Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Re: Se rapprocher du réalisme sonore

Message » 25 Sep 2013 19:41

drew a écrit:1. Les hypothèses de départ
On considérera que l'enregistrement sera fait avec le maximum de savoir faire actuel dans un studio ou auditorium.
Les spécialistes de la prise de son pourront proposer ce qui se fait de mieux.

2. Comment ?
Lister les éléments du système et de la pièce d'écoute en y mettant des priorités d'importance, cela définira un cahier des charges

3. Quelles technologies
Lister les technologies du marché qui pourraient y répondre

4. Quels budgets?
Fixer trois budgets

5. Quels appareils ?
et placer les appareils dans chacun de ces budgets

6. Quel résultat
suivant les fréquences audibles, classer les types de musiques qui seront non filtrées ou risquant d'être polluées par le système
:zen:


Je commence à voir pas mal d'avis sur les thèmes 1, 2, 3 et 6.

Maintenant pour souligner la question souvent posée qu'entendons nous par "réalisme sonore"?
Je trouve que les témoignages définissent très bien les limites de la HIgh FIdelity actuelle, un enregistrement de violon ou d'une soprano donnera à orienter certains choix, qui ne pourront concorder avec une écoute live d'un concert classique dans une église gothique où l'auditeur voudra "entendre les échos" de l'acoustique du lieu.

Mais c'est exactement le sujet posé, c'est à dire voir quelles limites on atteint, quel type d'enregistrement peut on associer avec le système audio, et quel système audio par rapport à l'acoustique du lieu d'écoute et donc dans quelle classe de budget ... :thks:
drew
 
Messages: 707
Inscription: 06 Oct 2010 17:31
Localisation: Yvelines (78)
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Sep 2013 19:41

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Sep 2013 21:37

Pio2001 a écrit:
wuwei a écrit:
Pio2001 a écrit:En poussant la métaphore visuelle, je dirais que le tableau peut avoir un réalisme photographique. La dynamique et le niveau sonore seraient un peu comme la luminosité maximale disponible lorsqu'on illumine le tableau. Et la limitation à la stéréo à deux canaux serait un peu comme la limitation à une image en deux dimensions et encadrée.


Ce n'est pas les propos de ceux qui ont assisté aux démos de Cabasse, peut être était elles faites en pleine air ce qui change la donne.
Bonne journée.


Je n'ai jamais assisté à des démos de ce genre. Leur réussite est peut-être liée au fait que, les musiciens jouant exactement dans la même acoustique que les enceintes, cela évacue d'un seul coup un grand nombre de problèmes liés à la reproduction de l'ambiance sonore.
Que se serait-il passé si on avait ensuite joué le même enregistrement dans un auditorium et non dans un salon de hifi ?
Aurait-on eu l'impression que les musiciens sont là, dans l'auditorium ? Ou aurait-on eu au contraire l'impression d'être transporté de nouveau dans le lieu de la démonstration originale, avec toute l'ambiance sonore associée ?

Impossible à dire pour moi. D'un côté, pour cette démonstration, l'enregistrement a dû être réalisé dans une acoustique complètement neutre, afin que violons et enceintes produisent exactement le même son. On devrait donc, avec cet enregistrement, toujours avoir l'impression que les musiciens sont devant nous.
D'un autre côté, comment le lieu de la démo était-il agencé ? Si la salle était vaste et très haute de plafond, comme dans un hall d'exposition, cela a pu arranger les choses en évitant les réflexions sur des parois proches, qui auraient trahi les différences de directivité entre les instruments et les haut-parleurs. Dans ce cas, l'enregistrement, joué dans une salle ordinaire, pourrait sonner de façon peu naturelle.

Il faudrait plus d'information pour pouvoir juger. N'oublions pas qu'il s'agit d'une démonstration, et non d'une étude. Tout est arrangé à l'avance pour que cela marche le mieux possible. Cela fait réfléchir, mais cela ne nous apprend rien de certain.
Edison avait fait exactement la même chose avec le phonographe, et les témoignages avaient été exactement les mêmes ! Il paraît qu'Edison choisssait pour ses démos les chanteuses sur un critère sévère : elle devaient être capable d'imiter à la perfection le son du phonographe !


Les publicités des revues publiées autour de la guerre de 1914 proposaient de grandes pages de publicité (dans l'Illustration notamment) ou Pathé vantait la qualité de ses grands phonoographes à pavillon en terme de réalisme sonore... les réclames citaient les nombreuses démonstrations publiques faites derrière un rideau qui n'avaient pas permis de différencier un célèbre chanteur de l'opéra chantant en direct du même air enregistré par lui -même quelques instants auparavant dans la même salle de démonstration...

Caruso chez vous !
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 25 Sep 2013 22:58

Encore un coup de la fée verte..interdite un an plus tard.. :-?
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 25 Sep 2013 23:34

wuwei a écrit:Encore un coup de la fée verte..interdite un an plus tard.. :-?


Pas le moins du monde. Ce genre de démonstration était très couru et le public ne faisait pas la différence...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 26 Sep 2013 8:51

Le daim a écrit:(...) pour moi, la véritable réalité, c'est l'oeuvre musicale dont les sons ne sont que le vecteur. Cordialement Olivier


Soit mais à mon sens, c'est là une pure vue de l'esprit.

Je me trompe peut-être, mais c'est une approche très intellectualisante ?

En outre par "crédibilité", je ne comprends pas "confort d'écoute", pas du tout. Une trompette "crédible", dans le cadre de sa reproduction fidèle, n'est pas confortable par exemple (selon le type de musique).

L'autre exemple qui me vient immédiatement en tête se sont les caisses claires, dans les fanfares par exemple. Il y a une puissance acoustique, une rapidité, que je n'ai jamais entendu reproduite à 100% avec aucun système. Qui plus est dans des locaux domestiques.

Le local est la vraie limitation à ce "réalisme" (ou cette "crédibilité") recherché amha.

Enfin, toujours selon mon expérience, un point de repère intéressant en terme de "crédibilité" (croire ou pas à ce que l'on entend ; je préfère cela à "réalisme" car, dans le cadre de l'audio dite "Haute-Fidélité" je n'arrive toujours pas à le définir) se sont les voix. Incontournable. Et en particulier les voix lyriques. Car les timbres sont très caractérisés, les écarts dynamiques très importants, les tessitures parfois très étendues : là le système est mis à contribution.

Ce ne sont que des avis.

David :wink:
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 26 Sep 2013 15:26

Pio2001 a écrit:Des années après l'avoir acheté, je n'ai toujours pas fini de lire le livre de Floyd Toole sur la question (Sound Reproduction), mais il aborde des points essentiels pour la question de la fidélité.
En particulier, il y a un point limitant dont on n'a pas parlé, c'est la stéréophonie à deux canaux. C'est une technique qui interdit dès le départ une fidélité complète à l'original !


A voir...en fonction des exigences de l'auditeur...

A noter une énorme différence dans la perception du relief sonore si la prise de son est réalisée en Stéréophonie de Phase ( 2 micros) vis à vis d'une prise de son multimicros.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6745
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Re:

Message » 26 Sep 2013 16:07

Igor Kirkwood a écrit:
Pio2001 a écrit:Des années après l'avoir acheté, je n'ai toujours pas fini de lire le livre de Floyd Toole sur la question (Sound Reproduction), mais il aborde des points essentiels pour la question de la fidélité.
En particulier, il y a un point limitant dont on n'a pas parlé, c'est la stéréophonie à deux canaux. C'est une technique qui interdit dès le départ une fidélité complète à l'original !


A voir...en fonction des exigences de l'auditeur...


Il n'y aura jamais de réalisme concernant l'acoustique de la prise de son en deux canaux.
dinococus
 
Messages: 3000
Inscription: 22 Déc 2012 18:31
  • offline

Message » 26 Sep 2013 16:14

Deux canaux.............deux oreilles.........au cerveau de faire le boulot !!!!!!!!!!!!
en vrac : BW802 N..... drive : MBL 1621....DAC : Nagra hd....préamp :Cello Chorale...Ampli : Viola Bravo II, conditionneur : Gigawatt PC 4, cablage secteur : Gigawatt, cablage modulation : Vovox Fortis et/ou Furutech evo II.
Pascal.G
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 449
Inscription: 10 Avr 2010 17:02
  • offline

Message » 26 Sep 2013 16:23

dinococus a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:
Pio2001 a écrit:Des années après l'avoir acheté, je n'ai toujours pas fini de lire le livre de Floyd Toole sur la question (Sound Reproduction), mais il aborde des points essentiels pour la question de la fidélité.
En particulier, il y a un point limitant dont on n'a pas parlé, c'est la stéréophonie à deux canaux. C'est une technique qui interdit dès le départ une fidélité complète à l'original !


A voir...en fonction des exigences de l'auditeur...


Il n'y aura jamais de réalisme concernant l'acoustique de la prise de son en deux canaux.


Dès 1930, des expériences ont montré qu'il fallait au minimum 3 canaux, frontaux, pour avoir un réalisme volumétrique crédible (recréation de la profondeur).

L'idée n'a pas été retenue par rapport à des impératifs commerciaux. Mais c'est de la que viennent les fameux enregistrements RCA en 3 canaux des années 50/60. Désormais complets en SACD et fichiers multicanaux.

ceci dit, chez Bphil pour ne pas le citer, j'ai entendu en 2 canaux des prises de son avec une sensation de volume sidérante. Réaliste ? je ne sais pas, mais sidérante, oui. Vraiment l'impression que le mur arrière n'existait plus.

David :wink:
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 26 Sep 2013 16:33

dinococus a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:
Pio2001 a écrit:Des années après l'avoir acheté, je n'ai toujours pas fini de lire le livre de Floyd Toole sur la question (Sound Reproduction), mais il aborde des points essentiels pour la question de la fidélité.
En particulier, il y a un point limitant dont on n'a pas parlé, c'est la stéréophonie à deux canaux. C'est une technique qui interdit dès le départ une fidélité complète à l'original !


A voir...en fonction des exigences de l'auditeur...


Il n'y aura jamais de réalisme concernant l'acoustique de la prise de son en deux canaux.


Un facteur limitant est en effet la qualité de l'installation d'écoute. :idee:

DaveStarWalker a écrit:
ceci dit, chez Bphil pour ne pas le citer, j'ai entendu en 2 canaux des prises de son avec une sensation de volume sidérante. Réaliste ? je ne sais pas, mais sidérante, oui. Vraiment l'impression que le mur arrière n'existait plus.

David :wink:


Et oui David la chaine Hi Fi de BPhill est réellement exceptionnelle :D .....
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6745
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 26 Sep 2013 16:38

Igor Kirkwood a écrit:
dinococus a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:
Pio2001 a écrit:Des années après l'avoir acheté, je n'ai toujours pas fini de lire le livre de Floyd Toole sur la question (Sound Reproduction), mais il aborde des points essentiels pour la question de la fidélité.
En particulier, il y a un point limitant dont on n'a pas parlé, c'est la stéréophonie à deux canaux. C'est une technique qui interdit dès le départ une fidélité complète à l'original !


A voir...en fonction des exigences de l'auditeur...


Il n'y aura jamais de réalisme concernant l'acoustique de la prise de son en deux canaux.


Un facteur limitant est en effet la qualité de l'installation d'écoute. :idee:


Je n'associe pas crédibilité et réalisme.

Des sons qui viennent de l'arriére lors de la prise de son, les mêmes sons - non déformés par le jeux réflexion/diffusion - doivent venir de l'arrière lors de la reproduction.
dinococus
 
Messages: 3000
Inscription: 22 Déc 2012 18:31
  • offline

Via crucis Lourmarin

Message » 26 Sep 2013 16:43

Igor,

Vous avez enrgistré la Via Crucis paru chez Mirare dans le temple de Lourmarin. J'ai assisté à pas mal de concert dans ce lieu mais à salle pleine.
Je n'ai jamais entendu une oeuvre jouée dans ce temple vide.

Comment puis-je savoir que la reproduction de votre prise de son sur mon système est réaliste ?
dinococus
 
Messages: 3000
Inscription: 22 Déc 2012 18:31
  • offline

Message » 26 Sep 2013 16:45

dinococus a écrit:
Je n'associe pas crédibilité et réalisme.


Oui, ce sont deux choses différentes.

Pour ma part, je soutiens qu'une chaîne puisse être "crédible" (par rapport à l'auditeur et aux sensations qu'elle va provoquer), mais pas "réaliste" (par rapport à quoi ??).

Et oui, les 2 canaux sont un facteur très limitant, qui quasiment de facto excluent la notion de "réalisme"... mais pas de "crédibilité" quant à ce que l'on entend.

David :wink:
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 26 Sep 2013 16:46

dinococus a écrit:Igor,

Vous avez enrgistré la Via Crucis paru chez Mirare dans le temple de Lourmarin. J'ai assisté à pas mal de concert dans ce lieu mais à salle pleine.
Je n'ai jamais entendu une oeuvre jouée dans ce temple vide.

Comment puis-je savoir que la reproduction de votre prise de son sur mon système est réaliste ?


Une illustration parmi d'autres de ce que je viens d'écrire :D

David :wink:
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Via crucis Lourmarin

Message » 26 Sep 2013 18:24

DaveStarWalker a écrit:
dinococus a écrit:Igor,

Vous avez enrgistré la Via Crucis paru chez Mirare dans le temple de Lourmarin. J'ai assisté à pas mal de concert dans ce lieu mais à salle pleine.
Je n'ai jamais entendu une oeuvre jouée dans ce temple vide.

Comment puis-je savoir que la reproduction de votre prise de son sur mon système est réaliste ?


Une illustration parmi d'autres de ce que je viens d'écrire :D

David :wink:


Il se trouve que j'ai aussi enregistré les concerts avec le public ( bande de travail pour les musiciens).
L'acoustique alors bien plus mate a nécessité que les micros soient placés plus loin.
La réverbération du temple de Lourmarin vide est bien plus belle :D , mais l'écoute seulement valable pour les premiers rangs :(
Pour l'écoute temple vide, il faut assister.... à l'enregistrement :idee: .
A noter que la super écoute en concert n'est alors possible que pour quelques personnes idéalement placées.
Il est certain que l'Ingénieur du Son, le Directeur Artistique... ont une écoute privilégiée, qui leur permet de juger, a postériori, le niveau de conformité d'une chaine HiFi avec le son original.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6745
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message