Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 22 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

► CRITIQUES des derniers films vus

Message » 28 Juil 2012 19:11

Ce n'est pas un film mais l'emission "Au coeur de la nuit" rediffusée sur Arte cette nuit et que j'avais enregistré : la rencontre d'une soirée entre John Landis "Blues Brothers" et Terry Gilliam "Brazil", ex-monthy python : A hurler de rire ! ENORMISSIME !

A voir absolument si c'est rediffusé !

http://www.arte.tv/fr/6778084.html

Dialogue sur Avatar :
Landis : As-tu vu Avatar ?
Gillian : oui
Landis : Je crois que c'est incroyablement stupide ... mais visuellement il y a des merveilles ...
Gillian : La plupart des visuels viennent des peintures de Roger Dean, tu connais ?
Landis : Non
Gillian : Dans les années 60, il illustrait de la SF et des disques. Tout ca c'est du déjà vu, c'est du Roger Dean.

On apprend que Roger Dean s'est posé la question de faire un procès à Cameron ...

Image
Dernière édition par karyboue le 28 Juil 2012 20:20, édité 2 fois.
karyboue.
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4894
Inscription: 02 Aoû 2001 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 28 Juil 2012 19:11

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 28 Juil 2012 19:58

Pretty Bird : canal+ hd

M'a fait passe le temps

10/20
la violence est le dernier refuge de l'incompétence
Si ce message contient ne serait ce qu'un embryon de discussion possible ou un argument susceptible d’être débattu, et qui pourrait être à l'origine d'un échange cordial, merci de le signaler
Salvor Hardin.
 
Messages: 23665
Inscription: 27 Oct 2004 11:21
Localisation: A droite en sortant du frigo...
  • offline

Message » 28 Juil 2012 19:59

Transformer 3 : canal + hd

Une première partie dans l'esprit du premier opus et ensuite du grand n'importe quoi

5/20
la violence est le dernier refuge de l'incompétence
Si ce message contient ne serait ce qu'un embryon de discussion possible ou un argument susceptible d’être débattu, et qui pourrait être à l'origine d'un échange cordial, merci de le signaler
Salvor Hardin.
 
Messages: 23665
Inscription: 27 Oct 2004 11:21
Localisation: A droite en sortant du frigo...
  • offline

Message » 28 Juil 2012 21:46

ImageThe Dark Knight Rises de Christopher Nolan:

Il y a huit ans, s'accusant de la mort du procureur-adjoint Harvey Dent, Batman a disparu dans la nuit passant de héros à fugitif. Mais l'arrivée à Gotham du terroriste masqué Bane, va arracher Bruce Wayne à l'exil qu'il s'est imposé...

Ce troisième et dernier volet de l'apocalyptique saga The Dark Knight, est une fresque épique monumentale d'une rare densité qui clôture les aventures de l'homme chauve-souris de la façon la plus mémorable qui soit.

Le traitement est d'une noirceur et d'une mélancolie à nul autre pareil, la mise en scène tendue et spectaculaire de Christopher Nolan est d'une virtuosité visuelle fascinante, les personnages portés par un casting royal sont toujours aussi développés (l'introspection permanente de Bruce Wayne / Batman) et les nouveaux venus surprenants (surtout Blake, Selina Kyle et Bane), l'intrigue particulièrement dense qui s'inscrit dans l'actualité avec la crise économique est riche en retournements et recèle de situations anthologiques (la destruction du stade), les scènes d'actions sont impressionnantes (l'ouverture calme direct) et le score de Hans Zimmer est très inspiré.

Cette conclusion tant attendue s'érige donc comme un brillant spectacle épique tout aussi impressionnant visuellement que terrassant émotionnellement. Du très grand cinéma.

*****
Mon Blog : Le cinéma du loup
- Diffuseur vidéo 4K : Samsung UE55HU8500 (138 cm) - Sources : Oppo BDP-103D (région B) / Oppo BDP-93EU (multi-régions) / Xbox One / Wii U
- Ampli : Onkyo TX-SR608 - Enceintes : Focal Sib XL, Sib & Cub 2 (7.1)
le loup celeste.
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 3904
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Dans un monde et des temps immémoriaux

Message » 29 Juil 2012 9:46

Le flingueur : canal+ hd

Classique et divertissant :D

13/20
la violence est le dernier refuge de l'incompétence
Si ce message contient ne serait ce qu'un embryon de discussion possible ou un argument susceptible d’être débattu, et qui pourrait être à l'origine d'un échange cordial, merci de le signaler
Salvor Hardin.
 
Messages: 23665
Inscription: 27 Oct 2004 11:21
Localisation: A droite en sortant du frigo...
  • offline

Message » 29 Juil 2012 9:59

La taupe : DVD

Histoire interessante mais un manque de rythme certain dans le film : dommage l'affiche avait l'air prometteuse

06/20
topcinefilms.
 
Messages: 4
Inscription: 19 Juin 2011 10:07
  • offline

Message » 29 Juil 2012 12:12

karyboue a écrit:On apprend que Roger Dean s'est posé la question de faire un procès à ...

Roger,
Si tu me lis, je m'associe, moi aussi je pense faire un procés à Jaame
Et je regardai, et je vis apparaitre un cheval couleur pale, et son cavalier se nommait la Mort, et l'enfer le suivait...
rann.
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4366
Inscription: 10 Juil 2009 16:58
  • offline

Message » 29 Juil 2012 12:57

Out of Time : Teva hd

Polar efficace bien qu'assez simpliste et classique dans sa forme. Distrayant :wink:

13/20
la violence est le dernier refuge de l'incompétence
Si ce message contient ne serait ce qu'un embryon de discussion possible ou un argument susceptible d’être débattu, et qui pourrait être à l'origine d'un échange cordial, merci de le signaler
Salvor Hardin.
 
Messages: 23665
Inscription: 27 Oct 2004 11:21
Localisation: A droite en sortant du frigo...
  • offline

Message » 30 Juil 2012 2:44

Image
Un film de Christopher Nolan

Résumé :
Dom Cobb est un voleur expérimenté – le meilleur qui soit dans l’art périlleux de l’extraction : sa spécialité consiste à s’approprier les secrets les plus précieux d’un individu, enfouis au plus profond de son subconscient, pendant qu’il rêve et que son esprit est particulièrement vulnérable. Très recherché pour ses talents dans l’univers trouble de l’espionnage industriel, Cobb est aussi devenu un fugitif traqué dans le monde entier qui a perdu tout ce qui lui est cher. Mais une ultime mission pourrait lui permettre de retrouver sa vie d’avant – à condition qu’il puisse accomplir l’impossible : l’inception. Au lieu de subtiliser un rêve, Cobb et son équipe doivent faire l’inverse : implanter une idée dans l’esprit d’un individu. S’ils y parviennent, il pourrait s’agir du crime parfait. Et pourtant, aussi méthodiques et doués soient-ils, rien n’aurait pu préparer Cobb et ses partenaires à un ennemi redoutable qui semble avoir systématiquement un coup d’avance sur eux. Un ennemi dont seul Cobb aurait pu soupçonner l’existence.

Vu l'année dernière et ce film est pour moi un chef d’œuvre, j'ai été tenue en haleine et j'ai vécue l'histoire avec les personnages de bout en bout.

Les plan photographique sont excellent et ultra soigné, la narration est parfaitement fluide et prend le temps de nous faire comprendre les choses qu'on voit et qu'on nous explique, les acteurs sont tous charismatiques et jouent à merveille leur rôle sans fausse notes, mention très bien pour Marion Cotillard qui tenait un rôle pas forcément évident, remarquable donc, les effets spéciaux sont vraiment très impressionnant et magnifique tout en restant sobre, j'adore ce style chez Christopher Nolan, la bande original composé par la main de maitre de Hans Zimmer est fascinante et sublime, elle appuie parfaitement bien les scènes dramatique et mystérieuse, quand à la mise en scène elle brille par son efficacité et sa limpidité, c'est un film qui prend le temps de nous mettre pleinement dans une ambiance démentielle et chavirante jusqu'a un final stupéfiant :o

20/20 :love:
ZENKAI_power.
 
Messages: 508
Inscription: 07 Mai 2009 14:10
Localisation: 64
  • offline

Message » 30 Juil 2012 2:58

The Fountain

Image

Réalisateur: Darren Aronofsky
Avec: Hugh Jackman, Rachel Weisz Et Sean Patrick Thomas
Durée: 96 min
Genre: Drame, Romance, Science Fiction
Année De Production: 2006
Date De Sortie française: 27/12/2006
Pays: USA & Canada

Synopsis: The Fountain raconte le combat à travers les âges d'un homme pour sauver la femme qu'il aime.
Espagne, XVIe siècle. Le conquistador Tomas part en quête de la légendaire Fontaine de jouvence, censée offrir l'immortalité.
Aujourd'hui. Un scientifique nommé Tommy Creo cherche désespérément le traitement capable de guérir le cancer qui ronge son épouse, Izzi.
Au XXVIe siècle, Tom, un astronaute, voyage à travers l'espace et prend peu à peu conscience des mystères qui le hantent depuis un millénaire.
Les trois histoires convergent vers une seule et même vérité, quand les Thomas des trois époques - le guerrier, le scientifique et l'explorateur - parviennent enfin à trouver la paix face à la vie, l'amour, la mort et la renaissance.

Mon avis: Très bon film pour moi, j'ai du mal à comprendre pourquoi il s'est globalement fait taillé un costard par la presse à sa sortie. Jolie histoire très bien interprétée par Jackman et Weisz avec beaucoup de symbolisme et de niveaux de lecture qui lui donne beaucoup de corps malgré une apparente simplicité/naïveté. Beaucoup de justesse dans la manière d'affronter la mort d'un proche, la sienne, le devenir de l'existence, le futur et le passé. J'y ai également vu des allégories sur l'amour et notre combat contre notre existence mortelle aux différents stades de la vie. Peut être que c'est moi qui brode sur mes sentiments et trace des lignes qui n'existent pas réellement mais le film aura au moins eu le mérité de me les inspirer. Si j'avais quelques remarques à faire ça serait peut être une photographie inégale, des effets spéciaux qui dénotent un manque de moyen même si ce n'est pas très gênant et peut être un montage pas forcément toujours judicieux. Bref un film pas exempt de défauts mais très fort et très vrai, mais qui veut vite devenir vain et chiant si l'on accroche pas ou qu'il ne nous inspire aucune réflexion. Pour ma part j'ai passé un vrai bon moment et m'a permi de penser à pas mal de choses sans pour autant m'illuminer.

7,5/10
Katam.
 
Messages: 251
Inscription: 08 Juin 2011 20:57
  • offline

Message » 30 Juil 2012 11:59

Vu Carnage de Roman Polanski en Blu-ray

Image

Résumé : Dans un jardin public, deux enfants de 11 ans se bagarrent et se blessent. Les parents de la "victime" demandent à s'expliquer avec les parents du "coupable". Rapidement, les échanges cordiaux cèdent le pas à l'affrontement. Où s'arrêtera le carnage ?

Film mineur dans la filmographie de Polanski, Carnage est sauvé du naufrage par sa mise en scène et par l’interprétation de ses comédiens (Christoph Waltz, John C. Reilly, Kate Winslet et Jodie Foster), tous impeccables. La faiblesse de ce huis clos, qui gratte le vernis de la politesse et de la bienséance pour révéler la petitesse et la mesquinerie humaines, réside dans son scénario. Adapté d’une pièce, le Dieu du carnage, de Yasmina Réza (pas vraiment la plus grande dramaturge française), le script est bien trop convenu pour organiser une montée en puissance vers un possible jeu de massacres. Les personnages campent des archétypes sociaux (l’avocat véreux, la femme bourgeoise oppressée, le mari gentillet ou l’intello de la gauche américaine) sans jamais s’en détacher ou amener une épaisseur psychologique qui les rendrait attachants ou intéressants. Tout est attendu et prévisible dans ce film trop propre qui joue sur du velours quand on aurait aimé plus de poigne, de larmes et de haine. Une petite déception.
Mon Wonderful Blog dédié au GOTY 2013 : http://www.gameblog.fr/blogs/thewonderfulblog/
sopor.
 
Messages: 12070
Inscription: 25 Déc 2002 21:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 31 Juil 2012 11:58

...Miss Potter...

Image
http://images.fan-de-cinema.com/affiche ... tter,2.jpg


Revu sur canal : je crois que je l'ai déjà noté, mais je lui met un 4/5, tellement c'est rafraichissant !

[youtube]oMDMD7q101I[/youtube]

-----------------------------------------------------
Notation :

0/5 -nul, navet, à chier...
1/5 -médiocre, j'ai pas accroché, soporifique...
2/5 -se laisse voir, mais sans plus...
3/5 -bon film, on passe un moment agréable...
4/5 -excellent film...
5/5 -un chef d’œuvre, magnifique...
JVC X70RB + Oppo 103 Audicom Signature ou Pana BT500B ou Pana BD85A + ISCANDUO. Tests BD (p13 à 20) Le Hobbit..................La désolation de Smaug.................Vive le home cinéma !
"The Ghost Voice"
opbilbo.
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 37900
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Message » 31 Juil 2012 15:52

Image

Gardien de l'ordre - BR loc.

Synopsis inspiré d'allociné :

Lors d'une ronde de nuit qui tourne mal, Simon et Julie, deux simples gardiens de la paix, blessent le fils d'un député qui a abattu sans raison un de leurs coéquipiers lors d'une interpellation pour tapage nocturne. Accusés à tort de bavure et lâchés par leur hiérarchie, ils décident de prouver leur innocence en enquêtant sur la drogue responsable du coup de folie de leur agresseur.

Derrière ce titre bien peu vendeur se cache un vrai polar parfaitement ficelé. La tension s'installe à la 1ère minute avec l'apparition du personnage de Simon et sa réputation trouble de flic pas clean muté pour raison disciplinaire, puis cette tension ne se relachera plus : l'accident de patrouille, la descente aux enfers de Simon et Julie qui sont devenus un fusible pour raison d'Etat, l'enquête qu'ils mènent seul dans le milieu de la drogue, l'absence de couverture et de protection, la mise en danger, les actions limites, les dérapages, puis la fuite en avant et enfin tout simplement la nécessité de devoir sauver sa peau ... Filmé avec une action particulièrement réaliste, ce film réussi à marier les codes du docu façon reportage (scènes de jour) avec ceux du polar noir (scènes de nuit), et cette alchimie étonnante fonctionne parfaitement et donne au final une atmosphère crédible et captivante.

Reste les 5 dernières minutes. Très décevantes au regard de la qualité qui précède. Action ultra téléphonée et dénouement attendu. Dommage que le script n'ai pas osé la noirceur jusqu'au bout... Malgré cela c'est un film à voir, notamment à cause de la prestation de Fred Testot qui est remarquable.

@+
Emmanuel
Emmanuel Piat.
 
Messages: 9271
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 01 Aoû 2012 0:53

Apt Pupil (Un Elève Doué)

Image

Réalisateur: Bryan Singer
Avec: Ian McKellen, Brad Renfro Et Joshua Jackson
Durée: 111 min
Genre: Thriller, Drame
Année De Production: 1998
Date De Sortie Française: 20/01/1999
Pays: Etats-Unis, Canada, France

Synopsis: Fasciné par le cours de son professeur de sociologie à propos de l'Holocauste, Todd Bowden 16 ans et élève particulièrement brillant, se conscacre à des recherches sur le sujet. Un jour il croise un vieil homme en qui il croit reconnaitre l'ancien directeur du camp de Patin, recherché pour crimes contre l'humanite, Kurt Dussander. Entre l'élève curieux et l'ancien nazi, d'étranges relations de pouvoir vont se nouer.

Mon Avis: Le film débute bien par des personnages assez nuancés et un bon suspense sur la suite des événements, mais très vite ça se gâte. La relation entre Bowden et Dussander au départ de fascination se mue vite en combat de domination mais perd très vite de son intérêt pour tourner ridicule. Au niveau de la réalisation c'est pas trop mal, Singer se débrouille bien pour maintenir une certaine tension mais ça ne remonte pas le ratage narratif de l'histoire qui se termine en grand n'importe quoi avec des personnages sans substance. Par cette voie de fait on perd très vite de l'intérêt envers les personnages et le seul intérêt est de savoir le mot de la fin même s'il est fortement prévisible. Reste l'interprétation de Ian McKellen avec son petit accent allemand qui donne du charisme à son personnage d'ancien directeur de camp de la mort, mais en face d'une autruche morte qui ne sait que faire une tête mi énervée mi constipée ça n'a perd vite de sa superbe. Bref ça se regarde sans mal mais le bilan se dégrade du début à la fin.

5/10





Océans

Image

Réalisateur: Jacques Perrin, Jacques Cluzaud
Avec: Jacques Perrin (Narrateur)
Durée: 104 min
Genre: Documentaire, Drame
Année De Production: 2009
Date De Sortie française: 27/01/2010
Pays: France, Suisse, Espagne

Synopsis: Filer à 10 nœuds au cœur d'un banc de thons en chasse, accompagner les dauphins dans leurs folles cavalcades, nager avec le grand requin blanc épaule contre nageoire... Le film Océans c'est être poisson parmi les poissons.
Après Himalaya et Le Peuple migrateur, Jacques Perrin nous entraîne, avec des moyens de tournage inédits, des banquises polaires aux tropiques, au cœur des océans et de ses tempêtes pour nous faire redécouvrir les créatures marines connues, méconnues, ignorées.
Océans s'interroge sur l'empreinte que l'homme impose à la vie sauvage et répond par l'image et l'émotion à la question : "L'Océan ? C'est quoi l'Océan ?"

Mon Avis: Si vous connaissez Jacques Perrin alors vous vous attendez surement à en prendre plein la vue, et effectivement les images sont magnifiques. A la fois poétique et impressionnantes, à un tel point que l'on se demande comment certaines séquences ont pu être tournées et qu'on se surprend à trouver des talents d'acteurs à des crustacés, il s'agit d'une véritable ode au monde marin et l'amour des réalisateurs pour le sujet transparait à chaque minutes. Certaines séquences sont extrêmement fortes comme celle sur la chasse abusive, d'autres presque comiques. Le narrateur est quasiment absent de la première moitié et il devient ensuite un peu plus présent sans être étouffant. J'avais peur d'avoir sous le nez un documentaire moralisateur comme la plupart sont mais le discours reste mesuré et décrit plus un état de fait qu'il ne jette de parpaings à la face du spectateur. Un des gros problème c'est que globalement il n'y a pas vraiment de fil conducteur, surtout dans la première partie ou c'est vraiment le bordel. Ca n'est pas forcément grave mais le manque de construction est pour moi responsable d'un certain manque de rythme au départ et au final un certain manque d'efficacité. Reste un très beau film sur la faune marine et son rapport avec l'homme.

7/10
Katam.
 
Messages: 251
Inscription: 08 Juin 2011 20:57
  • offline

Message » 01 Aoû 2012 3:04

Monsters : DVD

Un film qui a failli me faire l'effet "Lost in translation". A savoir un film d'ambiance où il ne se passe rien dont on reste le spectateur ahuri complètement décalé (passant précisément totalement à coté du film).
Si vous aimez les survivals aliens genre prédator, laissez tomber, vraiment...
Bon là on a un film d'ambiance à peu près sympa, avec un message au final simpliste mais vrai (à mon sens).
Et puis en général je n'apprécie ni les blondes ni les filles aux cheveux courts, et encore moins les nunuches...mais là on a vraiment une actrice blonde aux cheveux courts vraiment craquante en dépit même du fait que ce soit la nunuche-fille-à-papa-qui-se-marie-avec-celui-à-qui-on-lui-a-dit.
Donc pas extraordinaire, potentiellement ennuyeux pour beaucoup mais un ch'ti 14/20 quand-même parce que le message du film est interressant.
Et il est clair que cinématographiquement parlant, tout a été fait et bien fait pour nous y amener...
Vidéoprojecteur Epson emp-s1 (un 800X600 vieux de 8 ans), projection sur un écran Screen up de 3 mètres de base, ampli denon avr-1705 et enceintes Monitor audio gamme bronze ( 2 colonnes avant, une centrale et 2 bibliothèques à l'arrière).
Boc21.
 
Messages: 580
Inscription: 08 Avr 2010 22:14
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message