Modérateurs: Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: DJCB, Doubs25 et 26 invités

Les installations Home-Cinéma dédiées de la communauté HCFR

Cinéma privé- Journal d'une construction

Message » 29 Avr 2012 20:58

oui merci d'avance sa va peut être me servir pour ma future pièce donner des idées.
PROJO: Sony vpl vw 300/ AMPLIS Yamaha CX-A5100/AMPLIS DE PUISSENCES Anthem A5 et PVA7 LECTEUR BLU RAY: Sony BDP 7200 - UBP-X800 / CAISSON: Vélodyne DD 15/ ENCEINTES: Triangle Quatuor et BW CTL5 5 (surround) salle en 11.1
Avatar de l’utilisateur
STAR WARS
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 14507
Inscription: 16 Aoû 2006 9:02
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Avr 2012 20:58

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

réponse à propos de la charte THX

Message » 29 Avr 2012 21:28

ale41 a écrit:Pouvez vous nous fournir la listes des mesures (cahier des charges) demander par thx pour certifier une salle ? Si possible bien évidemment

La dernière version de la charte THX est un document confidentiel. Pour l'obtenir, il faut faire une demande en exposant le projet de construction. S'il est approuvé, un acompte est demandé.
Le bureau d'études THX donne les instructions spécifiques et supervise les plans. Si l'étude est conforme, ils l'approuvent, sinon ils demandent des modifications jusqu'à ce que l'étude soit conforme.

Le document traite d'abord de l'isolation avec plusieurs chapitres sur le bruit résiduel, la clim, l'électricité.
Ensuite on parle des caractéristiques acoustiques de la salle vide (contraintes géométriques, profil modal, progressivité des réflexions, réflexions précoces).
Puis vient le choix des fauteuils (nombre, conformité) et leur placement par rapport aux prédictions modales. Dans les petites pièces (< 150m3) c'est le placement des fauteuils qui détermine les dimensions de l'écran et par conséquent le modèle de projecteur.
On y traite des contraintes de vision (couleur des murs, éclairage, reflets, couleur du mobilier, placement des équipements).
Vient ensuite le placement des enceintes, l'asymétrie de la pièce, les niveaux sonores, le rendement, l'amplification à prévoir.
Le traitement acoustique, qui doit apporter la localisation des sources, l'enveloppement sonore, le contrôle de la réverbération...
Un autre long chapitre sur la calibration audio (mesure du bruit résiduel, des impédances des câbles, de la dispersion des enceintes, de l'homogénéité des champs sonores, de la réverbération), puis la vidéo. On termine avec la domotique, les télécommandes.
La charte THX n'invente rien. Elle rappelle les normes du cinéma. Même procédure chez Dolby.

Si vous lisez les différents topics que j'ai initié sur HCFR et sur le forum Cinetips, vous avez déjà 70% de la charte.
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 23 Jan 2013 22:01, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 29 Avr 2012 21:36

Intéressant ce sujet et cette façon de l'aborder !

Allez je m'abonne :charte:
J-Kay
 
Messages: 2025
Inscription: 18 Aoû 2007 15:02
Localisation: 88 La perle des Vosges
  • offline

5eme épisode: on creuse la salle

Message » 03 Mai 2012 18:24

Ça y est, le local est débarrassé et les vrais travaux ont commencé. Visuellement, ça parait grand mais je sais que l’isolation et le traitement prennent de l’épaisseur. En plus, je souhaite qu’aucun spectateur ne soit immergé dans une zone de pression constante aux fréquences supérieures à 50Hz. Cela implique que tous les fauteuils soient distants de 1m70 au moins, du mur le plus proche.

Par contre, la hauteur n’y étant pas, il a été décidé de creuser de 2 mètres. Il faudra aussi refaire la toiture. On en profitera pour la remonter d’un mètre.
Le pilier central a été supprimé. Pour cela l’entrepreneur a bricolé la charpente et avec quelques profils en acier, ça a l’air de tenir.

La pelle mécanique a eu du mal à entrer, le camion à gravats aussi. Mais c’est déjà du passé, le trou est terminé. Nous n'avons trouvé ni pétrole, ni trésor. Pour protéger les fondations, une bande de 1m de terre a été laissée sur trois cotés.

La réalisation de tout projet réserve souvent des surprises plus ou moins agréables. La première n’a pas tardé.
Le hangar est constitué d’une ossature métallique. Elle comprend des piliers en aciers. Les murs ne sont donc pas porteurs. Ils sont en brique pleine de 11cm d’épaisseur. Je pensais qu’ils reposaient sur une fondation d’une trentaine de centimètres de large… et bien non.
La seule fondation que nous avons mis à jour comporte 3 massifs en béton/pierre de 4 à 5 mètres cubes chacun. Je ne sais pas quelle pierre ils ont mis dedans, mais le marteau piqueur a rapidement déclaré forfait. Il n’arrive pas a entamer la pierre. Par contre, il est vite venu à bout des nerfs de la voisine d’à coté qui a demandé de cesser immédiatement le vacarme. Il faut dire que l’immeuble mitoyen est appuyé sur ce mur (ou vice versa). En plus, il est hasardeux de casser la fondation. On risque de se prendre le mur sur la figure.

Donc, après cogitations et réunions nous avons compris que nous étions condamnés à conserver ces 3 massifs. Mon beau plan tout neuf est tombé à l’eau avant même d’avoir servi.

J’ai passé le week-end (y compris le pont et le 1er Mai) à refaire un nouveau plan du gros-œuvre, avec un mur en créneaux qui épouse les massifs de fondation, sans les toucher bien sûr, remontant jusqu’au niveau du sol d’origine. Pourquoi ces créneaux ? Pour constituer une assise solide qui supportera un mur droit dès qu’on sera au dessus de la fondation. Je ne suis qu’à moitié satisfait de cette méthode, mais la coque isophonique doit absolument être désolidarisée de la structure. Cela signifie qu’aucun mur du cinéma ne peut toucher l’ossature ou les murs du bâtiment. N’oublions pas qu’on est à 15cm d’un mur mitoyen avec un immeuble résidentiel. Alors, bonne méthode ou pas, je n’en ai pas trouvé de meilleure.

Autre problème, ça raccourcit de 50cm la profondeur de la pièce déjà insuffisante en regard de la largeur. Sachant qu’il y aura un mur THX d’un coté et une cabine de projection de l’autre, ça ne laisse pas beaucoup de profondeur entre les deux. De toute façon, je n’ai pas le choix. On verra bien.

Pour l’instant, je me retrouve avec un gros trou au milieu d’un vieux hangar. On arrivera bien à le remplir même si je ne sais pas quelles autres surprises réserve le chantier. La prochaine étape consistera à couler une dalle assez solide pour soutenir la structure flottante de la salle.
Image

L'écran sera à droite sur la photo, le mur est mitoyen avec l'immeuble voisin. On voit les 3 massifs de fondation en saillie du mur.
Le mur de gauche est mitoyen aussi, mais il y aura la cabine de projection pour isoler.

Voici la bidouille qui permet de soutenir provisoirement la toiture.
Image

J’ai encore de nombreux plans à établir et les calculs de l’isolation ne sont pas terminés.
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 30 Jan 2013 17:15, édité 4 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 03 Mai 2012 19:13

C'est un chantier qui avance a grande vitesse, ca change de nos recits sur 5 ans...

Les reflexions que votre recit et vos photos m'inspirent :

- la piece semble plus large que longue, est-ce normal ou une illusion due au grand angle de l'appareil ? Auriez vous les dimensions brutes de la salle ?
- la refection de la toiture preservera-t-elle l'angle actuel du toit? le remonter de 1m signifie-t-il detruire tout l'ossature et en refaire une?
- nous avons l'habitude de voir les systemes de ventillation dans le plenum du toit, et celui ci semble en effet offrir un espace généreux pour y placer des pieges a son. creuser une fosse est plus couteuse mais permet certainement d'absorber encore mieux les fuites de son au travers des gaines
rodo
 
Messages: 1031
Inscription: 28 Mai 2002 20:26
Localisation: Cannes (06)
  • offline

réponses à vos questions

Message » 03 Mai 2012 20:05

J'espère que ça ne prendra pas 5 ans. 5 ou 6 mois tout au plus.
ça avance vite parce que le projet a été muri pendant des années.

La pièce sera effectivement plus large que longue (sur les photos le grand angle accentue l'effet). ça ne me satisfait pas, mais la forme du bâtiment l'impose. Dans l'autre sens ça n'aurait pas été possible à cause du local de projection. N'oublions pas que nous sommes aux portes de Paris et qu'ici, l'immobilier est compliqué. C'est déjà un miracle d'avoir trouvé ce hangar.

Les dimensions ne sont pas encore définitives. Il y a plein de contraintes internes et externes qui vont les modifier plusieurs fois.
De toute façon, les dimensions externes de la salle ne signifient rien tant qu'on ne connait pas le traitement.
Pour citer un exemple qui peut paraître extrême mais pourtant bien réel: A une époque, j'ai travaillé avec l'acousticien Tom Hidley (qui m'a beaucoup appris). Il lui fallait 270m² de base pour finir avec une surface utile de 65m² (Studio AB productions à La Plaine St Denis).

La toiture sera entièrement refaite avec une charpente en bois (qui résiste mieux au feu que le métal). Elle n'aura aucun pouvoir isolant. J'aurais bien voulu, mais ça exploserai le budget. Le niveau du faîtage ne change pas, les cotés remonteront d'un mètre.
Le circuit de ventilation est un peu compliqué, pour être parfaitement silencieux et aussi parce que les volumes intéressants sont déjà affectés à d'autres tâches.
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 23 Jan 2013 22:10, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 03 Mai 2012 20:23

Impressionnant le boulot déjà fourni. 2 m de creusé, rien que ça, ça fait qqs m3 à évacuer...
r2lorme
 
Messages: 6467
Inscription: 11 Déc 2002 9:59
Localisation: Rouen

Message » 03 Mai 2012 20:30

Ce post me passionne, vraiment je suis sincère.
Evidemment, je rejoins rodo : les dimensions, les délais et les moyens mis en oeuvre sont à cent lieux de ceux que nous avons l'habitude de cotoyer. C'est GENIAL :D :D :D

Monsieur Lafont (je dis Monsieur car comme beaucoup j'ai lu en long et en large plusieurs de vos posts détaillés et précis, j'y apprends beaucoup, même si j'avoue ne pas toujours tout comprendre, dans tous les cas je suis heureux au travers de ces quelques mots de simplement vous dire : merci de nous faire partager votre expertise :thks: )...ceci étant dis, question de néophyte, mais quand je vous lis :
Jean-Pierre Lafont a écrit:La pièce sera effectivement plus large que longue (le grand angle 10mm accentue l'effet). ça ne me satisfait pas, mais la forme du bâtiment l'impose.


...et pourquoi ne pas pas tourner la salle HC de 90° ? Enfin la faire dans le sens de la longueur et pas celui de la largeur, avec un couloir sur le côté permettant l'accès à la technique et donnant accès à la salle (j'espère être clair :wtf: )

Allez, soyez sympa, dites moi que ma question n'est pas idiote...à minima pour ne pas chopper la honte sur tout le forum pendant 2 générations :wink: :hehe:

...et puis allez j'ose :mdr: : à quoi elle ressemble l'installation HC de Monsieur Lafont à la maison ?
Dernière édition par Kroutch le 03 Mai 2012 21:23, édité 3 fois.
KCS - ONKYO - SONY - MACMAH - CREST - Ecran DIY 3m
Kroutch Cinema Story - construction de ma salle en 7.2
Vous aimez HCFR ? Adhérez à l'Association
Avatar de l’utilisateur
Kroutch
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Rencontres
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Rencontres
 
Messages: 4462
Inscription: 30 Oct 2009 11:29
Localisation: (44)

Message » 03 Mai 2012 20:51

C'est clair que l'on est très loin des moyens que nous investissons dans nos salles (au passage qui sont déjà énorme pour le commun des mortels !)

L'avantage de ce topic est de pouvoir comprendre un grand nombre de principe autrement que par des L=10 log(P²/Po²) ou je ne sais quoi. Et certains principes ne coutent rien.
En bref (encore) une excellente initiative.

Quelles sont les dimensions nettes visées pour cette salle ?
patbac
 
Messages: 1182
Inscription: 24 Aoû 2004 23:00
Localisation: Sud 77
  • offline

Message » 03 Mai 2012 21:22

patbac a écrit:(au passage qui sont déjà énorme pour le commun des mortels !)

+100

patbac a écrit:L=10 log(P²/Po²) ou je ne sais quoi.

Effectivement, voila typiquement le genre d'approche purement théorique à laquelle j'ai un mal fou à adhérer :hein: :(
Au risque de choquer certains, j'apprécie vraiment l'approche vulgarisante :grad: et c'est là que le forum et la plupart des forumeurs nous apportent +++ :wink:
KCS - ONKYO - SONY - MACMAH - CREST - Ecran DIY 3m
Kroutch Cinema Story - construction de ma salle en 7.2
Vous aimez HCFR ? Adhérez à l'Association
Avatar de l’utilisateur
Kroutch
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Rencontres
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Rencontres
 
Messages: 4462
Inscription: 30 Oct 2009 11:29
Localisation: (44)

Message » 03 Mai 2012 21:58

Kroutch a écrit:à quoi elle ressemble l'installation HC de Monsieur Lafont à la maison ?


Je crois bien qu'il n'en possede pas, il se contente d'ecouter le bruit des avions... :mdr:


Je reste cependant surpris par l'utilisation de la salle dans la largeur; je n'arrive pas a comprendre pourquoi le local de projection empêche d'avoir une pièce dans l'autre sens... Y-a-t-il une contrainte non encore présentée qui le justifie ?


Quel élément empêche de passer de ca

Image


A ca ?

Image


(négligeons l'ouverture des portes vers les copropriétés voisines)
rodo
 
Messages: 1031
Inscription: 28 Mai 2002 20:26
Localisation: Cannes (06)
  • offline

réponses à vos questions

Message » 03 Mai 2012 22:23

Monsieur Lafont (je dis Monsieur car....

Merci, c'est trop. Il faut être modeste, je suis comme vous tous. Simplement, construire des Cinémas est mon métier. Alors, si je peux vous faire partager un peu ce que j'ai appris...
Ma présence ici est motivée par la lecture des tonnes d'âneries qui polluent les magazines et les forums. 95% des intervenants pensent que la qualité du son vient exclusivement du matériel. A travers la construction que je décris ici (en live, donc sans filet), vous apprendrez qu'un matériel modeste dans un environnement acoustique sain sonnera toujours mieux qu'un matériel haut de gamme dans une pièce non traitée. On l'oublie trop souvent.

pourquoi ne pas pas tourner la salle de 90° ?
je n'arrive pas a comprendre pourquoi le local de projection empêche d'avoir une pièce dans l'autre sens...
Y-a-t-il une contrainte non encore présentée qui le justifie ?

J'en tenté de l'expliquer (maladroitement sans doute) dans mon post précédent. Contrairement aux dessins que vous avez représenté, l'ensemble "pièce+cabine de projection" reste plus long que large. Si je pivote l'ensemble, ça ne rentre pas.

à quoi elle ressemble l'installation HC de Monsieur Lafont à la maison ?

La réponse est simple: à rien. Je n'ai pas les moyens de m'offrir un HC (ni même une chaîne hifi). Pour être plus précis, je préfère aller au ciné du coin plutôt que d'écouter une musique ou un film dans mon salon qui sonne comme un tonneau (4 baies vitrées, sol en carrelage, géométrie en L ouvert sur la cuisine, etc). Donc, j'oublie...

C'est clair que l'on est très loin des moyens que nous investissons dans nos salles

Ce n'est pas une question de montant de l'investissement mais plutôt d'équilibre des dépenses. Dans une pièce d'habitation standard, 16% du son que vous entendez vient des enceintes et 84% vient des réflexions sur les murs. Curieusement, l'orientation des dépenses va beaucoup plus vers ce qu'on entend le moins. Visiblement, une prise de conscience n'a pas eu lieu.

Dans ce projet, le montant de l'investissement dans le matériel audio sera inférieur à bien des installations visibles sur ce forum. Le prix d'un cinéma est proportionnel au volume, c'est à dire à peu près le cube de la longueur. Ceci est vrai autant pour les murs que l'acoustique, la clim, le matériel audio et vidéo. Pour une pièce d'habitation, un rapport 30/70 donnera de bons résultats avec un matériel bas de gamme et 50/50 pour une chaîne d'exception.

Le but n'est pas de vous montrer l'inaccessible. L'inaccessible, je le fais ailleurs, chez des milliardaires ou des chefs d'état et je n'en parle pas. Ici, au contraire, le propriétaire dispose d'un budget modeste (sauf pour l'image qui est sa vraie passion) et pratiquement tout ce que je vais décrire est transposable à une échelle plus petite. C'est simplement une approche différente.

Attention à ne pas interpréter mes propos de travers. Transposable signifie adaptable. C'est à dire que les épaisseurs, le choix des profils, la densité des laines, (tout comme la taille des enceintes, leur placement, la puissance des amplis, et celle du projecteur) doivent être adaptés à chaque volume, chaque type d'habitation et chaque installation. Il n'existe pas de solution acoustique universelle, chaque cas est particulier.

L'avantage de ce topic est de pouvoir comprendre un grand nombre de principes autrement que par des L=10 log(P²/Po²)

Je ne suis pas du tout matheux.... si vous saviez... Mais sans le L=10xlog... comme vous dites, vous ne pouvez pas choisir une enceinte et encore moins acheter un ampli. Ou bien vous achetez n'importe quoi en vous appuyant sur l'illusion publicitaire, les mensonges du marketing, les ragots des forums (comme 99,99% des gens). Pourtant, il existe des méthodes simples, plus rationnelles et mieux avisées pour dépenser son argent.
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 23 Jan 2013 22:16, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 04 Mai 2012 10:49

95% des intervenants pensent que la qualité du son vient exclusivement du matériel. A travers la construction que je décris ici (en live, donc sans filet), vous apprendrez qu'un matériel modeste dans un environnement acoustique sain sonnera toujours mieux qu'un matériel haut de gamme dans une pièce non traitée. On l'oublie trop souvent.

Le but n'est pas de vous montrer l'inaccessible. L'inaccessible, je le fais ailleurs, chez des milliardaires et des chefs d'état et je n'en parle pas. Ici, au contraire, le propriétaire dispose d'un budget modeste (sauf pour l'image qui est sa vraie passion) et pratiquement tout ce que je vais décrire est transposable à une échelle plus petite. C'est simplement une approche différente.

Je ne suis pas du tout matheux.... si vous saviez... Mais sans le L=10xlog... comme vous dites, vous ne pouvez pas choisir une enceinte et encore moins acheter un ampli. Ou bien vous achetez n'importe quoi en vous appuyant sur l'illusion publicitaire, les mensonges du marketing, les ragots des forums (comme 99,99% des gens). Pourtant, il existe des méthodes simples, plus rationnelles et mieux avisées pour dépenser son argent.


On ne peut qu'être d'accord à 100% avec ça ! (bon par contre ça va m'obliger à davantage réfléchir à ce que je vais faire dans ma salle, alors que cliquer sur "ajouter au panier" ça prend moins de temps :roll: )

Ce projet a l'air impressionnant, l'endroit m'a l'air plus grand que ma maison toute entière, snif...
J'ai hâte de voir les travaux finis, même si suivre l'avancement de ce topic va m'occuper durant mes heures creuses au boulot :oops:
Jeanclodo
 
Messages: 353
Inscription: 22 Juin 2009 21:40
Localisation: bas-rhin 67
  • offline

Message » 04 Mai 2012 14:45

Jean-Pierre Lafont a écrit:Ce n'est pas une question de montant de l'investissement mais plutôt d'équilibre des dépenses. Dans une pièce d'habitation standard, 16% du son que vous entendez vient des enceintes et 84% vient des réflexions sur les murs. Curieusement, l'orientation des dépenses va beaucoup plus vers ce qu'on entend le moins. Visiblement, une prise de conscience n'a pas eu lieu.


Sauf que le son perçu qu'il soit direct ou indirect provient à l'origine des enceintes. Autant donc avoir un bon "départ".
Ceci dit je comprends parfaitement votre philosophie qui permet de recadrer un peu l'importance des choses. Ca me rappel ce slogan : sans maitrise la puissance n'est rien
patbac
 
Messages: 1182
Inscription: 24 Aoû 2004 23:00
Localisation: Sud 77
  • offline

réponses à vos questions

Message » 04 Mai 2012 15:21

le son perçu qu'il soit direct ou indirect provient à l'origine des enceintes. Autant donc avoir un bon "départ".

Vous avez parfaitement raison, mais il faut relativiser et regarder ce que contient le son réfléchi: une image sonore colorée, décalée, distordue.

Pour mieux mesurer l'importance du problème, l'humain ayant un meilleur discernement de l'image que du son, voici pour ne parler que de la coloration une analogie avec la lumière :
Supposons deux sources lumineuses.
- Une émet une lumière d'un blanc neutre à 6500K (comparaison avec une enceinte haut de gamme exempte de coloration).
- L'autre émet une lumière légèrement plus jaune à 5800K (analogie avec une enceinte qui a un peu moins d'aigües).
Dans une pièce dont les murs, le sol et le plafond sont peints en rouge (ou vert ou bleu), quelle sera la couleur globale perçue c'est à dire réfléchie par une feuille de papier blanc ?
Saurez-vous apprécier la neutralité de la source et dire si elle est à 6500 ou 5800K ? Qu'est devenu le "bon départ" ?
La réalité est pire encore car les surfaces d'une pièce sont davantage assimilables à des miroirs colorés qu'à des murs peints.

En divisant les longueurs d'onde audio par un coefficient, on peut les comparer à celles de la lumière et attribuer une couleur à chaque fréquence. Si on peint chaque surface (paroi, mobilier, objet) contenue dans une pièce, de la couleur restante quand on a ôté les couleurs absorbées, on voit bien qu'on est loin d'une ambiance neutre. On découvre un décor surréaliste avec une dominante liée aux grandes surfaces (murs, sol, plafond) contenant beaucoup de rouge (les basses) et peu de bleu (les aigües). En effet, les tapis, les coussins, les rideaux, les vêtements absorbent surtout les aigües tandis que les grandes surfaces rigides réfléchissent bien les basses fréquences aux longueurs d'ondes plus grandes.
Les modes stationnaires, toujours dominants, sont comparables à la réflexion d'une source lumineuse située entre deux miroirs opposés.

Je n'ai parlé que de la coloration. Il y a aussi les interférences qui produisent des arc-en-ciel, les échos (images miroir décalées), etc....
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 23 Jan 2013 22:18, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline


Retourner vers Installations HC dédiées

 
  • Articles en relation
    Dernier message