Modérateurs: Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités

Les installations Home-Cinéma dédiées de la communauté HCFR

Ciné Privé - Camargue

Message » 09 Sep 2015 2:58

Bonjour,

Mon projet est la réalisation d'un cinéma privé sur un domaine en petite camargue.
La pièce de projection nue fait 6m95 par 14m pour 3,74m de haut.
Le local technique, nu, lui fait 6m95 par 1m70.

La capacité d'accueil est de 63 personnes de manière permanente sur des fauteuils de cinéma classiques. Mais je prévois d'augmenter ponctuellement cette capacité par 9 strapontins et 8 sièges d'appoints.

Je suis obligé d'avoir une rampe handicapée, car le domaine est destiné à accueillir du public.
En effet au rez de chaussé, on retrouve trois salles de réceptions, une cuisine pro, des sanitaires et des locaux de rangements.
Cette rampe doit avoir une pente max de 5%, donc il nous faut un autre accès pour les dernières rangées. On prévoit de dégager la place suffisante pour cet accès coté opposé à la rampe.

Concernant le bâti, sur la longueur, d'un côté on a une mitoyenneté avec une surface technique agricole du voisin, le mur historique est en pierre de 20-25 cm d'épaisseur, contre lequel un mur en parpaing creux 3 alvéoles avec un isolant mince (polystyrène de 2cm) est appuyé. Ce dernier sert en fait de support au nouveau plancher qui est en poutrelles/hourdis + dalle de béton, d'environ 30cm. L'autre mur est en pierre et beaucoup plus épais, 40-45 cm. Il n'a pas été doublé de parpaing, pas besoin structurellement. Le mur du local technique est également en pierre de 20-25cm.
Le 4ème mur sera en réalité une cloison avec les futurs sanitaires communes pour une des salles de réception.
Je pensais monter un premier mur en parpaings pleins ou semi-pleins coté sanitaires.

La première étape est la réalisation de la dalle qui doit intervenir dans 2 ou 3 jours. Et déjà les premières questions/doutes se posent.

J'ai en effet parcouru le forum et notamment retenu les propos de Jean Pierre Lafont:
Jean-Pierre Lafont a écrit:Il existe de nombreuses méthodes pour calculer et construire un plancher flottant. Comme toujours en isolation acoustique, la solution dépend du problème, lui-même différent pour chaque cas. Il faudrait des centaines de pages pour inventorier toutes les méthodes, alors je vais me limiter à 4 d'entre elles:

1) Chape béton sur terre battue.
2) Chape béton pour une construction existante.
3) Chape sèche épaisse.
4) Chape sèche mince.
Aujourd'hui je ne parlerai que de la chape en béton sur terre battue dans le cadre d'une construction neuve. Cette solution vaut aussi pour la rénovation d'une cave en terre battue.
Il s'agit généralement d'un HC construit dans un sous-sol ou dans une dépendance.

Une dalle flottante ne coûte pas beaucoup plus cher qu'une dalle traditionnelle et offre de nombreux avantages.
Précaution: Il faut tout de même s'assurer que les fondations sont suffisamment profondes et le sol sain, pour que les murs porteurs soient stabilisés. Si les murs ont envie de s'écarter ou de se resserrer, la dalle flottante ne pourra pas les retenir et des fissures risquent d'apparaitre. Cela dit, la plupart des constructions anciennes acceptent un sol de cave en terre battue. Certaines constructions récentes avec des fondations légères, pourront nécessiter l'avis d'un architecte. Celui-ci pourra imposer un renfort des fondations. Le renfort est une ceinture en béton qui prendra une quinzaine de centimètres (perdus) tout autour de la pièce.


Ce qu'il aurait fallu faire:
Décaisser 10 à 15cm de terre en plus, ôter les cailloux saillants et les aspérités, puis:
1- Etaler un lit de sable de 2 à 3 cm d'épaisseur pour que la surface soit douce et régulière.
2- Déployer une couverture en polyane épais pour éviter les remontées d'humidité. Faire chevaucher les lès et remonter de 30 à 50cm le long des murs sur tout le périmètre.
3- Couvrir avec un lit de gravier de 8 à 10cm d'épaisseur.

4- Le matériau résilient, c'est à dire celui qui possède la résistance pour soutenir la construction et la souplesse nécessaire pour faire office de ressort est une laine de verre ou de roche en panneaux de haute densité, conçue pour cet usage. (Chez Isover: Domisol, chez Rockwool: Rocksol). Une épaisseur minimale 5cm et de préférence 10cm (2x5) est nécessaire, sinon le ressort ne fonctionnera pas et tout le travail n'aura servi à rien. Plus la couche résiliente est épaisse, mieux la dalle fonctionne. Vérifier la planeité et de l'horizontalité de l'ouvrage.
5- Remonter le long des murs avec les panneaux de laine verticaux sur 30cm environ (épaisseur 3 à 5cm).

Ne pas utiliser les granulés d'agile, la Vermiculite, la solution Placosol, ni de polystyrène expansé et encore moins de polystyrène extrudé. Ces matériaux n'ont pas les propriétés mécaniques requises pour ce genre d'isolation.

6- Etaler à nouveau une couverture en polyane épais sur la laine (120 microns minimum). Faire chevaucher les lès et assurer l'étanchéité avec du ruban adhésif.

7- Couler la dalle en béton. L'épaisseur dépend de la surface de la pièce. Ne la faites pas trop mince, car elle va résonner comme une peau de tambour et altérer la réponse du HC dans les basses fréquences. Une dalle possède ses propres modes stationnaires. Un subwoofer posé sur la dalle va exciter les modes et la dalle va répondre. Pour eviter ce phénomène, il faut que la dalle ait une masse suffisante.
Jusqu'à 25m² comptez 10 à 12cm mini, 15cm jusqu'à 35m² puis 20cm au delà.
Pour les grosses installations on peut envisager deux dalles cote à cote. Une sous les enceintes et une autre sous les spectateurs. Ainsi la vibration des enceintes n'est pas transmise. Dans ce cas la dalle située sous les enceintes doit être plus épaisse.

Dans tous les cas, la dalle doit être ferraillée pour ne pas se fendre sous la charge de la boîte. Il ne faut pas oublier que celle-ci sera concentrée sur le périmètre et imposera une contrainte de cisaillement.

Il est hors de question de noyer une canalisation souple ou rigide dans la dalle.

8- Après une période de séchage d'au moins 8 jours on peut s'aventurer sur la dalle pour procéder au ragréage avec un mortier fin et liquide. Vérifier l'horizontalité et la planéité qui devront être parfaites.
Attendre le séchage complet avant de continuer les travaux (3 semaines).

On improvise pas une dalle en claquant des doigts entre le dessert et le café. Elle doit être adaptée aux contraintes du bâtiment et de l'application. Je calcule mes dalles en fonction de quatre critères principaux:
- Le bruit extérieur à isoler (train, métro, circulation routière, péniches).
- L'intégration dans l'habitation ou en dehors (analyse de la transmission des graves vers les lieux de vie).
- La charge mécanique.
- La résonance de la dalle (modes stationnaires internes).
JPL


Je compte donc mettre deux couches de domisol de 5cm et une dalle de 20cm.
Tout d'abord, ce qui n'est pas précisé, mais ce qui est nécessaire selon mon archi c'est de faire un chainage périphérique car on est sur 20cm d'épaisseur de dalle, qui plus est que des cloisons autoporteuses seront montées dessus.
Qu'en pensez-vous?

Mais ma véritable interrogation est sur l'estrade. Avec le maçon on prévoyait de la faire en coulant la dalle. Il monte les contours en parpaing pleins et entre il charge de gravois sur lesquels on vient couler le béton.
Et selon un autre post de Jean Pierre Lafont, j'ai l'impression que l'estrade sera pour le coup trop "lourde", dense? et que ça risque d'avoir des conséquences sur l'acoustique de la pièce.
Qu'en pensez-vous?

Concernant la désolidération, comme je disais je compte bien mettre deux couches de domisol ou rocksol de 5cm. Mais la question se pose pour la partie estrade, soit je suis les mouvements de celle-ci, mais ça implique beaucoup de découpes et une mise en oeuvre délicate, soit, et c'est la solution que je privilégierai, je l'applique uniformément sur toute la superficie puis je viens poser dessus les parpaings et les gravois pour mon estrade.
Qu'en pensez-vous?

J'aurai une autre question qui pour le coup n'a rien à voir avec la dalle, mais concernant la hauteur sous plafond.
Sur un post, encore de JPL, j'ai cru comprendre que ma salle était pas assez haute au vu de sa longueur et que j'aurai des problèmes pour le traitement acoustique.
Est ce que j'ai bien compris, et que ma hauteur va me poser problème?

Du point de vu visuel en tout cas, pour moi non.
D'ailleurs ça me permet de rebondir, sur la hauteur des paliers de l'estrade.
Quelle est la meilleure hauteur de paliers pour avoir le meilleur confort visuel pour chaque spectateur?


Par avance merci.
waste
 
Messages: 15
Inscription: 03 Nov 2011 10:18
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Sep 2015 2:58

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Sep 2015 9:13

superbe projet.....bienvenu a toi... :bravo:
pignard
 
Messages: 1751
Inscription: 03 Juin 2012 19:31
Localisation: bertincourt 62124
  • offline

Message » 09 Sep 2015 11:05

Merci! :)
Je vais voir si je peux rajouter des photos, plans grâce à Dropbox.
waste
 
Messages: 15
Inscription: 03 Nov 2011 10:18
  • offline

Message » 09 Sep 2015 11:15

Pour le gros œuvre, suivre les conseils de JPL c est surement les meilleurs conseils techniques que l on puisse suivre.... As tu réfléchi justement a passer par un professionnel pour te faire l étude acoustique? Vu la taille et le volume je pense que cela serait un énorme plus.... et une garantie d'avoir un résultat au final, et compte tenu du budget d'une telle salle, je pense que c'est jouable. :oldy:
pignard
 
Messages: 1751
Inscription: 03 Juin 2012 19:31
Localisation: bertincourt 62124
  • offline

Message » 09 Sep 2015 11:50

Beau projet en vue avec des dimensions qui vont entrainer un certain nombre de contraintes.
Et comme dit Pignard, tu as tout intérêt a faire une étude acoustique et modéliser ta salle avant de te lancer.
Tu trouveras sûrement ta réponse pour la hauteur de l'estrade en faisant une projection sur plan.
Perso, dans ma première salle dédiée, l'estrade faisait 20 cm de haut et dans ma deuxième elle fait 28 cm.
Tout dépend de la hauteur de l'écran et des dimmensions des fauteuils qui sont devant.
Pour la hauteur sous plafond, il faudra faire avec comme nous tous :wink:
Bon courage pour la suite.
Préampli Anthem AVM 60, 2 blocs Primare A 30.7 + A 34.2, Pack B&W CT 700 7.2, Projo JVC X 700, lecteur UHD 4 K Oppo 203 tweakée Coris.
Ma deuxième salle c'est ici
Avatar de l’utilisateur
DARCY74
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1547
Inscription: 20 Aoû 2008 17:36
Localisation: Ile de la Réunion
  • offline

Message » 10 Sep 2015 17:34

Merci, pour ces encouragements.

Effectivement j'avais pensé passer par un acousticien.
Je pensais qu'en passant par un architecte il saurait m'aider, me conseiller. Mais il n'en a rien été, il n'a aucune connaissance sur le sujet.

Et niveau budget, plus le projet avançait plus les autres postes "primordiaux" le dépassait allègrement. Je devais donc remettre la salle de ciné à plus tard.

Mais en lançant les travaux, je me suis apperçu que c'était un peu stupide de le mettre en suspend, car par exemple la dalle va être coulée pour les autres pièces et il sera beaucoup plus difficile et donc couteux de couler celle de la salle ultérieurement.
La salle prendra son temps pour se faire, mais on commence maintenant.
Et au final je suis pris de cour :)

Donc l'acousticien, oui pourquoi pas, mais j'ai vraiment peur de plomber encore plus le budget et donc au final de plus rien pouvoir faire.
Je n'ai vraiment aucune notion du cout d'une telle prestation.
Je pense que j'aurai besoin d'une étude acoustique, et d'une proposition de réalisation. La mise en oeuvre serait réalisé par moi et un de mes gars.
Et je n'ai plus vraiment confiance dans les spécialistes, j'ai notamment de mauvaises expériences avec les paysagistes,... et donc mis à part JPL j'aurai toujours une crainte. et JPL doit être hors de ma portée, hélas :-?

Pour le gros oeuvre, par contre, je n'ai pas le temps d'attendre de voir si je prends un acousticien ou non, pour des raisons de planning sur les autres postes je suis obligé de couler la dalle la semaine prochaine.
Alors bien sur que je souhaite suivre les conseils de JPL, mais notamment dans l'extrait que j'ai cité, il n'explique pas la mise en oeuvre de l'estrade et notamment de la désolidarisation de l'estrade.
D'ailleurs est ce que celle-ci doit être désolidarisée de la dalle si elle-même est désolidarisée du sol.

Comme je disais je pense mettre l'intégralité des 2 couches d'isolant (2*5cm de rocksol) sur le sol, une fois mis a niveau par le tout venant, donc niveau 0 (-épaisseur de dalle (soit -20cm)).
Puis je monte les contours des paliers de l'estrade en parpaings pleins. Je remplis ces paliers de gravois (ou est ce qu'il y'aurait trop de vide et que du tout venant ou de la terre est préférable?).
Enfin je mets les treillis, et le chainage à la fois sur le niveau 0 et sur les paliers de l'estrade et je coule le béton sur l'intégralité acec une épaisseur de 20cm.

Est ce que c'est la meilleure solution quand on est dans des conditions de très grosse rénovation, je n'ai actuellement aucune dalle, chape,....


Pour les hauteurs de paliers, je prendrais des sièges de cinéma classique.
Pour la hauteur de projection, je souhaiterai qu'elle soit la plus large possible donc la hauteur d'image, il me semble, devrait être de 2m80 en format cinéma et se retrouverait à 40cm du sol, et laisserait 20cm en haut.
Donc avec des sièges standards comment calcule-t-on la hauteur la plus confortable?

Merci encore pour votre soutien et vos encouragements.
waste
 
Messages: 15
Inscription: 03 Nov 2011 10:18
  • offline

Message » 14 Sep 2015 17:17

waste
 
Messages: 15
Inscription: 03 Nov 2011 10:18
  • offline

Message » 14 Sep 2015 23:57

A première vu, je n'ai pas l'impresion que la hauteur soit suffisante pour placer autant de rangées.
Il faudrait tracer l'écran sur la vue en coupe, placer des spectateurs assis et vérifier que la droite partant des yeux au bas de l'écran passe bien au dessus des têtes des rangées de devant.

Pour la dalle sur laine, il faut éviter d'avoir 20 tonnes d'un côté et 5 de l'autre sous peine de la déformer de façon déséquilibré.
Les dalles de laine ne sont pas prévu il me semble pour supporter des dalles aussi épaisse, c'est hors DTU. Pas un problème pour un particulier en autoconstruction mais pour un batiment recevant du public ?

Pour ces raisons et vu l'ampleur du projet, mieux vaut passer par un pro qui sera vous conseiller.

Bon courage pour la suite.
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4632
Inscription: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse

Message » 15 Sep 2015 0:22

JPL ou un autre acousticien sérieux (il y a bachibouzouk aussi qui intervient sur HCFR ... Que les autres me pardonnent si je ne les cites pas, je ne les connais pas ) peuvent présenter plusieurs niveaux de devis , s'étalant du plan+conseils pour auto construction à la réalisation complète. Il doit y a voir là un éventail à brouzouf.
drosera38
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2026
Inscription: 01 Fév 2009 14:56
Localisation: plein de montagnes autour

Message » 15 Sep 2015 6:09

7 sièges pour 4, 16 mètres, ce n'est pas un peu juste ?
Ca fait un espace de 60 cm par personne avec les acoudoirs.
Il te faut absolument autant de places ?
Préampli Anthem AVM 60, 2 blocs Primare A 30.7 + A 34.2, Pack B&W CT 700 7.2, Projo JVC X 700, lecteur UHD 4 K Oppo 203 tweakée Coris.
Ma deuxième salle c'est ici
Avatar de l’utilisateur
DARCY74
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1547
Inscription: 20 Aoû 2008 17:36
Localisation: Ile de la Réunion
  • offline

Message » 15 Sep 2015 18:17

JIM:
Je pense que 16cm de palier c'est un peu juste, 20cm devrait mieux convenir.
Mais effectivement, il faudrait tracer l'écran pour vérifier cela.
Je suppose qu'il doit quand même y avoir des standards de hauteur de palier?

Par contre pour la dalle, je ne comprends pas pourquoi tu dis qu'il va y avoir 20 tonnes d'un côté et 5 de l'autre. Au contraire on a retenu une solution pour éviter au maximum cela. La laine épouse la pente faite par l'estrade. Sur celle-ci il n'y aura que l'épaisseur de la dalle, qui est la même partout à l'exception des retombées où elle fait +- le double, et un petit peu de remblai pour remplir les "triangles" vides formés par les paliers.
En plus j'ai essayé de respecter au maximum la solution de JPL: à savoir 100mm de laine + 200mm de dalle béton.

Drosera,
Je suis rentré en contact avec JPL, on verra bien :)

Darcy,
Les sièges que l'on retrouve dans les cinémas font un peu moins de 60cm, et je veux ce type de sièges. Je suis pas un grand fan des fauteuils top confort. Sinon j'ai aussi pensé à une banquette toute longueur, mais j'ai peur que certain n'apprécie ce contact rapproché :)
J'ai besoin d'autant de places, car ce n'est pas que pour un usage personnel.
waste
 
Messages: 15
Inscription: 03 Nov 2011 10:18
  • offline

Message » 15 Sep 2015 22:03

Pour la dalle, c'est très bien comme tu as fais, c'était juste pour rappeler que sur la laine, on n'a pas la possibilité comme avec les plots d'avoir une charge répartie de façon hétérogène. Après, ce sera quand même hors DTU il me semble, en recevant du public, il y a certainement plus d'assurances à prendre. A voir obligatoirement avec un pro.

Concernant la hauteur des estrades, je pense que tu es loin du compte si tu conserves les fauteuils alignés d'une rangée sur l'autre. J'ai 38cm et c'est juste sur du 16/9°. A voir en fonction des choix (format écran/distance....). Au cinéma, il me semble que l'on est plus proche des 40cm que de 20.
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4632
Inscription: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse

Message » 16 Sep 2015 13:16

JIM a écrit:Concernant la hauteur des estrades, je pense que tu es loin du compte si tu conserves les fauteuils alignés d'une rangée sur l'autre. J'ai 38cm et c'est juste sur du 16/9°. A voir en fonction des choix (format écran/distance....). Au cinéma, il me semble que l'on est plus proche des 40cm que de 20.


40cm ??? ce n'est pas interdit, c'est même très bien mais c'est rare (sauf Imax).
Les salles de cinéma sont gouvernées par une quantité de normes, surtout pour la sécurité, mais aussi pour le champ de vision.
Coté sécurité, l'accès aux fauteuils se fait par une rampe, notamment pour faciliter la circulation des fauteuils d'handicapés (très important dans les salles de plus de 26 fauteuils). Alors avec 40cm de dénivelé entre chaque rangée... faut pas lâcher les poignées :mdr:

Coté vision, c'est la norme NF-S-27001 qui prévaut chez nous Caractéristiques dimensionnelles des salles de spectacle cinématographiques). Aux Etats-Unis: SMPTE EG 18-1989 et ISO en Italie, Allemagne, etc.
Que disent ces normes pour la hauteur des gradins ? réponse : 12cm par rangée. ça calme non ?

En fait, c'est un peu plus compliqué. Ce qui compte, c'est la hauteur de dégagement des têtes en visant la base de l'écran. Le minimum requis est 12cm, la hauteur conseillée: 15cm.
Parfois le dénivelé est négatif (on monte vers l'écran).

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 16 Sep 2015 13:38

Yes, il suffit de faire un dessin à l'échelle en traçant une ligne de la hauteur des yeux et partant jusqu'au bas de l'écran pour chaque rangée.
Rien de compliqué mais mieux vaut vérifier.
Au cinéma vers chez moi, 2 marches par rangée, ça monte vite mais accès vers le milieu de salle avec palier et grand dégagement pour l'accès handicapé.
Ca reste bien moins raide qu'un escalier, dans ma salle, 4 marches de 19cm de hauteur/55cm de profondeur pour 3 rangées possible et écran 16/9.
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4632
Inscription: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse

Message » 20 Sep 2015 20:15

il y a du potentiel, je vais suivre ça :wink:
adrien13
 
Messages: 3114
Inscription: 17 Oct 2008 9:51
Localisation: 34


Retourner vers Installations HC dédiées

 
  • Articles en relation
    Dernier message