Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Questions naives au sujet du vinyle

Message » 01 Oct 2009 22:18

Bonjour à tous

Un peu plus d'un an apres mon "retour au vinyl", voici quelques questions tres basiques sur l'utilisation des disques noires, dont j'espère que les réponses objectives m'aideront à faire le point:

1- A quoi reconnait on un 33T "mal pressé" (on en parle!)

2- L'augmentation tres sensible de la distorsion sur les forte en fin de piste est elle inévitable, même sur une platine correcte, bien réglée, avec un disque en bon état?

A la suite des réponses, je vous ferai part de mes impressions apres avoir remis en service une honnête platine Dual CS5000!

Merci!

Olivier
oso
 
Messages: 1251
Inscription: 17 Juin 2003 16:23
Localisation: Nice
  • offline

Annonce

Message par Google » 01 Oct 2009 22:18

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Oct 2009 8:57

Le vinyl (plus que le cd) nécessite une grande mise au point (.....et du pognon !)
Tes questions concernent TA platine , avec TA cellule (laquelle?) , TON bras ?.....pas le vinyl au sens large .

Un vinyl mal pressé sonne mal ......... même chose pour un cd !
La distorsion en fin de piste : une cellule mal posée (alignement, force d'appui, ...) ou un bras mal monté .
fargo
 
Messages: 7624
Inscription: 15 Avr 2005 23:01
Localisation: Tolosa
  • offline

Message » 02 Oct 2009 10:20

fargo a écrit:Le vinyl (plus que le cd) nécessite une grande mise au point (.....et du pognon !)
Tes questions concernent TA platine , avec TA cellule (laquelle?) , TON bras ?.....pas le vinyl au sens large .

Un vinyl mal pressé sonne mal ......... même chose pour un cd !
La distorsion en fin de piste : une cellule mal posée (alignement, force d'appui, ...) ou un bras mal monté .



Merci Fargo. Je souhaitais partir du général car les contraintes physiques sont la: la diamant n'est parallèle aux sillons qu'en 2 points (sauf bras tangentiel), la vitesse lineaire est bien plus faible en fin de disque, avec des conséquences sur le son, etc....

Pour le pognon, je ne sais pas: les résultats sonores obtenus avec certains disques dans mon cas sont presques indiscernables de ce que j'obtiens avec le mêxme en cd, et Dieux sait que ma Platine Cd est bonne. ceci avec une mise raisonnable côté vinyle! Maintenant, est ce que le pognon paermet d'affiner la subtilité du son, ou est necessaire pour ne pas entendre les distorsions énormes sur un forté d'orchestre??

Ma platine, c'est une dual CS5000, que j'ai testé avec 2 cellules correctes (le bras est d'origine, un ortofon fabriqué pour dual): ortofon MC1 turbo, assez raide, et Super OM30, tres souple, une version haut de gamme de la cellule d'origine (diamand fine line). J'ai testé 3 réglages: bearwald, loefgren et stevenson (j'ai ainsi découvert que le gabarit fourni avec la cs5000 est un stevenson!) avec les protractors dispo sur le net. J'y ai mis du temps et du soin.....

Le bras est d'origine, sont placement est OK, et j'ai joué sur les reglages de pression et antiskating pour obtenir le meilleur compromis.

Conclusion: certains disques passent sans problèmes d'un bout à l'autre mais ils sont finalement assez rares. D''autres passent avec des d'affreuses saturations sur les forté et dans le medium qui deviennent terribles en fin de piste. Ceci est vrai aussi bien avec des disques neufs que des disques apparamment en bon état mais achetés d'occas. Le constat ne varie pas avec le type de cellule utilisé.

Par ailleurs, cette dual, si'elle n'est n'est pas l'arme absolue de la lecture analogique, n'en jouit pas moins d'une bonne réputation sonore et de fiabilité à travers le monde. ALors je sais qu'il me faudrait tester une autre platine afin de d'exclure un defaut dans la dual, mais en fonction des limites techniques de la lecture des 33T, je pose les questions!

Olivier
oso
 
Messages: 1251
Inscription: 17 Juin 2003 16:23
Localisation: Nice
  • offline

Message » 23 Avr 2010 5:59

salut,
je sais pas exactement d'ou peuvent venir les saturations dont tu parle.
Mais de mon côté j'avais des crispations dans les haut aigu (le son frisait) jusqu'à jour ou j'ai mis la somme dans une cellule plus haut de gamme. Puis là plus aucune crispation, les passages difficiles que j'assimilais à des problèmes de pressage avaient disparus !
Pour en revenir à ta question, oui le son est moins bon au centre, plusieurs 33 tours audophiles mettent moins de musique par face pour cela.
Le pire que j'ai jamais entendu c'est Incantations de Mile Oldfield. il s'était amusé à mettre le maximum possible de musique par face, puis c'est gravé jusqu'à l'étiquette, et le son est épouvantable.
Pour les problèmes de pressage : j'ai artéfacts sonores sur certains vinyles qui sont visible sur la gravure, souvent les matériau d'aujourd'hui donnent des disques qui gondolent, c'est pénible aussi, ça induit des basses fréquences.
Après il y a aussi des disques avec plus de bruit de surface que d'autres...
Bon au final quand on arrive à un certain niveau, on a un plaisir que je retrouve pas sur CD, sauf à se payer un lecteur Dcs !
sekhmet
 
Messages: 260
Inscription: 18 Avr 2008 6:32
Localisation: Montréal
  • offline

Message » 23 Avr 2010 10:04

Oui, cette accroche en fin ou début de disque peut venir du réglage mais aussi de la cellule, de la taille de son diamant plus précisément, qui va être plus ou moins tolérant à l'alignement.
Les fine lines sont justement réputés difficiles à régler, ce qui n'est pas le cas des Shybata ou des simples coniques par exemple.

Essayes d'autres alignement de cellule et testes ça à l'oreille. C'est généralement ainsi que je finis de régler.
ougo
 
Messages: 5743
Inscription: 12 Mai 2004 18:05
Localisation: Lausanne
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message