Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Exabot [Bot] et 14 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

"remasterisé", ça veut dire quoi, en vinyls ???

Message » 27 Sep 2004 12:25

Lionel de_Genève a écrit:Non, je ne sais pas précisément pour ceux la, mais remasterisé n'implique en rien un traitement numérique !

cela veut simplement dire (en gros hein, puriste s'abstenir), que l'on a refait le mixage du disque via les bandes master d'origine...

Amitiés
Lionel de Genève


Je ne suis pas particulièrement puriste, mais je pense qu'il est important de préciser que ton affirmation est fausse.

Le mastering (ou, plus précisément, "pré-mastering") est une étape intermédiaire entre le mixage et le matriçage (dans le cas d'un CD, cette opération porte le doux nom de "glass-mastering").

- le mixage permet d'obtenir un master stéréo à partir d'une multitude piste enregistrée en live ou en studio. schématiquement chaque piste concerne au moins un instrument, et chaque instrument peut-être enregistré sur plusieurs pistes, afin d'obtenir des sonorités différentes. le mixage sur 2 pistes stéréo de cette multitude de piste à pour but l'intégration, de manière harmonieuse et musicale, de tous les éléments constituant l'orchestre dans le résultat final, en stéréo (ou 5.1...).

- L'étape suivante, le pré-mastering, à pour fonction d'optimiser le mix final. cette étape ne change en rien le mixage (on ne peut pas monter le son d'une guitare, ou baisser celui d'une voix), mais on peut intervenir d'une manière globale sur l'équalisation, la compression ,le niveau de sortie...

- Le glass-mastering est la réalisation du moule qui permet de presser les CD (DVD, SACD,...). Cette étape est uniquement technique : Aucune intervention artistique sur le master. Il s'agit, en quelque sorte et comme son nom l'indique, d'une sorte de reflet de miroir : image parfaite et inversée du master, sans gain ni perte.


Mais revenons à nos moutons. le "remastering" permet d'optimiser, à partir de moyens plus récents et plus adaptés, des enregistrements (ou "mixages") anciens. En aucun cas, il n'intervient sur le mixage initial. Ceci voudrait dire qu'on dénature l'oeuvre original, en intervenant directement sur le niveau ou le timbre de chaque instrument...
Dans ce cas il s'agirait de remixage.

La nuance est grande, voire immense, entre les deux. Un enregistrement historique de brel ou Hendrix remasterisé peut tout à fait susciter l'intérét d'un mélomane. En ce qui concerne le remixage des mêmes oeuvres historiques, je ne suis pas sûr que le mélomane/fan y trouvera le même intérét.
wonderbro
 
Messages: 185
Inscription: 01 Fév 2004 17:04
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 27 Sep 2004 12:25

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Sep 2004 16:33

cela veut simplement dire (en gros hein, puriste s'abstenir), que l'on a refait le mixage du disque via les bandes master d'origine...


Je l'avais pourtant précisé, mais.... :evil:
Lionel de_Genève
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2677
Inscription: 08 Mai 2001 2:00
Localisation: Genève
  • offline

Message » 27 Sep 2004 17:15

Ben non, justement, ça veut pas du tout dire ça.

Relis mon explication, et tu comprendras que "remixage" et "remastering" sont 2 actions qui n'ont rien à voir.

Et crois-moi, je suis sans doute un passionné de son et de musique, mais certainement pas un puriste au sens "coupeur de cheveux en quatre" :wink:

J'essaie juste d'apporter un élément de réponse pertinent (cf. l'intiulé du sujet).
wonderbro
 
Messages: 185
Inscription: 01 Fév 2004 17:04
Localisation: Paris
  • offline

Message » 27 Sep 2004 17:33

Wonderbro,

Quand on est dans le domaine analogique pour la production d'un disque 33 tours : c'est quoi le remastering. Car c'est de cela dont il etait question dans cette filiere. C'est bien refaire un master. Et quand on refait un master, on peut parfaitement, quand on a garde le plan de montage, refaire les montages, voire apporter des petites corrections quand on avait oublie de les faire.

Dans certains cas, on peut refaire le mixage si on le souhaite. Cela s'est fait deja et pas qu'une fois pour la production de CD a partir de bandes analogiques : certains enregistrements de Karajan chez DGG en ont heureusement profite, car on a applique des lignes de retard aux differentes pistes pour simuler le temps que met le son des instruments qui sont en fond d'orchestre pour arriver aux oreilles de celui qui ecoute.

La comparaison entre le son etale sur une ligne horizontale des premiers mixages avec la profondeur du systme 4D de DGG donne une superiorite manifeste a ce remastering la.

Mais il est evident que majoritairement quand on lit remastering sur une pochette de CD fait a partir d'une bande analogique il s'agit d'une copie dans un format numerique plus evolue de la bande master originelle avec parfois, mais c'est pas systematique, un petit nettoyage de la bande pour en eliminer quelques bruits et defauts de conservation.



Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 28 Sep 2004 12:38

haskil a écrit:Wonderbro,

Quand on est dans le domaine analogique pour la production d'un disque 33 tours : c'est quoi le remastering. Car c'est de cela dont il etait question dans cette filiere. C'est bien refaire un master. Et quand on refait un master, on peut parfaitement, quand on a garde le plan de montage, refaire les montages, voire apporter des petites corrections quand on avait oublie de les faire.



Tout à fait d'accord avec toi, Haskil, il s'agit de mastering. Quand tu parles de montage, j'imagine qu'il s'agit de l'ajout d'index (indispensable au repérage des plages), de l'ajout de fade in / fade out en fin de morceaux,... A partir de sources analogiques, on peut également les réégaliser, les compresser, voire les nettoyer (opération visant à limiter ou résorber les craquements inhérents au support analogique originel). En aucun cas ces opérations n'intervienne sur les bandes destinées au mixage, mais sur les bandes master (en stéréo).

haskil a écrit:Dans certains cas, on peut refaire le mixage si on le souhaite. Cela s'est fait deja et pas qu'une fois pour la production de CD a partir de bandes analogiques : certains enregistrements de Karajan chez DGG en ont heureusement profite, car on a applique des lignes de retard aux differentes pistes pour simuler le temps que met le son des instruments qui sont en fond d'orchestre pour arriver aux oreilles de celui qui ecoute.


Absolument d'accord avec toi, c'est également ce que viens de faire Paul Mc Cartney avec un album des Beatles pour lequel il contestait la qualité du travail du producteur artistique originel (Phil Spector). Ceci implique qu'il a eu la possiblité d'accéder au prises de son originelles afin d'en éliminer ou modifier certaines, et donc de remixer dans son intégalité les titres.
En résumé :
- Remasteriser des titres permet d'effectuer toutes les opérations que l'on souhaite sur le Master (soit, idéalement, les bandes mixée).
- Remixer des titres permet de rentrer au coeur de l'oeuvre, de la modifier en profondeur : rajouter une section cuivre, enlever les cordes, modifier la justesse du chant,.... En clair, lorsque l'on parle de remixer une oeuvre interprétée par Karajan ou les Beatles, il s'agit très probablement d'un fantasme absolu pour bon nombre d'ingé-son.

haskil a écrit:Mais il est evident que majoritairement quand on lit remastering sur une pochette de CD fait a partir d'une bande analogique il s'agit d'une copie dans un format numerique plus evolue de la bande master originelle avec parfois, mais c'est pas systematique, un petit nettoyage de la bande pour en eliminer quelques bruits et defauts de conservation.


Exact!
C'est le cas de la totalité des oeuvres initialement sorties en vinyl; et ressorties en CD au début des années 80, et pour lesquels il faut sans hésiter racheter les nouvelles versions remasterisée.
La fameuse "dureté" que reprochaient un certain nombre de mélomanes au CD au début était en grande partie imputable aux techniques de masterisation en vue de la duplication sur support optique qui n'en étaient, à l'époque, qu'à leur balbutiement.

Bonne écoute à toutes et à tous :wink:
wonderbro
 
Messages: 185
Inscription: 01 Fév 2004 17:04
Localisation: Paris
  • offline

Message » 29 Sep 2004 18:54

Désolé pour la disparition momentanée de ce sujet, mais suite à un plantage lors de l'envoi de mon dernier post, il a disparu...
Mais grace à l'intervention brillante du vénéré webmaster de notre forum préféré, il est de nouveau en ligne.

merci!

Faites gaffe quand vous éditez un message :oops: :wink:
wonderbro
 
Messages: 185
Inscription: 01 Fév 2004 17:04
Localisation: Paris
  • offline

Message » 30 Sep 2004 0:18

haskil wrote:
Quand on est dans le domaine analogique pour la production d'un disque 33 tours : c'est quoi le remastering. Car c'est de cela dont il etait question dans cette filiere. C'est bien refaire un master. Et quand on refait un master, on peut parfaitement, quand on a garde le plan de montage, refaire les montages, voire apporter des petites corrections quand on avait oublie de les faire.


Wonderbro ecrit : d'accord avec toi, Haskil, il s'agit de mastering. Quand tu parles de montage, j'imagine qu'il s'agit de l'ajout d'index (indispensable au repérage des plages), de l'ajout de fade in / fade out en fin de morceaux,... A partir de sources analogiques, on peut également les réégaliser, les compresser, voire les nettoyer (opération visant à limiter ou résorber les craquements inhérents au support analogique originel). En aucun cas ces opérations n'intervienne sur les bandes destinées au mixage, mais sur les bandes master (en stéréo).


Non, non quand je parle de remastering pour production de LP [sujet de cette filiere], je ne parle pas de cela, car il n´y a pas d´index sur un microsillon...Je parle d´autre chose.

On peut parfaitement reprendre le plan de montage originel analogique de la premiere publication sur LP pour le refaire en repartant des prises originelles sans rien changer ou en changeant des petites choses [faute oubliee, petit defaut, etc.], ceci aboutissant a un nouveau master le tout en reprenant les prises originelles qui avaient servies pour le premier montage. [j´ai des exemples de LP sous le coude et pas qu´un peu dont un tres drole jamais signale par la maison de disques... ].

On peut evidemment faire cela aussi pour reedition sur CD en le disant ou pas...


En aucun cas, ces opérations n'intervienne sur les bandes destinées au mixage, mais sur les bandes master (en stéréo).


Tu veux parler des differentes prises realisees au cours d´un enregistrement ? A partir du moment ou l´on refait le montage, bien sur que si qu´on peut etre amene a les restaurer, en tout cas, on les ressort de la reserve pour les reutiliser ...

En resumé : pour le CD, remasteriser est un terme fourre tout qui regroupe diverses operations dont la plus usitee est une simple copie numerique dans un format súperieur au precedent pressage [9 cas sur 10], mais on peut aussi nettoyer, restaurer les bandes originelles, voire refaire les montages si on veut en repartant des prises originelles ayant servi a faire le premier master.

On peut aussi reprendre les prises originelles pour refaire le mixage [si l´originel n´a pas ete mixe en direct a partir de la console multipiste directement en 2 ou 4 pistes] et/ou le montage sans intervenir sur le contenu pour le modifier en quoi que ce soit mais parce que la bande master originelle a souffert, est perdue [riez pas ca arrive] ou est detruite.

En LP, ce terme de remasterisation n´etait utilise que de facon parcimonieuse, on parlait de restauration ou on refaisait sans rien dire... raison pour laquelle il est curieux de le voir apparaitre ce terme sur des pochettes de LP.


Remixer des titres permet de rentrer au coeur de l'oeuvre, de la modifier en profondeur : rajouter une section cuivre, enlever les cordes, modifier la justesse du chant,.... En clair, lorsque l'on parle de remixer une oeuvre interprétée par Karajan ou les Beatles, il s'agit très probablement d'un fantasme absolu pour bon nombre d'ingé-son.


Ou de refaire a l´identique les choses mais plus proprement... en repartant des sources originelles que sont les differentes prises des seances d´enregistrement...

Car les deux cas sont dissemblables :

Dans le cas de Karajan : pas une note, pas une nuance n´a ete changee...


Dans le cas de Paul MCcartney il a agi en compositeur-arrangeur-producteur : il est intervenu sur l´oeuvre elle meme...

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 30 Sep 2004 11:16

La "mastérisation" d'un enregistrement qu'il soit audio ou vidéo n'est qu'un retraitement d'un "master" ( enregistrement dit original : Maitre ) pour l'adapter aux moyens de diffusions actuelles ou lui donner une colloration particulière . La subjectivité du son qu'il soit "maitre"' ou "remastérisé" est toujours une histoire de gout . Il semble que le débat ne sera jamais clos et tant mieux !
C'est comme les voitures , on peut apprécier une vieille traction de l'époque dans son jus en parfait état et avec ces défauts il n'empeche que la qualité n'est que le reflet d'une époque et certainement pas d'une technologie précise ...
Dans certains enregistrements de Brassens on note quelques gros défauts et mêmes des bruits involontaires , c'est étonnant ! Imaginez un peu qu'un "mastérisateur" telle une tornade blanche vienne nettoyer ces perles !!! Vous comprendrez que la mastérisation n'a de sens que le commerce et le besoin de certains de nous faire oublier que l'homme n'est pas parfait .
xib
 
Messages: 184
Inscription: 26 Juil 2004 20:36
Localisation: BREUX sur AVRE
  • offline


Retourner vers Discussions Générales