Modérateurs: Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Les installations Home-Cinéma dédiées de la communauté HCFR

Ma première salle HC dans une cave en pierre

Message » 20 Fév 2011 22:18

Bonjour à tous,

J'habite une petite maison en pierre dans l'ain dans laquelle se trouve un garage servant de débarras d'une 40aine de m2.

A mon tour je m'attaque à un mon projet de salle dédiée HC en espérant arriver à un résultat à la hauteur des installations que j'ai parcourues sur le site. Après des mois de travaux lourds dont je vous passe les détails (décaissement du sol sur 30 cm, coulage d'une dalle béton, ajout d'un pilier pour renforcer la structure, doublage de la plupart des poutres en chêne, traitement de surface et dans la masse des poutres...), je commence enfin les travaux d'aménagement intérieur.


Image

Bon juste une photo de la salle d'origine (ou pesque) après avoir quand même décaissé 40 cm... et m'être démis qq vertèbres

Il possède en son centre un pressoir assez imposant que j'aimerais conserver pour le côté vintage, et en faire la zone technique. Cette configuration et les piliers centraux de la pièce + la positions des portes m'empêchent d'utiliser la pièce sur sa longueur, donc je réserve en fait une zone de 3,7 m x 5 m à la zone de projection proprement dite, j'espère que ce sera suffisant.

Image

La même avec une dalle dessous... Aller c'est parti



La salle de sera dédiée au HC qu'à 50% ; les 50% restant c'est parce que je suis un peu musicien à mes heures (je joue vite fait de plusieurs instruments) et j'aurais besoin que cette salle serve aussi de salle de répète. Du coup j'aimerais que la salle ait les 2 configurations. Ca m'oblige à imaginer une structure "modulaire" avec 2 hauteurs de scènes qui viendront acceuillir les fauteuils HC en mode cinéma, et faudra que j'imagine un système de fauteuils "déboitables" (je devrais pouvoir planquer des systèmes d'emboitement dans les scènes sans trop de pb)... Bon on verra ça plus tard

Image

Janvier 2010, enfin on attaque l'aménagement proprement dit. Pose isolant laine de roche, 3 épaisseurs 10cm + 5 cm + 5cm séparées par de couches d'air. Fourrures F 530 sur suspentes antivibratiles. Pour des raisons acoustiques le plafond n'est pas posé de niveau. La hauteur minimale est de 2,30 m hors estrades.

Image

Pour l'isolation : j'ai prévu à ce jour de bas en haut : 13mm de fermacell (suspentes caoutchouc) + 5 cm de LDR +vide d'air+ 5 cm de LDR +vide d'air+10cm de LDR+premier plancher+2ème plancher sur solivage.

Je pense que c'est globalement assez bon même pour un ampli de basse ou un bon starwars. Au pire je rajoute une épaisseur de fermacell. Celà dit j'ai un pont phonique de taille : la poutre centrale descend trop bas pour ne pas être apparente, autrement le plafond serait à 2m. tant pis je tente le coup, je la coffrerai après coup si vraiment c'est trop gênant.


Image

La zone de convergence des lignes prises + éclairage histoire que tout puisse être commandé d'ici. Et il en manque encore. Sous des allures légèrement bordéliques, cette organisation est un vrai merdier ;-). Puisqu'un jour ca aura de la gueule on vous dit...



Image

Début février 2011 : première partie de la pose des plaques de fermacell. Avantage principal par rapport au placo : presque 2 fois plus lourd. Inconvénient principal par rapport au placo lors de la pose : C'est extrêmement lourd ;)


Image

Mi février 2011 : Fin de la pose des plaques de fermacell plafond. Content d'avoir soldé cette partie, même avec un lève plaque c'est un sacré boulot. Next !


Moi qui était plutôt un habitué du placo, je suis un peu mitigé sur l'utilisation du fermacell, qualité phoniques et de résistance indéniables mais le rendu fini est un peu discutable : la colle spéciale utilisée pour coller les plaques entre elles est difficile à lisser (ca retombe toujours par gravité), elle a tendance à cloquer, et une fois durcie c'est une vraie galère à poncer. Quand on s'en met sur les mains (ce qui est à peu près inévitable) ou les fringues, faut se faire une raison : on passera le restant de sa vie avec.

Bon et maintenant direction le montage de l'ossature des parois des murs. J'hésite encore entre une ossature bois et une ossature métallique sur montants galva (classique placo) sur bande résiliente de néoprène ou liège pour l'amortissement... D'ailleurs s'il reste qqun qui à eu le courage de lire jusqu'ici, pour un conseil, je suis preneur...

Bref, que de nouvelles réjouissances mes petits amis, je sens qu'on va s'éclater.
Pollux1
 
Messages: 54
Inscription: 09 Jan 2011 23:44
  • offline

Annonce

Message par Google » 20 Fév 2011 22:18

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Fév 2011 2:35

Ah ouaaiiiiis.... Respect !
phil974
 
Messages: 6968
Inscription: 18 Juin 2003 7:31
Localisation: Saint Gilles les Hauts (La Réunion)
  • offline

Message » 21 Fév 2011 9:32

Salut Pollux,

Super boulot déjà accompli (en fait le plus dur est fait) :D
J'ai connu aussi la galère de décaisser 30 cm de terre dans ma cave et ce n'est vraiment pas une partie de plaisirs, heureusement qu'on est motivé :D
Fait attention à l'humidité car en général, toute pièce enterrée est humide . :( Moi je m'en suis rendu compte grâce au forum et lorsque j'ai mesuré 85% d'humidité, j'ai flippé :( Heureusement il y a des solutions très efficaces. J'ai juste installé un déshumidificateur et depuis que je l'ai installé, plus aucun soucis de ce coté. :D
En tous cas bravo pour le travail accompli, et je vais suivre ton post avec intéret (en plus je suis musicien comme toi :wink: )

@+
Bernard
pott91
 
Messages: 355
Inscription: 20 Mar 2009 20:40
Localisation: Région parisienne 91210 DRAVEIL
  • offline

Message » 21 Fév 2011 14:45

Salut Bernard,

Merci pour tes encouragements !

En fait le terme "cave" est un peu abusif car la pièce n'est que de quelques dizaines de cms, dans ma région où les sols sont hyper rocheux on avait tendance à ne pas trop creuser les caves (d'ailleurs quand j'y suis moi-même allé à la pioche j'ai vite compris pourquoi ;-)...

Donc à prioiri avec une bonne VMC l'humidité ne devrait pas être trop trop genante... celà dit poser une sonde d'humidité dans un coin de la pièce histoire de contrôller tout çà n'est peut être pas une mauvaise dée !

A bientôt virtuose !
Pollux1
 
Messages: 54
Inscription: 09 Jan 2011 23:44
  • offline

Message » 21 Fév 2011 15:27

Très bien, tant mieux si tu n'a pas d'humidité :D
Courage pour la suite :wink:

Bernard
pott91
 
Messages: 355
Inscription: 20 Mar 2009 20:40
Localisation: Région parisienne 91210 DRAVEIL
  • offline

Message » 04 Jan 2012 23:52

Bonjour à tous et bonne année,

Après une petite pause estivale :cry: (car voyez vous, WAF oblige, j'ai aussi une terrasse à faire...)je fais une petite mise à jour de ma peite salle et de son avancement !

Après le plafond je me suis attaqué à l'armature des murs ! Ben moi qui pensais avoir fait le plus dur avec le fermacel je me suis retrouvé dans un gros noeud :(

En effet le but étant de monter une armature (bois c'est mieux, de l'avis de la plupart des contributeurs de forum) sur un mur en pierre somme toute classique, je me suis retrouvé dans la situation de pott91 et sa cave voutée, sauf que la plupart de mes murs étant tellement irréguliers qu'il m'était quasi impossible de poser une structure primaire directement dessus. Or suivant la saison les murs sont parfois humides, il peut s'agir de condensation due à de l'air extérieur "chaud" touchant une paroie froide, mais il pourrait aussi éventuellement s'agir d'humidité venant du sol et remontant par capilarité. Dans ce dernier cas le fait de coller un isolant au mur pourrait s'avérer ennuyeux car l'isolant viendrait pomper l'humidité du mur et se gorgerait d'eau, éventualité que je tenais absolument à éviter.

Donc les contraintes : murs pas droits, lame d'air à maintenir entre le mur et l'isolant, et...interdiction d'aller toucher le plafond car il est sur antivibratiles et ne touche aucune paroi, aller s'appuyer dessus et ca aurait été des ponts phoniques garantis... Bref autant dire que je me suis creusé la tête un moment. J'ai fini par trouver une solution mais alors paye ton truc de fou, il faut réinventer la cheville. La procédure :

1/ On creuse au perfo une ouverture suffisamment grande pour rentrer un bout de chevron de 6 x 4cm sur 10 cm de profond environ :
Image

2/ On remplit le trou en bourrant avec du ciment rapide (le Prompt de Vicat pour ne pas le nommer et on rentre vite fait un bout de chevron dedans, suffisamment long pour qu’il dépasse de 10 cm environ. (ATTENTION : le problème avec le prompt, c’est que c’est prompt. En moins d’une minute s’il fait chaud il est dur. Si on n’a pas tout préparé, si on doit chercher un machin entre temps, ou se gratter le nez, ou prendre une photo ; trop tard on ne peut plus rien en faire. D’ailleurs il est inutile d’utiliser des outils , on n’a pas le temps de les laver. Moi j’y suis allé à la main avec un gant de vaisselle…)

Image

NOTA : sur l’image ci-dessus, un trait de laser vertical me permet d’aligner le bout de chevron pour qu’il soit pile poil dans l’axe vertical de 2 autres de ses petits copains, avec ca on est à peu près sûrs que les chevrons qui formeront l’armature elle-même seront bien verticaux et parallèles entre eux.

3/ On répète l’opération sur tout le mur ! En espérant qu’on ne sera pas mort de vieillesse avant d’avoir fini…
Image

NOTA : NON ce n’est pas un mur d’escalade ou de torture. Ci-dessus on à l’impression que les chevrons sortent de manière complètement bordélique mais ce n’est le cas qu’en vertical. En horizontal ils sont 3 par 3 pile poil les uns au dessous des autres.


4/ Toute l’astuce ! Il va falloir faire des découpes droites alignées nickel pour rattraper un mur qui ne l’est absolument pas. Comment ?

Pardi, avec laser placé de telle sorte que son trait vertical soit parallèle et rasant le mur !

Image

Le laser va repérer tous les chevrons et tracer un plan parfait, comme en géométrie en 6ème :

Image

NOTA : je ne sait pas si on voit bien le trait rouge couper les chevrons et finir sa course en marquant le mur en face….

5/ Reste à couper chaque bout de chevrons à l’emplacement du laser…

Image

NOTA : on voit ci-dessus que le laser éclaire la tranche de la scie sur toute ca longueur, donc la scie est parfaitement verticale et au bon endroit. On peut y aller. Par contre gants anti éraflures obligatoires, souvent la main voit le mur de très près.


6/ Et on se fait tout le mur comme ça… défense de soupirer là-bas dans le fond…

Image

7/ La on commence à souffler : plus qu’à mettre les chevrons d’armature verticaux sur les moignons de chevrons plantés précédemment. Sur les conseils d’un ami artisan, pour permettre au chevron de vibrer sans transmettre ses vibrations au mur, on le colle au moignon de chevron au lieu de le visser ; avec une colle forte mais qui reste souple type mastic colle PU. J’étais sceptique au début sur la tenue mais j’ai essayé, ca marche d’enfer et faut voir comme ça tient au bout de 24h.

Image

8/ Une fois terminé je me suis payé le luxe de mettre des chevrons horizontaux pour rigidifier les chevrons entre eux et dessiner des « caissons » dans lesquels on aura plus qu’à rentrer les plaques de laine de roche aux bonnes dimensions :

Image


9/ Et pour dire de finir en beauté je rajoute (c’est Pott91 qui a trouvé l’idée, je rends à César…) un maillage de fil de fer pour que l’isolant n’aille pas toucher le mur en pierre (j’avais planté auparavant des clous en U sans les montants histoire de recevoir le fil de fer…

Image

10/ Et voilà le travail !

Image

Image

NOTA : Sur cette dernière image on voit que le mur à gauche sur la photo repose sur une structure primaire plus classique, faite de tasseaux chevillés au mur. Ce mur étant bizarrement beaucoup plus droit que les autres, j’ai pu m’épargner le coup des bouts de chevrons… Pour cette partie l’ossature primaire est constituée de petits bouts de liteaux chevillés « en quinconce » pour qu’une lame d’air puisse toujours passer quelque part.


Prochaine étape : les corniches ! Grand moment d’éclate en perspective…
Pollux1
 
Messages: 54
Inscription: 09 Jan 2011 23:44
  • offline

Message » 05 Jan 2012 1:03

:o super boulot.
C'est bien d'avoir collé (au lieu de visser) pour éviter de transmettre les vibrations.
Entre le mur et l'isolant, la lame d'air sera ventilée ?
sonatine
 
Messages: 4831
Inscription: 28 Jan 2002 2:00
Localisation: 83
  • offline

Message » 05 Jan 2012 10:38

Wow Sonatine tu fais partie de l'équipe de nuit :wink:

Merci pour tes encouragements

En fait je laisserai à intervalles réguliers une grille au niveau de la corniche et une grille en partie basse. La ventilation devrait se faire naturellement par le fait que le mur va refroidir la lame d'air donc elle va se retrouver plus lourde et s'écouler naturellement du haut vers le bas (ce qui va dégrader un peu le coefficient d'isolation de la salle il est vrai, mais on fait pas d'omelette sans casser les oeufs...). Je ne tient pas non plus à forcer cette ventilation car si l'air passe trop vite il risque de m'arracher des fibres de laines de roches qui vont se retrouver dans la salle elle même, et là pas cool...
Pollux1
 
Messages: 54
Inscription: 09 Jan 2011 23:44
  • offline

Message » 05 Jan 2012 10:53

Franchement respect, je serai bien incapable de faire un tel boulot...
Hesiode
 
Messages: 23
Inscription: 07 Déc 2011 11:44
  • offline

Message » 05 Jan 2012 11:53

Bonjour Pollux,
Les chevrons horizontaux sont collés aussi? Tu peux donner la marque ou la photo d'un tube de colle stp?
diedie
 
Messages: 329
Inscription: 30 Mar 2010 23:33
Localisation: Villefranche de Lauragais
  • offline

Message » 05 Jan 2012 13:32

@ Hesiode : Merci ! C'est vrai que cette partie n'était pas la plus fun... Enfin je me dit qu'une salle HC sympa, ca se mérite ! Et dans quelques mois j'en rigolerai autour d'une bière ;-)

@ diedie : Oui les chevrons horizontaux sont collés aussi tant qu'à faire. Personnellement j'utilise du matic/colle PU, qui a cette tête là :

http://csimg.webmarchand.com/srv/FR/290 ... cthane.jpg
Pollux1
 
Messages: 54
Inscription: 09 Jan 2011 23:44
  • offline

Message » 05 Jan 2012 15:15

En mettant des grilles de ventilation dans la salle, le son de la salle va passer par là,
Pour ne pas perdre en isolation phonique, il faudrait que les grilles de ventilation du mur donnent sur l'extérieur.
sonatine
 
Messages: 4831
Inscription: 28 Jan 2002 2:00
Localisation: 83
  • offline

Message » 05 Jan 2012 16:13

sonatine a écrit:En mettant des grilles de ventilation dans la salle, le son de la salle va passer par là,
Pour ne pas perdre en isolation phonique, il faudrait que les grilles de ventilation du mur donnent sur l'extérieur.


Je te remercie d'attirer mon attention sur ce genre de détails, ca me force à me poser des questions pour un résultat optimal !

Celà dit je ne pense pas que ce point me pose de problème pour 2 raisons :

- la grille sera dans la cloison verticale qui elle même sera monté APRES le plafond déjà en place donc le pont phonique ne se fera pas (trop) vers la chambre du haut, la plus sensible
- le son qui filtrerai à travers la grille en traversant le mur se retrouve soit dehors, soit dans un garage où les nuisances sonores ne sont pas trop un problème, et encore il a quand même 60 cm de pierre à traverser au passage, il aura perdu quelques db je pense !
Pollux1
 
Messages: 54
Inscription: 09 Jan 2011 23:44
  • offline

Message » 05 Jan 2012 16:34

Je me suis mal exprimé.
Le son se propage dans l'air (propagation aérienne) donc partout où l'air peut passer et bien le son peut passer aussi.
De plus le son se propage aussi dans la matière (propagation solidienne), exemple des indiens collant leurs oreilles au rail de chemin de fer.

Admettons que tu poses une grille d'aération donnant d'un côté sur ta salle ciné et de l'autre côté dans l'espace entre laine de roche et mur en pierre.
Le son venant de la salle ciné va passer par cette grille d'aération. Le son va arriver entre laine de roche et mur de pierre.
Le son va se propager dans le mur de pierre (propagation solidienne). Le son va remonter par ce mur jusqu'aux pièces du dessus.
Comme il s'agit d'un mur en pierre assez massif, les fréquences aigues seront bien atténuées par ce mur mais les fréquences graves beaucoup moins.

Cela serait mieux de mettre des grilles d'aération qui donnent d'un côté sur l'extérieur et de l'autre côté dans l'espace entre laine de roche et mur en pierre.

L'isolation phonique est dur à mettre en oeuvre car une petite imperfection peut ruiner tout le gros du travail effectué correctement.
sonatine
 
Messages: 4831
Inscription: 28 Jan 2002 2:00
Localisation: 83
  • offline

Message » 05 Jan 2012 17:17

Remarque pertinente !

Vu comme ça ca mérite réflexion effectivement, d'autant que ca pourrait m'épargner d'avoir à mettre des grilles visible depuis l'intérieur....

Un détail cela dit, j'ai fait un peu d'acoustique vite fait à l'IUT (mais je suis loin d'être un expert en la matière) et m'étais laissé dire qu'à l'inverse des hautes fréquences, les basses fréquences peuvent effectivement transmettre leur énergie plus facilement en solidien que les HF mais nécessitent pour ce faire une surface relativement importante. Quand j'avais réfléchi à ce sujet je m'étais dit qu'une BF même d'amplitude élevée aurait du mal, en traversant une petite grille de 3 x 8 par exemple, à conserver suffisamment d'énergie pour faire vibrer un mur en pierre massif sur plusieurs mètres de haut de telle sorte que ces vibrations puissent repasser en aérien à l'étage du dessus après avoir traversé un doublage et constituer une nuisance sonore. Celà dit tu me mets le doute, si tu as plus d'infos sur ce sujet je suis preneur..
Pollux1
 
Messages: 54
Inscription: 09 Jan 2011 23:44
  • offline


Retourner vers Installations HC dédiées

 
  • Articles en relation
    Dernier message