Modérateurs: Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Les installations Home-Cinéma dédiées de la communauté HCFR

Ma première salle HC dans une cave en pierre

Message » 07 Jan 2012 15:52

Bon tout en continuant à murir ma réflexion sur mes derniers échanges avec sonatine, je continue mon p'tit bonhomme de chemin avec la fin de la partie menuiserie structurelle de mon projet, j'ai nommé, les corniches ! Ça aussi ça a été sport, cela dit c'est de la franche rigolade à côté du coup des chevrons.

Alors pour mémoire, la salle à l'heure actuelle à cette tête :

Image

Vous voyez les grosses pierres carrées qui sortent en haut des murs ?

Ça se fait beaucoup dans ma région, on appelle ça les corbeaux, ça servait dans le temps à soutenir la poutre principale qui courait sur la longueur du mur qui elle même servait d'appui aux poutres secondaires qui elles, traversent la pièce dans la largeur. Bon bref on est pas là pour prendre un cours d'histoire de la maçonnerie, juste que pour UNE fois, le fait de faire de la rénovation va m'arranger au lieu de me pourrir la vie ! Parce que ces corbeaux ne demandent pas mieux que de soutenir des chevrons qui eux même peuvent servir d'assise primaire à une structure secondaire qui elle même pourra aller se reprendre aussi sur les chevrons verticaux !

L'avantage : je n'ai pas besoin d'ancrer mes corniche dans le plafond, donc le plafond peut continuer à vibrer et respecter le principe du masse-ressort-masse.

Problème : Les corbeaux servant à porter une poutre dans la longueur, ils ne sont donc pas dans la largeur. Pour le petit côté je ne vais pas avoir d'autre solution que de me reprendre dans le plafond et sur les chevrons, mais ce côté est assez petit genre 3 m 50, et les chevrons eux mêmes pouvant vibrer car ils sont collés et pas vissés, on dira que ca va le faire.

Je n'ai pas spécialement pris de photo des étapes intermédiaires, mais dans le fond rien de bien compliqué :

Image

Ci dessus on voit sur le mur du fond (la longueur) les 2 chevrons chevillés aux corbeaux sur lesquels vient se reprendre la structure secondaire, et donc sur le mur de droite (la largeur) ces chevrons sont absents.

Détail de la structure :

Image

Là on voit le corbeau qui sert d'assise.

Aller une dernière pour la route :

Image

Voilà ! les chevrons primaire sont des 6 cm x 4, la structure secondaire est en 4 x 4. Tous les chevrons liés les uns aux autres le sont soit par une vis à bois de 8 cm soit quand c'est impossible car collé au mur, par une équere de chaque côté. J'ai aussi passé les liaisons à la colle à bois avant de faire l'assemblage, une fois sèche l'ensemble est parfaitement rigide, on a vraiment l'impression qu'on pourrait se pendre à n'importe quelle point de la structure.

Je suis vraiment satisfait du résultat, la salle prend tout de suite un air beaucoup plus sympa que ces pierres sombres et froides, on voit vraiment la salle apparaitre. A bientôt pour la suite !
Dernière édition par Pollux1 le 22 Mai 2012 23:58, édité 1 fois.
Pollux1
 
Messages: 54
Inscription: 09 Jan 2011 23:44
  • offline

Annonce

Message par Google » 07 Jan 2012 15:52

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 18 Jan 2012 0:12

Tout en montant un mur en béton cellulaire pour délimiter la partie cave (je ne crois pas très utile de détailler cette partie, c'est de la maçonnerie de base, rien de très "HC" !) je cogite sur mon futur tableau électrique parce que mine de rien ca commence à faire du monde.

Etant moi même loin d'être un expert en matière de câblage de tableaux, je me suis aidé du formidable travail de mes mentors lolo63 et Pathe Enaff qui je l'espère ne me taxeront pas de plagiat ;-) (btw leurs installations sont magnifiques, allez voir sur viewtopic.php?f=1085&t=29916978#p172917278 ; ca vaut le détour).

Quelques commentaires avant de balancer le schéma version V1.00 :

- Je vais essayer de me garder plusieurs possibilités d'éclairage pour créer des ambiances "lounge" sympa, mais alors avec tous ces spots dont une bonne partie en 50W je me demande si je vais vraiment avoir besoin d'un chauffage électrique. J'arrive à 7 lignes câblées au tableau dont 3 d'éclairage. Les lignes d'éclairage on toutes 1 ou plusieurs inter CPL/IR et 2 possèdent au moins 1 variateur. A ce jour je ne connais pas tellement la gamme Legrand In one mais j'espère que faire des lignes "multi interrupteurs" ne crée pas d'interférence sinon je suis pas sorti de l'auberge.

- Pour l'instant mon schéma représente les courants forts et les courants faibles "incontournables" (câbles de signal des enceintes, du VP etc.). Je ne représente pas d'éventuelles liaisons DMX, hot link pro et autres internet par CPL , non pas que je m'y refuse idéologiquement mais c'est que j'ai pas encore trop compris comment ça marchait et ce que ça pouvait apporter.

Voilà ce que ça donne :

Image

C'est tout pour ce soir, si quelqu'un d'un peu habitué pouvait y jeter un oeil et me dire s'il ne voit pas d'énormité ca serait vraiment sympa. Ca n'est que la V1.00, tout peut encore changer.

A+ !
Pollux1
 
Messages: 54
Inscription: 09 Jan 2011 23:44
  • offline

Message » 18 Jan 2012 10:02

Sans etre un expert, j'ai l'impression que ton schema est plutot correct.

tu as fait aussi un schema de la salle avec le positionnement des spots et points lumineux ?
ca me parait enorme tout ce que tu as prevu. (meme si je suis partisan du + que du - )

EDIT:
peut-etre ca serait pas mal de mettre tout le materiel sur 2 lignes au lieu d'une. (mettre par exemple les caissons avec le VP sur une ligne séparée)
hiddukel
 
Messages: 2043
Inscription: 14 Déc 2010 10:32
Localisation: 71 - Mâcon
  • offline

Message » 18 Jan 2012 12:10

Globalement le schéma du tableau électrique est bon.

Pour la ligne L4, je séparerai en deux lignes.
Je mettrai sur la deuxième ligne l'ampli et le caisson

Toujours pour la L4, si un jour tu veux mettre un onduleur pour protéger le projecteur, il faut
(comme sur ton schéma) que la ligne électrique du projecteur soit séparée dès le local technique.
Ceci afin de pouvoir mettre l'onduleur dans le local technique.

Pour la ligne L5, éventuellement totalement séparer le frigo du reste (parfois il génère des plocs dans le circuit audio)
Par totalement séparé, je veux dire tout seul sur un disjoncteur différentiel.

Pour la ligne L7, mettre un disjoncteur divisionnaire de 20A au lieu du 16A



Il faut penser aussi à amener dans le local technique :

-- 01 câble coaxial pour la TNT

-- 01 câble coaxial pour le satellite (éventuellement)

-- 01 câble réseau catégorie6 (cat6 de préférence pour être en gigabit/s) pour le réseau informatique.
Si tu as besoin de plusieurs prises RJ45 dans le local technique (ce qui est le cas puisque tu as PC + PS3 ... ) il suffira de mettre un
switch dans le local technique pour avoir 4 ou 8 prises RJ45 à partir d'un seul câble catégorie 6.

-- 01 gaine vide ICTA de 20mm allant de l'avant de la salle au local technique pour éventuellement y passer un câble report infrarouge
sonatine
 
Messages: 4831
Inscription: 28 Jan 2002 2:00
Localisation: 83
  • offline

Message » 18 Jan 2012 12:59

Je rajouterai une gaine en 40mm vers l'avant de la salle au cas où...
r2lorme
 
Messages: 6467
Inscription: 11 Déc 2002 9:59
Localisation: Rouen

Message » 18 Jan 2012 14:26

C'est parfait merci à tous pour vos commentaires et en particulier Sonatine pour son récap complet !

Donc je vais modifier pour la version 1.01 :

- Passage de la zone technique sur 2 lignes dont une pour VP + Caisson de basses
- Changement du DX de chauffage pour du 20A
- Rajout d'une gaine de 20 + 1 gaine de 40 vers l'avant "au cas où"

Par contre j'ai manqué de clairvoyance car avant de mettre mes 40 épaisseurs d'isolation au niveau du plafond j'ai uniquement passé une gaine vide de 20 qui amène vers la chambre du dessus pour passer un RJ45. Je ne sais pas si je peux encore passer un coax ET un RJ 45 par la même gaine, ca va être un peu merdique mais ca pourrait peut être se tenter avec une prise murale double...

Pour répondre à hidukkel je n'ai pas encore fait le schéma de la pièce mais ce sera la prochaine étape.

En tout cas merci pour votre aide ça me motive à fond pour avancer !
Pollux1
 
Messages: 54
Inscription: 09 Jan 2011 23:44
  • offline

Message » 18 Jan 2012 15:23

Pollux1 a écrit:.

Pour répondre à hidukkel je n'ai pas encore fait le schéma de la pièce mais ce sera la prochaine étape.

En tout cas merci pour votre aide ça me motive à fond pour avancer !


c'est 2 "D", pas de "K" à Hiddukel :grr: :mdr: :ko:
bon... j'avoue qu'avec un pseudo pareil... :ane:

Si je te parlais de schéma de la pièce avec l'emplacement des sources de lumière, c'est que dans beaucoup de cas,
(lolo63 en parlait), on revoit vite et bien à la baisse, car on prevoit toujours "trop" dans l'idée de depart.
hiddukel
 
Messages: 2043
Inscription: 14 Déc 2010 10:32
Localisation: 71 - Mâcon
  • offline

Message » 12 Fév 2012 23:57

Salut à tous,

Nous revoilà partis pour un tour d’affriolantes aventures.

J’ai tendance à envier les homes cinéphiles hyper organisés style lolo63 qui arrivent à anticiper tout sur le papier avant d’attaquer le boulot proprement dit, parce que moi, chaque étape réserve son petit lot de surprises, je laisse la part belle à l’improvisation. Bref.

Premièrement une étape nécessaire mais pas directement lié au HC en lui-même, alors on va parler de ça vite fait. Je devais délimiter, sur la pièce en elle-même de 8m x 5 grosso modo, une petite cave de 6m2 environ, histoire de pouvoir alimenter le futur bar qui y mène. Aller hop, une 50aine de briques de béton cellulaire, une porte, 2 week ends et quelques courbat’ plus loin, voilà ce que ca donne :

Désolé pour le grain de la photo, mon APN a eu qques difficultés à faire la mise au point dans la pénombre.
Image


Nota :
- Il y a un merdier de fils devant, c'est principalement l'installation électrique provisoire que je suis obligé de maintenir le temps des travaux

- Comme d’hab, les murs ne touchent pas plus le plafond que quoi que ce soit d’autre. J’ai laissé 5 mm de jour en moyenne, que je comblerai par la suite avec un mastic souple quelconque.

Quelques remarques vite fait, le béton cellulaires c’est vraiment la maçonnerie pour les nuls, si on prend le temps de bien partir ca se monte droit tout seul (avec un laser vertical c’est encore plus simple), ca se coupe à la scie égoïne, si on se loupe ca peut se poncer comme qui rigole. Et surtout à la fin on n’a pas la bétonnière à laver. Franchement pour ceux qui ne sont pas des accros de la maçonnerie c’est le pied, et je tiens à dire que je ne suis pas sponsorisé ;-) Mais c’est assez cher par contre.



Deuzio, schéma électrique. Suite aux différentes remarques des forumeurs que je remercie bcp notamment Sonatine, j’ai dessinés une version 1.2 de mon schéma élec en changeant certains disjoncteurs, réaffectant certaines lignes, isolant le frigo... pour arriver à une version qui devrait être très proche du résultat final. Voilà ce que ca donne :


Image

NOTA : Par coïncidence, il y avait le salon de l'électricité cette semaine sur Paris, je suis passé faire un tour sur le stand Legrand et en voyant mon schéma, le représentant m'a dit qu'il ne serait peut être pas inutiles de placer un filtre en amont du 30 mA pour éviter que les appareils électroménagers de l'étage du dessus ne viennent parasiter le CPL. Bon je laisse cette remarque en stand bye pour l'instant, il sera toujours temps d'en rajouter un par la suite. Et puis si les mentors du HC que sont Sonatine ou lolo63 n'ont pas tiqué là dessus, franchement, je pense que la marque LEGRAND elle même ne saurait les contredire ;-).




Tertio, je me suis attaqué à l’évacuation d’air vicié. Pour cela j’ai trouvé une petite VMC extraplate (17cm) qui devrait pouvoir se loger sous la future scène arrière. En mettant une grille de reprise verticale au niveau de la scène je devrais pouvoir faire l’évacuation…. Encore fallait-il se percer le mur de pierre sur 70cm à ras le sol ! Profitant d’un perfo balèze que j’avais loué pour l’occasion, je m’y attèle, et…. 2 heures et une bonne suée plus tard….

Image

Et une photo prise depuis l'autre côté, on voit la salle HC à travers le trou :

Image

Oui OK cette dernière photo manque totalement d’intérêt (c’est un trou, quoi), mais pour tout ceux qui, comme moi, se sont un jour attaqués à ce genre de mur cm par cm, l’instant ou vous voyez déboucher l’autre côté est un véritable orgasme.


Alors certains pourraient me faire remarquer que j’aurais pu faire ce perçage AVANT d’avoir posé l’ossature bois, histoire de pas l’avoir dans les pattes.

Remarque à laquelle je réponds sans hésiter : ….Euh…. (fin de citation).

En fait à l’origine j’avais prévu 2 gaines de 85 mm arrivant dans la pièce par le mur opposé, pensant que l’une pourrait servir d’insufflation et l’autre d’extraction. J’ai reconsidéré cette idée par la suite car les bouches étaient vraiment situées trop proches l’une de l’autre, à mon avis le renouvellement aurait été quasi inexistant. Là au moins on pourra insuffler d’un côté et extraire à l’opposé, en plus je pense que le fait de reprendre l’air relativement proche du sol (là ou il est le plus froid) sera ca de moins de perdu sur le chauffage.

Tant qu’à avoir un perfo sous la main et sur les conseils de Sonatine, j’ai aussi percé vers l’extérieur de la pièce une autre ouverture pour pouvoir passer une gaine de 16 avec un câble coaxial « antenne TV » ainsi qu’une gaine vide en attende de 30mm, pour pouvoir tirer à d’autres courants faibles (HDMI extenders ? ) pour les évolutions futures

Image


Quatrièmement, enfin, je m’attaque au câblage courants forts ! J’avais déjà tiré un certains nombre de lignes en 2011 avant la pose du plafond. Par contre là encore je me suis enduit dans l’erreur car j’ai quand même peaufiné mon projet entre temps et j’ai déplacé certaines lignes (par exemple j'envisageais une rampe de projecteurs au dessus de l’écran pour pouvoir éclairer la scène, mais finalement ca aurait fait trop chargé et pas assez évolutif, les projos éclaireront en fait depuis la petite zone technique).

Bref certaines lignes que j’avais tirées à l'époque ne seront en fait pas utilisées, dommage. Soyez indulgents, c’est ma première salle…

Je commence par tirer la ligne 2 sur mon schéma ci-dessus. Pourquoi ? Parce que si je ne me goure pas, tout est raccordable à ce stade (moyennant une petite prise provisoire et un inter), je devrais pouvoir faire un essai rapidement de l’éclairage tel qu’il sera en partie dans la pièce finie, et ça c’est bon pour le moral :

Quelques photos du montage…

Image


NOTA : J’ai souvent lu dans les forums que les spots sont branchés en série. Pour moi c’est un abus de langage, la liaison électrique des spots doit obligatoirement suivre un câblage parallèle sinon l’intensité d’alim de chacun sera divisée par le nombre de spots => PAS BIEN

Image

La boite de raccordement entre l'alim, la "guirlande" de spots et un inter provisoire que j'ai installé pour l'essai :

Image

De l'autre côté, l'alim est bien entendu censé être câblée sur la ligne 2 du tableau électrique. Mais comme celui-ci n'est pas en service j'ai câblé dessus à la volée une prise classique que j'ai branchée sur une rallonge venant de la pièce à côté. D'un point de respect des normes électriques en vigueur c'est un peu barbare mais ça ira bien pour une install provisoire et ca permet de vérifier que tout est OK.


Et enfin, la lumière fut !

Joie.

Avant :
Image

Après :

Image



Ce passage n’a l’air de rien, mais la pièce prend effectivement un ton beaucoup plus feutré et chaleureux, C’était limite émouvant ;-)

A bientôt !

Fred
Pollux1
 
Messages: 54
Inscription: 09 Jan 2011 23:44
  • offline

Message » 13 Fév 2012 0:16

Ça avance, c'est vrai que percer des murs en pierre c'est toujours un peu long.

Pour alimenter la VMC, du fil de 1,5mm2 suffit.
Le but de la VMC est de renouveler l'air de la pièce.
L'air à extraire de la pièce est celui issu de la respiration donc de l'air chaud.
L'air chaud monte et se trouve en partie haute de la pièce donc on met la bouche d'extraction en partie haute.

Ensuite pour que le flux du renouvellement d'air balaye bien toute la pièce, l'arrivée d'air froid se fait en partie basse et si possible côté opposé à la bouche d'extraction.


Pour le CPL éclairage, je mettrai plutôt un filtre pour séparer les lignes équipées du CPL (ici la ligne L3) de tout le reste ( = lignes L1,L2, L4 à L9 + autres pièces ).
Ainsi les appareils électroménagers de l'étage du dessus ne parasiteront pas le CPL.
Mais aussi le CPL ne polluera pas l'alimentation électrique des appareils audio.
sonatine
 
Messages: 4831
Inscription: 28 Jan 2002 2:00
Localisation: 83
  • offline

Message » 13 Fév 2012 11:26

belle avancée !

+1 avec Sonatine, surtout, mets ta bouche d'extraction en partie haute. (meme si ton trou est en bas).
hiddukel
 
Messages: 2043
Inscription: 14 Déc 2010 10:32
Localisation: 71 - Mâcon
  • offline

Message » 13 Fév 2012 14:03

Merci à tous les deux pour vos encouragements et vos commentaires !

Pour l'extraction effectivement je vais voir si je peux réhausser la bouche de reprise, ca va être sport car je n'ai que quelques cms pour la passer dans l'épaisseur de la cloison, mais peut être qu'avec de la gaine d'air souple rectangulaire "spécial doublage" (ça existe) ca peut le faire !
Pollux1
 
Messages: 54
Inscription: 09 Jan 2011 23:44
  • offline

Message » 13 Fév 2012 16:27

oui, il y a ces gaines "rectangulaires", et extra-plates qui pourraient aller.

mais meme si ca passe pas, il vaut mieux que tu fasses une sur-epaisseur/coffrage à cet endroit, et avoir l'extraction en haut,
sinon, le principe meme de la ventilation (intraction/extraction) ne pourra s'appliquer et tu risques d'avoir des ennuis dans la salle.
hiddukel
 
Messages: 2043
Inscription: 14 Déc 2010 10:32
Localisation: 71 - Mâcon
  • offline

Message » 22 Mai 2012 23:40

Hello jeunes gens,

Après quelques temps, quelques niouzes des travaux de ma p'tite salle !

La dernière fois j'avais grosso modo bouclé l'ossature bois de la pièce.

Maintenant mes petits amis, on va s'attaquer allègrement à :

- Bouclage du reste de l'électricité courants forts/courants faibles
- Mise en place des gaines de reprise d'air vicié
- Isolation des murs
- Et c'est à peu près tout pour l'instant, gardons en nous pour la fois suivante, gourmands.


Côté électricité :

Rien de particulier à signaler, je boucle tranquilou les lignes suivant le schéma présenté plus haut. Dieu que ça en fait.

Petit détail concernant les courants faibles, j'ai essayé de les isoler le le plus possible des courants forts en créant une gaine à part notamment pour les signaux allant vers le VP. J'ai prévu large, il à 2 HDMI, 1 DVI, 1 RJ45 Catégorie 6. Ca devrai me permettre de voir venir.

Image

Image

Et puis à tout hasard des RJ45 Cat 6 qui se baladent dans les corniches, ressortent dans les coins et aux panneaux lumineux, histoire de pouvoir contrôler tout ça à l'occaze en DMX avec une console et tout ça. Il y a aussi un RJ 45 de plus et une alim de rab dans un coin dans l'éventualité ou l'envie me prendrait un jour de mettre une caméra numérique dans le coin.

Image

Image

Bon ça c'est fait.

Maintenant, gros moment de réflexion. Sonatine m'avait fait remarquer il y à quelques temps que si on mets des grilles d'aération direct dans les corniches, le son va filer tranquilouminou à travers la corniche et faire vibrer le mur qu'il y a derrière. A mon avis c'est relatif car l'onde sonore qui va traverser la grille sur qques cm2 et qui va ensuite se farcir plusieurs couches de laine de roche (dans la corniche) va avoir un peu de mal arrivée au bout à faire vibrer un mur de pierre de 70cm d'épaisseur. Mas bon dans le doute j'ai imaginé des petits caissons rigides pour bloquer l'émission directe :

Image
Image
Image

OK on est d'accord, c'est très moche. Mais on s'en fout ca sera caché dans les corniches, et vu que les caissons sont désolidarisés du mur par des épaisseurs de verticalm et de laine de roche, je souhaite bien du plaisir à l'onde sonore qui voudrait aller faire vibrer le mur en pierre massif derrière.

Petite astuce : sur la photo j'ai eu l'idée d'amener la gaine de reprise d'air vicié pas directement dans la pièce mais elle s'arrête dans le caisson en question.

Pourquoi ? parce que comme ça, une partie de l'air extrait va bien provenir de la salle (par la grille de reprise dont c'est quand même la fonction) mais une partie de l'air extrait sera également celui qui aura rampé le long des murs en pierre (le mur n'étant jamais en contact direct avec l'isolant). Comme ça l'air froid et humide issu des murs ne sera pas trop réinjecté dans la pièce, il sera extrait préférentiellement.

NOTA : Si vous n'avez rien compris à ce que je viens d'expliquer, aucune importance c'est vraiment du détail.

Pendant que j'y suis, petite illustration concernant les gaines d'air extraplates :

Image

Je ne connaissais pas ces gaines (je les avais vues vite fait sur un salon il y à quelques temps)ben franchement c'est génial : pour une gaine qui se présente en coupe comme un rectangle de 8 x 4 cm, grâce aux 4 cm on passe sans problème dans tous les interstices et derrières les cloisons qui font en général au moins 5 cm (au pire on peut tailler à travers l'isolant mais moi j'ai même pas eu besoin de le faire) et on peut véhiculer autant d'air qu'une gaine circulaire de 8 cm. En plus la souplesse du tube fait qu'en la déformant un peu elle passe quasiment tous les accidents de parcours.

Et maintenant, isolation !

La plupart des forumers ont cette étape en horreur à cause du côté irritant de la LDR, mais moi personnellement j'étais impatient d'attaquer car enfin quelque chose qui me changerait le visuel de ces murs en pierre qui à la longue finissent par me sortir par les yeux. Et puis ça fait du bien d'avoir à l'esprit que pour une fois je peux faire un truc exactement comme les autres.

Personnellement, pour ne pas trop réduire la taille de la pièce, j'ai opté pour la partie placo (2/3 arrière de la pièce) pour des plaques de 5cm de LDR. Pourquoi seulement 5 et pas 10 (comme tous mes petits camarades) ? Parce que :

- sur le plan thermique, les murs donnent tous sur l'intérieur et son épais avec en plus derrière une lame d'air derrière l'isolant.

- sur le plan acoustique "qualité de l'ambiance sonore intérieure", j'ai l'intime conviction qu'une onde sonore ne peut pas décemment traverser un placo hydrofuge (donc plus dense), 5 cm de laine de roche, rebondir sur un mur en pierre et faire tout le chemin en sens inverse, retraverser le placo avec moquette et être encore suffisamment puissante pour perturber réellement l'écoute dans la pièce. Ce serait vraiment négligeable de vant l'onde sonore réfléchie en directement en premier lieu par le placo, mais ça aucun home cinéphile ne peut l'éviter (laine de roche ou pas laine de roche) à moins de couvrir le mur de panneaux de correction accoustique (déjà qu'il y en aura plein le plafond)

- Sur le plan acoustique "transmission sonore des vibrations vers l'extérieur" c'est encore plus vite vu, l'onde sonore faisant en aller simple le chemin décrit plus haut va ensuite se taper un mur de 70cm à traverser, ben si elle y arrive et en ressort toute guillerette, alors c'est le modèle Mac Gyver de l'onde sonore et c'est certainement pas 5cm de LDR de plus qui l'aurait fait frémir.

Bon place aux photos :

Image

Celle là est déja passée, sorry ! Mais c'était juste pour illustrer un détail ; je mets directement la LDR pour les endroits où il y aura le placo (pare vapeur côté mur) mais pour les endroits couverts de molleton, je ne peux pas m'empêcher de me demander sir les fibres de laine de roche en contact avec un matériau non étanche (molleton tissu tendu) ne risque pas tôt ou tard de se retrouver dans la pièce et être génantes. Dans le doute je ne peux pas m'empêcher de les entourer d'un polyane avant de les coincer dans l'ossature. C'est sans doute inutile mais au moins j'ai l'esprit tranquille (on pourrait me faire remarquer que le polyane risque d'induire des bruits parasites lors de l'écoute d'un film, mais ca me suprendrait s'il est bien coincé entre le moleton et l'isolant).

Pour l'isolant côté tissu tendu, j'ai cherché le plus dense possible et j'ai pris 2 epaisseurs de 3 cm d'alpharock, c'est vrai que c'est particulièrement lourd. Ca devrait me donner une absorption sympatique pour une épaisseur optimale (6cm).

Voili voilà !

Image

Ca fait du bien de ne plus voir ce mur (j'ai quand même garder la partie tableaux électriques pour plus tard). Et maintenant on va pouvoir s'attaquer au plaquage, enfin !

Bien à vous

Fred
Pollux1
 
Messages: 54
Inscription: 09 Jan 2011 23:44
  • offline

Message » 23 Mai 2012 1:01

Ça avance bien bravo je vais suivre de près :D
tito0606
 
Messages: 634
Inscription: 07 Fév 2010 20:49
Localisation: NICE

Message » 31 Juil 2012 0:21

Salut à tous,

Avec un peu de retard, mais vieux motard que jamais, je fait une petite mise à jour de mon projet qui mine de rien ca commence à prendre tournure !

Etape Ô combien décisive dans l'aboutissement d'une salle H,C le placo !

Je pense qu'il s'agit d'une des parties les plus ressemblantes avec une pièce classique ; c'est même plus simple car d'une part il n'est pas nécessaire de peaufiner les joints comme un dingue (car c'est de la moquette qui vient par dessus) et d'autre part sur une ossature bois bien rigide (qui elle est galère à mettre par contre) ; les vis rentrent dedans comme qui rigole, alors que sur une ossature acier y'en a toujours une qui veut pas rentrer.

Seulement voilà comme rien n'est jamais simple avec ce type de pièce ! Il faut d'abord fignoler la préparation...

Avec le recul, je me rend compte qu'il y a 2 types de travaux dans ce genre de projet :
- Le gros truc qui prend des plombes (et qui à la longue est chiant) électricité, placo, etc
- Le petit truc merdique qu'on sait pas trop comment on va faire alors dans le doute on le garde pour plus tard (et qui est encore plus chiant - car quand on a enfin soldé le gros truc ben en fait on n'a pas fini fini).

Du coup j'avais quand même encore un gros boulot de préparation avant de poser les plaques proprement dites.


Premier endroit qui faisait partie de la deuxième catégorie : la zone derrière la porte nord. Ouverte, elle arrive à quelques cms du mur à peine si on veut l'ouvrir complètement. Donc impossible d'employer ma combine de la première page pour installer une ossature bois, pas la place et en plus j'ai des tuyaux d'arrivée d'eau PER à intégrer ; ne savant pas trop comment faire jusqu'ici j'avais courageusement remis ça à plus tard, mais là il a vraiment fallu que je trouve une solution sinon impossible de plaquer.

Image

J'ai d'abord chevillé + collé + scellé au MAP (si là ça tient pas) 3 tasseaux verticaux le long du mur en question. Comme il suivent le mur et que le mur n'est pas droit, ils ne forment pas un plan parfaitement droit (ça aurait été trop facile). Pour rattraper ça j'ai mis une règle en horizontal et j'ai mesuré à différentes hauteurs, de combien le tasseau le plus "rentrant" devait dépasser pour être au même niveau que ses petits copains, puis j'ai raboté quelques petites languettes de bois à des épaisseurs différentes (je me demandais comment j'allais pouvoir suivre les "variations de niveau" mais en fait en passant plusieurs fois la raboteuse là ou il faut une épaisseur plus fine, ca se fait très bien. Par contre je n'ai pas pris de photo de cette étape, désolé ! Mais elle est assez simple. Ensuite on visse + colle à bois ces baguettes "de sur-épaisseur" sur les tasseaux mis précédemment et on se retrouve quasiment avec un plan.

Ensuite j'ai mis entre ces tasseaux un isolant incompressible de 2 cms de type Styrodur (enfin sauf au niveau des tubes bien sûr):

Image

Dans la pratique cette étape est galère car il faut "gratter" le styrodur pour qu'il épouse plus ou moins la forme des pierres qui sont derrière. C'est un isolant incompressible, on ne peut pas se permettre de le faire dépasser sinon les plaques ne pourront pas s'appuyer sur les tasseaux. Cette étape m'a pris une petite soirée, ce n'est de toute façons pas aussi désagréable que la laine de verre.

On pourrait me faire remarquer que le styrodur touche le mur, alors qu'ailleurs j'ai bien pris soin de laisser un espace à cause de l'humidité éventuelle. Mais là je ne peux pas faire autrement, et de toute façon l'isolant est formé de cellules fermés et est hygrophobe ; d'ailleurs en magasin il est stocké dehors.

Et voilà, mur prêt à plaquer !

Ensuite, je devais boucler une partie de l'ossature dans un coin de la pièce qui m'avait échappé :

Image

Là on a un petit concentré de ce que j'ai fait jusqu'à présent, ossature bois, gaine d'arrivée d'air, plomberie PER pour l'évier, ligne frigo. J'ai aussi mis quelques tasseaux bois pour que l'isolant ne touche pas le mur (là c'est le mur nord donc j'ai mis 10cms de laine de verre)

Cette zone du mur a une petite subtilité qui m'a fait cogiter un moment : elle fait environ 120 cms de large (en fait un peu plus), Idéalement une plaque qui va se reposer sur 3 chevrons, un à gauche, un au centre, un à droite, classique quoi. Mais si on y réfléchit on tombe sur un os : Sur quoi appuyer le chevrons de gauche ? on pourrait faire des trous au perfo comme pour le reste de la pièce et y sceller des bouts de chevrons, sauf que là vu qu'on arrive à ras de la porte ben... On est au bord du mur, voir carrément dans le vide si on regarde la photo ci-dessus !

Pour y remédier j'ai eu l'idée de creuser mes trous BIEN AVANT le bord du mur (bien 30 cms) la où la pierre est bien saine, de faire des trous nettement plus gros pour y rentrer un bout de chevrons (plus gros aussi de 6 x 8 cm). Et enfin sur cet appuis bien solide on peut fixer une "attelle" horizontale qui va aller "prolonger" l'appui jusqu'à la zone ou la pierre seule n'aurait pas tenu !

Détail de cette "attelle de reprise de force" :

Image

Voilà, un peu de laine de verre de 10cms dans tout ça et on passe à la suite !

Autre point que j'ai dû traiter dans la partie "à faire plus tard mais on sais pas trop quand ni comment : Correction des épaisseurs de corniche (d'une au moins).

Pour mémoire ; les corniches de ma pièce sont fixées sur des pierres saillantes carrées appelées les corbeaux, et elles se présentent à l'heure actuelle comme ça :

Image

Ces corniches ont en "épaisseur" (autrement dit elle dépassent du mur proprement dit) entre 14 et 15 cm. Problème : celle qu'on voit ci dessus se repose sur des corbeaux moins épais et ne fait au final qu'entre 10 et 12 cms. Etant dans la réno je peux passer un écart de 1 cm mais là il s'agit de la future zone écran ; me gourer d'autant sur une pièce que je veux quand même relativement soigner, ça m'énerve :evil: profondément

En l’occurrence c'est difficile à corriger car non seulement l'épaisseur est différente des autres corniches mais en plus la différence elle n'est pas constante, plus on va vers la droite et plus on se rapproche des autre corniches.
Alors là j'ai eu l'idée de prendre 2 chevrons de 6 x 4 et de creuser dedans des petites cavités de profondeur bien mesurée qui pourraient aller s'encastrer pile dans les chevrons verticaux de la corniche et apporter pile la petite surépaisseur qui va bien !

Pour ce faire j'ai d'abord mesuré tous les 60 cms les surépaisseurs en questions, puis j'ai soustrait ces valeurs à celle de l'épaisseur du chevron, et j'ai à chaque fois la profondeur exacte du trou qu'il faut creuser ! Aller hop, scie circulaire en mode "profondeur controlée" et en avant !

Image

NOTA : Vous serez bien aimable de ne pas remarquer sur la photo ci-dessus qu'entre temps j'avais commencé le plaquage lui même qui sera l'objet de mon prochain post;-) mais j'essaie de raconter les choses dans l'ordre le plus logique voyez vous...

Ensuite on appuie le chevron, sur la corniche...

Image

On renouvelle l'opération avec un 2ème chevron pour avoir au moins 2 points d'appui pour le placo à venir...
Image

Gagné ! La corniche fait maintenant en moyenne 14,5 cm d'épaisseur sur toute sa longueur !

Bon j'arrête pour ce soir car c'est fou ce que le temps passe, désolé de laisser les choses en plans (dans la pratique ca commence à avoir plus d'allure) mais dans mon prochain post cette semaine je remets tout ça à jour avec des photos d'ensemble !

@+ Fred
Pollux1
 
Messages: 54
Inscription: 09 Jan 2011 23:44
  • offline



Retourner vers Installations HC dédiées

 
  • Articles en relation
    Dernier message