Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 29 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Vinyle : usure ou saleté ?

Message » 05 Aoû 2011 9:59

Bonjour.

Je poste mon topic sur ce forum car je n'en ai pas trouvé de plus pertinent. Je compte sur les modérateurs pour m'orienter sur un éventuel forum plus approprié à ma question.

Cela étant dit, depuis peu je m'intéresse aux vinyles, ayant retrouver une vieille platine Technics SL-D2 que j'ai avheté d'occaz il y a plusieurs années. Du coup, je m'amuse à faire les vides-greniers où l'on trouve un peu de tout en matière de vinyle, et pour une bouchée de pain :love: . Ma question est donc simple: à quoi reconnaît-on un vinyle qui est usé à un vinyle qui estsimplement très sale, au point d'avoir des difficultés à le nettoyer correctement ?
Les infos dont je dispose à ce sujet sont très sommaires: je sais que l'usure commence par le registre des aigÜs; seulement voilà, je possède des vinyle que j'ai passé au lave-vitre (par ex du Djngo Reinhardt) où les aigü (violon, instruments à vent) sont de bonne qualité mais pas le son de la guitare (! :evil: ).
Se peut-il qu'à le longue la saleté s'incruste dans les sillons ? Et dans ce cas comment nettoyer à fond ?

Toute idée sera la bienvenue.

Merci d'avance.
amauryxiv
 
Messages: 330
Inscription: 27 Oct 2009 15:51
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Aoû 2011 9:59

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Aoû 2011 10:09

Il y a plein de possibilités.......

En ce qui concerne l'achat de vinyls en "vide grenier" je me contente d'observer la bêêêête en "éclairage rasant :ane: " et les belles rayures apparaissent comme par miracle . Il faut de la patience pour trouver un Neil Young au travers de milliers de Paul Young, Sheila et Mike Brant..... :hehe:
Pour le nettoyage, je fais ça à l'eau tiède + qques gouttes de produit vaisselle et je brosse avec une brosse bébé (poils en soie) , puis je rince, je rince .....et j'essuie à la microfibre .
fargo
 
Messages: 7624
Inscription: 15 Avr 2005 23:01
Localisation: Tolosa
  • offline

Message » 05 Aoû 2011 10:26

fargo a écrit:Il y a plein de possibilités.......

En ce qui concerne l'achat de vinyls en "vide grenier" je me contente d'observer la bêêêête en "éclairage rasant :ane: " et les belles rayures apparaissent comme par miracle . Il faut de la patience pour trouver un Neil Young au travers de milliers de Paul Young, Sheila et Mike Brant..... :hehe:
Pour le nettoyage, je fais ça à l'eau tiède + qques gouttes de produit vaisselle et je brosse avec une brosse bébé (poils en soie) , puis je rince, je rince .....et j'essuie à la microfibre .


Salut fargo !

Me dire qu'il y a plein de possiblites ne me renseigne pas beaucoup :wink: . Ma question n'est pas comment nettoyer un vinyle, parce que là chacun a sa méthode perso, mais comment différencier de la saleté corriace à de l'usure due au diamant des cellules.
Pour ce qui est des rayures, je me contente d'écarter les disque où elles sont clairement apparentes; et quand bien même il y en a qui m'échappent au regard, je les entends à l'écoute du disque; et s'il y a du déchet dans ce que j'achète, tant pis. Moi mon but n'est pas de trouver la perle rare en parfait état, mon but c'est juste de trouver des albums qui n'existent sous forme non remasterisée qu'en vinyle, et essentiellement du Jazz.

Merci pour ta contribution. :wink:
amauryxiv
 
Messages: 330
Inscription: 27 Oct 2009 15:51
  • offline

Message » 05 Aoû 2011 10:50

Si tu vois des passages de piste qui semblent plus creusés, ou du moins plus clair de le silence entre les pistes, ce sont des parties abîmées. Après si tu cherches des vinyles un peu rare, non remasterisés en cd, faut accepter qu'ils soient usés sinon tu vas pas t'en sortir. Faut aussi vérifier qu'ils ne soient pas trop voilés et qu'ils n'aient pas trop pris l'humidité. Je renifle la pochette et le disque, si ça sent la cave, méfiance, et je tors le carton de la pochette, s'il est très dur, alors le carton a pris l'humidité et a séché. Je regarde aussi l'interieur des pochettes là où c'est pas imprimé voir s'il y a pas des taches d'humidité.
color382
 
Messages: 852
Inscription: 27 Mai 2010 23:22
Localisation: Paris 18
  • offline

Message » 05 Aoû 2011 11:17

color382 a écrit:Si tu vois des passages de piste qui semblent plus creusés, ou du moins plus clair de le silence entre les pistes, ce sont des parties abîmées. Après si tu cherches des vinyles un peu rare, non remasterisés en cd, faut accepter qu'ils soient usés sinon tu vas pas t'en sortir. Faut aussi vérifier qu'ils ne soient pas trop voilés et qu'ils n'aient pas trop pris l'humidité. Je renifle la pochette et le disque, si ça sent la cave, méfiance, et je tors le carton de la pochette, s'il est très dur, alors le carton a pris l'humidité et a séché. Je regarde aussi l'interieur des pochettes là où c'est pas imprimé voir s'il y a pas des taches d'humidité.




MMMhhh voilà des conseils qui me semblent très utiles. Concernant l'aspect usé, et l'accepter, c'est chose faite; mais bon il ne faut quand même pas que le disque soit trop usé. Mais je ne cherche pas forcement des choses rares.
Par contre, je ne sais pas si je saurai reconnaître à l'oeil nu un sillon plus creusé qu'un autre .... (sans compter avec ma presbitie naissante :mdr: ). Mais je vais essayer.

En revanche, je reitère ma question sur un aspect paradoxal de certains disques, suivant lequel des mediums sont plus altérés que des aigÜs, ce qui est mécaniquement contradictoire avec la vulnérabilité des vinyles face à l'usure.
Ca me reconduit au nettoyage, et à une nouvelle question. Est ce qu'un bain dans un produit "solvant" pour la saleté, d'une longue durée, peut s'avérer plus efficace qu'un nettoyage rapide ? (comme solvant on m'a suggéré l'alcool à 30°, tout bêtement (Est ce que je peux tenter de monter en concentration ?)).

Merci en tout cas Color pour les astuces concernant les pochettes. :D
amauryxiv
 
Messages: 330
Inscription: 27 Oct 2009 15:51
  • offline

Message » 05 Aoû 2011 11:28

Il y a un topic sur le nettoyage des disques où un forumeur parle d'unsytème DIY avec des Piezzo qui envoient des ultrasons dans un bain d'alcool ménager. Regarde.
viewtopic.php?f=1096&t=29773370
color382
 
Messages: 852
Inscription: 27 Mai 2010 23:22
Localisation: Paris 18
  • offline

Message » 05 Aoû 2011 12:44

color382 a écrit:Il y a un topic sur le nettoyage des disques où un forumeur parle d'unsytème DIY avec des Piezzo qui envoient des ultrasons dans un bain d'alcool ménager. Regarde.
viewtopic.php?f=1096&t=29773370


Intéressant. Mais trop compliqué. Je retiens le bain, je vais le tenter, mais je laisse tomber les utrasons.
Merci quand même pour le tuyau. :ohmg:
amauryxiv
 
Messages: 330
Inscription: 27 Oct 2009 15:51
  • offline

Message » 05 Aoû 2011 12:58

Salut,
un vinyle sale ou rayé ça se voit facilement. S'il n'est que sale, un bon nettoyage et ça repart. Par contre, un vinyle usé MAIS propre sera beaucoup plus difficile à détecter...
le_toine
 
Messages: 361
Inscription: 08 Nov 2006 1:41
Localisation: Besac
  • offline

Message » 05 Aoû 2011 13:19

le_toine a écrit:Salut,
un vinyle sale ou rayé ça se voit facilement. S'il n'est que sale, un bon nettoyage et ça repart. Par contre, un vinyle usé MAIS propre sera beaucoup plus difficile à détecter...


Donc si je fais un bilan du topic, le seul moyen de savoir c'est de nettoyer à fond, et si malgré ça le son laisse à désirer, c'est de l'usure. Ca tient la route, mais si après le bain à l'alcool de longue durée que je vais prodiguer à mes disques, je constate que le défaut sonore s'attaque plus aux mediums qu'aux aigüs, un mystère persistera. :wtf:

N.B.: il va de soit que je ne me contenterai pas du bain seul en lui même: à son terme, les disques auront droit à un "brossage" (en l'occurence avec une éponge sans grattoire qui a le mérite de proposer un côté abrasif pour la saleté), un rinçage au jet d'eau, puis un sechage avec un tissu non pelucheux.
amauryxiv
 
Messages: 330
Inscription: 27 Oct 2009 15:51
  • offline

Message » 05 Aoû 2011 13:41

En Jazz j'achète ici : made in Tolosa .

http://www.madeinjazz.com/catalog/
Dernière édition par fargo le 05 Aoû 2011 13:45, édité 1 fois.
fargo
 
Messages: 7624
Inscription: 15 Avr 2005 23:01
Localisation: Tolosa
  • offline

Message » 05 Aoû 2011 13:44

Si tu es sur paris, rue du poteau il y a la boutique Jazz Museum, c'est près du metro jules joffrin sur la 12. Je n'écoute pas de jazz mais cette boutique m'a toujours fasciné car elle propose aussi du vieux vieux materiel, et apperement, malgré sa petite taille, une collection importante de vinyles.
color382
 
Messages: 852
Inscription: 27 Mai 2010 23:22
Localisation: Paris 18
  • offline

Message » 05 Aoû 2011 14:14

color382 a écrit:Si tu es sur paris, rue du poteau il y a la boutique Jazz Museum, c'est près du metro jules joffrin sur la 12. Je n'écoute pas de jazz mais cette boutique m'a toujours fasciné car elle propose aussi du vieux vieux materiel, et apperement, malgré sa petite taille, une collection importante de vinyles.


Je suis en province ... Merci pour tes efforts :wink: :ohmg:
amauryxiv
 
Messages: 330
Inscription: 27 Oct 2009 15:51
  • offline

Message » 05 Aoû 2011 14:16

color382 a écrit:Il y a un topic sur le nettoyage des disques où un forumeur parle d'unsytème DIY avec des Piezzo qui envoient des ultrasons dans un bain d'alcool ménager. Regarde.
viewtopic.php?f=1096&t=29773370


Je conserve ce lien pour plus tard ... Ma culture en Jazz est pour le moment basique, pas très héteroclite, mais j'espère un jour être en mesure de m'orienter vers le lien dont tu m'as fait part. :D
amauryxiv
 
Messages: 330
Inscription: 27 Oct 2009 15:51
  • offline

Message » 05 Aoû 2011 14:34

De rien.
color382
 
Messages: 852
Inscription: 27 Mai 2010 23:22
Localisation: Paris 18
  • offline

Message » 06 Aoû 2011 9:41

Ca y est, j'ai prodigué un bain prolongé à mes vieux disuqes trouvés dans des brocantes. Et bien je vous le dit vraiment sans exagérer, le résultat est stupéfiant !!!! :love: :o Ca va au delà de tout ce que j'espèrais. Ca vous remet un disuqe dans un état carrément neuf (à l'usure près, évidement). Les accords de guitare de maestro Django se font désormais entendre clairement, pour ma plus grande satisfaction. :D

Ce que j'ai fait: plonger les vinyles dans une solution alcoolisée avec un degré entre 20 et 30 (visiblement ça suffit), laisser mariner pendant à peu près une journée, le temps que l'alcool dissolve la saleté, même bien accrochée; à la sortie du bain, passage d'un coup d'éponge sans grattoire en suivant les sillons, rinçage au jet de douche, et séchage avec une bête serviette de bain.
Vous pouvez me croire, essayez et vous ne serez pas déçus. :wink:

Si parmi les lecteurs de ce topic il y a des chimistes, je leur laisse le loisir d'expliquer le bien fondé de laisser travailler le solvant pendant longtemps, mais surtout, je leur demande de nous dire si par hasard il n'y aurait pas encore mieux que l'alcool comme solvant (on a tout à y gagner) !

EDIT: un détail important: attention à l'étiquette du centre du disque lors du passage de l'éponge, car je crois bian avoir observé que l'alcool la fragilise.


P.S. : l'alcool comme solvant m'a été recommandé par ma vendeuse hi-fi favorite, qui se reconnaîtra si elle me lit, et que je salue bien amicalement.
amauryxiv
 
Messages: 330
Inscription: 27 Oct 2009 15:51
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message