Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google Adsense [Bot] et 23 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Regain de popularité pour les disques de vinyle

Message » 26 Juin 2008 16:22

Facile, prends un CD acheté qui a 20 ans, il doit encore passer.
Prends un CD gravé il y a 10 ans, normalement, il ne passe plus.
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Juin 2008 16:22

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Juin 2008 18:01

loloboy a écrit:
haskil a écrit:C'est un sujet très intéressant à étudier par les implications que cela aura sur le futur. Nous n'avons jamais autant communiqué, jamais autant stocké et pourtant nous ne laisserons jamais aussi peu de traces solides de nous mêmes derrière nous... sauf à sans cesse recopier, recopier, recopier... entretenir donc au sens physique du terme une mémoire que l'on ne consulte plus, trop occupé à la sauvegarder !

En effet, c'est un sujet tres interessant et je pense que nous pourrions en parler des heures.
Que penser de l'avenement de la photo numérique, des supports et des types de fichiers ephemere, des impressions de photos "faites maison" (les constructeurs d'imprimantes nous garantissant un vieillissement correct sur plusieurs decenies... ce qui ne se verifie pas en pratique). La photo de pépé n'existera sans doute pas pour nos petits enfants.

D'une facon assez nostalgique, je me demande vraiment ce qu'on laissera a nos descendants. Une montre, un bijou... mais rien de plus. Les photos dans le carton qui traine dans le grenier ne seront plus regardables. Le CD qui va avec sera inexploitable (a l'inverse d'un vinyle qui, meme un peu gondolé, fonctionne encore).
En quelque sorte, nous devenons de plus en plus ephemeres... nos traces seront plus courtes que celles de nos ayeux.


C'est très précisément cela qui se passe. On ne laissera rien... j'ai trouvé en revanche, dans des cartons, des dossiers, quantité de photos laissées par mes parents après leur mort, photos dont certaines remontaient au XIXe siècle, photos d'arrières grands parents, etc. de gens inconnus puisque plus personne n'est là pour les authentifier, mais ayant un air de ressemblance avec une physionomie qu'on connait bien !

-----------------------------------------------------------------

Je lisais l'entretien du patron irlandais de Western Digital dans une revue et il disait qu'un nouveau phénomène se profilait : l'attachement à son DD :lol: Il disait cela sérieusement. Je n'arrive pas à y croire. Attachement à son contenu, certes, mais surtout peur qu'il ne soit plus lisible un jour pour telle ou telle raison. Quand des photos dans une boite, des disques, des livres, ça dure !

Tu parles d'impression : depuis l'informatisation complète de la production des journaux... on a décuplé la consommation de papier pour les imprimantes et les photocopieuses :lol:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49554
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 26 Juin 2008 18:13

Une belle pochette en main c'est quelquechose !

Tiens, cette musique de Grèce Antique, étonnant !

La chasse au bon pressage, en bon état, avec la pochette juste passée ce qu'il faut, le rève !

Qd je vois les prix en francs, ça me parait fort cher !

Un Decca ou Harmonia mundi vers fin 70, 40f, mais c'est énorme !
Un DG 37f mais pressage de crotte ....

On avait des sous ou on achetait moins?

Gilles. :)
gillougillou
 
Messages: 2430
Inscription: 13 Déc 2002 12:37
Localisation: Normandie Alsace
  • offline

Message » 26 Juin 2008 18:13

Certains des premiers CD que j'ai achetés ne sont plus lisibles (début des 90). Par transparence, ils sont percés de mille trous d'aiguille. Mais les fichiers AIFF que j'avais constitués avant qu'ils n'apparaissent sont, eux, encore là. Depuis bientôt 10 ans. C'est sûr que ces fichiers ont du changer de DD un assez grand nombre de fois. Mais ils sont encore là, désormais dans ma bibliothèque iTune. Ils sont aussi sur le DD externe dont Time Machine se sert.

Et la qualité n'a pas varié d'un bit.

(Bon, à dire vrai, je les ai recompressés en ALAC -Apple Lossless Audio Codec- entre temps, mais toute l'information est bien encore là.)
Lizandre
 
Messages: 653
Inscription: 08 Nov 2006 1:06
  • offline

Message » 26 Juin 2008 18:30

A part quelques CD atteints de bronzage (phénomène connu depuis très longtemps, en fait rapidement après leur pressage), tous mes CD, y compris ceux des tout débuts du CD sont lisibles.... mais j'imagine assez bien que le jour où ils s'autodétruiront... ce sera en grand nombre...

Au Brésil, à Rio, climat humide près de la mer : 10 ans pas plus et le CD devient trouble, laiteux... foutu !
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49554
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 26 Juin 2008 19:50

Moi pareil, les CD sont sur DD, et ils changent de support tout les deux ans : de plus je les ai en double, donc pas de danger. Et les CD sont au garage. :)

Mais les vinyls... ils sont bien à l'abri au séjour et chouchoutés, ils ont pas bougé depuis 30 ans. Sûr qu'une pochette de 33 c'est autre chose : rien que les précautions de manipulation qui l'accompagne font partie du rituel d'écoute. :oops: La musique numérique, c'est le fast-food de la hifi. Tout à portée d'oreille sans trop bouger. Pour la saveur... on repassera.

(là je sens que je fais une betîse: je finirais catalogué rétrograde, et c'est pas mon NAS qui me sauvera... :mdr: )
As with amplifiers, you cannot judge a CD player by analyzing its specifications. (Ken Ishiwata)
Avatar de l’utilisateur
Themisto
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4367
Inscription: 16 Mai 2008 14:02
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 26 Juin 2008 20:22

haskil a écrit:
clonedvinyl a écrit:Comme le CD, le microsillon est perfectible d'un point de vue qualité du disque et du pressage.


C'est l'inverse : les disparités qualitatives entre microsillons sortant de la même presse sont énormes entre les premiers exemplaires pressés et les derniers avant changement de matrice de pressage ! Très grandes aussi de par les différences qualitatives de pate de pressage... de temps pendant lequel le microsillon reste dans la presse avant d'être "démoulé", etc.

De ce point de vue le CD est beaucoup plus standard : un CD classique de série luxe publié en nouveauté par un label soigneux est pressé de la même façon qu'un CD super économique... l'objet est identique du point de vue qualitatif.

Ce n'est pas du tout le cas du microsillon qui est un produit inadapté à la production de masse qualitative !


Le CD et autres (DVD, SACD) le sont eux parfaitement.


Donc j'ai des disques neufs (microsillons) qui sont.......pourris.......à cause de leurs emplacements dans la chaîne de production ?
clonedvinyl
 
Messages: 1824
Inscription: 09 Sep 2005 14:46
Localisation: 78
  • offline

Message » 26 Juin 2008 20:37

mon premier cd a 24 ANS, il est toujours en parfait état et a beaucoups tourné. Mes vieux vinyl, j'ose même plus les écouters, tellement écouté qu'ils sont complètement rincés.
Faut dire que sur le plan émotionnel, c'est vrai pour moi le vinyl c'est la découverte du rock, première édition vinyl de Back in Black ACDC ou les albums de Queen "The Game"
qu'ils étaient beaux ses albums 33T, pour ACDC tout en NOIR et en RELIEF et pour Queen cet album tout métalisé.. arghhhhh

J'ai bien sur récupéré en cd depuis, pour queen pas trouvé d'édition valable , mais pour BACK in BLACK l'édition remsastérisé il y a 2 ans mets clairement à la
rue l'ancienne édition vinyle qui étaient pourtant pas mal....

Donc mes vinyles, j'y touche plus, mais je les garde quand même religieusement, toute ma jeunesse :mdr:
Dernière édition par Paradis le 27 Juin 2008 3:17, édité 1 fois.
Paradis
 
Messages: 2711
Inscription: 03 Mar 2004 10:16
Localisation: Soignies (Belgique)Près d'un champ de Frites.
  • offline

Message » 26 Juin 2008 20:50

gillougillou a écrit:Mes vieux vinyles de 50 ans sont en pleine forme.
Ca depend des soins, de l'usage, ect....

Gilles. :)


+10

Les miens n'ont que 35 ans... 8)
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 27 Juin 2008 10:56

haskil a écrit:Au Brésil, à Rio, climat humide près de la mer : 10 ans pas plus et le CD devient trouble, laiteux... foutu !



J'habite au bord de la mer depuis près de 20 ans dans un climat chaud et humide (+ de 75% en moyenne), aucun cd foutu, même avec mes premiers cdr de 98. Il est vrai que depuis le début je les traite comme mes vinyles, toujours bien rangés dans leur boîte à l'abris de la poussière et sans traces de doigts. Par contre les DD, en huit ans j'en ai déja remplacé 3... :lol:
Trencito
 
Messages: 989
Inscription: 28 Oct 2004 10:44
Localisation: Spain
  • offline

Message » 27 Juin 2008 11:07

Paradis a écrit:J'ai bien sur récupéré en cd depuis, pour queen pas trouvé d'édition valable , mais pour BACK in BLACK l'édition remsastérisé il y a 2 ans mets clairement à la rue l'ancienne édition vinyle qui étaient pourtant pas mal....


Le vinyle n'est pas systématiquement supérieur au cd, si à la base le LP était médiocre il y a de fortes chance que le remaster soit meilleur. Entre un LP des Doors de l'époque et les récents CD remasterisés en 2007 y'a pas photo. Par contre à remaster égale là ce n'est plus pareil, ex avec Supertramp "Crime of Century" ben la version LP en 180gr est de loin meilleure que le cd
Trencito
 
Messages: 989
Inscription: 28 Oct 2004 10:44
Localisation: Spain
  • offline

Message » 27 Juin 2008 12:54

Trencito a écrit:
haskil a écrit:Au Brésil, à Rio, climat humide près de la mer : 10 ans pas plus et le CD devient trouble, laiteux... foutu !



J'habite au bord de la mer depuis près de 20 ans dans un climat chaud et humide (+ de 75% en moyenne), aucun cd foutu, même avec mes premiers cdr de 98. Il est vrai que depuis le début je les traite comme mes vinyles, toujours bien rangés dans leur boîte à l'abris de la poussière et sans traces de doigts. Par contre les DD, en huit ans j'en ai déja remplacé 3... :lol:



Je peux te dire qu'à Rio, face à la mer, sans air conditionné (assèche beaucoup l'air), dans leur pochette, bien rangé : 10 ans et c'est foutu... Les traces de doigt y sont à proscrire : chacune d'elle se transformant en champignons attaquant le plastique :lol:

Je vois que les tiens datent de 1998, qu'ils ont donc dix ans, et que le taux d'humidité est légèrement inférieur à celui de Rio... fais gaffe quand même... je serais toi, je sauvegarderais sur DD...

Les microsillons s'y abiment aussi s'ils sont sales et plein de traces de doigts... les champignons s'y mettent !
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49554
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 27 Juin 2008 12:59

clonedvinyl a écrit:

Donc j'ai des disques neufs (microsillons) qui sont.......pourris.......à cause de leurs emplacements dans la chaîne de production ?


C'est du domaine du possible : des LP avec des bulles dans la pâte... qui se brisent à la Xe écoute et font alors un beau CRAC à la lecture... des bouts de papier venant du broyage des rebus de pressage... dont l'étiquette n'a pas été bien enlevée (une machine découpait l'étiquette pour ne pas remettre ce bout là du LP dans le malaxeur pour remettre le vinyle dans le circuit de pressage des disques de variétés et de rocks mal soignés en fabrication contrairement au classique qui, à part série économiques, utilisait de la pâte neuve...), un des derniers pressages avant changement de flanc de pressage, etc.

Avec le LP on ne peut jamais savoir si l'exemplaire que l'on achète est tip top... jamais sauf tirage numéroté... rarissime. Plus l'album est vendu plus le risque d'avoir un pressage amoindri en qualité était grand..

Avec le CD on n'a pas ce problème...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49554
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 27 Juin 2008 14:32

Avec le LP on ne peut jamais savoir si l'exemplaire que l'on achète est tip top... jamais sauf tirage numéroté...


C'est malheureusement bien vrai, avec les disque d'occase c'est souvent la loterie, même si le gars te dis qu'il est NM ! :roll:
Par contre avec les 180 ou 200 gr Quiex, MFSL, etc... on à aussi parfois de mauvaises surprises et là franchement pour des pressages neufs dits "audiophiles" à + de 30€, ça fout vraiment les boules ! :evil:
Trencito
 
Messages: 989
Inscription: 28 Oct 2004 10:44
Localisation: Spain
  • offline

Message » 27 Juin 2008 14:44

Pour ce qui est des "fameux" quiex 200gr, faut ètre ultra méfiant....
Speakers corner plus fiable, Acoustic Sound en 2*45 vraiment fiable mais numéroté.

A voir..
gillougillou
 
Messages: 2430
Inscription: 13 Déc 2002 12:37
Localisation: Normandie Alsace
  • offline


Retourner vers Discussions Générales