Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 28 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Une écoute chez Boudze...

Message » 10 Nov 2003 11:17

Bonjour à tous ! :D

Puisqu'aujourd'hui c'est jour de congé... Puisqu'aujourd'hui il fait moche dehors... Puisque j'ai un ordi sous les doigts avec une connexion... Puisqu'on a pris beaucoup de plaisir hier chez Boudze... Et puisque,... oyez oyez !!... le bel Italien s'est fait voler la vedette par un petit Français de très grande classe... Je m'y colle donc à ce CR... obligatoire !! :D

Donc, il s'est passé hier chez la dénommée Annie, alias Boudze sur le présent forum, un évènement majeur qui risque bien de changer bien des choses dans la vie de Homecinema-fr... Oyez donc plutôt cette incroyable histoire !!

Dimanche après-midi, nous arrivons, ma Belle et moi, chez Boudze... Déjà, quelques forumeurs sont présents dont le dénommé Peter77 qui nous a précédé subrepticement afin de mieux passer tous ses disques en louzdé !! Le traître !! :wink:

Sont déjà là FGO et sa Dame, Bastos tout seul, le sieur LaurentV, La Tenancière de la boutique Boudze bien sûr, et l'individu déjà sus nommé, le sieur Peter77...

Le salon est plein à craquer de bien belles choses, le système de Boudze (Puccini, Jupiter et Antal), un ampli Isem, un Kora (150), un Hartley et un gros machin qui trône au milieu du salon, l'Advance Acoustic... Merci aux copains de préciser les références !! :wink:

On est donc là pour s'amuser avec les quatre derniers amplis cités, histoire de voir si tout est en ordre dans la hierarchie ! La source est la même, le Rega Jupiter. En enceintes, on a les Triangle Solis et Naia a esgourder, bref !... on a du boulot les enfants !! :D

Je ne me souviens plus sur quoi nous branchons les Solis. Toujours est-il que nous les débranchons illico presto, car c'est extrêment mauvais !! Bon sang ! Pas d'aigu ! Pas de Grave ! C'est épouvantable ! Une minute ! Elles ont tenu très exactement une minute ! A l'unanimité, on s'est empressé de les débrancher ! J'en suis encore baba d'aussi peu de qualités !! :o

Nous revenons sur les Naia, sur l'Isem. Bon... Comment dire ?... L'aigu et le grave sont coupés très court... Ca travaille principalement dans le medium... Mais le gros problème, c'est que cet appareil est "éteint", les timbres sont d'une pauvreté stupéfiante, ça manque cruellement de vie, de vivacité, c'est plat, monotone, morne,... Les sanglots longs de l'automne...

On change, assez vite, il faut le dire ! Car, vraiment, on s'emm... !! A l'unanimité là encore !

On passe sur le Kora, je crois que c'est l'Explorer 150 SE, en hybride... C'est mieux, c'est beaucoup mieux ! En tout cas, c'est bien plus vivant !! C'est plus chantant !! C'est grand ouvert, c'est très fluide, les timbres sont, ici, en mode "allumés"... Ca va mieux !!

Ca va mieux... oui et non... en fait... Car, très rapidement, je m'aperçois que je n'aime pas du tout cette écoute !! Tout le bas du spectre est vraiment anarchique. Il n'y a pas d'assise, de densité, de corps. Ca manque franchement de tenue. C'est assez aérien, suspendu, flottant,... L'image stéréo est énorme, disproportionnée. Les sources sonores ne sont pas focalisées, ou plutôt elles sont tellement disproportionnées qu'on ne parvient jamais à les fixer... Les timbres sont surétincelants, surbrillants...C'est vraiment superfétatoire !... Ca en fait vraiment beaucoup trop... Ca finit par n'en être plus crédible, plus réaliste... Cet appareil me donne l'impression de vouloir jouer dans la cour des grands mais de ne pas en avoir les moyens... C'est plutôt racoleur, enjoliveur, ça cherche à séduire, mais ça reste assez superficiel... En ce qui me concerne, je n'ai pas du tout aimé cette écoute !!

On passe au Hartley... et là ! Wouhhhaaaaa !! La classe ! La grande classe ! La très grande classe ! C'est unanime ! C'est splendide ! Quel aplomb ! C'est fabuleux ! Le Hartley, d'un coup, montre à quel point le Kora est superfétatoire ! Tout le monde est loin derrière ! C'est une évidence ! Car tout est là ! Tout est juste ! Tout est à sa place ! C'est d'une homogénéité rare ! Les Naia jubilent, elles n'existent plus, la musique est là, que la musique, rien que la musique !

Tout les problèmes ont disparu, volatilisés ! La scène sonore est parfaitement dimensionnée, les sources sonores sont à leur place, l'image stéréo est de toute beauté, bien posée, bien fondée !!, se formant vers l'arrière, profonde, large, grande ouverte, bien aérée, avec beaucoup de relief ! C'est incroyablement réaliste ! On cherche les défauts, les carences, on ne trouve que de la musique, toujours que de la musique ! La concurrence est à des années lumière de cet appareil ! Car il joue vraiment dans la cour des grands ! Avec cet aplomb, cette assise, cette aisance particulière aux amplis de grande classe !! Les timbres sont d'une justesse ! Les sources sonores sont d'un réalisme ! C'est grandiose !! Et je pèse mes mots ! On peut vraiment le dire, histoire de pasticher un peu les revues, cet appareil joue dans la catégorie des amplis deux ou trois plus chers !! Sans complexe !! Quelle merveille !!

Du coup, on a vraiment du mal à passer à l'Advance Acoustic !... Mince ! Bon... Aller... Vas-y... Allume... On lance...







Mince ! Quelle lourdeur ce gros machin !! On est passé du Paradis au Purgatoire ! C'est péééééénible, ce truc ! C'est lourdingue !! Bon sang ! C'que c'est chargé en bas ! C'que c'est lourd !

Le Hartley me manque...

Le gros machin fait un peu semblant de faire de la belle musique ! Il essaie de nous faire oublier qu'il n'en a pas les moyens ! Et pourtant, c'est pas faute d'en avoir la carrure ! Rien à faire, il est tellement grossier, tellement empâté, bref !... tellement bourin que le Hartley, à côté, acquiert une dimension aristocratique ! C'est affreux à dire, mais l'Advance manque terriblement de délicatesse, de finesse, de distinction... C'est vraiment le gros bourin qui fait "boum boum" en bas pour essayer de faire croire qu'il est un grand garçon ! On change ! On change !!

Une fois que tout le monde a interrompu son morceau de musique préféré, on s'empresse de rebrancher le Hartley !!... Ah non !! A ce moment-là, on commet l'irréparable... On branche le bel Italien...

Bon sang ! Quelle classe ! Quel aplomb ! Quelle probité... ce Hartley !! Le bel Italien, malgré son charme velouté, malgré la couleur de sa tessiture, malgré le coté un peu feutré de sa faconde toute latine... fait désormais davantage gigolo que grand charmeur devant l'élégance, la distinction, la classe de son grand rival... !!

Les Naîa, dans tout ça, se laissent mener sans entrave... Elles sont sublimes dans leur façon de se faire oublier... Elles savent avec une grâce infinie prolonger la grandeur de celui qu'elles percoivent déjà comme leur meilleur parti ! Elles sont d'une abnégation totale, totalement consacrées à jouir de cette union sublime et grandiose d'où la musique jaillit avec l'évidence de la réalité ! Il est des unions qui s'imposent ! En voilà une !! Comme c'est beau la musique lorsque c'est facile !! :D

Merci beaucoup à Annie de nous avoir invité ! Merci à Annie de sa gentillesse ! Merci à tous ceux qui aiment la musique et qui savent se défaire de leurs bas instincts pour la célébrer tout entière !! :D

Fred :wink:
Dernière édition par Mabuse le 19 Nov 2003 17:03, édité 4 fois.
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Annonce

Message par Google » 10 Nov 2003 11:17

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Nov 2003 11:20

Bon je m’y colle. FGO devait s’y mettre en premier et on devait tous plussoyer (copyright lord).
J’ouvre un topic dédié pour ne pas polluer celui d’ » une famille triangle à la maison » qui sera réservé au CR des Naias.

Etaient en lisse
Le Isem Xtasis
Le Hartley 150
Le Kora 150SB
Le Advance acoustique map207
L’Audio Analogue Puccini

La source était le Rega Jupiter/Io et les enceintes les Triangle Naia.

L’isem Xtasis
Petite bête de 6kg tout mouillé gros comme une boite à chaussures enfants coupée dans le sens de l’épaisseur avec en tout et pour tout un bouton au milieu 1500 zeuros le bout.

Je vais me faire un copain en la personne d’Odouble, la bande passante de cet ampli est en rapport avec la taille de l’ampli, il en manque en haut et en bas. Il propose une écoute janséniste, aussi austère que sa présentation. Le piano de Monthy Alexander manque vraiment de corps, il n’y à que les cordes et les marteaux quant au pauvre Clapton a perdu la caisse de résonance de sa guitare acoustique. Pour ses qualités il offre une profondeur très correcte et une largeur de scène sonore de bonne qualité aussi mais celle-ci n’est pas d’une précision exemplaire.
Il offre une restitution assez détaillée, mais qu’est ce qu’on s’ennuie.
En résumé le ramage se rapporte au plumage, il est aussi tristounet dans sa restitution que dans sa présentation. Si vous avez des enceintes un peu trop généreuses, un peu grassouillettes il peut éventuellement arranger les choses.

Le Kora 150 SB

Inutile de faire les présentations, celui là tout le monde ici le connaît. 1490 écus.

On change de monde la restitution est pleine, il monte plus haut dans l’aigu et descend plus dans le grave. La scène sonore est plus rigoureuse que l’Isem mais moins profonde. Il est aussi beaucoup plus détaillé et transmet beaucoup plus d’informations : toujours sur Monty Alexander on entend le public qui, avec l’Xtasis était aux abonnés absents. Le piano de m’sieur Alexander à maintenant, autour des cordes et des marteaux, une table d’harmonie et une caisse. Papy Clapton a retrouvé la caisse de sa guitare. De même sur la Symphonie du nouveau monde de par Ancel le souffle de bande ressemble à du souffle de bande et pas une espèce de chuintement bizarre. Par contre le Kora est un peu excessif en bas il veut en faire un peu trop et il n’y arrive pas ; dans un langage politiquement correct on dirait qu’il veut en donner plus qu’il ne peut. Il serait préférable selon moi qu’il descende un peu moins bas mais qu’il tienne mieux les fréquences inférieures.

L’Advance Acoustic map207

38 kg, 180 ouates, 430 x 235 x 480 gringalets s’abstenir à poser uniquement sur une table de ferme en chêne massif, éviter la table Lack de chez Ikea. 2000 brouzouf la bête.

Bon sur le ramage on se dit qu’on en à plus que pour son argent à 52,6 euros au kilo, il est vainqueur des appareils en présence sur ce critère. Pour le plumage, le premier à avoir trouvé le qualificatif qui qualifierait le mieux cet ampli fut Peter77 : « bourrin », c’est l’ampli qui vous en met plein la vue, péchu, du « gros son », Il manque de subtilité un peu à la manière des gros amplis américains à une certaine époque qui étaient fait pour des électrostatiques. Des watts, du courant point barre. Rien de spécial à dire sur la bande passante qui est correcte, pas de déséquilibre particulier quant à celle ci, rien de spécial non plus sur la scène sonore qui est honnête. C’est le genre d’ampli à mettre sur des bouffeuses de watts qui ont besoin de coup de pied au derrière pour marcher.

Le Hartley 150.

L’ampli que peu de monde connaît, qui est distribué de façon confidentielle 1200 €.

Présentation triste et austère façade noire rendue encore plus triste par un afficheur barregraph verdâtre. Pas WAF pour 2 sous.
Par contre quand on branche le laideron on prend une Claque. On ne parle pas de bande passante, de grave, d’aigu, de scène sonore, de fluidité, d’articulation, rien de tout ça.
On parle de musique messieurs dames, Monthy Alexander s’éclate comme un fou sur son piano, Ancel vous emporte avec sa manière de diriger la symphonie du nouveau monde, Clapton retrouve son jeu, Même les Rita Mitsuko sur Andy en private concert sont là avec la ligne de basse qui tue et les steels drums qui sont vraiment « drum » et pas en plastique, Montand en concert à l’Olympia en 81 vous arrache une larme. Le Hartley n’est pas un ampli non, C’est un appareil qui sait restituer de la musique, et toutes les musiques, Après avoir écouté ses concurrents, on n’a plus envie de changer. Cet ampli, dans cette configuration est une tuerie. Pour lui trouver un petit défaut, ou plutôt un petit manque, enfin une petite critique, je dirais qu’il pourrait descendre un peu plus dans le grave mais c’est histoire de sodomiser les drosophiles. Les copains peuvent retourner dans leurs cartons.

L’Audio Analogue Puccini.

On lui à quand même laissé sa chance du haut de ses 900 euros. Mais après le Hartley la lutte semblait inégale. Il s’en est bien tiré le bougre. Au niveau des timbres et de la fluidité, du legato il reste très bon. Pour la scène sonore, il ne dispose pas assez de jus pour la restituer pleinement, elle est un peu floue. Cependant il n’offre aucune frustration. Il est bien sur un cran en dessous du Kora et enterré par le Hartley sur beaucoup de critères mais il s’en sort avec plus que les honneurs. Je persiste à dire qu’à son prix il reste une référence.

Voili voilou.

Je laisse aux copains le soin de parler de l’accueil, de la fondue, des Alsaciens qui ont du se perdre avec leur bus et tout ça.

Merci A Olivier Double de chez Perception pour le prêt de l’Isem, à Ronan pour le prêt des Hartley, Advance Acoustic et Kora.

Pt’in quand je pense que je vais me taper les 38 kg à rapporter tout à l’heure
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 10 Nov 2003 11:30

Le Hartley 150.
L?ampli que peu de monde connaît, qui est distribué de façon confidentielle 1200 ?.


C'est la version double mono ?
Il me semblait même que la production avait été arrété ??
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 10 Nov 2003 11:31

Salut à vous

Ben oui aujourd'hui, il y en à qui bossent.

Intéressant ce CR et connaissant les divergeances d'écoute entre Laurent et Fred (un p'tit peu quand même) il semble que l'HARTLEY fait l'unanimité.

Au fait pour Dimanche, pourriez-vous me confirmer votre venue par MP, sachant que DSI77 ne sera pas des notres.

A+
EUVRARD
 
Messages: 4924
Inscription: 22 Aoû 2002 15:48
Localisation: Pithiviers, Loiret
  • offline

Message » 10 Nov 2003 11:34

Donc mon CR a moi que j’ai de cette sympatoche apres midi chez dame Boudze en compagnie des triangle naia et des electronique isem KORA Hartley et le gros dernier advance acoustique (oups pas retenu la ref exacte )

Deja l’apparence des enceintes pour les solis comme pour les naia c’est magnifique le pied des solis est superbe la finition exemplaire mais l’encombrement de solis sur pied est la même que celle des naiai donc ma preference va d’office au niaia car autant profiter des avantages d’une colonne

Les test des solis n’a pas ete tres concluant la technologie embarquée dans cette enceintes est trop complexe a mettre en œuvre a cause du HP de grave et de l’event situé a l’arriere de l’enceinte dommage

La Naia
le comportement sonore un est classique de chez Triangle, dynamique precision legerement montante a mes oreilles avec un aigu moins marqué que sur bon nombre de production de la marque.
Son pied avec c’est trois pointes de decouplage est vraiment magnifiquement intégré a la colonne deja une reussite esthetique indeniable .

En fonctionnement :

Avec l’isem je passerait tres vite dessus car vraiment pas accroché du tout .
Juste une profondeur de scene sonore exellente voir la meilleure de l’apres-midi. Pour le reste en resumer cela manque de timbre et de vie dommage car le petit isem est mignon comme tout et ne prend pas de place. Peut etre un integre a essayer sur du HR

En suite vient le tour d’un de mes ampli fétiche le KORA 150 SB tout de suite cela va beaucoup mieux la musique reprend ces droits avec une belle dynamqiue et des timbres tres, voir trop chaleureux
Les defauts habituels de KORA sont la a savoir un grave pataud et quand même brouillon et bizzarement un aigu un peu trop prononcer le tout accompagne par une dynamique et une precision de bonne facture.
Je dirais qu’a la decharge du KORA que le mariage est peut etre a mettre en cause car pour l’avoir pas mal ecoute dans ces differentes versions sur des Lyrr et des P4 notamment il s’en sortait beaucoup mieux a mes oreilles que sur les Naia ou a re-tester en bicablage qui marche bien chez moi avec mon 90 SI.

Enfin le hartley celui la je l’attendais au tournant ne l’ayant jamais entendu mais souvant evoqué sur le forum
Et bien lui c’est une revelation mis a part un grave trop court c’est un sans faute pour moi
L’aigu file haut sans vraiment etre agressif, le medium est presque aussi chaleureux que celui d’un KORA et possede en plus une dynamique vraiment exellente bien superieure au KORA 150 qui n’est pas pour autant ridicule
Un autre point fort de l’Hartley est sa scene sonore celle du KORA est correcte mais un peu trop accentuée dans certain cas et en plus l’Hartley offre une scene sonore parfaite qu’elle que soit la place occupée dans la piece d’ecoute une prouesse pour moi
Vraiment un magnifique ampli qu’il faut ecouter avant d’effectuer son choix.

Pour le petit dernier d’avance acoustique toujours pas sur du nom je laisse mes petits camarades de jeux faire leur CR car je ne l’ai pas assez ecoute pour me permettre un jugement. En tout cas il est lourd mais jolie avec son vue-metre et sa telco est rigiolotte comme tout

Je mettrais les photo des que possible de tout ce petit monde et un grand merci a dame Boudze et a tout les pros qui nous ont permis ces tests

FGO
FGO
 
Messages: 28353
Inscription: 29 Nov 2001 2:00
  • offline

Message » 10 Nov 2003 11:35

Olivier

Je sais pô si elle est arretée mais je serais Monsieur Hartley je ferait repartir la chaine de production. :P

Jérôme je t'ai déja confirmé. :wink:
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

r

Message » 10 Nov 2003 11:36

pas mal votre CR mais pas de vinyle, pas de tubes :evil: t'écoutes Monty Alexander sur E M T et la c'est pas une claque que tu prends c'est : j'trouve pas les mots... :evil: :lol: :lol:
bornert
 
Messages: 3231
Inscription: 09 Déc 2002 22:28
Localisation: alsace
  • offline

Message » 10 Nov 2003 11:37

Mabuse a écrit:Bonjour à tous ! :D

Puisqu'aujourd'hui c'est jour de congé... Puisqu'aujourd'hui il fait moche dehors... Puisque j'ai un ordi sous les doigts avec une connexion... Puisqu'on a pris beaucoup de plaisir hier chez Boudze... Et puisque, oyez oyez !!... le bel Italien s'est fait voler la vedette par un petit Français de très grande classe... Je m'y colle donc à ce CR... obligatoire !! :D

Donc, il s'est passé hier chez la dénommée Annie, alias Boudze sur le présent forum, un évènement majeur qui risque bien de changer bien des choses dans la vie de Homecinema-fr... Oyez donc plutôt cette incroyable histoire !!

Dimanche après-midi, nous arrivons, ma Belle et moi, chez Boudze... Déjà, quelques forumeurs sont présents dont le dénommé Peter77 qui nous a précédé subrepticement afin de mieux passer tous ses disques en louzdé !! Le traître !! :wink:

Sont déjà là FGO et sa Dame, Bastos tout seul, le sieur LaurentV, La Tenancière de la boutique Boudze bien sûr, et l'individu déjà sus nommé, le sieur Peter77...

Le salon est plein à craquer de bien belles choses, le système de Boudze (Puccini, Jupiter et Antal), un ampli Isem, un Kora (150), un Hartley et un gros machin qui trône au milieu du salon, l'Advance Acoustic... Merci aux copains de préciser les références !! :wink:

On est donc là pour s'amuser avec les quatre derniers amplis cités, histoire de voir si tout est en ordre dans la hierarchie ! La source est la même, le Rega Jupiter. En enceintes, on a les Triangle Solis et Naia a esgourder, bref !... on a du boulot les enfants !! :D

Je ne me souviens plus sur quoi nous branchons les Solis. Toujours est-il que nous les débranchons illico presto, car c'est extrêment mauvais !! Bon sang ! Pas d'aigu ! Pas de Grave ! C'est épouvantable ! Une minute ! Elles ont tenu très exactement une minute ! A l'unanité, on s'est empressé de les débrancher ! J'en suis encore baba d'aussi peu de qualités !! :o

Nous revenons sur les Naia, sur l'Isem. Bon... Comment dire ?... L'aigu et le grave sont coupés très court... Ca travaille principalement dans le medium... Mais le gros problème, c'est que cet appareil est "éteint", les timbres sont d'une pauvreté stupéfiante, ça manque cruellement de vie, de vivacité, c'est plat, monotone, morne,... Les sanglots longs de l'automne...

On change, assez vite, il faut le dire ! Car, vraiment, on s'emm... !! A l'unanimité là encore !

On passe sur le Kora, je crois que c'est l'Explorer 150 SE, en hybride... C'est mieux, c'est beaucoup mieux ! En tout cas, c'est bien plus vivant !! C'est plus chantant !! C'est grand ouvert, c'est très fluide, les timbres sont, ici, en mode "allumés"... Ca va mieux !!

Ca va mieux... oui et non... en fait... Car, très rapidement, je m'aperçois que je n'aime pas du tout cette écoute !! Tout le bas du spectre est vraiment anarchique. Il n'y a pas d'assise, de densité, de corps. Ca manque franchement de tenue. C'est assez aérien, suspendu, flottant,... L'image stéréo est énorme, disproportionnée. Les sources sonores ne sont pas focalisées, ou plutôt elles sont tellement disproportionnées qu'on ne parvient jamais à les fixer... Les timbres sont surétincelants, surbrillants...C'est vraiment superfétatoire !... Ca en fait vraiment beaucoup trop... Ca finit par n'en être plus crédible, plus réaliste... Cet appareil me donne l'impression de vouloir jouer dans la court des grands mais de ne pas en avoir les moyens... C'est plutôt racoleur, enjoliveur, ça cherche à séduire, mais ça reste assez superficiel... En ce qui me concerne, je n'ai pas du tout aimé cette écoute !!

On passe au Hartley... et là ! Wouhhhaaaaa !! Le classe ! La grande classe ! La très grande classe ! C'est unanime ! C'est splendide ! Quelle aplomb ! C'est fabuleux ! Le Hartley, d'un coup, montre à quel point le Kora est superfétatoire ! Tout le monde est loin derrière ! C'est une évidence ! Car tout est là ! Tout est juste ! Tout est à sa place ! C'est d'une homogénéité rare ! Les Naia jubilent, elles n'existent plus, la musique est là, que la musique, rien que la musique !

Tout les problèmes ont disparu, volatilisés ! La scène sonore est parfaitement dimensionnée, les sources sonores sont à leur place, l'image stéréo est de toute beauté, bien posée, bien fondée !!, se formant vers l'arrière, profonde, large, grande ouverte, bien aérée, avec beaucoup de relief ! C'est incroyablement réaliste ! On cherche les défauts, les carences, on ne trouve que de la musique, toujours que de la musique ! La concurrence est à des années lumière de cet appareil ! Car il joue vraiment dans la court des grands ! Avec cet aplomb, cette assise, cette aisance particulière aux amplis de grande classe !! Les timbres sont d'une justesse ! Les sources sonores sont d'un réalisme ! C'est grandiose !! Et je pèse mes mots ! On peut vraiment le dire, histoire de pasticher un peu les revues, cet appareil joue dans la catégorie des amplis deux ou trois plus chers !! Sans complexe !! Quelle merveille !!

Du coup, on a vraiment du mal à passer à l'Advance Acoustic !... Mince ! Bon... Aller... Vas-y... Allume... On lance...







Mince ! Quelle lourdeur ce gros machin !! On est passé du Paradis au Purgatoire ! C'est péééééénible, ce truc ! C'est lourdingue !! Bon sang ! C'que c'est chargé en bas ! C'que c'est lourd !

Le Hartley me manque...

Le gros machin fait un peu semblant de faire de la belle musique ! Il essai de nous faire oublié qu'il n'en a pas les moyens ! Et pourtant, c'est pas faute d'en avoir la carrure ! Rien à faire, il est tellement grossier, tellement empâté, bref !... tellement bourin que le Hartley, à côté, acquiert une dimension aristocratique ! C'est affreux à dire, mais l'Advance manque terriblement de délicatesse, de finesse, de distinction... C'est vraiment le gros bourin qui fait "boum boum" en bas pour essayer de faire croire qu'il est un grand garçon ! On change ! On change !!

Une fois que tout le monde a interrompu son morceau de musique préféré, on s'empresse de rebrancher le Hartley !!... Ah non !! A ce moment-là, on commet l'irréparable... On branche le bel Italien...

Bon sang ! Quelle classe ! Quelle aplomb ! Quelle probité... ce Hartley !! Le bel Italien, malgré son charme velouté, Malgré la couleur de sa tessiture, malgré le coté un peu feutré de sa faconde toute latine... fait désormais davantage gigolo que grand charmeur devant l'élégance, la distinction, la classe de son grand rival... !!

Les Naîa, dans tout ça, se laissent mener sans entrave... Elles sont sublimes dans leur façon de se faire oublier... Elles savent avec une grâce infinie prolonger la grandeur de celui qu'elles percoivent déjà comme leur meilleur parti ! Elles sont d'une abnégation totale, totalement consacrer à jouir de cette union sublime et grandiose d'où la musique jaillit avec l'évidence de la réalité ! Il est des unions qui s'imposent ! En voilà une !! Comme c'est beau la musique lorsque c'est facile !! :D

Merci beaucoup à Annie de nous avoir invité ! Merci à Annie de sa gentilesse ! Merci à tous ceux qui aiment la musique et qui savent se défaire de leurs bas instincts pour célébrer la beauté de l'art !! :D

Fred :wink:


ah tres sympa le cr, j'adore, ca se lit tout seul
Camocim
 
Messages: 3942
Inscription: 21 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Savoie
  • offline

Message » 10 Nov 2003 11:51

bornert a écrit:pas mal votre CR mais pas de vinyle, pas de tubes :evil: t'écoutes Monty Alexander sur E M T et la c'est pas une claque que tu prends c'est : j'trouve pas les mots... :evil: :lol: :lol:


T'inquiètes Papy, Le Montand 81 en vinyl, c'est autre chose aussi. :wink:
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 10 Nov 2003 11:55

le hartley 150 et presenté chez hifi vaudaine.
faudrait voir si ils le vendent encore. (1220 euros)
c'est celui la qui a des main-in ?
epsilon4
 
Messages: 647
Inscription: 13 Mai 2003 17:57
Localisation: grenoble
  • offline

Message » 10 Nov 2003 11:55

Bien entendu, il faut comme toujours préciser que l'on écoute, non pas un appareil ou une paire d'enceintes, mais toujours un ensemble et que cet ensemble peut transcender un appareil comme il peut en désservir un autre...

Mais c'est là tout le côté aléatoire d'une écoute...

Que ce soit le même concepteur pour le Hartley et l'Advance... C'est vraiment étonnant ! Mais on ne peut faire un coup de maître à chaque fois ! La preuve !! :wink:

Fred :wink:
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 10 Nov 2003 11:58

C'est sur que si vous avez pas une source adaptée pour le Kora 150 ça donne ce que vous avez entendu......
CD Hartley S100 - Kora 150 CSC - Enceintes DIY François H.
Avatar de l’utilisateur
echoes
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4939
Inscription: 27 Mai 2002 21:38
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 10 Nov 2003 11:58

Pas mal du tout votre expérience, impressionnant même, mais ne serait-ce pas ce Hartley qui serait tout particulièrement indiqué pour les "Naïa" ?
:roll:
fraric
 
Messages: 1089
Inscription: 12 Avr 2002 2:00
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message