Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 21 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Un samedi bien rempli...épisode 3 (les Gaulois en Helvétie)

Message » 16 Avr 2008 19:15

Loin de s'agir d'une invasion, nous allons ici vous narrer nos aventures dans ce beau pays et néanmoins voisin, où nous pûmes écouter quelques exquises friandises.

En vrac il va s'agir d'Avalon, Pass, Emm Labs, dCS, Hovland, The Gryphon, Harlekin (vous ne connaissez pas ? Nous non plus...).

Il n'y aura pas de photos,
non, ma carte n'a pas planté une fois de plus,
mais vous connaissez l'adage, "pour vivre heureux......" que nos amis appliquent avec un soin si scrupuleux que bien des gens (même parmi nos plus abjectes "m'as-tu-vu") semblent apprécier au plus haut point quand il s'agit de certaines de leurs "activités"...
(les photos seront donc dans mes archives :wink: ).

@ + pour la suite...
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Annonce

Message par Google » 16 Avr 2008 19:15

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 16 Avr 2008 20:42

présent,incognito :wink: :lol:
reyle
 
Messages: 4030
Inscription: 23 Déc 2006 17:44
  • offline

Message » 17 Avr 2008 11:49

Nous voilà donc samedi matin dans les environs de Zurich,
une fois toute le petite troupe réunie et après avoir salué notre très sympathique hôte nous traversons le local (où on trouve pèle-mêle du Ayre, une paire d'Avalon Opus Céramiques, des Quad 22 etc...) pour nous rendre au sous-sol pour les écoutes.

Le premier système est constitué comme suit:
lecteur dCS Puccini
préamp Hovland (le nouveau gros modèle semble-t-il)
blocs monos Pass XA 100 (les 100 watts pure classe A)
enceintes Avalon Indras :D

Le local est bas de plafond mais assez profond et suffisamment large néanmoins,
il a été traité avec soin, nous verrons que le proprio est un champion de l'optimisation (supports sous les cables, cônes sous les appareils, pastilles diverses derrière les enceintes, résonateurs d'Acoustic Systèm un peu partout, vous savez les trucs dont il est interdit de parler sur le forum, et pourtant ça marche mais bon...)
il n'est pas clos car tout ce sous sol est ouvert, en ce sens que les différentes salles communiquent entre elles sans séparation, les enceintes chargeront donc un volume bien supérieur à la seule zone d'écoute, l'escalier lui même est ouvert également (c'est là que la photo s'avèrerait utile...).

Les Indras sont positionnées parfaitement parellèles l'une à l'autre écartées d'environ 3 mètres maxi l'une de l'autre et à environ 1 mètre des murs latéraux,
très éloignées du fond de salle (je dirais au pif entre 3,5 et 4 mètres)
la zone d'écoute est en champ proche, on a l'impression d'avoir le nez dans les enceintes, à la pointe du triangle quasi isocèle (pour vous donner une idée avec le 28 mm de la position d'écoute j'ai du mal à avoir les deux enceintes cadrées sur la photo).

L'écoute démarre soft avec la voix d'Anne Sopfie sur le Marian Cantatas
c'est troublant,
la mezzo-soprano est au fond de la salle à plusieurs mètres, la voix parfaitement centrée est absolument magnifique de vérité d'humanité et d'émotion,
les instruments se déploient autour d'elle en arc de cercle légèrement en avant d'elle,
il ne faut pas regarder les enceintes, cela perturbe de les avoir aussi prés, si on ferme les yeux l'illusion est saisissante.

On passe au trio de jazz, Michel Camilo,
son piano est superbe, les timbres... là encore les enceintes disparaissent
par contre ça manque un peu de vitesse et d'énergie, le grave reste un peu collé dans les enceintes (pour reprendre une expression de Val).
Nous pensons le préamp Hovland en partie responsable (beau en timbres mais qui arrondit pas mal néanmoins) et aussi les XA qui sont quand même bien typés classe A,
c'est très beau mais ce n'est pas mon écoute.

Val va passer quelques uns de ses disques (dont un extrait du Requiem de Reuter je crois qui vous fait monter un tsunami d'émotion des tripes jusqu'aux yeux avec un coeur :o ).

Nidsee nous a passé quelques extraits d'un Winton Marsialis avec Diane Reeves et du Hot Night in Paris de Colins (où il n'est pas entouré que de manchots) avec une patate et une énergie, et les cuivres (surtout sur le Marsialis sont impressionnants, car sur le Colins l'enregistrement est un peu "raide" et sur certains systèmes totalement inécoutables au volume où on les a passés).

Une splendide écoute, bien équilibrée en général même si pour ma part j'aurais aimé pouvoir écouter avec un autre préamp et une autre amplification.
Les Indras sont vraiment des enceintes splendides, comme d'hab (avec Avalon) elles proposent un timbre dont une Wilson ne peut pas même en rêve espérer s'approcher, mais elles délivrent moins d'énergie.

Fin du prémier acte,
la suite nous a fait aller vers encore plus gros :lol:

Si mes camarades veulent intervenir je leur cède le clavier.

@ + :wink:
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 17 Avr 2008 12:09

Belle mise ne bouche, c'est là aussi qu'on regrette les photos mais bon "c'est ton choix" repectable :)
Petite question tout de même: le Puccini vous a-t-il semblé représenter une avancée significative par rapport au P8i, a-t-il buggé cette fois?
reyle
 
Messages: 4030
Inscription: 23 Déc 2006 17:44
  • offline

Message » 17 Avr 2008 12:41

Concernant les photos c'est plutôt le choix du proprio que j'ai donc respecté car je lui ai posé la question.

Le Puccini n'a pas posé de problèmes du tout, même lorsqu'il a été débranché pour être intégré au gros système.
Comment le situer par rapport au P8i ?
Difficile à dire.
Il y en avait un dans une autre salle de l'audito branché lui sur un ensemble intégré Pass et Avalon Ascendent,
je n'ai pas osé demander le comparo (d'autant que le P8i était éteint je crois) et puis il y avait tant à écouter, mais d'après le tôlier le Puccini est supérieur.
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 17 Avr 2008 13:22

Il aurait été intéressant d'illustrer le contexte, chacun pourra se faire une idée sur leur site:
http://www.high-end.ch/

Bon alors on attend la suite :wink:
reyle
 
Messages: 4030
Inscription: 23 Déc 2006 17:44
  • offline

Message » 17 Avr 2008 14:29

reyle a écrit:Il aurait été intéressant d'illustrer le contexte, chacun pourra se faire une idée sur leur site:
http://www.high-end.ch/

Bon alors on attend la suite :wink:


Jolies enceintes, en rouge ça pourrait donner (comme dans les photos de l'importateur Wilson en Australie) :D

A+
NotTwinTurboYet
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1916
Inscription: 26 Mai 2004 13:57
Localisation: Switzerland

Message » 17 Avr 2008 15:53

reyle a écrit:Il aurait été intéressant d'illustrer le contexte, chacun pourra se faire une idée sur leur site:
http://www.high-end.ch/

Bon alors on attend la suite :wink:


Bien vu reyle,
comme ça j'aurai respecté mon engagement :wink:
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 17 Avr 2008 16:18

van.alstine a écrit:Nidsee nous a passé quelques extraits d'un Winton Marsialis avec Diane Reeves et du Hot Night in Paris de Colins (où il n'est pas entouré que de manchots) avec une patate et une énergie, et les cuivres (surtout sur le Marsialis sont impressionnants, car sur le Colins l'enregistrement est un peu "raide" et sur certains systèmes totalement inécoutables au volume où on les a passés).


Merci pour le CR m'sieur :wink:
T'as aimé on dirait quand même. Au niveau tarif, les enceintes sont à combien?

Par rapport aux Magico dont tu parlais par ailleurs, c'est comparable ou bien tu en préfères une des deux?

Sinon, juste pour le fun, c'est Wynton Marsalis (et non Marsialis) :wink:
Image

A+
NotTwinTurboYet
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1916
Inscription: 26 Mai 2004 13:57
Localisation: Switzerland

Message » 17 Avr 2008 16:38

Comme vous pouvez le voir sur la photo il y a les Sentinels dans un sens et les Indras étaient donc dans l'autre sens (à la place de ce qui doit être des Ascendents alors).
Ainsi chacun se rendra compte du local et du fait que les Sentinels y étaient un peu à l'étroit mais pas tant que ça au final puisque ça y marchait plutôt pas mal (même si bien, entendu elles s'accommoderaient davantage d'un bien plus grand espace).

On retourne donc les fauteuils en les déplaçant légèrement pour l'écoute des Sentinels elles aussi totalement parallèles et donc une écoute de proximité suivant le même système que précédemment.

Le système se compose comme suit:
lecteur Emm Labs CDSA (donc l'intégré qui lit CD et SACD)
préamp Pass X 0.2 (juste pour m'énerver...)
amplis Pass XA 160 (donc les 160 watts pure classe A)
Il est aussi nécessaire de préciser que les Sentinels possèdent un filtre externe et que les caissons de basse sont en fait alimentés par leurs propres amplis qui sont estampillés Sentinel mais qui sont à mon avis des Classé rebadgés, donc les Pass n'alimentent que la partie médium-aigu.

L'écoute repart et indéniablement on a changé d'échelle, tout est plus grand et plus proche sans doute d'une scène sonore réelle.
Par contre, si le fait d'être aussi prés avec les Indras n'était pas génant, avec les Sentinels c'est assez déroutant car cela propose une scène trop haute par rapport à la zone d'écoute qui mériterait d'être plus éloignée afin de reprendre sa juste localisation.

On pouvait s'attendre à ce que tout se mette à jouer comme un énorme résonateur à la vue des bestioles mais il n'en est rien et l'écoute est tout à fait possible dans ces conditions même si ce n'est visiblement pas pour ça qu'elles sont faites.

Je sens nidsee et sa femme perplexes et ils m'expliquent que la fois dernière ils n'avaient pas ressenti tant de lourdeur.

Car au fur et à mesure de l'écoute c'est vrai que c'est pataud, alourdi, manquant nettement de vivacité et précision-définition quelquefois en comparaison en outre de l'écoute des Indras, elle n'était pas en effet à la même échelle et visiblement plus adaptée au local mais elle était plus vive et définie que là.

Notre hôte met quelques trucs sous les appareils et sous les câbles et boitiers et une légère amélioration s'entend mais ce n'est pas encore ça néanmoins.

On a repassé à peu près tous les disques de la première écoute et on arrive donc au Colins et à son Los Endos Suite.
Gros son mais pataud et lent, limite mou,
cuivres vraiment agressifs et qui se mélangent un peu tous sur les gros forti.

On met le dCS Puccini en lieu et place de l'Emm Labs CDSA et là :o
en dix secondes la messe est dite :D
Vivacité transparence définition précision aération vitesse punch tout y est, le CDSA est aux patates et nous retrouvons ce que l'on aime chez dCS (car dans le coup on y est quelques uns à en être équipés et certains par du gros...).
J'éspère que leur gros ensemble en deux parties chez Emm Labs est d'un autre tonneau car je pense que l'intégré se prend une baffe par pas mal de choses, entre autres et à prix comparable par le Vitus par exemple.

Vous l'aurez compris l'écoute des Sentinels est une belle expérience même si ce n'est peut-être pas ici qu'elles révèleront vraiment leur potentiel total,
c'est une bestiole en gros de calibre d'une Wilson Alexandria X2 et il lui faudrait plus d'espace.

Les choix de notre hôte sont aussi assez loin des miens en matière d'amplis, il apprécie visiblement les XA alors que j'aurais préféré des X.5 et le seul 250.5 qu'il y avait était branché dans une salle voisine (avec quelques caisses et cartons à l'arrière) et sur des.... 801..............

Après quelques palabres divers et variés (certains auraient-ils posé des jalons ?)
nous reprenons la route sous un ciel pas vraiment décidé entre le soleil (timide) et la flotte (toujours possible).

@ +
:wink:
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 17 Avr 2008 16:44

Merci NTTY :wink:

je dois confondre avec Winton Marciac :lol:

Les Magicos marchaient avec l'ampli Soulution Audio qui est une fusée (à l'opposé des Pass).
et elles sont je pense plus "démonstratives" que les Avalon.

Les prix ?
Je ne sais pas en Suisse et pas même en France, les Indras étaient autour des 26000 euros je crois et les Sentinels aucune idée précise, mais connaissant Avalon sans doute pas données.
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 17 Avr 2008 16:48

(Vous avez dû passer pas très loin de chez Soulution) :wink:
reyle
 
Messages: 4030
Inscription: 23 Déc 2006 17:44
  • offline

Message » 17 Avr 2008 16:50

Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28996
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 17 Avr 2008 17:00

reyle a écrit:(Vous avez dû passer pas très loin de chez Soulution) :wink:


Tu habites en Suisse ??
nidsee
 
Messages: 2148
Inscription: 24 Déc 2006 20:42
Localisation: Terre
  • offline

Message » 17 Avr 2008 17:06

nidsee a écrit:
reyle a écrit:(Vous avez dû passer pas très loin de chez Soulution) :wink:


Tu habites en Suisse ??


Non pas du tout mais j'avais vu qu'ils étaient quelque part entre Basel et Zurich :wink:
Je ne sais pas si l'on peut se rendre à la fabrique de Dulliken mais je crois qu'on peut écouter à Luzern, Bâle et Zurich chez Audioforum, si ça te dit.... :wink:
(sinon j'aime bien la Suisse)
reyle
 
Messages: 4030
Inscription: 23 Déc 2006 17:44
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message