Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Une longue journée d'écoutes: seconde édition

Message » 25 Sep 2005 17:30

NB: tous les commentaires ne reflètent que mon opinion et ne sont valables que pour la configuration écoutée dans son environnement d'écoute.

Bref rappel: il y a quelques mois, Nfc cherchait un ampli home-cinéma qui sache faire de la hifi. En avait découlé toute une série d'écoutes (cf , et ). Au final son choix c'était porté sur l'Arcam AVR300. Et puis il l'a changé pour un Onkyo 702 et là recherche un ampli hifi pour le compléter.

Petit rappel sur sa config: source pchc avec carte son Onkyo, enceintes Cabasse gamme Altura (avec des colonnes Bahia en enceintes principales).

La journée d'hier s'est divisée en deux parties:
le matin écoute chez Elecson: source Rotel 1072, amplis écoutés: Thule IA150B, Micromega A120 puis ensemble préamp sa t1 + amplis monos sp t100 full tubes de chez Vincent
l'après-midi écoute chez Nfc avec le renfort de Jean-Luc M.: source: le pc de Nfc, amplis testés: Marantz pm17 mkII (emmené par Jean-Luc avec une platine Nad S500i), Kora 90 sII SCS et Audiolab 8000s (le mien ;-) )

Disques ayant servis pour les tests (je laisse le soin aux autres de remplir les références qui manquent ):
- Cardigans: long gone before daylight
- Lene Marlin: lost in a moment (pas encore sorti en France et pas certain qu'il sorte d'ailleurs... Mais quand même trouvable en import un peu partout)
- bo de shreck 2 (principalement la piste 14 avec la chanson de la fée lors du bal final)
- Placebo (???)
- un disque de reprise des Rolling Stones (???)
- chansons des bo de Kusturica (??? - pistes 4 et 7)
- Berlioz: symphonie fantastique ("un bal" et "marche au supplice") par le San Fransisco Symphony conduit par Michael Tilson Thomas
- Toccata op. 11 de Prokofiev transcrit pour orgue (extrait du sacd hybride "midnight at Notre Dame" par Olivier Latry). Pour info, j'avais emmené ce disque parce que je trouvais que chez moi en multicanal, le registre grave était un peu brouillon.
- ???


Ière partie: écoute chez Elecson

Comme d'habitude j'arrive en retard, Nfc avait déjà commencé et était en train d'écouter le Thulé.
On passe les Cardigans, je trouve ça projeté, sans matière, avec un aigu en avant (ou les autres registres en retrait – au choix). On enchaîne sur Lene Marlin, même verdict :-?. Passage à Shreck, il y a de la dynamique mais ça reste trop agressif. Là on se fait la réflexion que l'AV100 n'avait pas du tout les mêmes caractéristiques (beaucoup plus linéaire mais malheureusement un peu trop sage).
Je mets l'orgue: c'est bien simple, il y a le haut du spectre mais le reste est aux abonnés absents. La moitié de l'orgue est passée à la trappe... Le grave ne risque pas d'être brouillon vu qu'il n'y a rien de retranscrit.

On passe au Micromega avec les mêmes disques. Tout de suite, ce qui frappe, c'est beaucoup plus de matière dans le haut du spectre. Les voix sont beaucoup mieux retranscrites et plus réalistes. Plus d'ampleur aussi. Par contre la courbe de réponse est toujours désiquilibrée et il y encore trop de projection.
Test de l'orgue: même résultat que le Thulé... Rien dans les graves! Là je me dis que le cd est mal enregistré et que les basses fréquences sont absentes de la couche cd.
On tente le Placebo, c'est brouillon: y en a partout.

Par acquis de conscience, je sors mon Audiolab et je le branche: là je retrouve immédiatement ce que j'ai l'habitude d'écouter avec une courbe de réponse linéaire de bas jusqu'en haut. Sur les premiers disques test, le bas médium et les graves réapparaîssent et la projection du haut du spectre disparaît.

Visiblement, le mariage des Thule et Micromega avec les grosses Cabasse n'est pas le plus heureux et c'est dommage parce que je les déjà entendu très bien sonner.

Là Alain vient nous brancher les Vincent et...

(pause déjeuner)

On revient, les Vincent sont bien chauds (bouillant même).
On met les Cardigans: 1er truc, y a trop de basses. On avance un peu les enceintes, c'est beaucoup mieux.
Pour faire bref, c'est superbe: la scène (en ne perçoit plus les enceintes), les timbres, le placement, tout est parfaitement à sa place, on perçoit tous les instruments. On change de disques, c'est pareil... Même Placebo est bien restitué (c'est dire).
Seul bémol: la dynamique qui est un peu en retrait.
On passe l'orgue: finalement le disque est très bien enregistré! Là on a tout d'un bout à l'autre du spectre. On est vraiment à Notre Dame avec un organiste qui se déchaîne. Le registre grave est magnifique, parfaitement lisible...
La claque...


IInde partie: écoute chez Nfc

On commence par écouter l'Onkyo: c'est pas mal. Pas agressif, linéaire même si ça ne descend pas très bas. Ca manque de matière et la scène manque d'ampleur mais personnellement je trouve ça tout à fait correct.

On branche le Marantz et Jean-Luc M. ne faisant pas confiance au pc, on ajoute la Nad comme source.
Cardigans: le haut est pas mal, bien spatialisé, ça descend bas mais le milieu est un peu en retrait. Un ou deux autres disques, même constat.
On prend le pc comme source: c'est moins articulé en haut mais c'est plus homogène: on garde le pc comme source (après tout ce que cherche Nfc c'est un ampli à mettre derrière son pc!).

Pop/rock: y a de la matière mais la scène sonore est réduite entre les enceintes. Quand à la profondeur, elle est là mais vraiment bizarre: le haut du spectre est en avant et plus on descend en fréquence, plus ça recule! Jean-Luc M; trouve que ça ne projette pas assez (mais il ne cherche pas la même chose que moi qui cherche une scène extrêmement large et profonde).
Par contre ça manque un peu de vie, ça ne donne pas envie de taper du pied.

Classique (Berlioz): bon là y a vraiment un problème pour moi: j'ai l'impression d'être tout au fond de la salle (et limite à la porte de sortie). La scène est étroite, sans profondeur. Par contre la dynamique est là et le placement des instruments correct... quand le message n'est pas trop compliqué! Dès qu'on passe à la marche au supplice, il rame un peu.
Test de l'orgue: encore un échec, encore un incapable de restituer quoi que ce soit dans la moitié inférieure du spectre...

On passe au Kora: des timbres magnifiques, il descend bas, très belle scène. Les voix sont vraiment réalistes. Il y a de la vie, là on tape du pied! Malheureusement, c'est brouillon: tous les instruments sont là mais on n'arrive pas à les placer. Même chose pour les basses: il y en a à profusion mais pas assez tenues. Un petit manque de dynamique aussi (mais moins que le Vincent) donc c'est vraiment pour chipoter.
En classique, même chose: la harpe est très belle mais floue.
Pour l'orgue, malgré le beau potentiel que je lui prêtait, il a échoué. Moins que les autres, vu que de temps en temps il arrivait à pousser un peu mais malheureusement ce n'était que lors de quelques très brèves pointes.
Un très bon produit et si le modèle au-dessus (le 150) est capable de tenir des enceintes aussi difficiles que les Bahia, sans doute une piste.

Le dernier: l'Audiolab (bon là je ne suis pas neutre, c'est le mien: vaut sans doute mieux lire le commentaire des autres ;-) )
Bon je retrouve tout de suite ce que je connais: une très belle scène (tant en largeur qu'en profondeur – les enceintes disparaîssent complétement), un bon sens du rythme, et une sonorité qui se rapproche des tubes (Vincent ou Kora) et ni projection ou agressivité.
Niveau de la courbe de réponse, c'est linéaire et parfaitement tenu de bas jusqu'à l'avant dernière octave. Effectivement il monte moins haut que les autres (je viens de le réécouter aujourd'hui, chez moi je n'ai pas ce genre de "problème"). Visiblement il y aurait des choses à soigner avec la source s'il était retenu (on a essayé un bref changement de câble mais ça n'a pas été concluant).
Bon, celui-ci n'est pas du tout du goût de Jean-Luc M. qui préfère avoir la musique juste devant lui, plutôt typé monitor (ce qui correspond pas trop mal à son système Nad + Marantz quoiqu'avec ses Cabasse série 42 ça projette encore plus que ce que l'on a écouté).
Sur Lene Marlin ou les Cardigans, c'est bien mais effectivement le haut est moins présent que chez les autres. Par contre pour le reste du spectre, c'est beaucoup mieux retranscrit (il est quand même plus équilibré) et tous les instruments sont à leur place. Sur Shreck, bonne montée en puissance, rythme bien rendu.
Sur Berlioz, on est au cinquième rang! Tout le monde est à sa place, la harpe est parfaitement retranscrite et sur la marche au supplice, il ne s'écroule pas: la scène reste large et profonde, les registres à leur place.
L'orgue (bon j'attendais avec impatience de savoir s'il allait le tenir): dès les premières notes, une assise qu'on n'avait entendu sur aucun des autres (hormis le Vincent), sur les montées en puissance, il répond toujours présent. Bon soyons clair, si avec les Vincent on arrivait à lire les jeux dans le bas du spectre, là on n'y arrive pas. Il y a les basses, elles sont tenues, elles apportent l'assise qui faut mais toutes les subtilités ont disparu. L'orgue est finalement restitué avec le volume et la matière qui faut, le haut est impeccable mais le bas imprécis.
Pour un petit intégré, il s'en sort beaucoup mieux que ses congénères (surtout qu'avec le marantz, c'est sensé être le moins puissant du lot).

Par rapport au Marantz, ce n'est pas du tout la même écoute: dans un cas on est dans la scène (Marantz), dans l'autre cas on est devant (Audiolab)... Le Marantz est parfait pour du rock alors que l'Audiolab se surpasse sur des grandes masses orchestrales tout en étant plus vivant (enjoué même) que le Marantz.


En conclusion: les Bahia sont quand même extrêmement dures à driver et n'acceptent pas n'importe quel ampli...
La palme revient aux Vincent (accessoirement les plus chers du lot et de loin) qui est à la fois extrêmement vivant tout en étant parfaitement rigoureux.
Le Kora a de très bonnes qualités, mais il ne tenait pas assez bien les Bahia et c'est bien dommage.
Marantz et Audiolab n'apportaient pas du tout le même résultat (voir paragraphe au dessus) et aussi bien Jean-Luc M. que moi-même sommes satisfait de notre ampli (tout va pour le mieux donc!).
Quant à Thule et Micromega, ils ne sont pas adaptés au Bahia, donc pas trop de commentaire à faire.

Maintenant, place aux autres participants...
Avatar de l’utilisateur
domin
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3297
Inscription: 11 Oct 2002 10:20
Localisation: Alsace
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Sep 2005 17:30

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Sep 2005 18:24

Salut Domin !!

... et merci d'avoir été le premier à t'y être collé :D : bravo pour ce long et intéressant et impartial ( surtout pour la partie Audiolab :-? :lol: ) CR ...

bon, là j'ai pas trop le temps mais promis, je fais cette semaine un petit CR de cette après-midi très agréable.

Un grand merci à NFC pour son acceuil.

A+
Jean-luc M.

PS : et vive le Marantz PM17 :D :D ... pour la NAD, OK j'accepte la critique :-?
Jean-luc M.
 
Messages: 344
Inscription: 10 Juil 2003 9:06
Localisation: 91
  • offline

Message » 26 Sep 2005 22:23

Merci à Domin pour ce long et exhaustif CR (je ne sais plus quoi ajouter maintenant!)

Un petit complément avant de m'y coller: l'album de Placebo est "Sleeping with ghosts" et on a écouté le morceau N°3, principalement.

Attention: les commentaires ci-dessous ne sont valables que pour les Bahia!

Le matin:

J'arrive un peu avant Domin et je pars sur le Thule 150. J'avais souvenir que l'AV100 était sage sur les médium, mais le 150 semble accentuer le phénomène: les voix (Cardigans) semblent comme derrière un léger voile, par contre le haut du spectre est plus présent, voire un peu trop. Sur Placebo, c'est un poil brouillon. Bon on note tout ça. Puis Domin arrive et met son CD de torture (Morceau de Prokoviev à l'orge) et là, le pauvre (l'ampli) n'en peu plus et nous fait une restitution de la scène sonore façon impressioniste.

Le Micromega s'en sort mieux au niveau équilibre, et j'aime assez, mais malheureusement, sur les Bahia, le haut registre est trop en avant.

Après-midi:

Puis vient le tour des Vincent (2 blocs mono + preamp à tubes). Bon, j'ai l'impression de redécouvrir les Bahia... L'image sonore est stable et précise, large et profonde. De l'air passe entre les musiciens. Les timbres sont naturels: les voix ont de la matière et sont bien articulées. Elles sont très légèrement moins ciselées que sur le micromega il me semble, mais en contrepartie, on ne décèle jamais aucune agressivité. Sur le test de l'orge, le Vincent donne vraiment toute sa mesure: l'orge dépasse litéralement de la petite pièce d'écoute d'Elecson. Il s'étend en profondeur et en hauteur a tel point qu'on se prend à lever la tête pour voir où il s'arrête! C'est vrai que la dynamique n'est peut être pas la plus epoustouflante qui soit, mais ce n'est jamais au détriment de la musique.

Une fois chez moi, on a pu écouter le Marantz de Jean-Luc, l'Audiolab de Domin, et le Kora 90 CSC gracieusement prêté par Jacques et Alain d'Elecson.

Tout d'abord, on a choisi une source. La Nad de Jean-Luc fournit un peu plus d'information que la carte Onkyo du PC dans le haut, mais c'est au détriment des timbres qui perdent de leur naturel. On décide donc de rester sur la carte Onkyo qui n'est pas en reste côté dynamique (note: cette carte correspond à du semi-pro à environ 200€ - , mais il existe mieux: les cartes Lynx ou M-audio par exemple à 500€ environ).

Et on choisit le cable de modulation apporté par Jean-Luc M. Je le trouve vraiment excellent: bien transparent, il semble rajouter de la matière sans dénaturer les timbres. C'est un cable de sa fabrication dont il garde jalousement l'exclusivité :mdr:

Bon, le Marantz maintenant: très dynamique, de la pêche, mais un poil dur à mon oreille. Il n'est pas froid je trouve: la musique évolue avec un certain sens du rythme (mais peut-être moins que l'audiolab ?). Il a tendance à projeter la scène vers l'auditeur, et plus particulièrement le haut du spectre, ce qui me fait me demander si la scène est vraiment en tout point fidèle à la réalité :-? Mais Jean-Luc aime bien être eu coeur de l'action, donc tout va bien pour lui :wink:
Au final, je trouve ce Marantz mieux adapté aux Bahia que le Thule ou le Micromega.

Vient alors le tour de l'Audiolab: bon c'est assez différent. Là ou le Marantz procure une scène plutôt verticale et en profondeur (mais avec le haut registre plus en avant qui contribue un peu artificièlement à cette profondeur), l'audiolab donne une scène en largeur, derrière les enceintes (qui disparaissent nettement) et assez peu profonde. Ca ne projète pas du tout donc. C'est au final très agréable, mais je trouve que le haut du spectre manque un poil d'information et d'aération. Le morceau 7 du disque de Kusturica est un test idéal pour la dynamique et l'Audiolab s'en sort bien (mais pas aussi bien que le Marantz). L'audiolab se sort également bien sur le crash-test de l'orgue, là où les autres ont eu beaucoup plus de mal. Il n'est cependant pas capable d'apporter le relief et la précision procurés par les Vincent sur ce morceau.

Le Kora quant à lui est aérien et subtil. Il n'est pas du tout agressif sur les Bahia. Il est aussi capable de bons graves. Mais le tout se tient par des bouts de ficelles on dirait. Le pauvre Kora est un peu malmené par les difficiles Bahia et cela se traduit par certaines imprecisions dans le bas médium sur des messages complexes (ex: Berlioz). Au final, je me suis pris à imaginer une sorte d'hybride entre l'Audiolab pour les bas registres et le Kora pour les hauts registres (mais impossible de tenter ce genre d'expérience sur les Bahia qui ne supportent la bi-amplification).

Voilà, donc pour cette journée.

En résumé, pour moi le gagnant de la journée haut la main est l'ensemble Vincent. Avec une mention spéciale pour l'Audiolab et le Marantz selon qu'on préfère une scène large ou une scène en avant. Et un ampli très attachant: le Kora 90 CSC, malheureusement pas pour les Bahia (mais a essayer d'urgence sur des enceintes plus faciles).
NFC
 
Messages: 1138
Inscription: 30 Mai 2004 13:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 27 Sep 2005 14:30

Salut,

Voici quelques précisions que je peux apporter à ces deux excellents CR.

Déjà, je ne parle que des écoutes réalisées l’après-midi chez NFC puisque je n’ai pas pu me libérer le matin pour allez chez Elecson.

Mon CD « test » est celui de Goran Bregovic "Ederlezi" et plus particulièrement les pistes 4 (TV Screen) et 7 (Cajesukarije Cocec), la première pour les lignes de basses et la seconde pour la dynamique.

La pièce centrale de l’installation est donc la paire de Bahia, magnifique enceinte au passage que je verrai bien dans mon salon à la place de mes Java ... :-?

Le câble d’enceinte utilisé est mon Ecosse ES2.3 en 2x3m.

Le câble de modulation sélectionné, après essai comparatif, est mon DIY « spatial » 8) dont vous pouvez trouver les caractéristiques là : http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?t=29787263, preuve que je ne garde pas jalousement le secret de sa fabrication :D :D

J’avais effectivement amené ma platine NAD S500i que je n’ai jamais confronté à d’autres platines et que nous avons commencé par comparer à la carte son Onkyo du PC de NFC. Effectivement, la carte son est plus linéaire sur le spectre sonore, mais manque à mon goût de détails, notamment en haut et aussi un peu de matière. Ceci dit, dans le but de tester des amplis, il valait mieux choisir la source la plus neutre … Exit donc la NAD :cry: .

Après, en ce qui concerne la comparaison des amplis, je rejoins NFC sur quasiment tous ces commentaires :

- Le Kora 90 sII SCS: des timbres magnifiques, une écoute très aérienne, agréable pour de la musique d’ambiance, mais dès que le message se complique ou bien que l’on analyse un peu la musique, il devient trop brouillon. Mais bon rapport qualité prix quand même et bel effort sur l’esthétique du produit. Il est clair que les Bahia sont trop lourdes à driver pour ce petit ampli.

- L'Audiolab 8000S de Domin: je ne connaissais pas cet ampli et si on met de côté l’esthétique du produit ( :D ) , j’avoue avoir été très agréablement surpris, surtout compte tenu du prix auquel on peu le trouver d’occasion. Pour résumer le mieux les écoutes de l’Audiolab, je dirais que c’est finalement l’ampli le plus neutre et le plus cohérent des 3 écoutés l’après-midi, avec une bonne assise à noter dans le bas du spectre. Les résultats sont donc très bons dans la config de NFC. Je ferais cependant les petits reproches suivants :
- un manque de détails, notamment dans le haut du spectre,
- une dynamique un peu en retrait sur les morceaux rapides (piste 7 de mon CD test)
- finalement, une impression générale de « politesse » trop prononcée (mais c’est très personnel, et je sais que Domin fait le même reproche au Marantz :D ).
Parfois, j’aurais aimé que l’ampli se lâche un peu plus, mais c’est aussi un caractère que j’aime particulièrement et qui ne plaît pas à tout le monde, et qui se fait aussi parfois au détriment d’autres qualités sonores … On ne peux pas tout avoir !!

- Le Marantz PM17 mkII: celui là c’est le mien donc je le connais un peu mieux que les autres. J’ai beaucoup aimé l’association avec les Bahia, mais cette appréciation a été progressive. Les premières écoutes ont été sympa et plus on l’a écouté et plus j’ai apprécié ces qualités (et défauts ?) sur ces enceintes. Comme l’a dit NFC et aussi Domin, avec le Marantz, on est dans la musique, alors qu’avec l’Audiolab, on est devant. Tout dépend ce que l’on recherche et vous aurez compris ma préférence !! Là où l’Audiolab offre une scène sonore très large mais finalement peu profonde, le Marantz propose exactement l’inverse : une scène très profonde (projetée ?) mais un peu moins large. Il y a aussi une question de style musical. L’Audiolab a prouvé ces qualités sur de la musique classique alors que le Marantz a été à mon avis meilleur sur de la pop ou du rock.

Sur ces 3 écoutes, et en considérant mes goûts musicaux, je serais donc reparti avec le Marantz, ce qui tombe bien !! Mais j’avoue que l’Audiolab est vraiment un excellent ampli.

Voilà donc mes impressions sur cette après-midi sympa, et j’espère avoir l’occasion de confronter mon câble de modulation, ma source et mon ampli à d’autres occasions !!

Encore merci à NFC et à Domin.

A+
Jean-luc M.
Jean-luc M.
 
Messages: 344
Inscription: 10 Juil 2003 9:06
Localisation: 91
  • offline

Message » 30 Sep 2005 11:06

Avez-vous eu l'occasion de comparer les Bahia aux Egea II? :wink:
http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... t=29795027
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 01 Oct 2005 14:14

Désolé, mais non. :oops:
Avatar de l’utilisateur
domin
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3297
Inscription: 11 Oct 2002 10:20
Localisation: Alsace
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message