Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

voilà de quoi casser ttes les idées reçues. etonnant...

Message » 15 Nov 2002 2:54

g recueilli ça sur une site Tres Haute Fidélité (mais bon, je pense que c pareil en HC) :


"Eléments de psychoacoustique pour éviter quelques pièges dans le choix d'un système de haute fidélité.

Tout d'abord ne pas oublier que l'oreille est le seul de nos organes sensoriels qui reste en veille permanente. C'est un des premiers à être opérationnel et le dernier à s'éteindre. Notre sensibilité au son des petites vagues qui se brisent sur une plage proviendrait du fait qu'il ressemble à celui perçu en premier par le foetus. C'est le son produit par le flux et le reflux de la colonne sanguine à l'intérieur du corps maternel !

L'oreille est nostalgique ! Comme pour l'animal, l'oreille reste en veille pour nous prévenir de tout danger pendant le sommeil. Sa première fonction va donc être l'identification, son connu inconnu, ami ennemi ? Pour cela elle va faire appel à la mémoire, rechercher un référent. Un son connu même important en niveau ne va pas troubler votre sommeil par contre un son inconnu même faible risque de provoquer l'éveil. Notre sommeil est de bien meilleure qualité dans un environnement familier ou en pleine nature.

Nous disposons donc en mémoire d'une bibliothèque sonore qui se nourrit au fur et à mesure de notre existence de sons référents. Certains sont chargés d'affect, la voix de nos proches par exemple.

Deuxième constat plus récent. Pour "reconnaître" un son notre oreille peut se contenter de peu de chose soit moins de 20% de l'information initiale !!! Démonstration quotidienne avec l'utilisation du téléphone filaire, les mobiles ont un son numérique de meilleure qualité. Vous reconnaissez parfaitement la voix d'un de vos proches, vous pouvez même percevoir ses émotions or le réseau commuté transporte moins de 30% du signal acoustique d'origine.

En conclusion pour tester un système de haute fidélité ne choisissez pas les disques que vous connaissez déjà et encore moins les musiques que vous aimez particulièrement !!!

Achetez un disque de musique ancienne : théorbe, saqueboute, viole de gambe etc.. Si votre oreille se laisse séduire par ces sons inconnus ce n'est pas seulement le talent du musicien mais aussi la qualité du système de reproduction qui est de bon niveau."



c surtt les 2 erniers paragraphes qui sont surprenants car PERSONNE ne m'a dit un jour ça. ts les conseils que g eu c "prends des cds que tu connais bien pr pouvoir comparer". bon c vrai qu'ici ns parlons de HC, mais pr tester un systeme HC, faut aussi l'ecouter et pas seulement avec des films. et c justement pr differencier un bon ampli HC d'un excellent qu'il faut ecouter sa musicalité (enfin bon, vs comprenez). pareil pr les enceintes.

et là, le type qui a tapé ça va à l'encontre de tt ce qu'on dit sur une ecoute. en y reflechissant bien, les 2 parties ont raisons mais à mon avis (faudrait avoir le votre) ns avons un peu plus raison, car ecouter un cd pr la 1ere fois (et meme 2 fois d'affiler) n'est pas tres demonstratif. de +, au depart, c plus l'oeuvre en elle meme qui peut me plaire (tel ou tel morceau) que la qualité. bien sur que je vais entendre la difference de qualité d'enregistrement entre tel et tel CD que j'ecoute pr la 1ere fois, mais avant de connaitre une oeuvre et de pouvoir distinguer chaque son, il en faut du tps !

et au depart, la difference entre un coup de coeur ephemere et un chef d'oeuvre que vs apprendrez à apprecier et que vs ecouterez encore 10 ans apres n'est pas facile à faire et peut changer votre point de vue à ce moment donné (la 1ere ecoute) sur un materiel.

sinon, ce qui m'a fait sourire, c que tt le materiel que le "gd public" ne connait pas et que ns trouvons "ht de gamme" (tel que les tres gros Pioneer, Denon, ou d'autres marque tel que Rotel, Harman Kardon, Nad, etc) ne sont que des marques "generalistes" et plutot bas de gamme. ça depend à koi on les compare (materiel à 100 euros ou à 20000 euros) mais qd meme, ça m'a fait sourire de voir qu'un VSA AX 10 n'est qu'un bas de gamme... par rapport à un ampli audio Accuphase peut etre, mais bon, ce Pioneer c qd meme pas du pipi de chat à un prix de 4400 euros ! ça ferait bien plaisir aux possesseurs de ce monstre de savoir ça...

et c presque pareil pr les enceintes...
Terry
 
Messages: 1059
Inscription: 02 Mar 2002 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Nov 2002 2:54

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Nov 2002 10:58

Terry a écrit:Deuxième constat plus récent. Pour "reconnaître" un son notre oreille peut se contenter de peu de chose soit moins de 20% de l'information initiale !!! Démonstration quotidienne avec l'utilisation du téléphone filaire, les mobiles ont un son numérique de meilleure qualité. Vous reconnaissez parfaitement la voix d'un de vos proches, vous pouvez même percevoir ses émotions or le réseau commuté transporte moins de 30% du signal acoustique d'origine.


Heu je suis désolé mais le son d'un téléphone filaire est très nettement supérieur au son d'un mobile. C'est pas parce que c'est numérique que c'est mieux (Cf débat Vinyl/CD)...

Même avec l'EFR (algo de codage de la voix le meilleur utilisé en GSM actuellement) et le futur AMR (utilisé pour l'UMTS) le son est très nettement inférieur au son que l'on peut obtenir sur une ligne filaire au niveau de la bande passante et de la dynamique.

Cela ne change rien à la démonstration mais cette affirmation est fausse.

G_ROM
G_ROM
 
Messages: 1073
Inscription: 12 Oct 2000 2:00
Localisation: Paris 17
  • offline

Message » 15 Nov 2002 12:05

Il va falloir prévenir Jean Hiraga, lui qui utilise les mêmes disques pour toutes ses critiques depuis des années.
Ninja40
 
Messages: 1473
Inscription: 22 Aoû 2002 16:37
  • offline

Message » 15 Nov 2002 12:37

Salut,

J'ai quand meme une expérience récente qui va dans ce sens : chez Sonatine hier soir, on nous faisait écouter des vieux disques d'enregistrements de 1950-1960 pour qu'on puisse se dire : je connais pas, mais je ressends de l'émotion ! Meme si ca sature en haut, meme si
il y a plien de buit de fond...

Comme quoi, certains ne font pas comme les autres !
(ou comment réactiver la "guerre" mélomane - audiophile)

rv
Marsupilami
 
Messages: 5918
Inscription: 07 Mar 2001 2:00
Localisation: France - Lyon
  • offline

Message » 15 Nov 2002 12:41

Salut

Tout ceux qui lisent THF.fr auront reconnu l'édito du mois dernier de monsieur ROMERA.
Je crois que le fond de sa pensée était un peu differente de ce qui est retranscrit au dessus.
Il me semble qu'il préconisait de prendre des disques que l'on n'aimait pas particulièrement afin de ne pas fausser l'esprit critique d'une écoute.
Eviter d'influencer notre jugement par le plaisir du morceau écouté.

Là ou j'ai du mal à le suivre, c'est que, la viole de gambe, je ne sais pas comment çà sonne, et si je recherche la transparence, même si c'est agrèable à l'oreille, ce n'est peut-être pas le reflet de la réalité.

Maintenant, si çà me semble agréssif, même avec un morceau connu, çà me semblera agréssif.

A+
EUVRARD
 
Messages: 4924
Inscription: 22 Aoû 2002 15:48
Localisation: Pithiviers, Loiret
  • offline

Message » 15 Nov 2002 13:31

C'est pour ca que quand je fais mes ecoutes, je prends quelques cd que j'aime, afin de pouvoir comparer à chez moi, mais je sais sais que je serai influencé par mon plaisir d'écouter un morceau que j'aime, alors soit je demande au vendeur un de ses cd que je ne connais pas, soit j'utilise des cd de test de diapason dont généralment je n'aime pas la musique, ce qui me permet d'avoir un peu d'objectivité.
Choussar
 
Messages: 2220
Inscription: 08 Fév 2002 2:00
Localisation: Aix-les-bains
  • offline

Message » 15 Nov 2002 13:34

EUVRARD a écrit:Salut

Tout ceux qui lisent THF.fr auront reconnu l'édito du mois dernier de monsieur ROMERA.
Je crois que le fond de sa pensée était un peu differente de ce qui est retranscrit au dessus.
Il me semble qu'il préconisait de prendre des disques que l'on n'aimait pas particulièrement afin de ne pas fausser l'esprit critique d'une écoute.
Eviter d'influencer notre jugement par le plaisir du morceau écouté.

Là ou j'ai du mal à le suivre, c'est que, la viole de gambe, je ne sais pas comment çà sonne, et si je recherche la transparence, même si c'est agrèable à l'oreille, ce n'est peut-être pas le reflet de la réalité.

Maintenant, si çà me semble agréssif, même avec un morceau connu, çà me semblera agréssif.

A+


Bien d'accord avec toi Euvrard!

la phrase ci-dessous :

Achetez un disque de musique ancienne : théorbe, saqueboute, viole de gambe etc.. Si votre oreille se laisse séduire par ces sons inconnus ce n'est pas seulement le talent du musicien mais aussi la qualité du système de reproduction qui est de bon niveau."

est par ailleurs typique de l'audiophilie la plus dangereuse... qui nous a conduit aux errements présents dans le domaine de la reproduction du son.

Théorbe, viole de gambe sonnent bien sur toutes les chaines... y compris les plus mauvaises!
Ces instruments ont une dynamique et une bande passante faible (chercher l'extrême grave soutenu, chercher l'aigu avec ces instruments)... Ils sont par ailleurs très faciles à enregistrer...

Le reste de l'explication au dessus est par ailleurs une succession de poncifs assez poilants et d'IDEES RECUES...

On pourrait d'ailleurs donner des conseils beaucoup plus utiles et bien différents...

Comme par exemple prendre un CD de fréquences glissantes allant de l'extrême grave à l'extrême aigu...
Puis prendre des disques très difficiles à reproduire, qu'on les connaisse ou pas, pour évaluer un système.
Tiens la Symphonie des mille de Mahler : choeur pléthorique, orchestre pléthorique... duquel émerge de temps à autre une mandoline; le début d'Otello de Verdi... avec un continuum de toutes les contrebasses dans l'extrême grave; le Sacre du printemps avec ces coups de timbales, ces vents, ces paquets de cordes, ces écarts de dynamique colossale...

Une viole de gambe! Pourquoi pas un disque de guitare sèche classique? Pourquoi pas un disque de quatuor de saxophones? ça sonne toujours bien... et l'audiophile contaminé par ces conseils mille fois lus depuis 20 ans, mis en pratique par la NRDS (aucun disque réellement difficile à reproduire...) pourra toujours essayer de jauger la qualité du timbre entre deux paires d'enceintes... Il en oubliera l'essentiel : bande passante, ouverture de l'image sonore, dynamique, capacité à restituer les micros-informations...

Qui peut le plus, peut le moins, pas l'inverse...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 15 Nov 2002 13:47

Alain, d'accord avec toi a 90%, si ce n'est que une guitare ou un instrument de ce genre peut très bien mal passer sur un systeme très démonstratif qui de te colleront au mur avec Le Sacre.
Il y a des castagnettes et des guitares redoutables. :wink:
Et puis tu n'est pas sans savoir que l'instrument le plus difficile à reproduire est un piano avec ses resonances de metal, ses resonances de caisse en bois, la subtilité d'une attaque du marteau sur la corde puis les vibrations de cette même corde....
Il est vrai que je me marre bien souvent dans des salons audiophiles où des gens écoutent religieusement un flutiste asmatique. Si tu demande à passer la 9ème de Beethoven ou Le Sacre on te regarde comme si tu étais un extra terrestre avec des goûts incongrus.
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 15 Nov 2002 13:59

LaurentV a écrit:Alain, d'accord avec toi a 90%, si ce n'est que une guitare ou un instrument de ce genre peut très bien mal passer sur un systeme très démonstratif qui de te colleront au mur avec Le Sacre.
Il y a des castagnettes et des guitares redoutables. :wink:
Et puis tu n'est pas sans savoir que l'instrument le plus difficile à reproduire est un piano avec ses resonances de metal, ses resonances de caisse en bois, la subtilité d'une attaque du marteau sur la corde puis les vibrations de cette même corde....
Il est vrai que je me marre bien souvent dans des salons audiophiles où des gens écoutent religieusement un flutiste asmatique. Si tu demande à passer la 9ème de Beethoven ou Le Sacre on te regarde comme si tu étais un extra terrestre avec des goûts incongrus.


Laurent : c'est pour ça que j'ai mis aussi la Huitième de Mahler... avec sa petite mandoline délicate... Cela dit si tu écoutes l'intégralité du Sacre, ce qui tu as fait mille fois, tu sais bien qu'il y a des passages d'une délicatesse extrême qui font la part belle à l'équilibre, à la beauté des timbres, à la spatialisation de l'orchestre...

Mille fois d'accord avec tes castagnettes associées à la guitare, je connois ton CD : très difficile à reproduire, car le mec qui en joue des castagnettes bouge et tape du talon : respect de la phase pour suivre ses déplacements, respect des transitoires pour ne pas transformer les castagnettes en bouillie grommelante et guitare à côté pour la référence à un son connu...

Pour le piano : mille fois d'accord avec toi... Nocturnes de Chopin par Arrau chez Philips... le 16e Nocturne qui commence par un si bémol forte suivi d'un trille et d'une longue polyphonie sinueuse... et d'autres encore...

Pour les écoutes religieuses d'un flutiau, de préfèrence japonais ou chinois, doux de son, dans les salons audiophiles, mille fois d'accord, encore, avec toi...

Les conseils donnés par le gars du site me paraissent, au contraire de l'intitulé du thread, totalement en phase avec une audiophilie qui se focalise sur des détails et en oublie l'essentiel...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 15 Nov 2002 14:04

[quote=Haskil"]Laurent : c'est pour ça que j'ai mis aussi la Huitième de Mahler... avec sa petite mandoline délicate[/quote]

Je ne la connais pas :oops: :oops: :oops:
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 15 Nov 2002 14:56

Alain et Laurent, je suis tout à fait de votre avis. Du reste, c'est à cause de cela que je m'étais fait en partie piéger par un ampli que j'ai pu heureusement échanger par la suite. En fait, j'ai appris depuis que les passages complexes avec beaucoup d'instruments jouant à la fois, plus des choeurs et Cie qui font une réelle différence.
Le problème quand on n'est pas habitué, c'est qu'on croit que certaines choses sont inévitables comme la confusion sur ces passages complexes, tellement peu d'appareils les transcrivent correctement que l'on croit que c'est impossible à reproduire. C'est seulement lorsqu'on écoute le même passage sur une autre chaine, meilleure, qu'on se rend compte que ce message qui nous paraissait si confus devient plus équilibré plus clair et construit, on n'entend plus une bouillie sonore mais différents pupitres répartis sur des plans différents..et là on se dit : bon sang mais c'est bien sur!
Pour la mémoire auditive, j'écoute toujours une clarinette. Cet instrument dont jouait mon père et pour lequel je suis très sensible à la véracité du rendu, assez complexe finalement pour le boisé délicat de ce son qui s'est tu à jamais il y a deux semaines.
blounote
 
Messages: 4817
Inscription: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 15 Nov 2002 15:12

Salut Blounote

Et oui, c'est parfois le piège.

Voilà pourquoi, j'utilise toujours les mêmes disques, avec un enregistrement comportant des pièges que je connais.
Ces références, j'ai eu l'occasion de les écouter sur des systèmes de qualités mis au point aux petits oignons.
La qualité de l'alimentation, les timbres, la transparence, seul des références bien encrées te permettent de juger.
On apprécie un élément par ses qualités jusqu'à ce qu'on entende mieux et alors là, ce sont les défauts qui ressurgissent.
L'accumulation de ces connaissances s'appellent l'expérience.
Mais seul ton plaisir est important, tu aimes le charnel, le rond, le physiologique, libre à toi, alors va dans ce sens et ne rougis pas de ce que pensent les autres.

A+
EUVRARD
 
Messages: 4924
Inscription: 22 Aoû 2002 15:48
Localisation: Pithiviers, Loiret
  • offline

Message » 15 Nov 2002 15:27

bien, je vois qu'on est un peut ts d'accord sur le gars de THF.fr : pleins de poncifs. g lu d'autres articles de ce site, c assez choquant (je ne le connaissais pas avt ce site) pr ce qui est dit et affirmé. m'enfin, je prefere rester ds mon "ignorance" plutot que de me bouffer mon existence et mon plaisir avec ces "futilités"
Terry
 
Messages: 1059
Inscription: 02 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 15 Nov 2002 15:55

Deuxième constat plus récent. Pour "reconnaître" un son notre oreille peut se contenter de peu de chose soit moins de 20% de l'information initiale !!! Démonstration quotidienne avec l'utilisation du téléphone filaire, les mobiles ont un son numérique de meilleure qualité. Vous reconnaissez parfaitement la voix d'un de vos proches, vous pouvez même percevoir ses émotions or le réseau commuté transporte moins de 30% du signal acoustique d'origine.

C'est bien ce que j'avais dit il y a qq temps........au tél. (filaire num. ou pas peu importe ) on distingue si c'est un piano en live ou un enregistrement !!!!!!!!

Un ami musicien un jour m'a dit de n'avoir pas besoin "d'une chaine" pour avoir du plaisir à écouter........ "il reconstitut" = MELOMANE :wink:

Par contre la plupart d'entre nous on " besoin" de s'approcher le plus possible de la "verité sonore" pour avoir une illusion..... = audiophile :roll:
cordialement.
jean GROS
 
Messages: 1577
Inscription: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 15 Nov 2002 16:05

Et oui

L'un s'intéresse à l'interprétation pour ressentir des émotions et l'autre s'intéresse au réalisme pour avoir les mêmes émotions.

cela me pousse à dire qu'en lisant ce forum, parfois, je me dis que je ferais mieux d'aller écouter de la musique, plutôt que de chercher à pinailler sur tel ou tel critères de ma chaine.

A+
EUVRARD
 
Messages: 4924
Inscription: 22 Aoû 2002 15:48
Localisation: Pithiviers, Loiret
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message