Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] 007 Spectre (James Bond)

Message » 12 Mar 2016 16:26

Le début est jaune, c'est la colo voulue par le réalisateur. Après pas vu d'excès de jaune...après j'aime bien cette colorimétrie. Globalement l'image est au top.
lobs7052
 
Messages: 4556
Inscription: 12 Avr 2007 0:19
Localisation: Au pays de la cancoillotte...
  • offline

Annonce

Message par Google » 12 Mar 2016 16:26

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 12 Mar 2016 19:13

De mon coté j'ai juste noté une image sous exposée, jaune je n'ai pas trop ressenti. Ceci etant, j'ai la version Anglaise, qui à priori est la même.
LINK1976
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4647
Inscription: 25 Déc 2005 17:29
Localisation: Troyes/Paris
  • offline

Message » 12 Mar 2016 19:16

Urga, je viens de voir tes captures :o , je n'ai pas souvenir d'une image aussi jaune au début, je vérifierai ce soir, en même temps le film ne m'a pas laissé un souvenir impérissable.
LINK1976
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4647
Inscription: 25 Déc 2005 17:29
Localisation: Troyes/Paris
  • offline

Message » 12 Mar 2016 20:25

Voila un grab du BD :

Image

Et voila ce que j'ais :

Image


J'ais juste + de contraste et de saturation que sur le grab ...

:wink:
Urga
 
Messages: 19671
Inscription: 15 Mar 2006 14:35
  • offline

Message » 13 Mar 2016 0:59

je viens de visionner le steelbook. je ne dirais pas que l'image pour la scène d'ouverture tend vers le jaune mais plutôt une sorte de sépia en plus chaud. je n'ais noté cette particularité que sur cette fameuse scène d'ouverture et également quand bond et sa copine arrive à tanger. c'est un style, ça ne m'à pas dérangé, c'est une question de goût.

sinon la bande son est assez faramineuse. le caisson est copieusement sollicité et les canaux surround et surround back également (en DTS hd master 7.1). superbe effet notamment lors d'une poursuite à la montagne avec l'avion de bond qui passe des surround back aux surround puis aux enceintes avant. :bravo:
laurent martiarena
 
Messages: 1139
Inscription: 12 Aoû 2013 13:07
Localisation: vernegues, bouches du rhône
  • offline

Message » 13 Mar 2016 9:21

Regardé hier soir , du pur bonheur visuel et sonore , de mon côté j'ai trouvé la VF exélente (pas encore testé la VO :roll: ) , de beau effet surround avec un grave impressionnant
lionel83
 
Messages: 320
Inscription: 19 Sep 2008 22:57
  • offline

Message » 13 Mar 2016 11:43

Bonjour tout l'monde,

Vu enfin en entier avec mon amie (bah oui, si je le regarde seul en égoïste, elle me fume), bah ouai ouai ouai, il envoi le Bougre !

L'image répond au ton 35mm, tant convoité par quelques réalisateurs ces derniers temps, un rendu au parti pris colorimétrique servant à la narration.

Ni extraordinaire ni génial, mais juste !

Le son, j'adore, j'adore, j'adore... du badaboom tout comme il faut (crève, Matrix! prenez en de la graine et sortez nous quelque chose de digne du ciné). L'intro, donne le "la", ça perce et ça réveil ! A partir de là on se dit "tiens c'est bien barré tout ça", et le reste ne dément pas. Je suis vraiment ultra satisfait quand une sortie comme ça donne respect l'investissement de tout petit consommateur que nous sommes (là je parle matos), mais surtout Cinéphile !

Le film me plait beaucoup mais c'est un débat plus profond et critique artistique.
smiths
 
Messages: 185
Inscription: 30 Oct 2012 2:12
  • offline

Message » 13 Mar 2016 11:47

lionel83 a écrit:Regardé hier soir , du pur bonheur visuel et sonore , de mon côté j'ai trouvé la VF exélente (pas encore testé la VO :roll: ) , de beau effet surround avec un grave impressionnant


Quand tu auras testé la VO en 7.1 tu trouveras la VF bien peu démonstrative, manquant de détails sonores. Le son parait étouffé. On sent vraiment l'apport du son non compressé.
lobs7052
 
Messages: 4556
Inscription: 12 Avr 2007 0:19
Localisation: Au pays de la cancoillotte...
  • offline

Message » 20 Mar 2016 12:11

« Spectraculaire !!! »

Ce film m’a littéralement déglingué….. Je n’avais pas autant pris mon pied devant un James Bond depuis Casino Royale. Skyfall m’avait plu mais pas tant que ça... il m’avait laissé sur ma faim.
Ce nouvel opus c’est l’essence de Bond distillée pour en sortir l’essentiel, le pure malt.
Impérial Daniel Craig, incroyable mise en scène. C’est à double titre, le meilleur Bond que j’ai jamais vu. Loin des fantaisies immédiatement périssables de la période Brosnan avec ces films qui mettaient en avant à l’époque un package action-effets spéciaux qui a très mal vieilli, cet opus confirme la sobriété qu’avait entamé le renouveau de la franchise avec l’arrivée de Craig dans le personnage. Plus sobre dans la forme et plus rigoureux que les premiers épisodes de la saga pourtant abordé de manière « sérieuse » mais qui ont quand même pris une châtaigne vu leur année de production… les standards de superproduction de certaines époques font passer certains volets au mieux pour des épisodes de Julie Lescaut…
Et même si on est là pour se divertir, le film évite de se laisser aller à la tentation de faire se succéder les morceaux de bravoure, qui aurait pu aboutir à un vulgaire empilage de scènes d’action comme on en voit dans ces films modernes totalement vides de un sens et à ce jeu là, même si j’ai trouvé Mission Impossible 5 très divertissant, ben il en reste pas grand-chose une fois qu’on a fini de se faire secouer le cocotier… Fast And Furious 7 m’a laissé avec une migraine carabinée avec son alternance de plans haché enchainés avec des gros plans sur des paires de fesses recouvertes de peinture dorée… Faut vraiment être motivé pour tenir devant un spectacle aussi navrant, ça n’a juste ni queue ni tête…
Ici on a un cocktail explosif d’action et de scènes intimistes qui contribuent à continuer d’écrire l’icône James Bond qui n’a jamais été autant James Bond à l’écran que dans cet opus.

Un film d’action qui reste un film d’action, ça aurait pu en rester là et ça aurait pas été bien dramatique, on ne va pas en demander plus à un James Bond, et pourtant Sam Mendes nous le donne quand même ce supplément d’âme qu’on aimerait bien trouver dans le cinéma contemporain. Je vais attendre un peu avant de regarder Star Wars 7 parce que je risque de trouver ça bien pauvre… :lol :

La relève de Daniel Craig va être catastrophique, je pleure d’avance son départ car c’est vraiment devenu le personnage pour incarner James Bond ! 8)
Encore !!!

Image :
Décevante ! Et c'est peu dire vu ce que sert aujourd’hui le support Bluray sur 3m de base… assez incompréhensible à vrai dire… Est-ce que le film a été produit ainsi ?... Lisibilité quasi nulle dans les scènes nocturnes (l’arrivée de Monica Belluci dans la villa avec les hommes de main cachés dans l’ombre est à peine décodable), du grain assez présent, voire très présent… Le choix de tonalité avec une image très fade, délavée donne un « style » au film, une esthétique qui fait penser à la photographie de certaines publicités pour des produits de luxe, donc on est plutôt raccord avec l'image et l'imaginaire James Bond du gars qui a le temps de prendre une malle Louis Vuitton pleine à craquer de 3 costumes de rechange avant de se lancer à l'assaut de la citadelle finale..… Mais du coup dans le même temps ce parti pris esthétique produit souvent à l’écran une image assez quelconque qui manque d’éclat et de relief. J’ai mis 2h30 à m’y habituer et à la fin je suis mi figue mi raisin…. Décevant ?... et en même temps rassurant ! Un film avec une facture technique passable peut surpasser sa condition et être un pur objet de délice à contempler. A choisir, je préfère ça à "Snoopy contre les Saucisses" en 4K… :roll:

Son :
Le début souffle le chaud et le froid avec une scène d'introduction qui sert sur un plateau un grave somptueux mis en relief par des percussions assourdissantes, un régal absolu pour les enceintes principales qui s'en donnent à coeur joie... Le registre grave est riche, découpé, articulé, puissant mais pas envahissant. C’est la scène que je vais me faire désormais pour mettre à l’épreuve les home-cinema qui s’en remettent uniquement au caisson pour produire le grave parce qu’elle révèle très vite le potentiel d’une enceinte conçue pour sortir des basses.
Et puis très rapidement c'est la douche froide et la bande son enchaine avec un passage digne d'un manège de fête foraine au cours d'une scène de virevolte aérienne et acoustique qui sert ce que la tarte à la crème du cinéma à domicile peut produire de plus grotesque avec l'incontournable passage de relais entre enceintes du bruit d'un hélicoptère en perdition. Ah tiens l'hélico il est là, ah ben non il est sur le côté finalement, ah ben non il est plus là, il est là bas.... :roll: L'alibi sonore pour inciter le consommateur à multiplier les enceintes dans le salon et jouer à les compter en regardant un film... :roll:
Heureusement après ce passage qui laissait augurer du pire le film se ressaisit et compose une bande son sobre, élégante mais qui n'oublie pas d'être et démonstrative.
Top démo !... d’autant plus étonnant vu l’image servie...
Plaisir suprême, le canal « .1 » est souvent exploité pour accompagner la musique ce qui donne à plusieurs reprise un soutien musical rondelé, soyeux, chaleureux, présent, avec du coffre, en somme une musique au son cinéma, tout sauf ce qu’on entend dans 90% des films où la partition est aride et sèche comme un jour sans pain.

Mention spéciale au générique et à la chanson retenue que j’avais copieusement détesté avant de l’entendre intégré dans ce métrage car je trouve désormais que sa couleur très romantique accompagne à merveille le changement de tonalité du film. :bravo:
chicken run
 
Messages: 2525
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Message » 20 Mar 2016 13:36

C'est vrai que je n'ai jamais compris les critiques à l'encontre de cet opus. Pour moi il est au dessus de "skyfall".
Bref les gouts et les couleurs...En ce qui concerne la piste son tu parles de la piste française ou de la piste vo dts hdma?
lobs7052
 
Messages: 4556
Inscription: 12 Avr 2007 0:19
Localisation: Au pays de la cancoillotte...
  • offline

Message » 20 Mar 2016 14:08

pour moi aussi bien au dessus de Skyfall...

quant au son en V0 7.1, rarement entendu une spatialisation aussi large et bien faite sur tous les canaux avec une fusion collant parfaitement à l'image du début jusqu'à la fin. Ecouté au niveau réf!
La scène d'ouverture est grandiose en tout....presqu'un poil trop :hehe: . tout y est lisible avec de bonnes nuances dans le grave sans que cela soit assourdissant justement...une grosse dynamique subjective jusqu'à la chanson qui s'oppose aux déluges mais avec une magnifique présence presque émouvante.

Les scènes mouvementées s'alternent bien avec des moments plus fouillés et calmes ce qui permet de reposer l'oreille!

Quant à l'image, ce choix de colorimétrie colle parfaitement au film. Pas trop jaune comme certains le disent.
Précision, piqué et gros plans à couper le souffle sans aucun bruit vidéo. Des scènes sombres, de nuit magnifiques bien profondes en effet 3D et des paysages splendides.

Techniquement, pour moi, on a à faire à un niveau de référence du même style que Oblivion par exemple.

la démo son et image de ce début d'année!
tonton flingueur
 
Messages: 1995
Inscription: 31 Oct 2011 13:37
  • offline

Message » 21 Mar 2016 0:07

Bonsoir,

Chers "poulet qui court", je vois que tu as un très sympathique matos, qui plus est, tes conditions sont superbes !

L'image n'est pas décevante, elle laisse, certes, un gout amer surtout dans les scènes sous exposées, un grain sableux démontre considérablement la limite de captation en basse lumière.

De là on devine, que le choix artistique est "aucuns filtre pour garder une image pimpante et lisse dans les moment censsé être sombre".

Le parti prix esthétique n'est pas repoussant du tout, même s'il n'est pas au gout de tous. Mandes tenait particulièrement au rendu chimique et "authentique". Exemple ? Le son ! Le vinyle par exemple me plait beaucoup, et pas du tout pour la nostalgie et pour entendre ces merdique crépitements (oui je le clame haut et fort), mais l'authenticité musical, le rendu instrumental est clair et different du rendu brillant et flatteur de beaucoup de CD, où la dynamique est dû au numérique. Le rendu analogique à ce coté "humain", comme le bon pain et le vrai goût du chocolat... ou le vin, enfin bref!

Le numérique aide à conserver, ça et c'est génial. Quand Michael Mann nous fait du numérique HD avec Miami Vice ou Public Enemy, j'suis franchement pas contre du tout, le rendu désiré est louable.

Quand je vois le rendu Spectre chez moi, en effet je me dis "Mmmouais, ok, puisqu'il en est ainsi". Et je n'aime guère les critiques qui nous pondent des " :P :love: TOP DEMO - WAHHHH UN MUST HAVE ou L'IMAGE DE L'ANNEE"... :hein:

Bref, le résultat est juste parfait, mais uniquement, dans son genre. :zen:

Quand à la colorimétrie, je trouve qu'il n'est pas très juste d'uniquement trouver que ce n'est pas jolie, Amelie Poulin a une teinte verte, Matrix Froide et tantôt verte aussi, Il était une fois en Amérique est Sépia, le patient anglais aussi, Traffic de Soderbergh n'en parlons même pas !

J'avoue adoré le style Oblivion, Kingsman, The Walk, et que sais-je encore
smiths
 
Messages: 185
Inscription: 30 Oct 2012 2:12
  • offline

Message » 21 Mar 2016 10:00

smiths a écrit:Bonsoir,

Chers "poulet qui court", je vois que tu as un très sympathique matos, qui plus est, tes conditions sont superbes !


Merci pour tes strokes positifs. :oops:
Superbes ?.. sans doute pas, beaucoup de réflexions lumineuses dans le salon, je vais tenter de limiter ça avec la mise en chantier de ma salle dédiée.... Mais oui elle fait déjà le job cette installation et à mon sens elle est dédiée au cinéma autant que peuvent l'être certaines salles "dédiées" (je n'aime pas trop ce terme discriminant...)

Le parti pris esthétique n'est pas repoussant du tout, même s'il n'est pas au gout de tous. Mandes tenait particulièrement au rendu chimique et "authentique". Exemple ? Le son ! Le vinyle par exemple me plait beaucoup, et pas du tout pour la nostalgie et pour entendre ces merdique crépitements (oui je le clame haut et fort), mais l'authenticité musical, le rendu instrumental est clair et different du rendu brillant et flatteur de beaucoup de CD, où la dynamique est dû au numérique. Le rendu analogique à ce coté "humain", comme le bon pain et le vrai goût du chocolat... ou le vin, enfin bref!


Tu me parles à moi du bénéfice du rendu analogique ???!!! :lol: :lol:
A moi ???!!!
Tu as bien regardé le détail de mon installation actuelle ??!! :wink:
Pas mal de photos ont sauté depuis le changement d'hébergeur, je vais remettre petit à petit les photos...

Image

De plus la lentille anamorphique que j'utilise a cette particularité de conférer un rendu analogique à l'image en lissant le rendu. C'est un peu complexe à décrire mais pour avoir pu comparer le même projecteur chez un ami qui l'utilise sans lentille, la Schneider CINE DIGITAR ANAMORPHIC 1.33X, que j'utilise devant mon Panasonic HC5000, donne une image beaucoup moins froide et numérique que chez lui.
Donc les artifices de post production pour "donner" une image cinéma ou photo, ben ça m'intéresse pas des masses. Que Mendes veuille faire un rendu "chimique" (tu parles de la pellicule ?) pour que ça ressemble à du 35mm sur une téloche pourquoi pas mais du coup chez moi ça joue un peu comme un effet redondant sur ce défaut...

Le pire dans tout ça c'est que je suis pas loin d'être d'accord avec toi ceci dit... décevant ? Le terme est sans doute un peu fort... peut être que je suis trop habitué au rendu artificiel des films actuels, j'ai revu Chappie l'autre soir, j'ai trouvé l'image superbe, lumineuse, coloré et chatoyante.... Tu parles de Kingsman, j'en suis ressorti ébloui. En regardant ce spectre j'ai eu l'impression de feuilleter les pages publicités d'un Cosmo...
Trop habitué au numérique ?.. Peut être... :-?

Merci pour ton décryptage ceci dit ! :bravo:
chicken run
 
Messages: 2525
Inscription: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Message » 21 Mar 2016 11:22

chicken run a écrit:Image :
Décevante ! Et c'est peu dire vu ce que sert aujourd’hui le support Bluray sur 3m de base… assez incompréhensible à vrai dire… Est-ce que le film a été produit ainsi ?... Lisibilité quasi nulle dans les scènes nocturnes (l’arrivée de Monica Belluci dans la villa avec les hommes de main cachés dans l’ombre est à peine décodable),


Je ne suis pas d'accord avec toi.
Je trouve l'image parfaitement bien contrastée et lumineuse, en particulier dans la scène que tu décris avec les hommes de main dans le dos de Monica Belluci. Rien à redire, les noirs sont parfaits, mais pour autant très lisibles et bourrés de détails, on les vois très bien, les mouvements, les matières, tout est clair. Je n'ai manqué de rien. Plus clair ce serait raté, pas crédible, pas nocturne.
Soit nous n'avons pas le même disque, soit il y a un problème dans ton réglage de matos...
Quant au grain je ne partage pas non plus ton avis, il n'est pas à ce point marqué.
L'image n'est pas si fade non plus à mon goût, je trouve les couleurs très présentes, avec cependant une dominante jaune marquée, ce qui lisse un peu le contraste entre les couleurs ça c'est vrai, mais fade, non. La richesse des couleurs pendant l'intro au Mexique est superbe, de même que pendant les scènes dans le désert, etc...
Bref, nous n'avons pas du tout vu le même film je crois ! :D
Vu via Oppo, sur écran de 3m30 de base, avec projo Sony 1100es.
Un peu de matos pour se faire plaisir... Oppo203 Ultimate, Amp&Préamp Onkyo, Klipsch THX Ultra2 en Atmos, Velodyne, JVC Z1... dans la salle qui va bien.
ketzal
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1022
Inscription: 01 Déc 2003 1:01
Localisation: Mon antre.
  • offline

Message » 21 Mar 2016 11:45

L'image du DCP était déjà relativement laiteuse dans les scènes faiblement eclairées, le tout ayant une dérive plus ou moins prononcée dans le jaune orange.
Visiblement, c'était le souhait du DP de conserver un aspect assez diffus.
Qu'on trouve décevant est une chose, mais ça respecte la photo d'origine.
L'autre point, c'est que malgré quelques plans un peu doux, ça n'oblitère pas pour autant le piqué et la precision de l'image.
Par contre, j'ai plus de mal à comprendre (pour le coup) ceux qui trouvent des noirs constamment profonds.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message