Modérateurs: Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Les installations Home-Cinéma dédiées de la communauté HCFR

Cinéma privé- Journal d'une construction

Message » 10 Mai 2012 22:17

Tres intéressant en effet, et pas a la porte de tout le monde. Rien que le prix du logiciel doit refroidir bien des ardeurs.
Comment modélisez vous les murs qui n'appartiennent pas au client? Arrivez vous a vous assurer de leur nature (béton banché vs parpaings creux, isolation thermique en polystyrène vs laine de verre, ...) sans avoir besoin de carroter?

Les pièces de l'immeuble mitoyen sont-elles des parties communes auxquelles vous avez accès ou bien un logement privatif? Je vous imagine mal sonner a la porte en disant "Bonjour, votre voisin construit un cinéma qui va vous empêcher de dormir, puis-je visiter votre habitation pour essayer de minimiser l'impact sur votre vie quotidienne?"

Autre question : maitrisez vous la température et l'hygrométrie de la salle pour figer ces paramètres acoustiques ou bien faites vous un calcul uniquement sur une moyenne temporelle ?
rodo
 
Messages: 1031
Inscription: 28 Mai 2002 20:26
Localisation: Cannes (06)
  • offline

Annonce

Message par Google » 10 Mai 2012 22:17

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Mai 2012 22:33

Rien que le prix du logiciel doit refroidir bien des ardeurs.

Pas plus qu'un bon projecteur.

Comment modélisez vous les murs qui n'appartiennent pas au client?

Les murs sont visibles depuis le local du client. C'est de la pierre naturelle de 25cm à 30cm d'épaisseur.

Les pièces de l'immeuble mitoyen sont-elles des parties communes auxquelles vous avez accès ou bien un logement privatif? Je vous imagine mal sonner a la porte en disant "Bonjour, votre voisin construit un cinéma qui va vous empêcher de dormir, puis-je visiter votre habitation pour essayer de minimiser l'impact sur votre vie quotidienne?"

La partie basse est un porche fermé. J'ai envoyé un bruit rose à 110dB avec une sphère pulsante coté cinéma, et j'ai mesuré sous le porche. Le problème c'est que la sphère pulsante ne descend pas en dessous de 125Hz. Par conséquent, connaissant la nature du matériau, je dois extrapoler pour estimer l'affaiblissement à 63Hz.

maitrisez vous la température et l'hygrométrie de la salle pour figer ces paramètres acoustiques

Je prends 20°C et 60%.
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 23 Jan 2013 22:32, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 10 Mai 2012 23:17

Lorsqu'une salle de ciné se construit en centre ville, jouxtant des habitations , des études aussi complexes que celles que vous menez sont elles diligentées ?
drosera38
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2026
Inscription: 01 Fév 2009 14:56
Localisation: plein de montagnes autour

Message » 11 Mai 2012 17:27

Lorsqu'une salle de ciné se construit en centre ville, jouxtant des habitations , des études aussi complexes que celles que vous menez sont elles diligentées ?
Je ne sais pas si mes études sont complexes.
Une étude d'impact (mesures) est nécessaire, c'est la loi. Il y a quelques architectes spécialisés. A quel niveau se place leurs études ? Je n'en sais pas plus.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

7e épisode: la dalle support

Message » 11 Mai 2012 17:57

5eme épisode:
Je suis passé sur le chantier. La construction suit son cours. On voit le film d'étanchéité posé sur un lit de gravier et le treillis métallique. La dalle sera coulée lundi. Cette dalle est solidaire. Une seconde, flottante celle-là, sera construite dessus.

Image

Coté étude, il me reste 6 parois qui posent problème. Ce sont des parties de murs mitoyens et je n'ai pas le droit d'y toucher.
Je n'ai que 44dB d'affaiblissement. Les voisins vont entendre les basses, c'est sûr.
Je sais faire mieux mais je n'aurai jamais le budget nécessaire.
Réunion avec l'architecte lundi après midi.
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 30 Jan 2013 17:21, édité 4 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 11 Mai 2012 18:16

On aurait pu faire une belle piscine privée au lieu d'un cinema...

Je suppose que les rebords seront egalement coffrés pour parfaire l'etanchéité; gardez vous la forme des creneaux ou remplissez vous ceux-ci pour donner un aspect plus uniforme? Je penche sur la premiere option, histoire d'obtenir un plus grand plenum entre la salle et les voisins

Aucune gaine ne passera dans la dalle? Je suppose qu'aucune chape n'est prévue sur celle ci.
rodo
 
Messages: 1031
Inscription: 28 Mai 2002 20:26
Localisation: Cannes (06)
  • offline

Message » 11 Mai 2012 18:35

gardez vous la forme des creneaux ou remplissez vous ceux-ci pour donner un aspect plus uniforme?
Actuellement, ça fait l'objet d'un débat.

Aucune gaine ne passera dans la dalle?
Non, aucune gaine, à part celles qui sortiront verticalement du puits.

Je suppose qu'aucune chape n'est prévue sur celle ci.
Si, bien sûr. Il y aura une chape flottante en béton de 12 ou 15cm.
Sans cette chape, je n'aurai pas l'isolement nécessaire (déjà qu'avec, c'est pas gagné)...

On aurait pu faire une belle piscine privée au lieu d'un cinema...
Bonne idée. Mais le cinéma n'est pas si grand qu'il parait.
Pour l'anecdote, j'ai un autre client qui a fait construire dans sa villa, à coté du cinéma, une piscine couverte (et chauffée) qui fait exactement 7 fois cette surface.:wtf: Evidemment, il n'est pas français, par les temps qui courent, ce serait mal vu.
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 11 Mai 2012 19:04, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 11 Mai 2012 19:04

Jean-Pierre Lafont a écrit:Je suis passé sur le chantier. La construction suit son cours. On voit le film d'étanchéité posé sur un lit de gravier et le treillis métallique. La dalle sera coulée lundi. Cette dalle est solidaire. Une seconde, flottante celle-là, sera construite dessus.

Image

Coté étude, il me reste 6 parois qui posent problème. Ce sont des parties de murs mitoyens et je n'ai pas le droit d'y toucher.
Je n'ai que 44dB d'affaiblissement. Les voisins vont entendre les basses, c'est sûr.
Je sais faire mieux mais je n'aurai jamais le budget nécessaire.
Réunion avec l'architecte lundi après midi.



Là clairement, ça ne fait pas encore rêver :oops:
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 11 Mai 2012 19:37

Je suppose qu'aucune chape n'est prévue sur celle ci.
Jean-Pierre Lafont a écrit: Si, bien sûr. Il y aura une chape flottante en béton de 12 ou 15cm.
Sans cette chape, je n'aurai pas l'isolement nécessaire (déjà qu'avec, c'est pas gagné)...



Je ne saisi pas; parlez vous de la seconde dalle sur plots pour faire la boite dans la boite ou bien une chape posée sur la première dalle avant l'installation des plots?
Dans le second cas, qu'apporte cette chape? 15 cm de plus ou de moins par rapport a l'épaisseur de l’écorce terrestre ne doit pas beaucoup jouer, a moins qu'elle ne participe par l'utilisation de matériaux aux caractéristiques différentes à absorber une partie des vibrations, éviter que celles-ci n'atteignent la dalle, puis les murs, puis les voisins, d'ou le terme de flottante... Est-ce cela? Une sorte de BA13+BA18+GG mais plus costaud pour soutenir le poids de la salle ?
rodo
 
Messages: 1031
Inscription: 28 Mai 2002 20:26
Localisation: Cannes (06)
  • offline

Message » 11 Mai 2012 19:49

Je parle de la boîte dans la boîte (méthode classique).
La première dalle (le radier) est là pour la solidité de la structure (elle porte les murs).
La chape flottante supporte le doublage, plus léger.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 12 Mai 2012 0:04

j'aurais voulu savoir: que pensez-vous de la laine de bois pour le premier tiers absorbant ? je ne voudrais pas faire d'erreur de matériaux pour ma salle . Car je suis en plein travaux mais rien n'est verrouillé.sachant que je ne peux pas faire une boite dans une boite . par contre quel projet magnifique j'ai hâte de voir le résultat .
liolinux
 
Messages: 2303
Inscription: 14 Nov 2010 19:18
Localisation: vosges
  • offline

réponses à vos questions

Message » 12 Mai 2012 6:48

Je n'ai aucune expérience avec la laine de bois et je ne possède aucune fiche technique sérieuse.

Les données sont rares et souvent fantaisistes. Par exemple:
10 heures de protection contre la chaleur estivale déjà avec une épaisseur d’isolant de 160mm (source Homatherm).
ça c'est précis.

ou bien:
Isolation acoustique remarquable jusqu’à 63 dB pour une isolation contre les bruits aériens (source Homatherm).
Extraordinaire quand on sait que 2BA13+100mm de laine minérale+100mm d'air adossé à un mur en béton de 160mm d'épaisseur n'apporte que 8dB d'amélioration à 63Hz et 30dB en global. (source Placoplatre).
Si on croit cette affirmation la laine de bois serait 2.000 fois plus efficace que le montage ci dessus ? Foncez les gars !

ou encore:
The weighted sound absorption coefficient αW value reaches 0.95..
Qu'est-ce qu'un coefficient d'absorption pondéré ??? Jamais entendu parler. En plus, on ne sait rien de la fréquence ni de l'épaisseur.

Les seuls autres avis dont je dispose viennent des forums, où les utilisateurs en disent du bien.
Dernière édition par Jean-Pierre Lafont le 24 Mai 2012 19:29, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 12 Mai 2012 8:03

Jean-Pierre Lafont a écrit:Je parle de la boîte dans la boîte (méthode classique).
La première dalle (le radier) est là pour la solidité de la structure (elle porte les murs).
La chape flottante supporte le doublage, plus léger.


Le concept m'intéresse, mais je ne saisi pas un point :wtf:

Je sais depuis peu ce qu'est un radier (suis en plein dans mon projet d'extension...), en revanche je ne me suis pas encore poser la question d'une dalle flottante. Si je comprends bien, il y un une couche isolante prise en sandwich entre le radié et la chape. L'idée étant que cet intermédiaire limitera la propagation des ondes au sol. C'est bien cela ?
KCS - ONKYO - SONY - MACMAH - CREST - Ecran DIY 3m
Kroutch Cinema Story - construction de ma salle en 7.2
Vous aimez HCFR ? Adhérez à l'Association
Avatar de l’utilisateur
Kroutch
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Rencontres
Administrateur Suppléant de l'Association & Admin Forum Rencontres
 
Messages: 4463
Inscription: 30 Oct 2009 11:29
Localisation: (44)

Message » 12 Mai 2012 8:15

La chape flottante n'est utile que pour l'isolation. C'est un plancher en béton posé sur des ressorts amortis. Son rôle est de limiter la transmission des sons de la salle vers le bâtiment ou inversement.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2181
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 12 Mai 2012 10:36

Merci pour la réponse rapide . je vais essayer je pense pas avoir grand chose à perdre . je ferai des essais avant de fermer le premier tiers . :oops:
liolinux
 
Messages: 2303
Inscription: 14 Nov 2010 19:18
Localisation: vosges
  • offline



Retourner vers Installations HC dédiées

 
  • Articles en relation
    Dernier message