Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 38 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Votre approche en audio (objectivisme/subjectivisme/...)

Message » 17 Nov 2008 4:04

merci, c'est sympa, au plaisir de te lire bientôt aussi.



ABX et Objectivisme ...

Même si un test ABX permet souvent (pas toujours) de révéler la réalité des choses, je ne vois pas comment l'on pourrait mesurer la part d'auto-suggestion (la part émotionnelle) dans les choix effectués par l'auditeur. Sans cela, nous ne pouvons pas dire avoir éliminé toute subjectivité.

Conclusion sur l'approche objectiviste

=> Une approche uniquement objectiviste au sens premier du terme est impossible en audio/hifi. Il faudrait plutôt parler de "subjectivisme pragmatique".
wembley
 
Messages: 799
Inscription: 17 Jan 2008 22:40
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Nov 2008 4:04

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Nov 2008 8:37

wembley a écrit:merci, c'est sympa, au plaisir de te lire bientôt aussi.



ABX et Objectivisme ...

Même si un test ABX permet souvent (pas toujours) de révéler la réalité des choses, je ne vois pas comment l'on pourrait mesurer la part d'auto-suggestion (la part émotionnelle) dans les choix effectués par l'auditeur. Sans cela, nous ne pouvons pas dire avoir éliminé toute subjectivité.

Conclusion sur l'approche objectiviste

=> Une approche uniquement objectiviste au sens premier du terme est impossible en audio/hifi. Il faudrait plutôt parler de "subjectivisme pragmatique".


j'ai eu peur au début parce que les 7 formes de l'intelligence du Gardner, c'est moyen. Mais là je ne peux etre que d'accord avec toi.

le bon sens et rien que le bon sens devrait prévaloir.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 17 Nov 2008 11:19

wembley a écrit:
Conclusion sur l'approche objectiviste

=> Une approche uniquement objectiviste au sens premier du terme est impossible en audio/hifi. Il faudrait plutôt parler de "subjectivisme pragmatique".


Parfaite conclusion et qui me va très bien.

Néanmoins si le subjectif est très répandu voire inépuisable, le pragmatisme restera très individuellement inégal .... :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 17 Nov 2008 11:38

En faisant des recherches sur les 300B, j'ai retrouvé ceci :

"Thirty years of observation cannot be wrong. Time has served to crystallize for me the truth that subjective audio reviewing is driven by one's priorities in reproduced music. It is also true that priorities may evolve over a lifetime of listening.

As a young man my priorities were very much audiophile like, in search of detail, focus, and purity of tone.

It was J. Gordon Holt, one of my mentors back then, and a fan of classical romantic music, who turned me on to the importance of tonal balance.

What Gordon was after was a concert hall impression — a soundstage within which the orchestral foundation was reproduced with power and proper weight"


[...]

Dick Olsher http://www.enjoythemusic.com/magazine/equipment/0705/kraudio300bballon.htm
zeroundemi
 
Messages: 2355
Inscription: 02 Oct 2006 13:46
  • offline

Message » 17 Nov 2008 13:32

puisque le titre du sujet est votre approche audio, mon approche audio. :D

ce qui est objectif en audio :
Une oeuvre musicale quelque soit le média gardera son identité propre.
Un instrument de musique quelque soit le média gardera sa signature sonore.
Le seul élément objectivement discriminant est l'enceinte.

A partir du moment ou le couplage enceinte / piéce / ampli est adéquate, les différences entre électroniques sur un systéme ne sont que des nuances même si le pré ampli peut dépasser cette notion de nuance.

Ces nuances sont livrées au subjectivisme de chacun et quantifiées pas le subjectivisme de chacun. Ce subjectivisme est guidé par tout un faisceau de déterminisme : culturel, social, historique qui vont induire des préférences.
Ce subjectivisme étant privé, personne ne peut ressentir ce que l'autre ressent. Ce qui est à l'origine de bien des incompréhensions.

Toute comparaison en hifi est totalement subjective. Une écoute en groupe ne peut se réclamer de l'objectivité.
Ces nuances de différences sont faciles à detruire par des méthodes d'écoute inadéquates.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 17 Nov 2008 15:59

C'est finalement le titre de topic qui me parait le plus juste (normalement définitif donc).

Je partage ton point de vue François, la signature sonore conservée, l'importance de l'enceinte, le trio gagnant (l'acoustique de la pièce étant essentielle), la notion de nuance ...

Pour finir, ma petite recherche sur l'approche objectiviste ayant abouti à une conclusion, voici donc aussi mon approche à présent mieux définie :

Au final, c'est le plaisir qui compte, celui (surtout) de l'émotion musicale, mais aussi le plaisir d'avoir du matériel à mon gout, en essayant d'être raisonnable, avec une installation très modeste.
J'essaie d'utiliser mes connaissances et mes émotions et d'avoir une approche cartésienne (incluant par définition entre autre l'usage des sens, de l'intuition, et de l'imagination en intelligence).
wembley
 
Messages: 799
Inscription: 17 Jan 2008 22:40
  • offline

Message » 17 Nov 2008 19:18

frgirard a écrit:Le seul élément objectivement discriminant est l'enceinte

Peux-tu préciser ce que tu entends par là ?

L'amplification ne serait pas discriminante (pour prendre un exemple, entre un SET et un Krell, par exemple ?)
zeroundemi
 
Messages: 2355
Inscription: 02 Oct 2006 13:46
  • offline

Message » 17 Nov 2008 19:23

expertdoc a écrit:
wembley a écrit:
Conclusion sur l'approche objectiviste

=> Une approche uniquement objectiviste au sens premier du terme est impossible en audio/hifi. Il faudrait plutôt parler de "subjectivisme pragmatique".


Parfaite conclusion et qui me va très bien.

Néanmoins si le subjectif est très répandu voire inépuisable, le pragmatisme restera très individuellement inégal .... :wink:


Oui, c'est ce que l'on peut aussi appeler de l'objectivisme pragmatique :wink:

Le pire étant l'objectivisme forcené et, bien sur, son pendant le subjectivisme forcené.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 17 Nov 2008 20:29

OK ! C'est bon, on peut fermer ! :mdr:
syber
 
Messages: 10308
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 17 Nov 2008 20:58

Merci pour cette délicieuse lecture de la part de tous les intervenants... Il ne faut pas fermer ce thread, c'est un tel bonheur à lire ! :wink:
allucinéma
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 16270
Inscription: 19 Juin 2002 18:15
Localisation: - France -
  • offline

Message » 17 Nov 2008 22:59

wembley a écrit:...Analogie entre l'ouïe et le gout :
L'audiophile serait un chef cuisinier gourmet en audio.
Il ne torture pas les patates à l'oscilloscope.
Il réunit des gouteurs les yeux bandés autour d'une table pour leur faire gouter plusieurs sortes de patates et il prendra l'élue pour son plat.
Joël Robuchon pratique ainsi.
Le cuisinier goute, l'audiophile écoute. Les deux font appel à leurs sens.
Il n'est pas dit qu'un audiophile ait l'oreille égale au goût de Joël.
=> Je veux dire que la musique reste une histoire de sens et que la science ne peut pas tout mesurer.

La Postérité retiendra ce passage magistral sous le nom d''Hypothèse Gastronomique, de laquelle se déduit la nullité des diverses et maladroites tentatives autrefois connues sous le nom d'acoustique, électronique, mécanique,... mais c'était le passé honteux des rats de laboratoire et lamentables affidiés, place a la Wembleystique et ses apôtres.

J'vais en vélo jusqu'au métro, j'suis un homme nouvo, c'est la multimo !
Pis j'vais me coucher, multimo d'alité.
->[].
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 17 Nov 2008 23:08

Denis31 a écrit:
wembley a écrit:...Analogie entre l'ouïe et le gout :
L'audiophile serait un chef cuisinier gourmet en audio.
Il ne torture pas les patates à l'oscilloscope.
Il réunit des gouteurs les yeux bandés autour d'une table pour leur faire gouter plusieurs sortes de patates et il prendra l'élue pour son plat.
Joël Robuchon pratique ainsi.
Le cuisinier goute, l'audiophile écoute. Les deux font appel à leurs sens.
Il n'est pas dit qu'un audiophile ait l'oreille égale au goût de Joël.
=> Je veux dire que la musique reste une histoire de sens et que la science ne peut pas tout mesurer.

La Postérité retiendra ce passage magistral sous le nom d''Hypothèse Gastronomique, de laquelle se déduit la nullité des diverses et maladroites tentatives autrefois connues sous le nom d'acoustique, électronique, mécanique,... mais c'était le passé honteux des rats de laboratoire et lamentables affidiés, place a la Wembleystique et ses apôtres.

J'vais en vélo jusqu'au métro, j'suis un homme nouvo, c'est la multimo !
Pis j'vais me coucher, multimo d'alité.
->[].


C'est tout de même ne serait-ce qu'un peu plus poêtique (et pour moi plus vrai) de parler de la Hifi comme une somme d'émotions que comme une somme de technologies, de techniques ou de sciences, non ?
D'autant plus que dans le cas présent ces deux concepts ne sont pas mis en opposition mais associés, voir complémentaires... ;)
allucinéma
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 16270
Inscription: 19 Juin 2002 18:15
Localisation: - France -
  • offline

Message » 17 Nov 2008 23:34

Oui, mais y a-t-il un vrai rapport entre un produit qui sert de matériau à un cuisinier et une chaine hifi qui ne fait que reproduire des enregistrements très divers ? Tout transfert de discours créatif, artistique de la musique à la hifi ne tient pas la route surtout quand il sert de viatique pour faire vendre.

Je ne suis pas convaincu que ce soit très convaincant et pour le coup comprend la position de Denis 31.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 17 Nov 2008 23:53

allucinéma (mais la réponse est à prendre pour tous), a écrit:C'est tout de même ne serait-ce qu'un peu plus poêtique (et pour moi plus vrai) de parler de la Hifi comme une somme d'émotions que comme une somme de technologies, de techniques ou de sciences, non ?

Certes plus poétique, mais absolument inapproprié. C'est confondre hi-fi et Musique, et vouloir appliquer les grilles artistiques de la seconde au domaine purement technologique de la première est juste une impasse absolue pour l'esprit, tout l'inverse d'une forme quelconque d'intelligence, viendrait-elle d'être découverte par wembley. Désolé d'être brutal, mais réveillez-vous ! vous refusez les tests en aveugle, et le bandeau est sur votre nez.

allucinéma a écrit:D'autant plus que dans le cas présent ces deux concepts ne sont pas mis en opposition mais associés, voir complémentaires...

Non pas associés ni complémentaires, mais simplement liés par le fait que la hi-fi sert la Musique, comme l'optique sert la Photographie. Doit-on pour autant analyser la construction d'un objectif comme la construction d'une prise de vue ?
Dernière édition par Denis31 le 17 Nov 2008 23:56, édité 1 fois.
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 17 Nov 2008 23:54

L'audiophile serait un chef cuisinier gourmet en audio.


Le chef cuisinier est allé à l'école pour apprendre son métier, est resté de nombreuses années en apprentissage chez ses pairs, a appris des techniques de préparation et de cuissons, des techniques d'émondage, a acquis des connaissances sur les produits et leurs sélection, leurs différents terroirs, a engrangé une masse d'informations, de gouts et de saveurs afin de créer des plats originaux, a voyagé, s'est formé au management de brigades, s'est formé à la gestion ... pour devenir un artisan atteignant l'excellence capable de procurer une émotion unique à ses clients !

Et on voudrait par un amalgame douteux, comparer cette somme de travail, de connaissances acquises et de techniques maîtrisées, à l'attitude d'un audiophile passif qui par je ne sais quel travers d'esprit, réfute toute technologie, technique et science. Dans quel monde vit-on pour arriver à une telle confusion des valeurs ?

J'ai dégusté une coquille Saint-Jacques à la cuisson en tout point exceptionnelle au restaurant du Bristol. Etant Breton et ayant mes filières pour m'approvisionner en Saint-Jacques, je pèse mes mots : cuisson exceptionnelle.

A tel point que j'ai demandé au chef comment il avait fait ...

Sa réponse fut tout sauf basée sur l'émotion. Sa réponse fut technique et précise. Et ça m'a d'autant plus épaté.

Faux pas confondre ...
syber
 
Messages: 10308
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message


cron