Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 22 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Shaman contre Swiss Physics

Message » 20 Mar 2004 13:18

----------
Dernière édition par JérômeB le 06 Oct 2004 21:51, édité 1 fois.
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Annonce

Message par Google » 20 Mar 2004 13:18

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 20 Mar 2004 14:25

J'aime bien ta façon de faire des CR :-) Tu as bien décrit le son "hifi"

Sinon, pour les obus de Totem, j'étais loin d'être convaincu... en fait je n'ai perçu aucune différence. Mis à part le côté ridicule du machin.
CalvinHobbes
 
Messages: 861
Inscription: 03 Sep 2002 12:57
Localisation: BXL
  • offline

Message » 20 Mar 2004 14:34

Joli CR.
Par contre le pauvre Swiss Physics il en a pris pour son matricule.. :lol:
Si un jour tu peux faire un comparatif Shaman / Sim Audio P3 qui son du meme ordre de prix :D

Thibaut Image
Youpiboy
 
Messages: 4486
Inscription: 06 Juil 2002 22:32
Localisation: Ain (01)
  • offline

Message » 20 Mar 2004 14:37

Impressionant que sur un CR de 20 paragraphes sur la comparaison de 2 préampli, les 6 derniers ( plus d'1/4 donc ) soient consacrés à bip et Sicomin... :(
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 20 Mar 2004 14:44

------------
Dernière édition par JérômeB le 06 Oct 2004 21:52, édité 1 fois.
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 20 Mar 2004 21:36

Comment Chardonnet pouvait-il, à te lire, supporter un son aussi effroyable sortant de sa chaine !

Je ne comprends pas. Hier soir, je suis allé à l'anniversaire d'une copine, à qui nous avons offert une platine LP pour qu'elle puisse écouter ses vieux microsillons.

Sa mini chaine à 300 euros, HP compris, ne sonne pas aussi mal, c'est le moins qu'on puisse dire, de ce que tu décris de la chaine de Chardonnet ! Que ce soit le tuner, le CD ou la platine ajoutée... avec préampli phono incorporé ! Une platine de DJ !

Il y aurait quand même, soit un poil d'exagération de ta part Jérôme, soit une panne terrible du préampli Swiss Physics... ou des enceintes DIY si particulières comme souvent, que le jeu des compensations a joué un peu plus que d'habitude !

Bref, je me gratte les cheveux en te lisant... en me disant, c'est pas possible que Chardonnet ait pu vivre avec une chaine aussi pourrie.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 20 Mar 2004 22:40

-------------
Dernière édition par JérômeB le 06 Oct 2004 21:52, édité 1 fois.
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 20 Mar 2004 23:05

Je me disais bien qu'il y avait un cheveu dans la soupe !

Cela étant, je n'ai jamais entendu une chaine effroyable chez aucun forumeur. Des chaines que j'aime moins que d'autres, oui, mais jamais rien d'effroyable.

Et je n'ai jamais eu à me brimer pour en parler quand j'ai eu à en parler !

La seule chaine qui m'a troublée par l'énorme différentiel entre prix investi et résultat a été démolie par son propriétaire lui-même qui l'a mise en vente le lendemain.

Elle n'était du reste pas effroyable comme le résultat de celle de Chardonnet avec le swiss physic en préampli, ainsi que tu l'as décrite, mais morne et sans les qualités qu'on pouvaient en attendre... et qu'on trouve sur des chaines à 1000 euros tout compris !

La haute fidélité haut de gamme s'éloigne parfois tellement de la haute fidélité pour rejoindre... l'art lui-même :lol: que l'on en arrive à des aberrations qui peuvent d'un coup convenir à un petit cercle d'amateurs "embeded" dans un processus déconnecté d'une qualité standard dans laquelle un plus grand nombre de personne se retrouverait.

C'est ainsi que tu as des marques comme... tu sais cette marque anglaise en quatre lettres ! :lol: Pas celle là, l'autre... enfin les deux !

Et c'est comme ça, sortant hier soir d'un récital de piano sublime (Nelson Freire au Chatelet), on part avec un groupe d'amis et d'amies, dont un pianiste professionnel, pas celui qui venait de jouer, pas sourd, mais de grand, grand talent, et qui a un son sublime de couleurs, chez une vieille amie à moi que j'aime depuis près de 40 ans, pour fêter son anniversaire...

Et que passées les cinq premières minutes on écoute de la zique avec beaucoup de plaisir... sortir d'enceintes à deux voies hautes comme deux CD, alimentée par un mono bloc électronique du volume d'un dictionnaire Robert... pas beaucoup de grave, pas beaucoup d'aigu : un son homogène et plausible...

Alors que dans les salons, on entend des empilages de matériels valant des fortunes sortir des sons infâmes qu'un quart d'heure d'écoute ne rend pas plus agréable... pire qui nous font prendre la fuite !

C'est plus que troublant !

Alors, je sais pas pour le nouveau Shaman, mais le farfadet je l'ai eu deux jours à la maison, je l'ai comparé à trois préampli, dont un excellent Onkyo en classe A, et il avait certes des coquetteries, mais il montait très haut avec douceur et ouvrait d'une façon assez sidérantes.

Le tout sur une chaine suffisamment transparente pour que j'entende nettement les changements de prise de son en cours de disque... y compris quand le préampli est aussi "mauvais" que celui de mon intégré HC... hé ! hé !

Tout cela est bien étrange...

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 20 Mar 2004 23:15

-------------
Dernière édition par JérômeB le 06 Oct 2004 21:52, édité 1 fois.
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 21 Mar 2004 11:25

haskil a écrit:J

La haute fidélité haut de gamme s'éloigne parfois tellement de la haute fidélité pour rejoindre... l'art lui-même :lol: que l'on en arrive à des aberrations qui peuvent d'un coup convenir à un petit cercle d'amateurs "embeded" dans un processus déconnecté d'une qualité standard dans laquelle un plus grand nombre de personne se retrouverait.
(...)
Alors que dans les salons, on entend des empilages de matériels valant des fortunes sortir des sons infâmes qu'un quart d'heure d'écoute ne rend pas plus agréable... pire qui nous font prendre la fuite !

C'est plus que troublant !

Alain :wink:


C'est un sujet qui ressort régulièrement dans les forums mais qui finalement n'émeut pas les foules. J'ai fait chez moi à une époque beaucoup d'écoutes et j'ai quasiment eu autant d'avis que d'auditeurs, allant de l'effroyable à la béatitude. (Sans parler des effets de la psychoacoustique). J'enfonce une porte ouverte en rappelant que nul ou presque n'écoute de la même façon, bien que je note quelques familles d'écoute.
Déjà, il y a ceux qui avant toute chose sont sensibles à l'oeuvre et son émotion et qui donc peuvent parfaitement accepter les défauts d'une restitution tant l'essentiel n'est pas là à leur oreille. L'abschied de la Ferrier dont tu parles ailleurs est aussi émouvant sur un radio réveil que sur un système évolué.
Puis il y a ceux qui sont également sensibles à l'oeuvre et à la qualité du son. Et cette qualité ne se base pas pour tous sur les mêmes critères, certains étant sensibles avant tout au timbre, d'autres à la bande passante, aux transitoires, à la transparence, etc... Enfin il y a ceux qui ne sont sensibles qu'à la restitution, avec les mêmes différences que les précedents, mais oubliant ou n'ayant jamais su que l'essentiel était de servir la musique et non le matériel.

Ce qui ressort des écoutes communes à la plupart des auditoriums aujourd'hui, c'est la modélisation d'un certain son qui dans le meilleur des cas (ne parlons pas des plus mauvais) sera relativement propre et apte à passer la plupart des musiques, au prix d'un lissage de toute aspérité et d'une musique que je qualifierai d'aceptisée. Il y a une tendance dans le HDG à créer un style de restitution dont on voudrait faire croire qu'il est la demande d'un public et qui n'est pas sans me faire penser aux supermarchés américains où il n'est pas question de renifler une odeur.
Avec le temps, cette modélisation a éduqué les oreilles de beaucoup, le marché s'est ainsi auto-justifié jusqu'à retourner l'offre en demande et il n'y a guère que le choc du concert acoustique qui peut rappeler ce qu'est l'aspect vivant de la musique. Si c'est ce qui plaît, pourquoi pas, mais peut-on encore parler de haute-fidélité ?
Sham
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 281
Inscription: 07 Jan 2003 19:09

Message » 21 Mar 2004 11:35

Comment ne pas être d'accord avec ça ! J'ajouterais que le transfert du vocabulaire artistique, musical de la musique au matériel de reproduction sonore a été le coup le plus génial opéré par l'audiophilie mère de tous les vices dont nous sommes victimes.

La haute fidélité, concept simple à appréhender, est devenu audiophilie, concept foure-tout qui a débouché sur le mépris des prétendus initiés à l'égard de ceux qui ne le seraient pas.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Mar 2004 12:24

JérômeB a écrit:Hier, j'avais rendez-vous chez Chardonnet afin qu'il puisse comparer le Shaman à un Swiss Physics SP1.

Le Swiss Physics est un pur produit issu de la Haute Couture suisse: 60Kf il y a 10 ans!

Le reste du système se compose d'une paire d'enceintes DIY de "bonnes" dimensions avec un 30cm et un coaxial de 17cm (je crois), de blocs mono Cairn 50 watts en classe A, et d'un lecteur CD Sphinx Myth9 MKI.

Les premières écoutes s'effectuent avec le Swiss Physics.

Les sonorités sont typiques de ce type d'appareils, poussées à l'extrême:

L'écoute n'est pas droite, elle est arride. Elle n'est pas précise, mais décharnée. Elle n'est pas fine, mais agressive.

Impossible de reconnaître le moindre timbre d'un instrument tant le signal est décharné et exempt de toute matière.

Yves Montand est cadavérique, Pires a troqué son piano pour un Fisher Price, Starker ne joue plus du violoncelle mais de la viole de gambe, Patricia Barber chante dans un synthé.
Il y a un vide béant dans le bas-médium, tant est si bien que le HP de grave donne les sentiment très net d'être mal raccordé au reste du spectre.
On a même parfois l'impression qu'il accuse un temps de retard sur la musique. C'est très surprenant.

Ensuite, on passe au Shaman.

Et là, c'est un monde qui sépare les deux appareils.

Je rappelle un point qui n'est pas anodin, me semble-t-il.
Chardonnet a eu l'occasion d'essayer un Farfadet qu'il n'avait pas adopté en raison d'un trait de caractère du Farfadet qui se manifeste parfois sur certains systèmes et qui a été largement débattu: une espèce de remontée (artificielle?) du bas-médium.

Le Shaman déploie le grand jeu.

Densité, précision, étagement des plans sonores, dynamique, véracité des timbres... Bref, le killer.

Que dire alors?

Je ne jurerais pas que le combat ait été très loyal. Je ne dirais pas que le Shaman était bien meilleur que le Swiss Physics, mais plutôt que ce dernier est franchement mauvais.

Pour l'anécdote, Chardonnet utilise les petits dominos O- S.H que l'on place derrière les enceintes.
Intrigué, je lui demande de me faire la démonstration de leur efficacité.

On écoute attentivement un morceau, puis il retire les dominos et on repasse le même morceau.
C'est stupéfiant!

L'impact est du niveau de celui d'un câble. Sans les dominos, le grave est bcp plus enflé et moins bien contrôlé. Du coup, sa lisibilité est entamée et l'écoute globale devient imprécise.

Indépendamment de la nature même des dominos O- S.H, on sait que l'on peut agir sur les phénomènes de résonance d'une enceinte en y appliquant, en des points précis, un corps externe.

Sicomin dompte les grosses Spendor avec des pastilles en cabone, et Totem avait conçu un genre d'obus à placer sur sa Mani-2 (me semble-t-il) pour maîtriser les résonances de caisse.

JérômeB
a vaincre sans péril...on triomphe sans gloire!!!!oppose ton shamann a un ls 25 ou sp 11 10 ou 15 tu entendras la différence :lol:
bornert
 
Messages: 3231
Inscription: 09 Déc 2002 22:28
Localisation: alsace
  • offline

Message » 21 Mar 2004 13:01

-------------
Dernière édition par JérômeB le 06 Oct 2004 21:53, édité 1 fois.
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 21 Mar 2004 13:12

bornert a écrit:
JérômeB a écrit:Hier, j'avais rendez-vous chez Chardonnet afin qu'il puisse comparer le Shaman à un Swiss Physics SP1.

Le Swiss Physics est un pur produit issu de la Haute Couture suisse: 60Kf il y a 10 ans!

Le reste du système se compose d'une paire d'enceintes DIY de "bonnes" dimensions avec un 30cm et un coaxial de 17cm (je crois), de blocs mono Cairn 50 watts en classe A, et d'un lecteur CD Sphinx Myth9 MKI.

Les premières écoutes s'effectuent avec le Swiss Physics.

Les sonorités sont typiques de ce type d'appareils, poussées à l'extrême:

L'écoute n'est pas droite, elle est arride. Elle n'est pas précise, mais décharnée. Elle n'est pas fine, mais agressive.

Impossible de reconnaître le moindre timbre d'un instrument tant le signal est décharné et exempt de toute matière.

Yves Montand est cadavérique, Pires a troqué son piano pour un Fisher Price, Starker ne joue plus du violoncelle mais de la viole de gambe, Patricia Barber chante dans un synthé.
Il y a un vide béant dans le bas-médium, tant est si bien que le HP de grave donne les sentiment très net d'être mal raccordé au reste du spectre.
On a même parfois l'impression qu'il accuse un temps de retard sur la musique. C'est très surprenant.

Ensuite, on passe au Shaman.

Et là, c'est un monde qui sépare les deux appareils.

Je rappelle un point qui n'est pas anodin, me semble-t-il.
Chardonnet a eu l'occasion d'essayer un Farfadet qu'il n'avait pas adopté en raison d'un trait de caractère du Farfadet qui se manifeste parfois sur certains systèmes et qui a été largement débattu: une espèce de remontée (artificielle?) du bas-médium.

Le Shaman déploie le grand jeu.

Densité, précision, étagement des plans sonores, dynamique, véracité des timbres... Bref, le killer.

Que dire alors?

Je ne jurerais pas que le combat ait été très loyal. Je ne dirais pas que le Shaman était bien meilleur que le Swiss Physics, mais plutôt que ce dernier est franchement mauvais.

Pour l'anécdote, Chardonnet utilise les petits dominos O- S.H que l'on place derrière les enceintes.
Intrigué, je lui demande de me faire la démonstration de leur efficacité.

On écoute attentivement un morceau, puis il retire les dominos et on repasse le même morceau.
C'est stupéfiant!

L'impact est du niveau de celui d'un câble. Sans les dominos, le grave est bcp plus enflé et moins bien contrôlé. Du coup, sa lisibilité est entamée et l'écoute globale devient imprécise.

Indépendamment de la nature même des dominos O- S.H, on sait que l'on peut agir sur les phénomènes de résonance d'une enceinte en y appliquant, en des points précis, un corps externe.

Sicomin dompte les grosses Spendor avec des pastilles en cabone, et Totem avait conçu un genre d'obus à placer sur sa Mani-2 (me semble-t-il) pour maîtriser les résonances de caisse.

JérômeB
a vaincre sans péril...on triomphe sans gloire!!!!oppose ton shamann a un ls 25 ou sp 11 10 ou 15 tu entendras la différence :lol:


+1
bibouovni
 
Messages: 536
Inscription: 27 Nov 2003 20:31
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 21 Mar 2004 14:03

je tiens simplement a préciser que le swiss est une petoire infame...à l'epoque ce devait etre le nirvana de la hi fi (un copain posséde le couple depuis des années et n'arrive pas a le vendre)...et en fait tant le pre que l'ampli (swiss physics=) ont été balayés respectivement par mon sp 11 de l'époque et mon mac 275....j B ayant un farfadet je suis MDR en lisant que que le shamann est meilleur...c'est surement vrai...mais on peut douter (comme mon copain fh) des feuilles de JB...vu qu'il met tous ces espoirs dans une enceinte ayant un 13 cm dans le grave §§§§!! :lol: :lol: heureusement qu jb et b phil existent...on peut au moins se bagarrer un peu... :lol: :lol:
bornert
 
Messages: 3231
Inscription: 09 Déc 2002 22:28
Localisation: alsace
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message