Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

[ASTRO] Le Western

Message » 04 Juin 2012 13:57

Je ne vous dis pas l'année 1954! :o :o :o
hollande essaye de monter dans le train d'hier (la sociale democratie) avec les horraires de celui d'avant hier (le socialisme). l'ennui c'est que les lignes sont fermées. meme les scandinaves viennent de le faire.
astrorock.
 
Messages: 10182
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Annonce

Message par Google » 04 Juin 2012 13:57

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 04 Juin 2012 16:57

Y a pas mal d'anciens Westerns sur cette chaine HD :

http://tcmcinema.fr/films/fiche/river-o ... 954_88379/

Dont certains remastérisés HD , que du bonheur à voir ... :lol:
Pioneer LX 5090H + Démo G5 Csat HD + DD et la TNT + Pioneer LX55 + Pioneer BD320 ... Pana 50 ST60 + Box Evolution + PS3 BD + Sony S790 ... CRT Philips 32 PW 9520 P+2 DNM + TNT Thomson DTI 652 + Pioneer DV 380 ... BD 167 .
Urga.
 
Messages: 19377
Inscription: 15 Mar 2006 14:35
  • offline

Message » 05 Juin 2012 10:30

Vu hier soir " La Riviére sans Retour " un film de Otto Preminger avec Robert Mitchum et Marilyn Monroe ( 1954 ).
Beau master HD , trés peu de déchets sur l'image , c'était beau ... :love:
Pioneer LX 5090H + Démo G5 Csat HD + DD et la TNT + Pioneer LX55 + Pioneer BD320 ... Pana 50 ST60 + Box Evolution + PS3 BD + Sony S790 ... CRT Philips 32 PW 9520 P+2 DNM + TNT Thomson DTI 652 + Pioneer DV 380 ... BD 167 .
Urga.
 
Messages: 19377
Inscription: 15 Mar 2006 14:35
  • offline

Message » 05 Juin 2012 13:43

Urga a écrit:Vu hier soir " La Riviére sans Retour " un film de Otto Preminger avec Robert Mitchum et Marilyn Monroe ( 1954 ).
Beau master HD , trés peu de déchets sur l'image , c'était beau ... :love:


Je ne m'en lasse jamais : Et j'aime bien les jolies chansons ! :love: :love: :love:







JVC X70RB + Oppo 103 Audicom Signature ou Pana BT500B ou Pana BD85A + ISCANDUO. Tests BD (p13 à 20) Le Hobbit..................La désolation de Smaug.................Vive le home cinéma !
"The Ghost Voice"
opbilbo.
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 37432
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Message » 05 Juin 2012 15:26

Ci t'es fan de Marylin Monroe , il y a en ce moment un cycle avec elle avec des films restaurés HD sur TCM ... :wink:
Pioneer LX 5090H + Démo G5 Csat HD + DD et la TNT + Pioneer LX55 + Pioneer BD320 ... Pana 50 ST60 + Box Evolution + PS3 BD + Sony S790 ... CRT Philips 32 PW 9520 P+2 DNM + TNT Thomson DTI 652 + Pioneer DV 380 ... BD 167 .
Urga.
 
Messages: 19377
Inscription: 15 Mar 2006 14:35
  • offline

Message » 26 Juin 2012 22:25

La rivière sans retour. 1954. Otto Preminger. http://www.imdb.com/title/tt0047422/

Après une absence de plusieurs années, Matthew Calder arrive dans un camp de chercheurs d'or pour retrouver son fils, Mark, qui y erre depuis la mort de sa mère. Là, le garçon de 9 ans vit sous l'aile d'une chanteuse de bar : Kay. Le père promet à son fils une vie de chasse et de pêche, loin de la fièvre de l'or. Tous deux quittent le village et partent s'installer dans la vallée. Kay et son fiancé, Harry Weston, un joueur de cartes, rêvent eux aussi d'une vie meilleure. Celui-ci voit sa chance surgir lorsqu'il gagne une propriété minière au poker. C'est l'occasion pour lui d'enfin devenir riche. Le couple part alors à Council City pour y enregistrer le bien. Ils construisent pour cela un radeau de fortune qui leur permettra de descendre la rivière jusqu'à la ville. Les deux amants se retrouvent pris dans des rapides et perdent le contrôle de leur embarcation. Heureusement, le cours d'eau passe juste à côté de la ferme isolée que Matt et son fils ont démarrée. Ceux-ci parviennent à sauver le couple de la noyade. Matt apprend à Harry qu'il ne peut pas atteindre la ville en passant par l'eau, car les rapides et cascades sont trop dangereux. Harry assomme alors son sauveur, lui vole son fusil et son cheval, et continue son chemin par les terres. Kay décide de ne pas l'accompagner mais de l'attendre à la ferme pour s'occuper de Matt qu'il a blessé. Les trois protagonistes se retrouvent seuls dans la vallée. Sans arme et sans cheval, ils sont sous la menace des indiens qui rôdent dans la région. Ceux-ci ne tardent pas à les attaquer. Ils n'ont qu'une solution : fuir par la rivière en reprenant le radeau. Tandis qu'ils s'éloignent, les indiens brulent la ferme. Matt décide de se rendre à Council City pour y retrouver son agresseur. Alors qu'ils sont arrêtés sur la rive pour passer la nuit, Kay tente de convaincre Matt que Harry n'est pas un mauvais homme. Elle révèle que Matt a passé des années en prison pour avoir tué un homme dans le dos. Mark surprend la conversation et apprend ainsi pourquoi son père est resté absent si longtemps. L'homme explique alors à son fils qu'il a été contraint de commettre cet acte pour sauver la vie d'un ami. Lors d'un nouvel accostage, les trois voyageurs rencontrent Dave Colby et Sam Benson. C'est à l'un d'eux que Harry a pris la propriété aurifère. Ils sont dès lors eux aussi à sa poursuite. Alors qu'ils tentent de kidnapper Kay, Matt les désarme et les oblige à fuir. Il garde un de leurs fusils afin de pouvoir se protéger le reste du trajet. Il en trouve l'utilité rapidement puisque, alors qu'ils naviguent tous les trois sur la rivière, des indiens les attaquent à nouveau depuis les rives. Après avoir vaincu les nombreux obstacles, ils arrivent à Council City. Là, Matt accepte de laisser à Kay le temps de parler à Harry avant que les deux hommes ne se confrontent. Elle tente de calmer son fiancé mais celui-ci ne l'écoute pas et dégaine dès qu'il aperçoit Matt. Alors qu'il est sur le point de le tuer, c'est Mark qui abat le gredin d'une balle dans le dos. Le garçon sauve la vie de son père de la même manière que son père a été envoyé en prison.

C'est pas le western de l'année 54, ni meme celui de la décennie. Et pourtant que d'atouts: un bob solide, une nature magnifique, un role d'enfant pas gnangnan, ce qui n'etais pas courant a l'epoque. En fait ce film ne vaus que par marilyn qui iradie et brule la pellicule! Elle est renversante et n'as peut etre jamais ete aussi irresistible. Et puis quelle chanteuse... :oops: Bref ca se vois et revois toujours avec plaisir meme si ca n'as rien d'essentiel.

Image

hollande essaye de monter dans le train d'hier (la sociale democratie) avec les horraires de celui d'avant hier (le socialisme). l'ennui c'est que les lignes sont fermées. meme les scandinaves viennent de le faire.
astrorock.
 
Messages: 10182
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 27 Juin 2012 8:07

Vera Cruz. 1954. Robert Aldrich. http://www.imdb.com/title/tt0047647/

La guerre de Sécession finie, certains soldats démobilisés et sans attaches, partent à l'aventure au Mexique où se déroule une guerre civile opposant l'auto-proclamé empereur Maximilien et Benito Juárez. En effet, chacun des deux camps recrutent à tour de bras pour étoffer ses troupes. Benjamin Trane, comme Joe Erin avec sa bande de brigands, sont sollicités par les deux camps. Le marquis Henri de Labordère, lié à Maximilien, l'emporte et propose aux deux hommes une mission pour le moins sans dangers : escorter le carrosse de la comtesse Marie Duvarre qui se rend à Vera Cruz. Ils ne tardent pas à soupçonner des raisons plus impérieuses à ce voyage et, au soir de la première halte, jettent un œil dans le carrosse.

a chaque revoyure je suis mitigé. C'est plaisant, rythmé, les compositions sont solides avec un burt lancaster hyper sexy et un gary cooper impecable, les seconds roles exemplaire et puis il y a sarita montiel :oops: . mais je ne sais pas trop pourquoi ca me semble bancal. mais pourtant je n'arrive pas a completement le condamner. Pas assez tragique malgre la mort d'un des deux heros peut etre...

Image

Image
saritaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa! :oops:

Dernière édition par astrorock le 30 Juin 2012 18:21, édité 2 fois.
hollande essaye de monter dans le train d'hier (la sociale democratie) avec les horraires de celui d'avant hier (le socialisme). l'ennui c'est que les lignes sont fermées. meme les scandinaves viennent de le faire.
astrorock.
 
Messages: 10182
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 27 Juin 2012 13:29

J'adore Vera Cruz. Et chaque fois que je pense à ce film, c'est le sourire outrancier d'un Mr Burt Lancaster au sommet de sa beauté qui me vient à l'esprit. Quel cabotin !
Unjeff.
 
Messages: 1657
Inscription: 28 Nov 2006 12:45
Localisation: Savigny sur Orge (IdF)

Message » 27 Juin 2012 14:59

astrorock a écrit:La captive aux yeux clairs. 1952. Howard Hawks. http://www.imdb.com/title/tt0044419/

Missouri, 1832. Jim Deakins se lie d'amitié avec Boone Caudill. En compagnie de l'oncle de ce dernier, ils se joignent à une expédition de trappeurs vers le Haut Missouri chez les Indiens Pieds-Noirs. Teal Eye, princesse indienne (Gazelle dans la version française), est présente à bord du Mandan, afin de rejoindre son peuple tout en facilitant les échanges commerciaux. Une rivalité amoureuse s'installe entre les deux hommes.

exceptionnel western, a mi chemin du genre et du film d’aventures. tous les acteurs sont bons (bon dewey martin :roll: ...) avec un krik douglas fabuleux de charme et de charisme. Les seconds roles sont hors normes, elisabeth treatt n'as tourne que ce film mais elle reste pour moi inoubliable. Film d'une sublime lenteur, au rythme de la remontee de la riviere, ode a la nature vierge de toute corruption humaine, et comme toujours la mise en avant du mythe americain par excellence: la frontiere. Frontiere qui n'etais, comme le rappelle fort oportunement le film, quasiment exploree que par des francais. Magistral.


A voir ce soir sur TCM en HD pour les parisiens.
j'ai vu voir la rivière sans retour sur TCM la semaine dernière avec ma fille de 10 ans ... elle est belle, la dame, hein ??? Pas à dire, les westerns, ça marche avec toutes les générations :oldy: !
VP : Epson TW1000 TV : Pana TH42PW3 - Ampli HC : Yamaha RXV 1065 - Ampli HiFi : Luxman L31 Enceintes : 5 x Cabasse Dinghy + SW Yamaha - BR : Sony BDP S570 - Source : Numeribox HD
San Remo.
 
Messages: 129
Inscription: 13 Aoû 2010 14:39
Localisation: ORLEANS
  • offline

Message » 01 Juil 2012 10:22

Bronco apache. 1954. Robert Aldrich. http://www.imdb.com/title/tt0046719/

Refusant la reddition de Geronimo et des Apaches, Massai veut continuer la guerre contre les blancs par les armes. À moins que sa femme enceinte et l'exemple de Cherokees vivant en paix avec les blancs le fassent changer d'avis ?

dans la lignee de la fleche brisee, un regard different sur l'indien mais sans la magie, le soufle du film de delmer daves. C'est franchement tres moyen.

Image

Image

hollande essaye de monter dans le train d'hier (la sociale democratie) avec les horraires de celui d'avant hier (le socialisme). l'ennui c'est que les lignes sont fermées. meme les scandinaves viennent de le faire.
astrorock.
 
Messages: 10182
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 01 Juil 2012 12:49

Je dirais même plus, c'est vraiment moyen :ane:
Burt Lancaster viril avec le petit doigt en l'air, sautillant tel la gazelle par dessus les rochers avec gros plan sur ses yeux bleus maquillés à outrance, j'ai pas pu m'empêcher,
j'ai ri :D

par contre , un Western un peu plus vieux et vu hier soir;
La Mission du commandant Lex

Image
Avec l'inénarable Gary Cooper qui gagne toujours à la fin :mdr:

Les infiltrés avant l'heure, les Coréens de Infernal affairs ont dû le voir. :wtf:
Et je regardai, et je vis apparaitre un cheval couleur pale, et son cavalier se nommait la Mort, et l'enfer le suivait...
rann.
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 4110
Inscription: 10 Juil 2009 16:58
  • offline

Message » 01 Juil 2012 18:42

Les cavaliers :

Titre original : The Horse Soldiers
Année : 1959
John Wayne
William Holden
De : John Ford
Couleur - VM 16/9 HD
Durée : 119 minutes

Image


" Le colonel John Marlowe se voit confier la mission de pénétrer le camp sudiste ennemi. Son objectif : la destruction d’une ligne de chemin de fer, et celle d’un dépôt de munitions. Il a cependant du mal à accepter son second, le major Henry Kendall. Neuf ans après "Rio Grande", John Ford revenait au "film de cavalerie", sous-genre du western auquel il avait donné quelques-unes de ses plus brillantes lettres de noblesse. "

:lol:
Pioneer LX 5090H + Démo G5 Csat HD + DD et la TNT + Pioneer LX55 + Pioneer BD320 ... Pana 50 ST60 + Box Evolution + PS3 BD + Sony S790 ... CRT Philips 32 PW 9520 P+2 DNM + TNT Thomson DTI 652 + Pioneer DV 380 ... BD 167 .
Urga.
 
Messages: 19377
Inscription: 15 Mar 2006 14:35
  • offline

Message » 01 Juil 2012 19:35

mis a part "she whore a yellow ribbon", je ne trouve pas ses films sur la cavalerie extraordinaire et pourtant je venere john ford. :-?
hollande essaye de monter dans le train d'hier (la sociale democratie) avec les horraires de celui d'avant hier (le socialisme). l'ennui c'est que les lignes sont fermées. meme les scandinaves viennent de le faire.
astrorock.
 
Messages: 10182
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 03 Juil 2012 7:56

Je suis un aventurier. 1954. Anthony Mann. http://www.imdb.com/title/tt0048055/

Jeff Webster est un cow boy aventurier et individualiste. La seule personne avec laquelle il partage une amitié désintéressée est Ben. Tous deux font commerce de troupeaux de bovins en Alaska. Lors d'une halte à Skagway, à la lisière du Canada, leur troupeau est saisi par un shériff véreux. Désabusés, les deux hommes passent la frontière en compagnie d'une femme d'affaires, Ronda Castle, qui les a recrutés pour l'escorter. Ils envisagent d'exploiter une mine d'or pour enfin s'offrir le ranch de leur rêve.

Du pur mann. Une nature qui ramene les hommes a leur condition, le dechainement des passions humaines, la frontiere. Le face a face John McIntire (fabuleux) james stewart (toujours parfait et continuant a develloper le meme personnage avec mann) est sans pitie. Un personnage feminin fort magnifiquement compose par Ruth Roman et toujours cette foule de seconds roles qui seraient tous aujourd'hui des vedettes, c'est dire la misere de notre epoque en la matiere. Bref un tres bon film, un cran en dessous des affameurs, de l'homme de l'ouest et de l'homme de la plaine.

Image

Image

hollande essaye de monter dans le train d'hier (la sociale democratie) avec les horraires de celui d'avant hier (le socialisme). l'ennui c'est que les lignes sont fermées. meme les scandinaves viennent de le faire.
astrorock.
 
Messages: 10182
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 03 Juil 2012 8:03

Le jardin du diable. 1954. Henry Hathaway. 1954. http://www.imdb.com/title/tt0047013/

Trois passagers d'un bateau se trouvent coincés dans une petite bourgade du Mexique après une avarie de machines. Alors qu'ils prennent un verre, une femme aux cheveux roux surgit et les supplie contre récompense de secourir son mari bloqué au fond d'une mine par un éboulement. Les trois hommes ainsi qu'un client du bar acceptent. Ils l'accompagnent dans une région isolée aux mains des Apaches.

la premiere vison m'avais laisse un gout d'inacheve car il y a une toute petite faiblesse scenaristique, qui altere le sentiment de quasi perfection du film. Car on est convie a une oeuvre grandiose. Grandiose par les decors naturels ou artificiels magnifiques et surtout un drame psychologique de grande ampleur. La force reside dans le fait qu'aucun protagoniste ne justifie son comportement, qu'on ne sais rien ou presque de leur passe, de leurs motivations profondes. Tout est sec, comme la terre sur laquelle il chevauchent, mais c'est magnifique d'intensite, de violence des sentiments. Bref un tres beau film, mais je n’arrive pas m’ôter cette petite faiblesse dans le scenario. Mais c'est a voir. PS: susans hayward est grande epoque! :oops:

Image

Image

Image

Image

Image
Dernière édition par astrorock le 27 Juil 2012 16:11, édité 3 fois.
hollande essaye de monter dans le train d'hier (la sociale democratie) avec les horraires de celui d'avant hier (le socialisme). l'ennui c'est que les lignes sont fermées. meme les scandinaves viennent de le faire.
astrorock.
 
Messages: 10182
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message