Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 21 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

sondage NRDS

Message » 13 Sep 2004 20:31

Antony a écrit:
Babook a écrit:
Antony a écrit:En fait j'avais envisagé de passer au HC il y a qlq temps, mais je me suis rendu compte que je passais de moins en moins de temps devant mon "petit écran" à cause de la pauvreté des programmes, et investir dans du HC de qualité pour regarder 4 DVD dans l'année genre le dernier film d'action qui tue avec les caissons qui me tordent l'estomac et les balles qui fusent partout ds la pièce, très peu pour moi...

Au fait, vous regardez quoi sur vos HC ? :mdr:



J'ai longtemps pense investir dans uen chaine Hi-Fi digne de ce nom, les programmes a la redio devenant vraiment mauvais.
Mais investir dans du materiel Hi-Fi pour ecouter 4 disques par an, dont le best of de la star ac', la compile "tuning attitude 7" avec que de la "grosse caisse" pleien de basse, l'album de rap promu par skyrock et le nouveau disque d'un groupe de metal a dechirer les tweeters avec les guitares saturées, trés peu pour moi

Au fait, vous ecoutez quoi avec vos chaines HiFi? :mdr:


c'est marrant, pas moyens de savoir quels DVD garnissent vos rayonnages...

En musique, il y a bcp de choix même quand on est exigeant, en ciné, Pfffff...


Moi je remarque quand même un truc, c'est le ton général ici.
Les gens qui font du HC semblent quand même beaucoup plus ouverts, que les gens de la Hi-fi qui semblent nous considérer comme des bourrins sans subtilité.

Pour les films, si je te cite, le pianiste, de nuremberg à nuremberg, la liste de schindler, 2001 Odyssée de l'espace,qui font partie de ma DVDthèque, j'appelle pas ça du bourrin, et en plus certains comme le pianiste méritent une installation de qualité.
Ah oui j'oubliais, je suis comme vu sur un autre post un pauvre petit con avec une install de merde pleine de bouchons. Excusez mais quand je vois proposer à quelqu'un pour amélioration de son système des cables plus chers que son install je ne pense pas faire partie du même monde. et je me dis vu le sectarisme amiant que je préfère celà.

Au fait, mon caisson ne sera pas branché pendant l'écoute de Cds, et j'écoute en stéréo...
Pour lutter contre les stéréotypes. Et j'écoute pas de musique pop de la radio, ou si peu.
Et je suis ontent de mon système qui me permet aussi d'apprécier le jeu d'angus ou de Marc Knofler
beb
 
Messages: 9091
Inscription: 02 Mar 2002 2:00
Localisation: Pas loin de chez les grues
  • offline

Annonce

Message par Google » 13 Sep 2004 20:31

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Sep 2004 20:40

spoke a écrit:salut bopa,

tu as tres bien resumer la situation.

une question: tu as 2 systemes separés?

didier

Malheureusement, plus maintenant, mon antique ampli est mort suite à un orage un peu trop violent. il ne me reste plus que mes vielles enceintes DIY fabriquées dans les années 70 à 80 :oops: ( m***e celà ne me rajeuni pas 8) ) elles trainent dans un coin.... Non j'attends que les finances remontent un peu à niveau pour me relancer dans l'achat d'une solution plus orienté HIFI, mais en profitant de mes enceintes actuelles, donc affaire à suivre.
@+
Membre officiel du VLH (Vinyleux, Luxmanien et Heureux) et de l'Association pour l' hégémonie du SAcd multicanal et du Blu-Ray réunis!
Avatar de l’utilisateur
bopa
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2736
Inscription: 29 Avr 2004 14:48
Localisation: Le sud (13) un petit village dans les collines au milieu des oliviers
  • offline

Message » 13 Sep 2004 21:25

Parmi les lecteurs de la RDS, on trouve un noyau dur d"audiophiles qui ont fait évoluer leur système hifi vers le multicanal et/ou le home-cinéma. Curieux, techniques et avides de tout ce qu'il peut améliorer leur perception musicale, il veulent profiter des nouveaux formats audio ( SACD, DVD-Audio), mais aussi regarder des concerts et, de temps en temps, des films. Ces gens n'ont, pour la plupart, voulu faire aucun compromis en "étendant" ainsi leur système : mêmes enceintes, mêmes électroniques. Ils sont aussi très exigeant vis-à-vis de l'image, car ils sont avant tout perfectionnistes et veulent ce qu'il y a de mieux. Ce sont ces lecteurs là, à qui s'adressent la RDS version actuelle... et à tous ceux qui envisagent de faire cette "mutation" 8)

Pour info, la RDS & HC aujourdh'ui , c'est 3 journalistes permanents, donc Jean Hiraga ( redac chef), Philippe Viboud ( rédac chef adjoint) et Robert Lacrampe, 3 pigistes ( Wanegue, Landragin et votre serviteur :oops: :wink: ) , et une secrétaire de rédaction qui tient aussi les fonctions de maquettiste. C'est tout :cry: . C'est bien peu pour parvenir à satisfaire de tels défsi. Les journées de 14 ou 15 heures sont fréquentes ainsi que le travail de nuit ou le week-end, notamment les semaines de bouclage. Je ne cherche pas à vous impitoyer, mais j'aimerai juste, de temps en temps, lire ici quelques phrases d'encouragement plutot que, comme souvent, nous voir trainer dans la boue...
Bastien Cluzet
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 7774
Inscription: 26 Aoû 1999 2:00
Localisation: Essonne

Message » 13 Sep 2004 21:54

Si ce post déchaine les passions c'est qu'on l'aime bien La NDRS&HC, mais tout le monde est d'accord sur un point : la complaisance avec les annonceurs est manifeste, comme dans le dernier n° ou il y a un "comparatif" tube/numérique audio-research, c'est du publi-reportage déguisé !

Pour les films, si je te cite, le pianiste, de nuremberg à nuremberg, la liste de schindler, 2001 Odyssée de l'espace,qui font partie de ma DVDthèque, j'appelle pas ça du bourrin, et en plus certains comme le pianiste méritent une installation de qualité.
Il y a qd même des films qui valent la peine, sinon ça ne s'appelerait pas 7eme Art, mais il y en a si peu...

Les gens qui font du HC semblent quand même beaucoup plus ouverts, que les gens de la Hi-fi qui semblent nous considérer comme des bourrins sans subtilité.
Non, pas du tout, on redoute simplement que le HC grignote encore du terrain sur la hifi (d'ailleurs je le sens venir ce coup la... :cry: )

Parmi les lecteurs de la RDS, on trouve un noyau dur d"audiophiles qui ont fait évoluer leur système hifi vers le multicanal et/ou le home-cinéma. Curieux, techniques et avides de tout ce qu'il peut améliorer leur perception musicale, il veulent profiter des nouveaux formats audio ( SACD, DVD-Audio),
Vivi, vous surfez sur la vague, car ceux qui peuvent se permettre du HC sans compromis ne sont pas le gros de la troupe...

Bon j'avoue: j'ai un système HC 2.1 dans le salon ! :mdr:
Antony
 
Messages: 389
Inscription: 14 Oct 2002 18:05
Localisation: Beauvais (Oise)
  • offline

Message » 13 Sep 2004 22:09

Bastien Cluzet a écrit:Parmi les lecteurs de la RDS, on trouve un noyau dur d"audiophiles qui ont fait évoluer leur système hifi vers le multicanal et/ou le home-cinéma. Curieux, techniques et avides de tout ce qu'il peut améliorer leur perception musicale, il veulent profiter des nouveaux formats audio ( SACD, DVD-Audio), mais aussi regarder des concerts et, de temps en temps, des films. Ces gens n'ont, pour la plupart, voulu faire aucun compromis en "étendant" ainsi leur système : mêmes enceintes, mêmes électroniques. Ils sont aussi très exigeant vis-à-vis de l'image, car ils sont avant tout perfectionnistes et veulent ce qu'il y a de mieux. Ce sont ces lecteurs là, à qui s'adressent la RDS version actuelle... et à tous ceux qui envisagent de faire cette "mutation" 8)

Pour info, la RDS & HC aujourdh'ui , c'est 3 journalistes permanents, donc Jean Hiraga ( redac chef), Philippe Viboud ( rédac chef adjoint) et Robert Lacrampe, 3 pigistes ( Wanegue, Landragin et votre serviteur :oops: :wink: ) , et une secrétaire de rédaction qui tient aussi les fonctions de maquettiste. C'est tout :cry: . C'est bien peu pour parvenir à satisfaire de tels défsi. Les journées de 14 ou 15 heures sont fréquentes ainsi que le travail de nuit ou le week-end, notamment les semaines de bouclage. Je ne cherche pas à vous impitoyer, mais j'aimerai juste, de temps en temps, lire ici quelques phrases d'encouragement plutot que, comme souvent, nous voir trainer dans la boue...


Lon de moi l'idée, mais quand on voit les news sur l'importateur Vincent, quasi une tous les mois, avec la fameuse photo et le communiqué tordu de l'importateur et juridiquement complètement à coté de la plaque. puis ce mois ci le retour de l'importateur qui forme ses vendeurs ... et puis 4 pages de pub pour vincent... On se dit qu'il y a peut-être un problème.
Et ca a tendance à me faire gerber. je me demande d'ailleurs si je vais continuer à acheter.
Dommage, j'aimais bien les mesures et leur utilité
beb
 
Messages: 9091
Inscription: 02 Mar 2002 2:00
Localisation: Pas loin de chez les grues
  • offline

Message » 13 Sep 2004 22:12

Antony a écrit:Non, pas du tout, on redoute simplement que le HC grignote encore du terrain sur la hifi (d'ailleurs je le sens venir ce coup la... :cry: )

Ben non pas d'accord, personne ne grignote personne, la HIFI a sa place comme le HC et je me répète peut-être, mais pour moi la seule chose qui doive évoluer c'est la qualité. Et aujourd'hui, je pense sincèrement que coté qualité son, la HIFI est plus à son avantage que le HC. Alors c'est encore au HC d'évoluer et non à la HIFI de se faire du mouron pour rien. J'espère bien qu'un jour , on pourra avoir le vrai plaisir de pouvoir dire que l'on possède un ampli HC-HIFI. :wink:
Et franchement, beb je n'achète pas les revues pour leur pub. Aucun acheteur de revue n'est dupe, la pluspart des personnes que j'ai pu lire sur HCFR me semble plustôt des personnes averties. Alors, que ces revues utilise la pub comme ressources ne me semble pas finalement scandaleux 8)
Les forums en général remettent vite les pendules à l'heure. Alors pas de quoi vomir :wink:
Membre officiel du VLH (Vinyleux, Luxmanien et Heureux) et de l'Association pour l' hégémonie du SAcd multicanal et du Blu-Ray réunis!
Avatar de l’utilisateur
bopa
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2736
Inscription: 29 Avr 2004 14:48
Localisation: Le sud (13) un petit village dans les collines au milieu des oliviers
  • offline

Message » 13 Sep 2004 22:48

Je ne parle pas de pub, mais de news inflencées par la pub, ce ,n'es pas pareil.
Et dans ce cas, quid des essais des matériels vincent ?
beb
 
Messages: 9091
Inscription: 02 Mar 2002 2:00
Localisation: Pas loin de chez les grues
  • offline

Message » 13 Sep 2004 22:51

Parmi les lecteurs de la RDS, on trouve un noyau dur d"audiophiles qui ont fait évoluer leur système hifi vers le multicanal et/ou le home-cinéma. Curieux, techniques et avides de tout ce qu'il peut améliorer leur perception musicale, il veulent profiter des nouveaux formats audio ( SACD, DVD-Audio), mais aussi regarder des concerts et, de temps en temps, des films. Ces gens n'ont, pour la plupart, voulu faire aucun compromis en "étendant" ainsi leur système : mêmes enceintes, mêmes électroniques. Ils sont aussi très exigeant vis-à-vis de l'image, car ils sont avant tout perfectionnistes et veulent ce qu'il y a de mieux. Ce sont ces lecteurs là, à qui s'adressent la RDS version actuelle... et à tous ceux qui envisagent de faire cette "mutation"

Bastien,
c'est un peu élitiste comme demarche, non?
tout le monde ne peut pas se permettre de multiplier par 5 son systeme;
bien sur que le SACD m'interesse, en multi-canal encore plus.
mais mon banquier est sourd :mdr:
que veux-tu?
et puis, vu l'enormité du catalogue j'ai peur de ne pas savoir quoi choisir entre le dernier Mickael Jackson et le dernier madonna,

une petite chose me chiffonne, tu es moderateur sur ce forum,
juge et partie.. :o

on est sans doute un peu dur avec la NRDS, mais c'est parce qu'on l'aime.
je t'assure que je n'ai jamais ecrit une ligne sur whathifi :mdr:

cordialement,
didier
spoke
 
Messages: 463
Inscription: 04 Jan 2001 2:00
Localisation: savoie
  • offline

Message » 14 Sep 2004 0:23

Salut Bastien Cluzet

alors moi je dis merci à tout ce qui bosse à la RDS&HC et surtout bonne continuation !
J'ai toujours autant de plaisir à lire la revue malgré les testes de matos aux prix d'un revenu annuel d'ouvrier :cry:
Que dire à part qu'ils ne critiquent pas assez le matos mais ça ce comprend. Ils vont pas "casser" un produit sinon pas de pub etc ...

Moi je regrette surtout c'est qu'il n'y ai jamais eu un descriptif complet de l'instal du journal. J'en ai marre de regarder les photos à la loupe et d'essaier de savoir ce qu'ils ont comme matos. C'est pire que le chemin de croix.
J'ai pu grace à toi, apprendre qu'ils utilisaient un sub Gkf à base de deux 38 cm.
Tient en passant si tu pouvait faire un rapide descriptif, ça m'aiderait beaucoup.

+
Et très longue vie à la RDS&HC.

Faulken
faulken
 
Messages: 207
Inscription: 21 Avr 2003 22:12
  • offline

Message » 14 Sep 2004 2:32

A titre perso ce que je regrette c' est qu' on ne voit quasiment plus que des installations HR... c' est sympa le HR mais ca correspond à quoi ? 5% des installations ? 10% ?
nico-
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 11000
Inscription: 14 Mai 2001 2:00
  • offline

Message » 14 Sep 2004 3:32

Bastien Cluzet a écrit:
Buzzbuzz a écrit:de la hifi, de la hifi et de la hifi !!!!!


Je comprends bien mais si la NRDS a augmenté sa pagination par des tests HC c'est que le lectorat audiophile ne suffisait plus à rentabiliser le mag ...

Il y a hélas des réalités économiques derrière tout çà, et la conjoncture extrêmement mauvaise du marché de l'audio/vidéo limite encore les prises de risques :roll:


Augmenter sa pagination... :o ...!!!


La pagination de la NRDS a beaucoup baissé depuis l'âge d'or...par ex n°33 en décembre 1979 qui faisait 272 pages, ce n'est pas le record mais je l'ai sous la main, et j'ai trois numéros plus récents de sortis n°171 10/93 178 pages; n°172 11/93 194 pages et n°181 10/94 210 pages.

La pagination de la NRDS avait beaucoup baissé jusqu'à 98 pages au n°189 de juillet-août 95 et pour se stabiliser autour de 110 pages...mais la nouvelle formule RDS&HC en septembre 1999 avec l'ajout d'une rubrique Home Cinéma qui a été crée en supprimant des pages à la Hi-Fi. Et on a juste gagné depuis la nouvelle formule, avec le retour au grand format du début de la NRDS, quelques pages pour arriver à 138 pages en juin 2004, à 146 pages en juillet-août 2004 et à 138 pages en septembre 2004 MAIS hélas avec maintenant une rubrique Hi-Fi à égalité ou presque avec le HC.

A mon avis c'est trop, je suis un Hi-Fiste mélomane (pas idiophile) qui achète la NRDS tout en m'intéressant un peu au HC (en fait surtout pour avoir un système mixte multicanal et HC de qualité) et je ne veux pas plus de 20% de HC dans cette revue.

A +.
Gérard.

PS: Je suis un mauvais exemple puisque j'achète les trois principales revues Hi-Fi du marché, mais ma revue préférée était la NRDS, surtout celle des années 80 avec des essais bien détaillés, et j'aime moins la RDS&HC même si c'est encore la meilleure des trois.
Alpes94
 
Messages: 3792
Inscription: 16 Avr 2002 1:08
Localisation: Val de Marne (94)
  • offline

Message » 14 Sep 2004 3:43

phonia cr5 a écrit: J'ai connu la RDS (tout court, avant la NRDS) et fut longtemps abonné aux superbes cahier de l'audiophile


moi aussi, et je dois bien dire que le Hiraga de la revue du son et du home cinema n'est plus le mème que celui de l'Audiophile

ses immenses connaissances dans le domaine du son (d'autres journalistes devraient s'en inspirer) , sont intactes, mais ses oreilles sont moins accérées ou plutot il est devenu commercialement moins élitiste


C'est sûr car il doit pas être loin des 60 balais ce cher Hiraga. Mais il a quand même entendu les avancées du SACD...lui...qui de révolutionnaires au début sont devenues plus réduites d'après les derniers essais... :lol:

A +.
Gérard.
Alpes94
 
Messages: 3792
Inscription: 16 Avr 2002 1:08
Localisation: Val de Marne (94)
  • offline

Message » 14 Sep 2004 5:13

Bastien Cluzet a écrit: Parmi les lecteurs de la RDS, on trouve un noyau dur d"audiophiles qui ont fait évoluer leur système hifi vers le multicanal et/ou le home-cinéma. Curieux, techniques et avides de tout ce qu'il peut améliorer leur perception musicale, il veulent profiter des nouveaux formats audio ( SACD, DVD-Audio), mais aussi regarder des concerts et, de temps en temps, des films. Ces gens n'ont, pour la plupart, voulu faire aucun compromis en "étendant" ainsi leur système : mêmes enceintes, mêmes électroniques. Ils sont aussi très exigeant vis-à-vis de l'image, car ils sont avant tout perfectionnistes et veulent ce qu'il y a de mieux. Ce sont ces lecteurs là, à qui s'adressent la RDS version actuelle... et à tous ceux qui envisagent de faire cette "mutation" 8)


Les gens qui peuvent se permettre de se faire un système sans aucun compromis sont combien en France...il faut le matos de folie qui va bien, un séjour de 35m² minimum mais si on est en appart' et comme le mieux c'est quand même si possible de ne pas avoir de voisins pour rentabiliser l'investissement, cela implique d'acheter une maison. Soyons sérieux, il y a moyen de se faire des systèmes moyen de gamme corrects mais ce n'est pas avec vos tests que l'on peut faire le choix du matos. Je n'ai, par exemple, jamais lu l'essai du Harman Kardon AVR7000 dans la NRDS...c'est PAV qui me l'avait fait découvrir.

Alors il ne faut pas se plaindre que vous avez perdu tous vos lecteurs audiophiles...c'est parfaitement normal avec tous les essais de matériel THDG depuis pas mal d'année...les gens aux revenus modestes vous ont abandonnés...car maintenant la RDS&HC s'adresse aux audiophiles gagnant 5 000 euros par mois. Je t'accorde que dans ton domaine, il y a quand même eu l'essai le mois dernier de l'Hitachi PJ-TX100 à 1890€ pour contrebalancer l'essai du Yamaha DPX-1100 à 12 000€ de ce mois ci...


Bastien Cluzet a écrit:Pour info, la RDS & HC aujourdh'ui , c'est 3 journalistes permanents, donc Jean Hiraga ( redac chef), Philippe Viboud ( rédac chef adjoint) et Robert Lacrampe, 3 pigistes ( Wanegue, Landragin et votre serviteur :oops: :wink: ) , et une secrétaire de rédaction qui tient aussi les fonctions de maquettiste. C'est tout :cry: . C'est bien peu pour parvenir à satisfaire de tels défsi. Les journées de 14 ou 15 heures sont fréquentes ainsi que le travail de nuit ou le week-end, notamment les semaines de bouclage. Je ne cherche pas à vous impitoyer, mais j'aimerai juste, de temps en temps, lire ici quelques phrases d'encouragement plutot que, comme souvent, nous voir trainer dans la boue...


C'est bien, mais de quoi te plains tu ? Des forumeurs parlent des compromissions qui deviennent un peu trop criantes depuis quelques temps...surtout dans la rubrique News. Pour les essais, il est vrai que c'est toujours bons jusqu'à l'essai du modèle suivant qui vous apprend que le modèle précdent n'était vraiment pas terrible... :o
Mais toi, tu es un homme heureux, puisque tu vis de ta passion...je suis sûr que tu pourrais trouver plein de jeunes qui accepteraient de prendre ta place.

Si tu n'étais que simple forumeur je te plaindrais peut-être... :wink:...mais en plus il te reste du temps de libre pour être modérateur ici...alors là, je dis bravo...à moins que ce soit pour venir modérer les gens qui disent du mal de ta revue... :lol:

Je fais partie des gens qui font vivre la NRDS depuis pas mal d'années (ainsi que les deux autres revues) et je te souhaite une longue vie dans ton job bien sympa, même s'il a quelques contraintes, car la vie sans la RDS&HC chaque mois serait triste.

A +.
Gérard.
Alpes94
 
Messages: 3792
Inscription: 16 Avr 2002 1:08
Localisation: Val de Marne (94)
  • offline

Message » 14 Sep 2004 6:12

Antony a écrit:Si ce post déchaine les passions c'est qu'on l'aime bien La NDRS&HC, mais tout le monde est d'accord sur un point : la complaisance avec les annonceurs est manifeste, comme dans le dernier n° ou il y a un "comparatif" tube/numérique audio-research, c'est du publi-reportage déguisé !

Pour les films, si je te cite, le pianiste, de nuremberg à nuremberg, la liste de schindler, 2001 Odyssée de l'espace,qui font partie de ma DVDthèque, j'appelle pas ça du bourrin, et en plus certains comme le pianiste méritent une installation de qualité.
Il y a qd même des films qui valent la peine, sinon ça ne s'appelerait pas 7eme Art, mais il y en a si peu...

Les gens qui font du HC semblent quand même beaucoup plus ouverts, que les gens de la Hi-fi qui semblent nous considérer comme des bourrins sans subtilité.
Non, pas du tout, on redoute simplement que le HC grignote encore du terrain sur la hifi (d'ailleurs je le sens venir ce coup la... :cry: )

Parmi les lecteurs de la RDS, on trouve un noyau dur d"audiophiles qui ont fait évoluer leur système hifi vers le multicanal et/ou le home-cinéma. Curieux, techniques et avides de tout ce qu'il peut améliorer leur perception musicale, il veulent profiter des nouveaux formats audio ( SACD, DVD-Audio),
Vivi, vous surfez sur la vague, car ceux qui peuvent se permettre du HC sans compromis ne sont pas le gros de la troupe...

Bon j'avoue: j'ai un système HC 2.1 dans le salon ! :mdr:


Quelques réflexions à la volée:

-Affirmer que le marché de la vidéo à la maison est limité qualitativement est une vue de l'esprit: d'un regard dans ma vidéothèque, j'ai à disposition en DVD des oeuvres aussi diverses que des films de John Ford, Fellini, Kurosawa, Tarkovski, Angelopoulos, Polanski, Boorman, Clouzot, Renoir et tant d'autres encore...En cherchant bien, je parviens même à dénicher des films presque introuvables de cinéastes comme Paradjanov, Makavejev ou bien Kawalerowicz. On peut discuter du bien fondé des politiques éditoriales, de la qualité des éditions elles-mêmes, mais pas de l'ampleur du choix qui est au offert aux yeux ébahis des consommateurs. Pärfois, j'en pleurerais: je connaissais le cinéma d'avant, où l'on guettait la reprise d'un film arménien et l'on s'y rendait comme en pélerinage. Je savais que si je ratais ce film, j'avais peu de chances de le revoir avant cinq ans voire dix ans. On imagine mal encore l'impact du DVD sus habitudes de spectateurs et sur les difficultés que peut engendrer la vidéo pour le cinéma lui-même, c'est là un autre sujet qui me conduit directement au deuxième point.

-Il convient de se méfier de certains leurres: un DVD en tant qu'objet est la copie dégradée de l'oeuvre cinématographique et non une simple reproduction comme certains marchands veulent le faire croire. Ce que vous voyez à l'écran n'est pas ce que vous pouvez voir dans une salle, l'image est différente: non plus cinématographique mais vidéo (et compressée durement qui plus est). Je n'aborderai pas plus avant (pour cause de hors-sujet flagrant) les différences qualitatives entre la vidéo et le cinéma, sinon pour un autre exemple: le rapport du spectateur à l'image est modifié. L'écran de cinéma suppose (et induit) un mode de regard (actif, fragmenté parfois) qui s'oppose au contrôle que nous avons sur l'image vidéo. Deuxième point: le choix que je vantais il y a un instant n'est-il pas pour partie un miroir aux alouettes. Si vous aimez la musique classique ou la littérature, vous me comprendrez aisément: jamais autant aujourd'hui les plus grandes oeuvres de la littérature, le savoir, les peintures n'ont été autant accessibles, disponibles à l'homme avide de connaissance et de plaisir esthétique. Pour autant, le choix théorique ne remplace pas le cheminement nécessaire à l'humain, l'éducation du goût du regard seul rempart à la consommation qui détruit les oeuvres. Je m'interroge parfois quand un film d'action de série B voisine avec un chef d'oeuvre de Murnau: comment le "vidéophile" choisit-il? L'éducation artistique risque d'être immérédiablement remplacée par la mode, ou pire encore par le pouvoir de l'argent. On le voit au cinéma comme dans la musique d'aujourd'hui: celui qui est le plus fort (le plus riche) peut imposer et stéréotyper ce qui est vu, lu ou entendu. Quand l'esprit critique est remplacé par un rayonnage alphabétique et le choix par le matraquage marketing, les temps ne sont pas joyeux. Vous pardonnerez cette trop longue parenthèse.

-J'ai vu fleurir ici des comparaisons entre la bande-son des films de cinéma et le son des disques (exclusivement audios). Il me semble que les rapprochements sont hasardeux et la réflexion insuffisante. D'abord, je crois que dans l'esprit des ingénieurs du son au cinéma, il ne fait guère de doute qu'une bande-son de film est moins subtile qu'une prise de son de musique classique. Cela pour de nombreuses raisons, fastidieuses à développer. Je ne dis pas pour autant que le son au cinéma est moins intéressant ou moins "bon" tout simplement. Non, l'enjeu est différent, mais pas moins passionnant. Il ne faut pas sous-estimer que l'apport d'une restitution la plus fidèle possible est essentielle pour le cinéma: la qualité des voix (timbre notamment) pose d'énormes problèmes aux preneurs de son (direct) sur un tournage. De même comme pour une prise de son de concert, l'ambiance sonore est essentielle. Si vous captez un bruit de pas, où a lieu ce pas? Dans un appartement, dans une rue, avec de l'écho ou non, quelle qualité voulez-vous donner au son? C'est un point central, au cinéma, le son participe au sens, autant que ce que les béotiens nomment l'image. Une des premières choses que l'on apprend en théorie du cinéma, c'est que dans le cinéma sonore, l'image est constituée de deux facteurs: le visuel et le son. La réunion de ces deux facteurs donne une image cinématographique (pour ceux que ça intéresse, voir Gilles Deleuze "L'image-mouvement" et "L'image-temps" ou bien encore les essais de Michel Chion ou de sémiologie de Christian Metz). Un bon système de reproduction du son au cinéma est aussi important que la qualité de la projection, et d'une salle à l'autre, tout spectateur peut s'en rendre compte. Techniquement des progrès énormes sont encore possibles, en terme de finesse de reproduction, tout comme la pellicule peut encore progresser énormément. Aujourd'hui ce sont des enjeux économiques qui brident la qualité du son au cinéma, tout comme celle des images cinématographiques (et je ne parle même pas de la volonté délibérée d'imposer le numérique au cinéma, enjeu économique majeur pour les studios dont Sony qui envisagent le cinéma comme un pion dans une vaste globalité d'images...La pellicule a déjà perdu l'essentiel, bien que je le regrette amèrement, mais là encore c'est un autre sujet).

La question du son est d'autant plus cruciale que si je puis permettre, le cinéma ne sait toujours pas forcément comment envisager la place du son sous l'angle de l'esthétique. Alors oui, je comprends bien la frustration de mélomanes devant les pistes son tape à l'oeil de nombreux films "hollywoodiens" (au sens propre ou figuré), l'effet, le coup de poing dans l'estomac et un jeu puéril sur la localisation du son fatigue n'importe quelle oreille ou presque. Pourtant au-delà de l'atmosphère sonore (passionnante) se pose la question du point de vue. Comme la place de la caméra, le point de vue sonore participe à la place du spectateur et interroge notre relation de savoir. Il n'est qu'à voir (ou entendre plutôt) comment par exemple l'effroi au cinéma naît à la fois de ce qu'on voit ou de ce qu'on ne voit pas, que de ce qu'on entend ou de ce qu'on entend pas. Qui n'a jamais eu peur en entendant des sons incompréhensibles, provenant du hors-champ et se rapprochant? Je trouve terrifiante par exemple l'utilisation du son dans une longue séquence d'Eyes Wide Shut où le personnage de Tom Cruise déambule dans New-York suivi par une inquiétante silhouette...Quels sont les bruits que nous entendons, et ceux que nous n'entendons pas...Comment faire qu'une voix nous rassure ou bien nous inquiète? Ou bien encore comment traiter le son dans un film comme Alien? Quelle matière lui donner?

Au cinéma, le son et l'image sont liés. La place d'un micro, sa directitivité (ce qu'il capte ou ne capte pas) est tout aussi importante que la place d'une caméra ou des projecteurs. Si cela n'est pas toujours clair, c'est en partie à cause d'un malentendu naturaliste: beaucoup de cinéastes considèrent encore le son comme accessoire et subordonné au visuel. Tout ce qu'ils demandent au son, c'est de ne pas se faire remarquer (ou à contrario de bien se faire entendre). Les enjeux y sont pourtant énormes: regardez comment des cinéastes comme Stanley Kubrick, Robert Bresson ou encore David Lynch traitent le son au cinéma, c'est un travail d'orfèvre: un son n'y est pas par hasard mais est le fruit d'une réflexion esthétique poussée. Ce que je fuis au cinéma, c'est le pseudo réalisme du son qui veut à tout prix nous faire entendre tout ce que nous sommes supposés entendre dans un lieu précis, c'est une impasse. Entre le naturalisme sonore d'un Rohmer (au son direct particulièrement intéressant) et à l'artifice extrème de David Lynch, le son au cinéma est fascinant et certainement pas une reproduction mineure pour tout système visant justement à traduire des sons.

-Enfin, le cinéma fournit des pistes qui sont je l'espère liées à l'avenir de la hi-fi. La présence d'une voie centrale au cinéma est un atout pour moi essentiel qui apporte une profondeur supplémentaire par rapport à la stéréo, notamment pour le traitement des voix (au cinéma). Il me semble donc que plus que d'opposer la finesse de la hi-fi (et donc de la musique), à la pauvreté du cinéma, on peut réunir les deux: le développement de supports comme le DVD-audio et plus encore le SACD m'apparaît valable, et je crois que la hi-fi multicanale bien pensée pourrait s'avérer un avenir riche pour tout le monde. À condition évidemment de s'intéresser à ce que les multiples canaux apportent réellement au son, et non comme un gadget.

Bien cordialement.
Polonsky
 
Messages: 222
Inscription: 15 Juin 2004 19:57
  • offline

Message » 14 Sep 2004 8:58

bonjour Polonski,

et bravo, mille fois merci.
quel plaisir de lire ce genre de reflexion; enfin qlq'un qui parle du cinema, et pas du HC; car c'esr vrai que pour moi( simple béotien) le HC s'est reduit a un etalage d'effets, ou l'art de raconter une histoire, de faire passer une emotion est passé a la trappe.
tu devrais nous faire qlq piges dans la NRDS :wink:

il me reste un blocage: melanger les 2 genres, sur un meme systeme.
ça releve sans doute plus de l'intellect, que d'un manque de pragmatisme.

cordialement,
didier
spoke
 
Messages: 463
Inscription: 04 Jan 2001 2:00
Localisation: savoie
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message