Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 28 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

voilà de quoi casser ttes les idées reçues. etonnant...

Message » 17 Nov 2002 1:13

Décidément ce post fourmille de débats passionnants ! :D

Pour en revenir au sujet de départ j’aimerais vous faire part de quelques réflexions qui me laissent perplexe.

Il y a quelques années il y a eu une émission de télé (j’ai oublié laquelle) consacrée au violoniste Pierre Amoyal, lequel s’était fait voler son Stradivarius (qu’il a retrouvé 4 ans plus tard !)

Bien sûr l’émission était ponctuée de larges extraits de ses différentes interprétations, puis arrive l’évocation du Stradivarius, et ils diffusent donc plusieurs extraits plus anciens où on le voit jouer du fameux instrument. Puis à l’occasion d’un morceau (Sheerazade je crois) les voilà qui se mettent à passer alternativement de l’enregistrement du Stradivarius à l’autre violon, un peu à la manière d’un audiophile qui compare des éléments hifi.
Et bien j’ai cru distinguer un son plus chantant, plus émouvant, plus chaleureux, plus... je ne saurais dire. :roll:
Je rappelle qu’on était est à la télé, donc loin d’une installation hifi… Alors ? Pure illusion suscitée par l’évocation nostalgique du musicien dans l’interview qui précède ? :o Ou plus simplement meilleure interprétation, ou encore meilleur enregistrement ?

Concernant la reconstitution des informations, je suis avec intérêt la contribution d’Haskil qu’il conclut par :
Chacun de nous écoute en fonction de ses goûts et aussi de sa compréhension des phénomènes qu'il écoute et n'entend pas toujours. Entendre au sens comprendre...

Aucun musicien professionnel ne pourra apprécier une fugue à cinq voix s'il n'entend pas distinctement les entrées des sujets et contre sujets... il ne pourra alors rien reconstituer s'il ne connait pas déjà l'oeuvre...

Si je me fie à ma façon d'écouter et d'entendre la musique, j'ai besoin de la plus grande clarté possible pour percevoir la totalité du message musical, car j'ai une oreille plus polyphonique qu'homophonique...

Alors sur mon transistor, un lied de Schubert : oui! L'art de la fugue de Bach : non, car je n'entendrais qu'un tiers de la musique jouée et écrite par Bach... et suivre la mélodie du dessus ne me suffit pas du tout, mais alors pas tout... ça créée même un certain malaise...


Toutefois cette exposition qui se concentre sur un examen assez analytique du message musical pourrait être complété de l’aspect émotion suscité par l’interprétation... mais ce sera un autre chemin pour arriver aux mêmes conclusions !
Si j’écoute chanter E.Fitzgerald sur un poste de radio, je vais ressentir le swing exceptionnel qui caractérise sa voix, alors que le côté émouvant de Billie Holiday peut ne pas passer. (oui moi c’est plus jazz que classique/baroque :wink: ).

alain
al78
 
Messages: 349
Inscription: 17 Mai 2002 23:52
Localisation: Yvelines
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Nov 2002 1:13

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Nov 2002 9:14

Bon, tant pis... :(
al78
 
Messages: 349
Inscription: 17 Mai 2002 23:52
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 19 Nov 2002 10:57

al78 a écrit:Bon, tant pis... :(


Pleure pas! :)

Tu souhaitais un débat fidélité à l'émotion/fidélité au son?

Je crois que les positions des uns et des autres sur cette dualité sont assez irréductibles...
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 19 Nov 2002 11:58

Je crois que les positions des uns et des autres sur cette dualité sont assez irréductibles...[/quote]

salut scytales,curieuse tout de même cette dychotomie (pardon d'avance pour l'orthographe :oops: )entre mélomanes et audiophiles;elle n'existait peu ou pas il y a 20 ans...


LaurentV:C'est bien ce qui me fait peur d'être autant attaché à son matos :-? ...J'avais déjà fait ça avec mon instrument (matos plus important que la pratique instru en elle-même) alors non merci avec la hifi :wink: ...
A+
rodjeur
 
Messages: 4753
Inscription: 25 Avr 2002 15:26
Localisation: huit six
  • offline

Message » 19 Nov 2002 13:43

Y'a vingt ans, je ne sais pas. Mes premiers souvenirs remontent à peine à cette période.

Cette distinction n'existait sans doute pas, parcequ'elle ne veut strictement rien dire. Un mélomane qui aime la musique, et qui veut la retrouver dans son salon est forcément quelque part un audiophile, parce que sans de la (bonne) technique, il ne l'aurait pas dans son salon, la musique!

Personnellement, je me décrirais comme un mélomane audiophile, qui aime le matériel fidèle au son, afin de pouvoir retrouver l'émotion du direct. :wink:

Ce qui me ramène à cette dualité fidélité au son/fidélité à l'émotion, dont une certaine revue de référence fait ses choux gras.

Cette dichotomie (je place ce mot pour rectifier l'orthographe :wink:) est encore plus insensée que celle qui consiste à opposer mélomanes et audiophiles. Il faudrait quand même que ceux qui l'utilisent comprennent un jour que si une chaîne hi-fi est capable d'être fidèle à l'émotion du direct, c'est qu'elle est nécessairement fidèle au son du direct...

J'aimerais bien que ceux qui soutiennent que la fidélité au son n'a pas nécessairement à être parfaite pour restituer l'émotion du direct (je ne vise personne) m'expliquent alors comment ils peuvent être émus par du direct, du live, si le son est différent de celui qui sort de leur chaîne...

Pour ma part, il me semble définitivement acquis que, si je suis ému par une interprétation vivante, c'est que le son a à y voir, et que si je veux retrouver cette émotion dans une interprétation, appelons-la morte pour être dramatique, il faut qu'elle me donne au moins le même son que celui que j'ai entendu.

Déjà qu'il manque l'image, l'ambiance, le reste du public, l'attente, la température, le degré d'hygrométrie, l'horoscope et tout ce que vous voulez, ce serait bien le diable que l'infidélité au son aide à faire passer l'émotion...
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 19 Nov 2002 14:31

On ne peut qu'acquiescer... je dirais même plus : la musique, ce n'est que du son... que l'on ne décode qu'en fonction de sa culture.
Le reste est un faux débat. Mais il est parfois nécessaire de passer par des étapes qui s'éloignent de cela, de faire des erreurs (nous en avons tous fait et en feront encore) pour arriver à ton constat.
A moins de verser dans la phénoménologie propre à Sergiu Celibidache qui affirmait que la musique n'existait que dans l'instant où elle était produite, dans une salle donnée, avec un public donné.
Mais cette position philosophique est battue en brèche, chaque jour, par des millions de gens qui sont émus en écoutant de la musique en conserve.

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 19 Nov 2002 15:02

Ce qui me pousse à cette réflexion quant à l'audiophile vs le mélomane c'est que depuis que je frequente ce forum beaucoup d'entre nous parlons avec passion du matériel (voir l'activité de haute fidelité) et finalement peu de musique (voir l'activité de "oeuvres").
Certes peu d'entre nous ont la culture musicale d'un Haskil, d'un Scytales ou d'un Maxwell Shefield pour ne parler que de la musique classique.

Je n'y connais rien en technique aussi bien électronique que musicale (j'ai de très vagues souvenirs de solfège) la seule chose qui m'interesse c'est si "ça fait de la musique" je m'en moque si il y à de la contre réaction, si c'est de la classe A, si c'est un converto 64/196....
La seule chose qui m'importe est très basique : Ca coute combien et est-ce que pour ce prix l'amélioration de l'écoute est interessante. (peux être est-ce par déformation professionelle ?).
Musicalement il en est de même si je trouve ça agréable à écouter, si ça provoque une émotion ça m'interesse et je me moque si c'est en mi bemol, le contrepoint je sais pas ce que c'est et ça m'est égal.

Peu de débats sur l'émotion que procure une oeuvre ou une interpretation de cette oeuvre ont été écrite sur ce forum. A part : "p... ça tue dans le grave" ou autre remarque du même genre.

C'est un peu brut de décoffrage mais bon.
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 19 Nov 2002 15:14

tiens,
Nous voici au débat que je pensais ouvrir avec mon post de ce week end
Le musicien et la hifi
basé sur la très intéressante réflexion de Jordi Saval publiée dans diapason
blounote
 
Messages: 4817
Inscription: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 19 Nov 2002 15:45

LaurentV a écrit:Ce qui me pousse à cette réflexion quant à l'audiophile vs le mélomane c'est que depuis que je frequente ce forum beaucoup d'entre nous parlons avec passion du matériel (voir l'activité de haute fidelité) et finalement peu de musique (voir l'activité de "oeuvres").
Certes peu d'entre nous ont la culture musicale d'un Haskil, d'un Scytales ou d'un Maxwell Shefield pour ne parler que de la musique classique.

Je n'y connais rien en technique aussi bien électronique que musicale (j'ai de très vagues souvenirs de solfège) la seule chose qui m'interesse c'est si "ça fait de la musique" je m'en moque si il y à de la contre réaction, si c'est de la classe A, si c'est un converto 64/196....
La seule chose qui m'importe est très basique : Ca coute combien et est-ce que pour ce prix l'amélioration de l'écoute est interessante. (peux être est-ce par déformation professionelle ?).
Musicalement il en est de même si je trouve ça agréable à écouter, si ça provoque une émotion ça m'interesse et je me moque si c'est en mi bemol, le contrepoint je sais pas ce que c'est et ça m'est égal.

Peu de débats sur l'émotion que procure une oeuvre ou une interpretation de cette oeuvre ont été écrite sur ce forum. A part : "p... ça tue dans le grave" ou autre remarque du même genre.

C'est un peu brut de décoffrage mais bon.


Pour avoir écouté quelques disques et chaines en ta compagnie... je peux me permettre de te dire que tu préfères ce qui est bon à ce qui est mauvais. :wink: Que tu as une idée arrêtée sur ce qui te conviens et ne change pas de matos comme de chemise. Preuve du sérieux de ton approche. Qu'en plus, tu es capable de remettre en cause une habitude : lowther...

Pas la peine d'être onoelogue pour préférer un vin bien fait à un autre mal fait...

Après, que chercher à croiser ce que tu entends avec ce que tu peux savoir des techniques utilsées peut ne pas t'intéresser... Ce n'est vraiment pas un problème. Mais alors, pas du tout... car tu gardes la tête sur les épaules en déjà vieux routier des écoutes... et tu regardes toujours le prix demandé pour l'amélioration apportée.

Tout le monde n'a ni ta sagesse ni ta sureté de jugement. Et le chemin que nous empruntons est pavé de mauvaises intentions... Certains se débrouillent seuls. D'autres qui débutent ont besoin de lire les empoignades pour se faire une religion, ne serait-ce qu'une liste des trucs à vérifier. C'est en cela que ce forum est d'utilité publique. Une sorte de défense du consommateur qui alerte et peut pousser à se poser les bonnes questions...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 19 Nov 2002 15:49

Scytales à écrit :
Cette dichotomie (je place ce mot pour rectifier l'orthographe ) est encore plus insensée que celle qui consiste à opposer mélomanes et audiophiles. Il faudrait quand même que ceux qui l'utilisent comprennent un jour que si une chaîne hi-fi est capable d'être fidèle à l'émotion du direct, c'est qu'elle est nécessairement fidèle au son du direct...

J'aimerais bien que ceux qui soutiennent que la fidélité au son n'a pas nécessairement à être parfaite pour restituer l'émotion du direct (je ne vise personne) m'expliquent alors comment ils peuvent être émus par du direct, du live, si le son est différent de celui qui sort de leur chaîne...

Là aussi c'est un peu caricatural.. :roll:
En effet, si lors d'un concert ou d'une représentation, on est séduit pas la musique (qui du reste est pour la plupart du temps retransmit par de l'électronique )!! :roll: sauf pour la musique classique.....et encore :roll:
Chez soi, on peu retrouver cette "émotion" sur un simple balladeur :wink: la memoire faisant le reste .......
par contre, quand on écoute pour la 1er fois un cd , je pense qu'il est normal de l'écouter sur un bon système :D

lors de concert, "le son" n'est pas toujours au top :roll:
Et parfois ,l'écoute chez soi est meilleur :D :D
Disons qu'il y a pleins de variables et que personne ne sera jamais d'accord avec celui qui dira le contaire de ce qu'il "croit être juste" :o
Car LA VERITE EST AILLEURS :wink:
CORDIALEMENT.
jean GROS
 
Messages: 1589
Inscription: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 19 Nov 2002 15:49

Interressant tout ça!
Pour revenir sur le mot audiophile, je rejoints ceux qui pensent qu'il faut
en passer par là pour dénicher le materiel qui leur procurera l'émotion qu'ils rechechent.
Mais pour se faire une idée de la qualité d'un materiel, il faut évidenment,
des réferences. Un disque inconnu ne peut pas remplir ce role, ou alors seulement pour une premiere approche. Personnellement, il n'y a que lors de concert, que je remet les pendules à l'heure. Fan de Savall, j'apprecie
particulierement la viole de gambe. Pour l'avoir entendu en direct et de pres, c'est pour moi un des meilleurs instruments pour évaluer un systême. Il y a l'ampleur, le fruité et le filé caractéristique des timbres mais surtout, ce qu'il faut retrouver à l'écoute d'un cd c'est la dynamique fine de l'instrument. Pas une dynamique brute de fonderie; la pluspart des amplis sont correct sur ce point; mais la capacité du matos à reproduire la plus fine des nuances. C'est à partir de là que je juge les produits. Il y a bien sur d'autres criteres mais apres 20ans de quete, si cet aspect est positif, les autres le sont le plus souvent (étagement des plans, ressenti des réverberations, qualité du grave, définition).
Pour terminer, une constatation parfois douloureuse. Lorsque son systême est bien réglé, lorsque l'émotion passe, et qu'on est bien installé dans son fauteuil favori, que l'on écoute xxxx puis que quelques jours apres, ont assite à un concert des mêmes interpretes sur le même programme, c'est la déception...
Déception car, on est mal placé, l'accoustique de la salle ne rend pas bien, le voisin d'à coté n'arrete pas de tousser ou les musiciens ne sont pas dans un grand jour et finalement, c'est moin bien que chez soit.
Tout ça pour dire que la hifi a des cotés pervers et que lorsqu'on a la chance de posseder un materiel qui nous apporte du plaisir, il ne faut plus le toucher. Si l'on souhaite en changer, il faut toujour garder à l'esprit les mots: homogenéité et adaptation à sa salle d'écoute, ce sont les bases d'un bon choix.
Ex pathos38, devenu Moon38 et qui poursuit le rodage...
pathos38
 
Messages: 299
Inscription: 08 Juil 2002 10:55
Localisation: Grenoble
  • offline

Message » 19 Nov 2002 15:51

Scytales à écrit :
Cette dichotomie (je place ce mot pour rectifier l'orthographe ) est encore plus insensée que celle qui consiste à opposer mélomanes et audiophiles. Il faudrait quand même que ceux qui l'utilisent comprennent un jour que si une chaîne hi-fi est capable d'être fidèle à l'émotion du direct, c'est qu'elle est nécessairement fidèle au son du direct...

J'aimerais bien que ceux qui soutiennent que la fidélité au son n'a pas nécessairement à être parfaite pour restituer l'émotion du direct (je ne vise personne) m'expliquent alors comment ils peuvent être émus par du direct, du live, si le son est différent de celui qui sort de leur chaîne...

Là aussi c'est un peu caricatural.. :roll:
En effet, si lors d'un concert ou d'une représentation, on est séduit pas la musique (qui du reste est pour la plupart du temps retransmit par de l'électronique )!! :roll: sauf pour la musique classique.....et encore :roll:
Chez soi, on peu retrouver cette "émotion" sur un simple balladeur :wink: la memoire faisant le reste .......
par contre, quand on écoute pour la 1er fois un cd , je pense qu'il est normal de l'écouter sur un bon système :D

lors de concert, "le son" n'est pas toujours au top :roll:
Et parfois ,l'écoute chez soi est meilleur :D :D
Disons qu'il y a pleins de variables et que personne ne sera jamais d'accord avec celui qui dira le contaire de ce qu'il "croit être juste" :o
Car LA VERITE EST AILLEURS :wink:
CORDIALEMENT.
jean GROS
 
Messages: 1589
Inscription: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 19 Nov 2002 17:11

Bon, moi je vais vous donner la meilleure définition, que j'ai dénichée auprès d'un des gourours du forum qui se reconnaitra :wink: .

L'audiophile, c'est celui qui, dans la semaine, a écouté plus de matos que de CD.
Le mélomane, c'est l'inverse.


:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:


Ciao

Mavy :wink:
Maverick
 
Messages: 5417
Inscription: 04 Juil 2002 12:58
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 19 Nov 2002 17:23

Maverick a écrit:Bon, moi je vais vous donner la meilleure définition, que j'ai dénichée auprès d'un des gourours du forum qui se reconnaitra :wink: .

L'audiophile, c'est celui qui, dans la semaine, a écouté plus de matos que de CD.
Le mélomane, c'est l'inverse.


:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:


Ciao

Mavy :wink:


Chais pas qui c'est, mais il n'a pas tord! regarde les CD de la NRDS, les mêmes depuis des années... des audiophiles, à n'en pas douter...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 19 Nov 2002 17:39

Maverick a écrit:Bon, moi je vais vous donner la meilleure définition, que j'ai dénichée auprès d'un des gourours du forum qui se reconnaitra :wink: .

L'audiophile, c'est celui qui, dans la semaine, a écouté plus de matos que de CD.
Le mélomane, c'est l'inverse.


:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:


Ciao

Mavy :wink:


on pourrait aussi poser le problème sous forme d'un sondage

qu'est ce qui représente chez vous la valeur d'achat la plus importante:
votre chaine ou votre discothèque ?
blounote
 
Messages: 4817
Inscription: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message