Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 27 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

thèmes brulants de la haute fidélité

Message » 05 Oct 2004 16:44

SoulMan a écrit:
Pio2001 a écrit:
Thierry.P a écrit:il me semble que ce qui difréencie le plus un lecteur de salon du lecteur à tout faire du PC, c'est la correction d'erreurs.
Le lecteur de salon a un algorythme de correction d'erreur qui lui permet de bypasser une erreur de lecture, soit en la corrigeant, soit en la psaant sous silence


Les lecteurs de CD ROM aussi.


c'est les fameux codes erreur C1 et C2, si je ne m'abuse... qui doit être je pense utilisé par tout type de lecteur, salon ou PC,


Correction C1, correction C2 (top niveau dans les CD ROM drives, c'est pas le cas de ma vieille Yamaha CDX860 de salon, mais j'espère que ça l'est dans des modèles plus récents).
Plus interpolation linéaire sur un sample sur les trois CD ROM que j'ai testés.
Jusqu' à 8 samples sur la Yamaha de salon.
Répétition de la dernière valeur lue au delà, dans les deux cas.

En pratique, cela n'est jamais nécessaire. Le taux d'erreur C2 est voisin de 1 par heure.

En cas de CD rayé ou défectueux, les erreurs sont isolées grâce à l'entrelacement du CIRC. Lorsque la capacité à interpoler au delà d'un sample à la fois intervient, on en est au stade
SKATRCH ! SPROTCH ! KRAKK ! PTTTRAK ! PETT ! KRAK !
Ou alors on est en train de lire un CD Copyright Control de chez Cactus Datashied 200, protégé contre la copie... je veux dire protégé contre la lecture.

P.S. Tests : http://perso.numericable.fr/~laguill2/dae/dae.htm
Pio2001
 
Messages: 5911
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Oct 2004 16:44

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Nov 2004 22:47

Alors là, je ne peux que m'insurger, et d'ailleurs contre les 2 avis extrèmes que l'on peut lire sur ce thread (et hop, j'ajoute un avis radical, mais au milieu !!!).

En fait, je trouve cette discussion très intéressante, mais que de "conneries" !!! Exemple ? Compression sur les CD. Eh ben... Ce qui m"ennuie, c'est que la plupart des lecteurs sont comme moi, n'y connaissant rien, et recherchant de la vulgarisdation éclairée. Mais, là c'est de l'obscurantisme.

Autre exemple, inverse cette fois. On ne s'est jamais posé la question de savoir pourquoi en informatique/réseau, les cables ont une incidence directe sur la capacité de communication ? débit, bande passante, longueur, etc... Et qu'il existe plusieurs classes de cables, ayant des spécificités indéniables ? Et donc, en Hifi, ce type de propriété n'est pas applicable ?

Bref, je milite simplement pour un échange d'idées, et non pour des réponses permettant simplement aux rédacteurs de justifier leurs investissements et/ou choix.

A bonne entendeur.
letoon
 
Messages: 193
Inscription: 01 Oct 2004 16:44
  • offline

Message » 11 Nov 2004 0:09

letoon a écrit:je milite simplement pour un échange d'idées, et non pour des réponses permettant simplement aux rédacteurs de justifier leurs investissements et/ou choix.


Bonne chance :D
nico-
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 11000
Inscription: 14 Mai 2001 2:00
  • offline

Message » 11 Nov 2004 1:43

letoon a écrit:Alors là, je ne peux que m'insurger, et d'ailleurs contre les 2 avis extrèmes que l'on peut lire sur ce thread (et hop, j'ajoute un avis radical, mais au milieu !!!).

En fait, je trouve cette discussion très intéressante, mais que de "conneries" !!! Exemple ? Compression sur les CD. Eh ben... Ce qui m"ennuie, c'est que la plupart des lecteurs sont comme moi, n'y connaissant rien, et recherchant de la vulgarisdation éclairée. Mais, là c'est de l'obscurantisme.

Autre exemple, inverse cette fois. On ne s'est jamais posé la question de savoir pourquoi en informatique/réseau, les cables ont une incidence directe sur la capacité de communication ? débit, bande passante, longueur, etc... Et qu'il existe plusieurs classes de cables, ayant des spécificités indéniables ? Et donc, en Hifi, ce type de propriété n'est pas applicable ?

Bref, je milite simplement pour un échange d'idées, et non pour des réponses permettant simplement aux rédacteurs de justifier leurs investissements et/ou choix.

A bonne entendeur.


Et l'obscurantisme est parfois plus du coté des sceptiques en tout genres soit disant cartésiens,
avec le tel aveuglement de certains, on en serait encore au Gramophone...
C'est beau la science : quand des "pseudos" scientiques sont incapables d'expliquer un phénomène avec les connaissances actuelles ou bien qu'elles vont à l'encontre de celles déjà connues et bien le mieux c'est de nier le phénomène et de faire passer pour des "illuminés" ceux qui percoivent le phénomène alors qu'une vraie démarche scientifique serait plutôt la suivante : si ce phénomène va à l'encontre des thèses connues à ce jour c'est que finalement il y a une explication ailleurs ou bien qu'un phénomène inconnu vient jouer les troubles fêtes et c'est à nous scientifiques de chercher une explication rationnelle.
A lire les déclarations de certains, la science moderne expliquerait tout et ils ne nous reste plus rien à découvrir :o ==> Dans ce cas il ne sert plus à rien de former des scientifiques et puis arretons aussi tous crédit à la recherche puisque l'on sait tout !!!

Quand on entend encore certains dire qu'il n'y a aucune différence audible entre un câble X et un câble Y puisse t il valoir 100 fois plus cher, c'est d'une telle mauvaise foi ou bien alors je leur conseille de consulter un ORL de toute urgence :mdr:
Et à ce jour aucun appareil de mesure ne surpasse l'oreille !
Alors moi qu'en j'entend tel physicien ou electronicien dire que les composants d'un appareil se stabilisent et ateignent leur température au bout de 5 minutes seulement et que par conséquent le rodage ou le warm up des appareils c'est du pipo et bien moi je m'en fiche puisque mon oreille le percois tout autrement, donc même s'ils ont raison l'explication est ailleurs....
Descartes avait fini par douter de tout, y compris de sa propre existence mais au final il se retrouve avec sa conscience, sa pensée et ça il ne peut le nier ====> JE PENSE DONC JE SUIS :wink: Alors par extension ====> J'ECOUTE UNE DIFFERENCE DONC ELLE EST ! :wink:

:wink:
logos
 
Messages: 196
Inscription: 08 Oct 2004 13:36
  • offline

Message » 11 Nov 2004 3:59

logos a écrit:Descartes avait fini par douter de tout, y compris de sa propre existence mais au final il se retrouve avec sa conscience, sa pensée et ça il ne peut le nier ====> JE PENSE DONC JE SUIS :wink: Alors par extension ====> J'ECOUTE UNE DIFFERENCE DONC ELLE EST ! :wink:


Sans vouloir polémiquer; Je pense donc je suis... c'est de la philo, pas de la science :wink:

[mode rigoriste on]

Tu entends une différence, mais d'autres affirment que non. Alors comment tu prouves de façon acceptable par tous que cette différence existe et qu'elle existera pour tous, de façon reproductible et répétable, donc que cette différence est vraie ? Il faut donc soumettre la question a une expérimentation rigoureuse (approche scientifique de base).

Diable, comment on fait ça ? Déjà, pour rendre l'interprétation valable, il faut mieux se placer dans des conditions expérimentales rigoureusement contrôlées et fixes, ce qui est rarement le cas... Donc en toute rigueur, comparer les CRs d'écoute de tel ou tel matériel dans des configurations différentes, dans des locaux différents (variable critique s'il en est !), avec des disques différents, par un nombre faible d'auditeur n'a aucune valeur objective.

Et à ce jour aucun appareil de mesure ne surpasse l'oreille !


Il faudra l'encadrer et l'offrir à un astronome qui travaille à Arecibo :wink:

Apparemment, tu pars du principe que ton outil de mesure, d'observation (l'audition) est fiable. Pourtant elle est peu fiable, car intégrée par un cerveau qui est hautement suggestible. Voir l'effet placebo, largement observé, prouvé, et même utilisé (en médecine par exemple). Voir encore notre réceptivité à l'illusion crée par la stéréo, qui spatialise les sons avec seulement deux ou + sources ponctuelles. Voir ces études qui ont prouvé qu'on préférait un produit A encensé par des "experts" à un produit B équivalent non encensé :o

L'écoute est aussi hautement variable dans le temps. Voir notre réceptivité qui varie en fonction de l'état d'esprit, de la fatigue, de l'age, du nombre de ouiskis, de l'humeur du WAF :wink: (on peut multiplier ces variables à l'infini).

Les avancées de la physiologie de la cochlée et de la neuropsychologie cognitive indiquent (sans surprise) que l’écoute n'est pas réduite à l’audition mais qu’elle comporte des mécanismes d’intégration actifs, riches et complexes. Son efficacité est donc sous la dépendance de facteurs inhibiteurs ou sensibilisateurs qui entraînent une variabilité de l’écoute.

Alors comment pondérer la variabilité et subjectivité de cet appareil de mesure ? Le moyen classique et simple est de multiplier les auditeurs, et de faire des études en aveugle dans des conditions expérimentales contrôlées (ou au moins connues et décrites), comme dans les études cliniques effectuées pour tester des médicaments. Puis d'analyser les grilles de résultats avec des outils statistiques. Autre moyen: ne pas utiliser un outil de mesure si variable, mais par exemple un micro et de comparer des courbes de fréquences générées pour identifier des variations reproductibles...

Rigoriste tout ça... Si on garde toujours à l'esprit le fait que la hifi est à la base une illusion, ça aide à relativiser pas mal de choses. Si il s'agit simplement de se faire un peu plaisir en écoutant de la belle musique, tout ça est relativement inutile :mdr:
abricot
 
Messages: 695
Inscription: 18 Jan 2004 4:43
Localisation: Toulouse

Message » 11 Nov 2004 14:54

abricot a écrit:
logos a écrit:Descartes avait fini par douter de tout, y compris de sa propre existence mais au final il se retrouve avec sa conscience, sa pensée et ça il ne peut le nier ====> JE PENSE DONC JE SUIS :wink: Alors par extension ====> J'ECOUTE UNE DIFFERENCE DONC ELLE EST ! :wink:


Sans vouloir polémiquer; Je pense donc je suis... c'est de la philo, pas de la science :wink:

[mode rigoriste on]

Tu entends une différence, mais d'autres affirment que non. Alors comment tu prouves de façon acceptable par tous que cette différence existe et qu'elle existera pour tous, de façon reproductible et répétable, donc que cette différence est vraie ? Il faut donc soumettre la question a une expérimentation rigoureuse (approche scientifique de base).

Diable, comment on fait ça ? Déjà, pour rendre l'interprétation valable, il faut mieux se placer dans des conditions expérimentales rigoureusement contrôlées et fixes, ce qui est rarement le cas... Donc en toute rigueur, comparer les CRs d'écoute de tel ou tel matériel dans des configurations différentes, dans des locaux différents (variable critique s'il en est !), avec des disques différents, par un nombre faible d'auditeur n'a aucune valeur objective.

Et à ce jour aucun appareil de mesure ne surpasse l'oreille !


Il faudra l'encadrer et l'offrir à un astronome qui travaille à Arecibo :wink:

Apparemment, tu pars du principe que ton outil de mesure, d'observation (l'audition) est fiable. Pourtant elle est peu fiable, car intégrée par un cerveau qui est hautement suggestible. Voir l'effet placebo, largement observé, prouvé, et même utilisé (en médecine par exemple). Voir encore notre réceptivité à l'illusion crée par la stéréo, qui spatialise les sons avec seulement deux ou + sources ponctuelles. Voir ces études qui ont prouvé qu'on préférait un produit A encensé par des "experts" à un produit B équivalent non encensé :o

L'écoute est aussi hautement variable dans le temps. Voir notre réceptivité qui varie en fonction de l'état d'esprit, de la fatigue, de l'age, du nombre de ouiskis, de l'humeur du WAF :wink: (on peut multiplier ces variables à l'infini).

Les avancées de la physiologie de la cochlée et de la neuropsychologie cognitive indiquent (sans surprise) que l’écoute n'est pas réduite à l’audition mais qu’elle comporte des mécanismes d’intégration actifs, riches et complexes. Son efficacité est donc sous la dépendance de facteurs inhibiteurs ou sensibilisateurs qui entraînent une variabilité de l’écoute.

Alors comment pondérer la variabilité et subjectivité de cet appareil de mesure ? Le moyen classique et simple est de multiplier les auditeurs, et de faire des études en aveugle dans des conditions expérimentales contrôlées (ou au moins connues et décrites), comme dans les études cliniques effectuées pour tester des médicaments. Puis d'analyser les grilles de résultats avec des outils statistiques. Autre moyen: ne pas utiliser un outil de mesure si variable, mais par exemple un micro et de comparer des courbes de fréquences générées pour identifier des variations reproductibles...

Rigoriste tout ça... Si on garde toujours à l'esprit le fait que la hifi est à la base une illusion, ça aide à relativiser pas mal de choses. Si il s'agit simplement de se faire un peu plaisir en écoutant de la belle musique, tout ça est relativement inutile :mdr:


Effectivement, l'audition peut varier énormément d'un jour à l'autre (un simple rhume et le son devient opaque et largement écourté au niveau bande passsante).

Pour ce qui est de l'efffet placebo : mais pourquoi diable apres avoir changé par exemple un câble de modulation entend je plus de détails et de nuances qu'avant ? et que ces détails je ne les avais jamais entendus auparavant ? Pourquoi mon cerveau arriverait il tout d'un coup à interpreter un son qu'il entendait auparavent (puisque les 2 câbles sont supposés identiques par les sceptiques :o )..

Dans le sens inverse c'est plus logique ===> En efet nous gardons en mémoire ce que nous avons auparavant entendu. Ainsi si je repasse au cable antérieur , je risque à ma grande surprise d'entendre avec celui ci la nuance qu'auparavant je n'avais jamais écoutée. Et là c'est mon cerveau qui la recrée puisqu'il sait maintenant que cette information existe à tel moment.
Il est quand même plus facile pour le cerveau de recreer un message qu'il a en mémoire que d'en inventé un à partir d'aucun repère.
Autrement dit, l'effet placebo est plutot dans l'autre sens ===> maintenant que je connais exactement le jeu de tel musicien à tel moment, j'arrive à l'interpreter même si les conditions d'écoute varient.
Et le sceptique borné jusqu'au dents tellement pesuadé qu'il a raison est ausssi victime de sa propre interpretation lors de tests ===> Il est tellement plus facile de ne pas faire de différence que d'écouter attentivement.

En conclusion, l'effet placebo , argument choc des sceptiques, concerne aussi ces derniers :wink:
logos
 
Messages: 196
Inscription: 08 Oct 2004 13:36
  • offline

Message » 11 Nov 2004 16:10

J'ai un exemple personnel à propos non pas des cables secteurs mais des test en aveugle et des mesures.

Quand j'ai acheté mon préamp/processeur Naim AV2, j'ai testé mon lecteur DVD relié en coax contre mon Naim CD5 en analogique. Aucune différence significative, mais alors quasiment rien. En aveugle j'aurai été incapable de faire la différence je pense. C'est un bon plan, je revends le CD5 (de toute facon j'avais prévu de le revendre lors de la sortie du DVD5)

... sauf que à l'usage (c'est à dire dans le temps) cette différence minime s'est traduite par un gouffre. L'AV2 en DAC n'a pas la même "cohérence", le même liant que le CD5 et offre beaucoup beaucoup moins de plaisir finalement.

Je ne sais vraiment pas comment on peut pout mesurer quantitativement cette "cohérence" avec des outils éléctronique.

Il m'est arrivé un peu près la même chose.
J'ai acheté un lecteur à XXX euros qui m'avait bien plus à l'écoute. J'en étais très satisfait, je décide quand même de faire un comparatif avec une vieille platine Toshiba de 1988 (même cables, mêmes enceintes, même ampli), et là , je dois dire que je n'arrivais pas à attendre de différence.
Je fis des tests avec mon PC (qui a quand même une bonne carte son) et le résultat était pareil, J'avais du mal à voir une différence flagrante.
J'ai pensé à revendre la platine, histoire de m'acheter pas mal de disques, mais, avec le PC ou l'autre platine, au bout de plusieurs minutes d'écoutes, j'avais toujours tendance à éteindre la musique, ou à changer de pièce et me concentrer sur autre chose. Je rebranchais toujours la platine 3Dlab.
Pareil, au cours de quelques soirées avec des amis, je trouvais le son pas exceptionnel et à chaque fois, sans même m'en être rendu compte, je réalisais que mes amis utilisait le PC et que la 3Dlab était éteinte.
C'est ce qui m'a convaincu de refaire quelques test. J'ai branché le PC sur une entrée, et la platine sur l'autre, en lançant le même CD et en changeant de source durant la même plage.
Le résultat fut pareil que le précédentà savoir pas de différences flagrantes, je notais cependant, sur certains morceaux bien fournis une légère baisse de dynamique, et un manque de détails, voire leurs absences sur des sons quasi inaudible et au troisème plan, le tout en défaveur du PC, et de la platine Toshiba.
J'en ai conclut que ces micros différences jouaient surtout sur des périodes d'écoutes plus longues. Dans le cas du PC, il manquait cette fluidité et cette musicalité, pourtant, en zappant toutes les 2 secondes, le son avait l'air d'être le même.
Je suis sûr que si on faisait le test en aveugle, je me planterais une fois sur 2, mais les faits sont là, je n'arrive pas à écouter mon PC plus d'une heure.
Le son du PC n'est pas mauvais, la scène stéréo est même un peu plus précise, mais disons qu'il est moins entrainant.
En bref, je ne ferais plus de tests brefs et en aveugle car ils sont assez trompeur paradoxalement.
uluhkay
 
Messages: 328
Inscription: 07 Juil 2004 14:18
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 11 Nov 2004 16:54

uluhkay a écrit:En bref, je ne ferais plus de tests brefs et en aveugle car ils sont assez trompeur paradoxalement.


J'ajouterais que faire un test en aveugle de câbles secteurs sur de courtes périodes est une héresie : en effet pour pouvoir mettre un câble secteur il va bien falloir mettre hors tension l'appareil ne serait ce que quelques secondes. Donc l'appareil vas de nouveau avoir besoin d'un warm up qui variera sensiblement selon l'appareil.

Ah mais j'oubliais, pour les sceptiques il n'y a pas de warm up non plus donc le test en aveugle du câble secteur est fiable :mdr:

:wink:
logos
 
Messages: 196
Inscription: 08 Oct 2004 13:36
  • offline

Message » 11 Nov 2004 19:35

logos a écrit:Descartes avait fini par douter de tout, y compris de sa propre existence mais au final il se retrouve avec sa conscience, sa pensée et ça il ne peut le nier ====> JE PENSE DONC JE SUIS :wink: Alors par extension ====> J'ECOUTE UNE DIFFERENCE DONC ELLE EST ! :wink:

:wink:



Ben non.
Parce que
1/ "je pense" est intransitif et que ce n'est pas je pense quelque chose, mettons ma conscience, donc ma conscience existe (d'ailleurs je n'ai pas une conscience, je suis conscient)
2/ et la formule latine des Méditations est d'ailleurs cogito, sum (et non ergo sum) et elle signifie dire je pense ou dire j'existe, c'est dire la même chose (le "donc" est un ajout de la traduction française qui n'est pas de Descartes)
3/ j'écoute quelque chose, donc, moi qui écoute j'existe — cela peut se déduire par extension
4/ Mais pas "j'écoute quelque chose donc cette chose existe" — on a connu des bergères hystériques qui entendaient des voix, et y obéissaient, mais nul n'est certain qu'elles n'aient pas rêvé

Donc il ne suffit pas d'entendre pour que le fait soit avéré. Il faut encore faire voir clairement la différence entre entendre et avoir l'impression d'entendre.
Quant à l'effet placebo, il peut aussi s'entendre de l'effet de la croyance sur la réalité, comme lorsque que le patient qui prend un médicament placebo (càd faux mais présenté comme vrai), en ressent une amélioration réelle. Il y a donc effet réel — d'une croyance. Ce qui devrait mettre tout le monde d'accord, puisque 1/ c'est un croyance et c'est donc bien un leurre; mais 2/ l'effet (la guérison) est bien réel.

Cdt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28996
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 11 Nov 2004 20:20

Y avait une intervention de Sevan Schreiber (dsl pour l'orthographe) dans télérama récement, il disait en gros que l'effet placebo avait des conséquences sur la sécrétion de certaines mollécules par notre organisme, qui avait des effets bien réelles.
Comme quoi, la science actuelle progresse et va peut être finir par intégrer "scientifiquement" l'effet placebo".
uluhkay
 
Messages: 328
Inscription: 07 Juil 2004 14:18
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 11 Nov 2004 21:54

Les scientifiques n'ont pas attendu David Servan-Schreiber pour étudier l'effet placebo Uluhkay :wink: , la preuve en est ces couteuses campagnes de test de médicaments qui le prennent en compte de façon rigoureuse depuis bien longtemps (et en double aveugle: même le médecin notant les résultats ne sait pas si le volontaire prend le vrai ou le faux médicament).
Des placebos auraient même des effets secondaires, l'effet nocebo!
Un très bon lien là dessus, avec des révélations qui vont en étonner plus d'un:
http://www.med.univ-rennes1.fr/resped/c ... lacebo.htm

Cdlt,
GBo
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 11 Nov 2004 22:39

:o On fait tout un discours sur l'effet placebo en medecine mais si l'on fait croire à un patient qu'on lui donne un médicament et qu'il vas mieux par la suite ç'est tout simplement une guérison narurelle au même titre que s'il n'avait rien pris et comme on lui a fait prendre quelque chose à ce patient, il est maintenant impossible de dire quel aurait été son état s'il n'avait rien pris.CQFD. Donc je ne vois pas comment on peut valider sur le plan scientifique une telle expérience et à aucun moment on ne peut dire que c'est parce que le patient pense avoir pris des médicament qu'il vas mieux car on ignore quel aurait pu être son état s'il n'avait rien pris. Et il fort à parier qu'il aurait été exactement le même.

De toute façon je ne vois pas comment on peut extrapoler cette expérience avec la HIFI car quand on change un élément d'un système l'effet est immédiat alors qu'on a jamais vu un patient prendre un médicament placebo et s'écrier dans la minute qui suit : "JE SUIS GUERI ! " :mdr:

:wink:
logos
 
Messages: 196
Inscription: 08 Oct 2004 13:36
  • offline

Message » 11 Nov 2004 23:00

On fait tout un discours sur l'effet placebo en medecine mais si l'on fait croire à un patient qu'on lui donne un médicament et qu'il vas mieux par la suite ç'est tout simplement une guérison narurelle au même titre que s'il n'avait rien pris (...)

Rien ne te permet d'affirmer que l'effet procuré par le leurre de médicament est équivalent à une évolution naturelle, rien!
De toute façon je ne vois pas comment on peut extrapoler cette expérience avec la HIFI car quand on change un élément d'un système l'effet est immédiat alors qu'on a jamais vu un patient prendre un médicament placebo et s'écrier dans la minute qui suit : "JE SUIS GUERI !

Justement, le placébo d'un type de médicament semble agir sur certains comme le médicament en question (ex: l'aspirine n'agit pas immédiatement, le placebo d'aspirine non plus, mais plus tôt quand même!).
AMHA il y a pas mal de similitude entre grigri hi-fi et placebo, mais il faut lire le lien... :wink:

cdlt,
GBo
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 11 Nov 2004 23:09

Bonne lecture ce fil, contrairement à ce qu'on laisse croire sur hardware.fr , il n'y a pas que des audiophiles mystiques sur ce fil , il y a aussi des audiophiles raisonnables . ;)

J'ai noté quelques déformations des propos initiaux (publiés en 2000 ... ) : l'article ne parle pas des câbles de modulation analogiques, mais des câbles secteur; en ce qui concerne les câbles d'enceintes , il conteste l'intérêt du bicâblage, mais sans rentrer dans le détail, pas de la bi-amplification.

J'ai vu passer un forumeur niki1 avec 10 posts tous dans ce fil, et , qui pour un newbie avait l'air sacrément aguerri :lol: :roll: : louche non ?

Surtout , j'ai lu plusieurs fois l'argument anti-science classique : <<la science n'explique pas tout, la science a évolué; ceux qui pensent que les phénomènes non expliqués par la science actuelle n'existent pas sont des obscurantistes>>(tout à fait juste)<<Je perçois tel phénomène (par exemple l'effet de tel câble secteur sur les graves); la science actuelle n'explique pas cet effet; donc la science n'est pas complète sur ce sujet >> :lol: joli faute de raisonnement , ce n'est pas parce qu'il y a des phénomènes non expliqués par la science , que toutes les perceptions d'une personne correspondent à des réalités encore inexpliquées ! Il faut passer quelques filtres , le test en aveugle en est un excellent .

De même que l'on est en train d'étudier comment utiliser l'effet placebo pour soigner réellement sans réel principe actif , en utilisant justement ce que cet effet provoque réellement dansle corps ; ce pourrait être très intéressant de faire l'équivalent en HiFi: en effet , comme le but est ici de faire resentir une émotion, si on y arrive ce n'est pas si important que ce soit avec des effets réels ou suggérés ;) .

MX
mx
 
Messages: 1486
Inscription: 02 Jan 2003 12:34
Localisation: 92 sud
  • offline

Message » 11 Nov 2004 23:19

Allez, hop c'est reprti pour un tour :D
Ma contribution de scientifique cartésien rigoriste anti-secte etc etc :

logos a écrit:C'est beau la science : quand des "pseudos" scientiques sont incapables d'expliquer un phénomène avec les connaissances actuelles ou bien qu'elles vont à l'encontre de celles déjà connues et bien le mieux c'est de nier le phénomène et de faire passer pour des "illuminés" ceux qui percoivent le phénomène alors qu'une vraie démarche scientifique serait plutôt la suivante : si ce phénomène va à l'encontre


Le problème est là : on met en cause l'existence du phénomène, donc on ne cherche pas son explication. On cherche d'abord à prouver son existence.

logos a écrit:Quand on entend encore certains dire qu'il n'y a aucune différence audible entre un câble X et un câble Y puisse t il valoir 100 fois plus cher, c'est d'une telle mauvaise foi ou bien alors je leur conseille de consulter un ORL de toute urgence :mdr:


Toujours là même intolérance, le même argument humiliant de l'ORL. Ne vous est-il jamais venu à l'esprit que, de même qu'il y a des gens qui ne distinguent pas un accord parfait d'un accord de septième de dominante, il y en a qui ne distinguent pas un cable d'un autre ?

Je pose la question : pourquoi personne n'a-t-il jamais voulu prouver que deux cables ont un son différent ? Parce que personne ne connait les protocoles de tests, et parce que moi, qui propose de superviser un tel test, je suis à Lyon et non à Paris ? C'est peut-être une bonne raison, mais il y en a une autre :
nico- a écrit:Mais je n' ai rien à te prouver, je m' en contrefous.
Je sais à quoi m' en tenir sur ce sujet ca me suffit à moi meme, fais tes propres tests si tu veux...


On nous accuse de fermeture d'esprit, mais dès qu'il faut se plier à un protocole d'écoute un tant soit peu contraignant, il y a déjà moins de monde!

logos a écrit:Et à ce jour aucun appareil de mesure ne surpasse l'oreille !


Là dessus au moins nous sommes d'accord. Un test d'écoute, aveugle ou non, se fait avec de bonnes oreilles.

logos a écrit:Et le sceptique borné jusqu'au dents tellement pesuadé qu'il a raison est ausssi victime de sa propre interpretation lors de tests ===> Il est tellement plus facile de ne pas faire de différence que d'écouter attentivement.

En conclusion, l'effet placebo , argument choc des sceptiques, concerne aussi ces derniers :wink:


Peut être bien, effectivement. Ceci dit, il serait plus simple de tester quelqu'un de déjà entraîné que de former quelqu'un à entendre la différence.

logos a écrit:J'ajouterais que faire un test en aveugle de câbles secteurs sur de courtes périodes est une héresie : en effet pour pouvoir mettre un câble secteur il va bien falloir mettre hors tension l'appareil ne serait ce que quelques secondes. Donc l'appareil vas de nouveau avoir besoin d'un warm up qui variera sensiblement selon l'appareil.

Ah mais j'oubliais, pour les sceptiques il n'y a pas de warm up non plus donc le test en aveugle du câble secteur est fiable :mdr:

:wink:


Cela réclame un peut plus de moyens : deux sources identiques, deux amplis identiques, une paire d'enceintes.
Un câble secteur différent sur chaque ampli (ou source), et la possibilité de brancher les enceintes sur l'un ou l'autre ampli sans les éteindre et sans que le sujet le sache.
Bien sûr, avant tout test, faire vérifier par le sujet que la différence est toujours parfaitement audible dans les conditions du test.
Pio2001
 
Messages: 5911
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline


Retourner vers Discussions Générales