Modérateurs: Staff Home-Cinéma, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 2 invités

Tout ce qui concerne les logiciels lié au HC sur ordinateur (PC, Mac, Linux...)
Règles du forum
Avant de poster, merci de prendre connaissance des règles du forum : à lire avant de poster

Classement en musique classique : Disque dur vs. Etagères

Message » 22 Juil 2008 8:47

dionisos a écrit:Parcontre il y a des points assez negatifs :

un DD peut parait-il perdre les données au fil du temps(long terme) et a plus court terme il peut etre succeptible de "crashés" = perte total et irreversible de toutes les données


Bien sûr que c'est vrai : ton disque dur peut tomber en panne, il peut trop chauffer et griller, il peut arriver plein de trucs qui font que tu n'as plus qu'à le mettre à la poubelle (je ne parle pas des solutions possibles RAID, ou si c'est trop tard des boîtes qui contre espèces récupèrent de 10% à 100% des données d'un DD crashé).

Avec un CD aussi note-bien il peux t'arriver des problèmes : tu peux le rayer, tu peux le faire tomber et le casser (?), tu perdre perdre le CD, etc...

La différence c'est que dans un cas tu perds un CD, dans l'autre cas tu perds toute ta discothèque d'un coup, et ça fait plus peur. Mais en fait c'est pareil.

Dans les deux cas la situation de départ est la même car contrairement à l'expression qu'on utilise la musique n'est pas dématérialisée, elle est sur un support physique (disque dur ou CD). Et la solution est la même dans les deux cas : faire une copie sur un autre support (copier le disque dur sur un autre disque dur, copier le CD sur un disque dur, etc...). Et là d'ailleurs les avantages et inconvénients s'échangent : pour sauvegarder ta discothèque faite de CDs tu va avoir beaucoup beaucoup de travail. Pour sauvegarder ta discothèque "dématérialisée" sur disque dur tu fais 2 clics de souris vers un autre disque dur et tu vas te promener.

Il faut faire une copie de sauvegarde de sa musique sur un ou plusieurs disques durs. Et avec ça, personnellement je me sens plus en sécurité qu'avec des CD. Le temps n'a plus de prise sur ta discothèque : si tu es flippé tu peux faire des copies de copies. Si le support fait des progrès tu copieras ton DD dans 5 ans sur le nouveau support "carte super chip" qui fait tenir 100 To dans un carte format carte bleue avec lecture quantique ou ce que tu veux : de copie de sauvegarde en copie de sauvegarde ta collection est pérenne.

Cela dit ta collection de CD aussi est pérenne dès lors que tu copies chaque CD sur un autre support. Toute copie en double (ou en triple si on est flippé) de sa discothèque sur un support ayant une durée de vie supérieure à, disons, 5 ans. est une copie pérenne, car tous les 5 ans tu peux en refaire une ou plusieurs nouvelle copie sur un autre support, etc, etc.

Je ne connais pas la durée de vie d'un disque dur actuel, mais avec 2 copies de sauvegardes on ne risque rien je pense.


pour ta dernière remarque il faudrait trouver le fil où on parle de ça. Je ne sais plus si c'est en bla bla, en musique ?? Ou en ouvrir un autre.
corsario
 
Messages: 2218
Inscription: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 22 Juil 2008 8:47

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 22 Juil 2008 9:06

D'accord là-dessus (faut dire que dans mon job, en matière de copie de sauvegarde, on est parano - on a des clients qui nous redemandent des travaux effectués pour eux 5 ans plus tard !) Dès que j'ai fini une session d'encodage, je sauvegarde sur un autre DD. L'investissement est donc un peu plus lourd au départ, mais je ne me vois pas recommencer ENCORE l'extraction de tous mes CD par ordre alphabétique en recommençant à Absil ! :) (J'en suis à Ravel ! Encore un effort !)
BobTocque
 
Messages: 1512
Inscription: 24 Aoû 2004 14:55
  • offline

Message » 22 Juil 2008 9:44

tiens à propos des systèmes de rangements, j'ai essayé comme tout le monde les étagères et les caisses avec avantages et inconvénients cités plus haut ... puis je m'étais mis au classeur ! L'idée m'était d'ailleurs venu par le manque d'espace dans notre salon. Ce sont des classeurs géants contenants 200 CD je crois, et je m'étais dit que çà serait sympa car moins volumineux et avec un classement assez facile et réorganisable du fait que chaque page est perforée et passée dans des anneaux, et surtout coté recherche, et bien on tombe direct sur les pochettes, plus facile et très joli !!!

3 ans plus tard, les classeurs restent toujours sur un meuble et jamais dans mes mains sur le canapé (ils sont supers lourds), j'ai été obligé de "retailler" certaines jacquettes au format non standard et parfois les disques ont du mal à rentrer dans leur logement car livret trop volumineux !!! En clair, çà n'est pas la panacée ....

J'en suis donc arrivé au PC et à Foobar, et mes premiers pas se déroulent bien meme si l'encodage est un poil fastidieux .... Coté recherche, pour l'instant , pas de souci, je classe par style, puis par artiste, et enfin par album ! Et voilà pour moi ! :D
davfouch
 
Messages: 1019
Inscription: 04 Jan 2005 14:22
Localisation: 44640

Message » 22 Juil 2008 10:27

On arrive peu à peu du paléolithique au néolithique : ça vient :wink:

Quel dommage néanmoins que :lol: Mais ça viendra car l'avenir est là...

Bravo en tout cas à tous...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 22 Juil 2008 11:52

Bonjour,
En ce qui me concerne j'ai commencé mes opérations de rip il y a quelques années par une tri sévère de ce que j'écoutais ou pas, vu le travail à effectuer je ne tenais pas à perdre mon temps avec des enregistrements que je ne réécouterais jamais. Je ne suis pas collectionneur, de plus n'écoutant pas souvent de la musique, je privilégie les enregistrements d'exceptions.
Je découpé le travail par tranche de 4Go environ, comme le rip n'est pas effectué sur mon PCHC je transfère et si tout est ok je sauvegarde cette tranche sur DVD.
Sur le ddur du PCHC je me contente de mettre ces tranches dans un dossier différent avec un simple numéro. Comme à chaque tranche correspond à un dossier et un dvd qui possèdent le même numéro il est très facile de s'y retrouver rapidement. Il suffit de donner le chemin de départ à Foobar la première fois et c'est fini, je ne me préoccupe pas de savoir où sont physiquement les albums, c'est inutile.
Je laisse les tags d'origine lorsque EAC les trouve sinon j'utilise MP3tag pour les "inconnus" en respectant le même format que freedb. je scan les pochettes moi-même recto verso plus une ou deux pages du livret lorsque ça en vaut la peine.
La fonction recherche de Foobar couplée à des playlists ciblées me suffit amplement, par contre j'ai ma propre version pour avoir une présentation qui permette de tout afficher clairement, j'utilise un Pocket PC pour le pilotage.
Le point faible du système est que je dois faire très attention à ce que tous les albums soient au moins une fois dans une playlist sinon ils sont invisibles. C'était un problème au départ lors de la mise en place de la discothèque mais ce risque disparait en ajoutant les nouveaux albums un par un.

Patrick
Lansing
 
Messages: 5411
Inscription: 23 Mai 2005 21:01
  • offline

Message » 29 Juil 2008 13:37

Chose drôle :

J'ai mis dans l'ordinateur un CD-R copié en simultané d'une émission de radio que j'ai faite en direct : et ça m'a téléchargé le nom d'un disque du commerce :o

J'ai mis le CD de la deuxième émission : le nom d'un autre disque du commerce

Etc., ça a fait la même chose pour les 5 émissions... :o

(En fait, je voulais en faire des copies MP 3 : que j'ai faites... mais elles ont maintenant chacune le titre d'un disque du commerce :roll: )

Or, ces émissions ont été faites en direct, le générique est une archive personnelle jamais publiée sur disque et les 4/5e des musiques diffusées sont des copies que j'ai faites moi-même de LP jamais édites dans le commerce sous forme de CD...

Et évidemment aucun des disques mentionnés par la recherche automatique sur le net ne correspond à la musique diffusée dans ces émissions !


Sur quoi se fondent les logiciels pour aller chercher des infos sur le net ? Le nombre de plages et la durée ?
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 29 Juil 2008 13:54

haskil a écrit:Sur quoi se fondent les logiciels pour aller chercher des infos sur le net ? Le nombre de plages et la durée ?


exact.

Du coup si tu as une seule plage (j'imagine que là c'était le cas), tu as des surprises dans le genre de celle que tu as eu hier ;)
corsario
 
Messages: 2218
Inscription: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 29 Juil 2008 15:26

C'est exactement ça : une plage et j'en ai donc déduis que les deux seuls éléments réellement pris en compte étaient nombre de plages et durées...

Donc j'ai du Brian Eno :lol: Quand les émissions parlaient d'une vieille pianiste brésilienne :lol: :lol:

Cela étant, j'ai pu lire ça sur la PS3 en les y copiant depuis le CD que j'avais gravé en MP 3...

ainsi que des CD copiés en non compressé sur mon ordinateur que j'ai lus en streaming wifi via le modem routeur, comme avec une borne Air Port Express : le son est excellent...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 05 Aoû 2008 4:21

BobTocque a écrit:Pour ajouter de l'eau au moulin du disque dur, je me suis surpris ce week-end, pour la première fois de ma vie, à encoder un CD que je venais de recevoir avant même de l'avoir écouté, à le ranger au fond de ma bibliothèque (sans même chercher à le classer de quelque manière) et à l'écouter via disque dur. Selon toute vraisemblance, je n'écouterai jamais le CD lui-même ! :P

c 'est tout l'intérêt du truc.
le cd reste neuf bien ragé dans sa boite.
amateur de jazz et acid jazz pas mal de mes cd sont introuvable aujourd'hui. ce sont des pièces rare que je ne voudrez pas rayer. la copie sur DD a commencé par la pour moi.
puis le côté pratique à pris le déçu.
bravo beau boulot jolie synthèse
aujourd'hui je n'achète même plus les CD enfin rarement la bibliothèque médiathèque de ma ville les achète et les stock pour moi, en plus il y a local dédier au jazz.

alex
aley
 
Messages: 68
Inscription: 22 Nov 2006 22:46
Localisation: Nice
  • offline

Message » 05 Aoû 2008 4:55

"dionisos"
Parcontre il y a des points assez negatifs :

un DD peut parait-il perdre les données au fil du temps(long terme) et a plus court terme il peut etre succeptible de "crashés" = perte total et irreversible de toutes les données

RAID 0 ça ser a ça.
2 DD monté en raid 0 le pc n'en vois qu'un mais le stockage ce fait sur deux dd si un crach tu le remplace et ne perd rien.
je sais ça crach jamais mais quand ça arrive les boules.

et puis aussi il y a des chances amha que la dématerialisation du support et le telechargement omnipresent menent peu a peu a la mort des artistes. voir ,contribue a la mediocrité des production artistes contemporaines et a une perte de qualité en generale

te fait pas de souci pour les majors elle perdurerons.
alex
aley
 
Messages: 68
Inscription: 22 Nov 2006 22:46
Localisation: Nice
  • offline

Message » 07 Fév 2011 12:49

Bonjour à tous,

Je travaille depuis plusieurs année sur ce problème de classement et d'indexation.

En tant que critique musical et au cours de mes recherches menées dans le cadre d’un master 2 à l’École des Hautes Étude en Sciences Sociales, je me suis battu avec les moteurs de recherche, les bases de données et les solutions personnelles de classement. Les premiers connaissent de sérieuses limites qui sont liées à leur mode de fonctionnement. Les informations qui sont remontées via Google (par exemple) sont souvent accompagnées de données parfaitement fantaisistes. Le même problème se pose dans une moindre mesure avec les bases de données les mieux conçues qui présentent au passage un inconvénient majeur : leur incapacité à dialoguer les unes avec les autres et à s’affranchir de la barrière des langues.

Le projet Discotheka (http://www.discotheka.com/blog/?p=739 est née de cette analyse et d'une série de tentatives infructueuses pour trouver une solution standard au problème d'identification et de classement de oeuvres et de leur interprétation.

Pour le dire vite, Discotheka est une plate-forme de facilitation pour les acteurs de l’écosystème musical, le centre névralgique d’un réseau coopératif qui permettra à terme de retrouver facilement les données liées à la musique — de l’œuvre originale aux commentaires autorisés qui peuvent lui être associés en passant par sa réalité sonore effective, sous quelle forme que ce soit.

Discotheka est tout à la fois un service offert aux institutions et aux particuliers (gestion de discothèques ou de playlists) mais également le centre névralgique d’un réseau capable d’enrichir toute information musicale et de fournir à qui le demandera des données structurées pour être comprise par les machines (web sémantique). Les utilisateurs les plus pointus pourront également obtenir des fichiers aux normes Unimarc ou tout autre format nécessaire au fonctionnement d’un service (itune, base de donnée etc.).

Pour parvenir à nos fins, nous avons développé une plateforme technique capable de prendre en compte l’ensemble des données présidant à l’élaboration d’un disque ou d’un programme de concert. Cela passe en tout premier lieu par le déploiement des technologies sémantiques et le développement d’ontologies dédiées au genre lui-même et aux instruments, le tout relié au projet Music Ontology (http://musicontology.com/), incontournable dans ce domaine. Cette approche garantie la pérennité des informations collectée et leur utilisation au sein des systèmes de recherche les plus modernes.

pour résumer :

    Nous sommes un centre de gestion et de classement de données et d’informations relatives à la musique.
    Nous utilisons un standard de description des œuvres imprimées (musique « dite » classique) et des thèmes musicaux (jazz et musiques apparentées) qui nous sert de référence pour le classement des enregistrements.
    Nous nous appuyons sur les avancées du Web sémantique pour permettre un archivage intelligent basé sur l’indexation des terminologies musicales et de leur utilisation par les compositeurs.
    Nous autorisons la description d’une œuvre musicale (et de son exécution) quel que soit le niveau de détail que l’on souhaite obtenir.
    Enfin, nous gérons le multilingue par mots-clefs grâce à la traduction en amont du vocabulaire utilisé (tonalités, genres, mouvements, nuances etc.)

Je peux répondre à toutes vos questions concernant ce projet.

Cordialement

Mathias
Mathias.H
 
Messages: 1
Inscription: 07 Fév 2011 12:29
  • offline


Retourner vers Logiciel PC Home-cinéma