Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

STEREO Prestige & Image : au secours!!! Mais que dites-vous?

Message » 11 Sep 2010 8:18

gil_mars a écrit:Les explications techniques de Philippe Muller sont remarquables de clarté et de justesse et on le remercie.

Vu ce qui suit, on se demande bien pourquoi et de quoi vous me remerciez. En tous cas, cela n'aura pas servi à grand chose avec vous.

Mais non, désolé, je ne crois pas un mot à ce que raconte cette revue, d'une mauvaise foi impressionnante.

Contrairement à vous, je les connais personnellement depuis plus de vingt ans. J'ai deux souvenirs particulièrement impressionnants:
1) Lors d'un salon, quand je travaillais chez Cabasse, nous proposions une écoute d'amplificateurs. Nous comparions en aveugle trois modèles parfaitement alignés en niveau et commutés instantanément sans bruit ni coupure. Il y avait, par ordre alphabétique: un Accuphase, un Kenwood, un Marantz (il n'y avait pas d'ampli Cabasse à cette époque). Les auditeurs switchaient eux-même. Personne n'a été capable d'entendre une différence, je dis bien personne! sauf Patrick Vercher qui les a tous reconnus. C'était assez stupéfiant.

2) Je me souviens aussi être allé présenter les Iroise version 1 à la Revue du Son. Nous déballons et nous écoutons. Patrick Vercher signale un problème d'équilibre et me dessine la courbe subjective de l'enceinte. Peu après, Jean Hiraga se livre aux relevés de courbe destinés à la publication. La courbe de réponse avait exactement le même profil que celui que Vercher avait dessiné. Je précise qu'il était impossible de tricher puisque j'avais apporté les enceintes qui n'avaient jamais été entendues par eux auparavant.


Extrait : n°33, p51, à propos du lecteur Marantz SA 8003.
" toujours dans le grave, les bruits d'objet lourds traînés sur le sol, dans le lointain, sont beaucoup plus présents qu'avec la plupart des lecteurs CD, même de prix bien supérieurs à celui du Marantz".

Mon oeil ! On aimerait bien connaitre le nom de "la plupart des lecteurs CD" ! Ils n'existent pas : ils sont fictifs ! Et dans le numéro suivant, ils remettront le couvert... et trouveront sous cape des défauts à ce Marantz -passés sous silence lors de sa critique- en le comparant à leur nouvelle trouvaille du moment (avec généralement une page de pub un peu plus loin). Allons, allons...

Tous les lecteurs de CD depuis le Philips CD100 et le Sony CDP101 lui sont passé entre les mains en 27 ans. Qui plus est, ses conditions d'écoute ont changé seulement trois fois en tout ce temps. Il n'a changé qu'une seule fois (ou deux) d'enceintes de référence et écoute toujours les mêmes disques. Ce n'est pas un farfelu. Quant à critiquer ce qu'ils ont encensé, cela ne se pratique pas chez eux. Comme le dit Grand X, ils ne publient jamais une mauvaise critique. C'est la seule concession que je leur connaisse. Ils estiment qu'il y a assez de bons appareils pour ne pas avoir à citer les autres. L'Iroise 1 n'était pas passée en B-E sauf après que Cabasse ait corrigé le défaut. Ne doutez pas de l'intégrité des gens sans vérification précise. L'exemple que vous citez ne prouve rien. J'ai vécu ce dont je vous parle et des anecdotes comme celles-là, j'en ai encore.

Ne sombrez pas dans ce travers qui consiste à dire: ce que je n'entends pas n'existe pas. Il y a des gens qui n'entendent peut-être pas davantage mais qui écoutent mieux. C'est normal de la part d'un des plus anciens journalistes en activité. Je crois que PV est très attentif et qu'il sait mémoriser des tas d'informations auxquelles nous ne prêtons pas suffisamment d'attention.


La technique est simple et récurrente : comparer un produit en laissant entendre qu'il est supérieur à bien d'autres produits équivalents mais bien plus chers (produits que l'on ne cite jamais, bien entendu). Avec pour objectif de rameuter les ressources publicitaires, satisfaites par une critique qui favorise l'achat du produit par le consommateur.

Mauvaise approche publicitaire. Une revue a besoin de tous les annonceurs. La technique de la revue est beaucoup plus fine que cela: ne citer que ce qui marche et proposer de revenir plus tard quand le produit est problématique. C'est bien plus subtil puisque vous ne vous fâchez avec personne et vous avez les pubs de tout le monde sans dire du bien de ce que vous n'avez pas aimé.
Preneur de son - Créateur du Studio Acoustique à Passavant et du Label Passavant Music (Codaex) - Collaborateur Cabasse de 1982 à 1996 - Collaborateur B&W de 1996 à 2009 - Prix Haute-Fidélité 1993 - Orphée d'Or Prix Thomas Edison 2010...
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Annonce

Message par Google » 11 Sep 2010 8:18

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 11 Sep 2010 8:55

grand x a écrit:Et bien je vois que tu ne connais pas les bonshommes pour les vilipender de cette manière.
Jamais ils ne diront de bien d'un appareil qu'ils pensent affublé d'un défaut majeur. Jamais ils ne tenteront de faire passer pour bon un appareil qui a des défauts le rendant impropre à sa destination. il y a régulièrement des recalés, dont on n'entendra jamais parler dans cette revue tant que les défauts ne seront pas corrigés. Quitte à perdre des annonceurs (et c'est arrivé), ils ne soumettront pas leurs critiques à ces ventes d'espaces.



J'appelle cela de la grosse hypocrise, s'ils tesent un materiel mauvais ils doivent le dire plutot que ne rien dire pour ne pas gener la marque ou le distributeur et ainsi les menager.

J'achetais cette revue a sa sortie, environ les vingts premiers numeros, quasiment une nouvelle "reference" a chaque essai, j'en ai eu assez je n'ai plus jamais achete ni meme lu.

D'autres types de revue n'hesitent pas a publier un essai negatif alors que les enjeux financiers sont autrement plus eleves: telephonie, automobile, informatique...
http://mingyu.labrute.fr Viendez-y vous y faire tanner.
tututpouet
 
Messages: 4709
Inscription: 26 Nov 2006 14:02
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Sep 2010 9:35

tututpouet a écrit:
J'appelle cela de la grosse hypocrise, s'ils tesent un materiel mauvais ils doivent le dire plutot que ne rien dire pour ne pas gener la marque ou le distributeur et ainsi les menager.

J'appellerais plutôt cela l'instinct de survie dans un milieu (la presse hifi francophone) qui touche un public famélique, lequel ne pourra jamais faire vivre un canard. Et ce ne sont pas les déclarations d'intentions comme: "s'ils disent du mal, j'achèterai la revue" qui changeront quelque chose et pour plusieurs raisons:

1) Pour faire des B-E, une revue doit se faire prêter du matériel et je me demande qui pourrait bien prêter son matos pour se le faire descendre? Faut pas rêver! Ce n'est pas seulement la presse qui décide de ce qui passera. Sans matériel, pas d'articles. Pourquoi, croyez-vous que certaines marques n'apparaissent jamais dans certains magazines alors qu'on les voit chez d'autres? Simplement parce qu'un jour un article a déplu à la marque. C'est le boycott total et la marque ne passe que chez l'autre, plus conciliant. La difficulté est de ne pas en arriver là sans avoir à mentir et à cet exercice, Vercher s'en tire assez bien. Lui-même ne voit pas l'intérêt de passer de mauvais appareils. Personnellement, je trouve qu'il a raison.

Les revues anglophones vendent dans de nombreux pays et sont un peu plus libres. Une petite critique acerbe peut faire croire à une revue sans pitié mais sont-ils acerbes avec tous? Il y a de grosses ficelles pour faire croire à l'indépendance de ton. Au-moins, ils ne font pas ça chez nous.

2) Quel plaisir pourrait-on tirer d'une démolition en règle? La hifi c'est fait pour rêver, pas pour assister à une mise à mort pour je ne sais quel plaisir morbide. Lire un compte-rendu qui fait saliver est bien plus en accord avec le sujet. Je préfère rêver que vomir, c'est une simple affaire de bien-être.



J'achetais cette revue a sa sortie, environ les vingts premiers numeros, quasiment une nouvelle "reference" a chaque essai, j'en ai eu assez je n'ai plus jamais achete ni meme lu.

Les fora, c'est très bien pour se faire une idée car personne n'y dit la même chose. Vous pouvez tout lire et son contraire. Croyez-vous que ce soit plus simple de se faire une opinion quand on n'y connait rien.

D'autres types de revue n'hesitent pas a publier un essai negatif alors que les enjeux financiers sont autrement plus eleves: telephonie, automobile, informatique...

En hifi, les enjeux ne sont pas comparables. En informatique, les lecteurs sont considérablement plus nombreux et puis, la téléphonie et l'informatique, c'est fonctionnel avant tout. C'est plus facile à critiquer. La hifi est un domaine où le subjectif est souvent mis en avant. Démolir un appareil devient aussi subjectif que l'encenser. Comparons ce qui peut l'être. Sans pub, pas de revues hifi et sans l'obligeance des importateurs et fabricants qui confient leur matériel, pas de B-E possibles.

Preneur de son - Créateur du Studio Acoustique à Passavant et du Label Passavant Music (Codaex) - Collaborateur Cabasse de 1982 à 1996 - Collaborateur B&W de 1996 à 2009 - Prix Haute-Fidélité 1993 - Orphée d'Or Prix Thomas Edison 2010...
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 11 Sep 2010 13:04

...Pourquoi, croyez-vous que certaines marques n'apparaissent jamais dans certains magazines alors qu'on les voit chez d'autres? Simplement parce qu'un jour un article a déplu à la marque. C'est le boycott total et la marque ne passe que chez l'autre, plus conciliant.


Son Mag en à payé le prix fort
Qu'elle soit de silence ou papillon, une minute dure toujours 60 secondes.
Une montre
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 11 Sep 2010 13:27

LaurentV a écrit:
...Pourquoi, croyez-vous que certaines marques n'apparaissent jamais dans certains magazines alors qu'on les voit chez d'autres? Simplement parce qu'un jour un article a déplu à la marque. C'est le boycott total et la marque ne passe que chez l'autre, plus conciliant.


Son Mag en à payé le prix fort


Le ton n'était pas le bon car on était tombé dans la provoc et la moquerie. Cela n'a pas fait vendre d'avantage d'exemplaires et les annonceurs sont partis.
Preneur de son - Créateur du Studio Acoustique à Passavant et du Label Passavant Music (Codaex) - Collaborateur Cabasse de 1982 à 1996 - Collaborateur B&W de 1996 à 2009 - Prix Haute-Fidélité 1993 - Orphée d'Or Prix Thomas Edison 2010...
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 11 Sep 2010 13:40

tututpouet a écrit:
grand x a écrit:Et bien je vois que tu ne connais pas les bonshommes pour les vilipender de cette manière.
Jamais ils ne diront de bien d'un appareil qu'ils pensent affublé d'un défaut majeur. Jamais ils ne tenteront de faire passer pour bon un appareil qui a des défauts le rendant impropre à sa destination. il y a régulièrement des recalés, dont on n'entendra jamais parler dans cette revue tant que les défauts ne seront pas corrigés. Quitte à perdre des annonceurs (et c'est arrivé), ils ne soumettront pas leurs critiques à ces ventes d'espaces.



J'appelle cela de la grosse hypocrise, s'ils tesent un materiel mauvais ils doivent le dire plutot que ne rien dire pour ne pas gener la marque ou le distributeur et ainsi les menager.

...


Non:
L'hypocrisie, ce serait de dire du bien d'un appareil alors qu'ils pensent le contraire.
Pas de refuser de parler dans la revue quand les appareils sont jugés "à améliorer avant d'en parler".
C'est un choix respectable (qu'on peut ne pas partager), pas de l'hypocrisie.

L'autre avantage certain, c'est que les fabricants et appareils à problèmes ne sont pas définitivement condamnés, ni encouragés non plus dans ces erreurs.
La revue a régulièrement refusé de parler d'appareils, pour cause de problèmes techniques réels sur des modèles qui avaient pourtant été récompensés par d'autres revues. Certains ont été repris et leur fabrication de série modifiée suite à leurs diagnostiques justes.
Les auteurs utilisent tout leur savoir écouter, leur savoir mesurer, leur savoir comprendre les circuits et détecter les problèmes pour indiquer au constructeur où ça ne va pas, et surtout pourquoi. Certains constructeurs ont appris grâce à eux, modifié des appareils qui ont enfin été réussis. Au lieu de les condamner en mettant les produits et marques au pilori (les lecteurs retiennent surtout les dysfonctionnements, et longtemps, même après les disparitions des problèmes), ils ont soutenu les fabricants, les ont aidé à devenir plus performants et efficaces.
Cette démarche là me plait infiniment, il y a un réel soutien, une réelle aide à un secteur en particulière difficulté.
La revue ne se pose pas seulement en critique de produit, mais en acteur efficace qualitatif pour le secteur, et avec une réelle aide personnalisée. Une critique franche et documentée des appareils auprès des constructeurs, critique active et positive parce qu'ils donnent les effets, et souvent l'origine, et souvent aussi la solution des problèmes détectés.
Ca, les lecteurs ne le voient pas, mais en bénéficient indirectement.
Cette aide positive aux lecteurs est plus efficace que de pointer des appareils à défauts à oublier, ou des petites baisses de performances qui ne sont rédhibitoires que pour quelques uns, que l'on peut détecter par une lecture attentive des articles.
Je trouve leurs commentaires assez fins sur ce point, à condition de les lire avec attention, et pas au simple premier degré, toujours très positif.

Encore une fois, on peut regretter ce choix éditorial de ton toujours très positif, mais pas suspecter ou accuser d'hypocrisie ou de connivence, ou de bienveillance coupable avec les fabricants et annonceurs.
Quoi de plus efficace que la musique acoustique vivante, pour évaluer ensuite la qualité du matériel Hifi et le réalisme de la retranscription proposée ?
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7397
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 11 Sep 2010 14:20

Je suis navré, grand-x, mais même si toute démarche éditoriale a des avantages et des inconvénients, celle de Stereo et Images pose problème. Qu'ils conseillent des entreprises n'est pas criticable en soi, qu'ils ne trouvent jamais aucun défaut aux produits qu'ils testent pose problème, car un produit est forcément le résultat de compromis. Les tests de RDS sur les enceintes le montraient bien.
Le deuxième problème est leur fameuse comparaison fictive avec "des produits bien plus chers" mais jamais cités : ceci porte un coup à leur crédibilité journalistique.

Je veux bien croire que ces journalistes sont sympathiques, mais quand vous ne les connaissez pas, ce qui est le cas de la plupart des lecteurs, vous pouvez douter de leurs avis. De mon point de vue, Stereo et images n'est pas une revue de référence, contrairement à l'ex RDS ou même Haute fidélité.
gil_mars
 
Messages: 272
Inscription: 24 Avr 2009 23:07
  • offline

Message » 11 Sep 2010 14:45

qu'ils ne trouvent jamais aucun défaut aux produits qu'ils testent

Ce n'est pas le cas. As-tu lu ce que j'en ai dit ?
2 types de défauts relevés:
-ceux qui rendent l'appareil impropre à sa destination selon eux, dans ce cas l'appareil n'est pas présenté. Ce qui est déjà une information: sur les appareils présentés, aucun défaut majeur n'a été relevé. Le renseignement est précieux. (ce qui ne veut pas dire que tous les appareils non présentés ont un défaut, il ne faut pas non plus faire cette interprétation erronée, je la démonte avant qu'elle ne soit mise en avant)
-ceux qui peuvent être acceptables pour certains utilisateurs, en regard d'autres qualités par ailleurs. Ces défauts là ne sont pas précisément pointés, pour la raison que les lecteurs les interprèteraient comme défauts rédhibitoires, ce qu'ils ne sont pas. Mais en lisant bien, on arrive à déterminer ces points, ou ces critères moins développés, par défaut.
C'est un peu pointu, mais la marge de manoeuvre de compréhension de leurs écrits n'est pas grande, entre une possible légère limitation et un problème sérieux. C'est le comportement de nombre de lecteurs qui impose cette prudence. Mais le lecteur n'est pas démuni, il peut compléter ses informations par d'autres sources, et surtout par des écoutes en direct (salons, auditoriums, particuliers, ...)

Le deuxième problème est leur fameuse comparaison fictive avec "des produits bien plus chers" mais jamais cités : ceci porte un coup à leur crédibilité journalistique.

C'est vrai que ça devient un tic verbal pour dire que l'appareil est d'un rapport qualité prix très intéressant en regard d'autres. Ca pourrait être exprimé différemment.
Mais ne comptez pas sur le signalement d'appareils moins intéressants, pour les raisons de ligne éditoriale: ne pas descendre un produit injustement. Et ce qui leur déplait ou plait moins peut plaire à d'autres, ils ne veulent pas fermer le choix des lecteurs à partir de leurs points de vue personnels. Encore une fois, on peut ne pas partager ce point de vue, c'est leur choix.
Lisez juste cet argument comme une indication de leur part d'un très bon rapport qualité prix, ça passera mieux.

Je veux bien croire que ces journalistes sont sympathiques, mais quand vous ne les connaissez pas, ce qui est le cas de la plupart des lecteurs, vous pouvez douter de leurs avis.

Douter est une chose, affirmer des choses négatives en est une autre. Là, maintenant, vous êtes informés. Vous pouvez douter de la pertinence de leurs avis, avoir des avis différents, regretter leur ton pas assez acerbe, ou refusant de pointer les défauts majeurs, et disant de manière trop discrète les légers points de retenue, mais pour ceux qui les connaissent, ni leurs capacités, ni leur intégrité n'ont à être remises en cause.
Une chose est de ne pas partager leur ligne éditoriale, sur lesquels ils sont maîtres, une autre chose est de leur supposer des comportements répréhensibles, et il n'y a là pas matière à l'envisager.

De mon point de vue, Stereo et images n'est pas une revue de référence, contrairement à l'ex RDS ou même Haute fidélité.

Point de vue tout à fait respectable.
D'un autre coté, S.&I. est une des rares revues à ne pas émettre d'avis positif sur des appareils ou systèmes non écoutés ou non efficaces, et à priori à ne pas laisser passer de souci majeur sur un appareil ou un système.
L'important est que l'on ait le choix de l'une ou l'autre revue, selon ses attentes personnelles
Dernière édition par grand x le 11 Sep 2010 15:06, édité 3 fois.
Quoi de plus efficace que la musique acoustique vivante, pour évaluer ensuite la qualité du matériel Hifi et le réalisme de la retranscription proposée ?
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7397
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 11 Sep 2010 14:54

gil_mars a écrit:Je suis navré, grand-x, mais même si toute démarche éditoriale a des avantages et des inconvénients, celle de Stereo et Images pose problème. Qu'ils conseillent des entreprises n'est pas criticable en soi, qu'ils ne trouvent jamais aucun défaut aux produits qu'ils testent pose problème, car un produit est forcément le résultat de compromis. Les tests de RDS sur les enceintes le montraient bien.

Cette excellente initiative de la RDS lui a parfaitement réussi, comme chacun le sait. Depuis, qui pratique de la sorte parmi les revues en notre langue?

Le deuxième problème est leur fameuse comparaison fictive avec "des produits bien plus chers" mais jamais cités : ceci porte un coup à leur crédibilité journalistique.

Les B-E servant parfois à la publication de tirés à part ou étant cités dans certaines de ses pubs ou catalogues, jamais un fabricant ne publiera un article citant d'autres marques que la sienne car son but n'est pas de parler de ses concurrents. Il ne faut pas être naïf.

Je veux bien croire que ces journalistes sont sympathiques, mais quand vous ne les connaissez pas, ce qui est le cas de la plupart des lecteurs, vous pouvez douter de leurs avis. De mon point de vue, Stereo et images n'est pas une revue de référence, contrairement à l'ex RDS ou même Haute fidélité.

Les journalistes sont présents dans les salons pour que vous les rencontriez. C'est à vous de faire cette démarche quand vous y allez. Depuis qu'il existe deux salons, vous ne pourrez les rencontrer tous au même endroit. Par ailleurs, S&I est désormais la seule revue à disposer d'un labo; Jacques Valienne est compétent pour cela.

Preneur de son - Créateur du Studio Acoustique à Passavant et du Label Passavant Music (Codaex) - Collaborateur Cabasse de 1982 à 1996 - Collaborateur B&W de 1996 à 2009 - Prix Haute-Fidélité 1993 - Orphée d'Or Prix Thomas Edison 2010...
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 11 Sep 2010 17:54

gil_mars a écrit:Je suis navré, grand-x, mais même si toute démarche éditoriale a des avantages et des inconvénients, celle de Stereo et Images pose problème. Qu'ils conseillent des entreprises n'est pas criticable en soi, qu'ils ne trouvent jamais aucun défaut aux produits qu'ils testent pose problème, car un produit est forcément le résultat de compromis. Les tests de RDS sur les enceintes le montraient bien.
Le deuxième problème est leur fameuse comparaison fictive avec "des produits bien plus chers" mais jamais cités : ceci porte un coup à leur crédibilité journalistique.

Je veux bien croire que ces journalistes sont sympathiques, mais quand vous ne les connaissez pas, ce qui est le cas de la plupart des lecteurs, vous pouvez douter de leurs avis. De mon point de vue, Stereo et images n'est pas une revue de référence, contrairement à l'ex RDS ou même Haute fidélité.


On ne peut qu'adhérer à ce propos que j'ai mis en gras, car dans tout journal qui se respecte un tel argument ne peut pas passer : c'est anti déontologique.

Mais l'ex RDS a pratiqué la même chose de façon moins systématique, certes. Elle a surtout fait pire : combien de fois y a-t-on lu : "Cette enceinte n'est pas un étouffoir comme ces modèles que la déontologie nous interdit de citer" Alors que la déontologie ordonnait qu'ils soient cités !

Mais surtout Haute-Fidélité : non, pas de référence ! Faut pas exagérer :lol: :mdr:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 49424
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 11 Sep 2010 18:37

Je savais que tu allais intervenir :lol:
Qu'elle soit de silence ou papillon, une minute dure toujours 60 secondes.
Une montre
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 11 Sep 2010 18:49

haute fidélité revue de référence ? :lol:
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 11 Sep 2010 19:03

Alain n'a pas dit tout son amour des différentes merveilles proposées par certaines revues ...
C'est qu'il a la déontologie chatouilleuse :wink:
Quoi de plus efficace que la musique acoustique vivante, pour évaluer ensuite la qualité du matériel Hifi et le réalisme de la retranscription proposée ?
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7397
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 12 Sep 2010 11:43

grand x a écrit:
tututpouet a écrit:
grand x a écrit:Et bien je vois que tu ne connais pas les bonshommes pour les vilipender de cette manière.
Jamais ils ne diront de bien d'un appareil qu'ils pensent affublé d'un défaut majeur. Jamais ils ne tenteront de faire passer pour bon un appareil qui a des défauts le rendant impropre à sa destination. il y a régulièrement des recalés, dont on n'entendra jamais parler dans cette revue tant que les défauts ne seront pas corrigés. Quitte à perdre des annonceurs (et c'est arrivé), ils ne soumettront pas leurs critiques à ces ventes d'espaces.



J'appelle cela de la grosse hypocrise, s'ils tesent un materiel mauvais ils doivent le dire plutot que ne rien dire pour ne pas gener la marque ou le distributeur et ainsi les menager.

...


Non:
L'hypocrisie, ce serait de dire du bien d'un appareil alors qu'ils pensent le contraire.
Pas de refuser de parler dans la revue quand les appareils sont jugés "à améliorer avant d'en parler".
C'est un choix respectable (qu'on peut ne pas partager), pas de l'hypocrisie.

L'autre avantage certain, c'est que les fabricants et appareils à problèmes ne sont pas définitivement condamnés, ni encouragés non plus dans ces erreurs.
La revue a régulièrement refusé de parler d'appareils, pour cause de problèmes techniques réels sur des modèles qui avaient pourtant été récompensés par d'autres revues. Certains ont été repris et leur fabrication de série modifiée suite à leurs diagnostiques justes.
Les auteurs utilisent tout leur savoir écouter, leur savoir mesurer, leur savoir comprendre les circuits et détecter les problèmes pour indiquer au constructeur où ça ne va pas, et surtout pourquoi. Certains constructeurs ont appris grâce à eux, modifié des appareils qui ont enfin été réussis. Au lieu de les condamner en mettant les produits et marques au pilori (les lecteurs retiennent surtout les dysfonctionnements, et longtemps, même après les disparitions des problèmes), ils ont soutenu les fabricants, les ont aidé à devenir plus performants et efficaces.
Cette démarche là me plait infiniment, il y a un réel soutien, une réelle aide à un secteur en particulière difficulté.
La revue ne se pose pas seulement en critique de produit, mais en acteur efficace qualitatif pour le secteur, et avec une réelle aide personnalisée. Une critique franche et documentée des appareils auprès des constructeurs, critique active et positive parce qu'ils donnent les effets, et souvent l'origine, et souvent aussi la solution des problèmes détectés.
Ca, les lecteurs ne le voient pas, mais en bénéficient indirectement.
Cette aide positive aux lecteurs est plus efficace que de pointer des appareils à défauts à oublier, ou des petites baisses de performances qui ne sont rédhibitoires que pour quelques uns, que l'on peut détecter par une lecture attentive des articles.
Je trouve leurs commentaires assez fins sur ce point, à condition de les lire avec attention, et pas au simple premier degré, toujours très positif.

Encore une fois, on peut regretter ce choix éditorial de ton toujours très positif, mais pas suspecter ou accuser d'hypocrisie ou de connivence, ou de bienveillance coupable avec les fabricants et annonceurs.


:) +1
BENOIST
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 2578
Inscription: 13 Sep 2003 7:21
Localisation: Villeporcher (41310)

Message » 13 Sep 2010 20:59

Si tu m'offres une paire de JMR, grand-itou, je dirais du bien de Stereo et images ! Car les amis de mes amis sont mes amis !
gil_mars
 
Messages: 272
Inscription: 24 Avr 2009 23:07
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message