Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

S.Igor Kirkwood:StudioBriare+YamahaNS-1000x(powered by Ohl)

Message » 30 Juin 2017 13:24

Je lisais, il y a peu, que les choeurs n'étaient que peu ou pas écoutés car leur lisibilité était en grande partie dûe à l'acoustique du local plus qu'au matériel de reproduction.

J'ai réécouté hier "VOX CLAMENTIS FILIA SION" DE Jaan-Eik Tulve. Un bien superbe enregistrement aux plans sonores définis et aux voix parfaitement captées.
Le "TonMeister" se reconnaîtra.
Une bonne acoustique il n'est pas besoin de le rappeler est nécessaire. La taille du local d'Igor doit sans aucun doute donner une ampleur qui disparaît un peu dans un local standard avec une hauteur de plafond standard.
GG14
 
Messages: 708
Inscription: 21 Nov 2011 14:45
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Juin 2017 13:24

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Juin 2017 17:58

Pardon la taille de la scène sonore ne serait pas plutôt dépendante de la phase plutôt que du volume du local?
Regular
 
Messages: 122
Inscription: 18 Jan 2017 11:19
  • offline

Message » 30 Juin 2017 19:19

Un local de 150m2 permettra plus de SPL qu'un local de 30m2 et plus d' écartement des enceintes de même qu'une distance enceinte murs plus importante.
Même si la diffusion se situe toujours sur un angle de 150°, la scène sonore sera plus grande dans le grand local.

Il suffit de voir le gigantisme chez Roland qui n'est pas qu'une vue de l'esprit.
GG14
 
Messages: 708
Inscription: 21 Nov 2011 14:45
  • offline

écartement enceintes 2,80 m distance auditeur 3 m

Message » 30 Juin 2017 21:33

GG 14 Loin des 150 m2 du Studio de Rolland :o .....les 130 m3 de Briare.

Et Jean Luc Ohl mesurant

Rappel du triangle d'écoute 2,80 m x 3,0 m

La raison essentielle de la taille relativement modeste de ce triangle, c'est l'écran Sony KZ9 75 pouces qui supporte mal d'être visionné en UHD à plus de 2,5 m . Sony préconise même 1,5 m :mdr: Mais alors aucune solution pour le triangle d'écoute.
Fichiers joints
s 1.jpg
s1111.jpg
s33.jpg
Dernière édition par Igor Kirkwood le 30 Juin 2017 22:08, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6572
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • online

Message » 30 Juin 2017 22:04

Ouais. Avant, j'avais les enceintes dans la pièce à vivre avec un espace ouvert sur près de 300m3.

Impossible de descendre le rt a une valeur suffisamment basse sans compromettre l'esthétique.
On oublie la qualité en vidéoprojection à moins d'apprécier les murs noirs dans la pièce à vivre.
On oublie également l'isolation acoustique vis à vis de l'extérieur à cause des multiples ouvertures.
Et on colle tout les bibelots pour qu'ils ne rentrent pas en vibration lorsque l'on pousse un peu.

Dans mon cas, le plus pénible était de ne pas pouvoir écouter à tout heure et surtout lorsque j'en ai l'occasion, lorsque les enfants sont couchés.

Vu ton niveau d'exigence igor, je ne comprends pourquoi tu ne parts pas sur un studio dédié avec une bonne isolation et l'absence de compromis inhérent a une pièce à vivre :wtf:
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4664
Inscription: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse

Message » 30 Juin 2017 22:13

GG14 a écrit:Un local de 150m2 permettra plus de SPL qu'un local de 30m2 et plus d' écartement des enceintes de même qu'une distance enceinte murs plus importante.
Même si la diffusion se situe toujours sur un angle de 150°, la scène sonore sera plus grande dans le grand local.

Il suffit de voir le gigantisme chez Roland qui n'est pas qu'une vue de l'esprit.


Le spl ne représente pas la scène sonore

Cette explication est un peu curieuse
Regular
 
Messages: 122
Inscription: 18 Jan 2017 11:19
  • offline

écran Sony 75 pouces KZ9

Message » 30 Juin 2017 22:15

Salut JIM Merci pour ton retour :D

Guère de compromis à Briare, aucun bruit, isolation parfaite (maison individuelle loin de la route). Et RIEN ne vibre (pieds d'enceintes de 58 Kg), local asymétrique....

Le seul compromis ....c'est l'écran, mais ne saurais renoncer à l'image :oops:

Mon local est en fait un salon de musique, et en ce qui me concerne je considère que l'esthétique du local est capitale.

JIM a écrit:Impossible de descendre le rt a une valeur suffisamment basse sans compromettre l'esthétique.


Le RT du local de Briare voisine 0,25 (mesure par octave) par Jean-Luc Ohl

rt60_briare[1].png
rt60_briare[1].png (23.26 Kio) Vu 1040 fois


Nota: pour GG 14 niveau max pour mes :ane: 100 à 105 dB grand maxi, mais il ne faut pas oublier le bruit de fond du Studio de Briare (pas encore mesuré par JLO ) très faible : au moins 10 dB de moins qu'au Studio d' Eaubonne
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6572
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • online

Message » 30 Juin 2017 22:42

C'est la pression sonore qui fait vibrer les objets. Une porte, les meubles, etc ... Le découplage ou le poids permet de limiter la transmission des vibrations de l'enceinte seulement.

Je n'ai encore jamais entendu une installation dans un salon ou une pièce à vivre ou rien ne bouge.
Essaye de passer le film Interstellar de 1h à 1h01m20s au niveau de référence :wink: Les dernières secondes font très mal car il ne reste que le grave et aucun son ne vient masquer les éventuelles vibrations.

Sinon, je serai intéressé par tes impressions d'écoutes concernant la stéréo. Tu respectes maintenant les 60° recommandés et l'écoute est un peu plus proche si j'ai bien suivi. En dehors de l'acoustique, ça fait un sacré changement même s'il me semble que tu avais déjà commencé à t'approcher des enceintes dans la précédente installation.

Considère tu l'écoutes +- précise, +- fidèle, +- enveloppante .... ?

Pas de caissons ?

ps : Très réussi esthétiquement, surtout en ayant réussi à abaisser le rt 60 vers 200/250mS :bravo:
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4664
Inscription: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse

RT 60 de 0,34 à 0,17 !

Message » 02 Juil 2017 15:12

JIM a écrit:ps : Très réussi esthétiquement, surtout en ayant réussi à abaisser le rt 60 vers 200/250mS :bravo:


-Merci JIM, et réussite surtout pour la linéarité de la courbe de RT 60 à Briare, et ce pratiquement de 8000 Hz à 125 Hz :thks:

Et on passe d'un RT 60 de 0.34 au Studio d' Eaubonne à un RT 60 de 0.17 au Studio de Briare

De plus la courbe du RT 60 est descendante en aigu ce qui signe hélas un moins bon traitement acoustique pour le Studio d'Eaubonne :oops:


Pour cette courbe du RT 60 au Studio d'Eaubonne ne pas tenir compte de l'autre courbe inutile en vert

RT 60 Studio Eaubonne.png
RT 60 Studio Eaubonne.png (34.05 Kio) Vu 868 fois



rt60_briare[1].png
rt60_briare[1].png (23.26 Kio) Vu 867 fois



-Pour le grave "méchant", j'aime bien utiliser une fréquence glissante, cela peut faire mal aussi, quoique moins longtemps.

- Je respecte "presque" la loi des 60° pour la position des enceintes (2,80 m x 3m)......et bien c'est nettement mieux ! davantage d'effet Stéréo.
Dans mon Studio précédent je ne pouvais pas, vu la disposition du local et les 22 m2 seulement.

-En ce qui concerne la qualité du son de l'ancien Studio par rapport à celui de Briare ?
Ce n'est pas le même monde, avant j'avais une certaine "crispation" du son, plus le cas à Briare.
"L'aplatissement" des résonnances grave à Briare donne, même sans corrections donne un grand naturel aux voix
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6572
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • online

Message » 03 Juil 2017 10:51

Bonjour igor,

Le RT60 dont tu parle, il est mesuré via une source omnidirectionnelle ? moyenné a partir de plusieurs point de mesures répartie dans la salle ? ou c'est mesuré via le système d'écoute dans la zone d'écoute ?
wakup2
 
Messages: 2591
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Tours
  • offline

Message » 04 Juil 2017 22:41

wakup2 a écrit:Le RT60 dont tu parle, il est mesuré via une source omnidirectionnelle ? moyenné a partir de plusieurs point de mesures répartie dans la salle ? ou c'est mesuré via le système d'écoute dans la zone d'écoute ?
Le RT60 est comme d'habitude extrapolé à partir du RT20. Il est mesuré avec les enceintes comme sources et mesuré dans la zone d'écoute.
Ce RT60 est une simple indication, pas très importante à mon sens : ce type de mesure est adapté à de grandes salles, pour un champ réellement diffus, ce qui n'est pas le cas d'un local d'écoute.
Ce qui m'intéresse plutôt c'est de vérifier que la courbe est monotone et ne remonte pas dans l'aigu.
ohl
 
Messages: 1301
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Message » 04 Juil 2017 22:43

Il vaut mieux parler de decay des enceintes plutôt que de RT. :wink:
Création de Cinémas Privés, Calibration Audio/Vidéo, mise au point d'enceintes et PCHC, +d'infos sur le site KazCorporation.
(calibreur officiel HomeCineSolutions/Ciné Privé/Elecson)
Config Kaz 8 disponible (Kodi, MPC, LAVfilters, madvr process to 4k)
Avatar de l’utilisateur
kazuya
Pro-Divers.
Pro-Divers.
 
Messages: 18294
Inscription: 19 Oct 2004 16:37
Localisation: Région Parisienne

Message » 04 Juil 2017 23:09

kazuya a écrit:Il vaut mieux parler de decay des enceintes plutôt que de RT. :wink:
ou plutôt de decay du couple enceintes/salle
ohl
 
Messages: 1301
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Message » 05 Juil 2017 8:36

Dans ce cas on devrais plutôt parler de décroissance énergétique plutôt que de RT, et effectivement dans une petite salle, parler réverbération n'a pas beaucoup de sens de toute façon (champs réellement peu diffus et dominé par les early) :wink:
Mais ça reste important de savoir et préciser si c'est mesuré a partir des enceintes ou d'une source omni, à partir d'une sources omni les résultats ne seront pas du tout les même, ce qui m'a interpellé :wink:
Ce n'est pas du tout une critique sur la méthode :wink: observer la décroissance énergétique a partir du couple enceinte/salle donne de très bonne infos justement :wink:
wakup2
 
Messages: 2591
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Tours
  • offline

Message » 24 Juil 2017 22:55

Début juillet je fus convié par Igor à écouter sa nouvelle installation à Briard en compagnie de Syber et SB10.

La nouvelle pièce où est installée la chaine d'igor a été décrit plus haut, je n’y reviendrais pas. Le traitement acoustique a été réalisé avec beaucoup de goût. Il est invisible pour celui qui ne sait pas que la pièce est traitée assez lourdement.

L’observation de l'implantation des éléments composant le système montre des différences importantes avec l'organisation du studio d'Eaubonne. Premièrement, les enceintes arrières sont largement surélevées et collées au murs grâce à d’élégants supports en métal réalisés sur mesure. Dans le Val d’Oise, ces mêmes enceintes étaient placées à hauteur identique des principales, dans une position qui rappelait la quadriphonie. Deuxièmement, l'implantation d'une table basse entre les enceintes et le canapé suggère que la pièce a été pensée comme salon tout autant que comme studio de contrôle. Enfin, la position d'écoute située à moins de 2,70 mètres, rompt avec ce que je croyais être une préférence d'Igor : l'écoute lointaine. Dans cette nouvelle pièce, des marges qui permettraient d'éloigner la position d'écoute ne sont pas exploitées. Le choix de l’écoute en champs proche est lié, d'après Igor, au (très) grand écran 4k placé entre les enceintes, à quoi il faut ajouter la distance qui doit séparer l'auditeur des surround. Dans la nouvelle installation audio vidéo d’Igor, la problématique du cinéma semblent donc tenir une place plus importante qu'à Eaubonne. Toutefois, nous ne testerons l’installation que sur des sources musicales enregistrées en stéréo à deux canaux.

Les premières écoutes donnent à attendre quelques pistes enregistrées par Igor : Chopin par Pascal Amoyel (Calliope : CAL9351), Vivaldi par l’ensemble La Follia (Calliope : CAL9273), et les plus belles chansons pour enfants par les Petits Chanteurs de Sainte Croix de Neuilly (Sony-Vogue). Les corrections proposées par Jean Luc Ohl sont activées. La clarté est très bonne, l’équilibre assez satisfaisant notamment grâce au grave propre et tendu, néanmoins la scène sonore demeure trop plate. De plus, un effet de projection désagréable auditivement rend les enceintes localisables.

Une discussion s’engage afin d’identifier les facteurs responsables de ce résultat. Plusieurs variables sont évoquées : l’influence de l’écran et de la table basse en verre, la proximité des enceintes et le croisement de leur faisceau... Après conseils pris auprès de Jean Luc Ohl, Syber propose de reculer l’écran et de pincer davantage les principales. En utilisant la marge restante, nous réussissons à déplacer le téléviseur vers l’arrière d’environ 30 cm. Puis, par pas successifs, nous croisons l’axe des enceintes beaucoup plus en avant de la position d’écoute. Pour contrôler les effets de ces changements, nous écoutons à chaque étape les mêmes extraits, issus des disques précités. Le bilan de ces écoutes est postif : les scènes sonores analysées apparaissent sensiblement plus profondes et les enceintes s’effacent davantage. D’autres écoutes plus éclectiques confirmeront partiellement ces premières conclusions.

Une dernière question est posée. Compte tenu des changements importants opérés dans l’installation, les corrections proposées par Jean Luc Ohl sont-elles toujours pertinentes ? Après plusieurs switches, il est difficile de trancher cette question. Sans correction, l’équilibre parait plus naturel, mais l’activation du preset permet d’obtenir du relief et améliore la focalisation des sources sonores.

Cette séance fut très enrichissante. En effet, il est rare de pouvoir tester à quatre l’influence de différents facteurs sur la qualité sonore, dans des conditions acoustiques aussi saines. Une grande partie des réflexions générées par les murs étant neutralisées par le traitement des parois, chaque changement provoque un effet audible. L’écoute critique collective a mis en évidence de manière nette le rôle destructeur de l’écran dans sa position initiale, et probablement celui de la table basse, pour la formation de l’image sonore. Les écoutes comparatives avec et sans correction posent de mon point de vue une autre question. On peut se demander si les Yamaha, en l’état, sont structurellement capables de produire une image en relief sans une couche de correction et donc si les réglages de base des enceintes ne méritent pas d’être mis à jour.

Je remercie Igor de son hospitalité, Syber de m'avoir véhiculé et SB10 d'avoir partagé ses connaissances régionalistes lors de la visite de Briare la pittoresque. :wink:
holggerson
 
Messages: 1020
Inscription: 11 Nov 2008 15:34
Localisation: Île-de-France & Rhône-Alpes
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message