Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

trucs et bidouilles qui marchent...ou pas

Message » 17 Nov 2015 10:32

Image

et puis red is dead :bravo:
Attention, il se peut que ce post comporte des private joke navrantes, des poils de troll, voire des morceaux de boulets. Employé de l'année 2015. Aussi connu comme Admin dada. M'embêtez pas.
Betekaa
Administrateur Forum Bla bla
Administrateur Forum Bla bla
 
Messages: 52142
Inscription: 15 Jan 2002 2:00
Localisation: omnichiant
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Nov 2015 10:32

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Nov 2015 22:51

Le méga bac à sable sous la platine vinyle.

Du multipli de bouleau (type meubles Lavardin) de 30 mm
environ 10 à 15 cm de hauteur. Pour la largeur et la longueur, il faut déborder de la platine de 6 ou 7 cm de chaque côté.
On rempli de sable filtré de ses cochonneries et bien sec (on peut le passer au four pour le sécher)
(mon bac prend environ 20 kgs d ensable)
On noie une plaque de bouleau de 30mm de façon à ce qu'elle affleure le haut du bac et qui ne touche pas le bords.
On prend un niveau à bulle et on tapote pour avoir un planimétrie parfaite de la plaque et on pose la platine qui se trouve isolé de toute vibrations émanant du sol et dont le propres vibrations sont canalisées et neutralisées.

gain: évident, message plus net, basses plus sèches, aigus qui filent plus haut.


analogiquement vôtre,
Thales TTT-C, Simplicity II et Lyra Etna, Magnum Dynalab 106T
SUT et pré phono "Microsillon 2" d'Audiophile Technologie, Ongaku (Kondo san), Living Voice OBX-RW
"Des Tubes et des Vinyles"
JLV
 
Messages: 107
Inscription: 01 Mar 2012 20:51
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 26 Nov 2015 10:39

je confirme :grad:
Attention, il se peut que ce post comporte des private joke navrantes, des poils de troll, voire des morceaux de boulets. Employé de l'année 2015. Aussi connu comme Admin dada. M'embêtez pas.
Betekaa
Administrateur Forum Bla bla
Administrateur Forum Bla bla
 
Messages: 52142
Inscription: 15 Jan 2002 2:00
Localisation: omnichiant
  • offline

Message » 28 Déc 2015 14:59

La liste de tout ce qu'il faut tester pour espérer trouver le Saint Graal après sa mort :

http://pierreschneider.typepad.com/blog ... froid.html

:mdr:

(j'ai pas retrouvé le fil qui avait été ouvert sur le sujet)
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3008
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 28 Déc 2015 15:05

bon sang je connaissais pas celui là, très bon! ;)
HP AudioTechnology/fountek/Eton, préampli UGS & ampli UPower Flatlabs, cables MOGAMI, Dac Pass D1(en cours), Velodyne DD15, procceseur HC TAG McLaren AV32R bp-192, PCHC, projecteur hitachi TX200.
aldo
 
Messages: 24546
Inscription: 25 Déc 2001 2:00
Localisation: Landes dans le 4 zero!

Message » 04 Jan 2016 18:02

peg-harty a écrit:Boehlbach XXL série 2A
Cable HP en Argent Pur - 5 brins de 1 cm chacun

Contre

Sinn Londeq 0.1 :
Cable HP 99,9999% Cuivre OFC - 1 brin de 0.1 mm


Match au sommet ce mois ci avec le banc d'essai comparatif complet des deux cables HP les plus convoités du monde audiophile. Deux philosophies totalement différentes mais un prix et une réputation qui les réservent aux amateurs vraiment exigeants qui savent que, au final, c'est le choix de ce maillon qui permettra - ou non - de réellement transcender leur équipement.
Les deux marques ont depuis belle lurette prouvé qu'ils savaient chacun véhiculer de façon brillante les micro informations ultimes contenues dans les supports musicaux mais les approches sont tellement radicalement opposées qu'il nous a semblé judicieux de les confronter à nos appareils de mesure, puis, à nos oreilles expertes.

Boehlbach XXL série 2AP :

Le câble de tous les superlatifs. Un véritable monstre torsadé. 5 brins en argent pur de 1 cm chacun, une gaine en téflon, un maillage en cuivre tressé à la main dans un environnement sans oxygène, en l'occurrence, la station Mir2. Nous connaissons le degré d'exigence de la maison Boehlbach qui teste en station orbitale chaque brin pendant quatre mois.
L'explication en est simple et nous est révélé par Mr Boehlbach Jean Etienne lui-même : "Nos futurs utilisateurs ne sont pas encore complètement conscients de l'importance du rodage en milieu d'apesanteur. Nous éliminons par ailleurs généralement 4 câbles sur 5 qui ne répondent pas tout à fait à notre politique de communication"

Le verdict du laboratoire :

Préambule 1 . Deux techniciens de Boehlbach ont procédé aux mesures de nos appareils de mesure. L'un a été déclaré défaillant et la maison germanico-suisse nous a aimablement prêté l'un de leur propre matériel pour notre série de test.

Préambule 2 . Le test a eu lieu en milieu confiné, toute lumière éteinte, dans une cage de faraday (en argent pur, elle aussi, car la sensibilité du câble arrive aux limites des possibilités des oscilloscopes actuels)

Les images parlent d'elles mêmes. A l'oscilloscope, la réponse en signaux carrés montre clairement des carrés (voir photo 1). De véritables angles droits qu'une vérification méticuleuse à l'équerre allait vite confirmer. Jamais nous n'avions vu un tel beau carré (2 cm de large sur 2 cm de long environ), bien loin des vagues losanges auxquels nous étions habitués sur les matériels concurrents mais qui coûtent, il est vrai, cent fois moins chers.
En sinusoïdale nous devons nous frotter les yeux. Impensable il y a encore six mois (voir figure 2). Une courbe qui monte, franchit l'axe médian pour redescendre et ainsi de suite dans un ballet d'une régularité toute chorégraphique. Le délire !

Le verdict à l'écoute

Notre équipement :
- Pointe en diamant pur de chez chour (PDD9a) sur sa Platine Clorenz (TD195MK6)
- Ampli Audio Recherche 2.65, notre référence dans la gamme "pure analogique Classe 3"
0.8 W musicaux sur son lit de plexiglass sérigraphié
- La ronde des Enceintes LIEDL 4 – nos 2.5 W musicaux de prédilection.
- Le Divan Ikéa "Créateur" placé à égale distance de l'ampli.

Auditeurs : Messieurs Boehlbach Kurt, chef d'orchestre du Symphonic Orchestra de Vienne et Londek Olaf, trompettiste professionnel à Oslo.

Préambule : Nous avons eu un peu de mal à insérer les câbles de cinq centimètres de diamètre aux bornes de notre ampli audio Recherche. Nous avons également dû résoudre un autre problème, à savoir ré élever le canapé Ikéa de deux mètres pour arriver à la même hauteur d'oreilles que les hauts parleurs. En effet, malgré nos efforts, nous n'avons pas réussi à les maintenir au sol. Peut-être est-ce dû à la rigidité du câble, ou encore à la légèreté des LIEDL 4 (280 grammes), ce point reste encore obscur.

Disque test : 45 tours en gravure directe "Joe Dassin" "les petits pains au chocolat"

Dès les premières mesures, nous n'entendons rien. Peut-être est-ce dû à la faible puissance (o.8 W musicaux en pure classe 3) de sortie de l'audio Recherche 2.65. Pour en avoir le cœur net, nous décidons de nous rapprocher et de ne plus respirer (cette astuce simple nous avait déjà servi pour le banc d'essai des déjà mythiques LIEDL 5). Et là, merveille, Joe Dassin apparaît, plus vivant que jamais. Aucune note ne manque à l'appel, même les silences s'entendent parfaitement. Ce cable, de l'avis général de la moitié des auditeurs se fait totalement oublier pour laisser place à la musique de Joe. Chaleur, convivialité festive, moment de pure émotion qui nous fait même oublier qui nous sommes. Nous nous surprenons à remuer les lèvres au moment des "Laï Laï – Laï Laï Laî". Nous devenons Joe et, de mémoire de testeur, c'est la première fois que cette métamorphose s'opère. Ce que nous soupçonnions à la lecture de l'oscilloscope se confirme : Les signaux carrés chantent justes !
Nous sablons le champagne offert par la maison Boehlbach et nous nous embrassons, conscients d'avoir entendu ce que peu d'oreilles ont eu le privilège de savourer.

Sinn Londeq 0.1 :

Une solution audiophile aux antipodes du classicisme. Pas d'Argent Pur mais un extraordinaire cuivre OFC (99,9999%) usiné en un micro fil de 0.1 mm. Le 0.0001% restant est un secret de fabrication jalousement gardé dans les locaux R & D de la maison Sinn, mais ce câble possède une odeur entêtante qui nous fait penser à de la pomme ou du cidre. Nous n'en saurons pas plus mais la piste est intéressante. Au dos du packaging figure par ailleurs le logo Max Kevlar et la mention "pour une rémunération juste des producteurs de cidre normand" .
Un très joli brin de câble à la finition parfaite que l'on a plaisir à se passer de mains en mains avant que l'ingénieur suédois ne nous le confisque pour le réparer.
Joint au téléphone Monsieur Londeq tient à préciser "qu'ils appliquent les dernières touvailles de la biologie molléculaire et que, bien sûr, plus c'est fin, plus c'est bien. Au microscope atomique, on remarque nettement que les électrons de musique circulent mieux sur des petits trucs que sur des gros machins"

Le verdict du laboratoire.

Soumis, comme son concurrent aux signaux carrés, nous constatons que ceux-ci sont également carrés. Pareil, mais beaucoup plus petits. (voir figure 1, l'agrandissement) Nous nous interrogeons pour décider si de plus petits carrés sont aussi bien que des grands carrés et convenons que l'important est que leurs angles soient bien à 90°. Ce qui est le cas. La polémique est close. Les deux carrés en compétition sont tout aussi carrés l'un que l'autre, mais celui de BOEHLBACH est beaucoup plus grand.

La sinusoîdale du Londeq 0.1 elle aussi monte et descend en franchissant la ligne médiane, mais en plus petit. (voir figure 2)C'était prévisible vu la technique retenue par le constructeur suédois. A la loupe, nous retrouvons cette danse qui nous avait déjà tellement amusé avec le précédent cable.

A ce stade de la compétition, nous ne réussissons pas à départager les compétiteurs. C'était prévisible à ce niveau de performance.

Le verdict à l'écoute

Le matériel, évidement est identique à celui utilisé pour les XXL série 2AP. Première bonne surprise, aucun problème pour insérer le brin de 0.1 mm dans les bornes de notre amplificateur. Malheureusement, il sort tout le temps. Nous le coinçons avec une allumette (suédoise) cassée en deux. Cette excellente astuce que nous avons découverte dans le manuel technique numéro 4 de l'hypermarché Bonborama nous a bien souvent dépanné pour ancrer solidement les câbles un peu spécifiques de la maison Londek.

Disque test : 45 tours en gravure directe "Joe Dassin" "les petits pains au chocolat"

Une fois de plus, Joe Dassin surgit de sa boîte avec une présence tellement réaliste qu'elle nous fait douter qu'il soit mort. On a envie d'approcher les mains pour toucher l'artiste mais elles ne brassent que du vide. Il faut se rendre à l'évidence, il n'est pas là. Ce n'est que sa voix et ses musiciens qui sont là. A ce stade, nous essayons de nous remémorer si dans le test précédent, Joe Dassin était plus ou moins là. Ce n'est pas facile. Parfois, il est peut-être encore plus présent ici, mais sur les "Laï Laï – Laï Laï Laï" les avis divergent. Pour trancher, nous sommes obligés de préciser que nous nous réfugions dans la subjectivité pour nous accorder que Joe Dassin sort formidablement bien des deux câbles testés mais avec (peut-être) une taille légèrement différente.

Conclusion :

Avec un rapport qualité/prix extraordinaire eu égard à leur performance (1447 euros/mètre) Le Boehlbach XXL 2AP et le Sinn Londeq 0.1 sont des valeurs sûres qui ne sont pas prêtes d'être égalées. L'audiophile exigent ne pourra que se féliciter de son achat car dans un cas comme dans l'autre, nous devrions inventer de nouveaux mots pour les décrire car transparence ou clarté ne suffisent plus.
Nous sommes véritablement en présence de deux câbles d'exception au rendu finalement très très proche. (à la limite de nos appareils de mesure et de nos oreilles, faut-il encore le rappeler). Avant de choisir il faudra impérativement faire pouf-pouf.



ps : ce coup ci, c'est bon, j'arrête !
ps 2 : z'avez vu l'heure à laquelle je procède aux tests de matériel ? testeur, c'est pas une vie
ps 3 : c'était pour faire plaisir à une fille... je peux rien leur refuser :oops:
zonatine
 
Messages: 2
Inscription: 04 Déc 2014 16:19
Localisation: Pernes Les Fontaines
  • offline

Message » 05 Jan 2016 9:22

c'est le test qui m'a fait le plus hurler de rire quand je l'ai lu à l'époque.
je ne remercierai jamais assez peg-harty pour ce merveilleux moment :ohmg:
j'adore mon lex !
brugam
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1103
Inscription: 27 Fév 2011 13:10
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 07 Mar 2016 0:40

Pour dégraisser le grave d'enceintes trop rondes : un bon coup de paic citron.

Sinon 4 points de patafix si l'enceinte est posée sur qqch de lourd et inerte (pied rempli de sable, sol solide).
Bien meilleure lisibilité du grave.
Inconvénient : perte du niveau de grave.
To be and not to be, that is the answer.
JAVA Alive
 
Messages: 1329
Inscription: 12 Jan 2010 22:53
Localisation: Auvergne
  • offline

Message » 07 Mar 2016 12:27

JAVA Alive a écrit:Pour dégraisser le grave d'enceintes trop rondes : un bon coup de paic citron.

Sinon 4 points de patafix si l'enceinte est posée sur qqch de lourd et inerte (pied rempli de sable, sol solide).
Bien meilleure lisibilité du grave.
Inconvénient : perte du niveau de grave.
Je pense aussi que pour "dégraisser" le grave, c'est une bonne idée d'utiliser du patafix. Pour autant, je ne vois pas pourquoi on perdrait du niveau. L'impression de perte de "niveau" en question c'est simplement la disparition de la bosse, généralement située dans le haut-grave...
Le peuple doit combattre pour sa loi comme pour ses remparts (Héraclite).
padcost
 
Messages: 641
Inscription: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 07 Mar 2016 13:05

Je pense que la patafix, en fixant légèrement les enceintes tout en apportant de l'amorti, limite les vibrations de caisse et donc baisse le niveau réel du grave (qui était produit en partie par ces vibrations).

On ne peut donc effectivement pas parler de perte mais plutôt d'une baisse bénéfique à la lisibilité du message qui en revanche peut être fatale à des enceintes qui font peu de grave et qui sont prévues pour fonctionner plus librement.

Mais sur le fond tu as tout à fait raison, j'aurai dû dire baisse subjective de grave plutôt que perte.
To be and not to be, that is the answer.
JAVA Alive
 
Messages: 1329
Inscription: 12 Jan 2010 22:53
Localisation: Auvergne
  • offline

Message » 10 Mar 2016 19:53

c'est pas grave... :mdr:
le Beldochaudio : boite à sardine à musique.( Comme quoi même les sardines aiment la HIFI.)
Vous aimez les façades en alu brossé, les kilos de matos sur étagères AYeteck, ne cliquez pas sur ce lien.
robob
 
Messages: 5312
Inscription: 21 Mar 2007 19:23
Localisation: 95 (coté campagne)
  • offline

Message » 08 Oct 2016 15:14

salut à tous :)

heuuuuu comment dire, ce que je vais écrire va en faire bondir plus d'un ! mais je précise que c'est avec mon matos que cela a fonctionné, pas forcement le vôtre ! ( enceintes Atohm sirocco 3)

J'ai tjrs eu tendance à resserrer les hp de mes enceintes...elles sont souvent vendues neuves avec les HP mal serrés...
je n'ai donc pas changé ma façon de faire et régulièrement je vérifie....attention, je ne serre pas comme un fou non plus !
Au grès de lectures sur le net, certains disent que de trop serrer est nuisible à une écoute détaillée et ample.....
après, cela dépend aussi du concepteur !

j'ai donc essayé de juste serrer sans forcer.....en fait j'ai desserré !
et là :o comment dire, TOUT est devenu plus évident, les voix se sont "débridées" l'image stéréo s'est déplorée...etc
effet placébo, je l'ignore, mais pour MOI c'est évident :siffle:

voilà ma découverte du jour....
Cdl
C'est quand elle s'abstient de servir à la parole que la langue se montre la plus indiscrète.
P.B.
jean GROS
 
Messages: 1310
Inscription: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 08 Oct 2016 16:47

C'est intéressant. J'imagine plusieurs hypothèses : 1. en desserrant un peu, tu libères un peu le HP des vibrations des enceintes; 2. Les HPs flottent davantage et vont osciller davantage durant l'amortissement ce qui ajoute un effet psychoacoustique d'ampliation apparente de la source sonore au détriment de la précision de l'image. Cela me rappelle d'autres observations faites par certains en plaçant les enceintes sur des supports mous au lieu de pointes.
Source Bluray + Sys-concept + Theta Gen VIII Cable RCA Bluejeans LC1 Ampli Musical Fidelity kW500 Cables HP Mogami 3104 Enceintes B&W Matrix 801 S3 Secteur Isotek Orion II Acoustique C'est traité !
Halx
 
Messages: 1077
Inscription: 17 Déc 2004 2:00
Localisation: Madrid

Message » 08 Oct 2016 17:43

C'est normal que les voix se soient débridées, elles étaient enfermées dans un espace clos; tu desserres les vis et elles se libèrent, s'affranchissent de la charge close, à elles la liberté à bride abattue.
GL70 - C03 - 208THX - 250Ti
mulanee
 
Messages: 657
Inscription: 02 Déc 2007 13:39
Localisation: Vallée de Chevreuse

Message » 08 Oct 2016 17:56

Ou peut-être que tu avais un bouchon dans l'oreille : en serrant/desserrant, tu contractes les abdominaux tout en retenant ta respiration, ce qui peut avoir pour effet d'augmenter la pression sanguine au niveau cérébrale et avec un peu de pot, virer le bouchon que tu avais dans les oreilles (à moins aussi que ce soit la sueur qui l'ai liquéfié). CQFD :thks:
le Beldochaudio : boite à sardine à musique.( Comme quoi même les sardines aiment la HIFI.)
Vous aimez les façades en alu brossé, les kilos de matos sur étagères AYeteck, ne cliquez pas sur ce lien.
robob
 
Messages: 5312
Inscription: 21 Mar 2007 19:23
Localisation: 95 (coté campagne)
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message