Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Robert64 et 24 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Rapport qualité prix ?

Message » 26 Sep 2017 10:06

@wakup=Je parlais des enceintes passives. Dans le cas d'enceintes actives, bien sur que le FIR est un must, avec certaines précautions à respecter, qui ne le sont pas toujours (cf étude Korhola Université d'Helsincki).Pour les audiophiles intéressés par le RQP, sujet de ce post,il y a jusqu'à présent peu d'enceintes hifi actives de qualité filtrées en FIR qui s'avèrent d'un prix raisonnable, j'espère que ca va évoluer comme ça l'a fait pour la sono. Voir p ex le prix des Dynaudio Focus XD..
De ce fait, pour des enceintes actives package FIR et un budget serré,pas d'offre alléchante à la quasi seule exception des KS Digital ADM25 ....mais enfin les choses évolueront.
maxitonic
 
Messages: 1569
Inscription: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Sep 2017 10:06

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Le "débutant" Jean Pierre Laffont

Message » 26 Sep 2017 10:10

Robert64 a écrit:J'aime la remarque du plaisantin débutant J.P. Laffont: :siffle:
"...Tant qu'ils ne sont pas en bois, tous les câbles sont de qualité..."
:lol:
A+

canaille17 a écrit:
wakup2 a écrit:
elle est bonne effectivement :lol:

bonjour
certes mais il faut etre precis,c'est un forum technique serieux,içi ..... !

"tant qu'ils ne sont pas en bois d'arbres,tous les cables sont de qualité"

:mdr:


Et canaille ! tu manques de sens de l'humour :lol:

Le "débutant" cité par Robert : Jean Pierre Laffont :thks: :thks: est un Pro du Son, une sommité mondiale du HC.

Il a construit des dizaines de Studios dans le monde entier, en particulier aux USA

maxitonic, fort loquace d'habitude, s'est bien gardé de commenter l'avis de Jean Pierre Laffont sur les "câbles en bois" :lol: :siffle:
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6562
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 26 Sep 2017 10:23

Igor, tu as oublié de préciser qui était Tomlinson Holman, que peu de gens en hifi doivent connaître mais qui est quand même le créateur du label Tomlinson Holman eXperiment nettement plus connu en Cinéma et HC à la demande d'un réalisateur inconnu du nom de Georges Lucas

Je renvoie vers sa petite page LinkedIn, qui mériterait d'être un poil plus détaillée

Et la petite liste de films sur lesquels il était directeur son...
Dernière édition par domin le 26 Sep 2017 10:24, édité 1 fois.
Membre de l'association pour l'hégémonie du Sacd multicanal

Au moins 6 mois que je ne regarde plus les PA : aurai je enfin trouvé un système qui me satisfait?
Avatar de l’utilisateur
domin
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3138
Inscription: 11 Oct 2002 10:20
Localisation: Alsace
  • online

Message » 26 Sep 2017 10:24

maxitonic a écrit:@wakup=Je parlais des enceintes passives. Dans le cas d'enceintes actives, bien sur que le FIR est un must, avec certaines précautions à respecter, qui ne le sont pas toujours (cf étude Korhola Université d'Helsincki).Pour les audiophiles intéressés par le RQP, sujet de ce post,il y a jusqu'à présent peu d'enceintes hifi actives de qualité filtrées en FIR qui s'avèrent d'un prix raisonnable, j'espère que ca va évoluer comme ça l'a fait pour la sono. Voir p ex le prix des Dynaudio Focus XD..
De ce fait, pour des enceintes actives package FIR et un budget serré,pas d'offre alléchante à la quasi seule exception des KS Digital ADM25 ....mais enfin les choses évolueront.



Comme il a été dit sur le tout premier message, la hifi aujourd'hui se paye bien trop chère..... quand on voie que dans le monde pro/sono on peu se payer des enceintes avec filtrage FIR pour moins de 1000€..... 1 HP de 10/12" avec 1 chambre de compression/pavillon ampli + proc filtrage FIR, ect..... et faut pas croire que les HP dans les enceintes hifi coûte plus chère..... c'est souvent l'inverse :mdr:
wakup2
 
Messages: 2554
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Tours
  • online

Message » 26 Sep 2017 10:38

@wakup= Tu as raison, exemple:dBtech Opéra 12, 600WRMS, FIR,: 415Euros ! Mais bon, c'est comme ça! Ca viendra pour la hifi,car les enceintes monitor pro actives de studio, nombreuses sur le marché, ne sont pas chères non plus, il ne leur manque que le remplacement du filtrage actif par du FIR.Les constructeurs ne se pressent pas..habitudes..

En attendant, pour en revenir aux conseils concernant le RQP, les enceintes passives à phase linéaire pas chères sont très rares, p ex les Vandersteen,et les actives FIR (à phase linéaire) pas chères, je ne connais que les KS ADM25.

Les amplis bons et pas chers existent, les dacs aussi, les sources aussi, j'en ai déjà parlé précédemment.

La pièce, très améliorée pour presque rien, possible (convaincre son épouse c'est 80% du coût :siffle: )

Les mesures,et corrections,si on veut et si c'est indispensable seulement, le cout est raisonnable, se faire un peu aider par un copain qui sait, c'est une bonne occasion de collaborer sans chamailleries inutiles!

Reste toutes les liaisons, oh combien importantes.mais quand on y fait attention et qu'on n'est pas snob, ça ne coute quasiment rien, sauf "l'huile de coude" ou "mouiller sa chemise".
maxitonic
 
Messages: 1569
Inscription: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 26 Sep 2017 10:52

Petit rappel en guise de préliminaire de l'homme aux 100 posts (environ 8)) sur ce seul fil

maxitonic a écrit:@Pio, Syber,Wald=

En voyant vos longs messages précédents, je ne peux m'empêcher de penser a la phrase géniale de "Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord", dit Talleyrand, à propos du protocole de partage de la Hollande et de la Belgique, =

"Quand on a raison, on n'écrit pas quarante pages".

(...).

Quant au pauvre sujet, le RQP,(seul STRA a proposé une enceinte biblio et ses mesures), je cherche désespérément vos propositions pratiques et pragmatiques, et je ne vois que nenni.Ce que je comprends car ça ne vous intéresse pas, votre seul pole d'interêt est de pratiquer le prosélitisme pour votre secte religieuse défendant des bétises avérées et réitérées ad libitum.

Je reste a disposition de ceux qui veulent échanger sur le sujet et non sur les fantasmes précédents<.


Et pour illustrer l'adhésion immédiate à la leçon de concision, en phase (wouarffff) avec le sujet :

maxitonic a écrit:

Bravo pour la quantité d'avis donnés ci-avant, la plupart en dehors du sujet RQP
.

Au sujet de la phase, je complèterai auprès de lebienheureux ce que vous avez déjà dit de façon qui m'a paru brouillonne:
Tout signal audible peut se décomposer en sinusoïdes de fréquences, en gros, comprises entre 20hz et 20khz.
Deux "sinusoïdes en phase parfaite vont débuter en faisant coincider leur "début", ou "origine" à savoir qui correspond à l'angle trigonométrique de 0°(de chacune).
Si elles ne sont pas en phase parfaite, l'une va débuter non pas à 0° mais, par exemple à 30°, ce qui veut dire qu'elle aura une avance de phase de 30° par rapport a l'autre.
A combien de TEMPS (ou de DISTANCE, sachant que le son se déplace à 340m/s) va correspondre ce décalage angulaire de phase de 30°????
Eh bien, s'agissant d'un angle trigonométrique, pour répondre à cette question il faut connaitre la fréquence ou la longueur d'onde de la sinusoide décalée de 30°.
A supposer que la sinusoide en avance d'angle de phase de 30° soit à 1000hz, la période est de 1/1000° de seconde, la longueur d'onde est donc de 340:1000=0,34m ou 34 centimètres. L'avance de phase de 30° va donc correspondre exactement à (30:360)X(1/1000de s)=0,083millisecondes ou encore une distance équivalente de (30:360)X(34)=2,83 centimètres.
Ainsi, peux tu te rendre compte que le "déphasage angulaire" est absolument équivalent , en faisant une "règle de trois" à un décalage TEMPOREL, ou encore à un décalage en distance.
Mais, attention, l'équivalence de l'angle avec le temps DEPEND DE LA FREQUENCE du signal sinusoidal dont on parle.
NOTA IMPORTANT: il n'y a aucune "annulation" à 360°, un signal déphasé de 360° n'est pas identique au signal déphasé de 0°, bien au contraire!!= il est décalé temporellement de la valeur de la période et en distance de la valeur de la longueur d'onde. Ainsi doit on parler, par exemple, de signaux décalés de 725° etc..

A quoi est du le fait que la majorité des enceintes du commerce ne respectent pas du tout la 'time coherence'?
-au jemenfoutisme total des constructeurs qui prennent les audiophiles pour des retardés, mais ça risque de ne plus durer très longtemps
-sur le plan pratique ,à la conception de l'ensemble, je n'entrerai pas dans le détail car tout intervient (fractionnement des membranes, BP des drivers,non-linéarisation des impédances des drivers, décalage inexistant du bafflage conduisant a des écarts anormaux des centres d'émission, conception des filtres Bessel Butterwoth, Linkwitz à 12,18,24db/oct,vibrations des ébénisteries, positionnement respectif des hp's, leur distance au sol....)Noter que pour les filtres PASSIFS, seuls les filtrages à 6dB/oct sont respectueux de la phase.

@wakup= ton discours est si long et si confus que j'avoue que je ne sais même plus sur quoi tu prétends ne pas être d'accord avec moi!!
En effet je tiens a ta disposition (si ça t'intéresse, ce qui m'étonnerait) toutes les mesures dont je dispose, et qui démontrent une parfaite cohérence, la possibilité de mesurer de façon simple dans un local (sous certaines conditions évidentes car basiques).
J'avoue n'avoir pas le temps de lire ta prose ganrgantuesque encyclopédique.
A te lire, tu me fais penser à cette maxime non dénuée d'un certain humour réaliste= "Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué??"


Après cet inédit détour par la phase, que Maxi n'avait plus abordé depuis la veille au soir, le sujet, le sujet... avec un sens du concret qui force l'admiration ...

maxitonic a écrit:
RETOUR AU SUJET, "RQP"
La composition d'un bon système sans gaspiller d'argent, concerne énormément de monde.
La disposition dans la salle, on est obligé d'y revenir car à l'expérience, les audiophiles négligent cet aspect au profit d'obligations sociales, ce qui est compréhensible, néanmoins il est important qu'ils comprennent que DETRUIRE toute possibilité de reproduction correcte, détruit par la même la nécessité de parler "du reste" et notamment des achats à faire..
Le choix des électroniques est très important, quoiqu'en dise ceux qui rêvent.
Le choix des enceintes nécessite de décider si l'on veut me suivre pour obtenir un système 'time coherent' ou non (chacun est libre!!)
Un logiciel tel que REPHASE permet de corriger la phase erratique du système pour la ramener à la linéarité, mais a condition d'accepter les 'side effects' du rajout d'un DSP sur le signal digital.
L'installation est extrêmement importante, même si dans le budget, et si on le veut bien, elle est d'un cout faible. CElle ci comprend toutes les alimentations électriques, leur traitement éventuel, tout le cablage pour lequel diverses précautions sont indispensables.
Penser que le cablage n'a aucun effet ni aucune importance est une pure plaisanterie indigne d'un Forum sérieux,je crois que le mieux est encore de rire quand on entend de telles bétises!! :P


Et surtout de la data en pagaille. ..

maxitonic a écrit:
(...)Je peux citer aussi des pros qui ont constaté l'évidence dont je parle. Les querelles de ce genre, ça suffit.
J'ai rappelé ma conviction par honnêteté pour éviter que trop d'audiophiles risquent de se faire enfumer par un groupe de pression,conviction qui résulte d'années et d'années de milliers de tests ou 'il n'y a pas photo', cette évidence dont je parle ne m'intéresse plus,c'est du passé et du définitif.
Si tu fais partie des rêveurs que j'évoque,c'est ta liberté, je te respecte quand même, c'est bien ton droit d'être dans l'erreur! :friend:


Tout celà serait anecdotique et canularesque si, ce sujet n'était de cette sorte torpillé depuis le début (un détour par la fonction recherche - je viens moins qu'avant - montre que ce n'est pas le premier sujet ainsi asphyxié..) :grr: .
Dernière édition par wald le 26 Sep 2017 11:20, édité 1 fois.
wald
 
Messages: 1910
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 26 Sep 2017 10:56

Pio2001 a écrit:Au passage, on a droit à une très jolie devinette géométrique.

Si on parcourt une spirale (ressort, fil de téléphone, fil de casque, pas de vis...) dans un sens, et qu'en avançant on tourne dans le sens horaire, on peut vérifier que si on parcourt la même spirale depuis l'autre côté, on tourne toujours dans le sens horaire.

Mais ce que dit Padcost est vrai aussi : si on monte un escalier en colimaçon et qu'il nous fait tourner vers la droite, alors obligatoirement, en le descendant, on va tourner vers la gauche !

Comment est-ce possible ? :idee:

C'est une énigme du même ordre que celle des miroirs qui, inexplicablement, inversent la gauche et la droite, mais pas le haut et le bas, alors qu'ils n'ont aucun moyen de faire la différence entre le sens gauche-droit et le sens haut-bas.

Quand même, cette histoire de torsadage dans le même sens ou en sens opposé, ça m'a titillé un peu et j'ai voulu regarder ce que ça donne électriquement.
Par convention, j'appelle "même sens" quand le brin aller et le brin retour sont bobinés ensemble, dans la même hélice (bobinage dit "deux fils en main")
Et sens opposé pour le contraire..
Pour travailler sur un exemple, j'ai pris le cas d'un câble de 4m, à 1m du sol, en cuivre normalisé de 2,5mm² et à 20°C. Isolant Téflon. Et non blindé.
Voilà ce que ça donne:
Torsades.jpg

A+
Dernière édition par Robert64 le 26 Sep 2017 11:00, édité 1 fois.
Robert
"Non,juste que tu es parfois gonflant de certitudes affichees sous couvert de pseudos bases scientifiques autos-proclamees.
....Tu peux jouer les pseudos vedettes dans ton cercle,grand bien te fasse...mais t'es sur blabla..."(Adpcol 8/17)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4065
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • online

Message » 26 Sep 2017 10:58

Je suis surpris qu'on puisse entendre une différence. En quarante années de métier, j'ai été confronté à des milliers d'installations et je n'ai jamais entendu et encore moins mesuré la moindre différence en 2 câbles audio. Les ingénieurs et les fabricants que j'ai côtoyé n'ont jamais rien entendu non plus.

Pour entendre un écart tonal dans un programme enregistré sans être martien, il faut un écart d'au moins 3 dB sur une largeur égale à au moins ce qui est défini comme la bande critique de l'oreille humaine. Cela représente dans la bande concernée une variation de la puissance du simple au double.
Donc, un mauvais câble serait capable de diviser la puissance par 2 (sans échauffement ?) tandis qu'un bon câble délivrerait 2 fois plus de puissance ???

On n'explique pas la différence entre 2 câbles sans connaître leurs caractéristiques.
Valeurs par mètre: résistance, inductance, capacité
Section du câble, nature du diélectrique, nombre de brins, espacement des conducteurs.

J'ai construit des dizaines de grosses consoles contenant >1km de câble chacune, installées dans des studios prestigieux et sur lesquelles sont faits les disques et les films que vous écoutez, avec du câble à 0,5 euro le mètre (comme tous mes confrères constructeurs). Personne dans la profession, y compris Tomlinson Holman lui-même se pose ce genre de question.
Sincèrement, j'aimerais comprendre un jour...


http://cinetips.com/viewtopic.php?p=9712#p9712


Maxitonic, tu peux lui expliquer.
pm57
 
Messages: 1503
Inscription: 02 Aoû 2004 16:16
Localisation: Genève
  • offline

Message » 26 Sep 2017 11:07

il peut pas, il a craqué : 1 km de câble à 0.5 euro le mêtre dans la console qui a mixé son disque préféré :ko:

HS ON : le fil donnné en référence par PM57 contient une perle d'un interlocuteur qui donne la contradiction au débutant JP LAFONT, je ne résiste pas....

Si le brin n'est pas complètement lisse les molécules électriques vont butées , être déviées , se rencontrées et s'échauffer entre elles avant de ressortir de l'autre côté , donc les caractéristiques physiques des molécules vont être modifié par rapport à ce qu'elles étaient en entrant dans le câble .Exemple : la platine envoie des infos sans se soucier du câble qu il y a derrière , le ralentissement des infos a l intérieur du câble dû aux impuretés de ce dernier va les faire s'entasser et ressortir collées les une autre ( message sonore brouillon ) alors que si elles sont transmise sur un câble parfaitement lisse elles vont glissées avec l écartement entres elles prévu ( message lisible ) . Pourquoi les câbles de transmission d'avions de chasse sont ils cryogeniser ? Peut être pour former une rétractation du matériau afin de le rendre plus serré sur lui même et donc former une surface plus lisse et moins poreuse . Je pense que l'explication sur les câbles depend plus de la physique que de simple mesure électrique .

HS OFF.
Dernière édition par wald le 26 Sep 2017 11:16, édité 1 fois.
wald
 
Messages: 1910
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 26 Sep 2017 11:09

@wald= merci de me citer à ce point, au moins 10 fois plus que ton propre apport, d'ailleurs quasi nul en contenu . Mais franchement, je ne le mérite pas!
Pourrais tu me dispenser de ton idolatrie, je n'aime pas le vedettariat.

@pm57= ton attaque d'arrière garde,faite d'un plagiat pur et simple, me laisse d'une indifférence rare.
Tu ne pourras pas empêcher que les liaisons, selon leurs caractéristiques électriques, puissent avoir une influence sur le signal musical, et si tu ne veux pas admettre cette évidence, ne t'en fais pas= on t'aime quand même, tu as bien le droit de vivre avec tes idées fausses, ça ne dérange personne, au contraire , nous te respections et t'assurons de notre bienveillance. :love: :) :bravo: :adieu:
maxitonic
 
Messages: 1569
Inscription: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 26 Sep 2017 11:14

Pour moi, le rapport qualité/prix suit une courbe exponentielle.

Au début, le fait de payer plus cher permet de gagner en qualité , mais rapidement, le gain qualitatif devient marginal et a la fin pour gagner un "pouilléme" de qualité ,il faut dépenser des fortunes .

En abscisse : le coût ( exemple en K €)
En ordonnée : la qualité ( exemple note sur 12)

Image
captain
 
Messages: 4821
Inscription: 28 Mar 2003 12:03
Localisation: Hauts de France :-)
  • online

Message » 26 Sep 2017 11:24

cette courbe est effectivement réaliste dans le sens ou dans tout les domaines c'est a peu près pareil, plus de 50.000 euros d'écart entre une 991 S et une GT3 pour des différences dans l'absolu relative, par contre pour 100.000 de moins qu'une 991 S on a un Twingo et la par contre la différence est juste monstrueuse.
Dans la hifi c'est pareil, a partir d'un moment la différence est subtile , mais l'envie de se faire plaisir, d'avoir l'objet ultime est un gros moteur d'achat
davt94
 
Messages: 1982
Inscription: 01 Déc 2011 10:46
  • offline

Le son des câbles

Message » 26 Sep 2017 11:28

pm57 a écrit:[i]Je suis surpris qu'on puisse entendre une différence. En quarante années de métier, j'ai été confronté à des milliers d'installations et je n'ai jamais entendu et encore moins mesuré la moindre différence en 2 câbles audio. Les ingénieurs et les fabricants que j'ai côtoyé n'ont jamais rien entendu non plus.


Mais :grad: pm57 tu n'as pas du côtoyer les 3 "Pros" de maxitonic, dont 2 en liste rouge

:lol:
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6562
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 26 Sep 2017 11:50

wald a écrit:il peut pas, il a craqué : 1 km de câble à 0.5 euro le mêtre dans la console qui a mixé son disque préféré :ko:

HS ON : le fil donnné en référence par PM57 contient une perle d'un interlocuteur qui donne la contradiction au débutant JP LAFONT, je ne résiste pas....

Si le brin n'est pas complètement lisse les molécules électriques vont butées , être déviées , se rencontrées et s'échauffer entre elles avant de ressortir de l'autre côté , donc les caractéristiques physiques des molécules vont être modifié par rapport à ce qu'elles étaient en entrant dans le câble .Exemple : la platine envoie des infos sans se soucier du câble qu il y a derrière , le ralentissement des infos a l intérieur du câble dû aux impuretés de ce dernier va les faire s'entasser et ressortir collées les une autre ( message sonore brouillon ) alors que si elles sont transmise sur un câble parfaitement lisse elles vont glissées avec l écartement entres elles prévu ( message lisible ) . Pourquoi les câbles de transmission d'avions de chasse sont ils cryogeniser ? Peut être pour former une rétractation du matériau afin de le rendre plus serré sur lui même et donc former une surface plus lisse et moins poreuse . Je pense que l'explication sur les câbles depend plus de la physique que de simple mesure électrique .

HS OFF.

Celui qui inventera les métaux moléculaires, sa fortune est faite, sans compter le Nobel (au minimum) :grad:
A+
Robert
"Non,juste que tu es parfois gonflant de certitudes affichees sous couvert de pseudos bases scientifiques autos-proclamees.
....Tu peux jouer les pseudos vedettes dans ton cercle,grand bien te fasse...mais t'es sur blabla..."(Adpcol 8/17)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4065
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • online

Message » 26 Sep 2017 11:52

Je repost d'abord Haskil dont je partage quasi totalement le point de vue et qui a une expérience sans commune mesure avec la mienne.

haskil a écrit:
Candide2 a écrit:Deux choses sont frappantes dans la Hi-Fi actuelle. Le rqp médiocre voire catastrophique est la première. La seconde est le développement d une culture audiophile qui nie l utilité des mesures et les risques d illusions provenant de l écoute aveugle libre (ce qui ne veut pas dire que l attitude opposée est correcte, la logique binaire ne s appliquant parfaitement bien qu en maths ou en info).
Je pense qu il y a une corrélation entre ces deux phénomènes.


Bien vu.

Juste deux ou trois choses :
IL faut d'un côté mettre l'électronique, de l'autre les enceintes... et la pièce d'écoute.

Pour l'électronique, c'est simple : les mesures disent tout de la qualité d'un appareil. Attention : les bonnes mesures, faites comme il faut et comprises comme il faut...

Analogie avec analyse de sang : tu as dans une colonne tes résultats... et dans l'autre la fourchette dans laquelle ils doivent se trouver pour que ce soit OK.

Les mesures pour un ampli, c'est pareil... sa puissance ne doit pas varier avec la charge et son taux de distorsion doit diminuer avec la diminution de la puissance de sortie et non l'inverse (si facilement atteignable). Son rapport signal/bruit doit être maximal pour une puissance de sortie minimale...

Il n'y aura aucune différence entre un taux de distorsion de 0,1% et un taux de distorsion de 0,01 %...

Le tout est donc que les mesures soient faites de façon complète et qu'elles soient bien interprétées. Ce qui fait que l'on peut parfaitement choisir un amplificateur en ne consultant que cela... Car il n'existe pas une mauvaise électronique qui soit médiocre aux mesures. Et toute électronique qui a de bonnes mesures est bonne...

Un ampli qui fait 100 watts sous 8 ohms, 200 sous 4 ohms et 400 sous 2 ohms est un amplificateur de qualité exemplaire. Surtout si son taux de distorsion varie peu avec la fréquence et avec la puissance de sortie : s'il est faible sur les 5 premiers watts, alors c'est bingo... Mais en général quand la première conditions de stabilité de puissance est respecté... le reste suit naturellement. Et un tel ampli, dans un beau boitier, simple ne vaut pas plus de 1000 euros produit industriellement avec d'excellents composants et une partie préampli ligne de grande qualité... Augmenter sa puissance n'augmentera que peu le prix... Ce qui coute dans un ampli, c'est l'alimentation secteur, le boitier et les radiateurs... Problème réglé par les amplis de classe D... dont le prix n'est pourtant pas si bas que ça... Une chose, les alimentations à découpage de qualité surclassent désormais les alimentations linéaires en terme de rapidité de réaction et de puissance... Elles diminuent le poids et bientôt elles diminueront le prix des amplis...


De nous jours, choisir une source, un dac, un ampli, des câbles pour alimenter le tout est une pure formalité... Et il n'y a pas de raisons sérieuses de mettre pour des seules raisons qualitatives sonores un grand prix dans de l'électronique...

Un PC ou un MAC ou un Linux : un DAC à 300-500 euros bien conçus, un ampli à 1000-2000 euros, des câbles ordinaires permettent d'atteindre 99 % des performances maximales théoriques... et 100 % des performances auditives pratiques...

Mais on peut se laisser tenter par plus beau !


Les enceintes ? C'est une autre paire de manches...

Evaluer la qualité objective d'une paire d'enceintes est tout à fait possible... et d'ailleurs plus on monte en gamme, je dis vraiment monter en gamme, et plus les enceintes finissent par se ressembler... car les concepteurs d'enceintes sérieux utilisent les mêmes mesures, les mêmes protocoles pour établir leur cahier des charges : courbe de réponse dans l'axe, à tel et tel degré d'angle horizontal, vertical, courbe en puissance, directivité, etc. John Dunlavy, dont parle Maxitonic, était l'un des concepteurs d'enceintes les plus respectés des 50 dernières années et il disait bien ce que dit Maxitonic... mais il disait aussi, et il avait publié un texte d'avertissement sur son site pour le clamer : les câbles d'enceintes sont des câbles électriques standard choisis en fonction de la puissance, de l'impédance des enceintes et de la distance les séparant de l'ampli. Il rejetait, comme tous les fabricants d'enceintes qui comptent, la mode des câbles spéciaux.

Mais si une électronique n'a rien à faire des vibrations, des supports, une enceinte réagit beaucoup à son environnement et les vrais problèmes commencent ! Elle réagit à son environnement... et elle sollicite l'amplificateur... si sa courbe d'impédance est torturée, descend trop bas.... elle mène la vie dure à l'ampli et cela peut dans certains cas s'entendre. D'où l'importance d'avoir les mesures, les vraies, des amplis qu'on veut acheter...

Une sublime enceinte, bien alimentée, dans une pièce qui ne lui convient pas, écoutée à une distance qui ne lui convient pas, mal placée dans la pièces qui ne lui convient pas donnera un résultat effroyablement décevant et médiocre... quand une enceinte plus modeste, mais bien étudiée, sonnera splendidement dans les même conditions...

Pour en revenir au début : la mode des amplis Ugine-Kuhlman comme le disait un pro qui fréquentait le forum autrefois, dont le boitier en aluminium premier choix coute 3 fois le prix de ce qu'il contient, la mode des enceintes dont le coffret coute 4 fois le prix des HP, pour se différencier des autres marques, et sans que le luxe du coffret apporte quoi que se soit à la qualité d'écoute... ont fait déraper les prix... de façon incontestable...

Dans une JBL de la grande époque : les HP de grave, de bas médium, les chambres de compression coutaient 3 fois plus que la caisse... Dans une grande Utopia ou une BW 800 dont la qualité n'est pas en cause, pour le coup, et bien que les deux enceintes ne soient pas comparables en tarif, le prix de la caisse écrase celui des HP et des filtres qu'elle contient... et vaut objectivement son prix : la menuiserie finie d'une grande Utopia, conçue et fabriquée par Guy HF (boite rachetée depuis par Focal) est vraiment un objet digne d'admiration comme l'est celle d'un BW 800... mais si l'Utopia marcherait tout aussi bien dans une caisse genre grande Dunlavy... la BW marcherait mieux sans sa boule... dans une caisse normale... mais c'est une autre histoire... Mais son prix diminuerait de la moitié... celle de l'Utopia de plus de la moitié... mais leur impact visuel et commercial ne serait pas le même. Tout comme les Magico couteraient trois fois moins cher dans une caisse en bois plutôt que dans une caisse en alu... mais du coup... 80 % de la démarche ésthéticoè-commerciale du fabricant s'effondrerait... avec la banalisation de son produit...

C'est compliqué : car une grande Utopia vaut beaucoup plus son prix... qu'une alimentation secteur NAIM ou qu'une enceinte Audio Note... moins chers...


C'est pourquoi je crois que la courbe ci-dessus est plus séduisante que juste. Elle est valable dans ses grandes lignes pour bien des techniques mais laisserait croire néanmoins que, s'il faut mettre un prix de plus en plus élevé pour obtenir une amélioration qualitative de plus en plus faibles, on obtiendrait - il n'empêche - une amélioration qualitative ; comme elle laisse croire qu'il existerait une relation nécessaire entre augmentation du prix et amélioration de la qualité.

Haskil nous montre que c'est inexact.

Un appareil électronique notamment ne progresse plus qualitativement passé un certain seuil. Il peut avoir d'autres qualités, de présentation, de fiabilité, d'évolutivité, de tenue de la performance dans des spécifications d'utilisation plus large que l'utilisation moyenne, mais il ne progresse plus qualitativement.

Un câble ne justifierait aucune courbe de cette nature : voir les observations de Jean-Pierre Lafont sur sa méthodologie de choix des câbles (en l'occurrence pour des applications professionnelles beaucoup plus contraignantes que dans le milieu domestique), pour en arriver à des câbles à 0,50 € le mètre.

Même pour les enceintes, dont nous admettons tous les différences qualitatives, je ne vois pas que l'on puisse corréler, avec l'évidence que cette courbe prétend illustrer, le prix et la qualité. C'est autrement plus complexe.

En outre, si - par exemple en photo - , on peut grosso modo (très grosso modo) observer des courbes de cette nature, c'est aussi qu'il n'y existe pas ou quasi pas de discours ésotérique ou anti-technique, voire anti-scientifique, et que les matériels n'ont pas connu l'incroyable inflation qui touche spécifiquement le matériel dit audiophile (on peut aujourd'hui photographier avec qualité pour un prix moindre qu'il y a 40 ans). La photo reste le domaine de constructeurs sérieux et très industrialisés, sans que soit jamais apparue la multitude de petits assembleurs sans valeur ajoutée qui marque l'audiophilie depuis une trentaine d'années. Quand on regarde une optique à 20 000 € (ça existe mais c'est beaucoup plus rare qu'un ampli à 20 000 €) et qu'on a vu de ses yeux la qualité d'exécution chez le constructeur, au moins on en comprend le prix en petite série. Alors que la plupart des amplis à 20.000 €...
Dernière édition par wald le 26 Sep 2017 12:01, édité 2 fois.
wald
 
Messages: 1910
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message