Modérateurs: Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: sebamand et 13 invités

Les installations Home-Cinéma dédiées de la communauté HCFR

Bienvenue au Rododrome

Message » 20 Aoû 2011 9:37

10 à 15 de diamètre faudrait s'en donner la peine ! (et l'entendre...) je persiste avec la Néoprène (sans bulle) pour avoir fait des dizaines de plaquages et fixations sur différentes essences de bois.

Il serait intéressant de nous expliquer et de partager cette méthode de collage à la néoprène, car je pense que ça rendrait service à tout le monde, y compris aux professionnels.

Je possède un atelier de 500m² dont 150m² dédiés à la menuiserie. Je consomme environ 1500kg de bois chaque mois. C'est pas énorme, on est une petite société. Mon menuisier, qui travaille avec moi depuis 32 ans doit être un vrai manche car il n'a jamais réussi à faire un collage en forme à la néoprène sans bulle (sauf stratifiés et Sylvaflex bien sûr). Il va falloir que je le vire !

Pour cette raison, nous employons deux techniques différentes, selon qu'il s'agit d'un diaphragme (membrane vibrante) ou d'un panneau amorti car le second est plus simple à construire.
http://www.lafontaudio.com/pics/lp02.jpg

Dès qu'il s'agit de faire une membrane vibrante en lamellé, nous utilisons de la colle époxy à deux composants et le collage se fait sous vide. L'absence (ou la présence) de bulles se fait d'abord à l'oreille avec un petit marteau et un stéthoscope. En cas de doute, on place une enceinte derrière la membrane, on cale la fréquence à la résonance du système et on l'ausculte avec un accéléromètre. Sur l'analyseur, on voit se détacher une seconde fréquence à l'endroit où se trouvent les bulles. Lors de la calibration du HC, en faisant le RNT (Rattle Noise Test), la ou les bulles ne manquent pas de se manifester. Il faut reprendre le panneau, le percer par l'arrière et injecter de la colle, à la seringue le plus souvent (pas simple et fastidieux).

Plus la membrane est courbe et épaisse, plus c'est difficile: ici, à gauche, les membranes où sont encastrées les enceintes surround JBL 8330 nous ont fait passablement souffrir.
http://www.lafontaudio.com/pics/Sonic6.jpg

Depuis une trentaine d'années, les coques des bateaux en bois moulé (même technique) sont elles aussi collées sous vide pour éviter les bulles (même avec des lattes de 20cm de large seulement). La pompe à vide est un gros progrès. Elle a remplacé les milliers d'agrafes qui devaient être ôtées une par une après séchage de chaque couche. On retrouve aussi cette technique (la pompe) dans la fabrication de mobilier.

Il faut nous expliquer votre méthode car si elle permet de contourner ce problème sans mettre en oeuvre cet outillage lourd, elle va grandement simplifier la construction et rendre service à toute une industrie.
http://img148.imageshack.us/img148/4929/enveloppe.jpg
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Annonce

Message par Google » 20 Aoû 2011 9:37

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 20 Aoû 2011 17:27

Vous êtes certain de votre échelle ?
Car des bulles de 10-15cm avec de la néoprène cela ne m'est jamais arrivé.
Même en appliquant de la néoprène liquide (elle existe aussi en dur, plutôt une pâte) simplement au pinceau pour coller des mousses isolante dans les cales moteurs de bateaux je n'ai jamais eu de bulles aussi grosse !
Par contre 10-15mm là oui à foison !
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
 
Messages: 29021
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • online

Message » 20 Aoû 2011 20:34

Et encore 10/15 mm faut en vouloir je suis menuisier et je fait de temps en temps du plaquage stratifié avec du polyrey ou autre marque c plutot des micro bulles avec la sader liquide ou en gel , sinon le lamellé collé sous vide reste le top , utilisé pour les escaliers aussi
Issartier cyril
 
Messages: 376
Inscription: 26 Fév 2011 16:59
  • offline

Message » 20 Aoû 2011 22:01

Comme je l'ai dit, avec du stratifié, Polyrey, Formica, Oberflex, ou même du bois de placage naturel sur tissu (Sylvaflex) ou pré-encollé, les bulles ne se produisent pas tant qu'on maroufle et qu'on travaille proprement. C'est assez simple. Par contre, quand on utilise un bois nerveux comme le chêne, le hêtre, l'olivier, l'iroko et la plupart des contreplaqués Chinois soit-disant en okoumé mais qui présentent des ondulations de +/- 1cm grandes comme des assiettes, la néoprène gel ou liquide ne garantit pas le contact à faible pression, même en respectant le temps de préparation et l'hygrométrie.
La seule solution avec la néoprène, c'est de disposer de surfaces planes, ou très fines (donc malléables), et d'une surface d'appui ou d'une presse.

Dans le cas de Rodo, on forme d'abord un panneau souple (3mm). La forme convexe du panneau est obtenue en le plaçant entre deux tasseaux fixes. Il n'y a aucun étayage, ni renfort ni cloison. Donc en appuyant, même légèrement sur le panneau, il se déforme. On enduit ce panneau et son suivant qu'on applique sur le premier. L'ensemble est encore trop souple pour qu'on puisse appuyer avec un rouleau pour chasser les bulles.

D'autre part, le but à atteindre n'est pas d'obtenir un lamellé compact comme un dossier de chaise. Ce qu'on cherche c'est amortir la vibration du panneau. Cela signifie que quand on pose un vibreur (un pot vibrant) à une extrémité du panneau, les vibrations ne se propagent pas à l'autre extrémité. Et ça, un ensemble collé-rigide ne sait pas le faire.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 21 Aoû 2011 9:30

Ah....heureusement que je ne suis pas le seul à effectuer des collages a la Néoprène sans bulle de 15cm....

Enfin....je reste modeste, je n'étalerai pas les tonnages de bois, la surface de l'atelier ou l'âge du capitaine... J'ai rien à vendre et suis a des années lumières de vos compétences acoustiques.

Non je ne travaille pas avec un stéthoscope pour écouter les bulles ou un accéléromètre pour voire se détacher une seconde fréquence car comme 99 % des forumeurs ici on réalise de nos mains et avec des techniques a notre portée ...des salles dédiées dans nos maisons.

C'est très loin d'être parfait... loin des grandes analyses et mesures préconnisées. d'ailleurs je n'ai jamais vu une salle ici qui répondait a l ensemble des dispositions acoustiques et pourtant.....

Pour finir c'est assez déplaisant de se voir répondre sur un ton ironique. Dommage, j'apprécie grandement vos écrits Jpl et ne rate aucun de vos posts y compris sur Cinetips. Je pratique dans mon domaine aussi les 'experts' et j'observe parfois ces réactions de leur part.

C'est connu aussi dans un autre domaine : Le rapport "sois niant - sois niais" :grad:

Pour moi sujet clos. Je passe mon chemin :adieu:
Pour une petite visite de la BlackBox... sommaire, photos & récit de la construction : CLIQUEZ ICI
Avatar de l’utilisateur
lolo63
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 3549
Inscription: 30 Mai 2005 21:55
Localisation: Cournon d'Auvergne
  • offline

Message » 21 Aoû 2011 11:37

Ce débat n'aurait pas dû avoir lieu car il s'agissait dès le départ d'une construction particulière.
Ignorant le contexte, les lecteurs de ce forum ne pouvaient apporter de réponse dans le sens attendu. Les avis divergents qui ont suivi sont directement liés à cette méconnaissance.

Il aurait mieux valu que Rodo me pose directement la question par MP avant d'acheter un CP trop rigide. J'aurai répondu en 3 phrases, le problème était réglé et la discussion n'aurait pas existé.

J'adresse mes excuses à ceux qui se seraient sentis offensés et en particulier à lolo63. Ce n'était mon intention de blesser qui que ce soit.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 21 Aoû 2011 13:35

Merci Jp y a pas de pb.
Pour une petite visite de la BlackBox... sommaire, photos & récit de la construction : CLIQUEZ ICI
Avatar de l’utilisateur
lolo63
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 3549
Inscription: 30 Mai 2005 21:55
Localisation: Cournon d'Auvergne
  • offline

Message » 21 Aoû 2011 17:12

Nulle offense !

Au moins cette expérience aura servi à bien faire comprendre qu'on ne s'improvise pas menuisier du jour au lendemain.
Surtout dans des réalisations visant à donner une forme à du bois.
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
Administrateur Délégué & Contributeur HCFR
 
Messages: 29021
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • online

Message » 23 Aoû 2011 4:02

jacko a écrit:
Nexus.6 a écrit:Tiens? B&W j'ai jamais été trop regarder. D'après les spec, on a des rendement de93dB sur la plupart des enceintes, mais on ne sait rien du niveau SPL max que cela peut sortir. Pas plus pour les caissons. Mais les specs sont quand même un peu plus détaillés qu'à l'habitude. A suivre.


Pas d'inquiétude avec les B&W.
Ces enceintes marchent, elles marchent vraiment très bien et elles n'ont pas de problème à remplir une grande pièce.
Elle gros avantage est leur polyvalence HC et hifi, elles peuvent faire du gros son tout en restant musicale.
A titre d'exemple j'ai écouté les PM1, petites biblio à deux voix.
Ces petites merveilles coûtent 2500€ la paire, ça semble cher mais elles sonnent comme des enceintes à 2500€ et savent faire des basses ! Dans cet exemple quelqu'un qui voudrait de belles colonnes mais qui n'a pas la place peut y aller les yeux fermé et il n'aura aucune frustration.

J'ai par ailleurs testé les CT700 sur du rotel, RSP1570 et ampli classe D.
Il est clair que les B&W profitent d'amplis puissants et performants. La classe D est un bon compromis et les modules Icepower des Rotel arrivent à bien pousser sans qu'il y est trop de distorsions, le niveau de distorsion étant le défaut de la classe D.
A l'écoute c'était excellent !
Finalement les CT700 ne sont pas si cher vu la prestation.
Les CT800 là c'est une autre histoire.

Sinon pour notre ami Rodo, son premier choix Klipsch THX Ultra 2 est très bon, par contre il faut revoir le budget à la hausse.
J'ai écouté une salle dédiée utilisant ce pack. Processeur ADA, correction Audyssey EQ Pro, amplis pro QSC et deux caisson à base de JBL GTI15. Le rendu en HC est exceptionnel ! il est difficile de trouver une salle de cinéma capable d'égalé ce rendu.
On peut aussi trouver d'autres solutions chez GKF et pleins d'autres marques, si on reste ouvert à tout le choix devient énorme.


Bonjour Rodo,

Je suis tombé sur ton installe par hasard et je me permets d'intervenir à propos des B&W CT700. J'ai moi même une salle dédiée et des CT 7.3 depuis que j'ai ces enceintes, je suis aux anges tant ces enceintes sont ultra polyvalente et restitue fidèlement la bande sonore, elles n'ont rien à envier à des enceintes haut rendement, j'ai eu des GKF juste avant et pour rien je ne reviendrais en arrière.
J'ai eu pas mal de config en HC et ce sont mes dernières enceintes car je ne vois pas ce qu'on peut avoir de mieux à ce prix.

Tu peux y aller les yeux fermer avec ces B&W et si je peux me permettre, prends les CT 7.3 qui sont bien supérieur aux CT 7.4, en tout point de vue. Je trouve dommage de ne pas prendre les 7.3 pour une salle dédiée. Si tu n'es pas loin soit de Paris va faire une écoute chez Elecson ou encore Vannes (bretagne dans le morbihan) tjrs chez Elecson qui ont en exposition ces enceintes.

Pour la petite histoire j'ai marié les B&W à un Z7, que du bonheur même si je pense à changer mon intégré pour gagner en matière dans le médium mais je sais que je vais perdre sur bcp la spatialisation et une deuxième HDMI très utile surtout que ces deux derniers sont utilisable en mode veille non négligeable.

Bref, En enceintes les BW tu ne regrettera pas, oublie les Klipsch et compagnie, assurément les BW sont ce qu'il y a de mieux depuis un moment dans cette gamme de prix. Tu peux les acheter les yeux fermés. Et acquiesce ce que dit Jacko que ce sont des enceintes pas cher vu la prestation fournis. Au passage je ne sais pas si tu l'as lu mais il y a eu une écoute de fait par un forumeur http://www.homecinema-fr.com/article_si ... t=29911024 sinon tu as le topic qui est récent donc pas long mais intéressant viewtopic.php?f=1025&t=29911192

Si tu veux des infos ou même une visite chez moi pour te faire une idée de ces enceintes ce sera avec plaisir !

Cdlt.
Sevydrago
 
Messages: 4776
Inscription: 09 Mar 2003 20:52
Localisation: 56
  • offline

Message » 23 Aoû 2011 9:13

Loin de moi l'idée de dénigrer les enceintes B&W. Cette marque a toujours proposé des produits de qualité, de belle construction avec une excellente musicalité, des performances honorables, une finition impeccable. Donc, je le dis, les enceintes B&W sont de bonnes enceintes.
De là à pouvoir les utiliser en HC... ?

Les avis (honorables) qui précèdent sont tous subjectifs et ne valent que pour leurs auteurs. Dire d'une voiture qu'elle est puissante ou qu'elle va vite, ne renseigne pas sur ses véritables performances.
"restitue fidèlement la bande sonore" Oui, peut-être, mais dans quelle gamme avec quelle tolérance ? quelle influence de la pièce ? L'image ci-dessous montre la réponse d'une B&W 800 mesurée dans un auditorium professionnel.

Image

Pour ce qui est de la puissance: "elles n'ont pas de problème à remplir une grande pièce" Heu... j'y mettrais pas ma main à couper.
Coté façade, il n'y faut que la pièce soit vraiment petite. La puissance est limite avec les 7.4 et les 7.3, et il faudra une pièce réverbérante si on veut ajouter l'intensité des réflexions au champ direct (au détriment de l'intelligibilité). La 7.5 est insuffisante car il lui faudrait 320W pour régler l'écoute à 4m. Cela dit la pièce de Rodo est petite et 160W pourraient suffire mais l'enceinte ne supporte que 120W. Il vaut mieux effectivement des 7.3

Coté couverture, il faut que la pièce soit étroite car la gamme ne couvre pas les 90° mini requis en horizontal. Bon, ce n'est pas très important. Par contre, avec 10 degrés seulement en vertical, attention aux estrades. Il faudra incliner ces enceintes pile poil entre les deux hauteurs de spectateurs s'ils veulent profiter des aiguës.

Pour les enceintes Surround, on retrouve les mêmes difficultés. Les DS3 ont l'avantage considérable d'être commutables en mode dipolaire (cinéma) et unipolaire (jeux, musique). La sensibilité (89dB) est donnée à 1kHz en mode unipolaire, mesurée dans l'axe. Dès qu'on sort de l'axe ou qu'on passe en mode dipôle, elle chute considérablement. Là encore, il faudra bien les orienter car l'angle de dispersion vertical n'est que de 10 degrés, loin des 60 à 80 degrés demandés.
Le constructeur suggère un ampli de 25 à 100W. Même si la distance d'écoute est réduite (2m environ) il sera difficile de calibrer l'écoute avec 100W pour cette enceinte.

A titre de comparaison, JBL propose pour 670 euros TTC la paire, des petites enceintes surround qui délivrent 122dB crête (113dB en continu), avec une dispersion de 100 x 90 degrés. http://www.jblpro.com/catalog/support/g ... docid=1359 Je ne prétends pas que ces enceintes conviennent pour la pièce de Rodo.

Bon, il n'y a pas mort d'homme, mais la puissance de ces enceintes est vraiment limite. Bien sûr le constructeur, aussi sérieux soit-il se garde bien de préciser le SPL max (matériel grand public oblige). Comparez avec la fiche technique JBL.
Plus ennuyeux, il sera impossible d'égaliser ces enceintes. L'égalisation se faisant toujours par atténuation, on perdra inévitablement le niveau déjà très limite. Si l'ampli permet de remonter le niveau global, certaines bandes seront en overload avec un risque d'abîmer l'enceinte.

Par contre, pour un usage télévision (calibration à 69dB avec un lecteur de salon) dans un espace d'écoute restreint, ces enceintes sont bien adaptées, douces et confortables. De plus, elles sont compatibles la musique et les jeux. Dans ce contexte, je les recommande. Mais on n'est plus dans une application cinéma.

Coté Subwoofer la doc B&W ne renseigne en rien. Je ne dispose d'aucune figure de puissance acoustique, ni d'aucune courbe.
Cela ne simplifie pas le choix déjà restreint. Il est difficile de trouver un Subwoofer qui descende dans le grave, même en config TV. Bien sûr, quand la pièce est vide, on peut compter sur les réflexions en 1/4 ou en 1/8e d'espace pour gagner artificiellement des décibels (et des résonances colorées en prime), mais quand la pièce est traitée comme ce sera le cas pour Rodo, c'est plus compliqué. Un caisson Velodyne ne suffira pas, même en calibration TV. Le DD15, ne dépasse pas 87dB à 20Hz et 93dB à 30Hz à 1m de distance et par conséquent encore moins au point d'écoute. Il manquera une bonne vingtaine de décibels pour calibrer l'écoute.

Pour rester dans le budget, la solution passe peut-être par un DIY ?
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 23 Aoû 2011 15:13

Le tableau secondaire

Parmi les avantages de ne pas démarrer immédiatement le chantier du Homecinema, je liste :
    + Plus de temps pour réfléchir a ses réels besoins, se documenter, comparer, expérimenter
    + Rentabilisation du matériel (perforateur, scie a onglet, ...) qui sert a d'autres postes que le HC et étalement dans le temps de cet investissement
    + Amélioration des compétences, permettant de plus belles finitions dans le HC après avoir fait quelques erreurs dans les autres pieces
    + Détection de faiblesses / malfaçons dans la maison, permettant de revoir ses plans avant qu'il ne soit trop tard
    + Possibilité de préparer le terrain, pour gagner du temps par la suite

Le dernier point est mis en exergue dans le présent article : En m'attaquant en premier a la lingerie, je me suis rendu compte que le carrelage de cette piece reposait a meme le sol, avec des racines d'arbres et de l'humidité juste sous la faïence. :o Il me fallait donc couler une grosse chape étanche pour assurer un mimum de comfort, et ce fut l'occasion de revoir la disposition electrique du HC. En ouvrant un mur j'ai eu le plaisir de découvrir un vide sanitaire (qui n'avait de vide et de sanitaire que le nom) jouxtant le HC qui pouvait servir de petit local technique; pas la grosse salle pour y ranger sa collection de DVD et tout le materiel hifi, non, mais assez grand pour y loger un tableau éléctrique secondaire et la VMC, cette deniere étant séparée du HC par un bon gros mur de parpaings. Reste encore assez de place pour disposer des étagères présentant une partie de la collection de chaussures de wafette.


Au tout début sur les conseils de mon électricien je voulais tout distribuer depuis le tableau electrique principal, mais avec tous les gadgets que je compte installer, et voulant pouvoir faire evoluer la salle avec le moins de contraintes possibles, il me semblait plus judicieux de dédier un tableau unique pour la salle.


Branchement

J'ai suivi avec assiduité les cours de l'ami Sonatine, pour réaliser le branchement suivant :

Image

    Au niveau du tableau principal j'installe un disjoncteur divisionnaire directement relié au disjoncteur de branchement (l'arrivée d'EDF). Cela me permet de couper tout le HC depuis mon tableau principal au besoin.
    Ensuite un cable de 6 mm2 passe dans la nouvelle chape de ma lingerie jusqu'a mon petit local technique
    Deux interrupteurs différentiels de type A prennent le relais. Ils délivreront du courant vers les disjoncteurs divisionnaires dont je détaillerai leur rôle dans un prochain post (il faut encore que je me décide pour le chauffage et le gestionnaire d'ambiance lumineuse).

Les gaines posées, en attente de la chape :
Image

Le vide sanitaire déblayé, avec l'alimentation électrique et les cables réseau :
Image

En train de couler la chape (on pose de gros cailloux pour solidifier l'ensemble et économiser en matériaux):
Image



Pour l'achat du matériel, je suis passé en Allemagne pour le coffret et les interrupteurs différentiels (voir mon lien sur le poste de Sonatine), et la boutique de Toni pour les disjoncteurs divisionnaires (l'Allemagne n'ayant pas les mêmes normes que chez nous)


Image
Dernière édition par rodo le 23 Aoû 2011 22:48, édité 1 fois.
rodo
 
Messages: 1031
Inscription: 28 Mai 2002 20:26
Localisation: Cannes (06)
  • offline

Message » 23 Aoû 2011 15:49

Le gros oeuvre

- Condamnation de la porte menant vers l'ancienne lingerie :
Les blocs béton sont montés a l'envers et remplis de sable pour améliorer l'isolation du HomeCinema. En effet, le reste de la salle est en parpaings creux de 20cm, et pour des raisons esthétiques je voulais combler uniquement en 10 cm (pour créer une niche dans l'autre piece et y installer un grand radiateur). Ainsi, monter traditionnellement les parpaings aurait crée une faiblesse dans l'isolation actuelle. Le sable compense largement la plus faible épaisseur de ce nouveau mur.

Image



- Destruction des deux cloisons en briques rouges et isolation polystyrène
Le polystyrène est un isolant thermique acceptable, mais un piètre isolant acoustique, qui a même tendance a amplifier les basses fréquences. Il fallait donc s'en débarrasser pour gagner de la place (12cm sur un mur, 16cm sur l'autre) sans pour autant perdre en isolation acoustique (et l'isolation thermique sera assurée par les 20cm de laine de verre).

Image



- Raccourcissement des alimentations et évacuations de la cuisine, pour le coller contre les parpaings

Image


- Supression du radiateur chauffage central

Le radiateur est mal placé dans la piece, et il risque de transmettre les ondes acoustiques a travers le reseau cuivré de la maison. Pour cela, il faut avant tout identifier le depart et l'arrivée de ce circuit dans le réseau de distribution : j'ai donc du installer des robinets sur la nourrice du rdc, puis mettre en marche le chauffage (en plein mois d'aout...) et trouver quel point chaud correspondait au robinet ouvert.

Image

Image


- condamnation de la fenetre

Je profite de l'absence de ma femme pour faire tomber 'malheureusement' la fenetre. Nous voulions en effet au départ masquer simplement la fenêtre avec une plaque de BA13 et un film opaque sur les vitres, afin de pouvoir un jour retransformer la piece en habitation. Mais bon... honnetement, avec toute l'energie et l'argent qui seront engloutis dans ce projet, vous croyez vraiment qu'un jour la salle redeviendra une chambre a coucher? Hein? Bon, alors ciao la fenetre, ca fait moins de fuite, et on gagne un peu en volume pour le traitement acoustique.
Les plus aguéris remarquerons que je n'ai pas posé les blocs en chevauchement, c'est mal. Mais la largeur de la fenetre faisait pile-poil la taille de deux briques, donc cela m'a permis de ne pas avoir besoin de les decouper. De plus il n'y a aucun poids sur ce muret, il sert juste pour boucher un trou, donc la fragilité de la structure est négligeable.

Image


- On applique un bel enduit extérieur pour ne pas dénaturer la façade de la maison. J'avais pensé installer un point d'eau, en me branchant sur l'alimentation et l'evacuation de la cuisine qui passent juste derriere, mais comme nous en avons deja un pas tres loin dans ce coin du jardin, c'etait inutile. Peut-etre que plus tard nous peindrons un faux relief sur ce mur blanc ?

Image

- platrage de la porte condamnée.
Le platre joue dans l'isolation acoustique, et comme je dois platrer d'autres murs dans la maison, c'etait l'occasion de m'entrainer sans grande consequence, puisque le mur sera caché par le traitement acoustique.

Image


- Puis je retire le revêtement de sol stratifié, en laissant la sous-couche en mousse : elle me sert d'une part pour proteger le sol et eviter d'y faire tomber des morceaux de plâtre ou autres résidus qu'il faudra gratter avant la pose de la moquette, et elle a également une fonction de protection des elements que je transporte (planches, enceintes, ...) pour amortir les chocs éventuels.


J'ai ma carte VIP a la déchetterie de Vallauris a présent, j'y vais si souvent que j'ai également acheté une petite remorque, bien plus pratique que le coffre pour transporter les gravats ou acheter des matériaux, et ca évite de faire rentrer beaucoup de poussière dans l'habitacle.
Dernière édition par rodo le 23 Aoû 2011 16:48, édité 1 fois.
rodo
 
Messages: 1031
Inscription: 28 Mai 2002 20:26
Localisation: Cannes (06)
  • offline

Message » 23 Aoû 2011 16:42

Le diffuseur convexe

Les scieries ayant repris leurs activités, j'ai pu trouver du contreplaqué de 3mm, et la ce fut un jeu d'enfant de les faire tenir entre mes tasseaux! J'en ai profité pour également acheter le medium nécessaire a mes guides d'ondes. Le retour de la scierie ne fut pas une mince affaire, j'ai bien cru que la rodomobile allait décoller sur la voie rapide !

Image


Dans un premier temps je me sert du niveau laser pour poser les deux tasseaux contre lequels seront coincés les planches de Contreplaqué :

Image

Image


Ensuite je découpe a la bonne dimension les membranes, et je les positionne 'a froid' pour m'assurer que tout se passe bien

Image


Tout semble ok, alors je repose les plaques au sol, je nettoye les surfaces qui seront en contact pour eviter de coller de la sciure.

Image


Je débouche mon premier tube de green glue. Pour le mode d'emploi c'est ici. C'est en effet tres facile de l'extraire sans le pistolet américain au format XXL, tellement facile d'ailleurs que j'ai du mal a finir la plaque, tout est parti sur la partie haute. Vous remarquerez que je n'ai pas mis de Green Glue sur les bords :

Image

Image


J'applique ma seconde planche sur la premiere, et je presse avec un plan de travail qui trainait dans le coin. Je marche dessus pour donner une plus grande pression, mais les deux plaques se mettent a glisser l'une par rapport a l'autre. Il faudra alors que je remette les contre plaqués bien en face l'un de l'autre.

Image


Et hop, je cale tout cela entre les deux butées, le résultat est vraiment chouette :

Image


Et comme je trouvais que les bords n'etaient pas assez collés entre eux, j'ai ajouté quelques agrafes en périphérie :

Image
rodo
 
Messages: 1031
Inscription: 28 Mai 2002 20:26
Localisation: Cannes (06)
  • offline

Message » 23 Aoû 2011 17:23

Et ben voilà ! C'était pas si difficile.
Il faudra ensuite glisser de la laine à l'intérieur, bien sûr.

Je vois un coté de chevron non peint. Je conseille de le peindre car il risque de transparaître à travers le tissu.
En tout cas bravo.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 23 Aoû 2011 17:30

Merci pour ces encouragements.

Pour la peinture j'avais acheté du spray mais ca revient vite cher, alors j'ai pris un bidon de noir (tres difficile d'ailleurs de trouver du noir mat, a croire que personne ne veut transformer son salon en batcave) et je jouerai au Picasso une fois toutes les structures bois posées (et on revient sur la même chanson : tout dépend du choix des enceintes).
rodo
 
Messages: 1031
Inscription: 28 Mai 2002 20:26
Localisation: Cannes (06)
  • offline


Retourner vers Installations HC dédiées

 
  • Articles en relation
    Dernier message