Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 12 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Vous et la tonalité ?

Message » 27 Oct 2006 21:08

haskil a écrit:
Si tu veux :lol:

Il y a un moyen terme : celui qui ne les utilise quand il y a un déséquilibre flagrant quand il écoute un disque chez lui.


Certains disques souffrent, néanmoins, d'un déséquilibre chronique sur toutes les chaines sur lesquels on les passe...

Ecoute donc un bon p'tit disque de piano EMI France (genre Duchable dans Liszt, Chopin, Dukas, Saint Saens) et tu verras s'il ne faut pas baisser un peu les aigus et remonter un peu les graves pour récupérer ce qui manque et diminuer ce qui est en trop :lol:

Idem de certains vieux Kempff chez DGG... dont les basses semblent coupées... ce qui n'est pas le cas sur le CD. Ou, très intéressant, les concertos de Brahms par Gilels et Jochum dans le pressage allemand (éteint, pas de niveau, pas d'aigu), si différent du pressage français... bien meilleur et qui a, en plus, plus de niveau...

Des disques, j'en écoute depuis 40 ans... en LP, en CD...

Et leq gogos sont, à mon avis, ceux qui croient les idéologues de la hifi et pensent que cela ne sert à rien de se faire plaisir en corrigeant le son des disques qui sonnent de façon un peu déséquilibrée chez eux :wink:



C'est le genre de réponse que j'attendais :D avec des exemples précis qui on peu de chance de correspondre avec la discothéque d'un autre forumeur que toi, si ça fait 40 ans que tu écoutes ces 3 disques c'est comme tu veux, mais n'ais pas d'oeulliéres et respecte un peu le choix des autres sans les traiter de gogos, c'est trop facile. Certains ont besoin de correcteur d'autre s'en passe, mais ne laisse pas supposer que tu détiens la vérité universelle. Je ne dis pas que les correcteur ne servent à rien, puisqu'ils corrigent (modifient) le rendu sonore, je dis simplement que je m'en passe sans probléme, à tord ou à raison, comme toi tu les utilises à tord ou à raison.
Highend
 
Messages: 787
Inscription: 02 Mar 2005 8:47
Localisation: Ain - La Dombes
  • offline

Annonce

Message par Google » 27 Oct 2006 21:08

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Oct 2006 21:14

Bonsoir Messieurs.

Pouvez-vous annoncer quelques marques au sujet des égaliseurs ?

(Behringer DEQ 2496 par exemple)
clonedvinyl
 
Messages: 1824
Inscription: 09 Sep 2005 14:46
Localisation: 78
  • offline

Message » 27 Oct 2006 21:17

clonedvinyl a écrit:Bonsoir Messieurs.

Pouvez-vous annoncer quelques marques au sujet des égaliseurs ?

(Behringer DEQ 2496 par exemple)


Euh j'en ai pas moi :mdr: mais on l'avait deviné peut être
Highend
 
Messages: 787
Inscription: 02 Mar 2005 8:47
Localisation: Ain - La Dombes
  • offline

Message » 27 Oct 2006 23:49

le touriste a écrit:+1 :wink: dis moi, convolueur ça a un rapport avec convolution?
tu peux m'expliquer en 2 mots en quoi ça consiste.
merci.


Oui, c'est un module de convolution.

On est dans l'ordinateur, et le son est encore à l'état de signal numérique.
Il se trouve qu'une grande classe de filtre numériques, dont en particulier tous les filtres équaliseurs (graphiques, paramétriques...) et les réverbérations, fonctionnent en effectuant une convolution mathématique du signal numérique initial par un ensemble de données qui détermine l'effet recherché.

Le programme que j'utilise pour lire les fichiers, Foobar2000, est très perfectionné. Il comporte un convolueur. Il fonctionne en lui indiquant l'ensemble de données à utiliser pour faire la convolution. Seul il ne peut rien faire.

Pour obtenir ces données, il suffit d'enregistrer une réponse impulsionnelle. Je génère un clic numérique artificiel, pur, instantané. Je le passe dans l'équaliseur qui m'intéresse, et j'enregistre le résultat. J'obtiens un clic un peu étalé. C'est la réponse imulsionnelle recherchée. Je n'ai plus qu'à indiquer au convolueur de Foobar l'emplacement du fichier wav en question.
Lorsque j'active le convolueur, tout ce que j'écoute subit alors l'équalisation enregistrée.

C'est un outil très puissant, il me suffit d'emprunter un équaliseur ou un autre appareil du même genre, comme un ampli avec correcteur de tonalité, et de faire un petit enregistrement. Je n'ai alors plus besoin de l'appareil. Je peux le rendre ou le revendre, et conserver sa correction en permanence dans le PC !
Bien sûr l'inconvénient, c'est que je ne peux plus changer les règlages une fois la réponse impulsionnelle enregistrée. Il faudrait alors en enregistrer une seconde. Pour l'instant, je crois que le convolueur n'adapte pas la fréquence d'échantillonnage. Il faut charger une réponse impulsionnelle de même fréquence d'échantillonnage que le fichier lu.
Pio2001
 
Messages: 5898
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 28 Oct 2006 8:03

zabc51 a écrit:
Quelques forumeurs vont une fois de plus me reprocher de parler de chiffres et de mesures, mais tout cela se mesure et les spécialistes de l'acoustique connaossent tout cela. Crois-tu que la nouvelle salle Playel a été conçu à l'oreille?



Il est evident que la technique est nécessaire pour réaliser un produit (enceinte, ampli, acoustique d'une salle de concert..) Cependant l'oreille est irremplacable pour valider les résultats techniques. Recement j'ai été invité à l'écoute de 2 produits haut de gamme auprès de 2 constructeurs ; ces 2 produits étaient sur le papier "irréprochables", construits avec les meilleurs composants, optimisés avec de pussants moyens industriels, logiciels et humains. L'écoute de ces produits fut catastrophique, sans vie, ennuyeuse à souhait, déséquilibrée, et ce fut là un avis général des auditeurs conviés.
Comme quoi, même si la technique est nécéssaire, indispensable, la validation par l'oreille, aussi imparfaite soit elle, doit rester le juge de paix.
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 28 Oct 2006 10:48

Highend a écrit:
haskil a écrit:
Si tu veux :lol:

Il y a un moyen terme : celui qui ne les utilise quand il y a un déséquilibre flagrant quand il écoute un disque chez lui.


Certains disques souffrent, néanmoins, d'un déséquilibre chronique sur toutes les chaines sur lesquels on les passe...

Ecoute donc un bon p'tit disque de piano EMI France (genre Duchable dans Liszt, Chopin, Dukas, Saint Saens) et tu verras s'il ne faut pas baisser un peu les aigus et remonter un peu les graves pour récupérer ce qui manque et diminuer ce qui est en trop :lol:

Idem de certains vieux Kempff chez DGG... dont les basses semblent coupées... ce qui n'est pas le cas sur le CD. Ou, très intéressant, les concertos de Brahms par Gilels et Jochum dans le pressage allemand (éteint, pas de niveau, pas d'aigu), si différent du pressage français... bien meilleur et qui a, en plus, plus de niveau...

Des disques, j'en écoute depuis 40 ans... en LP, en CD...

Et leq gogos sont, à mon avis, ceux qui croient les idéologues de la hifi et pensent que cela ne sert à rien de se faire plaisir en corrigeant le son des disques qui sonnent de façon un peu déséquilibrée chez eux :wink:



C'est le genre de réponse que j'attendais :D avec des exemples précis qui on peu de chance de correspondre avec la discothéque d'un autre forumeur que toi, si ça fait 40 ans que tu écoutes ces 3 disques c'est comme tu veux, mais n'ais pas d'oeulliéres et respecte un peu le choix des autres sans les traiter de gogos, c'est trop facile. Certains ont besoin de correcteur d'autre s'en passe, mais ne laisse pas supposer que tu détiens la vérité universelle. Je ne dis pas que les correcteur ne servent à rien, puisqu'ils corrigent (modifient) le rendu sonore, je dis simplement que je m'en passe sans probléme, à tord ou à raison, comme toi tu les utilises à tord ou à raison.



C'est également le genre de réponse que j'attendais malheureusement un peu de ta part eu égard à tes posts sur ce sujet. :roll:


Au passage, c'est toi qui avait traité les autres de gogo... et ma réponse était la réponse du berger à la bergère.

Je dis malheureusement, car j'avais tout de même le secret espoir que tu serais plus pondéré et constructif dans ta réponse et que tu finirais par cesser de ne penser qu'à travers ton expérience qui ne peut en aucun cas servir de règle générale, pour enfin te mettre au service d'une discussion argumentée sur les correcteurs de tonalité.

Tu te passes fort bien des correcteurs de tonalité et tu assènes cela en affirmant que ton expérience est universelle.

Mais ton expérience ne dit rien sur les correcteurs de tonalité, sur leur usage, leur utilité, sur le fait que oui ou non ils dégradent le signal.

Rien de rien, si ce n'est l'expression d'une conviction affirmée de façon méprisante depuis quelques posts.

Et au passage, les quelques exemples de disques que j'ai donnés, l'était en réponse à une affirmation péremptoire et fausse que tu faisais. Car des disques déséquilibrés d'origine ou nécessitant chez certains audiophiles d'être un peu corrigés à l'aide des correcteurs de tonalités sont légions. Et aucun des disques cités n'a 40 ans :lol:

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 28 Oct 2006 10:53

haskil a écrit:
Highend a écrit:
haskil a écrit:
Si tu veux :lol:

Il y a un moyen terme : celui qui ne les utilise quand il y a un déséquilibre flagrant quand il écoute un disque chez lui.


Certains disques souffrent, néanmoins, d'un déséquilibre chronique sur toutes les chaines sur lesquels on les passe...

Ecoute donc un bon p'tit disque de piano EMI France (genre Duchable dans Liszt, Chopin, Dukas, Saint Saens) et tu verras s'il ne faut pas baisser un peu les aigus et remonter un peu les graves pour récupérer ce qui manque et diminuer ce qui est en trop :lol:

Idem de certains vieux Kempff chez DGG... dont les basses semblent coupées... ce qui n'est pas le cas sur le CD. Ou, très intéressant, les concertos de Brahms par Gilels et Jochum dans le pressage allemand (éteint, pas de niveau, pas d'aigu), si différent du pressage français... bien meilleur et qui a, en plus, plus de niveau...

Des disques, j'en écoute depuis 40 ans... en LP, en CD...

Et leq gogos sont, à mon avis, ceux qui croient les idéologues de la hifi et pensent que cela ne sert à rien de se faire plaisir en corrigeant le son des disques qui sonnent de façon un peu déséquilibrée chez eux :wink:



C'est le genre de réponse que j'attendais :D avec des exemples précis qui on peu de chance de correspondre avec la discothéque d'un autre forumeur que toi, si ça fait 40 ans que tu écoutes ces 3 disques c'est comme tu veux, mais n'ais pas d'oeulliéres et respecte un peu le choix des autres sans les traiter de gogos, c'est trop facile. Certains ont besoin de correcteur d'autre s'en passe, mais ne laisse pas supposer que tu détiens la vérité universelle. Je ne dis pas que les correcteur ne servent à rien, puisqu'ils corrigent (modifient) le rendu sonore, je dis simplement que je m'en passe sans probléme, à tord ou à raison, comme toi tu les utilises à tord ou à raison.



C'est également le genre de réponse que j'attendais malheureusement un peu de ta part eu égard à tes posts sur ce sujet. :roll:


Au passage, c'est toi qui traite les autres de gogo... et ma réponse était la réponse du berger à la bergère.

Je dis malheureusement, car j'avais tout de même le secret espoir que tu serais plus pondéré et constructif dans ta réponse et que tu finirais par cesser de ne penser qu'à travers ton expérience qui ne peut en aucun cas servir de règle générale pour te mettre au service d'une discussion argumentée sur les correcteurs de tonalité.

Tu te passes fort bien des correcteurs de tonalité et tu assènes cela en affirmant que ton expérience est universelle.

Mais ton expérience ne dit rien sur les correcteurs de tonalité, sur leur usage, leur utilité, sur le fait que oui ou non ils dégradent le signal.

Rien de rien, si ce n'est l'expression d'une conviction affirmée de façon méprisante depuis quelques posts.

Et au passage, les quelques exemples de disques que j'ai donnés, l'était en réponse à une affirmation péremptoire et fausse que tu faisais.

Alain :wink:


Tu as quand même l'art de prêter aux gens des paroles qu'ils n'ont jamais prononcé, ou ai traité quelqu'un de gogo? tu dois confondre avec tes posts. Salutations
Highend
 
Messages: 787
Inscription: 02 Mar 2005 8:47
Localisation: Ain - La Dombes
  • offline

Message » 28 Oct 2006 10:59

High End écrit : Tu as quand même l'art de prêter aux gens des paroles qu'ils n'ont jamais prononcé, ou ai traité quelqu'un de gogo? tu dois confondre avec tes posts. Salutations



High End écrit : Une personne sera adepte d'un correcteur et changera à chaque oeuvre pour des raisons qui lui son propre, d'autre, comme moi laisse fair, et il n'y a rien à voir avec les sirénes du marketing, mon précédent préamp érait un Mac et les correcteurs étaient "flat".
Nous ne sommes pas tous des gogos



Et maintenant, on parle des correcteurs de tonalité.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 28 Oct 2006 11:05

haskil a écrit:
High End écrit : Tu as quand même l'art de prêter aux gens des paroles qu'ils n'ont jamais prononcé, ou ai traité quelqu'un de gogo? tu dois confondre avec tes posts. Salutations



High End écrit : Une personne sera adepte d'un correcteur et changera à chaque oeuvre pour des raisons qui lui son propre, d'autre, comme moi laisse fair, et il n'y a rien à voir avec les sirénes du marketing, mon précédent préamp érait un Mac et les correcteurs étaient "flat".
Nous ne sommes pas tous des gogos



Et maintenant, on parle des correcteurs de tonalité.


Alain :wink:


En clair "ceux qui n'utilisent pas de correcteurs ne sont pas tous des gogos" en référence à ce que tu a écrit "L'idée selon laquelle un correcteur de tonalité dégrade le son en rajoutant un circuit est répandue chez les idéologues de l'audiophilie qui officient dans les revues et conditionnent les amateurs qui les lisent. "

Si tu as compris autre chose c'est peut être que je ne m'étais pas exprimé clairement, mea culpa
Highend
 
Messages: 787
Inscription: 02 Mar 2005 8:47
Localisation: Ain - La Dombes
  • offline

Message » 28 Oct 2006 11:09

J'avais effectivement compris autre chose et suis heureux que tu ais pu dissiper ce malentendu.

Reste que l"idéologie étalée dans les revues conditionne bel et bien les audiophiles qui tiennent rapidement pour vrai ce qui ne l'est pas aux yeux et aux oreilles des professionnels les plus aguerris et les plus respectés qui savent pertinement que le pragmatisme reste la meilleure école de pensée en ces domaines.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 28 Oct 2006 11:11

Moi j'ai eu un moment un préamp avec correcteur de tonalité débrayable. Je trouvais le son plus clair sans correcteurs. Pour reprendre l'expression consacrée il y avait un voile. Je ne généralise pas aux autres préamp. Cela ne signifie pas que la tonalité ne doive jamais être corrigée. Il faut plutôt dire avec quels moyens. Un tapis est aussi un correcteur de tonalité, ou un câble, ou un petit machin for cher qui résonne du genre coupelle... Après tout un ampli est un objet standard alors que les salles où on l'écoute ne sont jamais les mêmes. Il faut sans doute paramétrer.

pandème
pandème
 
Messages: 537
Inscription: 09 Sep 2004 0:10
Localisation: nantes
  • offline

Message » 28 Oct 2006 11:16

sur mon vieux PM 50 l'ecoute est mieux en mode CD direct, qu'en mode donnant accés au correcteur de tonalité
Je reverrai le probléme avec le PM11, mais quelque chose me dit que la difference devrait être beaucoup moins flagrante ...
Intoxiqué au Beryllium :D
Avatar de l’utilisateur
Powerdoc
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4962
Inscription: 30 Sep 2006 19:05
Localisation: Allier
  • offline

Message » 28 Oct 2006 12:13

Powerdoc a écrit:sur mon vieux PM 50 l'ecoute est mieux en mode CD direct, qu'en mode donnant accés au correcteur de tonalité
Je reverrai le probléme avec le PM11, mais quelque chose me dit que la difference devrait être beaucoup moins flagrante ...


D'une façon générale, c'est vrai que le mode "Source direct" donne un petit plus en matière de définition,et encoe, cela dépend des enregistrements.
Il n'en reste pas moins que beaucoup de CDs et 33t laissent à désirer en terme d'équilibre, et qu' une petite correction rendent un peu plus écoutable.

Comme il a été dit dans différentes revues et confirmé à l'écoute, je trouve que les correcteurs qui équipent mon PM17 sont aussi éfficaces que subtils, donc un indéniable "plus" à l'usage.
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 28 Oct 2006 12:15

Powerdoc a écrit:sur mon vieux PM 50 l'ecoute est mieux en mode CD direct, qu'en mode donnant accés au correcteur de tonalité
Je reverrai le probléme avec le PM11, mais quelque chose me dit que la difference devrait être beaucoup moins flagrante ...


C'est sur que dans l'absolu il vaudrait mieux s'en passer, il n'empêche que dans certaines pièces le correcteur peut aider.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 28 Oct 2006 12:19

Ce que je veux dire, c'est qu'un correcteur de tonalité "cheap" peut nuire à la qualité sonore.
Par contre une correcteur de qualité devrait être un facteur d'amélioration
Intoxiqué au Beryllium :D
Avatar de l’utilisateur
Powerdoc
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4962
Inscription: 30 Sep 2006 19:05
Localisation: Allier
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message