Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 27 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Vous et la tonalité ?

Message » 27 Oct 2006 15:18

haskil a écrit:+ 1 avec Mambosun :wink:

ça fait plaisir de lire son post !


Vive les correcteurs de grave et d'aigus bien conçus et débrayables !

Leur disparition sur la plupart des appareils audiophiles modernes relève de l'idéologie audiophile fondée sur une idée fause : plus c'est simple, meilleur c'est. Survendue par les revues.

En réalité, on a ainsi pu vendre plus cher ce qui coutait moins cher à produire. :lol:

Car un excellent correcteur de tonalité, avec différentes fréquences charnières dans le grave sous laquelle la courbe bascule en quasi plateau, et idem dans l'aigu, coute cher... en composant si le tout est bien fait...

Mais c'est très efficace et très utile en certaines circonstances... et débrayable !

Alain :wink:


Tu dois en avoir sur ton systéme :D
Highend
 
Messages: 787
Inscription: 02 Mar 2005 8:47
Localisation: Ain - La Dombes
  • offline

Annonce

Message par Google » 27 Oct 2006 15:18

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Oct 2006 16:09

J'en ai eu... et regrette ne plus en avoir :lol: Car l'idéologie fallacieuse d'une certaine audiophilie est passée par là entre temps...

Mais j'ai pire : égaliseur paramétrique et TACT :lol: :lol: :lol:

Ce qui est comique, c'est que certains de ces idéologues, lus dans la presse hifi depuis 25 ans, se pâment en écoutant des microsillons... qui passent dans un étage RIAA qui, dans le genre correcteur de tonalité non débrayable, se pose là :lol:

Et les mêmes parlent de transparence perdue quand le mot correcteur de tonalité fait son apparition :lol:


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 27 Oct 2006 16:49

haskil a écrit:Ce qui est comique, c'est que certains de ces idéologues, lus dans la presse hifi depuis 25 ans, se pâment en écoutant des microsillons... qui passent dans un étage RIAA qui, dans le genre correcteur de tonalité non débrayable, se pose là :lol:


Alain :wink:


Oui, mais écouter un vinyl sans étage phono :o :cry:
Highend
 
Messages: 787
Inscription: 02 Mar 2005 8:47
Localisation: Ain - La Dombes
  • offline

Message » 27 Oct 2006 16:51

Highend a écrit:Oui, mais écouter un vinyl sans étage phono :o :cry:

Oui, mais écouter un vinyl :o :cry:

je sors. :oops:
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 27 Oct 2006 16:57

haskil a écrit:......un étage RIAA qui, dans le genre correcteur de tonalité non débrayable, se pose là :lol:
....
Alain :wink:


Alors là, il n'y aurait pas une petite once de mauvaise foi ? :mdr:

8)
Naim Audio, Linn, Benz, EAR, Sonus Faber, Rudistor, Focal
filip-63
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1893
Inscription: 19 Avr 2005 20:04
Localisation: Auvergne

Message » 27 Oct 2006 17:03

filip-63 a écrit:
haskil a écrit:......un étage RIAA qui, dans le genre correcteur de tonalité non débrayable, se pose là :lol:
....
Alain :wink:


Alors là, il n'y aurait pas une petite once de mauvaise foi ? :mdr:

8)


Ben non, l'étage RIAA est un correcteur de tonalité qui applique des corrections très énergiques au grave et à l'aigu... on est largement au dela du + ou - 6 dB à 100 hz dans le grave et à 6 Khz dans l'aigu...

Ecoute un microsillon sans passer par l'étage RIAA : si tu tends l'oreille, tu n'entendras que du suraigu, car ce secteur est considérablement relevé par la courbe RIAA à la gravure, tandis que le grave est considérablement atténué par la même courbe RIAA à la gravure...

Et donc il faut passer par ce correcteur de tonalité fixe et non débrayable à la lecture... qui inverse ce qui a été fait à la gravure...


Alain :wink:


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 27 Oct 2006 17:10

haskil a écrit:
filip-63 a écrit:
haskil a écrit:......un étage RIAA qui, dans le genre correcteur de tonalité non débrayable, se pose là :lol:
....
Alain :wink:


Alors là, il n'y aurait pas une petite once de mauvaise foi ? :mdr:

8)


Ben non, l'étage RIAA est un correcteur de tonalité qui applique des corrections très énergiques au grave et à l'aigu... on est largement au dela du + ou - 6 dB à 100 hz dans le grave et à 6 Khz dans l'aigu...

Ecoute un microsillon sans passer par l'étage RIAA : si tu tends l'oreille, tu n'entendras que du suraigu, car ce secteur est considérablement relevé par la courbe RIAA à la gravure, tandis que le grave est considérablement atténué par la même courbe RIAA à la gravure...

Et donc il faut passer par ce correcteur de tonalité fixe et non débrayable à la lecture... qui inverse ce qui a été fait à la gravure...


Alain :wink:


Alain :wink:


Voui, bien sur ... mais ce que je voulais dire c'est que cette "anomalie" est volontaire, fixée par des normes, et que sa correction n'a pas pour but de palier un défaut du matériel ou du local. De plus elle ne peut être modifiée par l'utilisateur. Donc présenter l'étage RIAA comme un simple correcteur de tonalité relève AMHA un peu de la provoc. ou pour être plus juste de la taquinerie... :wink:

8)
Naim Audio, Linn, Benz, EAR, Sonus Faber, Rudistor, Focal
filip-63
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1893
Inscription: 19 Avr 2005 20:04
Localisation: Auvergne

Message » 27 Oct 2006 18:08

Non, non je t''assure ! Je ne taquine pas plus qu'il ne le faut. Je rappelle juste une petite vérité qui, à mon sens, doit l'être.

L'idée selon laquelle un correcteur de tonalité dégrade le son en rajoutant un circuit est répandue chez les idéologues de l'audiophilie qui officient dans les revues et conditionnent les amateurs qui les lisent.

Alors que les mêmes idéolguent ne pensent pas un instant que le circuit RIAA retire lui aussi de la transparence au son reproduit . Et pourtant, le signal passe deux fois dedans :o

Or, c'est assimilable un très énergique correcteur de tonalité et le passage dans résistances, condos, éventuellement selfs, lampes ou transistors d'un tout petit signal ne peut pas ne pas le colorer même quand c'est très, très bien fait... D'autant qu'il passe deux fois dedans.

Tout cela était pour dire que l'on dénigre trop les correcteurs de tonalité : bien faits (méthode Quad, McIntosh, vieux Marantz, Mark Levinson des débuts, Cello...), débrayables ils rendent plus de service, avec certains disques (car ils sont faits pour améliorer l'équilibre déficient des disques plus que pour corriger un problème acoustique de salle), qu'ils ne causent de souci.

La preuve ? Certains disques sont meilleurs avec correction que sans...

Et j'en dirais autant du loudness quand il est aussi bien fait que celui de Yamaha : son niveau d'accentuation du grave et de l'aigu dépend du volume sonore...

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 27 Oct 2006 18:18

haskil a écrit:.....
Tout cela était pour dire que l'on dénigre trop les correcteurs de tonalité : bien faits (méthode Quad, McIntosh, vieux Marantz, Mark Levinson des débuts, Cello...), débrayables ils rendent plus de service, avec certains disques (car ils sont faits pour améliorer l'équilibre déficient des disques plus que pour corriger un problème acoustique de salle), qu'ils ne causent de souci.
.....
Alain :wink:


Exact. Dans une autre vie je cohabitais avec un Quad 405/2 et un 44. Le "correcteur" de tonalité était en effet extrèmement intelligent, servant plus à adapter l'équilibre de l'ensemble de la courbe de réponse autour d'une valeur pivot à choisir. C'est autre chose que les sapins de noël plein de boutons des japoniaiseries chromées que l'on voit ici ou là.

Ceci étant dit, mon matériel actuel est dépourvu de correcteurs et je n'en suis pas spécialement frustré.

8)
Naim Audio, Linn, Benz, EAR, Sonus Faber, Rudistor, Focal
filip-63
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1893
Inscription: 19 Avr 2005 20:04
Localisation: Auvergne

Message » 27 Oct 2006 18:50

C'est autre chose que les sapins de noël plein de boutons des japoniaiseries chromées que l'on voit ici ou là.


Tu parles sans aucun doute d'Accuphase. Couleur champagne, un peu clinquante, réglages de grave et d'aigu, et peut-être même de médium sur certains modèles :lol: :mdr:

C'est quoi "les japoniaiseries chromées que l'on voit ici ou là" ? :-?

Sincèrement, je ne vois pas... :o

Je vois des englisheries chromées (Ear, Chord, Musical Fidelity), en revanche dont l'esthétique un peu vulgos ne s'accompagne pas toujours de réglages de tonalité... c'est le moins qu'on puisse dire.

Ce que je vois surtout, c'est que le concept dangereux de la "pureté" on a éradiqué les correcteurs de tonalité intelligents qui, pourtant, à la façon de ceux de Quad que tu décris fort bien, étaient d'une grande utilité.

Par ailleurs, Yamaha fait un réglage de loudness aussi intelligent que l'était le régale de tonalité de Quad...

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 27 Oct 2006 19:49

Un correcteur de tonalité, corrige plus de défauts qu'il n'en ajoute, bien sur que l'idéal c'est de ne pas toucher au signal, faudrait t-il encore que les prises de sons et surtout nos pièces d'écoute soient exempts de défauts...
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 27 Oct 2006 19:55

haskil a écrit:Tout cela était pour dire que l'on dénigre trop les correcteurs de tonalité : bien faits (méthode Quad, McIntosh, vieux Marantz, Mark Levinson des débuts, Cello...), débrayables ils rendent plus de service, avec certains disques (car ils sont faits pour améliorer l'équilibre déficient des disques plus que pour corriger un problème acoustique de salle), qu'ils ne causent de souci.

La preuve ? Certains disques sont meilleurs avec correction que sans...

Alain :wink:


Enfin il faut rester dans la subjectivité et plutot dire qu'un correcteur de tonalité sert à aller vers l'équilibre qui nous sied le mieux pour tel ou tel disque/CD/oeuvre, parceque bien souvent on ne sait pas ce que l'auteur/interpréte à la base souhaitait,si il souhaitait quelque chose de spécifique d'ailleurs.
Une personne sera adepte d'un correcteur et changera à chaque oeuvre pour des raisons qui lui son propre, d'autre, comme moi laisse fair, et il n'y a rien à voir avec les sirénes du marketing, mon précédent préamp érait un Mac et les correcteurs étaient "flat".
Nous ne sommes pas tous des gogos :D
Highend
 
Messages: 787
Inscription: 02 Mar 2005 8:47
Localisation: Ain - La Dombes
  • offline

Mon expérience avec les correcteurs de tonalité

Message » 27 Oct 2006 20:02

Bonjour.

Voici rapidement mon expérience des correcteurs de tonalité.

Depuis deux ans maintenant, je possède un amplificateur ayant des correcteurs de tonalité (Denon PMA-S10II).

Au début, je les ai essayés, sans véritable méthode. J'y ai renoncé pour les écoutes courantes, mes expériences n'étant pas suffisament convainquantes, et aussi parce que le mode d'emploi affirmait qu'en source directe, le son était de haute qualité, ce qui allait dans le sens commun audiophile.

Cependant, pas pleinement satisfait du résultat de ma chaîne (l'insatifaction est malheureusement un sentiment courant par chez nous, me semble-t-il), j'ai continué à expérimenter, jusqu'à ce que je décide qu'une certaine manière de corriger apportait des changements intéressants, sans toutefois que je dusse adopter l'usage des correcteurs.

Enfin, à l'aide des fréquences vobulées du premier disque de tests de PAV (PAV qu'on ne remerciera jamais assez fort pour avoir pris l'initiative d'éditer un tel disque) et d'un sonomètre, j'ai essayé d'équilibrer grossièrement la courbe de réponse de ma chaîne dans ma pièce.

Les corrections adoptées étaient assez proches de ce à quoi j'étais expérimentalement parvenu en me fiant simplement à mes oreilles. Ces corrections sont cohérentes avec la conception de mes enceintes, d'après ce que m'en a appris Philippe Muller, qui a été chez Cabasse à l'époque où elles étaient fabriquées.

Toujours est-il qu'aujourd'hui, je me félicite d'avoir des correcteurs de tonalité. Avec les correcteurs en ligne, la transparence de ma chaîne a été améliorée, si j'en juge par l'ampleur accrue des différences entre un large échantillon de disques. La qualité des timbres est meilleure, comme l'est la précision de la scène sonore.

Au final, mon plaisir d'écoute grandit lorsque les correcteurs -aussi judicieusement employés qu'il m'est possible- sont en ligne que lorsqu'ils sont hors ligne.

Pour moi, l'audiophilie ne fait plus recette. Je ne pourrais plus envisager d'acheter un amplificateur intégré ou un préamplificateur sans un minimum de possibilités de correction.

@+
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 27 Oct 2006 20:05

Highend a écrit:
haskil a écrit:Tout cela était pour dire que l'on dénigre trop les correcteurs de tonalité : bien faits (méthode Quad, McIntosh, vieux Marantz, Mark Levinson des débuts, Cello...), débrayables ils rendent plus de service, avec certains disques (car ils sont faits pour améliorer l'équilibre déficient des disques plus que pour corriger un problème acoustique de salle), qu'ils ne causent de souci.

La preuve ? Certains disques sont meilleurs avec correction que sans...

Alain :wink:


Enfin il faut rester dans la subjectivité et plutot dire qu'un correcteur de tonalité sert à aller vers l'équilibre qui nous sied le mieux pour tel ou tel disque/CD/oeuvre, parceque bien souvent on ne sait pas ce que l'auteur/interpréte à la base souhaitait,si il souhaitait quelque chose de spécifique d'ailleurs.
Une personne sera adepte d'un correcteur et changera à chaque oeuvre pour des raisons qui lui son propre, d'autre, comme moi laisse fair, et il n'y a rien à voir avec les sirénes du marketing, mon précédent préamp érait un Mac et les correcteurs étaient "flat".
Nous ne sommes pas tous des gogos :D



Si tu veux :lol:

Il y a un moyen terme : celui qui ne les utilise quand il y a un déséquilibre flagrant quand il écoute un disque chez lui.


Certains disques souffrent, néanmoins, d'un déséquilibre chronique sur toutes les chaines sur lesquels on les passe...

Ecoute donc un bon p'tit disque de piano EMI France (genre Duchable dans Liszt, Chopin, Dukas, Saint Saens) et tu verras s'il ne faut pas baisser un peu les aigus et remonter un peu les graves pour récupérer ce qui manque et diminuer ce qui est en trop :lol:

Idem de certains vieux Kempff chez DGG... dont les basses semblent coupées... ce qui n'est pas le cas sur le CD. Ou, très intéressant, les concertos de Brahms par Gilels et Jochum dans le pressage allemand (éteint, pas de niveau, pas d'aigu), si différent du pressage français... bien meilleur et qui a, en plus, plus de niveau...

Des disques, j'en écoute depuis 40 ans... en LP, en CD...

Et leq gogos sont, à mon avis, ceux qui croient les idéologues de la hifi et pensent que cela ne sert à rien de se faire plaisir en corrigeant le son des disques qui sonnent de façon un peu déséquilibrée chez eux :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 27 Oct 2006 20:07

Utilisé à bon escient cà peut améliorer le rendu, j'en ai fait l'expérience avec l'égaliseur de mon pré-ampli, avec mes nouvelles enceintes je n'en ai plus besoin.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message