Modérateurs: Staff Image, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

LE post qui a tout demarré: fabriquer son colorimetre

Message » 22 Jan 2004 18:46

Salut Manu

Je fais remonter ce petit post, histoire qu'il ne tombe pas dans l'oubli... Tu as continué à y penser ? ;)

A bientot
Georges
Georges G
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10747
Inscription: 06 Fév 2002 1:00
Localisation: Pamparigouste :o) (34)

Annonce

Message par Google » 22 Jan 2004 18:46

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 22 Jan 2004 19:36

Hello,
J'ai un peu laissé tombé le bidule pour l'instant, pourtant j'avais deja pas mal de points d'avancement :

- le coup composant n'est pas tres elevé, les photodiodes, convertisseurs et autres se trouvent a des prix tres corrects, un premier chiffrage a la louche autour d'une 50aine d'euros.

- on avait parlé d'utiliser le port parallele, avait les limitations concernant l'acces sous win 2k/nt, en fait on trouve des p'tits logiciels, avec les sources, pour contourner le pb (j'ai plus le lien, j'dois avoir ca au taf).

- la ou j'ai bloqué, c'est dans la recherche des filtres de couleur, on trouve ce qu'il faut chez kodak, les gelatines "wratten" tricolor #25,#47,#58 (je suis plus sur des numeros), par contre j'ai essayé d'en trouver ne serait ce que pour avoir une idée du prix, mais mon photographe avait la "flemme" de regarder ca, du coup ca m'a un peu refroidi :wink:

- j'avais prevu d'investir dans un peu de matos (alims&co) mais je prefere attendre un peu et plutot partir en famille en Guadeloupe lol:

Donc c'est un peu le stand-by pour l'instant, j'essayerais de faire une synthese plus concrete de la ou j'en suis.

Manu.
A choisir, les Bretons preferent avoir Alzheimer que Parkinson, car il vaut mieux oublier de payer son verre, que de le renverser partout.
EPira
 
Messages: 445
Inscription: 19 Jan 2001 1:00
Localisation: BZH
  • offline

Message » 22 Jan 2004 19:49

Salut Manu

Pour les filtres, je sais qu'il y en a qui sont livrées avec le DVD VE. J'imagine qu'il sont bons pour cet usage. Sinon, je viens de jeter un oeil chez www.prophot.com et j'ai trouvé ceci:

Lee Filters / Filtres de sélection trichrome (B-V-R) 75 x 75 mm : 18,00 euros

Je pense que c'est pour le jeu de filtres... Bref, c'est pas ça qui va nous ruiner ;)

Sinon, pourquoi ne pas utiliser tout bêtement une liaison série ? C'est quand même le plus simple à programmer, non ?

J'ai très envie de bosser sur un soft pour ça... Non seulement on pourrait faire un "colorfacts light", mais je vois d'autres applications... comme une calibration automatique de l'application Holo3D, et même l'usage de son futur égaliseur vidéo pour compenser les dérives d'un projecteur qui sont en dehors des réglages possibles... Bref, y'a plein de choses marrantes à faire avec un truc pareil !

Sinon, que dirais-tu de mettre non pas 3 mais 4 capteurs: ça ferait un luxmètre intégré au colorimètre, et je pense que ça simplifierait certains problèmes d'étalonnage... Qu'en penses-tu ?

A bientot
Georges
Georges G
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10747
Inscription: 06 Fév 2002 1:00
Localisation: Pamparigouste :o) (34)

Message » 22 Jan 2004 22:11

Georges G a écrit:Salut Manu

Hello Georges,

Pour les filtres, je sais qu'il y en a qui sont livrées avec le DVD VE. J'imagine qu'il sont bons pour cet usage. Sinon, je viens de jeter un oeil chez www.prophot.com et j'ai trouvé ceci:

Lee Filters / Filtres de sélection trichrome (B-V-R) 75 x 75 mm : 18,00 euros

Je pense que c'est pour le jeu de filtres... Bref, c'est pas ça qui va nous ruiner ;)


Effectivement, faudrait voir ce que ca donne !
Les kodak wratten aussi disponible sur ce site sont a 22.39 pour le rouge et bleu, le vert doit etre a 53.95, de toute facon il y aurait moyen de fractionner les filtres.

Sinon, pourquoi ne pas utiliser tout bêtement une liaison série ? C'est quand même le plus simple à programmer, non ?


La plupart des convertisseurs A/D utilisent une liaison serie clock/data, il faut pouvoir controller a la fois l'horloge et les/la data (in/out si selection d'entrée par exemple), donc la liaison serie directe ne serait pas utilisable, il faudrait passer par les signaux annexes CTS/DSR/RTS/DTR, pas forcement plus pratique que d'utiliser la floppée de bits dispos sur le port //, et ca laisse de la marge en cas de besoin, par exemple pour venir reseter une capa de filtrage, mettre en route le montage pour economiser une pile ou ce genre de chose.


J'ai très envie de bosser sur un soft pour ça... Non seulement on pourrait faire un "colorfacts light", mais je vois d'autres applications... comme une calibration automatique de l'application Holo3D, et même l'usage de son futur égaliseur vidéo pour compenser les dérives d'un projecteur qui sont en dehors des réglages possibles... Bref, y'a plein de choses marrantes à faire avec un truc pareil !


Ouaip, le coté soft sera sympa, le tout est de reussir a bien mettre au point la partie hard, il y'a a pas mal de pb a resoudre, comme le fait que la lumiere recue n'est pas continue (integration du signal ou mesure d'un maximum ?), que ca depend de la techno employée, de la frequence d'affichage, de la luminosité, que la plage de mesure doit etre relativement etendue, etc ...

De la bonne bricole quoi, avec une grosse partie experimentation !
:wink:

Sinon, que dirais-tu de mettre non pas 3 mais 4 capteurs: ça ferait un luxmètre intégré au colorimètre, et je pense que ça simplifierait certains problèmes d'étalonnage... Qu'en penses-tu ?
A bientot
Georges


Ca pourrait se faire, le convertisseur que j'avais reperé avait justement 4 entrées :) je dois l'avoir dans mes notes sur un carnet au boulot :oops:

Ca permettrait d'affiner la mesure, par exemple de voir la pureté d'une couleur, tu balances que du bleu, et du compare ce que tu recois de la photodiode qui a le filtre bleu, et de celle qui n'a pas de filtre, ce genre de chose, a experimenter :lol:

Manu.
A choisir, les Bretons preferent avoir Alzheimer que Parkinson, car il vaut mieux oublier de payer son verre, que de le renverser partout.
EPira
 
Messages: 445
Inscription: 19 Jan 2001 1:00
Localisation: BZH
  • offline

Message » 23 Jan 2004 14:38

Salut Manu

Pour la liaison parallèle, j'ai quand même l'impression que ça va être très chiant à programmer... Il y a sûrement moyen de faire un truc en série ou en USB, non ? D'ailleurs, sur ce forum, il y a des gens qui maîtrisent les composants d'interface USB, ça peut être utile ;)

En fait, l'idéal serait de faire un freeware portable facilement, pourquoi pas avec une license GNU GPL... enfin, on n'en est pas là, mais ce serait quand même sympa que ça fonctionne aussi bien sous 98 que sous NT et XP, c'est pour ça que j'avais pensé à une liaison série... ou peut-être USB (mais je ne maîtrise pas par contre :( )

A bientot
Georges
Georges G
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10747
Inscription: 06 Fév 2002 1:00
Localisation: Pamparigouste :o) (34)

Message » 23 Jan 2004 14:43

Hello Georges,

A la limite le choix de l''interface n'est pas critique dans un premier temps, tant qu'on peut utiliser un ou deux bits en entrée/sortie qque part, ca devrait le faire ;)

Manu.
A choisir, les Bretons preferent avoir Alzheimer que Parkinson, car il vaut mieux oublier de payer son verre, que de le renverser partout.
EPira
 
Messages: 445
Inscription: 19 Jan 2001 1:00
Localisation: BZH
  • offline

Message » 23 Jan 2004 15:11

Manu,

Pour l'interface, je vois un gros avantage à l'interface série: la simplicité de programmation. Pour l'USB, je vois également un avantage qui peut avoir son importance: la disponibilité d'une alimentation pour le montage... Ca doit pouvoir suffisamment simplifier et diminuer le cout du montage pour justifier quelles recherches sur la programmation d'un port USB ;)

Le port parallèle, je n'y vois que des inconvénients par contre...

A bientot
Georges
Georges G
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10747
Inscription: 06 Fév 2002 1:00
Localisation: Pamparigouste :o) (34)

Message » 23 Jan 2004 15:22

Georges G a écrit:Manu,
Pour l'interface, je vois un gros avantage à l'interface série: la simplicité de programmation.


Un port // est extremement simple a programmer, un outportb(0x378,value) ou _outp(0x378,value) et ca roule ;)
Le pb vient que Windows n'autorise plus l'acces direct aux ports, mais ca se contourne sans pb.

Georges G a écrit:Pour l'USB, je vois également un avantage qui peut avoir son importance: la disponibilité d'une alimentation pour le montage... Ca doit pouvoir suffisamment simplifier et diminuer le cout du montage pour justifier quelles recherches sur la programmation d'un port USB ;)


Pour l'acces USB, ca va necessiter d'ecrire un vrai driver, pas forcement tres simple, et le composant USB risque de couter plus cher que tout le reste du montage !

Georges G a écrit:Le port parallèle, je n'y vois que des inconvénients par contre...

Meuuuu non, ca va bien se passer ;)

A bientot
Georges


Tchao,
Manu.
A choisir, les Bretons preferent avoir Alzheimer que Parkinson, car il vaut mieux oublier de payer son verre, que de le renverser partout.
EPira
 
Messages: 445
Inscription: 19 Jan 2001 1:00
Localisation: BZH
  • offline

Message » 23 Jan 2004 16:54

Manu,

En fait, je pense que le driver USB ne sera pas si compliqué que ça à écrire... Microsoft fournit des programmes d'exemples dans le DDK, et c'est libre de droits. Dans la mesure où l'engin reste vraiment simple, on ne doit pas avoir beaucoup à faire en partant d'un driver USB issu du DDK...

Pour le prix du composant, je ne connais pas... Faut se renseigner auprès de gens qui savent ;)

A bientot
Georges
Georges G
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10747
Inscription: 06 Fév 2002 1:00
Localisation: Pamparigouste :o) (34)

Message » 23 Jan 2004 19:20

Manu,

J'ai trouvé l'engin pour accéder au port parallèle sous Windows 9x/2K/NT/XP. Ca se trouve sur http://www.internals.com et il suffit de cliquer sur WinIO pour charger le .zip avec la totale (y compris les sources). C'est pas gros, c'est simple, et c'est freeware ;)

Plus de problème pour le port parallèle, donc ;)

A bientot
Georges
Georges G
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10747
Inscription: 06 Fév 2002 1:00
Localisation: Pamparigouste :o) (34)

Message » 30 Jan 2004 19:39

Salut Manu

Je fais remonter ce thread pour te tenir au courant de mes recherches. J'ai longuement discuté avec MLill, notre spécialiste des colorimètres. Il existe un produit tout fait et pas trop cher, c'est le Colorvision Spyder (jette un oeil sur le site www.colorvision.com ). Il coûte 169 euros prix public (il y a peut-être moyen de le trouver moins cher, faut voir). Ce colorimètre sert normalement pour la calibration des moniteurs (et l'appli livrée avec ne sert qu'à ça). Mais il est compatible avec Colorfacts, on peut donc s'en servir pour calibrer un projecteur.

Bref, j'ai contacté colorvision pour leur demander s'ils avaient une API documentée accessible pour qu'on puisse écrire nos propres applications en exploitant ce colorimètre pas si cher que ça... J'attend la réponse ;)

A bientot
Georges
Georges G
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10747
Inscription: 06 Fév 2002 1:00
Localisation: Pamparigouste :o) (34)

Message » 31 Jan 2004 10:17

Salut Georges,
Effectivement, 169 euros ca commence a etre interressant !
Eventuellement une reverse ingenering devrait etre possible si jamais une Api n'est pas dispo ;)
Manu.
A choisir, les Bretons preferent avoir Alzheimer que Parkinson, car il vaut mieux oublier de payer son verre, que de le renverser partout.
EPira
 
Messages: 445
Inscription: 19 Jan 2001 1:00
Localisation: BZH
  • offline

Message » 03 Fév 2004 19:15

Salut Manu

J'ai demandé des renseignements vendredi, on est mardi, et toujours rien... :roll:

Je le sens assez mal, le reverse engineering... :roll:

Wait and see...

A bientot
Georges
Georges G
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10747
Inscription: 06 Fév 2002 1:00
Localisation: Pamparigouste :o) (34)

Message » 12 Fév 2004 14:36

Pour mettre de l'eau au moulin,

La calibration d'une photodiode ou bien d'une photorésistance peut se faire sur un spectrophotomètre qui sert en chimie et biologie. Des appareils très simple "traine dans les lycée". Il indique la longueur d'onde émise, il suffit de tracer la tension ou l'intensité en fonction de Lambda. (je pense) :-?

Maintenant n'y connaissant pas grand chose dans ce domaine est-ce qu'il existe des mires projetable et un tutos qui expliquerait les réglages par rapport au mesure.

Merci d'avance.
Un philosophe a dit : "retourne sur HDFZ avec ta team de 2 SDF dans la cave à vinasse" Mouahahahahaha
artefact
 
Messages: 676
Inscription: 18 Mai 2003 9:24
  • offline

Message » 12 Fév 2004 14:55

Salut Artefact

La difficulté n'est pas là. Pour effectuer une telle mesure, il faudrait surtout un émetteur de longueur d'onde réglable, à bande très étroite. Là, on pourrait faire la mesure.

Sinon, les filtres colorés sont des passe-bandes, ils laissent passer un éventail large de longueurs d'ondes. Quoi qu'on fasse, avec un capteur tri-stimulus, on est obligé de savoir précisément ce qui est émis par le projecteur pour avoir un résultat parfait. Et c'est une info qui ne s'invente pas, il faut un spectromètre pour l'avoir.

Ca fait un moment qu'on y pense. Seul le spectromètre (cher) permet une précision absolue. Avec un tri-stimulus, on suppose qu'on pourrait avoir des résultats corrects. Mais on ignore encore avec quelle précision... :roll:

A bientot
Georges
Georges G
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10747
Inscription: 06 Fév 2002 1:00
Localisation: Pamparigouste :o) (34)


Retourner vers Le ColorHCFR