Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Re: Se rapprocher du réalisme sonore

Message » 22 Sep 2013 10:02

Il est curieux de voir combien le réalisme sonore s'accommode du ressentis de chaque personne en fonction de la mise en avant des préférences du moment qui sont des défauts pour les uns et des qualités pour les autres.
Georges Cabasse ne considérait pas les compressions associés à un pavillon comme des hauts parleurs haute fidélité.
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Annonce

Message par Google » 22 Sep 2013 10:02

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 22 Sep 2013 10:11

wuwei a écrit:Il est curieux de voir combien le réalisme sonore s'accommode du ressentis de chaque personne en fonction de la mise en avant des préférences du moment qui sont des défauts pour les uns et des qualités pour les autres.
Georges Cabasse ne considérait pas les compressions associés à un pavillon comme des hauts parleurs haute fidélité.


Bonjour Wuwei

Si vous relisez le début du topic, on voit qu'on abordera diverses technologies donc qui auront chacune leurs avantages et inconvénients

Maintenant faire allusion à Georges Cabasse n'apporte rien, quel est votre système ou votre expérience de mise en oeuvre, vos échecs, vos réussites et donc ce que vous voulez nous faire écouter par la même occasion...
drew
 
Messages: 707
Inscription: 06 Oct 2010 17:31
Localisation: Yvelines (78)
  • offline

Message » 22 Sep 2013 10:16

wuwei a écrit:Il est curieux de voir combien le réalisme sonore s'accommode du ressentis de chaque personne en fonction de la mise en avant des préférences du moment qui sont des défauts pour les uns et des qualités pour les autres.
Georges Cabasse ne considérait pas les compressions associés à un pavillon comme des hauts parleurs haute fidélité.


Il n'est pas le seul... encore aujourd'hui. le grand professionnel qui s'affiche ne peut que dire en creux que ce qu'il fait est le mieux... et cela se fait en débinant les solutions adoptées par les autres pour n'avoir pas à dire ouvertement : je suis le meilleur.

Car les meilleures enceintes hifi de Cabasse n'ont jamais montré leur supériorité sur les meilleures enceintes à pavillon et chambre de compression de la concurrence...

Aujourd'hui, c'est souvent par manque de connaissance de ce que font les autres : le regretté Jean Marie Reynaud s'est un jour retrouvé sur France Culture face à un professionnel de la sonorisation qui a gentiment mais fermement dit ce qu'il fallait dire sur le sujet : JMR ignorait tout simplement tout ce qui avait été fait depuis qu'il s'était forgé une opinion sur la "sono"... 40 ou 50 ans plus tôt... Et il a été surpris d'apprendre certaines choses dont il ne se doutait pas pour avoir assisté à des concerts sonorisés à l'insu de son plein gré... (genre le clavecin sonorisé dans la fosse d'un opéra pour qu'on l'entende... et personne n'entend qu'il est sonorisé puisque personne ne voit : on en revient toujours à la même chose...)
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 22 Sep 2013 10:25

Rif hi-fi a écrit:
dominax a écrit:pour avoir écouté deux grand infraplanar qui sont déja énorme dans 18mètre carré, je peu dire que c'est encore assez logeable
et que le grave est top pas compact,, excellent

Qu'est-ce que tu proposes comme enceinte dans une pièce de 20 m2, avec un grâve "pas compact" ?


Justement, il faudra que l'on arrive à se cadrer un peu , et à proposer une liste ( qui ne sera jamais exhaustive) de modèle pour lesquels tu arrives à un excellent résultat partout :thks:
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 22 Sep 2013 10:32

Messian a écrit:Toujours en regard de la notion de réalisme, celle du SPL atteignable sans écrêtage.
Pour avoir l'impression de vrai, il faut avoir un niveau sonore proche de la réalité, et là, on obtient avec certains matériels (enceintes et amplis) parfois quelques belles déconvenues...



Oui, c'est aussi ce que je disais dans mon mini cahier des charges une page avant:
"- capacité en niveau spl >110 db à 1M ( que ce soit par le rendement et/ou la puissance admissible)"

Le but n'étant pas obligatoirement d'utiliser constament la capacité en niveau , mais d'avoir une réserve de dynamique et aussi une distorsion relativement faible.
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 22 Sep 2013 10:53

Messian a écrit:
dominax a écrit:c'est un peu une réalité, et pour avoir écouté deux grand infraplanar qui sont déja énorme dans 18mètre carré, je peu dire que c'est encore assez logeable
et que le grave est top pas compact,, excellent

la seul chose , c'est le prix, c'est chère quand même, mais vaux mieux sa que des wilson audio sasha en terme de grave sa les envoie au tapis direct, après on va me dire mais ou mais sa fait que le grave, , le budget restant permet de faire quand même de très très belle chose pour le médium et l'aigu

j'ai des ides concernant les infrapalnar, notement l'intégration dans une enceinte, on pourrait se servir d'un des coté d'une colonne pour faire un un grand hp de grave rectangulaire, basé sur le même principe que l'infra planar ls150, pour une vrais colonne haut de gamme, à voir
:wink:


2 LS150, c'est quand même 2,5 mètres de largeur. Dans une salle de 18 m2, cela semble quand même difficilement logeable. Je dirais même que c'est un peu absurde car un seul serait à mon avis tout aussi efficace dans ce volume.
Pour le haut du spectre, je pense que des panneaux seraient effectivement un complèment idéal, un Magnépan 20.7, ou un gros Soundlab... voire des pavillons AvantGarde, qui rendraient finalement le coût de ces subs assez démocratique compte tenu du budget nécessaire chez cette marque pour un set de 6 modules de grave (basshorn), qui fonctionnent aussi pas mal, il faut le reconnaître. Mais bon, on est en train de parler de systèmes qui ne sont pas faits pour tenir dans 18 m2...


pas fait pour 18m2 spécialement mais tout à fait logeable et utilisable, dedans pour avoir entendu le résultat avec une égalisation, (le fameux 70hz qui posait des problèmes), qui était plus que loin d'être mauvais

les enceinte qui font un vrais bon grave elle sont pas compact, les 4435 à noir ce n'est pas un petit gabarit même si c'est en version vertical, mais vu qu'on peu les coller au mur, sa pose beaucoup moins de souci de place prise au sol qu'on ne l'imagine par rapport à d'autre d'autre enceintes avec évent arrière qu'il faut éloigner du mire ect...
:wink:
dominax
 
Messages: 5458
Inscription: 09 Mai 2010 16:50
  • offline

Message » 22 Sep 2013 10:56

drew a écrit:
wuwei a écrit:Il est curieux de voir combien le réalisme sonore s'accommode du ressentis de chaque personne en fonction de la mise en avant des préférences du moment qui sont des défauts pour les uns et des qualités pour les autres.
Georges Cabasse ne considérait pas les compressions associés à un pavillon comme des hauts parleurs haute fidélité.


Bonjour Wuwei

Si vous relisez le début du topic, on voit qu'on abordera diverses technologies donc qui auront chacune leurs avantages et inconvénients

Maintenant faire allusion à Georges Cabasse n'apporte rien, quel est votre système ou votre expérience de mise en oeuvre, vos échecs, vos réussites et donc ce que vous voulez nous faire écouter par la même occasion...

L'allusion de Wuwei à propos de G. Cabasse est au contraire d'un grand intérêt, car elle permet de mettre le doigt sur un aspect important de la reproduction réaliste, aspect qui n'a pas été évoqué jusqu'à présent.

Le reproche qui était fait par Cabasse aux pavillons, pavillons qui ont malgré tout été utilisés par la marque sur certains modèles destinés à la sonorisation professionnelle, visait surtout leurs caractéristiques de directivité. Pour Cabasse, l'écoute HIFI, n'etait pas perçue comme une écoute égoïste. Il souhaitait que ces modèles, une fois correctement installés, puissent offrir une zone de diffusion optimale la plus large possible, ce qui dans son esprit excluait des techniques mobilisables, les pavillons, trop directifs.

P. Muller, si j'en juge par les messages qu'il a postés ici même sur ce forum, défend une conception très voisine. Il fait valoir, à raison, que la notion de sweet spot, n'existe pas dans la réalité. Il défend un type d'écoute que l'on pourrait qualifier de " perspectiviste ", une écoute qui autoriserait l'auditeur à bouger au sein même de l'espace de diffusion sonore afin de se rapprocher de tel ou tel musicien ou groupe de musiciens. On comprend ainsi son attachement au multicanal frontal, qui peut permettre, dans une certaine mesure, cette approche, à la condition bien entendu, comme sait le faire PM, de maitriser le sujet dès la prise de son.
Dernière édition par holggerson le 22 Sep 2013 14:25, édité 1 fois.
holggerson
 
Messages: 1020
Inscription: 11 Nov 2008 15:34
Localisation: Île-de-France & Rhône-Alpes
  • offline

Message » 22 Sep 2013 11:30

C'est ce qui a fait militer pas mal de monde finalement vers des systèmes plus bas rendement compte tenu des problèmes de réponse hors axe et du détimbrage de certains pavillons à partir d'un certain niveau sonore.
Faut-il écarter ces systèmes pour autant ? Je ne pense pas pour ma part qu'ils ne puissent pas constituer une voie intéressante vers une restitution sonore réaliste. Mais ils sont très délicats à mettre en oeuvre, ça oui !
Je reproche aussi à pas mal de ne pas avoir une profondeur de champ terrible. Mais ça dépend encore du positionnement dans la salle pour les enceintes et de celle de l'auditeur par rapport au sweet spot...
Messian
 
Messages: 808
Inscription: 06 Déc 2012 16:00
  • offline

Message » 22 Sep 2013 11:56

Messian a écrit:C'est ce qui a fait militer pas mal de monde finalement vers des systèmes plus bas rendement compte tenu des problèmes de réponse hors axe et du détimbrage de certains pavillons à partir d'un certain niveau sonore.
Faut-il écarter ces systèmes pour autant ? Je ne pense pas pour ma part qu'ils ne puissent pas constituer une voie intéressante vers une restitution sonore réaliste. Mais ils sont très délicats à mettre en oeuvre, ça oui !
Je reproche aussi à pas mal de ne pas avoir une profondeur de champ terrible. Mais ça dépend encore du positionnement dans la salle pour les enceintes et de celle de l'auditeur par rapport au sweet spot...


ça dépend surtout de la mise en phase ;)

si celle ci est bien faite, la scène sonore peut être tout à fait aussi profonde qu'avec des enceintes classiques.
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 22 Sep 2013 12:05

Se rapprocher du réaliste sonore :wtf: :hehe:

Se rapprocher du réalisme sonore :

- A la façon audiophile ?
- A la façon acoustique ?
dinococus
 
Messages: 3000
Inscription: 22 Déc 2012 18:31
  • offline

Message » 22 Sep 2013 12:12

Oui aussi, j'avais oublié de le préciser également. Mais je pensais aux gros systèmes à gros pavillons, type Avantgarde Trio, dont on penserait que la mise en phase des différents pavillons est très bien faite, et finalement l'intégration difficile dans certains locals fait que ce n'est pas si cohérent que ça au demeurant... Mais quand l'installation est réglée, cela peut être magnifique.
Messian
 
Messages: 808
Inscription: 06 Déc 2012 16:00
  • offline

Message » 22 Sep 2013 12:15

dinococus a écrit:Se rapprocher du réaliste sonore :wtf: :hehe:

Se rapprocher du réalisme sonore :

- A la façon audiophile ?
- A la façon acoustique ?


J'avoue ne pas comprendre ton questionnement... C'est quoi la façon audiophile, c'est quoi la façon acoustique...
J'ai encore l'impression qu'audiophile va être utilisé ici comme un qualificatif péjoratif...
Messian
 
Messages: 808
Inscription: 06 Déc 2012 16:00
  • offline

Message » 22 Sep 2013 12:52

dinococus a écrit:Se rapprocher du réaliste sonore :wtf: :hehe:

Se rapprocher du réalisme sonore :

- A la façon audiophile ?
- A la façon acoustique ?


Ce serait bien d'éviter de démarrer les investigations avec ce clivage.
Si pour une fois au lieu d'opposer , on pouvait rapprocher les idées ce serait plutôt intéressant :thks:
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 22 Sep 2013 12:58

dinococus a écrit:Se rapprocher du réaliste sonore :wtf: :hehe:

Se rapprocher du réalisme sonore :

- A la façon audiophile ?
- A la façon acoustique ?


Oui, Noir a raison : pas de trollage SVP ?

Il n'y a qu'une façon de s'en approcher et elle est contenue dans la question posée : réalisme.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 22 Sep 2013 15:02

drew a écrit:
wuwei a écrit:Il est curieux de voir combien le réalisme sonore s'accommode du ressentis de chaque personne en fonction de la mise en avant des préférences du moment qui sont des défauts pour les uns et des qualités pour les autres.
Georges Cabasse ne considérait pas les compressions associés à un pavillon comme des hauts parleurs haute fidélité.


Bonjour Wuwei

Si vous relisez le début du topic, on voit qu'on abordera diverses technologies donc qui auront chacune leurs avantages et inconvénients

Maintenant faire allusion à Georges Cabasse n'apporte rien, quel est votre système ou votre expérience de mise en oeuvre, vos échecs, vos réussites et donc ce que vous voulez nous faire écouter par la même occasion...


Bonjour Drew

Je réponds vite fait car je profite du soleil pour récolter les derniers légumes du jardin et faire quelques bricolages avant l'hivernage qui va être très rude.
Justement les principes de haute fidélité a la maison de Georges Cabasses sont restés valables et apportent un éclairage objectif. Philippe Muller ici même nous en a donné quelques pistes à suivre.
Concernant mes expériences j'en suis arrivé à me dire que le plus important est la haute fidélité que l'on écouterait a un niveau sonore plaisant donnant l'illusion de tout entendre afin de pouvoir se focaliser et profiter d'un interprète.
Lors d'un concert si c'est possible..Je fais de même en choisissant la place la plus satisfaisantes...donc la bonne distance qui fixe un niveau sonore agréable.
J'ai plusieurs systèmes audio dont tu peux en fouillant dans mon profil retrouver la trace.
@Haskil , Cabasse proposait aussi des hp a compression et pavillons. pour le reste ce n'était pas un fan dans ce que Philippe nous as dit, lui non plus il me semble.
J'ai entendu de gros systèmes pavillonés chez des amateurs de haut rendement et c'était vraiment extraordinaire en terme de véracité sonore à niveau réaliste.
Sauf que...on ne tient pas longtemps et on cherche par exemple à baisser le volume à l'écoute d'une trompette...il m'est arrivé de faire de même lors d'un concert acoustique en reculant ou carrément en sortant.
Maintenant je suis dans cette état d'esprit.. le mieux étant aussi l'ennemie du bien. Le haut rendement et pavillon ne sert a rien a la maison et ne pourra pas être exploité.
:wink:
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message