Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 21 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Triangle Altea ESW vs. Acoustic Energy AEgis Evo 3

Message » 15 Fév 2006 16:23

Bonjour à tous, premier post chez vous mais je vous lis avec plaisir depuis plusieurs semaines.

Une intro : Définitivement harponné par l'ensemble Cambridge ampli+CD, je cherche à lui adjoindre deux enceintes pour une écoute 100% Hi-Fi, sur tout styles de musiques avec une priorité pour "l'humain" (jazz, classique, voix) sans exclusivité pour autant. Le tout à écouter dans une pièce ouverte de 35 m2 environ.

J'en vois qui bondissent : on ne peut comparer que ce qui est comparable. Pourtant, après de multiples écoutes, deux paires sont en finale : les Triangle Altea ESW qu'on me propose à 900 euros, et les Aegis Evo three à... 600 euros. Si ça vous intéresse, voici le CR d'une écoute où j'ai bien pris mon temps, et mon pied. Attention, il est probable que j'enfonce des portes ouvertes pour la plupart des connaisseurs de ce forum. Dernier avertissement : bien qu'assez néophyte en matière de Hi-Fi, je partais avec un a priori plutôt pro-Triangle.
Bien sûr, vos commentaires sont les bienvenus

Cinq dikx passés au crible sur ensemble Cambridge 640 A+C : Kind Of Blue (Miles Davis / Coltrane), concerto pour violon de Max Bruch par Maxim Vengerov, Unplugged (Eric clapton), le live de Jeff Buckley Mystery White Boy, The Man Machine (Kraftwerk)

-Kind of Blue (Davis/Coltrane)
Surtout écouté So What, premier morceau avec contrebasse, piano, saxo et trompette of course.

Altea ESW : une profondeur de scène sonore inouïe (par moi), qui se met en place immédiatement. On se croit au milieu des instruments. Tout y est : le souffle des interprètes, les timbales cinglantes, les basses profondes mais qui restent souples. En revanche, la partie dynamique manque un peu de pêche : comme si les enchaînements se faisaient avec un léger ralenti, je ne vois pas comment l'exprimer autrement.

Aegis Evo Three : La scène sonore est moins profonde mais reste d'une profondeur intéressante. La partie dynamique a plus de pêche, mais ce n'est pas flagrant. Pourtant j'ai l'impression que l'ensemble... swingue plus.

Au final, l'Altea se détache quand même nettement au niveau de l'émotion ressentie.

-Concerto pour violon de Max Bruch

Altea ESW : Là aussi la scène sonore est bien profonde, mais c'est moins net que sur Kind of Blue. En revanche, la spatialisation des instruments est impressionante de netteté. L'attaque des archers sur les violons est bien audible et très précise, au détriment du dynamisme de l'ensemble. au final ça ne "pète" pas autant que je l'attends, notamment lors des "montées" pourtant impressionnantes du mouvement. La faute à un manque de pêche des graves ? En tout cas l'attaque des Alti et violoncelles paraît un peu brouillonne

Aegis Evo Three : On ne perd rien au niveau de la scène sonore cette fois par rapport aux Altea, mis à part quand même la spatialisation des instruments qui perd un chouïa en netteté. L'attaque des violons est plus sèche, paraît plus vive... Mais le son est moins ample. En revanche, la montée des graves me prend vraiment aux tripes, en fait l'orchestre paraît mieux équilibré.

Au final, c'est presque un match nul sur ce morceau-là, où je ne suis pas certain de préférer la précision des Altea sur les violons au détriment de l'équilibre du spectre. En résumé, avec les Alteas j'ai l'impression d'être placé au premier rang près des violons, et avec les Aegis plutôt au balcon 3e catégorie. Or je suis plus souvent placé là que dans la fosse ;). Je me tate.

-Eric Clapton Unplugged

Altea ESW : Surprise. Alors que c'est un live, je n'ai pas l'impression d'être assis dans la salle. La voix de Clapton me semble un peu éloignée, c'est assez surprenant et... désagréable (même si ce n'est pas ce qui compte chez lui ;))
En revanche, les cimballes s'entendent bien, ce n'est pas laid.

Aegis Evo Three : Re-surprise. Le sentiment d'être bien plus dedans. Les solos de guitares paraissent bien nets, j'ai l'impression de ne rien perdre, sauf, comparativement aux Alteas, sur les cimballes. Les accords paraissent bien déliés, sans perdre de pêche (chouette, ça). Et surtout, la voix est bien présente, ce qui compte sur les morceaux pêchus comme Alberta ou San Francisco Bay Blues.

Là, les Aegis sortent nettement en tête sur presque tous les paramètres (cimballes mises à part). Plus précises, plus dynamiques, plus naturelles, je ne m'y attendais pas.

-Jeff Buckley, live Mistery White Boy

Altea ESW : Voix et instruments sont bien déliés sur tous les rythmes. Mais là aussi la voix de Jeff B semble un chouïa lointaine, une impression qui, paradoxalement, s'estompe nettement à plus faible volume (sur Lilac wine).

Aegis Evo Three : De la présence sur tout le spectre, même si instruments et voix paraissent moins bien déliés. Mais sur les basses faibles (très fréquentes sur Lilac wine), c'est ébouriffant de précision. Le riff sur Eternal Life a nettement plus de pêche que sur les Altea.

Là aussi, les Aegis me semble meilleures, avec une voix plus présente et un dynamique plus intéressante grâce au bas du spectre.

-Kraftwerk, The Man Machine
Un peu iconoclaste ce CD que j'adore, archétype de l'électro (mais c'est important aussi, l'électro !)

Altea ESW : La grosse claque. Je me disais, en ignare que je suis, que les Triangle seraient en difficulté sur une musique synthétique à 100%. Et c'est tout le contraire. Le rendu est à couper le souffle, avec une spatialisation incroyable, une netteté cristalline, une dynamique époustouflante (j'arrive à court de superlatifs). Le tout est souple ET rythmé, net ET coloré, comment dire ? Je n'avais plus envie d'arrêter le CD, si je m'étais écouté j'aurais passé l'après-midi le c** par terre et les oreilles dans les étoiles.

Aegis Evo Three : moins la claque, quand même. Moins net, moins délié. Le tout est bien quand même, mais comme j'avais encore le cœur accroché aux Altea, l'ensemble m'a semblé un (tout) petit peu insipide. Bon, la précision des graves ajoute un peu d'émotion, mais les voix (synthétiques) sont un peu emmêlées au reste.

Ici c'est clair, l'Altea se détache nettement. Ce qui m'ennuie c'est qu'une enceinte se détache autant sur un type de musique que j'adore... mais que j'écoute moins fréquemment que d'autres.

Verdict final : se donner encore un peu de temps :-).

Je dirais que la polyvalence des Aegis, non dénuée de caractère pour autant, me séduit. Mais l'écoute jazz (style que j'écoute le plus souvent) est plutôt en faveur des Altea. Pourtant, sur ces dernières j'ai vraiment ressenti, au final, une vraie lacune au niveau des voix ; à chaque fois (sauf pour Kraftwerk ;)) elles étaient moins présentes, moins pêchues sur les Altea. Or je suis fan de l'émotion que peut procurer un joli timbre (peut-être vaudrait-il le coup de refaire une écoute sur Françoiz Breut). En fait avec les Altea j'ai peur de plus perdre sur ce registre que ce que je gagnerai sur leurs points forts.

Reste aussi la question du coût : 300 euros de plus pour les Altea, si je ne suis pas sûr de moi en plus ça ne vaut peut-être pas le coup. D'ailleurs il me reste une question en suspens : j'ai lu que les Zerius 202 étaient proches des Altea ES (pas ESW), or elles sont au tarif des Aegis 3... Problème : impossible de les trouver en écoute autour de Lille où j'habite. Je ne sais donc pas ce qu'elles valent, et notamment dans quelle mesure leurs envolées dans les aîgus pourraient être gênantes... À suivre.
Dernière édition par Jonagold2 le 17 Fév 2006 16:27, édité 1 fois.
Jonagold2
 
Messages: 59
Inscription: 06 Fév 2006 17:04
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Fév 2006 16:23

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Fév 2006 17:17

Salut et beau CR

Tu as pris ton pied et ton temps et ca c'est trés bien.

Juste un petit mot pour conclure ton test:

demandes toi tout simplement si tu aimes les détails ou la mélodie (ensemble musical)

ce que j'aime chez triangle la dynamique et l'aération
ce que je déteste chez triangle le medium-aigu véritablement trop prononcé pour mon type d'écoute

ce que j'aime dans les evo3 chaleur et équilibre
basse seche et pechu
medium aigu chaleureux a souhait dans le jazz et le blues

maintenant je te l'aisse deviner les enceintes que j'ais depuis 1ans et demie

Ah je voulais acheter le modèle au dessus (AEGIS) mais je trouve le Evo3 plus équilibré avec mes electroniques comme quoi.
cilaos
 
Messages: 657
Inscription: 03 Mai 2004 11:21
Localisation: Cornebarrieu
  • offline

Aegis, Aegis

Message » 15 Fév 2006 18:20

Ok les Aegis sont plus équilibrées c'est clair. Mais je continue à les préférer sur du jazz, d'après ce que j'en ai entendu.
Finalement chez Triangle ce qui me gêne c'est moins la prédominance du haut medium (j'adore l'aération et l'ampleur de la scène !) que le creux plus bas dans le spectre, sur les voix.
En gros, je rêve d'une enceinte Triangle moins faiblarde (tout est relatif) dans cette partie du spectre, mais qui garde son caractère sur le haut-medium
Jonagold2
 
Messages: 59
Inscription: 06 Fév 2006 17:04
  • offline

Message » 15 Fév 2006 21:52

cilaos a écrit:ce que j'aime chez triangle la dynamique et l'aération
ce que je déteste chez triangle le medium-aigu véritablement trop prononcé pour mon type d'écoute



Pour avoir longtemps possédé une paire de Comète 202, je complèterais cette analyse en disant que
ce que j'aime chez triangle la précision et la clareté
ce que je déteste chez triangle le manque de consistance du son et le medium-aigu qui est projetté en avant, se détache par rapport au reste
th7513
 
Messages: 345
Inscription: 10 Juil 2004 1:29
  • offline

Et chez les Aegis ?

Message » 15 Fév 2006 23:43

Et sur les Aegis, qu'est-ce que vous n'aimez pas ? Le manque de profondeur, comme moi ?
Jonagold2
 
Messages: 59
Inscription: 06 Fév 2006 17:04
  • offline

Message » 16 Fév 2006 12:04

Salut

Pour avoir longtemps possédé une paire de Comète 202, je complèterais cette analyse en disant que
ce que j'aime chez triangle la précision et la clareté
ce que je déteste chez triangle le manque de consistance du son et le medium-aigu qui est projetté en avant, se détache par rapport au reste


Je vois que cela ne vient pas de moi mais c'est bien cela que j'ais ressenti lors d'une ecoute

Et sur les Aegis, qu'est-ce que vous n'aimez pas ? Le manque de profondeur, comme moi ?


avant j'avais un preampli a transistors et je ressentais cette frustration on aurais dit qu'il y avait une sorte de mur derriere les enceintes

maintenant j'ais réalisé un preamp a base de tubes et je peut te dire que la scene est profonde comme il le faut cette frustration a disparus
cilaos
 
Messages: 657
Inscription: 03 Mai 2004 11:21
Localisation: Cornebarrieu
  • offline

Message » 16 Fév 2006 13:20

cilaos a écrit:Salut

Pour avoir longtemps possédé une paire de Comète 202, je complèterais cette analyse en disant que
ce que j'aime chez triangle la précision et la clareté
ce que je déteste chez triangle le manque de consistance du son et le medium-aigu qui est projetté en avant, se détache par rapport au reste


Je vois que cela ne vient pas de moi mais c'est bien cela que j'ais ressenti lors d'une ecoute

Idem comme si ls graves étaint décalés, à côté de l'enceinte

Et sur les Aegis, qu'est-ce que vous n'aimez pas ? Le manque de profondeur, comme moi ?


avant j'avais un preampli a transistors et je ressentais cette frustration on aurais dit qu'il y avait une sorte de mur derriere les enceintes

maintenant j'ais réalisé un preamp a base de tubes et je peut te dire que la scene est profonde comme il le faut cette frustration a disparus
Je te crois bien volontier :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Et les Zerius 202 ?

Message » 16 Fév 2006 17:41

Et les Zerius 202 selon vous ? Ne seraient-elles pas plus dynamiques que les Altea, tout en conservant leur profondeur ?
Jonagold2
 
Messages: 59
Inscription: 06 Fév 2006 17:04
  • offline

Message » 19 Fév 2006 12:10

Si tu veux, tu peux consulter ce lien:

http://forum.hardware.fr/hardwarefr/Vid ... 5180-1.htm

Il t'éclairera sur l'évolution de la gamme ES...
lenouze
 
Messages: 164
Inscription: 12 Nov 2005 13:50
Localisation: IdF Ouest
  • offline

Ok

Message » 19 Fév 2006 12:34

Si tu veux, tu peux consulter ce lien:

http://forum.hardware.fr/hardwarefr/Vid ... 5180-1.htm

Il t'éclairera sur l'évolution de la gamme ES...


Oui merci je l'avais déjà lu (c'est une mine !). Mais s'il y a d'autres témoignages, je suis preneur.
Jonagold2
 
Messages: 59
Inscription: 06 Fév 2006 17:04
  • offline

Message » 19 Fév 2006 13:12

Jonagold2 a écrit:
Oui merci je l'avais déjà lu (c'est une mine !). Mais s'il y a d'autres témoignages, je suis preneur.


Désolé je n'en ai pas d'autre sous la main... :(

En tous cas ton CR est très intéressant... J'ai déjà testé les Aegis en comparaison avec les Antal, mais malheureusement sur un ampli autre que le mien (c'était un Myriad) et avec des CD que je ne connaissais pas... Les Antal se démarquaient nettement... Actuellement, je pense tester des enceintes pour remplacer mes Elac ELT 7: elles donnent de bonnes basses pour des biblios (franchement, parfois je me demande comment elles font :o ) et pas mal de détail aussi mais je cherche qqe chose de plus consistant... les Altéa ESw seraient sur ma liste tout autant que les Zérius 202 ou les Aegis Evo 3 voire les JMR TwinSignature... Si j'ai l'occasion de comparer, je te ferai savoir le résultat. :wink:
lenouze
 
Messages: 164
Inscription: 12 Nov 2005 13:50
Localisation: IdF Ouest
  • offline

Cool

Message » 19 Fév 2006 16:29

Merci pour tout Lenouze, c'est cool de partager ces expériences. Pour les Zerius, je baisse pavillon car je ne crois pas que j'aurai l'occasion de les écouter.
Jonagold2
 
Messages: 59
Inscription: 06 Fév 2006 17:04
  • offline

Message » 21 Fév 2006 0:46

Pas de quoi, c'est tout à fait normal :wink:

Puis n'hésite pas à nous faire savoir ton choix final !!
lenouze
 
Messages: 164
Inscription: 12 Nov 2005 13:50
Localisation: IdF Ouest
  • offline

Message » 21 Fév 2006 16:02

Pourquoi les Altéa m'énervent? Certes je leur reconnais de sympatiques qualités notamment sur les musiques mélodiques, notamment la musique symphonique. Les voix des sopranes sont cependant un peu trop prononcées, ce qui déséquilibre la restitution. Mais à mon sens, son plus gros défaut, c'est de jouer les séducteurs italiens à 2 balles. Sur de l'instrumental plein de sensibilité, c'est plus qu'énervant. Par exemple, Glenn Gould est connu pour sa manière très sèche et saccadée de jouer Bach. He ben les Altéa, trouvent appropriées d'arrondir le jeu, de le faire résonner et vibrer comme le ferait une Martha Argerich. Certes le brillant peut être séduisant, mais le clinquant peu devenir de mauvais gout, surtout lorsque l'intention du pianiste n'est pas celle-ci. Alors que l'Altéa vienne flatter les émotions, c'est vrai. Mais comme à la télé, mettre de l'émotion comme on mettrait du sucre dans un gateau, çà devient écoeurant, d'ailleurs j'aime pas les gateaux trop sucrés. Si le café est amer, c'est pour qu'on découvre les subtilités de l'amertume et finalement en apprécier les finesses et non pour qu'on noie tout sous des motagnes de sucre...

Vous l'aurez compris, l'émotion partout, c'est pas pour moi. Maintenant, c'est ce que j'attends lorsque je vais voir une comédie sentimentale au cinema. Si tu as l'intention de regarder que des comédies sentimentales, alors l'Altea est formidable. Si tu veux également écouter du Penderecki ou toute musique qui grince, chuchotte ou clapote, alors change de cremerie...
Sable
 
Messages: 10
Inscription: 16 Fév 2006 20:55
  • offline

Et quoi alors ? :wink:

Message » 21 Fév 2006 16:59

Ok Sable, voilà qui est dit !
Et tu verrais quoi comme enceintes dans la même gamme de prix (voire plutôt autour des 600 euros ?), pour apprécier l'amertume du café et les gâteaux sans sucre ajouté ?
Jonagold2
 
Messages: 59
Inscription: 06 Fév 2006 17:04
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message