov 2004 11:41

logos a écrit:
haskil a écrit:Et tout : rien de synthétique, bien au contraire, tout est plus naturel, plus délié, plus fluide, avec plus de corps, plus de densité, plus de transparence, plus de tout : le CD décuplé qualitativement.


C'est à peu près ce qu'un bon DAC upsampler à 24 bits /192Khz peut faire sur un CD.
Et là pas besoin de refaire sa discothèque :wink:

Le SACD c'est bien mais 99% des disques sortis en CD ne seront jamais édité au format précité. Et rien que de savoir que mes disques préférés ne seront jamais jamais disponibles dans ce format je prefère investir dans une amélioration perpetuelle de mon système dans ses moindres détails plûtot que dans le SACD.

_______________________________________________________________________________


Logos tu mélanges deux problèmes : la qualité d'un support et sa pérennité dans l'avenir.

Quant à "c'est à peu près ce qu'un bon Dac upsampler à 24 bits 192 peut faire avec un CD". Peux-tu dire :

1) Qu'entends tu par "à peu près" ;

2) Quel est le prix du DAC en question ;

3) Quel disques as-tu comparés pour écrire cela et dans quels lecteurs ? Titres de CD et des SACD reprenant les mêmes programmes.

ça m'intéresse pour pouvoir acheter le DAC en question, s'il est dans mes prix, car j'ai plusieurs milliers de CD et il m'intéresse de pouvoir les lire d'une façon qui soit à peu près équivalente à celle que j'obtiens en lisant un SACD.

D'avance merci,

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message